Suivez-nous

Actualité

College Football Report – Semaine 8

Retour sur l’actualité de la semaine dans le petit monde du College Football avec le ton décalé de Verchain.

Publié

le

The College Football Report By Verchain Presented By The Blue Pennant is brought to you by the Jackson State University Prancing J-Settes.

 

Bon, ben… Nous partîmes 8 et par un prompt merdouillage massif nous nous trouvâmes 5 en arrivant au port… Et encore, USF n’est pas passé loin de la correctionnelle face à… U Conn…

Ainsi parlait Verchain

Verchain pense. Alors Verchain écrit. C’est son côté Rain Man. Feel free to insult me in the comments section.

Alors que tous les signes dans le ciel semblent indiquer que nous pouvons sans doute nous préparer à un épisode 3 de Alabama – Clemson en janvier prochain, la vraie question demeure… Comment battre Alabama ?

Comment battre une équipe qui écrase tout sur son passage ? Qui prend l’avantage au score quasiment à chaque fois sur sa première série offensive ? Qui peut se permettre de mettre sur le banc quasiment à tous les matchs LE candidat au trophée Heisman sur le banc à l’issue du troisième quart-temps ?

Alabama a pourtant quelques ‘faiblesses’… Ou presque…

Tua n’a jamais eu besoin de forcer son talent. Le jeu de passes en attaque repose sur une merveille de timing entre Tua et ses receveurs. C’est un peu comme si le QB du Tide pouvait lancer les yeux fermés et tout de même trouver ses receveurs. Une solution pourrait donc être de perturber le rythme de l’attaque. De forcer Tua à conserver le ballon et à improviser. Mais les routes offensives des receveurs semblent tellement étudiées qu’il paraît quasiment impossible de mettre en travers le fonctionnement de l’escouade offensive. Pour pouvoir perturber les receveurs au moment de la mise au jeu, avant qu’ils ne prennent leur route assignée, et ainsi les ‘réorienter’, il faut des corners suffisamment costauds pour pouvoir lutter physiquement avec les receveurs… Et il faudrait faire une prise à deux systématique sur Jerry Jeudy… au risque de se faire dominer au centre par le tight end…

Je ne suis pas un type spécialisé dans la défense, mais l’équation semble complètement impossible à résoudre.

Alors, la solution pourrait bien être de conserver le ballon. En espérant sortir un big play ou deux dans le match. Tenir l’attaque hors du terrain. Par exemple avec un jeu de passe type West Coast, en se focalisant sur les corners du Tide, relativement peu expérimentés.

Louisiana State, qui n’est de toute façon pas aussi solide à première vue que le Crimson Tide, avec un match à venir à Baton Rouge, semble le seul obstacle conséquent sur la route menant ‘Bama à la saison parfaite.

Notre Dame, potentiellement #3 au classement final du CFPSC (souvenons-nous que le premier classement publié de la saison viendra dans une dizaine de jours), ne me semble pas en mesure d’exploiter les rares faiblesses du Tide…

Puisqu’il faut bien cibler une faiblesse, le kicking game est perpétuellement un sujet de plaisanteries, avec une équipe qui manque tout de même un paquet d’extra-points…

Le jeu de course n’est plus celui que nous avons connu lors des années précédentes, avec le mouvement qu’a entamé Alabama, comme un paquet d’autres équipes de la SEC, vers des attaques plus ouvertes… Cette saison, Alabama n’a pas eu besoin de s’appuyer sur un jeu de course conséquent, hormis sur les fins de match, mais sans enjeu tant l’écart au score semble toujours insurmontable…

Personne ne semble aujourd’hui en mesure de battre Alabama. C’est ce qu’on se disait aussi la saison passée… Avant ce match à Auburn…

#NotImpressed

En ce mois d’octobre, où la couleur rose fleurit sur les pompons des cheerbabes, dans les tribunes ou sur les uniformes, et un peu partout autour de nous, on ne peut qu’être d’accord :

Ainsi donc, Ohio State s’est ridiculisée à Purdue. Est-ce Purdue qui a sorti son match de la saison ? Parce que bon, certains ont beau prétendre que Purdue est meilleure que ce que son record indique, tout de même, les Boilermakers ont perdu contre une Directional Michigan, Eastern…

Ou est-ce une nouvelle fois la défaite alakon à laquelle les équipes des Buckeyes de Meyer nous ont habitué. Genre, ce match totalement ridicule à Iowa la saison passée…

Certains sur ESPN semblent croire que la B1G peut envoyer deux équipes en playoff, comme la SEC l’a fait l’an dernier. Tellement cette conférence est forte… C’est cela, oui… Une conférence où un champion potentiel perd largement contre une équipe qui a perdu contre Eastern Michigan… Non, mais, vous êtes sérieux, ESPN ?

