Suivez-nous sur

Saison 2010

Le résumé de la semaine 12

BERKELEY, CA - NOVEMBER 20: Anthony Wilkerson  of the Stanford Cardinal runs with the ball during their game against the California Golden Bears at California Memorial Stadium on November 20, 2010 in Berkeley, California. (Photo by Ezra Shaw/Getty Images)

#6 Stanford continue d’impressionner

Le Cardinal de #6 Stanford remporte son second trophée Ax au cours des neuf dernières saisons en s’imposant largement 48-14 contre les Golden Bears de California.

QB Andrew Luck (16/20, 235 yards, 2 TDs à la passe et 72 yards en 3 portés) a parfaitement mené #6 Stanford (10-1, 7-1 Pac-10) tout au long de la rencontre permettant au Cardinal d’inscrire des points sur les huit possessions au cours desquelles il a été sur le terrain. 

L’avant-match a été torride lorsque les joueurs de California (5-6, 3-5 Pac-10) sont tous entrés sur le terrain au moment du toss pour narguer leurs adversaires du soir.

Le jeu ultra-puissant du Cardinal lui a permis de prendre rapidement la tête sur deux TDs de RB Stepfan Taylor (15 courses, 59 yards, 3 TDs); puis deux passes de TDs de QB Andrew Luck, avant la pause, pour TE Zach Ertz (2 réceptions, 45 yards, 1 TD) et WR Doug Baldwin (5 réceptions, 97 yards, 1 TD), ont porté le score à 31-0 à la mi-temps. Deux nouveaux TDs au sol en début de seconde période ont donné 45 points d’avance au Cardinal.

Avec 24 passes de TD réussis cette saison, QB Andrew Luck n’est plus qu’à 3 TDs du record de l’université detenu jusque-là par John Elway (1980) et Steve Stenstrom (1993) avec 27.

Les Bears, qui avaient parfaitement contenu les Ducks de #1 Oregon, il y a une semaine, les obligeant notamment à punter à 5 reprises, ont été incapables de stopper une attaque de #6 Stanford toujours aussi impressionnante. Le QB junior Brock Mansion (California) termine avec une fiche de 19/37, 173 yards, 1 TD et 2 INTs. RB Shane Vereen (California) a réussi 63 yards en 15 portés et dépassent les 1000 yards courus en 2010 avec 1061 yards. California devra donc s’imposer à domicile contre Washington pour obtenir son éligibilité pour un bowl de fin de saison.

A noter que les 48 points marqués par #6 Stanford égalise le plus grand nombre de points inscrits par un des deux rivaux au cours des 113 matchs qui les ont opposé.

BATON ROUGE, LA - NOVEMBER 20: Patrick Peterson  of the Louisiana State University Tigers breaks up a pass intended for Korvic Neat  of the Ole Miss Rebels at Tiger Stadium on November 20, 2010 in Baton Rouge, Louisiana. (Photo by Kevin C. Cox/Getty Images)

#5 LSU s’impose à l’arraché contre Ole Miss

Critiqué tout au long de la saison, QB Jordan Jefferson s’est magnifiquement racheté en donnant une victoire 43-36 aux Tigers de #5 LSU contre les Rebels de Mississippi. QB Jordan Jefferson (13/17, 254 yards, 1 TD et 1 INT) a réussi son meilleur match offensif en carrière avec 1 TD à la passe et un sur une course et permet ainsi à LSU (10-1, 6-1 SEC) de battre une équipe, qui l’avait battu ces deux dernières années.

Les Tigers étaient encore menés 36-35 à moins de 5 minutes de la fin lorsque le fantastique CB Patrick Peterson réussit un retour de kickoff de 34 yards, suivi d’un TD au sol de 7 yards du RB junior Stevan Ridley (18 courses, 89 yards) auteur de 3 TDs dans ce match.

Mississippi (4-7, 1-6 SEC) eut la chance de tenter de repasser devant les Tigers mais une interception de CB Patrick Peterson mis fin aux espoirs des Rebels. Ce dernier jouait probablement son dernier match au Tiger Stadium et devrait être l’un des tous premiers joueurs sélectionnés lors de la prochaine draft NFL. Avec une victoire la semaine prochaine contre Arkansas, #5 LSU aura très surement un billet en poche pour une participation à un bowl BCS, le premier depuis son titre national de 2007.

