Suivez-nous

Recrutement

L’Actu Recrutement : Notre Dame déploie ses ailes

La future attaque des Fighting Irish de Notre Dame prend progressivement forme avec le recrutement successif de WR Deion Colzie et WR Jayden Thomas.

Crédit photo : Rick Kimball/ISD

Publié

le

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Clemson Tigers

#5 au niveau national sur la classe 2021 (#3 en 2020)
#1 au niveau de la ACC (#1 en 2020)
17 commits (dont un 5-star et quatorze 4-stars)

Clemson : Mukuba en attendant un crack

Clemson a profité de la semaine passée pour s’assurer les services de son premier safety de la classe 2021. L’an prochain, Andrew Mukuba prendra place dans un safety core assez rajeuni dans lequel il pourrait tirer son épingle du jeu : 7 safeties sous scholarship dont 2 seniors et 5 freshmen, parmi lesquels seulement 2 anciens prospects 4 étoiles ou mieux. Cependant, la situation n’est peut-être que temporaire pour Mukuba. En effet, les Tigers sont encore en course sur les dossiers Sage Ryan (5-étoiles, #1 S) et Derrick Davis Jr. (4-étoiles, #2 S), à la bagarre avec les grosses écuries habituelles (Alabama, LSU, Penn State…).

Andrew Mukuba (4-étoiles, #13 S)

Egalement offert par : Alabama, Baylor, Georgia, Oklahoma…
Profil : 1m83 pour 84kg
Hometown : Austin, Texas

Mukuba est un joueur versatile qui a eu l’occasion de jouer des deux côtés du ballon mais également en special team en tant que returner. Son bagage en athlétisme atteste par ailleurs de sa bonne vitesse qui le rend dangereux dans des schémas de coverage deep zone. Enfin, il ne rechigne pas à aller au contact pour stopper le run si nécessaire. Il fait partie des meilleurs prospects du Texas au poste de safety.

Notre Dame Fighting Irish

#9 au niveau national sur la classe 2021 (#18 en 2020)
19 commits (dont aucun 5-star et dix 4-stars)

Les Fighting Irish dépoient leurs ailes

La future attaque de Notre Dame prend progressivement forme. Après avoir ajouté des pièces de choix à son OL cet été comme Blake Fisher (4-étoiles, #8 OT) et Rocco Spindler (4-étoiles, #3 OG) et après avoir sécurisé des positions clefs comme quarterback avec Tyler Buchner (4-étoiles, #3 QB dual), le programme vient de densifier un peu plus ses skilled positions. Ainsi, Lorenzo Styles Jr. (4-étoiles, #20 WR) a été rejoint cette semaine par deux prospects venus de Géorgie : Deion Colzie et Jayden Thomas.

Deion Colzie (4-étoiles, #14 WR)

Egalement offert par : Alabama, Auburn, Florida, Oregon…
Profil : 1m93 pour 88kg
Hometown : Athens, Georgia

Colzie a un profil athlétique remarquable taillé pour les épreuves de combine. Malgré son mètre 93 il court le 40 yards en 4.56 secondes et dispose d’une détente verticale testée de 36.30 inches. Il représentera à coup sûr un mismatch pour la grande partie des défenseurs au niveau NCAA. Il est attendu comme un possible titulaire sur plusieurs années avec les Fighting Irish.

Jayden Thomas (4-étoiles, #45 WR)

Egalement offert par : Alabama, Georgia, Penn State, Tennessee…
Profil : 1m85 pour 93kg
Hometown : Atlanta, Georgia

Thomas est un receveur physique et puissant. Il se distingue par sa capacité à tracker le ballon, ce qui lui permet d’effectuer des catches off-route si besoin. Peu explosif à première vue, sa vitesse de pointe est pour autant trompeuse pour qui osera lui laisser de l’espace. Avec un profil qui rappelle celui de Tyler Boyd, Thomas peut se mouvoir en un titulaire de Power-5 voire un late-round draft pick.

Tour d’horizon des nouvelles de la semaine dernière

Philip Riley (4-étoiles, #21 CB), qui avait récemment decommit de Notre Dame, a annoncé son commitment envers USC. Côté Trojans, c’est le coach des CB Donté Williams, arrivé dans le programme cette année, qui est crédité pour ce recrutement. Auparavant passé par Oregon, il était notamment parvenu à attirer Justin Flowe (5-étoiles, #1 ILB 2019) et Dontae Manning (5-étoiles, #4 CB 2020) chez les Ducks.

Tysheem Johnson (4-étoiles, #18 S) s’est finalement engagé avec Ole Miss. Il constitue un des premiers gros coups de l’ère Kiffin, qui a devancé entre autres Alabama et les Maryland Terrapins de Mike Locksley sur le dossier. Johnson est la troisième recrue 4-star des Rebels pour 2021 qui ne comptent pour l’instant encore que 14 commitments.

Virginia Cavaliers

#34 au niveau national sur la classe 2021 (#49 en 2020)
#8 au niveau de la ACC (#9 en 2020)
21 commits (dont aucun 5-star et un 4-star)

Coach Tujague : l’homme fort de Virginia ?