Pour en revenir au sujet qui nous occupe, Ohio State a été totalement mis hors de position par une attaque de Purdue qui a réalisé son gros match de l’année.

Ohio State a été aussi efficace dans la red zone que le puceau moyen à une soirée branchouille.

Mais plus encore que le dernier clou dans le cercueil des espoirs de QB Dwayne Haskins de toucher le trophée Heisman, c’est la performance défensive des Buckeyes qui a été plus que suspecte.

Allez savoir, au fond, si la décision de Nick Bosa de profiter de la fin de saison pour soigner sa blessure et ne pas risquer de revenir sur le terrain et d’éventuellement de s’y blesser de nouveau, tout ça pour préserver sa position dans la draft à venir.

Fuck me sideways.

Je dois sans doute faire partie des vieux conservateurs. Mais là, tout de même, on se trouve devant une nouvelle décision individuelle qui vient foutre un grand coup de machette dans la conception du football comme le sport d’équipe ultime.

Eh, on parle d’un sport où même le meilleur joueur de l’histoire ne peut pas à lui seul gagner un match. On n’est pas au basket où un arrière ou un ailier qui prend feu peut bombarder 15 paniers à trois points. On n’est pas au baseball où un lanceur touché par la grâce lancerait le match parfait, strikeout après strikeout… On parle de football, où un quarterback ne survit que par la tenue de sa ligne offensive. Où un linebacker ne peut briller que parce que sa ligne défensive fait le boulot pour perturber les gros culs de la ligne offensive opposée. Etc, etc…

Mais non, l’individualisme a pris le dessus, et plus personne ne s’émeut de voir un McCaffrey ou un Fournette sécher les bowls de leur équipe pour ne pas risquer une blessure (ce qui montre, de toute façon et pour apporter de l’eau au moulin de Verchain, que les bowls ne servent à rien d’autre qu’à octroyer des bonus aux coaches ou aux AD), ou de voir Kelly Bryant décider de transférer immédiatement après avoir perdu sa place de titulaire à Clemson.

Le football universitaire n’est plus, on le sait depuis des années, qu’un immense camp d’entraînement pour la NFL. On doit vivre avec. Et s’appuyer sur le folklore qui l’entoure pour y trouver encore et toujours plus d’intérêt…

Donc, la B1G…

Il se pourrait que les puissances autorisées, dans les bureaux de la conférence, à Chicago, soient en train d’espérer que les Wolverines de Michigan, larges vainqueurs des Spartans de Michigan State, remportent le titre de la conférence pour la première fois depuis une éternité.

Après tout, Michigan n’a perdu pour le moment que contre Notre Dame, indépendante invaincue, qui semble pour le moment en ligne pour une participation au playoff. Battre Penn State (qui n’est pas du tout l’insubmersible vaisseau qu’on a pu nous présenter), et surtout aller gagner à Colombus, enverrait les Wolverines et les khakis de Harbaugh en finale de conférence. Aucune équipe de la B1G West ne semble en mesure de vaincre Michigan ou Ohio State en ce moment. D’ailleurs, les Harboys ont écrasé Wisconsin et Nebraska, et survécu difficilement contre Northwestern, l’équipe qui est la mieux placée pour l’instant pour remporter sa division mais qui n’a pas encore affronté ses concurrentes les plus sérieuses.

