Suivez-nous

Conférence ACC

La conférence AAC aura 2 divisions en 2015

La conférence American Athletic (AAC) va connaitre un relooking important puisqu’à partir de la saison 2015, elle comportera 2 divisions de 6 équipes.

Publié

le

La conférence American Athletic (AAC) va connaitre un relooking important puisqu’à partir de la saison 2015, elle comportera 2 divisions de 6 équipes.

Avec le départ de Louisville pour l’ACC et de Rutgers pour la Big Ten ainsi que les arrivées d’East Carolina, Tulane et Tulsa de la conférence USA, la conférence AAC comptera un total de 11 équipes en 2014. S’ajoutera Navy en 2015 (uniquement pour le programme de football) soit un total de 12 équipes.

Deux divisions géographiques seront donc créées : l’AAC East et l’AAC West dont les membres seront réparties comme suit :

AAC East : Cincinnati, UConn, Central Florida, East Carolina, South Florida et Temple.

AAC West : Houston, Memphis, SMU, Tulane, Tulsa et Navy.

On notera que bien que l’académie militaire de Navy se trouve dans le Maryland, elle a accepté de se joindre à la division West.

La future finale de conférence AAC verra s’affronter les champions de ces deux divisions. La meilleure des deux équipes sera l’hôte de ce match.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis 15 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et MLB. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pitt Panthers

WR Jordan Addison s’inscrit sur le portail des transferts

Quelques mois après avoir remporté le trophée Biletnikoff, le junior WR Jordan Addison s’est inscrit sur le portail des transferts mettant ainsi une fin probable à sa carrière avec les Panthers de Pittsburgh.

Publié

le

Est-ce la fin de l’aventure de WR Jordan Addison à Pittsburgh ? Tout l’indique. Car, à quelques heures de la date limite du 1er mai, le nom du dernier vainqueur du trophée Biletnikoff récompensant le meilleur receveur de la saison est apparu sur le portail des transferts.

Auteur d’une fabuleuse saison 2021 avec les Panthers, WR Jordan Addison n’a pas manqué d’attirer les convoitises depuis janvier dernier après avoir établi un record de la fac du campus de Pittsburgh en réussissant 100 réceptions pour 1593 yards et 17 TDs l’an passé. On se souvient tous de sa légendaire performance contre Virignia (202 yards sur réception, 4 TDs). Son association avec QB Kenny Pickett (1er tour de draft NFL 2022) a également permis aux Panthers de remporter le premier ACC Championship Game de leur Histoire.

Selon plusieurs sources concordantes dont The Athletic, USC serait le grandissime favori pour accueillir le receveur junior. L’arrivée du head coach Lincoln Riley en provenance d’Oklahoma en compagnie de l’ancien prospect 5-étoiles QB Caleb Williams ne serait pas étranger à ces rumeurs… Il faut dire que WR Jordan Addison et QB Caleb Williams se connaissent bien puisque les deux joueurs sont originaires du même État américain (Maryland).

Outre le désir de rejoindre le prestigieux programme californien, est-ce que les potentielles opportunités de contrats NIL auraient forcé la main à celui qui est considéré comme un futur choix de 1er tour de draft NFL ? Froide réalité d’un College Football qui fait sa mue devant nos yeux.

D’autres programmes pourraient également être des options possibles pour WR Jordan Addison. Alabama a perdu WR Jameson Williams et WR John Metchie III au cours de l’intersaison tandis que le coach des receveurs de Texas (Brennan Marion) a participé à son recrutement à Pittsburgh. À suivre donc.

Quelle que soit la destination du futur ex-Panther, on en connait un qui doit faire la grimace : QB Kedon Slovis (ex-USC) qui vient d’arriver à Pittsburgh pour prendre la succession de QB Kenny Pickett.

Pour rappel: la NCAA a instauré le principe d’une exemption de perte d’éligibilité d’un an pour un seul transfert au cours d’une carrière universitaire si, et seulement si, l’étudiant-athlète en fait la demande officielle avant la date limite du 1er mai. Dans le cas contraire, il devra attendre un an sans jouer avant de rejoindre sa future équipe.

Lire la suite

Florida State Seminoles

Le légendaire Bobby Bowden est décédé

Considéré comme une Légende à Florida State et comme l’un des plus grands coachs de l’Histoire du College Football, Bobby Bowden est décédé, dimanche 8 aout, à l’âge de 91 ans.