Les Cavaliers sortent d’une saison 2019 globalement réussi : bilan de 9-3 à l’issue de la saison régulière et des apparitions en finale de conf’ et en bowl game qui se sont malheureusement soldées par deux défaites. Si leur classe de recrutement 2021 n’est pour l’instant pas fringante, l’équipe de Bronco Mendenhall a entrevu une éclairci cette semaine avec le commitment du lineman Noah Josey. Virginia peut une nouvelle fois remercier son coach d’offensive line Garrett Tujague qui, avant d’avoir recruté Josey, était aussi parvenu à faire venir Logan Taylor (4-étoiles, #23 OT). Sur le dossier Josey, Tujague s’est même payé le luxe de devancer la doublette d’Alabama composée de Kyle Flood (coach de ligne offensive, Tommy Brockermeyer, J.C. Latham…) et de Steve Sarkisian (coordinateur offensif, Bryce Young, Jalen Milroe…).

Noah Josey (3-étoiles, #22 OG)

Egalement offert par : Alabama, Auburn, Georgia, LSU…
Profil : 1m96 pour 127kg
Hometown : Brentwood, Tennessee

Habitué à jouer en tant que right guard dans une attaque run-oriented, Josey bénéficie d’un grand gabarit et de beaucoup de force, ce qui lui permet de contrebalancer la mobilité et l’agilité limitée de la partie basse de son corps. A l’aise dans l’exécution de screens et de base blocks, il devra cependant progresser dans la pass protection à l’échelon supérieur qu’est le college.

L’actu du portail des transferts

La pandémie ne semble pas avoir geler le marché des transferts. Cette semaine, ce sont deux blue-chip prospects qui ont fait l’actualité en quittant leurs équipes dont un qui a annoncé son point de chute tout de suite dans la foulée.

Demarkcus Bowman (5-étoiles, #3 RB) a « cassé les internets » en indiquant mettre fin à son expérience à Clemson. Bowman a cité le récent décès de deux de ses grands-parents comme un facteur qui l’a influencé dans sa décision de se rapprocher géographiquement de sa famille (il est originaire de Lakeland, Floride). C’est par ailleurs un énorme coup pour Florida qui récupère un joueur annoncé comme étant de la même trempe que des prospects tels que Bijan Robinson (Texas), Zach Evans (TCU) ou encore Tank Bigsby (Auburn) qu’on voit déjà en action depuis le début de la saison.

Osman Savage (4-étoiles, #18 OLB), initialement commis du côté de Michigan, a également quitté son programme cette semaine. Alors que les Wolverines s’activent à l’entrainement en vue de leur début de saison différé, la décision de Savage semble avoir surpris en interne. Il a été noté que le jeune linebacker ne prenait pas une part énorme des reps et qu’il faisait partie d’un pool de joueurs au poste très deep. Peut-être n’était-il simplement pas satisfait de sa place dans la hiérarchie de la défense de Jim Harbaugh… Parmi les prétendants en course pour débaucher Savage, on peut citer Maryland, qui avait déjà tenté de l’attirer quand il était encore en high school. Le natif de Baltimore est la seconde recrue 2020 de Michigan à quitter le programme en cours de route après Aaron Lewis (3-étoiles, #17 SDE) qui a depuis rebondi à Rutgers.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recrutement

L’Actu Recrutement : Mims enfin off the board, Florida State paye les pots cassés

Les Bulldogs de Georgia confirment leur nouveau statut de « O-Line U » en obtenant l’engagement du prospect 5-étoiles OT Amarius Mims.

Publié

le

Crédit photo : Twitter/@jeffsentell

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 13 au 20 octobre 2020.

Georgia Bulldogs

#8 au niveau national sur la classe 2021 (#1 en 2020)
#3 au niveau de la conférence (#1 en 2020)
16 commits (dont deux 5-stars et neuf 4-stars)

Amarius Mims assurera la relève à Georgia

Les Dawgs ont frappé un grand coup cette semaine avec l’arrivée d’Amarius Mims, 7e meilleur prospect du pays tout poste confondu pour 2021 et 3e meilleur lineman, derrière la paire Brockermeyer – Latham d’Alabama. Ce commitment est d’autant plus important qu’il permet d’assoir un peu plus le statut d’ « O-Line U » de Georgia, seule université du pays à avoir recruté un offensive lineman 5-star sur les cinq dernières saisons.

Amarius Mims (5-star, #3 OT)

Egalement offert par : Alabama, Clemson, Florida, Oklahoma…
Profil : 2m01 pour 143kg
Hometown : Cochran, Georgia

Avec son double-mètre et ses plus de 140 kilos à la pesée, Mims possède un gabarit absolument irréel pour son âge. Auréolé de sélections au Under Armour All-America Game et au Polynesian Bowl, certains experts en parlent déjà comme d’un pick de premier tour de draft d’ici 3-4 ans. Il fait preuve d’un footwork rapide, d’une bonne flexibilité au niveau des genoux et d’une explosivité qui fait de lui une menace pour les linebackers. Bonus, il peut jouer des deux côtés du ballon, en tant qu’OT mais également DE.

