Suivez-nous sur

Saison 2010

La semaine 5 en résumé

TUSCALOOSA, AL - OCTOBER 02: Ed Stinson  and Damion Square  of the Alabama Crimson Tide celebrate after tackling Jeffery Demps  of the Florida Gators at Bryant-Denny Stadium on October 2, 2010 in Tuscaloosa, Alabama. (Photo by Kevin C. Cox/Getty Images)

#1 Alabama en démonstration contre Florida

Les champions nationaux en titre, le Crimson Tide de #1 Alabama, ont fait une démonstration de leur puissance lors d’une victoire facile 31-6 contre les Gators de Florida.

Devant les 101 821 spectateurs du Bryant-Denny Stadium, #1 Alabama (5-0, 2-0 SEC) n’a pas laissé la moindre chance à une équipe de Florida (4-1, 2-1 SEC) qui a été dominée physiquement et tactiquement.  Le Crimson Tide a pris rapidement les commandes du match menant 24-0 en milieu de second quart-temps grâce à deux TDs du vainqueur du trophée Heisman 2009, RB Mark Ingram (12 courses, 47 yards), puis à un TD sur une passe de 19 yards du WR Marquis Maze pour WR Michael Williams sur un « tricky play ».

Les Gators tentèrent tant bien que mal de combler ce retard mais un TD défensif sur une interception de DB C.J. Mosley mis fin au suspense au milieu du 3ème quart-temps (31-6). La revanche entre ces deux équipes pourraient avoir lieu début décembre en finale de conférence SEC si elles remportent chacune leur division. QB John Brantley (Florida) a été sous pression toute la rencontre notamment de la part de DE Marcell Dareus. Le QB des Gators termine avec une fiche de 16/30, 202 yards et 2 INTs. RB Jeff Demps (Florida) a été limité à 47 yards au sol.

Du côté d’Alabama, RB Trent Richardson a réussi 68 yards au sol et a très bien fait dans plusieurs situations de jeu décisives. QB Greg McElroy (Alabama) a encore été sérieux avec une fiche de 11/17, 84 yards. Défensivement, outre DE Marcell Dareus, on a encore assisté à une performance remarquable de LB Dont’a Hightower et de S Courtney Upshaw.

DALLAS - OCTOBER 02: Running back Demarco Murray  of the Oklahoma Sooners runs for a touchdown against the Texas Longhorns in the first quarter at the Cotton Bowl on October 2, 2010 in Dallas, Texas. (Photo by Ronald Martinez/Getty Images)

#8 Oklahoma remporte le Red Rivalry Game

Les Sooners de #8 Oklahoma se sont imposés 28-20 dans le Red Rivalry Game face à une équipe des Longhorns de #21 Texas qui a commis beaucoup trop d »erreurs pour échapper à la défaite. L’indiscipline et un manque flagrant de concentration (ou de talent…) ont été préjudiciables aux Longhorns, qui auraient cependant pu revenir à hauteur des Sooners en fin de match, avant de commettre une dernière erreur fatale.

En effet, alors que le score était de 28-20 et que Oklahoma (5-0, 1-0 Big 12) venait de se sauver d’une catastrophe suite à un fumble de QB Landry Jones (24/39, 236 yards, 2 TDs), DB Aaron Williams (Texas) laissa échapper le punt des Sooners avec 1:02 à jouer, que ces derniers récupérèrent pour clore les débats.

Le joueur du match a été RB DeMarco Murray des Sooners (25 courses, 115 yards, 2 TDs), qui a ouvert le score sur un TD de 18 yards, puis donné un avantage décisif sur un TD de 20 yards dans le 4ème quart-temps.

Les Longhorns ont été trop indisciplinés défensivement. Trois des quatre possessions des Sooners sur lesquelles ils ont marqué des points, ont été prolongées par des pénalités sur des 3ème downs. Battu à domicile par UCLA la semaine passée, Texas (3-2, 0-1 Big 12) perd deux matchs d’affilée pour la première fois depuis 2007 et pourrait même quitter le classement AP Top 25, ce qui mettrait fin à la plus  longue série en cours en NCAA (162 semaines consécutives). QB Garrett Gilbert (Texas) a terminé avec une fiche de 27/41, 265 yards et 1 INT et n’a pas été aidé offensivement. WR James Kirkendoll (Texas) a réussi 8 réceptions pour 87 yards.

