Suivez-nous

Ohio State Buckeyes

Ohio State prend sa revanche à Virginia Tech, 42-24

Grâce à une solide performance de QB Cardale Jones et à la révélation WR Braxton Miller comme receveur, les Buckeyes de #1 Ohio State prennent leur revanche sur des Hokies de Virginia Tech, diminués par la blessure de QB Michael Brewer en cours de match, en s’imposant sur le score de 42-24.

Publié

le

Grâce à une solide performance de QB Cardale Jones et à la révélation WR Braxton Miller comme receveur, les Buckeyes de #1 Ohio State prennent leur revanche sur des Hokies de Virginia Tech, diminués par la blessure de QB Michael Brewer en cours de match, en s’imposant sur le score de 42-24.

Après 8 mois d’attente, on allait enfin savoir qui du senior QB Cardale Jones ou du redshirt sophomore QB J.T Barrett allait être titularisé au sein de l’attaque des champions en titre. Jusqu’à la dernière seconde, coach Urban Meyer a gardé le secret.

Après un rapide 3-and-out des Hokies, l’attaque des Buckeyes entra sur le terrain avec le numéro… 12 à sa tête. C’est donc celui qui a mené #1 Ohio State au titre de champion, QB Cardale Jones (9/18, 186 yards, 2 TDs, 1 INT et 13 courses, 99 yards, 1 TD), qui s’est imposé dans la plus intense « battle of quarterbacks » de l’offseason. Et coach Urban Meyer sembla avoir fait le bon choix : en 8 jeux pour 64 yards, le quarterback senior dirigea de main de maître un superbe drive conclu par une réception de 24 yards de HB Curtis Samuel.

Sur la possession suivante des Buckeyes, RB Ezekiel « Zeke » Elliott (11 courses, 122 yards, 1 TD) nous rappela pourquoi il avait été le MVP des derniers playoffs : une course de… 80 yards pour un phénoménal TD. Boom ! 14-0 pour #1 Ohio State.

Le match changea alors d’allure. Grâce à une défense agressive, les Hokies réussirent à contrôler la ligne de scrimmage et QB Michael Brewer (11/16, 156 yards, 2 TDs) commença à trouver le bon rythme. Ainsi, sur une « reverse pass » parfaitement exécuté, il trouva le puissant FB Sam Rogers (3 réceptions, 66 yards, 1 TD) qui remonta tout le terrain non sans réussir une étonnante feinte sur CB Eli Apple pour réduire le score à 14-7 sur un TD de 51 yards.

Dès lors, plus rien ne sembla fonctionner pour des Buckeyes qui commirent deux turnovers dans cette première mi-temps (1 interception et 1 fumble). Virginia Tech en profita pour reprendre le momentum du match. K Joey Slye ramena le score à 14-10 sur un FG de 46 yards, puis TE Ryan Malleck (4 réceptions, 48 yards, 1 TD) donna l’avantage 17-14 aux locaux sur une réception de 1 yard suite à une nouvelle « reverse pass » de QB Michael Brewer. En un quart-temps, Virginia Tech venait de mettre à genou le champion national. La Hokie Nation commençait à croire à l’exploit.

Mais la seconde mi-temps fût une toute autre histoire et débuta par deux coups de théâtre : les Buckeyes n’eurent besoin que de deux jeux pour reprendre une avance de 4 points sur une longue réception de… WR Braxton Miller (2 réceptions, 78 yards, 1 TD et 6 courses, 62 yards, 1 TD) ! L’ancien quarterback des Buckeyes, deux fois nommé Big Ten Offensive Player of the Year (2012 et 2013), avait déjà réussi sa première réception en carrière en première mi-temps, et quelle réception. Cette fois-ci, il réussit à se séparer de son défenseur pour aller inscrire un TD de 54 yards !

Second coup de théâtre : sur la première possession des Hokies du 3ème quart-temps, QB Michael Brewer, violemment frappé par DT Adolphus Washington, fût alors obligé de quitter le terrain en se tenant l’épaule. Résultat : fracture de la clavicule. Match terminé.

Malgré cette lourde perte, les Hokies restèrent temporairement dans le match. Le plan anti-Elliott fonctionnait à merveilles notamment grâce au travail énorme de DT Luther Maddy. Hormis sa course de 80 yards, RB Zeke Elliott fût limité à 42 yards sur le reste du match.

Le plan anti-Miller fonctionnait moins bien, lui. Une « reverse run » de l’ancien quarterback des Buckeyes suivi d’un « spin move » digne d’un jeu video et d’une course de 24 yards. Boom, TD ! #1 Ohio State prenait alors une avance de 28-17 dans un Lane Stadium anéanti. Ce fût le tournant de ce match.

Avec 11 points de retard, Virginia Tech était alors obligé d’ouvrir son playbook. Pourtant sous la pression du freshman DE Sam Hubbard, QB Brenden Motley (4/9, 36 yards, 1 TD, 1 INT) tenta une longue passe… finalement interceptée par S Tyvis Powell. Game over.