Michigan Wolverines

#7 au niveau national sur la classe 2021 (#14 en 2020)
#2 au niveau de la conférence (#2 en 2020)
21 commits (dont un 5-star et onze 4-stars)

Michigan profite des déboires de Florida State

La victoire contre North Carolina dans le « Howell Revenge Bowl » de ce weekend ne va pas forcément faire oublier le mauvais début de saison de Florida State, avec notamment de lourdes défaites contre leurs rivaux de Miami ainsi que Notre Dame. Leur prestation contre les Fighting Irish a fini par convaincre Branden Jennings, pourtant promis à FSU (son père y avait joué au football fin des années 80) de decommit. Il lui ne lui aura fallu que quelques jours pour annoncer sa nouvelle destination, que ne sera autre qu’Ann Arbor…

Branden Jennings (4-star, #6 OLB)

Egalement offert par : Miami, Notre Dame, Oklahoma, Penn State…
Profil : 1m92 pour 102kg
Hometown : Jacksonville, Florida

Jennings est un prospect au physique déjà bien costaud qui aura la possibilité d’évoluer au milieu du second rideau, mais qui pourrait également pivoter vers un rôle d’edger rusher en fonction de la progression physique. Il est déjà réputé pour sa robustesse et l’agressivité qu’il démontre au contact au moment de tacler. Revers de la médaille, ses appuis semblent manquer de légèreté et l’empêchent encore d’optimiser sa vitesse de course.

L’étau se resserre chez les tight ends

Le carrousel des Tight Ends continue de tourner. Après Michael Trigg la semaine dernière, deux nouveaux dominos sont tombés au profit de Texas A&M et Utah. Les deux programmes ont capitalisé sur leur réseau proche en recrutant chacun des prospects locaux pour combler leur trou chez les TE. Ils ont respectivement misé sur Dametrious Crownover et Isaac Vaha.

Dametrious Crownover (3-star, #14 TE)

Egalement offert par : Alabama, LSU, Ohio State, Texas…
Profil : 1m98 pour 125kg
Hometown : Grandview, Texas

Lors de sa saison junior parachevée par un state championship, l’imposant Crownover s’est distingué des deux côtés du ballon, jouant à la fois tight end et defensive end. Bien qu’il soit plus habitué à jouer en défense, son bagage de basketteur lui confère des ball skills indéniables qui pourraient lui permettre de transiter vers un poste en attaque. Crownover dispose d’atouts physiques indéniables mais la focale sera à porter sur le route-running qui reste encore à polir.

Isaac Vaha (3-star, #22 TE)

Egalement offert par : BYU, Oregon, Penn State, Washington…
Profil : 2m01 pour 104kg
Hometown : Pleasant Grove, Utah

Prospect de basketball comme Crownover, Vaha a pour l’instant une frame assez différente de celui-ci. Plus léger d’une vingtaine de kilos, l’athlète longiligne a démarré le football sur le tard, ce qui fait de lui un joueur encore relativement raw. Bien qu’il ait été offert par plus d’une dizaine de programme de football, il n’est pour l’instant pas encore entièrement garanti que Vaha abandonne le basketball.

Les dossiers chauds du moment

J.T. Tuimoloau (5-star, #2 SDE)

Il y a du mouvement du côté de JT Tuimoloau, deuxième meilleur prospect du pays. Le lineman a en effet réduit sa liste de choix à sept programmes : Alabama, Michigan, Ohio State, Oklahoma, Oregon, USC, & Washington. Selon les principaux médias de recrutement, ce sont les Buckeyes qui tiendraient pour l’instant la corde pour s’attacher les services du prospect de Sammamish, Washington. Annoncé comme un futur top 10 de draft, celui qu’on compare à Cameron Heyward n’a pas encore annoncé de date pour son annonce officielle. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant de le voir repousser un peu plus l’échéance en annonçant une nouvelle shortlist, cette fois-ci réduite à quatre équipes.

Ga’Quincy McKinstry (5-star, #1 CB)

A l’inverse de Tuimoloau, le dénouement semble proche pour Ga’Quincy McKinstry, meilleur prospect cornerback de la classe 2021 qui est censé faire son annonce officielle le 25 octobre prochain. A ce stade, trois programmes sont encore en cours : Alabama, Auburn et LSU. Malgré l’absence de consensus général, les experts de 247sports semblent indiquer que la balance pencherait pour l’instant en faveur d’Auburn, qui pourrait faire de McKinstry la première recrue 5-star de sa nouvelle cuvée. Le cornerback, natif de Pinson, Alabama a par ailleurs été démarché par Karl Scott, coach des DB du Crimson Tide, qui avait notamment réussi à attirer Patrick Surtain à Tuscaloosa.