Oklahoma a débuté le match en force avec un TD de RB DeMarco Murray, puis un second de WR Kenny Stills (5 réceptions pour 78 yards, 1 TD) sur une passe de TD de 16 yards de QB Landry Jones. Une course de 60 yards de RB S.J. Monroe (4 courses, 65 yards, 1 TD) ramena le score à 14-7 avant que TE James Hanna redonna 14 points d’avance aux Sooners à la pause (21-7). Le second TD de RB DeMarco Murray porta le scrore à 28-10. Texas revint sur un TD de RB Cody Johnson sur ue course de 5 yards. Un FG de 21 yards de K Justin Tucker ramena les Longhorns à 8 points (28-20).

Oklahoma avait perdu les deux derniers matchs et quatre des cinq derniers face à leur rivaux de Texas. 

LOS ANGELES - OCTOBER 2: Running back Jesse Callier  of the Washington Huskies carries the ball against the USC Trojans at the Los Angeles Memorial Coliseum on October 2, 2010 in Los Angeles, California.  (Photo by Stephen Dunn/Getty Images)

#18 USC battu à domicile par Washington

Les Huskies de Washington ont surpris les Trojans de #18 USC pour la 2ème année d’affilée en s’imposant, cette fois-ci, au Coliseum de Los Angeles 32-31, en toute fin de match. Un an après avoir battu, à la surprise générale, les Trojans de USC (4-1, 1-1 Pac-10) 16-13 au Husky Stadium de Seattle, Washington (2-2, 1-0 Pac-10) a remis cela en l’emportant sur un FG de 32 yards sur le dernier jeu de la rencontre.

QB Jake Locker (24/40, 310 yards, 1 TD et 110 yards au sol) a été le héros du match deux semaines après une prestation catastrophique contre les Corhuskers de Nebraska. Avec cette victoire obtenue grâce à un dernier drive de folie, il a peut-être sauvé sa carrière chez les professionnels. Il s’agit de la première victoire de Washington à USC depuis 1996. Coach Steve Sarkissian (Washington) faisait un retour attendu sur le terrain de son ancienne équipe alors qu’il était le coordinateur offensif sous l’ère Pete Carroll.

Les Trojans pensaient avoir fait le plus dur en reprenant les devants 31-29 avec 5 minutes à jouer mais QB Jake Locker, pourtant blessé en début de 4ème quart-temps, réussit à ramener les Huskies dans la end-zone de USC. Un FG de K Erik Folk donna finalement la victoire à Washington 32-31.

RB Chris Polk (Washington) termine avec 92 yards en 13 portés de ballon. WR Jermaine Kearse (Washington) a réussi 6 réceptions pour 92 yards. Du côté de USC, QB Matt Barkley a été solide sans plus (14/20 pour 186 yards). RB Allen Bradford a réussi un record en carrière avec 223 yards au sol pour 2 TDs.

EUGENE, OR - OCTOBER 2: Cornerback Cliff Harris  of the Oregon Ducks intercepts a pass in front of cornerback Corey Gatewood  of the Stanford Cardinal in the third quarter of the game at Autzen Stadium on October 2, 2010 in Eugene, Oregon. Oregon won the game 52-31. (Photo by Steve Dykes/Getty Images)

#4 Oregon, toujours aussi fort

Les Ducks de #4 Oregon ont offert une superbe prestation offensive dans le match au sommet de la conférence Pac-10, et l’emportent 52-31 contre le Cardinal de #9 Stanford. Bien que menés 21-3 en premier quart-temps, les Ducks réussirent à forcer deux pertes de balle cruciales qui leur redonna le momentum avant d’exploser offensivement. Comme prévu, les deux équipes ont offert un spectacle offensif de haut niveau puisque Oregon a réussi 626 yards en attaque et Stanford, 518.

QB Darron Thomas (20/29, 238 yards, 3 TDs, 2 INTs et 117 yards au sol pour 1 TD) totalise 4 TDs dans ce match mais le joueur de la rencontre est RB LaMichael James auteur de 257 yards au sol pour 3 TDs. #4 Oregon (5-0, 2-0 Pac-10) remporte son 13ème succès consécutif au Autzen Stadium de Eugene, Oregon et sa 10ème victoire d’affilée dans un match de conférence Pac-10.

