Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2014 – Bowl Games

Loïc Baruteu vous présente, tous les jeudis, l’actualité des meilleurs prospects pour la draft NFL 2014. Nouveauté pour cette saison : un Top 25 mis à jour chaque semaine avec un focus sur le top 10. De plus, vous saurez « who’s hot » et « who’s cold » !

Loïc Baruteu vous présente, tous les jeudis, l’actualité des meilleurs prospects pour la draft NFL 2014. Nouveauté pour cette saison : un Top 25 mis à jour chaque semaine avec un focus sur le top 10. De plus, vous saurez « who’s hot » et « who’s cold » !

La saison est définitivement bouclée et il est temps maintenant de se tourner vers la draft NFL qui se déroulera du 8 au 10 mai prochain. Contre toute attente certains top prospects ont choisi de rester dans leur université, comme OG Cedric Ogbuehi (Texas A&M) ou OT Cameron Erving (Florida State) mais d’autres ont pris l’étonnante décision de se présenter chez les pros. Place maintenant à quelques mois de spéculation intense et d’observation pointilleuse pour anticiper quelles seront les futures stars de la NFL.

Top 25 des meilleurs prospects NFL

1. DE Jadeveon Clowney, Jr, South Carolina (+1)
Capital One Bowl : vs. Wisconsin, W 34-24 ; 5 tackles (4 solo), 1 TFL, 2 BrUp.
Cette saison : 40 tackles (28 solo), 11.5 TFL, 3 sacks, 4 BrUp, 1 FF.
Pas de sack face à Wisconsin mais Jadeveon Clowney a été un vrai poison pour l’attaque adverse et il a montré toute sa rage et sa puissance sur plusieurs actions décisives, notamment en fin de rencontre; le Gamecock a dévié deux passes dans le dernier quart-temps, dont une qui a ensuite été interceptée. Si Clowney a été beaucoup critiqué cette saison, il n’en demeure pas moins l’un des meilleurs prospects de cette cuvée. Souvent très bien bloqué par ses adversaires, il a néanmoins permis à ses partenaires de briller.
Comparable à : DE Julius Peppers, Chicago Bears.
Destinations probables : Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Minnesota Vikings, Atlanta Falcons, St. Louis Rams.

2. OT Jake Matthews, Sr, Texas A&M (+1)
Chick-fil-A Bowl : vs. Duke, W 52-48.
Jake Matthews a une fois de plus impressionné dans le Chick-fil-A Bowl et il a quasiment assuré sa place dans le top 5 de la draft, sauf surprise. Doté d’une excellente technique, le meilleur left tackle de cette classe possède la puissance suffisante et les capacités athlétiques pour résister à tous les types de pass rushers au niveau NFL et Matthews devrait rapidement s’établir dans la Ligue, que ce soit à gauche ou à droite de la ligne offensive. Le lineman de Texas A&M n’est pas un mauler mais il compense lors des phases à la course par son application. Il possède en outre un bon CV puisqu’il a protégé Johnny Manziel pendant plusieurs saisons et un excellent pedigree puisqu’il est le fils de Bruce Matthews et le cousin de Clay Matthews.
Comparable à : OT Joe Staley, San Francisco 49ers.
Destinations probables : Tampa Bay Buccaneers, Tennessee Titans, Arizona Cardinals, Pittsburgh Steelers, New York Giants, St. Louis Rams, Atlanta Falcons, Oakland Raiders, Buffalo Bills, Miami Dolphins.

3. QB Teddy Bridgewater, Jr, Louisville (-2)
Russell Athletic Bowl : vs. Miami (FL), W 36-9 ; 35/45 (77.8%), 447 yds, 3 TD, 183.2 QB Rating, 1 rush. TD.
Cette saison : 303/427 (71.0%), 3 970 yds, 31 TD, 4 int, 171.1 QB Rating, 1 rush. TD.
Face à une équipe de Miami (FL) qui a déçu toute la saison, Teddy Bridgewater se devait de terminer en beauté sa carrière universitaire. Pressenti pour être sélectionné en première position à la draft par les Houston Texans, le quarterback a sorti un match exceptionnel face aux Hurricanes. Originaire de Floride, Bridgewater s’est montré très solide face aux équipes de cet Etat en 2013 et Miami et Jacksonville ont du soucis à se faire en NFL. La belle fin de saison du QB des Cardinals a rassuré les franchises professionnelles intéressées.
Comparable à : QB Aaron Rodgers, Green Bay Packers.
Destinations probables : Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Cleveland Browns, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Houston Texans, Minnesota Vikings.

