Suivez-nous sur

NFL Draft

Les Espoirs de la Draft NFL 2016 – Semaine 13

The Blue Pennant vous présente chaque fin de semaine son top 25 actualisé des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

The Blue Pennant vous présente chaque fin de semaine son top 25 actualisé des meilleurs prospects disponibles pour la prochaine Draft NFL.

La fin de saison se rapproche toujours plus et certains prospects vont officialiser leur entrée à la prochaine draft, avant d’entamer un long processus pour se préparer aux exercices du combine et se montrer sous leur meilleur joueur devant les scouts NFL. En attendant, profitons du spectacle des dernières rencontres de l’année.

Big Board – Top 25

OT Laremy Tunsil, Ole Miss

1. OT Laremy Tunsil, Mississippi (=)
2. QB Jared Goff, California (+2)
3. CB Vernon Hargreaves, Florida (=)

4. RB Ezekiel Elliott, Ohio State (+7) hot_draft
Cette semaine : @ Michigan, W 42-13 ; 30 att, 214 yds, 2 TD.
Après une sortie médiatique maladroite suivant sa performance discrète dans la défaite face à Michigan State, Ezekiel Elliott s’est repris avec un match énorme contre Michigan. Face à une défense solide et généralement efficace contre la course, le running back des Buckeyes a terminé la rencontre avec une moyenne de 7.1 yards par portée. Elliott a une fois de plus fait étalage de sa vitesse, de sa vision du jeu et de sa puissance et a ridiculisé l’équipe de Jim Harbaugh.
Comparable à : RB Le’Veon Bell, Pittsburgh Steelers

5. LB Jaylon Smith, Notre Dame (+4) hot_draft
Cette semaine : @ Stanford, L 36-38 ; 15 tackles (8 solo), 1 TFL.
En dépit d’une défaite qui prive les Golden Domers de playoffs, Jaylon Smith a été irréprochable. Absolument partout sur le terrain, il a contribué à minimiser l’impact de Christian McCaffrey, tenu sous les cent yards pour la première fois en dix matches. La grande polyvalence de Smith, capable d’évoluer à toutes les positions possibles pour un linebacker, ainsi que ses qualité athlétiques et son instinct devraient lui assurer une place dans le top 15.
Comparable à : OLB Von Miller, Denver Broncos

6. DB Jalen Ramsey, Florida State (-4) cold_draft
Cette semaine : @ Florida, W 27-2 ; 4 tackles (3 solo).
Si le duel tant attendu face à Demarcus Robinson n’a pas eu lieu, ce dernier ayant été suspendu, Jalen Ramsey n’a pas manqué à son devoir. Malheureusement pour lui, son profil singulier pourrait lui faire perdre quelques places à la draft. Aligné comme cornerback cette saison, le Seminole a prouvé qu’il pouvait défendre sur les grands receveurs mais les experts s’interrogent sur sa capacité à couvrir des joueurs plus rapides au niveau NFL. Ramsey apparaît plus comme un profil hybride entre un linebacker et un safety, ce qui ne devrait pas non plus l’arranger lorsque les franchises devront choisir un joueur ; seules les équipes avec un schéma défensif particulier pourront l’intégrer dans ce rôle.
Comparable à : S Tyrann Mathieu, Arizona Cardinals

QB Paxton Lynch, Memphis

7. QB Paxton Lynch, Memphis (+4) hot_draft
Cette semaine : vs. Southern Methodist, W 63-0 ; 9/14 (64.3%), 222 yds, 7 TD.
Promenade de santé pour Paxton Lynch et Memphis face à SMU. Le quarterback a inscrit sept touchdowns en neuf passes complétées, et tout ça en une seule mi-temps pour égaler un record FBS. Même si certains experts estiment qu’il n’est pas encore prêt pour le niveau supérieur, le départ de son coach Justin Fuente et les récentes analyses sur sa possible sélection comme numéro un devraient l’inciter à se présenter à la draft.
Comparable à : QB Ryan Tannehill, Miami Dolphins

8. WR Laquon Treadwell, Mississippi (=)
9. DE Joey Bosa, Ohio State (-2)
10. DT A’shawn Robinson, Alabama (-5)
11. DE Emmanuel Ogbah, Oklahoma State (-5)
12. QB Connor Cook, Michigan State (+1)
13. DT Kenny Clark, UCLA (+6)
14. DL Robert Nkemdiche, Mississippi (-2)
15. RB Derrick Henry, Alabama (+2)
16. OLB Myles Jack, UCLA (+2)