Maintenant… « The Game » (nom officieux) THE OSU – Michigan aura lieu dans le Horseshoe, l’antre des Buckeyes, et – si Harbaugh a vaincu le signe indien qui semblait empêcher son équipe de battre chez elle une équipe classée – Michigan n’en sera pas favorite…

Rappelons que le CFP n’a jamais eu en son sein d’équipe à plus d’une défaite. Dans la B1G, il n’y a aucune équipe invaincue (Alabama en SEC, Clemson en ACC, UCF & USF en AAC, Notre Dame) et seulement trois qui comptent une seule défaite (Ohio State, Michigan, Iowa) alors qu’on a encore quelques matchs qui peuvent venir perturber les chances de la B1G d’accéder au playoff dont la conférence a été tenue éloigner l’an dernier…

B1G Football, in a tweet…

Les perspectives ne sont pas meilleures dans la Pac12. Elles sont même bien plus mauvaises…

Après sa victoire contre Oregon, Wazzu est la seule équipe à ne compter qu’une seule défaite dans toute la conférence. Les Cougars ont perdu à USC. Et les Leach Boys doivent encore croiser les chemins de Stanford dès samedi prochain et de Washington en clôture de saison, pour l’Apple Cup. Sans compter un match piégeux au possible à Colorado… Bref, toute défaite de Washington State condamnerait la Pac12 à regarder une nouvelle fois le playoff à la télé. Mais bon, seul compte le Rose Bowl, n’est-ce pas ?

En attendant, il ne nous reste qu’une seule chose à faire. Sit down and have fun…

 

Quickies*

*parce qu’un petit coup vite fait, c’est bon pour la santé

  • This Week In Lane Kiffin : FAU n’est pas au mieux cette saison, avec une défaite contre Marshall ce samedi. Pas grave, Lane Kiffin, maître du Perlimpimpin avait prévu le coup…

 

  • This Week in Game of The Week You Might Not Have Heard About :

  • This Week In Rutgers : Seriously ?

  • This Week In Worse Than UTEP…

  • This Week In Otherwordly Football : Army a encore gagné un match sans compléter une seule passe. Jeeee-sus. On devrait interdire Army.

Verchain’s Billboard

Le Verchain’s Selection Comittee, présidé et administré par Verchain, qui synthétise après de longs débats dans un garage luxueux du Nord de la France les réflexions d’un comité composé de Verchain et Verchain, vous offre son classement des 25 premières équipes du college football, sans vous donner d’explications pourries, mais avec du Verchain Style inside.

#1 Alabama Crimson Tide (SEC)

Joe Manchin est candidat aux prochaines élections pour le Sénat dans l’état de Virginie Occidentale. Nick Saban apporte son soutien à Joe Manchin (Dem.). Joe Manchin va écrabouiller la concurrence, de 45 points.

#2 Clemson Tigers (ACC)

Soooo. Clemson won the Textile Bowl. Again.

 

J’en connais une que j’aimerai bien voir sans textile…

 

#3 Notre Dame Fighting Irish (TBP)

A part ça, dans la grande tradition de Verchain… A week without football means… Women’s Basket Ball

#4 UCF Knights (AAC)

Bon… ça va finir par démarrer une nouvelle tradition dans GameDay ??

 

Sinon, ben… Tremblez, braves gens…

 

#5 Florida Gators (SEC)

A part ça, dans la grande tradition de Verchain… A week without football means… Women’s Swimming and Diving…

#6 LSU Tigers (SEC)

Les uniformes de la mort qui tuent, sérieux. Stylez Points Aplenty.

 

A part ça… Un partenariat avec la WWE au programme ? Un magnifique simulacre de coup de tronche…

#7 Michigan Wolverines (Big Ten)

Michigan is classless… à la surprise de… personne…

A part ça, il y a un guignol (Dan Wolken de USA Today) qui prétend que les Wolverines sont la meilleure équipe de la B1G… Mmmh… C’est dire le niveau de la conférence…

#8 Georgia Bulldogs (SEC)

A part ça, dans la grande tradition de Verchain… A week without football means… we have to rush to find some Bulldogs’ non football related video…

#9 Texas Longhorns (Big XII)

A part ça, dans la grande tradition de Verchain… A week without football means… Women’s Softball

#10 Ohio State Buckeyes (BigTen)

Apparemment, Urban Meyer vient de se rendre compte qu’il est un vrai bon gros connard. Il se souvient tout à coup de ce que contenaient les messages texte effacés… oh… La preuve par l’image…

 

Making excuses. A sport in Ohio, I guess…

 

#11 South Florida Bulls (AAC)

 

Et ils osent appeler ça highlights…

Chacun sa définition…

 

#12 Oklahoma Sooners (Big XII)

This Week in Stooooopid Officiating…

#13 Texas A&M Aggies (SEC)

On ne t’a pas revue dans les tribunes… Pas grave, tu es pour toute la saison dans le College Football Report.