4. WR Sammy Watkins, Jr, Clemson (+1)
Orange Bowl : vs. Ohio State, W 40-35 ; 16 rec, 227 yds, 2 TD.
Cette saison : 101 rec, 1 464 yds, 12 TD.
Inarrêtable cette saison, l’explosif receveur de Clemson a été éblouissant face à Ohio State dont il a torturé la défense tout au long du match. Sammy Watkins a permis à son quarterback Tajh Boyd de briller pour son dernier match universitaire et ce dernier pourra le remercier lorsqu’il sera sélectionné à la draft par une franchise séduite par son profil. Avec un impressionnant total de seize réceptions et deux touchdowns lors de l’Orange Bowl, Watkins clôt de la meilleure des façons sa carrière universitaire et les defensive backs professionnels peuvent déjà s’attendre à une rude opposition avec le Tiger.
Comparable à : WR Torrey Smith, Baltimore Ravens.
Destinations probables : Pittsburgh Steelers, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Cleveland Browns.

5. OT Greg Robinson, rSo, Auburn (N)
BCS National Championship : vs. Florida State, L 31-34.
Personne ne s’attendait à ce que l’offensive tackle d’Auburn ne se présente déjà à la draft mais l’excellente saison des Tigers a mis en lumière le travail phénoménal effectué par Greg Robinson en protection de passe et en jeu de course. Considéré comme le favori pour le first pick 2015, Robinson a décidé de s’inscrire pour passer pro après avoir reçu une évaluation de premier tour par le NFL draft advisory board. L’OT d’Auburn est désigné comme l’un des meilleurs bloqueurs à son poste et il devrait être choisi dans le top 10 en mai prochain.
Comparable à : OG Chance Warmack, Tennessee Titans.
Destinations probables : Tampa Bay Buccaneers, Tennessee Titans, Arizona Cardinals, Pittsburgh Steelers, New York Giants, St. Louis Rams, Atlanta Falcons, Oakland Raiders, Buffalo Bills, Miami Dolphins.

6. OLB Khalil Mack, rSr, Buffalo (=)
Famous Idaho Potato Bowl : vs. San Diego State, L 24-49 ; 6 tackles (5 solo), 1 BrUp.
Cette saison : 100 tackles (56 solo), 19 TFL, 10.5 sacks, 7 BrUp, 5 FF, 3 int, 2 TD.
Difficile de classer Khalil Mack puisqu’il n’a pas affronté beaucoup d’adversaires redoutables cette saison, hormis Ohio State dont il avait martyrisé la ligne offensive en ouverture, et le linebacker n’a pas été brillant dans la défaite des Bulls face à San Diego State. Pour autant Mack est sûrement le joueur le plus polyvalent de cette cuvée à son poste car il est aussi bon en pass rush qu’en couverture et sa cote dépendra surtout de l’affection que lui porteront les franchises en début de premier tour. Le linebacker de Buffalo pourrait être un steal s’il descend dans la draft comme certains experts l’imaginent, entre le dixième et le quinzième choix.
Comparable à : OLB Von Miller, Denver Broncos.
Destinations probables : Buffalo Bills, Pittsburgh Steelers, Tampa Bay Buccaneers, Atlanta Falcons, New York Giants, Tennessee Titans.

7. OLB Anthony Barr, Sr, UCLA (-3)
Sun Bowl : vs. Virginia Tech, W 42-12 ; 3 tackles (0 solo).
Cette saison : 66 tackles (43 solo), 20 TFL, 10 sacks, 1 BrUp, 6 FF, 1 FR.
Comme Khalil Mack, Anthony Barr pourrait chuter dans la draft et même un peu plus que le joueur de Buffalo, jusqu’à la fin du premier tour. En cause, quelques imperfections comme l’habitude pour le Bruin de manquer certains plaquages dans l’open field et son manque de technique en pass rush. Pourtant ses statistiques cette saison et ses capacités athlétiques font de lui un prospect intéressant pour une défense 3-4 et il ne fait aucun doute qu’une franchise donnera sa chance à Barr qui a le talent pour devenir une menace défensive, à condition de se perfectionner techniquement.
Comparable à : OLB Mario Williams, Buffalo Bills.
Destinations probables : New York Giants, Jacksonville Jaguars, Arizona Cardinals, Oakland Raiders, Cleveland Browns, Minnesota Vikings, Atlanta Falcons, Tampa Bay Buccaneers, Tennessee Titans.