17. CB Kendall Fuller, Virginia Tech (N) hot_draft
Cette semaine : DNP.
En dépit d’une lourde blessure qui a mis un terme à sa saison après seulement trois matches, durant lesquels il ne s’était d’ailleurs pas forcément montré convaincant, les experts estiment que les scouts disposent de suffisamment d’informations sur Kendall Fuller après sa saison sophomore exceptionnelle pour savoir à quoi s’en tenir. Avec quinze passe défendues et deux interceptions en 2014, le petit dernier de la fratrie Fuller (Kyle Fuller, Chicago Bears ; Corey Fuller, Detroit Lions) a déjà tout du shutdown cornerback taillé pour la NFL.
Comparable à : CB Morris Claiborne, Dallas Cowboys

18. LB Reggie Ragland, Alabama (+2)
19. OT Jack Conklin, Michigan State (N)
20. OL Ronnie Stanley, Notre Dame (-6)
21. DE Shilique Calhoun, Michigan State (-5)
22. DL DeForest Buckner, Oregon (+1)
23. LB Leonard Floyd, Georgia (+1)
24. LB/S Su’a Cravens, Southern California (-3)

25. DT Sheldon Day, Notre Dame (N) hot_draft
Cette semaine : @ Stanford, L 36-38 ; 2 tackles (2 solo).
Opposé à Joshua Garnett, considéré comme l’un des meilleurs guards du pays, Sheldon Day s’est montré redoutable. Le defensive tackle a contribué à tenir Christian McCaffrey sous la barre des cent yards et a souvent semé la pagaille dans la ligne offensive adverse. Le joueur de Notre Dame est d’ailleurs réputé pour ses qualités de pénétration à l’engagement. Seule ombre au tableau : Day dispose d’un passif encombrant de blessures, ce qui pourrait lui faire perdre des places face à l’inquiétude de certaines franchises.
Comparable à : DT Aaron Donald, St. Louis Rams

Les cotes en hausse

QB Kevin Hogan, Stanford

Face à Notre Dame, QB Kevin Hogan (Stanford) a été l’un des grands artisans de la victoire. S’il confirme en finale de conférence, et éventuellement en playoffs, une franchise pourrait se risquer à le sélectionner au second tour pour en faire un futur titulaire.

En face, DT Sheldon Day (Notre Dame) n’avait pourtant pas démérité, limitant le jeu au sol du Cardinal à 153 yards.

Parmi les prospects qui pourraient créer la surprise au premier tour, on peut compter FS Deon Bush (Miami, FL), solide cette saison. Le Hurricane comptabilise une interception, quatre passes défendues et un sack sur son CV.

FS Darian Thompson (Boise State) possède également le même profil de joueur encore méconnu mais prêt à éclore ; en quatre saisons avec les Broncos, il a enregistré 19 interceptions grâce à son instinct diabolique.

Les cotes en baisse

Les piètres performances des joueurs d’Arkansas ont rejailli sur les résultats de l’équipe cette saison. TE Hunter Henry (Arkansas) et OL Denver Kirkland (Arkansas) n’ont pas atteint le niveau de jeu qu’on attendait d’eux. Si le premier pourrait faire grimper sa cote avec un bon combine, le second semble destiné à être sélectionné en fin de draft. Kirkland devrait passer de left tackle avec les Razorbacks à offensive guard en NFL.

Pour WR Demarcus Robinson (Florida), les experts s’accordent sur le fait que le joueur devrait rester une saison supplémentaire avec les Gators. À moins qu’il ne soit renvoyé du programme de football. Le receveur, qui a enchaîné les problèmes extra-sportifs depuis son arrivée sur le campus de Florida, ne semble pas encore assez mature pour la grande Ligue.

Mauvaise passe également pour QB Christian Hackenberg (Penn State), pourtant considéré avant la saison comme le meilleur prospect au poste de quarterback. Dans la défaite humiliante subie par les Nitanny Lions face à Michigan State, Hackenberg a lancé deux interceptions et a sorti une prestation médiocre dans l’ensemble.

Les duels à suivre

LB Su’a Cravens, USC

Stanford vs. Southern California
La finale de conférence Pac-12 au Levi’s Stadium devrait attirer les scouts puisque plusieurs prospects s’affronteront dans un match au sommet. Outre LB/S Su’a Cravens (USC) et OT Kyle Murphy (Stanford), qui devraient être choisis au premier ou au second tour, on gardera un œil sur QB Cody Kessler (USC) et QB Kevin Hogan (Stanford). Sans oublier RB Tre Madden (USC), CB Kevon Seymour (USC), ILB Blake Martinez (Stanford) et OG Joshua Garnett (Stanford).