Sans pitié pour leurs hôtes du soir qui les avaient battu l’an passé au Ohio Stadium, les Buckeyes continuèrent à appuyer sur l’accélérateur. QB Cardale Jones ajouta un TD sur une course de 10 yards et QB J.T. Barrett, entré en jeu à 10 minutes du terme de la rencontre, trouva l’arrogant WR Michael Thomas (2 réceptions, 46 yards, 1 TD) pour un TD de 26 yards à 8:14 de la fin du match (42-17). Le TD de 17 yards de WR Isaiah Ford pour Virginia Tech fût anecdotique. Victoire finale de #1 Ohio State, 42-24.

Bousculés dans le second quart-temps par une vaillante équipe de Virginia Tech, les champions nationaux ont su parfaitement adapter leur playbook à la mi-temps infligeant un sévère 28-7 aux Hokies dans les 30 dernières minutes.

Avec ce succès, #1 Ohio State remporte son 14ème match consécutif.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ohio State Buckeyes

Urban Meyer : « Dwayne Haskins sera le premier à être titularisé »

L’ancien prospect 4-étoiles arrivé sur le campus de Columbus (Ohio) sera ainsi le successeur de J.T. Barrett à la tête de l’attaque des Buckeyes d’Ohio State.

Publié

le

Crédit photo : Cleveland.com

Alors qu’il était l’invité du Pro Football Hall of Fame Luncheon Club de Canton (Ohio), le coach des Buckeyes a confirmé que le quarterback sophomore débutera la saison 2018 comme titulaire.

Cette annonce n’était plus vraiment une surprise depuis que le junior QB Joe Burrow a choisi de demander un transfert au terme des derniers spring practices.

« C’est la première fois que j’en parle depuis le Spring Game mais pour le moment, tout indique que Dwayne Haskins sera la premier à avoir l’opportunité d’être titulaire. Dwayne est un jeune homme qui a fait un boulot incroyable lors de son entrée en jeu contre nos rivaux [Michigan]. Il a été forcé de rentrer en jeu dès le premier drive et a mené immédiatement notre attaque à un TD contre cette défense. Il a un excellent lancer, possède une taille idéale et s’est affirmé comme un QB mobile » – Urban Meyer, coach des Buckeyes d’Ohio State.

Finalement, la seule inconnue était le moment où Urban Meyer allait communiquer que QB Dwayne Haskins serait le successeur de J.T. Barrett. Allait-il attendre la fin du Fall Camp en laissant l’opportunité au redshirt freshman QB Tate Martell de brouiller les cartes ou préférerait-il mettre QB Dwayne Haskins en confiance en vue du match d’ouverture, le 1er septembre, face à Oregon State ?

Urban Meyer a également profité de cette annonce pour dire quelques bons mots au sujet de QB Joe Burrow, qui a récemment annoncé son futur transfert : « Joe est un excellent joueur avec une attitude positive. Je lui souhaite bonne chance ».

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

QB Joe Burrow annonce son départ d’Ohio State

Barré par la forte concurrence qui règne chez les Buckeyes d’Ohio State au poste de quarterback, le junior QB Joe Burrow va quitter le campus de Columbus (Ohio) via un grad transfer.

Publié

le

Crédit photo : lexa Mavrogianis/The Lantern

En compétition avec QB Dwayne Haskins et QB Tate Martell pour diriger l’attaque des Buckeyes en 2018, le junior QB Joe Burrow a compris au terme des spring practices que son rôle serait probablement celui d’un QB#3 dans l’alignement de coach Urban Meyer.

Récemment diplômé de l’université Ohio State en gestion de ressources familiales (?!?), il sera éligible au niveau NCAA dès la saison prochaine en vertu du règlement relatif aux transferts d’étudiants-athlètes diplômés.

Le père de QB Joe Burrow est actuellement coordinateur défensif des Bobcats d’Ohio après avoir joué à Nebraska. Les Cornhuskers seraient d’ailleurs intéressés par les services du futur ex-QB des Buckeyes. LSU et Florida seraient également sur les rangs.

Malgré une performance honorable lors du Spring Game des Buckeyes (238 yards pour 2 TD), QB Joe Burrow ne semble pas avoir convaincu coach Urban Meyer or le quarterback junior souhaite avoir du temps de jeu dès septembre prochain.

« Je ne suis pas venu ici pour être sur le banc pendant 4 ans et je suis persuadé d’être un bon quarterback. Je veux jouer ailleurs. » – Joe Burrow, futur ex-quarterback des Buckeyes d’Ohio State.