 

A part ça, dans la grande tradition de Verchain… A week without football means… Women’s Volleyball

#14 Washington Huskies (Pac12)

Happy Homecoming, she said… Yeah… I’m c… Forget about that… En attendant, les Huskies auront l’opportunité de ruiner les derniers espoirs de la Pac12 au cours de l’Apple Cup…

 

#15 West Virginia Mountaineers (Big XII)

A part ça, dans la grande tradition de Verchain… A week without football means… Rifle stuff ?

 

Sinon, bon, ben… La Virginie Occidentale, c’est un peu comme le Pas de Calais chez nous, quoi…

 

#16 Penn State Nittany Lions (Big Ten)

Avec cette histoire de Sandusky, machin tout ça, est-ce une bonne communication, Lions ?

 

Bon, ben, on va tout de même nominer Jules Vulcano pour le grand classement des Cheer of the Year… Parce qu’il faut bien nominer, de temps à autre, des cheerbabes de Penn State…

 

#17 Washington State Cougars (Pac12)

Can’t say that better myself…

 

#18 Oregon Ducks (Pac12)

No comment…

 

I said « no comment »

 

#19 Iowa Hawkeyes (Big Ten)

Buttfumble is back…

 

#20 Stanford Cardinal (Pac12)

#21 Michigan State Spartans (BigTen)

Sorry but…

 

#22 Kentucky Wildcats (SEC)

Welcome back into the ranks of bowl eligible teams, Wildcats…

#23 North Carolina State Wolf Pack (ACC)

Pas de honte à perdre face à Clemson, même largement… Par contre, trolling de compétition des Tigers…

#24 Virginia Cavaliers (ACC)

On peut parfois classer des équipes, comme ça, et ne pas avoir pour autant grand chose à en dire…

#25 Appalachian State Mountaineers (Sun Belt)

Fun Belt ?

 

Under consideration : Hawaii.

Three games to watch next week

Bon, ben, on a un petit peu de mal à trouver beaucoup de matchs intéressants, au papier, cette semaine encore. Remarquez, le plus intéressant, en ce moment, c’est de trouver le match qui risque de nous apporter l’upset de la semaine… Je ne m’y risquerai pas de nouveau…

South Florida Bulls at Houston Cougars : voilà qui pourrait bien ressembler à une future finale de LA conférence passionnante de la saison. Sérieusement. Oui, je sais, il y a UCF, Temple, plein de trucs… Mais c’est selon moi le plus gros test pour les Bulls, que je vois peut-être plus forts qu’ils ne sont réellement. Mais c’est fun, cette American. Sérieusement. Je m’en suis moqué tant que je pouvais pendant un moment. Ce temps là est derrière nous. L’American a remplacé la MAC et la MWC dans le rôle de The Little Conference That Could. Really.

Florida Gators at Georgia Bulldogs : The World’s Largest Cocktail Party, avec GameDay à proximité. La victoire finale en SEC East se joue maintenant. On attend donc un paquet de comas éthyliques…

Washington State Cougars at Stanford Cardinal : L’attaque du 21° siècle face à celle du 14° siècle. Tous les types payés bien cher dans les bureaux de la Pac12 espèrent un upset de la part de Mike Leach et compagnie. Sérieusement.

Also worth a look :

Texas at Oklahoma State – pour mettre un peu de boxon supplémentaire dans la Big12, poussez pour une victoire de Mike Gundy and the Wailers.
Notre Dame at Navy – Upset alert.
Iowa at Penn State – parce que oui, Penn State a encore une petite chance de remporter la B1G East… Enfin… Presque…
Clemson at Florida State – Just joking…

Not really football stuff… and then what ??

Les trucs alakon autour du football. Pas forcément tous les trucs alakon. Certains trucs alakon.

La carte tactique mise à jour

Your Scooter Vid Of the Week.

 

Une bonne vieille baston qui m’avait échappé la semaine passée. Arkansas at Ole Miss…

Verchain’s Crush of the Week – Non-Football Edition

Toujours dans les séries de Verchain, cette semaine l’une des dernières créations Netflix : The Haunting of Hill House.