Lire la suite

Recrutement

L’Actu Recrutement : USC continue son hijacking

Après un cycle de recrutement catastrophique en 2020, les Tojans recommencent à attirer des prospects courtisés comme TE Michael Trigg, qui vient d’annoncer son engagement envers USC.

Publié

le

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 6 au 16 octobre 2020.

USC Trojans

#6 au niveau national sur la classe 2021 (#64 en 2020)
#2 au niveau de la Pac-12 (#12 en 2020)
21 commits (dont aucun 5-étoiles et quatorze 4-étoiles)

USC a à cœur de rebondir après un cycle de recrutement catastrophique en 2020 (seulement 12 recrues à la deadline dont deux 4-étoiles). Les Trojans se positionnent pour l’instant dans le top 10 national pour le compte de la cuvée 2021 avec déjà 21 commitments dont un bon taux de blue-chips. Les Californiens se démarquent également par une approche beaucoup plus agressive : après avoir réussi à faire flip Philip Riley (4-étoiles, #21 CB) en provenance de leurs rivaux de Notre Dame, ils se payent le luxe de récupérer Josh Moore, auparavant engagé avec Stanford.

Josh Moore (3-étoiles, #23 S)

Egalement offert par : Appalachian State, Iowa State, Northwestern, Notre Dame…
Profil : 1m88 pour 89kg
Hometown : Atlanta, Georgia

Moore est un joueur avec un bon gabarit, plus habitué à jouer côté strong que weak. Il est également à l’aise dans des schémas de type Cover 1, seul derrière. Néanmoins, sa pointe de vitesse semble encore légèrement « courte » pour être un vrai danger en man coverage. Bien que pas listé ATH, il parait aussi à l’aise en position de WR. Son potentiel peut faire de lui un titulaire à l’échelle universitaire sans pour autant s’attendre à ce qu’il fasse un big splash sur le draft board par la suite.

…et pulls the Trigg-er !

Les Trojans terminent la semaine par une bonne nouvelle avec le commitment de Michael Trigg, tight end undecided le mieux classé jusqu’à ce dimanche. Il constitue le quatrième TE du top 10 de la classe 2021 à rejoindre un programme de Pac-12 après Moliki Matavao (4-étoiles, #4 TE) et Terence Ferguson (4-étoiles, #10 TE) à Oregon et Jermaine Terry (4-étoiles, #6 TE) à Cal. Trigg pourrait gagner du temps de jeu dès l’an prochain en prenant place dans la hiérarchie derrière l’actuel freshman TE Jude Wolfe, qui succèdera certainement à TE Josh Falo et TE Erik Krommenhoek, désormais dans leur dernière année d’éligibilité.

Michael Trigg (4-étoiles, #5 TE)

Egalement offert par : Alabama, Arizona State, Auburn, Memphis…
Profil : 1m93 pour 104kg
Hometown : Tampa, Florida

Trigg a pour l’instant le gabarit d’un « grand receveur » plutôt qu’un tight end. Il a de très bonnes mains et n’est jusqu’ici pas utilisé dans un rôle de bloqueur comme c’est le cas chez les TE types. Il semble avoir un profil hybride intéressant qui peut représenter un mismatch pour les défenses mais son style de jeu ne colle pas nécessairement avec n’importe quelle équipe, il aura donc besoin d’un système adéquat pour se développer correctement. Pour autant, son potentiel est indéniable et fait de lui un éventuel titulaire d’équipe de Power Five.

Florida State Seminoles

#25 au niveau national sur la classe 2021 (#22 en 2020)
#4 au niveau de la Pac-12 (#4 en 2020)
16 commits (dont aucun 5-étoiles et cinq 4-étoiles)

Shambre Jackson arrive à FSU

Les Seminoles étoffent leur future defensive line. Après avoir enregistré les arrivées de Byron Turner Jr. (3-étoiles, #27 SDE) et Joshua Farmer (3-étoiles, #32 SDE), le programme de Tallahassee est parvenu à boucler le commit de Shambre Jackson. Avec Jackson, Florida State dispose désormais de sept recrues issues de lycées floridiens et continue tant bien que mal de lutter contre des programmes plus en vue tels que Florida ou Miami. Son arrivée est d’autant plus une satisfaction qu’il avait précédemment rencontré Freddie Roach, le coach de la D-Line d’Alabama, responsable des recrutements de Damon Payne, Monkell Goodwine ou encore Kadarius Calloway cet été.

Shambre Jackson (4-étoiles, #17 SDE)

Egalement offert par : Alabama, Miami, Oklahoma, Texas…
Profil : 1m88 pour 104kg
Hometown : Orlando, Florida

Jackson est un lineman assez versatile capable de jouer à différents postes sur le premier rideau, plutôt à l’aise dans un schéma 3-4. Bien qu’il ait encore une bonne marge de progression niveau corpulence, il est déjà un défenseur puissant, efficace contre le run. Il peut cependant progresser dans sa capacité à « reboucler » vers le quarterback. Certains experts lui attribuent des comparaisons avec Frank Clark (Kansas City Chiefs).