De son côté, QB Andrew Luck (Stanford) a été perturbé en seconde période par l’agressivité de la défense des Ducks. Il termine avec une fiche de 29/46, 341 yards, 2 TDs et 2 INTs. RB Stepfan Taylor (Stanford) a réussi 113 yards et 1 TD en 17 courses et également 8 réceptions pour 68 yards. #9 Stanford (4-1, 1-1 Pac-10) avait bien débuté le match prenant rapidement la tête 21-3, mais n’a pas su s’adapter par la suite, à la vitesse tant offensive que défensive des Ducks bien que le Cardinal menait encore à la pause 31-24. Le fumble de WR Chris Owusu (Stanford) en milieu de 3ème quart-temps a été le tournant du match puisque Oregon a alors enchainé 28 points consécutifs pour l’emporter 52-31 au final.

#2 Ohio State s’impose difficilement

Pour son premier match de son calendrier de conférence Big Ten, les Buckeyes de #2 Ohio State ont du attendre les deux dernières minutes avant d’assurer un court succès 24-13  face à Illinois. Ohio State (5-0, 1-0 Big Ten) a énormément souffert pour battre les Fighting Illini d’Illinois dans un match marqué, avant tout, par la blessure de QB Terrelle Pryor.

En effet, le candidat au trophée Heisman et principale arme offensive des Buckeyes, a du s’absenter une partie de la rencontre à cause d’une blessure à la jambe subie en fin de 1ère période. De retour en 2ème période et bien que diminué, il a réussi à diriger deux drives consécutifs qui ont donné le succés à Ohio State, RB Dan Herron (23 courses, 95 yards, 1 TD) marquant le TD de la victoire avec 1:49 à jouer au match. QB Terrelle Pryor termine avec une fiche de 9/16, 76 yards et 2 TDs à la passe et 104 yards en 11 portés de ballon. La gravité de sa blessure est encore inconnue et sa participation au prochain match contre les Hoosiers d’Indiana est encore incertaine. Son absence serait un gros coup dur pour les Buckeyes, notamment parce que son remplaçant, Joe Bauserman, n’a pas vraiment impressionné contre Illinois avec une fiche de 1/2, 1 yard et 1 interception. Les WRs Dana Sanzenbacher (3 réceptions, 35 yards, 1 TD) et DeVier Posey (3 réceptions, 19 yards) n’ont pas été sollicités dans ce match.

Du côté d’Illinois (2-2, 0-1 Big Ten), le QB freshman Nathan Scheelhaase termine avec une fiche de 12/22 pour 109 yards et a réussi un TD sur une course de 3 yards. RB Mikel Leshoure a été limité à 80 yards mettant ainsi fin à sa série de 4 matchs de plus de 100 yards.

PASADENA, CA - OCTOBER 02: Andrew Abbott  of the UCLA Bruins jumps onto the shoulders of teammate David Carter  after Carter's sack of Washington State quarterback Jeff Tuel during the fourth quarter at the Rose Bowl on October 2, 2010 in Pasadena, California. UCLA defeated Washington State 42-28. (Photo by Jeff Gross/Getty Images)

Par ailleurs dans le College football

Les Fighting Irish de Notre Dame retrouvent le chemin de la victoire en s’imposant 31-13 en déplacement chez les Eagles de Boston College, remportant du même coup le fameux trophée Holy War. Notre Dame (2-3) n’a pas connu une forte opposition face à une équipe de Boston College (2-2, 0-1 ACC) décevante et qui jouait avec un QB freshman, Chase Rettig. QB Dayne Crist (Notre Dame) a paru très à son aise et termine le match avec une fiche de 24/44, 203 yards et 2 TDs. Il a ajouté un TD sur une course de 7 yards qui avait ouvert le score pour les Fighting Irish dans le premier quart-temps. Notre Dame a pris le large rapidement avec 2 TDs supplémentaires de WR Theo Riddick et de TE Kyle Rudolph qui portèrent le score à 21-0. Boston College crut un moment pouvoir revenir dans le match (24-13), mais le TD de 2 yards sur une course de RB Armando Allen avec 4:39 à jouer dans le match a refroidi les ardeurs des Eagles. RB Armando Allen a réussi 90 yards et 1 TD à la course. Encore un gros match pour WR Theo Riddick (9 réceptions pour 69 yards et 1 TD) et pour WR Michael Floyd (4 réceptions pour 69 yards). La défense de Notre Dame a limité l’attaque au sol de Boston College à 5 petits yards au total. Les Eagles ont débuté la rencontre avec un nouveau QB, le freshman Chase Rettig, qui malheureusement a du quitter ses partenaires sur blessure. Il a été remplacé par QB Mike Marscovetra (22/37, 193 yards et 2 INTs) dont la performance ne restera pas dans les annales.