 

Ghost Adventures en série, sans Zach Bagans et son crew… Bon, disons, c’est pas mal du tout… Donc, dans la série, bim, Kate Siegel…

Make our cheerleaders great again !

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

Comme la semaine dernière nous étions quasiment en mode « Full Sparty », il fallait en venir à l’un des rares groupes à valoir un peu le coup d’oeil dans la B1G. Michigan State.

 

Et nous nominons Kaylee Schuiteman au titre de Verchain’s Cheerleader of the Year (coming soon…)

C’est tout pour aujourd’hui. Alors…

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

Publicité
4 commentaires

4 Comments

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

Des playoffs FCS indécis que South Dakota State débutera avec le seed #1

Après deux mois et demi d’une saison régulière FCS inhabituellement jouée de février à avril et marquée par des hauts et des bas, c’est désormais l’heure de Playoffs qui n’ont jamais semblé aussi ouverts.

Publié

le

Après deux mois et demi d’une saison régulière FCS inhabituellement jouée de février à avril et marquée par des hauts et des bas, c’est désormais l’heure de Playoffs qui n’ont jamais semblé aussi ouverts.

Le comité de sélection du NCAA Division I Football Championship a annoncé, dimanche 18 avril 2021, les équipes qui participeront à ces Playoffs FCS exceptionnellement réduits de 24 à 16 participants. #1 South Dakota State (5-1), sacré co-champion de la conférence Missouri Valley, débutera ce sprint final avec la tête de série numéro 1 pour la 10ème présence en playoffs des Jackrabbits. Ils affronteront Holy Cross lors du 1er tour.

Cette saison FCS de printemps marquée par des matchs reportés ou annulés, par le renoncement à jouer de certaines équipes mais aussi par des moments de grâce ne pouvait pas nous offrir autre chose qu’un bracket différent et intriguant. Le Bison de North Dakota State (6-2), triple champion national et vainqueur de huit des neuf derniers FCS Championship Game, ne fait pas partie des quatre têtes de série à l’aube de ces Playoffs de printemps.

En effet, les champions de conférence Southland, les Bearkats de #2 Sam Houston (6-0), ont obtenu la tête de série numéro 2. Il s’agira de leur 12ème participation aux playoffs et la 1ère depuis 2017. Classé #1 du FCS Top 25 depuis près de deux mois, les Dukes de #3 James Madison (5-0) subissent une certaine désillusion avec leur tête de série numéro 3. JMU est le seul programme à avoir battu North Dakota State en playoffs depuis 2011. De leur côté, les Gamecocks de #4 Jacksonville State (9-2) créent la surprise en se classant parmi le Top 4 alors qu’ils n’en ont jamais fait partie au cours de la saison régulière.

16 équipes participent donc à ces Playoffs FCS : les 10 champions de conférence éligible (« automatic qualifiers ») auxquels s’ajoutent 6 équipes invités (« at-large selctions »). Les affrontements dans le bracket sont déterminés en fonction d’une certaine proximité géographique. Les équipes d’une même conférence ne peuvent pas s’affronter lors du 1er tour (sauf si elles ne se sont pas rencontrées au cours de la saison régulière).

Les dix équipes qualifiées automatiques

Big Sky — Weber State
Big South — Monmouth 
Colonial — Delaware
Missouri Valley Football — South Dakota State
Northeast — Sacred Heart
Ohio Valley — Jacksonville State
Patriot — Holy Cross 
Pioneer Football — Davidson 
Southern — VMI 
Southland — Sam Houston 

Les six équipes invités « at-large »

Eastern Washington (Big Sky)
James Madison (Colonial
North Dakota (MVFC)
North Dakota State (MVFC)
Missouri State (MVFC)
Southern Illinois (MVFC)

Le bracket complet des FCS Playoffs 2020

Ci-dessous le tableau complet des playoffs FCS qui se dérouleront du 24 avril au 16 mai 2021.

Le calendrier des matchs du 1er tour

Ci-dessous le calendrier complet des matchs du 1er tour des playoffs FCS (heure en France).

Calendrier des FCS Playoffs

Tous les matchs jusqu’à la finale nationale seront joués sur campus.