Oklahoma Sooners

#6 au niveau national sur la classe 2021 (#64 en 2020)
#2 au niveau de la Pac-12 (#12 en 2020)
21 commits (dont aucun 5-étoiles et quatorze 4-étoiles)

En marge du Red River Showdown

C’est un (petit) coup de tonnerre qui a grondé sur Austin cette semaine. Billy Bowman (4-étoiles, #3 ATH – WR) a annoncé son decommitment du programme des Longhorns. Bowman était engagé depuis plus d’un an avec UT, tout comme son coéquipier de Ryan High School (Denton, Texas) Ja’Tavion Sanders (5-étoiles, #1 ATH – WDE). Malgré une offre toute récente de LSU, il semblerait qu’Oklahoma tienne pour l’instant la corde. Il a été noté par Sports Illustrated que le receveur figurerait sur la liste du futur QB des Sooners, Caleb Williams. Atout supplémentaire dans leur main, la petite amie de Bowman, joueuse de softball, est également engagée du côté de Norman pour l’année prochaine…

Billy Bowman (4-étoiles, #3 ATH)

Egalement offert par : Alabama, Georgia, LSU, Penn State…
Profil : 1m80 pour 79kg
Hometown : Denton, Texas

Participant du dernier Under Armour All-America Game, Bowman est un athlètes multi-sports avec des qualités physiques remarquables : il a notamment couru un temps canon de 10.84 secondes sur 100m lors de sa saison junior. Son gabarit et son agilité lui permettent de jouer receveur, defensive back voire même éventuellement running back. Il dispose d’une bonne maitrise du ballon et semble avoir un potentiel qui peut faire de lui un joueur de NFL pérenne à long terme.

Kansas Jayhawks

#49 au niveau national sur la classe 2021 (#56 en 2020)
#7 au niveau de la Big 12 (#10 en 2020)
20 commits (dont aucun 5-étoiles et un 4-étoiles)

Coup dur pour Kansas

Le programme de football des Jayhawks est, on le sait, à l’agonie depuis une décennie maintenant. Alors que l’arrivée de Les Miles l’an dernier devait marquer le début d’une nouvelle ère, les résultats ne sont pas encore là, que ça soit sur le terrain ou en coulisse. 3 jours après la défaite de KU contre Oklahoma State 47-7 il y a une dizaine de jours, le très courtisé Keon Coleman a annoncé son decommitment sur les réseaux sociaux. Dans son message, il explique notamment avoir « précipité sa décision » initiale. Kansas perd ainsi une de ses deux seules recrues 4-étoiles ou plus dans la classe 2021.

Keon Coleman (4-étoiles, #44 WR)

Egalement offert par : Auburn, Texas, TCU, USC…
Profil : 1m93 pour 90kg
Hometown : Opelousas, Louisiana

Le gabarit de Coleman fait de lui un prospect d’élite au poste de receveur. Ses stats lors de sa saison junior sont hallucinantes : 35 réceptions pour 22 TDs et une moyenne de 33 yards par réception (sans compter les 7 INTs qu’il a récoltées quand il a joué defensive back). Coleman pratique également le basketball et l’athlétisme, ce qui lui a permis de développer une bonne agilité et une bonne explosivité. Son jeu de pied et ses tracées sont encore à polir mais il possède clairement un potentiel très haut qui pourrait le mener jusqu’en pro.

Lire la suite

Recrutement

L’Actu Recrutement : Florida State renforce sa ligne offensive

Avec l’engagement du prospect 4-étoiles OL Rod Orr, les Seminoles renforcent un secteur de jeu fragilisé depuis plusieurs saisons : la ligne offensive.

Publié

le

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Ça bouge chez les gros

La situation continue de se décanter du côté des joueurs de ligne offensive. Cette semaine, ce sont deux nouveaux tackles qui ont annoncé leur commitment, tous les deux en faveur de programmes de l’ACC.

North Carolina enregistre l’arrivée de Diego Pounds quelques mois après avoir sécurisé les services d’Eli Sutton (4-étoiles, #20 OT) et densifie ainsi un peu plus son OL pour les prochaines années.

Plus au sud de la carte, ce sont les Seminoles qui réalisent un bon coup avec l’engagement de Rod Orr, qui était jusqu’à cette semaine le 4e meilleur OT encore indécis de la classe 2021, derrière Amarius Mims (5-étoiles, #2 OT), Tristan Leigh (4-étoiles, #4 OT) et Savion Byrd (4-étoiles, #6 OT).

Diego Pounds (3-étoiles, #38 OT)

Autre offre : Alabama, Auburn, LSU, Penn State, Tennessee…
Profil : 1m98 pour 138kg
Ville natale : Raleigh, North Carolina

Issu de la zone de chalandise des Tar Heels, Pounds est un joueur rapide pour son gabarit. Il projette facilement ses mains vers l’avant et se fait rarement battre par son vis-à-vis. Son agilité en fait un bon tackle (notamment sur le blindside) mais la puissance dont il dispose aussi lui permettrait éventuellement aussi de jouer à l’intérieur de la ligne.