Publié

le

Le légendaire et folklorique Bobby Bowden, qui a fait des Seminoles de Florida State l’une des dynasties les plus prestigieuses de l’Histoire du College Football en remportant notamment deux titres de champion national en 1993 et 1999, est décédé à l’âge de 91 ans.

L’information tant redoutée depuis quelques jours a été confirmée par son fils, Terry Bowden. L’ancien head coach qui a remporté 377 victoires à la tête des Noles entre 1976 et 2009, s’est éteint « en paix » dimanche matin. Il souffrait d’un cancer du pancréas incurable.

Dans un message bouleversant, Bobby Bowden avait annoncé, le 21 juillet dernier, que son cancer était en phase terminale. Il avait déjà été traité pour un cancer de la prostate il y a une dizaine d’années.

« J’ai toujours essayé de servir le dessein de Dieu tout au long de ma vie, sur et en dehors du terrain, et je suis préparé pour ce qui va arriver. Ma femme, Ann, et notre famille ont été la plus grande bénédiction de ma vie… Je suis en paix. » – Bobby Bowden, ancien head coach de Florida State.

Bobby Bowden était adoré par les fans de Florida State mais également respecté de ses pairs et tout au long de sa vie, il a été l’une des stars les plus accessibles du football universitaire. Par exemple, le numéro de téléphone de son domicile a été pendant longtemps inscrit dans l’annuaire téléphonique de la ville de Tallahassee (Floride).

Reconnu pour son esprit vif et son charme si caractéristique du Sud des États-Unis, Bobby Bowden a remporté 377 victoires au cours de ses 40 ans d’une carrière qui l’a vu passer par la petite fac de Samford (1959-62) – son alma mater, alors connue sous le nom de Howard College -, puis par West Virginia(1966-75) et enfin par Florida State (1976-2009).

C’est véritablement en Floride qu’il va connaitre ses années de gloire et la consécration. Son bilan en 34 saisons passées sur le campus de Tallahassee ? 315-98-4 ! Il y a d’ailleurs remporté 12 titres de champion de conférence ACC et deux titres de champion national, en 1993 et 1999.

Bobby Bowden a pris sa retraite au terme de la saison 2009 lors d’une victoire au Gator Bowl contre West Virginia au cours de la 28ème participation consécutive à un bowl de Florida State, une victoire qui lui a alors assuré une 33ème saison consécutive avec un bilan positif. Irréel. Cependant, un mois après sa démission, la NCAA a privé Florida State de ses victoires dans 10 sports différents dont le football en raison d’un scandale de tricherie académique en 2006 et 2007 impliquant 61 athlètes.

Seul Joe Paterno de Penn State a remporté plus de matchs (409) en tant que coach principal au sein de l’élite du College Football.

Bobby Bowden a remporté le titre de champion national en 1993 avec QB Charlie Ward, vainqueur du trophée Heisman, à la tête de son attaque. Six ans plus tard, c’est un autre vainqueur du trophée Heisman, QB Chris Weinke, qui lui donnera son second titre de champion national.

Né le 8 novembre 1929 à Birmingham, en Alabama, Robert Cleckler Bowden a vaincu la fièvre rhumatismale lorsqu’il était enfant ce qui l’a obligé à être alité pendant de nombreux mois mais qui ne l’a pas empêché de devenir le quarterback du lycée Woodlawn High School de Birmingham avec pour rêve de jouer pour le Crimson Tide. Il a d’ailleurs fréquenté l’université Alabama pendant un semestre avant de retourner dans sa ville natale pour se marier avec l’amour de sa vie, Ann, avec qui il est resté pendant 72 ans (à l’époque, Alabama interdisait au freshman de se marier).

Bobby Bowden a littéralement construit le programme de Florida State qui était plus que moribond avant son arrivée, en 1976. Très rapidement, il a composé le calendrier de son équipe en essayant d’y ajouter chaque saison les adversaires les plus coriaces qu’il pouvait trouver, et il les jouait n’importe où, généralement dans leur stade. Ainsi, il a été surnommé le « King of the Road », en 1981, après avoir disputé des matchs consécutifs à l’extérieur à Nebraska, à Ohio State, à Notre Dame, à Pittsburgh et à LSU – et en avoir remporté trois sur cinq.