Alabama vs. Florida
Le casting sera magnifique pour la finale de conférence SEC. S’ils partent perdants, les Gators pourront compter sur WR Demarcus Robinson (Florida), CB Vernon Hargreaves (Florida), DE Jonathan Bullard (Florida) et SS Marcus Maye (Florida) pour espérer renverser la tendance. En face, RB Derrick Henry (Alabama) et TE O.J. Howard (Alabama) sonneront la charge en attaque, soutenus par LB Reggie Ragland (Alabama), DT A’Shawn Robinson (Alabama) et CB Cyrus Jones (Alabama) en défense.

La future vedette

OT Mitch Hyatt, Clemson
Freshman – éligible en 2018

Titulaire durant trois ans au high school et All-American à l’issue de sa saison senior, Mitch Hyatt est considéré par les services de scouting comme l’un des meilleurs prospects au poste d’offensive tackle. Le lineman s’engage avec Clemson pendant le National Signing Day 2015 et se retrouve propulsé titulaire au poste de left tackle après le départ inattendu du senior Isaiah Battle pour la NFL Supplemental Draft. Depuis, Hyatt a largement dépassé les attentes, permettant à son quarterback Deshaun Watson de se positionner en favori pour le Heisman Trophy tandis que Clemson est numéro un du pays. Un début de carrière déjà très prometteur.

Les rookies NFL

WR Amari Cooper, Oakland Raiders (NFL)

Les anciens de Florida ont brillé le week-end passé. Dans le « sommet » de la NFC East entre les New York Giants et les Washington Redskins, l’ancien receveur des Gators CB Quinton Dunbar (Washington Redskins) s’est avéré décisif avec une interception dans la end zone. Son ancien équipier OG Max Garcia (Denver Broncos) a de son côté abattu un travail énorme en dégageant le champ pour les coureurs des Broncos dans la victoire face aux New England Patriots, invaincus avant la rencontre.

Pour sa première titularisation, RB Javorius Allen (Baltimore Ravens) s’est illustré avec un touchdown à la réception où il s’est faufilé par deux fois entre deux adversaires pour achever sa course dans la end zone. Son ancien équipier à USC WR Nelson Agholor (Philadelphia Eagles) ne connaît pas la même veine cette saison, gêné par une blessure à la hanche ; le choix de premier tour des Eagles a capté seulement seize passes en huit rencontres.

Le titre honorifique de Offensive Rookie of the Year devrait revenir à un autre receveur, WR Amari Cooper (Oakland Raiders). L’ancien joueur d’Alabama s’est imposé comme la principale menace offensive des Raiders et forme un duo prometteur avec son jeune quarterback. Cooper a inscrit quatre touchdowns à la réception cette saison.

Le week-end passé, les rookies FS Adrian Amos (Chicago Bears) et LB Denzel Perryman (San Diego Chargers) se sont tous deux illustrés en concluant leur rencontre avec le plus grand nombre de plaquages de leur équipe ; huit pour Amos et six pour Perryman. Enfin, CB Quinten Rollins (Green Bay Packers) a enregistré son premier sack en NFL dans la défaite des siens face à Chicago.

Top 10 NFL Mock Draft

1. Tennessee Titans : OT Laremy Tunsil, Mississippi
2. Cleveland Browns : QB Paxton Lynch, Memphis
3. St. Louis Rams (from Dallas Cowboys) : QB Jared Goff, California
4. San Diego Chargers : DB Jalen Ramsey, Florida State
5. San Francisco 49ers : QB Connor Cook, Michigan State
6. Baltimore Ravens : DE Joey Bosa, Ohio State
7. Miami Dolphins : CB Vernon Hargreaves, Florida
8. Jacksonville Jaguars : WR Laquon Treadwell, Mississippi
9. Philadelphia Eagles : LB Myles Jack, UCLA
10. Dallas Cowboys (from St. Louis Rams) : RB Ezekiel Elliott, Ohio State

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

2 Commentaires

2 Comments

  1. Steeler83

    4 décembre 2015 à 09h53

    Ne pensez vous pas que Paxton Lynch bénéficie un peu de la hype comme a pu en bénéficier Cardale Jones l’an dernier ?

    • Loïc Baruteu

      4 décembre 2015 à 15h37

      On ne peut pas non plus comparer la hype autour de Cardale Jones, construite sur trois matches, et celle autour de Paxton Lynch, qui est régulier depuis deux saisons (dont 28 TD et 3 int en 2015) et qui a disséqué la défense de Mississippi cette année. Il monte en puissance, c’est synonyme de progression et surtout il semble avoir toutes les qualités pour un QB NFL.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - NFL Draft