Comme d’habitude depuis quelques années, cette rencontre a été très enlevée avec 9 changements de leader et 32 points inscrits en 4ème quart-temps.

Du côté de Ole Miss, RB Brandon Bolden termine avec 18 courses pour 91 yards et 2 TDs. QB Jeramiah Masoli (15/23, 177 yards, 1 TD, 2 INT et 64 yards au sol pour 2 TDs) a été très irrégulier, à l’image de sa saison.

On notera aussi les 188 yards sur retour de coup de pieds de RB Jeff Scott (Ole Miss).

ANN ARBOR, MI - NOVEMBER 20: J.J. Watt  of the Wisconsin Badgers is tackled after intercepting a fourth quarter pass by Denard Robinson  of the Michigan Wolverines at Michigan Stadium on November 20, 2010 in Ann Arbor, Michigan. Wisconson won the game 48-28. (Photo by Gregory Shamus/Getty Images)

#7 Wisconsin détruit Michigan à Big House

Le jeu au sol des Badgers a encore une fois fait ce qu’il fallait pour assurer une victoire 48-28 à #7 Wisconsin en déplacement chez les Wolverines de Michigan. L’attaque au sol de #7 Wisconsin (10-1, 6-1 Big Ten) a réussi pas moins de 354 yards  et les Badgers restent plus que jamais en course pour remporter leur premier titre de conférence Big Ten depuis 1999.

Avec une victoire à domicile contre Northwestern la semaine prochaine, #7 Wisconsin s’assurerait au moins un titre « partagé » de conférence Big Ten et serait en très bonne position pour participer à un bowl BCS en fin de saison. Face à une défense de Michigan encore une fois lente et dominée physiquement, #7 Wisconsin a rapidement pris les devants pour mener 24-0 à la pause grâce à 3 TDs au sol et un FG.

La seconde période a été essentiellement l’occasion de voir les deux équipes se rendre coups pour coups mais l’issue du match était déjà connu après 30 minutes tant la défense des Wolverines a été incapable de stopper l’attaque au sol de #7 Wisconsin.

De nouveau privés des services de leur RB vedette James Clay, les Badgers ont pu compter sur les exploits de RB Montee Ball, qui a réussi 173 yards au sol pour 4 TDs et du RB freshman James White (181 yards sur course pour 2 TDs). QB Scott Tolzien (14/15, 201 yards, 1 INT) a réussi ses 13 premières passes du match.

Il s’agit de la première victoire de #7 Wisconsin à Big House depuis 1994, et pour la première fois de leur histoire, les Badgers ont battu la même saison Michigan, Iowa et Ohio State. 

Pour les Wolverines de Michigan (7-4, 3-4 Big Ten), déjà assurés de leur éligibilité pour un bowl, cette défaite ajoutée au fait qu’ils seront opposés aux Buckeyes de Ohio State la semaine prochaine, pourrait leur couter une place dans un bowl d’envergure.

Toutefois, QB Denard Robinson (16/25, 239 yards, 2 TDs, 1 INT à la passe) en a profité pour battre un record NCAA vieux de 14 ans, celui du nombre de yards réussis au sol par un QB. Ses 121 yards contre les Badgers lui permettent d’atteindre les 1538 yards au sol en 2010 et ainsi battre les 1494 yards de QB Beau Morgan (Air Force).

WR Roy Roundtree (Michigan) termine avec 7 réceptions pour 114 yards.

CAMBRIDGE, MA - NOVEMBER 20: Treavor Scales  of the Harvard Crimson makes the catch against the Yale Bulldogs on November 20, 2010 at Harvard Stadium in Cambridge, Massachusetts. Harvard defeated Yale 28-21. (Photo by Elsa/Getty Images)

#8 Nebraska s’écroule à Texas A&M

Menés par un RB Cyrus Gray des grands soirs, les Aggies de #19 Texas A&M remportent 9-6 contre les Cornhuskers de #8 Nebraska leur 5ème succès d’affilée.