Au cours de sa carrière à Tallahassee, Florida State a remporté des matchs dans plusieurs des stades les plus hostiles du pays, notamment à Michigan, à USC et, bien sûr, chez ses rivaux de Florida et de Miami. En 1987, son équipe a écrasé le champion de la Big Ten, Michigan State, à East Lansing, sur le score de 31-3. Les Seminoles ont également donné une leçon de football au champion sortant de la SEC, Auburn, en allant s’impoer 34-6 au Jordan-Hare Stadium.

Bobby Bowden a marqué l’Histoire du College Football en réussissant notamment l’exploit de terminer la saison dans le Top 5 de l’AP Poll final pendant 14 années consécutives (1987-2000).

Lire la suite

Florida State Seminoles

Les débuts prometteurs de QB McKenzie Milton à Florida State

Tous les yeux étaient rivés sur lui lors du Garnet & Gold Game des Seminoles de Florida State et le senior QB McKenzie Milton n’a pas déçu pour son premier match sous le maillot des Noles.

Publié

le

Crédit photo : USA Today Sports

Certains diront qu’il ne s’agissait que d’un Spring Game, ces matchs d’entrainement destinés à célébrer la fin des spring practices tout en effectuant quelques répétitions des systèmes appris pendant trois semaines. Oui, les contacts étaient réduits mais pour QB McKenzie Milton, le test était bien grandeur nature.

Deux ans après sa terrible blessure subie lors du dernier match de la saison régulière 2018, l’ancien quarterback titulaire des Knights de UCF a retrouvé le chemin des terrains. C’est déjà une grande victoire pour celui qui a failli perdre sa jambe et dont les médecins ne lui garantissaient pas de pouvoir rejouer au football un jour.

En annonçant son départ du campus d’Orlando (Floride) pour celui de Tallahassee (Floride), QB McKenzie Milton a rejoint une quarterback room des Seminoles plutôt déjà bien fournie en talent même si son expérience en faisait immédiatement un candidat crédible pour le poste de titulaire. Certes, QB Travis Jordan s’est montré électrisant lors de certains matchs de la saison dernière démontrant un mix intéressant de robustesse athlétique et de puissance de bras mais l’inconstance de ses performances et sa tendance à disparaître pendant les matchs ont parfois inquiété toute la Noles Nation. C’est pourquoi les deux joueurs de 2ème année, QB Tate Rodemaker et l’ancien prospect 4-étoiles QB Chubba Purdy, frappent également à la porte.

QB McKenzie Milton se devait de réussir sa première sortie avec FSU afin de rassurer tout le monde sur ses capacités à retrouver son niveau d’avant sa blessure donnant ainsi une option supplémentaire à coach Mike Norvell. Opération réussie pour le quarterback senior.

Bien qu’il ait connu des hauts et des bas lors des spring practices, il a été plutôt convaincant lors de ce Garnet & Gold Game. Deux premiers drives parfaitement exécutés marqués notamment deux passes longues et précises à destination des freshmen WR Malik McClain et WR Joshua Burrell.

Deux TDs à la clé et sans quelques drops de ses receveurs, sa ligne de statistiques (6 sur 11, 96 yards, 1 TD) aurait été bien meilleure.

Mais plus que ces chiffres, qui ne correspondent finalement qu’à un bout de match, c’est l’attitude de QB McKenzie Milton qui a impressionné. Très à l’aise dans la pocket, il n’a pas hésité à prendre appui sur sa jambe droite et semble même avoir retrouvé toute sa mobilité et certaines de ses aptitudes athlétiques qui en faisaient l’un des quarterbacks les plus dynamiques du College Football en 2017 et 2018. On l’a notamment vu sortir de la pocket pour aller chercher un 1er down sur une course de 14 yards.

Une première sortie très encourageante qui ne lui garantit rien mais qui lui donnera surement le plein de confiance au moment du coup d’envoi du Fall Camp d’aout prochain. Il lui faudra alors démontrer qu’il a acquis le système de jeu et qu’il est capable physiquement de mener l’attaque des Seminoles sur 60 minutes de jeu.

La compétition avec Jordan Travis est lancée

8 sur 14 pour 115 yards et 1 TD : QB Jordan Travis a conclu en beauté un camp d’entrainement de printemps très prometteur pour celui qui s’est imposé comme le quarterback titulaire des Noles en 2020. Premier QB lancé dans l’arène lors de ce spring game, il a tout de suite montré son meilleur visage se connectant avec WR Malik McClain (révélation de ce Garnet & Gold Game) pour un TD longue distance de 44 yards après s’être extirpé de la pression défensive. Un classique.