8. CB Darqueze Dennard, Sr, Michigan State (+10)
Rose Bowl : vs. Stanford, W 24-20 ; 3 tackles (0 solo), 1 TFL.
Cette saison : 62 tackles (33 solo), 3.5 TFL, 10 BrUp, 2 FF, 4 int.
C’est la valeur qui monte et la victoire convaincante des Spartans dans le match ultra-défensif attendu au Rose Bowl contre Stanford a joué en sa faveur. Désormais considéré de loin comme le meilleur cornerback de cette classe, Darqueze Dennard est même comparé au tout-puissant Darrelle Revis. Cependant le cornerback de Michigan State ne possède peut être pas les capacités athlétiques suffisantes pour exceller en 1-on-1 man et il devrait plutôt convenir à une couverture de zone du fait de sa capacité à reconnaître et anticiper le jeu. Cette classe est suffisamment faible en prospects défensifs pour que Dennard soit sélectionné assez haut en dépit de ses quelques faiblesses.
Comparable à : CB Alfonzo Dennard, New England Patriots.
Destinations probables : Green Bay Packers, Cleveland Browns, Tennessee Titans, Chicago Bears, Detroit Lions, Dallas Cowboys, Carolina Panthers, San Francisco 49ers, New England Patriots.

9. QB Johnny Manziel, rSo, Texas A&M (-1)
Chick-fil-A Bowl : vs. Duke, W 52-48 ; 30/38 (78.9%), 382 yds, 4 TD, 198.1 QB Rating, 1 rush. TD.
Cette saison : 300/429 (69.9%), 37 TD, 13 int, 172.9 QB Rating, 8 rush. TD.
Johnny Football (et non Johnny Basketball) a marqué de son empreinte l’histoire de Texas A&M et du college football en étant le premier freshman à recevoir le Heisman Trophy puis avec la victoire surprenante des Aggies en 2012 face à Alabama. Malgré un bilan moins brillant en 2013, Manziel n’en a pas moins fait parler de lui tout au long de la saison et il a su se montrer décisif, comme face à Duke en guise d’adieu à son public. Pour l’instant, difficile de prédire la place du quarterback à la prochaine draft tant son profil est intrigant; à peine plus grand que Russell Wilson, certains experts émettent des doutes sur la capacité de Manziel à adapter son jeu au niveau professionnel.
Comparable à : QB Michael Vick, Philadelphia Eagles.
Destinations probables : Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Cleveland Browns, Philadelphia Eagles, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Houston Texans, Minnesota Vikings.

10. QB Blake Bortles, rJr, Central Florida (N)
Fiesta Bowl : vs. Baylor, W 52-42 ; 20/31 (64.5%), 301 yds, 3 TD, 2 int, 165.1 QB Rating, 1 rush. TD.
Cette saison : 259/382 (67.8%), 3 581 yds, 25 TD, 9 int, 163.4 QB Rating, 6 rush. TD.
Ancien tight end, Blake Bortles a vu sa cote grimper en flèche en fin de saison et le quarterback que tout le monde attendait dans les premières places de la draft 2015 a décidé de sauter le pas prématurément. Doté du gabarit idéal pour son poste (1m93, 103 kg) mais surtout de capacités athlétiques impressionnantes pour un QB, Bortles a été le principal artisan de la victoire surprise de Central Florida face au favori Baylor dans le Fiesta Bowl. Les scouts NFL ont certainement un œil sur lui depuis son impressionnante campagne sophomore en 2012 et son combine sera très intéressant à suivre afin de juger des capacités athlétiques de Blake Bortles face aux autres quarterbacks.
Comparable à : QB Cameron Newton, Carolina Panthers.
Destinations probables : Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Cleveland Browns, Philadelphia Eagles, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Houston Texans, Minnesota Vikings.

11. WR Mike Evans, rSo, Texas A&M (-2)
Chick-fil-A Bowl : vs. Duke, W 52-48 ; 4 rec, 72 yds.
Cette saison : 69 rec, 1 394 yds, 12 TD.
Comparable à : WR Vincent Jackson, Tampa Bay Buccaneers.
Destinations probables : New York Jets, Pittsburgh Steelers, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Baltimore Ravens, Kansas City Chiefs, Philadelphia Eagles, San Francisco 49ers, Carolina Panthers, Cleveland Browns, Houston Texans.