Pénalisé à 16 reprises pour un total de 145 yards, #8 Nebraska a été incapable de trouver le moindre rythme en attaque d’autant que son QB freshman Taylor Martinez (11/17, 107 yards, 1 INT), s’est de nouveau blessé à la cheville droite en fin de premier quart-temps. QB Taylor Martinez a fait son retour en deuxième quart-temps mais a semblé handicapé jusqu’à la fin de la rencontre.

Aucune des deux équipes n’est parvenue à marquer le moindre TD, #19 Texas A&M, poussé par un son public « The  12th Man », prenant les devants en fin de quatrième quart-temps sur un FG de 19 yards de K Randy Bullock.

Le RB des Aggies, Cyrus Gray (26 courses, 137 yards et 9 réceptions pour 65 yards), a réussi son meilleur match en carrière, lui qui a du prendre la place de l’habituel titulaire, Christine Michael (jambe fracturée). Il est le premier joueur des Aggies à réussir 5 matchs consécutifs avec plus de 100 yards au sol. QB Ryan Tannehill (19/29, 172 yards) possède désormais une fiche de 4-0 depuis sa titularisation à la place de QB Jerrod Johnson (blessé).

Avec cette défaite de #8 Nebraska (9-2, 5-2 Big 12), Missouri revient dans le course au titre de division Big 12 North.

Cependant, si les Cornhuskers s’imposent contre Colorado, vendredi prochain, ils remportent le titre de division et se qualifient pour la finale de conférence Big 12.

MIAMI - NOVEMBER 20: David Wilson  of the Virginia Tech Hokies runs for a first down during a game against the Miami Hurricanes at Sun Life Stadium on November 20, 2010 in Miami, Florida. (Photo by Mike Ehrmann/Getty Images)

#16 Virginia Tech se qualifie pour la finale de conférence ACC

Avec cette victoire sans contestation possible 31-17 chez les Hurricanes de #24 Miami, les Hokies de #16 Virginia Tech remportent la division ACC Coastal.  #16 Virginia Tech (9-2 ACC, 7-0 ACC) s’impose pour la 9ème fois d’affilée et n’aura finalement manqué qu’un match contre James Madison lors de la semaine 2.

Handicapé par une blessure tout au long de la saison, le RB des Hokies, Ryan Williams, a semblé à 100% terminant le match avec 142 yards et sa plus longue course en carrière (84 yards). 

Alors que la rencontre était à égalité 17-17 en début de 4ème quart-temps, #16 Virginia Tech a contenu l’attaque des Hurricanes et a inscrit 2 TDs sur la course de 84 yards de Ryan Williams (14 portés, 142 yards, 2 TDs) et sur une course de 18 yards de QB Tyrod Taylor (7/14, 94 yards, 1 TD). 

Habituellement sa force, la défense de #16 Virginia Tech a accordé 464 yards à l’attaque de #24 Miami (7-4, 5-3 ACC) mais a intercepté à 3 reprises le QB freshman Stephen Morris (15/33, 202 yards, 1 TD, 3 INTs). WR Danny Coale (Virginia Tech) a réussi 4 réceptions pour 83 yards et 1 TD.

En l’emportant contre Virginia dans une semaine, les Hokies pourraient devenir la première équipe invaincue dans ses matchs de conférence ACC depuis les Seminoles de Florida State en 2000.

Avec 6 pertes de ballon dans ce match, les chances des Hurricanes de s’imposer étaient minces. WR Leonard Hankerson a réussi 6 réceptions pour 79 yards et 1 TD et avec 12 TDs en 2010, il bat le record de TDs sur réception de l’université de Miami. Le RB freshman Lamar Miller (Miami) a encore une fois explosé avec 163 yards et 1 TD au sol en 15 portés.