Comme on l’a souvent vu faire l’an dernier, il a également régulièrement pris l’avantage sur les défenseurs adverses lorsqu’il est sorti de la pocket grâce à ses changements de direction implacables et à sa vitesse au-dessus de la moyenne.

QB Jordan Travis, Florida State Seminoles – Crédit photo : FSU Athletics

QB Tate Rodemaker n’a pas semblé à son aise tout au long de ces trois semaines d’entrainement et sa passe interceptée par CB Kevin Knowles sur son premier drive n’a pas vraiment en sa faveur. Toujours en convalescence de sa blessure de l’épaule, QB Chubba Purdy n’a pas pris part aux spring practices et ne fera son retour avec les Seminoles que l’été prochain. Il devra être très dominant lors du Fall Camp pour dépasser QB Jordan Travis et QB McKenzie Milton qui semblent avoir pris une certaine avance dans la course au poste de quarterback titulaire pour le premier match de la saison 2021… face aux Fighting Irish de Notre Dame !

Lire la suite

Clemson Tigers

La blessure de QB Taisun Phommachanh complique les affaires de Clemson

Le départ de QB Trevor Lawrence pour la NFL a laissé un certain vide au sein de la QB Room des Tigers de Clemson mais les affaires se compliquent encore un peu plus pour coach Dabo Swinney après la sérieuse blessure de QB Taisun Phommachanh.

Publié

le

Crédit photo : Todd Kirkland, Getty Images

Dabo Swinney était tout sourire tout au long du Spring game des sextuple champions de conférence ACC. Micro d’ESPN à la main pour des commentaires live et sur le terrain, ce devait être un simple match d’entrainement. Orange contre Blanc. L’après-midi a pourtant tourné au vinaigre pour le coach des Tigers qui a vu la profondeur de son groupe de quarterbacks fondre au soleil en quelques minutes.

Pour une fois, Clemson devait débuter une saison sans aucune incertitude dans le depth chart au poste de quarterback. Le sophomore QB DJ Uiagalelei comme QB#1 (781 yards, 4 TDs et aucune INT en 2020) et QB Taisun Phommachanh dans le rôle de backup. Deux quarterbacks « dual threat » recrutés en grande pompe qui ont su prendre leur temps derrière le charismatique QB Trevor Lawrence.

Mais le plan est donc tombé à l’eau lorsque QB Taisun Phommachanh est sorti sur une blessure sans contact (jamais bon signe…) lors du Spring Game du samedi 4 avril dernier. Et un diagnostic sans appel qui fait mal : rupture partielle du tendon d’Achille et saison terminée pour le quarterback sophomore !

QB Taisun Phommachanh, Clemson – Crédit photo : Clemson Athletics

Cette blessure est d’autant plus dommage que QB Taisun Phommachanh avait montré de belles choses au cours de cette répétition grandeur nature : 14 sur 25, 163 yards et une passe de TD dans le dos de la défense à destination du prometteur WR Ajou Ajou. On ne peut pas en dire autant de QB Hunter Helms, qui a a semblé chancelant et peu à l’aise lors de la rencontre de samedi dernier.

Pourtant, le passé récent du programme de Clemson a montré l’importance d’avoir un backup de qualité pour espérer parer à toute éventualité. En octobre dernier, QB Trevor Lawrence a été écarté des terrains après avoir été infecté par le virus de la covid-19. Le jeu offensif des Tigers n’en avait pas trop souffert grâce à la présence et aux excellentes performances de son backup, QB DJ Uiagalelei.

Ce dernier sera bien aux commandes de l’attaque de Clemson au moment du coup d’envoi de la saison 2021. Mais derrière lui, c’est désormais le grand vide. Ou presque. QB Hunter Helms est un ancien prospect 3-étoiles dont le talent est encore à démontrer. Il sera en concurrence pour le poste de QB#2 avec trois freshmen peu côtés et qui ne feront leur arrivée sur le campus que cet été : l’ancien 3-étoiles QB Bubba Chandler (#18 QB pro-style, #383 National en 2021), QB Will Taylor (#91 ATH, #1242 National en 2021) et QB Billy Wiles (#71 QB, #2077 National en 2021).

Aucun de ces quatre-là a le potentiel d’un futur titulaire. Ainsi, il ne serait pas surprenant de voir les Tigers de Clemson très actif sur le portail des transferts…

Lire la suite
Publicité

Classement

Calendrier

ACC on Twitter

Articles les plus lus