Playoff Selection Show : Dimanche 18 avril 2021 à 11h30 (17h30 FR). Diffusé sur ESPNU donc sur ESPN Player.
Premier Tour : Weekend du 24 avril 2021.
Quart de Finale : Weekend du 1er mai 2021.
Demi-finale : Samedi 8 mai 2021 sur le réseau ESPN donc sur ESPN Player.
Championship Game (Toyota Stadium, Frisco, Texas) : Dimanche 16 mai 2021 à 14h00 (20h00 FR) sur ABC donc sur ESPN Player.

Lire la suite

Actualité

South Dakota State renverse le Bison, Delaware remporte le titre de la Colonial

Le résumé complet de la week 10 de la saison FCS 2021 de printemps.

Publié

le

Crédit photo : GoJacks.com

Cette saison FCS de printemps 2021 n’a pas manqué d’obstacles et d’embûches mais nous y voilà : on connait désormais les 10 équipes qualifiées automatiquement pour les playoffs auxquels vont s’ajouter 6 programmes choisis par le comité de sélection, dimanche 18 avril.

On connaissait déjà l’identité de 5 de ces 10 équipes qualifiées. Se sont ajoutés à cette liste #4 South Dakota State, #7 Delaware, #15 VMI, Holy Cross et Davidson.

Retrouvez ci-dessous un résumé des événements importants de cette semaine dans la FCS :

Le Dakota Marker pour South Dakota State

Les Jackrabbits de #4 South Dakota State (5-1) récupèrent le Dakota Marker pour la première fois depuis 2017 en mettant un terme à la série de 32 victoires consécutives du Bison de #4 North Dakota State au Fargodome.

Une victoire 27-17 acquise notamment grâce à un superbe 4ème quart-temps au cours duquel QB Mark Gronowski (10-14, 149 yards et 126 yards au sol) a une nouvelle fois démontré pourquoi il sera l’un des favoris pour le titre de Freshmen of the Year dans la FCS.

Alors que le score était de 17-17 à l’entrée des 15 dernières minutes, K Cole Frahm a donné les devants 20-17 aux Jackrabbits sur un FG de 24 yards qui concluait un long drive de plus de 9 minutes. #4 South Dakota State a pris un avantage définitif lorsque QB Mark Gronowski transperça le rideau défensif du Bison pour une sensationnelle course de 55 yards.

Trois jeux plus tard, le freshman RB Isaiah Davis donnera 10 points d’avance à SDSU.

Avec ce succès, #4 South Dakota State remporte le titre de co-champion de la Missouri Valley Football Conference (à égalité avec Missouri State) et s’offre un ticket automatique pour les FCS Playoffs en raison d’un plus grand nombre de victoire que les Bears. Il s’agit d’une 9ème participation d’affilée pour les Jackrabbits.

Malgré cette défaite qui met également un terme à sa série de 9 titres de conférence consécutifs, #2 North Dakota State (6-2) conserve toutes ses chances de participer aux playoffs en tant qu’invité « at-large ».

Delaware devant James Madison dans la Colonial

Les Blue Hens de #7 Delaware (5-0) n’ont pas tremblé. Ils savaient qu’une victoire face au rival #10 Villanova leur ouvrirait la voie des playoffs et peut-être même d’une qualification automatique. Comme d’habitude, les Poulets Bleus se sont basés sur leur Delaware Wing T pour mettre à mal la défense des Wildcats. Une victoire 27-20 qui leur donne le titre de division CAA North… et une place automatique pour les Playoffs.

Delaware, champion de la CAA North 2021 – Crédit photo : Mark Campbell

Malgré leur place de #1 du pays au classement FCS Top 25 et leur succès 23-6 face au rival Richmond, les Dukes de #1 James Madison (5-0) n’ont pas bénéficié de cette place automatique pour les playoffs : Dukes et Blue Hens ont terminé à égalité mais les directeurs athlétiques de la CAA ont finalement choisi Delaware par un vote organisé samedi soir.

Toutefois, #1 James Madison reste favori pour obtenir la tête de série #1 lors de la publication du bracket des FCS Playoffs.

VMI remporte un premier titre de champion de conférence depuis 1977

En remportant le Military Classic of the South face au voisin The Citadel, les Keydetes de #15 Virginia Military Institute (6-1) remporte officiellement le titre de champion de la conférence Southern (SoCon), leur premier depuis 1977.