Par ailleurs dans le College Football

IOWA CITY, IA - NOVEMBER 20: Running back Marcus Coker  of the University of Iowa Hawkeyes is tackled by linebacker Ross Homan  of the Ohio State Buckeyes during the first half of play at Kinnick Stadium on November 20, 2010 in Iowa City, Iowa. Ohio won 20-17 over Iowa. (Photo by David Purdy/Getty Images)

A une semaine de son match le plus important de la saison contre Michigan, les Buckeyes de Ohio State s’imposent 20-17 en toute fin de match contre les Hawkeyes de Iowa. Avec ce succès, Ohio State (10-1, 6-1 Big Ten) occupe la première place de la conférence Big Ten à égalité avec Wisconsin et Michigan State, et reste ainsi en course pour remporter un 6ème titre de conférence consécutif. Le tournant du match s’est probablement produit sur une 4ème tentative et 10 yards à faire alors que Ohio State était encore mené 17-13. QB Terrelle Pryor réussit alors une course de 14 yards, redonna une première tentative aux Buckeyes. Iowa (7-4, 4-3 Big Ten) prit les devants 17-10 sur un TD au sol de 1 yard du RB freshman Marcus Coker (9 courses, 70 yards, 1 TD) mais K Devin Barclay (Ohio State) ramena les Buckeyes à 4 longueurs sur un FG de 48 yards avant que QB Terrelle Pryor (18/33, 195 yards, 1 TD, 2 INTs, 15 courses, 78 yards au sol) ne mêne son équipe dans un ultime drive de 76 yards ponctués d’un TD de 1 yard sur une course de RB Dan Herron (20 courses, 69 yards). Le WR de Ohio State Dane Sanzenbacher a réussi 6 réceptions pour 102 yards alors que son coéquipier, WR DeVier Posey a été limité à 2 réceptions pour 32 yards et a laissé échapper une passe de TD assurée sur le dernier drive du match. Du côté de Iowa, QB Ricky Stanzi termine avec une fiche de 20/31, 195 yards et 1 TD et RB Adam Robinson a été limité à 27 petits yards au sol.

Une nouvelle fois menés à la pause, les Spartans de #12 Michigan State ont trouvé les ressources nécessaires pour finalement l’emporter 35-31 à domicile contre les Boilermakers de Purdue. QB Kirk Cousins (28-37, 276 yards, 3 TDs, 1 INT) a été le héros de cette rencontre en parvenant, par deux fois en fin de match, à mener des drives conclus par des TDs. Car à moins de 7 minutes de la fin de la rencontre, Purdue (4-7, 2-5 Big Ten) menait encore 31 à 20. Mais une passe de TD de QB Kirk Cousins de 9 yards pour WR Mark Dell (8 réceptions, 108 yards, 2 TDs) converti à deux points, suivi d’un TD sur une course de 3 yards de ce même QB Kirk Cousins ont permis à Michigan State (10-1, 6-1 Big Ten) de combler son retard puis de l’emporter 35-31. Une défaite dans ce match aurait ruiné les chances de #12 Michigan State dans la course au titre de conférence Big Ten. Avec ce succès, les Spartans et leurs 10 victoires sont à égalité en tête de la conférence en compagnie de Wisconsin et de Ohio State. Tout se jouera donc la semaine prochaine.  Le RB sophomore Edwin Baker (Michigan State) a réussi 16 portés pour 90 yards et 1 TD. Avec une fiche de 7-0 à domicile, Michigan State connait sa première saison invaincue au Spartan Stadium depuis 1999. Les Boilermakers de Purdue sont battus pour la 7ème fois cette année et ne joueront pas de bowl pour la 3ème saison consécutive, une première depuis 1994-96.

