Suivez-nous sur

Mississippi Rebels

Ole Miss s’impose une suspension de bowl en 2017

Crédit photo : SI

Quelques heures après avoir reçu une Notice of Allegations complétées par la NCAA concernant plusieurs infractions aux règlements, l’université du Mississippi s’est auto-imposée une suspension de toute participation à un bowl au terme de la saison 2017.

Pour rappel, en janvier 2016 et après trois ans d’enquête, la NCAA avait accusé Ole Miss d’avoir commis une trentaine d’infractions dont certaines au sein du programme de football. Les détails de ces accusations étaient encore inconnus jusqu’à ce que l’université du campus d’Oxford (Mississippi) publie la Notice of Allegations officielle, vendredi 27 mai 2016, dans une réponse de 154 pages.

L’université du Mississippi avait alors annoncé s’être auto-imposée diverses sanctions dont une réduction du nombre de ses scholarships.

Neuf mois plus tard, la NCAA a complété son enquête et ce sont maintenant 21 infractions aux règlements dont 15 de Level I (le niveau le plus élevé) qui sont reprochées au programme de football de l’université du Mississippi.

« Étant donné le nombre et le scope des infractions détaillées dans cette nouvelle Notice, les informations factuelles que nous avons en notre possession, la jurisprudence de précédents cas et, plus important, l’implication supposée d’anciens membres de notre staff, l’université a décidé de s’auto-imposer une sanction d’un an sans participation à la postseason lors de la saison 2017″ – Ross Bjork, directeur athlétique d’Ole Miss.

Mais si cette suspension de bowl pendant un an est significative, elle pourrait ne pas être la plus sévère sanction à laquelle les Rebels pourraient faire face dans les prochaines semaines. En effet, cette nouvelle Notice of Allegations pointe directement du doigt l’actuel coach, Hugh Freeze, qui aurait enfreint les règles de responsabilité imposées aux head coachs de la FBS.

« La Notice allègue que le coach de l’équipe de football n’aurait pas respecté les règles de responsabilité des head coachs. Cette accusation ne remet pas directement en cause coach Freeze mais elle est basée sur le principe de sa responsabilité concernant les infractions commises par son staff entre octobre 2012 et janvier 2016″ – Ross Bjork, directeur athlétique d’Ole Miss.

L’université du Mississippi a déjà annoncé qu’elle allait contester ces accusations ainsi que celles relatives au « manque de contrôle institutionnel ». Initialement, la NCAA reprochait à Ole Miss d’avoir « manqué à son devoir de surveillance » mais la nouvelle Notice va plus loin en indiquant une infraction de Level I, la fameuse « lack of institutional control », qui est généralement suivie de lourdes sanctions de la part de la NCAA.

Si Hugh Freeze a admis sa déception face aux infractions commises par son staff, il a défendu sa position et a exprimé son désir de combattre les accusations dont il est la cible.

L’université du Mississippi pourrait passer en appel devant les instances disciplinaires en plein Media Days de la conférence SEC, en juillet prochain. Ça promet.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Mississippi Rebels