Cette victoire signifie également une première participation aux FCS Playoffs de l’Histoire du programme de Lexington (Virginie). C’est encore une fois le duo QB Seth Morgan (25/34, 328 yards, 3 TD) / WR Jakob Herres (11 réceptions, 123 yards, 1 TD) qui a sonné la charge pour une équipe de #15 VMI qui remporte deux victoires consécutives face aux Bulldogs pour la première fois depuis 1995-96.

Holy Cross conserve son titre de la Patriot League

Sous l’impulsion de l’excellent freshman QB Matthew Sluka (3 TDs dont 2 au sol), les Crusaders ont rapidement pris les commandes 17-0 et n’ont plus jamais regardé dans le retroviseur pour finalement s’imposer 33-10 face à Bucknell lors du tout premier Patriot League Football Championship Game. Holy Cross conserve ainsi son titre de conférence et obtient du même coup son billet automatique pour les FCS Playoffs.

Holy Cross Crusaders, champion de la Patriot League 2021 – Crédit photo : Holy Cross Athletic

Le TD absurde de QB Daniel Smith

Le quarterback des Wildcats de #10 Villanova est un magicien. Lors cette week 10, il a réussi l’un TD les plus spectaculaires et inattendus de l’année 2021 !

Les résultats complets

Voici ci-dessous tous les résultats des principaux matchs de cette week 10 dans la FCS :

Le tableau des 10 qualifiés automatiques

Voici ci-dessous la liste des 10 équipes bénéficiant d’une qualification pour les FCS Playoffs via une place automatique attribuée à chacun des champions de conférence éligible (la SWAC et la MEAC y ont renoncé) :

Razzia de la Missouri Valley sur les places « at-large » ?

En plus de ces 10 équipes automatiquement qualifiées, 6 autres équipes seront choisies par le comité de sélection des playoffs lors de Selection Sunday diffusé sur ESPNU à 11h30 (17h30 FR).

Les défaites de #10 Villanova et #11 Richmond ainsi que celle de #17 Southeastern Louisiana, #23 Mercer et #25 Incarnate Word ouvrent la voie une domination outrageuse de la conférence Missouri Valley puisque pas moins de 4 de ses membres pourraient bénéficier d’une invitation « at-large ».

Au terme de cette week 10 de la saison FCS, voici la liste des favoris pour les 6 places restantes pour les Playoffs :

  • Eastern Washington (Big Sky)
  • James Madison (CAA)
  • Missouri State (Missouri Valley)
  • North Dakota (Missouri Valley)
  • North Dakota State (Missouri Valley)
  • Southern Illinois (Missouri Valley)

Calendrier des FCS Playoffs

Tous les matchs jusqu’à la finale nationale seront joués sur campus.

Playoff Selection Show : Dimanche 18 avril 2021 à 11h30 (17h30 FR). Diffusé sur ESPNU donc sur ESPN Player.
Premier Tour : Weekend du 24 avril 2021.
Quart de Finale : Weekend du 1er mai 2021.
Demi-finale : Samedi 8 mai 2021 sur le réseau ESPN donc sur ESPN Player.
Championship Game (Toyota Stadium, Frisco, Texas) : Dimanche 16 mai 2021 à 14h00 (20h00 FR) sur ABC donc sur ESPN Player.

Lire la suite

Actualité

Eddie George devient head coach à Tennessee State

Le vainqueur du trophée Heisman 1995 fera ses débuts dans la coaching 17 ans après avoir mis un terme à sa carrière professionnelle.

Publié

le

Crédit photo : Getty Images

Selon Brett McMurphy de Stadium, l’ancien running back d’Ohio State et des Titans du Tennessee, Eddie George, va rejoindre Deion Sanders dans la FCS en prenant la direction des Tigers de Tennessee State.

L’équipe est actuellement dirigée par Rod Reed, qui est en poste depuis 11 saisons. Les Tigers joueront leur dernier match ce dimanche 11 avril face à Southeast Missouri.

Considéré comme une légende du football dans l’État du Tennessee, Eddie George ne possède pourtant aucune expérience de coaching à aucun niveau.

Sa saison 1995 est restée comme l’une des meilleures de l’Histoire pour un running back. Cette année-là, il a remporté le trophée Heisman et été nommé Big Ten Player of the Year.