NEW YORK - NOVEMBER 20: Robby Toma  of the Notre Dame Fighting Irish is tackled by Richard King  and Bill Prosko  of the Army Black Knights at Yankee Stadium on November 20, 2010 in the Bronx borough of New York City. (Photo by Nick Laham/Getty Images)

De retour dans le bronx après 41 ans d’absence, les Fighting Irish de Notre Dame s’imposent 27-3 contre les Black Nights de Army dans le nouveau Yankee Stadium. Le QB freshman Tommy Rees (Notre Dame), qui avait le privilège d’occuper le vestiaire de Derek Jeter, la star des Yankees de NY, termine avec une fiche de 13/20, 214 yards, 1 TD et 1 interception pour sa seconde titularisation en carrière. La défense de Notre Dame (6-5) a parfaitement contrôlé l’attaque « triple-option » de Army (6-5), ce qu’elle n’avait pu faire lors du match contre Navy. Les Black Knights ont été limités à 135 yards au sol et 174 yards au total. RB Robert Hughes (9 portés, 39 yards) et TE Tyler Eifert (4 réceptions, 78 yards, 1 TD) ont inscrit les deux TDs offensifs de la rencontre alors que CB Darrin Walls a réussi un autre TD pour Notre Dame sur une interception remontée sur 42 yards. RB Cierre Wood (Notre Dame) a porté 14 fois le ballon pour 88 yards. Avec ce succès, Notre Dame assure définitivement son éligibilité pour un bowl de fin de saison et peut donc ainsi préparer son match contre les rivaux de USC, la semaine prochaine, en toute sérénité. Le dernier match entre les Fighting Irish et les Black Kinights dans l’ancien Yankee Stadium avait eu lieu en 1969. La nostalgie a eu la part belle lors de l’avant-match puisque les deux capitaines pour le toss furent QB Johnny Lujack pour Notre Dame et RB Pete Dawkins pour Army.

Autres résultats du Top 25

Dans le top 25, à noter les victoires de #10 Oklahoma State 48-14 contre Kansas,  de #13 Arkansas contre #21 Mississippi State 38-31 après deux prolongations, de #14 Oklahoma contre Baylor 53-24, de #15 Missouri 14-0 à Iowa State, de #17 South Carolina 69-24 contre Troy, de #18 Nevada contre New Mexico State 52-6, de #23 Utah contre San Diego State 38-34 et de #25 Florida State 30-16 à Maryland 

Tard dans la soirée, Oregon State a créé une petite surprise en battant les Trojans de USC facilement 36-7. Le QB de USC, Matt Barkley, n’a pas terminé le match à cause d’une blessure et pourrait manquer le reste de la saison dont les deux matchs contre les rivaux de Notre Dame et UCLA.

Vendredi 19 novembre, #4 Boise State s’était imposé 51-0 contre Fresno State et #11 Alabama n’avait fait qu’une bouchée de Georgia State 63-7.

Pour finir

CHICAGO - NOVEMBER 20: A general view of the east end zone along the right field wall which was ruled to be unsafe for players before the Northwestern Wildcats took on the Illinois Fighting Illini during a game played at Wrigley Field on November 20, 2010 in Chicago, Illinois. (Photo by Jonathan Daniel/Getty Images)

Pittsburgh bat South Florida 17-10, West Virginia gagne contre Louisville 17-10, Connecticut l’emporte 23-6 face à Syracuse, Boston College bat Virginia 17-13, Florida s’impose 48-10 contre Appalachian State (FCS), Georgia Tech bat Duke 30-20, Clemson s’impose 30-10 contre Wake Forest, Wyoming remporte 44-0 contre Colorado State son premier match de conférence en 2010, Texas bat (enfin!) Florida Atlantic 51-17, Navy gagne contre Arkansas State 35-19, Central Florida bat Tulane 61-14, Brigham Young s’impose 40-7 contre New Mexico, Tennessee bat Vanderbilt 24-10 et Hawaii gagne 41-7 contre San Jose State.

Illinois s’impose 48-27 contre Northwestern dans un match joué au Wrigley Field de Chicago au cours duquel les deux équipes ont du attaquer dans le même sens puisque une des deux zones de but a été jugée inutilisables pour des questions de sécurité, le mur étant trop prêt de la ligne de fond (!).

Northern Illinois reste invaincu dans sa conférence Mid-American après son succès 59-21 contre Ball State

Penn State s’impose contre Indiana 41-24 au Fedex Field de Washington.

Jeudi 18 novembre, Washington avait battu UCLA 24-7 et Air Force, pour son dernier match de la saison, régulière, avait dominé UNLV 35-20.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Saison 2010