Rod Orr (4-étoiles, #22 OT)

Autre offre : Minnesota, Ole Miss, Oregon, TCU…
Profil : 2m00 pour 134kg
Ville natale : Gadsden, Alabama

Orr est un joueur très athlétique qui capitalise sur son background de joueur de basketball. Ses appuis sont légers pour son gabarit et il est très à l’aise dans les déplacements latéraux. Le lineman s’est également fait remarquer grâce à son bon placement et sa capacité à lire les linebackers. Il est attendu comme un futur titulaire à Tallahassee.

Oklahoma Sooners

#14 au niveau national sur la classe 2021 (#12 en 2020)
#1 au niveau de la PAC-12 (#2 en 2020)
14 commits (dont un 5-étoiles et huit 4-étoiles)

La passe de trois pour Oklahoma

C’est encore tout frais : ce dimanche, les Sooners ont acté l’engagement du talentueux WR Jalil Farooq. Il est le troisième receveur du Top 25 au poste à rejoindre le programme, ce qui fait provisoirement d’Oklahoma le champion national dans la catégorie (seuls Alabama et Oregon ont signé autant de receveurs aussi bien notés). Farooq rejoint ainsi WR Mario Williams (4-étoiles, #4 WR) et WR Cody Jackson (4-étoiles, #16 WR) dans un receiving core très prometteur.

Jalil Farooq (4-étoiles, #23 WR)

Autre offre : Alabama, Clemson, Miami, Maryland
Profil : 1m85 pour 91kg
Ville natale : Upper Marlboro, Maryland

Farooq est un joueur très agile malgré un physique déjà bien costaud. Il est à l’aise dans le trafic, va au contact pour chercher des yards supplémentaires et dispose d’un bon release au moment du snap. En 2019, Farooq a participé activement à la saison invaincue de son équipe en tant que junior (15-0 pour Dr. Henry Wise HS) et semble avoir un plafond qui peut faire de lui un titulaire de Power 5, voire même un joueur sélectionné en fin de 1er tour de draft NFL.

Maryland Terrapins

#21 au niveau national sur la classe 2021 (#31 en 2020)
#4 au niveau de la PAC-12 (#6 en 2020)
20 commits (dont aucun 5-étoiles et trois 4-étoiles)

Maryland dans le Top 25, en embuscade

L’impact du retour de coach Mike Locksley chez les Terrapins s’est rapidement fait sentir. Au-delà des quelques coups médiatiques (voler WR Rakim Jarrett à Alabama, faire venir QB Taulia Tagovailoa d’Alabama via un transfert) qui font bonne presse au programme, l’ancien coordinateur offensif du Crimson Tide semble également réarranger les fondations du recrutement à Maryland : l’équipe s’attache à développer une zone d’influence à proximité du campus en recrutant dans le Maryland, à DC, dans le Delaware… Mais le cachet de Locksley lui permet aussi d’attirer plus de prospects blue-chip. Le nombre de freshmen classés 4-étoiles et 5-étoiles est donc en hausse depuis 2019. Mieux, Maryland se retrouve régulièrement dans les shortlists finales de prospects aux côtés de programmes plus prestigieux tels que LSU, Ohio State… Pour illustrer cette tendance, on peut par exemple citer les indécis Titus Mokiao-Atimalala et Tysheem Johnson.

Titus Mokiao-Atimalala (4-étoiles, #18 ATH, WR/DB)

Profil : 1m85 pour 77kg
Ville natale : Ewa Beach, Hawaï
Autres équipes sur le coup : Arizona State, California, Michigan, Notre Dame…

Mokiao-Atimalala est un two-way athlete encore assez léger à ce stade. Il a expérimenté le poste de WR auquel il s’est fait remarquer par sa bonne capacité à attraper les ballons et la fluidité avec laquelle il court ses routes. Bien qu’il doive encore progresser physiquement, il est possible de le voir évoluer en tant que safety à l’avenir grâce à un bon instinct et l’agressivité qu’il montre dans le run support.

Tysheem Johnson (4-étoiles, #18 ATH, S)

Profil : 1m78 pour 86kg
Ville natale : Philadelphia, Pennsylvania
Autres équipes sur le coup : Alabama, Arizona State, LSU, Ole Miss…

Johnson est légèrement undersized pour un potentiel safety. Pour autant, il a une bonne pointe de vitesse et une agilité reconnue. Afin de franchir un cap, il doit encore progresser sur le backpedal et sur son jeu de pied relatif aux changements de direction. Si Johnson remédie à ces lacunes, il sera attendu comme un pick de 3e jour de draft NFL au mieux.

Notre Dame Fighting Irish

#13 au niveau national sur la classe 2021 (#18 en 2020)
17 commits (dont aucun 5-étoiles et huit 4-étoiles)

Notre Dame perd Riley

Malgré une classe de recrues 2021 de defensive backs plutôt confortable qui compte Ryan Barnes (3-étoiles, #41 CB), Chance Tucker (3-étoiles, #42 CB) et Justin Walters (3-étoiles, #38 S), Notre Dame a perdu il y a quelques jours son principal atout.