Il a ensuite été drafté au 1er tour par Oilers de Houston – devenus par la suite les Tennessee Titans – avec lesquels il a joué 8 saisons. Son numéro #27 a été retiré par les Titans et les Buckeyes.

Tennessee State possède actuellement un bilan de 2-4. Les Tigers viennent d’enchainer un bilan décevant de 12-18 sur les trois dernières saisons ce qui a forcé la direction athlétique de l’équipe à se séparer de Rod Reed.

Lire la suite

Actualité

Décès de Howard Schnellenberger à l’âge de 87 ans

Le légendaire Howard Schnellenberger, qui avait notamment ravivé les programmes de Miami et Louisville, et construit de toutes pièces celui de Florida Atlantic, est décédé à l’âge de 87 ans.

Publié

le

Les plus anciens d’entre-nous et les passionnés d’Histoire de la NFL se souviennent de lui pour sa moustache devenue blanche avec les années et pour sa pipe légendaire mais aussi pour avoir été le coordinateur offensif de la fameuse équipe des Dolphins de Miami lors de la « Perfect Season » de 1972.

Mais Howard Schnellenberger est définitivement devenu une légende du coaching lors de son passage au niveau NCAA. Plus de 35 ans de service et un parcours de Légende qui n’a jamais été reconnu à sa juste valeur.

Sans lui, il n’y aurait peut-être jamais eu l’éclosion du programme de Miami sur la scène nationale.

Certes, son bilan global en carrière (158-151-3 en 27 saisons universitaires) n’est pas le plus impressionnant mais lorsqu’il a eu comme objectif de reconstruire des programmes moribonds, il a toujours fait des miracles ! Sans lui, les stades actuels de Louisville et Florida Atlantic n’existeraient sans doute pas.

Partout où il est passé, Howard Schnellenberger a connu du succès. En 1983, il a mené les Hurricanes jusqu’à leur premier titre de champion national. Cette année-là, Miami a créé la surprise en s’imposant 31-30 face à Nebraska lors de l’Orange Bowl dans ce qui est encore aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands matchs de l’Histoire.

Pourtant, en 1979, l’université Miami se demandait s’il ne sera pas plus judicieux d’abandonner le programme de football tant il était moribond depuis des années. Quelques années plus tard, des quarterbacks comme Jim Kelly, Bernie Kosar et Mark Richt (qui deviendra head coach des Hurricanes en 2018) se sont révélés grâce à Howard Schnellenberger. Et dès sa 2ème saison avec les Canes, ce dernier a mis la main sur le Peach Bowl relançant alors un programme sud-floridien qui fera partie de l’élite nationale pendant 20 ans.

Puis, après un passage dans la United States Football League (USFL), il a pris en main les Cardinals de Louisville. Enfin, il a fondé le programme de football de l’université Florida Atlantic avec lequel il a été champion de conférence Sun Belt en 2007. Le stade des Owls portent d’ailleurs aujourd’hui son nom.

En 2011, après 50 ans passés sur les sidelines, Howard Schnellenberger a pris sa retraite suite à deux saisons consécutives conclues par des victoires en bowl game.

Avec une bague de vainqueur du Super Bowl et un titre de champion avec les Hurricanes, il est l’un des seuls coachs de l’Histoire à avoir été sacré champion dans la NFL et au niveau universitaire.

En 1985, il accepta le défi proposé par Louisville. Dès son arrivée, il annonça vouloir faire des Cardinals une équipe du Top 25 et planifia la construction d’un nouveau stade. Il promit également de relancer la rivalité avec le voisin Kentucky. Tout ceci est effectivement arrivé. La saison 1990 fût son chef d’oeuvres avec les Cards : un bilan de 10-1-1 et une victoire face à Alabama lors du Liberty Bowl.

Seule ombre au tableau : son passage à Oklahoma, en 1995. Un désastre. Un bilan de 5-5-1 pour une expérience qui ne durera qu’une seule saison.

C’est alors qu’il rebondit du côté de Boca-Raton (Floride) : il réussit à convaincre l’université Florida Atlantic de se lancer dans l’aventure du College Football ! L’équipe joua son premier match en 2001, puis les Owls ont remporté un titre de champion de conférence Sun Belt et deux victoires consécutives en bowl game (2010, 2011).

Lire la suite

Articles les plus lus