Redshirté en 2015 lors sa première année à Ohio State, il a participé à 11 matchs au cours des 2 dernières saisons exclusivement dans un rôle de backup. Il devait être le backup principal de QB JT Barrett l’an passé mais une opération d’une main fracturée en fin de camp estival a permis l’émergence de QB Dwayne Haskins. Ce dernier a d’ailleurs brillé face à Michigan en relève de QB JT Barrett offrant une victoire 31-20 aux Buckeyes chez les Wolverines.

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Urban Meyer devient le coach le mieux payé de la Big Ten

L’université Ohio State a accordé une prolongation de contrat de deux ans à l’actuel coach des Buckeyes qui devient ainsi le coach le mieux payé de la Big Ten et le 3ème coach le mieux payé du pays.

Publié

le

Crédit photo : Joe Robbins/Getty Images

Le conseil d’administration de l’université du campus de Columbus (Ohio) a approuvé, vendredi 6 avril, la proposition de revalorisation de contrat présentée par la Direction athlétique.

Ce nouveau contrat, qui s’étend du 1er février 2018 au 31 janvier 2023, s’accompagne d’une augmentation salariale immédiate de 1.2 millions de $. Ainsi, le salaire de Urban Meyer atteindra 7.6 millions de $ pour la saison 2018. Ahurissant.

À 53 ans, l’actuel coach des Buckeyes entame sa 7ème saison avec Ohio State et sa 19ème saison en tant que head coach. Il a débuté sa carrière en 2001 à Bowling Green avant un passage à Utah (de 2003 à 2004) et Florida (de 2005 à 2010). Il a remporté deux titres de champion national avec les Gators (2006 et 2008). Il a également été coach ces receveurs à Notre Dame de 1996 à 2000.

Selon le communiqué de presse du département athlétique de l’université Ohio State, cette augmentation est entièrement financée par les fonds propres du département athlétique et n’a pas nécessité de financement par les frais de scolarité ni l’aide de l’État d’Ohio. On rappelle que l’université Ohio State est une fac publique qui bénéficie ainsi d’une aide publique.

En 6 saisons à Ohio State, Urban Meyer possède un bilan de 73-8 (47-3 en match de conférence Big Ten).

Son % de victoires (177-31, .851) le classe au 3ème rang de l’Histoire du College Football derrière les deux légendes de Notre Dame, Knute Rockne (105-12-5, .881) et Frank Leahy (107-13-9, .864).

Seuls Nick Saban (Alabama) et Dabo Swinney (Clemson) seront mieux payés qu’Urban Meyer en 2018. Avec cette augmentation, il passe devant son concurrent de Michigan, Jim Harbaugh. Selon des données de USA Today, Nick Saban a touché 11 132 000 $ en 2017. Dabo Swinney a été payé 8 504 600 $, Jim Harbaugh a gagné 7 004 000 $.

Urban Meyer est arrivé à Ohio State en novembre 2011 avec un contrat de 6 ans pour une somme totale de 24 millions de $. Après avoir remporté le titre national en 2014, son contrat a été revalorisé à hauteur de 6.5 millions de $ par année.

L’an passé, les Buckeyes ont terminé la saison avec un bilan de 10-2 et ont battu Wisconsin pour remporter le titre de champion de conférence Big Ten. Ohio State a ensuite dominé USC, 24-7, lors du Cotton Bowl.

Depuis L’arrivée de Urban Meyer à Ohio State, seul le Crimson Tide d’Alabama a remporté plus de matchs (76) que les Buckeyes (73). Urban Meyer a également formé 33 joueurs qui ont été draftés par des franchises NFL.

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Greg Schiano seul aux commandes de la défense des Buckeyes

La Direction athlétique de l’université Ohio State a annoncé que le coordinateur défensif des Buckeyes, Greg Schiano, occuperait seul ce poste lors de la saison 2017.

Publié

le

Crédit photo : Greg Bartram | USA TODAY Sports

La Direction athlétique de l’université Ohio State a annoncé que le coordinateur défensif des Buckeyes, Greg Schiano, occuperait seul ce poste lors de la saison 2017.

En 2016, l’ancien head coach des Buccaneers de Tampa Bay (NFL) partageait cette responsabilité avec Luke Fickell mais ce dernier a accepté de diriger les Bearcats de Cincinnati durant l’intersaison.

La défense des Buckeyes a terminé au 3ème rang national l’an passé n’accordant que 15.5 points par match et avec le départ pour la NFL de CB Gareon Conley, CB Marshon Lattimore et S Malik Hooker au sein d’un formidable secondary, Greg Schiano aura un très sérieux challenge la saison prochaine.

Avec le retour du coordinateur défensif Greg Schiano, le secteur défensif bénéficie d’une stabilité qui pourrait l’aider à rester au top. Ce n’est pas le cas de l’attaque : les Buckeyes ont fait table rase en embauchant Kevin Wilson (ex-head coach d’Indiana) au poste de coordinateur offensif et Ryan Day pour diriger les quarterbacks.

Lire la suite

Articles les plus lus