ATH Philip Riley, qui s’était engagé avec les Fighting Irish en mai, a en effet notifié le programme qu’il souhaitait réévaluer ses options. Il a également indiqué, à la suite de son decommitment, qu’il n’était pas loin de prendre une nouvelle décision. Riley, qui souhaite passer son diplôme en décembre pour effectuer un early enrollment en janvier, semble se diriger vers USC, n’en déplaise aux fans de Notre Dame…

Philip Riley (4-étoiles, #18 ATH, S)

Profil : 1m83 pour 86kg
Ville natale : Valrico, Florida
Autres équipes sur le coup : Clemson, Michigan, Michigan State, USC…

Riley est un cornerback physique avec de l’instinct, à l’aise tant dans le man que dans le zone coverage. Il identifie facilement les routes des WR et prend des décisions rapidement. Bien qu’il manque légèrement de vitesse, il se laisse rarement distancer par son adversaire direct. Il est susceptible de devenir un starter récurrent sur plusieurs saisons au niveau universitaire voire même espérer passer pro.

Lire la suite

Recrutement

L’Actu Recrutement : Oregon engrange, inquiétude à Georgia

Avec un total de 21 recrues, les Ducks d’Oregon possèdent actuellement la 3ème meilleure promotion du recrutement 2021 à laquelle s’est ajouté, cette semaine, le prospect 4-étoiles OT Kingsley Suamataia.

Publié

le

Crédit photo : Oregon Athletics

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Oregon Ducks

#3 au niveau national sur la classe 2021 (#11 en 2020)
#1 au niveau de la PAC-12 (#1 en 2020)
21 commits (dont un 5-star et douze 4-stars)

Les Ducks engrangent

Le troisième meilleur programme recruteur en 2021 continue sa marche en avant. Avec trois nouveaux commits, les Ducks sécurisent un peu plus leur place sur le podium et le statut naissant de powerhouse auprès des prospects venus des quatre coins du pays. Oregon en profite par la même occasion pour atteindre le nombre de quatorze prospects 4-étoiles, soit le meilleur total de tout le pays (ex-aequo avec LSU, devant Alabama et Ohio State).

Jabrill McNeill (3-étoiles, #33 OLB)

Egalement offert par : Auburn, Oklahoma, Washington, North Carolina…
Profil : 1m88 pour 102kg
Hometown : Raleigh, North Carolina

McNeill est un grand linebacker qui dispose de longs bras. Son physique lui permet de réaliser de bons plaquages, d’être bon au contact et de marquer des tight ends en 1v1. En fonction de son évolution physique, il est susceptible de passer au poste d’edge. Son potentiel peut lui permettre d’être un titulaire au niveau universitaire voire même un pick de draft.

Kingsley Suamataia (4-étoiles, #10 OT)

Egalement offert par : Penn State, Texas A&M, Georgia, Clemson, Alabama.
Profil : 1m96 pour 127kg
Hometown : Orem, Utah

Kinglsey Suamataia possède déjà un gabarit très costaud, sans pour autant être handicapé par un « bad weight » excessif. Il sait faire preuve d’agilité et est capable de prendre les linemen défensifs de vitesse. Son potentiel fait de lui un possible All-Conference Player à terme et un early-round draft pick.

Daymon David (4-étoiles, #12 S)

Egalement offert par : Michigan, Oklahoma, Miami, Louisville…
Profil : 1m85 pour 81kg
Hometown : Reistertown, Maryland

David est un defensive back rapide, qui se distingue par ses changements de direction efficaces. Il a bien progressé physiquement depuis le début de son année junior en prenant quelques centimètres et quelques bons kilos. Oregon a actuellement à disposition dans son roster 3 safeties anciens 4-étoiles dont deux post-graduates, ce qui pourrait ouvrir la voie à David pour une place de titulaire à horizon 2 ans.



Boise State Broncos

#76 au niveau national sur la classe 2021 (#65 en 2020)
#5 au niveau de la Mountain West (#1 en 2020)
12 commits (dont aucun 5-star et aucun 4-stars)

À la traine, Boise State bouche les trous

A l’approche du dernier trimestre 2020, la situation ne se présente pas très bien pour les Broncos : seulement douze recrues pour l’instant, dont aucune à des postes clefs tels que defensive back ou running back. Boise State a pour autant mis un coup d’accélérateur depuis quelques semaines et a profité des derniers jours pour officialiser l’arrivée de deux linemen offensifs :

Mason Randolph (3-étoiles, #44 OG)

Egalement offert par : Arizona, Arizona State et UNLV
Profil : 1m93 pour 127kg
Hometown : Yorba Linda, Californie

Randolph est décrit comme un joueur dur et hargneux. Plutôt habitué à jouer à l’intérieur de la ligne, il s’est également fait remarquer par son agressivité et sa très bonne technique. Il constitue un des joueurs les plus prometteurs de la conférence à son poste et espère avoir une opportunité en NFL à l’avenir.