12. ILB C.J. Mosley, Sr, Alabama (+1)
Sugar Bowl : vs. Oklahoma, L 31-45 ; 6 tackles (5 solo).
Cette saison : 108 tackles (62 solo), 9 TFL, 5 BrUp, 1 FF.
Comparable à : ILB Patrick Willis, San Francisco 49ers.
Destinations probables : Minnesota Vikings, Dallas Cowboys, New York Giants, St. Louis Rams, Detroit Lions, Houston Texans, Atlanta Falcons, Buffalo Bills, New Orleans Saints.

13. WR Marqise Lee, Jr, Southern California (+3)
Las Vegas Bowl : vs. Fresno State, W 45-20 ; 7 rec, 118 yds, 2 TD.
Cette saison : 57 rec, 791 yds, 4 TD.
Comparable à : WR Victor Cruz, New York Giants.
Destinations probables : New York Jets, Pittsburgh Steelers, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Baltimore Ravens, Kansas City Chiefs, Philadelphia Eagles, San Francisco 49ers, Carolina Panthers, Cleveland Browns.

14. TE Eric Ebron, rJr, North Carolina (N)
Belk Bowl : vs. Cincinnati, W 39-17 ; 7 rec, 78 yds.
Cette saison : 62 rec, 973 yds, 3 TD.
Comparable à : TE Vernon Davis, San Francisco 49ers.
Destinations probables : New York Giants, New York Jets, Green Bay Packers, Carolina Panthers, Kansas City Chiefs.

15. QB Derek Carr, rSr, Fresno State (-8) COLD
Las Vegas Bowl : vs. Southern California, L 20-45 ; 29/54 (53.7%), 216 yds, 2 TD, 1 int, 95.8 QB Rating.
Cette saison : 453/659 (68.7%), 5 082 yds, 50 TD, 8 int, 156.1 QB Rating, 2 rush. TD.
L’attaque explosive et prolifique de Fresno State n’a pas réussi à s’affirmer face à la solide défense des Trojans qui a mis à mal Derek Carr avec une pression constante et une bonne couverture de passe. Le petit frère de David Carr a rapidement déchanté face à la meilleure défense qu’il a eu à affronter cette saison mais la valeur des quarterbacks demeure très haute à l’approche de la draft et le leader des Bulldogs peut compter sur son bras canon pour séduire certaines franchises.
Comparable à : QB Jay Cutler, Chicago Bears.
Destinations probables : Arizona Cardinals, Jacksonville Jaguars, Tennessee Titans, Cleveland Browns, Philadelphia Eagles, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Houston Texans, Minnesota Vikings.

16. OT Cyrus Kouandjio, Jr, Alabama (-5)
Sugar Bowl : vs. Oklahoma, L 31-45.
Comparable à : OT Branden Albert, Kansas City Chiefs.
Destinations probables : Tampa Bay Buccaneers, Tennessee Titans, Arizona Cardinals, Carolina Panthers, Pittsburgh Steelers, New York Giants, St. Louis Rams, Atlanta Falcons, Oakland Raiders, Buffalo Bills, Miami Dolphins, San Diego Chargers, New England Patriots.

17. DT Ra’Shede Hageman, rSr, Minnesota (N)
Cette semaine : vs. Wisconsin, L 7-20 ; 3 tackles (3 solo), 2 TFL.
Cette saison : 32 tackles (20 solo), 11 TFL, 2 sacks, 7 BrUp, 2 kicks blocked, 1 int.
Comparable à : DT Marcell Dareus, Buffalo Bills.
Destinations probables : New England Patriots, Seattle Seahawks, Dallas Cowboys, Chicago Bears, New Orleans Saints, Green Bay Packers, Miami Dolphins.

18. OT Taylor Lewan, rSr, Michigan (-6)
Buffalo Wild Wings Bowl : vs. Kansas State, L 14-31.
Comparable à : OT Jake Long, St. Louis Rams.
Destinations probables : Tampa Bay Buccaneers, Tennessee Titans, Arizona Cardinals, Carolina Panthers, Pittsburgh Steelers, New York Giants, St. Louis Rams, Atlanta Falcons, Oakland Raiders, Buffalo Bills, Miami Dolphins, San Diego Chargers, New England Patriots.