Les Tigers de #12 LSU conservent leur invincibilité avec une victoire à l’arraché  16-14 contre les Volunteers de Tennessee.  C’est une fin de match pleine de confusion à laquelle nous avons assisté entre LSU et Tennessee puisque les Vols pensaient avoir gagné 14-10 avant qu’une pénalité redonne une dernière chance aux Tigers. Et sur une course de 1 yard de RB Stevan Ridley (22 courses, 123 yards, 1 TD), LSU (5-0, 3-0 SEC) s’impose finalement 16-14 sur le dernier jeu du match. Le QB de LSU, Jordan Jefferson (3/10, 30 yards, 2 INTs), a débuté la rencontre avec un TD de 83 yards avant de connaitre plus de hauts que de bas pour finalement être remplacé par Jarrett Lee (16/23, 185 yards, 1 INT). RB Tauren Poole (Tennessee) termine avec 109 yards et 1 TD en 24 portés de ballon. Tennessee (2-3, 0-2 SEC) commence son calendrier de conférence SEC par deux défaites pour la 3ème année consécutive.

QB Denard Robinson a ajouté un nouveau chapitre dans sa fantastique saison en réussissant dans la dernière minute de jeu, le TD de la victoire des Wolverines de #19 Michigan 42-35 contre les Hoosiers d’Indiana. Pourtant blessé au genou gauche la semaine dernière contre Bowling Green, QB Denard Robinson (10/16, 277 yards, 3 TDs et 19 courses pour 217 yards et 2 TDs) n’a pas paru gêné et devient le premier joueur de l’Histoire de la FBS (ex-Division I-A) à réussir deux matchs en carrière avec plus de 200 yards à la passe et à la course. Michigan (5-0, 1-0 Big Ten) conserve donc de justesse son invincibilité face à une équipe d’Indiana (3-1, 0-1 Big Ten), qui n’a pas trouvé la solution pour contenir le QB vedette des Wolverines. Alors que le score était de 35-35, un dernier drive mené magnifiquement par Denard Robinson – notamment une passe de 42 yards avec 21 secondes à jouer – permit à Michigan de se sauver avec le gain de la rencontre (42-35). Le QB senior, Ben Chappell (Indiana), s’est également illustré avec une fiche de 45/64, 480 yards, 3 TDs et 1 interception, sa première de la saison. WR Tandon Doss (Indiana) termine avec 15 réceptions (!) pour 221 yards; son coéquipier, WR Damarlo Belcher, avec 10 réceptions pour 91 yards et 1 TD. #19 Michigan accueille #24 Michigan State, samedi 9 octobre, dans un match qui sent déjà la poudre.

CHAMPAIGN, IL - OCTOBER 02: Nathan Scheelhaase  of the Illinois Fighting Illini runs for yardage pursued by Nathan Williams  of the Ohio State Buckeyes try for the stop at Memorial Stadium on October 2, 2010 in Champaign, Illinois. Ohio State defeated Illinois 24-13. (Photo by Jonathan Daniel/Getty Images)

Autres résultats du Top 25

Dans le classement AP Top 25, à noter la victoire de #3 Boise State contre New Mexico State 59-0, de #5 Texas Christian à Colorado State 27-0, #10 Auburn contre Louisiana-Monroe 52-3, de #10 Miami à Clemson 30-21 et de #25 Nevada contre UNLV 44-26.

Dans un match de conférence Big Ten #17 Iowa s’impose à domicile contre #22 Penn State 24-3.

#24 Michigan State remporte un match entre équipes classées, 34-24 contre #11 Wisconsin.

Virginia Tech continue sa remontée avec une belle victoire à #23 North Carolina State 41-30.

Et pour finir 

Baylor s’impose contre Kansas 55-7, Florida State bat Virginia 34-14, Temple bat Army 42-35 et reste invaincu, Mississippi s’impose contre Kentucky 42-35, UCLA l’emporte contre Washington State 42-28, North Carolina bat East Carolina 42-17, Oregon State l’emporte 31-28 contre Arizona State, Iowa State bat Texas Tech 52-38 et Georgia Tech s’impose 24-20 contre Wake Forest.

Georgia poursuit sa descente aux enfers avec une nouvelle défaite, 29-27 à Colorado.

Dans le match entre académies militaires, Air Force l’emporte 14-6 contre Navy.

Enfin, jeudi 30 septembre, Oklahoma State avait battu Texas A&M 38-35 et vendredi 1 octobre, Utah State s’était imposé contre Brigham Young 31-16.

 

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Saison 2010