Joseph Amos (3-étoiles, #110 OT)

Egalement offert par : Kansas, SMU, Louisiana, Hawaii…
Profil : 1m96 pour 147kg
Hometown : Lancaster, Texas

Amos est la quatrième recrue des Broncos originaire de lone-star state. Il arrive également de la même high school que deux de ses nouveaux coéquipiers à Boise State : WR Latrell Caples (freshman) et WR CT Thomas (senior). Amos possède déjà un gabarit conquérant pour un lineman au niveau universitaire et représente le troisième offensive lineman recruté par les champions en titre de la Mountain West.

Arizona State Sun Devils

#18 au niveau national sur la classe 2021 (#23 en 2020)
#3 au niveau de la PAC-12 (#4 en 2020)
21 commits (dont aucun 5-star et cinq 4-stars)

Jusqu’où s’arrêtera Arizona State ?

ASU est probablement une des équipes qui progresse le plus dans les classements de recrutement ces dernières années sans faire beaucoup de bruit. 6e de PAC-12 en 2017, les Sun Devils se sont classés 4e en 2020 en passant respectivement de quatre à huit prospects 4-étoiles. En 2021, le programme de Tempe est provisoirement sur le podium de la conférence en troisième place grâce à de très bons coups tels qu’Isaiah Johnson (#7 CB), Ezra Dotson (#6 C) ou encore Tommi Hill (#17 ATH). Sur la même période 2017-2020, Arizona State a aussi progressé au classement national, passant de la 32e à la 23e, intégrant même provisoirement le top 20 (#18) pour la classe 2021. Cette semaine, l’équipe a ajouté une nouvelle corde à son arc.

Dominic Lovett (4-étoiles, #52 WR)

Egalement offert par : Alabama, Auburn, LSU, Penn State…
Profil : 1m78 pour 79kg
Hometown : Belleville, Illinois

Lovett ne se démarque pas particulièrement par son gabarit. Sous la moyenne au niveau de la taille et du poids, il dispose cependant d’une très bonne explosivité lui permettant de créer instantanément une séparation avec son défenseur au moment du snap. Habitué à jouer en tant que slot et à l’extérieur, il semble bien convenir aux schémas modernes de spread offense utilisés en college football mais également en NFL.

Georgia Bulldogs

Que se passe-t-il à Athens ?

Decommitments en cascade

Les Bulldogs semblent éprouver des difficultés à recruter dans la classe 2021 : seulement un commit 5-star (contre cinq en 2020 et quatre en 2019), une dégringolade programmée à l’échelle de la SEC (1er en 2020, actuellement 5e en 2021) et une tendance à se faire régulièrement griller la politesse sur des dossiers chauds…

Pire, sur les derniers mois, l’équipe de Kirby Smart fait malgré elle l’actualité du fait de ses decommitments : après Bralyn Oliver (3-étoiles ; #35 S) en novembre qui s’est désengagé au profit de Louisville, puis le feuilleton Marlin Dean (3-étoiles ; #30 DT) qui s’est engagé, désengagé et finalement réengagé avec les Bulldogs, c’est Elijah Jeudy (4-étoiles : #10 WDE) qui s’en va à son tour. Jeudy, qui semble prendre la direction de Texas A&M, représentait le meilleur lineman défensif de la (maigre) classe 2021 de Georgia.

Les « Dawgs » vont donc devoir s’activer sur un marché des DL de plus en plus rigide et quadrillé…

La valse des running backs

En cette nouvelle rentrée scolaire, la course aux running backs commence à se durcir. On ne dénombre à ce jour plus que cinq RB vraiment indécis dans le top 30 des meilleurs joueurs au poste. Cette semaine, deux nouveaux dominos sont même tombés avec les commitments d’Auric Estime (4-étoiles, #21) à Michigan State et Tavierre Dunlap (4-étoiles, #22) en faveur de leurs voisins Wolverines.   

Audric Estime (3-étoiles, #21 RB)

Egalement offert par : Arizona State, Texas A&M, Minnesota, Oklahoma State…
Profil : 1m87 pour 98kg
Hometown : Montvale, New Jersey

Avec son physique puissant, Estime a un profil de power runner difficile à faire tomber même après contact. Il dispose d’une bonne vision et est à l’aise entre les tackles. Cependant, il doit encore progresser niveau elusiveness et flexibilité afin de rendre son profil complet et de ne pas devenir un joueur trop stéréotypé et prévisible. Il est attendu comme un pick de 3e jour de draft s’il continue à progresser.

Tavierre Dunlap (3-étoiles, #22 RB)

Egalement offert par : Notre Dame, TCU, USC, Nebraska…
Profil : 1m83 pour 89kg
Hometown : Del Valle, Texas

Dunlap est un running back rapide qui bénéficie de son expérience en athlétisme : a couru le 40 yards en 4.63 secondes lors de son année sophomore. Grâce à sa vitesse, il représente un réel danger pour la défense qui est obligé de le stopper tôt, tant il devient imbattable une fois arrivé au second rideau.

Lire la suite

Articles les plus lus