19. WR Kelvin Benjamin, rSo, Florida State (N) HOT
BCS National Championship : vs. Auburn, W 34-31 ; 4 rec, 54 yds, 1 TD.
Cette saison : 54 rec, 1 011 yds, 15 TD.
Épanoui cette année au côté du vainqueur du Heisman Trophy, Jameis Winston, le jeune receveur des Seminoles a décidé de se présenter à la draft NFL après une saison prolifique et couronnée d’un titre national. Pour les médias, Kelvin Benjamin évoque déjà le grand Calvin Johnson du fait de son gabarit (1m96, 106 kg) mais de son propre aveu le receveur de Florida State était déjà comparé à Megatron lorsqu’il était au high school. Pour l’anecdote, c’est Benjamin qui a capté la dernière passe du BCS National Championship pour un touchdown dans les dernières secondes, synonyme de victoire pour les Seminoles. Son combine sera très intéressant à suivre pour connaître les réelles capacités athlétiques de l’imposant receveur.
Comparable à : WR Calvin Johnson, Detroit Lions.
Destinations probables : New York Jets, Pittsburgh Steelers, Oakland Raiders, Tampa Bay Buccaneers, Baltimore Ravens, Kansas City Chiefs, Philadelphia Eagles, San Francisco 49ers, Carolina Panthers, Cleveland Browns.

20. CB Justin Gilbert, Sr, Oklahoma State (+2)
Cotton Bowl : vs. Missouri, L 31-41 ; 2 tackles (2 solo), 1 int.
Cette saison : 42 tackles (37 solo), 7 BrUp, 7 int, 3 TD.
Comparable à : CB Josh Norman, Carolina Panthers.
Destinations probables : Green Bay Packers, Cleveland Browns, Tennessee Titans, Chicago Bears, Detroit Lions, Dallas Cowboys, Carolina Panthers, San Francisco 49ers, New England Patriots.

21. OLB Ryan Shazier, Jr, Ohio State (-7)
Orange Bowl : vs. Clemson, L 35-40 ; 9 tackles (7 solo).
Cette saison : 144 tackles (102 solo), 23.5 TFL, 7 sacks, 4 BrUp, 4 FF, 1 punt blocked.
Comparable à : OLB Daryl Washington, Arizona Cardinals.
Destinations probables : Atlanta Falcons, Cincinnati Bengals, Washington Redskins, Buffalo Bills, Detroit Lions.

22. TE Jace Amaro, Jr, Texas Tech (-7)
Holiday Bowl : vs. Arizona State, W 37-23 ; 8 rec, 112 yds.
Cette saison : 106 rec, 1 352 yds, 7 TD.
Comparable à : TE Jermichael Finley, Green Bay Packers.
Destinations probables : Green Bay Packers, Kansas City Chiefs, Pittsburgh Steelers, New England Patriots, New York Jets.

23. DE Kony Ealy, rJr, Missouri (N)
Cotton Bowl : vs. Oklahoma State, W 41-31 ; 6 tackles (4 solo), 2 TFL, 2 sacks, 1 BrUp.
Cette saison : 42 tackles (30 solo), 14 TFL, 8 sacks, 6 BrUp, 3 FF, 1 int, 1 TD.
Comparable à : OLB Aldon Smith, San Francisco 49ers.
Destinations probables : Dallas Cowboys, Tennessee Titans, Chicago Bears, Cleveland Browns, San Diego Chargers.

24. DT Louis Nix, rJr, Notre Dame (-5)
Pinstripe Bowl : vs. Rutgers, W 29-16 ; Did not play.
Cette saison : 27 tackles (11 solo), 2 TFL, 2 BrUp.
Comparable à : DT Vince Wilfork, New England Patriots.
Destinations probables : Philadelphia Eagles, New England Patriots, Tennessee Titans, Dallas Cowboys, St. Louis Rams, Minnesota Vikings, New York Giants, Atlanta Falcons, New Orleans Saints.

25. DE Stephon Tuitt, Jr, Notre Dame (=)
Pinstripe Bowl : vs. Rutgers, W 29-16 ; 4 tackles (1 solo), 1.5 TFL, 1.5 sacks.
Cette saison : 49 tackles (24 solo), 9 TFL, 7.5 sacks, 2 BrUp, 1 FF, 1 int, 1 TD.
Comparable à : DE Marcus Spears, Baltimore Ravens.
Destinations probables : Baltimore Ravens, St. Louis Rams, New England Patriots, New Orleans Saints, Indianapolis Colts, Tampa Bay Buccaneers, Cincinnati Bengals, Chicago Bears.

L’ancienne gloire universitaire

QB Peyton Manning, Tennessee / Denver Broncos

Tout le monde connait Peyton Manning et son immense carrière en NFL, auréolée de quatre titres de MVP et d’une victoire au Super Bowl, mais peu de gens savent que le quarterback a été une vedette du college football avec les Tennessee Volunteers et que son avenir était tout tracé jusqu’au niveau professionnel.

Né à la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, Peyton est le fils d’Archie Manning, un grand quarterback à Ole Miss puis aux New Orleans Saints. Son grand frère Cooper est également une vedette du football au high school mais il doit mettre un terme à sa carrière universitaire pour des raisons médicales. Le cadet, Eli, suit les traces de son grand frère Peyton au poste de quarterback. C’est déjà un bon modèle au high school puisqu’il conduit son équipe à un bilan de trente-quatre victoires pour seulement cinq défaites durant les trois saisons où il est titulaire à la Isidore Newman School. Très convoité, le jeune prodige choisit Tennessee pour son cursus et sa carrière universitaires alors que tout le monde s’attendait à ce qu’il rejoigne Ole Miss, l’alma mater de son père.

Troisième dans le depth chart lors de sa saison freshman, Peyton Manning foule néanmoins le terrain prématurément avec les blessures des deux autres quarterbacks situés avant lui dans la hiérarchie de l’équipe. Il est nommé SEC Freshman of the Year. C’est en 1995 pour sa seconde année qu’il est définitivement titulaire et qu’il mène les Vols à une saison presque parfaite, avec seulement une défaite face à Florida mais la troisième place nationale et une victoire contre Ohio State au Citrus Bowl. Le quarterback de Tennessee finit déjà sixième au classement du Heisman Trophy.

L’année suivante, les Volunteers sont considérés parmi les favoris pour le titre national mais une nouvelle défaite face à Florida, durant laquelle Peyton Manning est intercepté quatre fois, puis une autre face à Memphis mettent un terme à leurs espoirs et Tennessee se contente de remporter à nouveau le Citrus Bowl, cette fois face à Northwestern avec quatre touchdowns et la récompense de MVP du match. Bien qu’il ait obtenu son diplôme en communication en seulement trois ans et qu’il soit annoncé comme le top pick de la draft, le QB décide de rester pour son année senior.

En 1997, pour la troisième année consécutive, Peyton Manning s’incline face aux Gators mais les Vols terminent tout de même leur saison avec un bilan de 13-1, ce qui leur permet de finir à la troisième place du classement national, de remporter le titre de conférence SEC face à Auburn puis d’affronter Nebraska, numéro deux, à l’Orange Bowl. En cas de victoire de Tennessee et de défaite de Michigan, numéro un, au Rose Bowl, les Volunteers auraient enfin pu remporter le titre national mais le jeu de course surpuissant des Cornhuskers inflige une cuisante défaite à Manning et ses équipiers. Celui-ci remporte pléthore de récompenses; nommé All-American, il reçoit entre autres le Maxwell Award, le Johnny Unitas Award ou encore le Davey O’Brien Award.

Le quarterback décroche de nombreux records à Tennessee et dans la SEC et son numéro 16 est retiré par les Volunteers. Malgré des doutes concernant sa force et sa mobilité, Peyton Manning est sélectionné avec le premier choix de la draft 1998 par les Indianapolis Colts. Au cours de sa carrière NFL il a remporté quatre titres de MVP, un Super Bowl et a été nommé treize fois au Pro Bowl et sept fois dans dans l’AP First-Team All-Pro. L’ancien Vol a établi la majorité des records offensifs à Indianapolis avant de rejoindre les Denver Broncos en 2012, après une saison hors du terrain. Il a d’ailleurs été désigné AP NFL Comeback Player of the Year lors de sa première saison dans le Colorado pour s’être remis d’une blessure extrême au cou.

A l’heure d’affronter les New England Patriots de son meilleur ennemi Tom Brady en finale de conférence AFC, Peyton Manning est considéré comme l’un des meilleurs quarterbacks de l’histoire de la grande Ligue. Le quarterback des Patriots porte d’ailleurs son rival en très haute estime, comme il l’a déjà déclaré : « Pour moi, il est le meilleur de tous les temps. C’est un ami, et quelqu’un que j’observe et que j’admire depuis toujours, parce qu’il veut toujours progresser, il veut toujours être meilleur. »

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Luzoan

    17 janvier 2014 à 11h34

    Super article Monsieur Loic, bien raconté, l histoire de Manning!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft