Suivez-nous

Recrutement

National Signing Day 2020 : Georgia #1, Clemson et la SEC toujours plus riches

En signant OT Broderick Jones, les Bulldogs de Georgia termine à la 1ère place du recrutement national grâce à une promotion de recrues exceptionnelles dominée par le cornerback 5-étoiles, Kelee Ringo.

Crédit photo : Georgia Athletics

Publié

le

McKinnley Jackson, defensive tackle ultra-convoité originaire du Mississippi, était l’un des derniers prospects 5-étoiles de ce recrutement 2020 à ne pas avoir encore annoncé sa destination. Lors d’une rapide conférence de presse organisée dans son lycée George County High School de Lucedale, il a simplement indiqué de manière laconique : « pour les trois ou quatre prochaines années, je serai un membre de Texas A&M ».

McKinnley Jackson, defensive tackle ultra-convoité originaire du Mississippi, était l’un des derniers prospects 5-étoiles de ce recrutement 2020 à ne pas avoir encore annoncé sa destination. Lors d’une rapide conférence de presse organisée dans son lycée George County High School de Lucedale, il a simplement indiqué, de manière laconique : « pour les trois ou quatre prochaines années, je serai un membre de Texas A&M ».

Alabama et LSU étaient également sur le coup. Jimbo Fisher a réussi un superbe coup pour permettre au programme de College Station (Texas) de rentrer dans le cercle fermé des universités capables de signer un prospect 5-étoiles. Car, plus que jamais, le National Signing Day démontre, une fois de plus, qu’en College Football les riches deviennent de plus en plus riches.

Pour la 2ème fois en 3 ans, Georgia a constitué la meilleure classe de recrutement au niveau national devançant Alabama et Clemson d’une courte tête.

Selon le classement composite de 247Sports, 6 universités ont signé 22 des 31 prospects 5-étoiles de cette promotion 2020.

Top 10 du recrutement 2020 selon le Composite Rankings de 247Sports.

Clemson mêne le bal avec cinq recrues 5-étoiles pour permettre à Dabo Swinney de composer la meilleure promotion de recrues depuis qu’il a accepté le poste de head coach des Tigers. Alabama et Georgia ont mis la main sur quatre prospects 5-étoiles. LSU, récent champion national, Ohio State et Oregon en ont signé trois.

Encore plus symptômatique de la domination d’une poignée de programme sur le recrutement national : cinq universités ont signé 47 des 100 meilleurs joueurs du pays : Georgia (11), Alabama (10), Clemson (10), LSU (9) et Ohio State (7). Et en recrutant DT McKinnley Jackson, Texas A&M est devenu le 6ème programme à recruter au moins 4 prospects du Top 100 national lors de ce recruiting 2020. Ainsi, 53% des 100 meilleurs prospects de cette année ont signé leur lettre d’intention pour seulement 6 programmes différents.

Georgia détrône Alabama… pour la 2ème fois en 3 ans

Dès sa première année à la tête des Bulldogs de Georgia, coach Kirby Smart avait réussi l’exploit de mettre un terme à la domination d’Alabama depuis 7 ans sur le recrutement national en constituant la meilleure promotion en 2018. Coach Nick Saban a repris sa place sur le trône l’an passé mais le programme d’Athens est de nouveau classé #1 du pays après ce National Signing Day.

Georgia avait déjà signé 9 joueurs du Top 100 dont le meilleur cornerback du pays, Kelee Ringo (#1 CB, #4 National). Suite au départ de LT Andrew Thomas, RT Isaiah Wilson et OG Solomon Kindley vers la NFL, et au transfert du polyvalent OL Cade Mays à Tennessee, les Bulldogs devaient reconstituer leur profondeur sur la ligne offensive. C’est fait : ce National Signing Day leur a permis d’obtenir la confirmation de l’engagement initial de OT Broderick Jones (#2 OT, #11 National) et de C Sedrick Van Pran (#1 OC, #59 National), deux joueurs pourtant recrutés par l’ancien coach de ligne et nouvel head coach d’Arkansas, Sam Pittman.

Avec ces incroyables promotions successives, la pression est désormais sur les épaules de coach Kirby Smart. Rien d’autre qu’un titre de conférence SEC en 2020 ne sera considéré comme un succès.

La SEC plus dominante que jamais

Plus que jamais, la conférence Southeastern affirme sa suprématie sur le monde du College Football. Avant ce mercredi de National Signing Day, six des huit meilleures promotions de recrues en 2020 faisaient partie de la SEC : #1 Georgia, #2 Alabama, #4 LSU, $6 Texas A&M, #7 Auburn et #8 Florida. Seuls, #3 Clemson et #5 Ohio State se sont immiscés dans ce Top 8.

Texas A&M a renforcé sa position de #6 en ajoutant DT McKinnley Jackson (#9 DT, #61 National) volé à Alabama. Et en signant WR Damarcus Beckwith (#18 ATH, #394 National) et WR Malachi Wideman (#22 WR, #116 National), Tennessee a fait un bond dans le Top 10 ce qui permet ainsi à la SEC de placer 7 programmes dans les 10 meilleures promotions en 2020 !

Oregon prend le pouvoir sur la côte Ouest…

Les Ducks avaient déjà assuré leur excellente classe de recrutement 2020 lors de la Early Signing Period, en décembre dernier, mais Oregon a réussi un tour de force en convaincant DT Jayson Jones (#32 DT, #320 National) de s’engager envers le programme de Eugene (Oregon), au nez et à la barbe de Nick Saban, le coach d’Alabama. Le prospect 4-étoiles, orginaire de Calera (Alabama), était promis au Crimson Tide mais coach Mario Cristobal a réussi l’exploit de le faire venir jouer sur la côte Ouest. Impensable.

Du coup, un mois après avoir remporté le Rose Bowl face à Wisconsin, Oregon se retrouve avec une promotion de recrues aux portes du Top 10 suite à la signature de trois prospects 5-étoiles (LB Noah Sewell, LB Justin Flowe et CB Dontae Manning) et de sept prospects 4-étoiles.

…USC au bord du chaos

Il n’y a pas si longtemps, Southern California était la place forte sur la côte Ouest s’emparant régulièrement des meilleurs prospects à l’ouest des Rocheuses. L’ère Pete Carroll semble si loin.

L’effondrement a été plus que spectaculaire. Les Trojans terminent ce recruiting 2020 avec la 54ème classe de recrues au niveau national et la 10ème de la conférence Pac-12. USC n’a signé que 13 joueurs dont seulement deux prospects 4-étoiles, WR Gary Bryant Jr (#7 WR, #45 National) et OG Jonah Monheim (#16 OG, #354 National). Aucun quarterback n’a été signé dans cette mince promotion de 13 recrues. Inimaginable il y a quelques années.

Stanford et Utah terminent en force

Sans faire de bruit, coach David Shaw avait constitué une solide promotion de recrues lors de la Early Signing Period de décembre avant de confirmer cet excellent travail en signant quatre nouveaux joueurs lors du National Signing Day.

Le Cardinal a obtenu la signature de OT James Pogorelc (#30 OT, #383 National), DE Lance Keneley (#35 DE, #799 National), S Scotty Edwards et DT Zephron Lester couronnant la 21ème meilleure classe de recrues au niveau national et la 3ème meilleure de la conférence Pac-12. Stanford a notamment mis la main sur six prospects 4-étoiles dont l’un des meilleurs lycéens de Géorgie, OT Myles Hinton (#6 OT, #72 National).

De son côté, Utah n’avait jamais terminé dans le Top 30 national en terme de recrutement. Ce n’est plus le cas. Avec la signature de quatre prospects 4-étoiles dont le cornerback californien Clark Phillips III (#5 CB, #50 National), coach Kyle Whittingham a formé la 29ème meilleure classe de recrues du pays faisant une razzia localement. Six des sept meilleurs prospects de l’État d’Utah ont signé chez les Utes.

Vers la fin des flips ?

Cela fait maintenant trois ans que la NCAA a instauré le Early Signing Period (période anticipée des signatures au mois de décembre), et il est clair maintenant que la tradionnelle folie du premier mercredi de février est de l’Histoire ancienne.

Les surprises et les volte-faces de dernière minute sont devenues aussi rares qu’une victoire de Michigan contre Ohio State. La plupart des programmes majeurs ont terminé leur recrutement avant Noël. Les Buckeyes, justement, n’ont signé qu’un seul joueur lors du National Signing Day. Impensable il y a quelques années.

Les deux seules surprises de cette mouture 2020 auront impliqué des programmes floridiens. Le prospect 4-étoiles S Avantae Williams (#2 S, #44 National) a fait volte-face aux Gators de Florida pour s’engager envers Miami.

De son côté, WR Malachi Wideman (#22 WR, #116 National) a tourné le dos à Florida State, malgré un engagement verbal de longue date, pour signer sa lettre d’intention à Tennessee.

Le cas Zachary Evans

Il est considéré comme le 2ème meilleur runing back de cette promotion 2020… pourtant, il n’a toujours pas signé sa lettre d’intention et tout indique qu’il ne le fera pas avant le mois de mars.

En décembre dernier, RB Zachary Evans (#2 RB, #16 National) avait annoncé son engagement envers Georgia et avait même signé sa lettre… avant que l’université géorgienne fasse marche-arrière en libérant le talentueux running back pour des raisons encore obscures.

Tout le monde sait que RB Zachary Evans a connu quelques soucis disciplinaires lors de sa dernière année au lycée de North Shore (Texas) et son processus de recrutement aura été un jeu de poker menteur mais personne n’aurait imaginé qu’il serait encore disponible au terme du National Signing Day.

LSU, Alabama, Michigan et Notre Dame ont jeté l’éponge laissant Tennessee, Florida et Texas A&M comme favoris pour recruter le turbulent coureur texan.

Un air de famille

Le nouveau coach des Owls de Florida Atlantic, Willie Taggart, avait dit un jour à propos de la possibilité de recruter son fils, QB Willie Taggart Jr : « seulement si j’ai besoin de lui ». Il semble que c’était le cas. Le quarterback 3-étoiles a effectivement signé pour le programme de Boca-Raton (Floride).

Memphis ajoute un nouveau Gainwell dans la famille. RB Kory Gainwell a signé chez les Tigers pour joué avec son frère, RB Kenneth Gainwell, l’une des révélations de la saison 2019 au poste de running back.

Par contre, QB Jackson Muschamp a choisi une autre voie que celle de son père, Will Muschamp. L’actuel coach des Gamecocks de South Carolina l’a toujours mentionné : il n’avait pas l’intention de recruter son fils, qui s’était engagé verbalement à Colorado State. Mais voir son rejeton filer finalement chez les Bulldogs de Georgia (un rival de South Carolina dans la division SEC East) le met dans une situation inhabituelle et peut-être inconfortable.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recrutement

L’Actu Recrutement : LB Smael Mondon reste en Géorgie

Les Bulldogs de Georgia ont réussi le bon coup de la semaine en convaincant le prospect 5-étoiles LB Smael Mondon de rester dans son État natal pour effectuer sa carrière universitaire.

Publié

le

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 10 au 17 novembre 2020.

Georgia Bulldogs

#6 au niveau national sur la classe 2021 (#1 en 2020)
#3 au niveau de la conférence (#1 en 2020)
19 commits (dont trois 5-étoiles et dix 4-étoiles)

La bataille des Blue Bloods pour Mondon est terminée

Les Dawgs ont frappé un grand coup cette semaine avec le commitment de LB Smael Mondon, 25e meilleur prospect du pays tout poste confondu. UGA a joué la carte de la proximité pour attirer le linebacker originaire de Dallas, Georgia, dans la banlieue d’Atlanta. Mondon sera donc le troisième joueur 5-étoiles à rallier Athens à la rentrée 2021, après Amarius Mims et Brock Vandagriff. Grâce à cette acquisition, Georgia double Clemson et intègre le Top 5 national.

Smael Mondon (5-étoiles, #2 OLB)

Egalement offert par : Alabama, Clemson, Ohio State, Oklahoma
Profil : 1m90 pour 100kg
Hometown : Dallas, Georgia

Adepte du track & field (100m, 200m, saut en longueur et triple saut), Mondon a des allures de potentiel premier athlete. Il a passé sa saison junior à jouer des deux côtés du ballon, tant comme linebacker que comme running back. Il devra capitaliser sur son expérience à Georgia pour améliorer ses qualités de run defender ainsi que sa lecture du jeu. Charlie Power, rédacteur chez 247Sports, l’a comparé à Jaylon Smith.

Texas Longhorns

#17 au niveau national sur la classe 2021 (#8 en 2020)
#2 au niveau de la conférence (#1 en 2020)
18 commits (dont un 5-étoiles et huit 4-étoiles)

Texas ajoute un enfant du pays

Le programme d’Austin a imité Georgia en récupérant un top Outside Linebacker originaire de sa région en la personne de Terrence Cooks. Le joueur de Shadow Creek High School sera à l’avenir associé à un autre Texan, Morice Blackwell (4-étoiles, #25 OLB), et vient s’ajouter à la liste (bien remplie) des blue-chips recrutés par Coleman Hutzler, Co-Defensive Coordinator des Longhorns

Terrence Cooks (4-étoiles, #20 OLB)

Egalement offert par : Alabama, Auburn, Georgia, Oregon
Profil : 1m88 pour 95kg
Hometown : Pearland, Texas

Cooks sort d’une incroyable saison à 15-0 avec Shadow Creek, parachevée par un state championship à l’échelon 5A au cours de laquelle il a enregistré 70 tacles et 3 fumbles forcés. Joueur rapide, physique et volontaire dans les contacts, Cooks devra progresser physiquement en ajoutant de la masse. Le linebacker comptait parmi ses derniers finalistes Georgia, LSU et Baylor, en plus de Texas.

Utah Utes

#34 au niveau national sur la classe 2021 (#29 en 2020)
#5 au niveau de la conférence (#5 en 2020)
16 commits (dont aucun 5-étoiles et trois 4-étoiles)

Utah tient le meilleur duo d’inside linebackers du pays

Utah a défié les lois du marché du recrutement de la West Coast en parvenant à arracher de sa Californie natale un prospect très en vue. Ethan Calvert était en effet jusqu’à cette semaine un des joueurs qui agitait le plus les programmes de Pac-12. Avec Calvert et Mason Tufaga, les Utes dispose donc de deux des quinze meilleurs linebackers intérieurs du pays, performance inédite dans la classe 2021.

Ethan Calvert (4-étoiles, #3 ILB)

Egalement offert par : LSU, Ohio State, Oregon, Washington
Profil : 1m90 pour 104kg
Hometown : Westlake Village, California

Participant des derniers Polynesian Bowl et Under Armour All-American Game, Calvert suivra les pas en Pac-12 de ses frères Bo (UCLA) et Josh (Washington) également linebackers intérieurs. Auparavant safety, il a réussi sa transition sur le second rideau, faisant preuve d’une très bonne mobilité pour un joueur qui culmine près de 105kg depuis peu. Il possède donc de la puissance tout en étant à l’aise avec la notion de coverage, ce qui fait de lui un prospect intéressant, possible pick de draft en round 2-3.

Michigan State Spartans

#42 au niveau national sur la classe 2021 (#44 en 2020)
#10 au niveau de la conférence (#10 en 2020)
10 commits (dont aucun 5-étoiles et trois 4-étoiles)

Benny, nouvelle tête de gondole des Spartans version 2021

Le bon coup de la semaine est signée Mel Tucker dont le programme vient d’enregistrer l’arrivée de Rayshaun Benny. Très courtisé dans la Big Ten le joueur a fait parler de lui jusque dans le sud du pays avec des offres venant également d’Arkansas, Arizona State ou encore Miami (FL). Benny constitue une bonne nouvelle pour les locaux d’East Lansing qui patinent encore niveau recrutement malgré l’élan du nouveau coaching staff.

Rayshaun Benny (4-étoiles, #15 DT)

Egalement offert par : Michigan, Notre Dame, Ohio State, Wisconsin
Profil : 1m96 pour 125kg
Hometown : Oak Park, Michigan

Benny est un lineman polyvalent qui a joué offensive tackle et defensive end lors de sa saison junior. Du fait de son mètre 96 et de son développement physique, il a glissé à l’intérieur de la ligne cette année. Il dispose d’une bonne explosivité et de bonnes qualités de bull rush.

Baby Prime rejoint papa Prime Time

Il avait fait les headlines suite à un petit workout privé avec Tom Brady cet été. QB Shedeur Sanders (4-étoiles, #14 QB pro-style), jusqu’ici commis chez les Owls de Florida Atlantic et un des deux uniques prospects 4-étoiles ou plus dans le Group of Five (l’autre étant Preston Stone, à SMU), vient de flip. Le quarterback va rejoindre son illustre père Deion, désormais head coach de Jackson State, programme de FCS engagé dans la division SWAC (composée de HBCU – Historically Black Colleges and Universities).

Malgré des offres dans le Power Five (Alabama, Florida, Georgia…), QB Shedeur Sanders avait opté pour FAU afin de disposer des meilleures chances d’être titulaire dès sa saison freshman. Avec son papa entraîneur de l’équipe, Baby Prime conservera toutes ses chances dans le Mississippi…

Lire la suite

Recrutement

L’Actu Recrutement : LSU frappe (encore) un grand coup

Quelques jours après le commitment de Sage Ryan, les Tigers de LSU obtiennent l’engagement du 2ème meilleur safety de la promotion 2021 : Derrick Davis Jr !

Publié

le

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 2 au 9 novembre 2020.

LSU Tigers

#3 au niveau national sur la classe 2021 (#4 en 2020)
#2 au niveau de la conférence (#3 en 2020)
22 commits (dont un 5-étoiles et quinze 4-étoiles)

Quelques jours après avoir chipé Sage Ryan (5-étoiles, #1 S) à Alabama, le programme de Baton Rouge marque à nouveau les esprits avec le commitment de Derrick Davis Jr. Avec cette arrivée, LSU peut ainsi se vantant d’avoir attiré les deux meilleurs safeties de la classe 2021. Mieux, sur cette même classe, l’équipe de Coach O dispose maintenant de quatre des cinquante meilleurs safeties du pays. Les Tigers en profitent également pour dépasser Oregon et se hisser provisoirement sur le podium national, derrière Alabama et Ohio State.

Derrick Davis Jr. (4-étoiles, #2 S)

Egalement offert par : Alabama, Clemson, Georgia, Ohio State…
Profil : 1m85 pour 88kg
Hometown : Monroeville, Pennsylvanie

Davis est un joueur physique, bon dans le man coverage. Ses qualités de course et son agressivité font de lui un possible free safety avec une bonne capacité à blitzer. Il n’hésite pas à aller au contact pour tacler et montre aussi un potentiel pour jouer au poste de nickelback.

Cincinnati Bearcats

#43 au niveau national sur la classe 2021 (#41 en 2020)
#1 au niveau de la conférence (#1 en 2020)
21 commits (dont aucun 5-étoiles et aucun 4-étoiles)

Cincinnati s’inscrit durablement dans le Top 50

Luke Fickell voit la vie en rose. Toujours invaincu en 2020 et classés dans le Top 10 de l’AP Poll, les Bearcats semblent s’être imposés comme une des powerhouses du Group of Five. Côté recrutement, Cincinnati devrait, sauf surprise de dernière minute, rééditer sa performance de l’an dernier et à nouveau finir 1er de la conférence AAC et s’immiscer dans le Top 50 national. Une performance consolidée par l’arrivée de Zeiqui Lawton, prospect originaire de West Virginia, pisté par de nombreux programmes de ACC (NC State, Louisville…).

Zeiqui Lawton (3-étoiles, #37 SDE)

Egalement offert par : Boise State, Indiana, Kentucky, Oregon…
Profil : 1m90 pour 109kg
Hometown : Charleston, West Virginia

Le footwork agile de Lawton constitue un vrai atout. Le joueur se distingue également par ses bons changements de direction, sa patience et son intelligence pour le jeu. Lawton est puissant et à l’aise en 1-v-1 contre le running back.

Stanford Cardinal

#67 au niveau national sur la classe 2021 (#21 en 2020)
#11 au niveau de la conférence (#3 en 2020)
13 commits (dont aucun 5-étoiles et un 4-étoiles)

Stanford cour-circuite les cadors

Après deux années sur le podium de Pac-12 et dans le Top 20 national, la tendance est à la baisse pour Stanford. Début novembre, le programme californien ne compte que 13 recrues. C’est d’autant plus inquiétant qu’en 2019 et 2020, le staff de David Shaw était parvenu à attirer coup sur coup cinq prospects 4-étoiles. A ce jour, Aaron Armitage, commit cette semaine avec le Cardinal, est le seul de la classe 2021. Peut-être que cette arrivée va envoyer un signal positif au marché du recrutement. Par ailleurs, Stanford se trouve dans la shortlist finale d’autres prospects bluechip y compris Ceyair Wright (4-étoiles, #5 CB) et Drew Kendall (4-étoiles, #9 OG).

Aaron Armitage (4-étoiles, #15 SDE)

Egalement offert par : LSU, Ohio State, Oklahoma, Oregon…
Profil : 1m93 pour 110kg
Hometown : Blairstown, New Jersey

Armitage est un prospect diaboliquement athlétique qui se meut à 110kg comme s’il en faisait dix de moins. Il bénéficie d’une bonne explosivité et d’un bon temps de réaction au moment du snap. Son lower-body est très développé ce qui lui offre de la puissance mais l’obligera à l’avenir à travailler sur son agilité.

Florida Gators

#7 au niveau national sur la classe 2021 (#9 en 2020)
#4 au niveau de la conférence (#6 en 2020)
13 commits (dont un 5-étoiles et quatorze 4-étoiles)

John Hevesy & les Gators tiennent leur offensive line

Sans faire trop de bruit, Florida a amassé une belle collection de prospects sur sa ligne offensive. Yousef Mugharbil vient en effet s’ajouter au OG Deyavie Hammond ancien 4-étoiles en sortie de high school en provenance d’Independence Community College, Javonte Gardner (3-étoiles, #36 OT) ou encore Jake Slaughter (3-étoiles, #10 C) auparavant engagé avec le rival Florida State. John Hevesy, Coach de l’O-Line des Gators, est à créditer pour le recrutement de chacun de ces prospects.

Yousef Mugharbil (4-étoiles, #15 OG)

Egalement offert par : Florida, North Carolina, Penn State, West Virginia…
Profil : 1m93 pour 138kg
Hometown : Murphy, North Carolina

Mugharbil dispose d’un gabarit très développé mais a pour l’instant un niveau de jeu assez inégal. Il s’agit d’un excellent run blocker mais manque encore d’expérience en pass protection. A l’avenir, il devra également progresser dans l’utilisation de ses bras et améliorer la mobilité de son haut du corps en général.

Maryland Terrapins

#26 au niveau national sur la classe 2021 (#31 en 2020)
#6 au niveau de la conférence (#6 en 2020)
19 commits (dont aucun 5-étoiles et trois 4-étoiles)

Les Terps perdent Marcus Bradley

Coup dur pour Maryland. En mai dernier, Marcus Bradley avait surpris son monde quand, courtisé par les playoffs contenders habituels, il avait choisi de rester dans un Etat natal en s’engageant avec les Terrapins. Malheureusement pour la bande de Locksley, le natif de Gaithersburg a fait volte-face cette semaine en annonçant son decommitment. Sur les réseaux, Bradley évoque la volonté de rejoindre un programme qui matcherait plus avec son style de jeu. Il a également indiqué être en contact avec Penn State, Texas A&M et Virginia Tech.

Marcus Bradley (4-étoiles, #12 DT)

Egalement offert par : Florida, Georgia, Ohio State, Oklahoma
Profil : 1m90 pour 122kg
Hometown : Murphy, North Carolina

Bradley a déjà un très bon profil athlétique. Il est également habitué à jouer dans plusieurs types de schémas : defensive end dans un front 3-4 et defensive tackle en 4-3. Il dispose d’une large détente qui lui permet de couvrir beaucoup de terrain en faisant peu de mouvements. Avec son équipe de Quince Orchard, il sort d’une saison 12-1 avec une apparition en Final Four à la clef.

Lire la suite

Recrutement

L’Actu Recrutement : un 5-étoiles à LSU, Florida et Georgia se rendent coup sur coup

LSU gâche la classe de recrutement « All-time » du Crimson Tide d’Alabama en obtenant le commit du prospect 5-étoiles S Sage Ryan.

Publié

le

Crédit photo : Tigerbait

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 26 au 2 novembre 2020.

LSU Tigers

#4 au niveau national sur la classe 2021 (#4 en 2020)
#2 au niveau de la conférence (#3 en 2020)
20 commits (dont un 5-étoiles et quatorze 4-étoiles)

LSU ouvre enfin son compteur de recrues 5-étoiles

Un temps annoncé du côté d’Alabama, Sage Ryan va finalement rester dans son Etat natal de Louisiane. Les Tigers privent de ce fait le Crimson Tide de sa 6e recrue 5-étoiles de la classe, qu’on aurait pu voir associée au CB Ga’Quincy McKinstry, locked depuis peu. Plus tôt dans la semaine, le programme de Baton Rouge avait enregistré le commitment d’un autre safety, Matthew Langlois (3-étoiles, #46 S). Langlois, également originaire de Louisiane, était précédemment engagé du côté de Kansas State.

Sage Ryan (5-étoiles, #1 S)

Egalement offert par : Alabama, Clemson, Georgia, Michigan…
Profil : 1m80 pour 88kg
Hometown : Lafayette, Louisiana

Cousin d’un certain Kevin Faulk, Sage Ryan est un athlète éprouvé : 4.45 secondes sur 40 yards, 36 inches en saut vertical… Les deux dernières saisons, il a largement contribué aux deux state championships remportés par son équipe de la Lafayette Christian Academy (26 victoires pour 1 défaite seulement entre 2018 et 2019). Joueur polyvalent capable de jouer safety et cornerback, son profil rappelle celui de Jabrill Peppers.

Deux nouveaux joueurs de ligne offensive « off the board »

Les frères ennemis de SEC East que sont Florida et Georgia continuent tranquillement leur marché. Tous deux bien ancrés dans le top 8 national pour 2021, les rivaux ont profité de la semaine passée pour renforcer leur ligne défensive. Florida a ainsi ajouté Jeremiah Williams sur le weak-side en complément de Tyreak Sapp (4-étoiles, #8 SDE) côté strong, tandis que Georgia consolide l’intérieur avec Tyrion Ingram-Dawkins qui arrive en complément de la girouette Marlin Dean (3-étoiles, #30 DT).

Jeremiah Williams (4-étoiles, #5 WDE)

Egalement offert par : Alabama, Clemson, Georgia, LSU…
Profil : 1m91 pour 102kg
Hometown : Birmingham, Alabama

Williams se situe encore dans un entre-deux physique. Pour espérer s’imposer en tant que lineman au niveau college, il devra nécessairement prendre du muscle et du poids. Contrecoup de cette situation, il est très vif, bénéficie d’une bonne qualité de pursuit et est très à l’aise en tant que second level pass rusher. Williams dispose également d’un bon instinct et d’une bonne lecture du jeu.

Tyrion Ingram-Dawkins (4-étoiles, #14 DT)

Egalement offert par : Alabama, LSU, Oklahoma, Oregon
Profil : 1m96 pour 135kg
Hometown : Gaffney, South Carolina

Ingram-Dawkins bénéficie d’une frame déjà très imposante (d’autant plus imposante qu’il aurait pris 25 kilos sur les deux dernières années). Il peut compter sur de longs bras et de grandes mains pour créer de la séparation face à l’O-Line adverse. Il possède également une bonne explosivité et un footwork fluide, précieux au moment de bull rush.  

Coastal Carolina Chanticleers

#82 au niveau national sur la classe 2021 (#99 en 2020)
#3 au niveau de la conférence (#5 en 2020)
15 commits (dont aucun 5-étoiles et aucun 4-étoiles)

Coastal Carolina : des progrès aussi hors du terrain

Premiers de Sun Belt cette saison et invaincus après 6 matches, les Chanticleers ne peuvent plus se cacher. Mieux, la dynamique de recrutement positive qui s’opère depuis quelques années semble indiquer que Coastal Carolina est un peu plus qu’un one-season wonder. Entre 2019 et 2021, le programme est en effet passé de la 121e place à la 82e place nationale (provisoirement). De même au sein de la conférence Sun Belt, il se hisse à la 3e position après avoir été 7e puis 5e. L’équipe de Jamey Chadwell avait déjà réalisé une bonne opération cette été en devançant des concurrents tels qu’Appalachian State et Cincinnati au moment de recruter Tae’Quan Johnson (3-étoiles, #109 WR). L’arrivée de Zemarion Harrell sonne donc comme une confirmation pour le programme.

Zemarion Harrell (3-étoiles, #37 OLB)

Egalement offert par : Auburn, Louisville, Pittsburgh, Tennessee…
Profil : 1m88 pour 100kg
Hometown : Virginia Beach, Virginia

Harrell est un joueur rapide et physique qui sort du lycée avec un gabarit déjà taillé pour jouer à son poste à l’échelon supérieur. Du fait de sa maturité « physique », la question est de savoir vers quel profil et position se dirigera-t-il à l’avenir : va-t-il transiter vers le poste d’outside linebacker ? Quelques centimètres en plus pourraient même lui faire entrevoir une place sur le premier rideau défensif…

Tulsa Golden Hurricane

#123 au niveau national sur la classe 2021 (#116 en 2020)
#11 au niveau de la conférence (#10 en 2020)
5 commits (dont aucun 5-étoiles et aucun 4-étoiles)

Le bon coup de Tulsa

En quête de sa première saison à plus de 4 wins depuis 2016, Tulsa est aussi dans le dur au niveau du recrutement. Pour l’instant bon dernier de AAC avec seulement 5 recrues, le Golden Hurricane est malgré tout parvenu à convaincre un des meilleurs QB undecided restant, Braylon Braxton. Le natif du Texas est probablement le meilleur prospect au poste que Tulsa soit parvenu à attirer ces dernières années. Après le départ du senior Zach Smith l’an prochain, Braxton aura malgré tout plusieurs obstacles à surmonter pour gagner sa place de titulaire, y compris les actuels sophomore et freshman Davis Brin et Roman Fuller…

Braylon Braxton (3-étoiles, #19 QB dual)

Egalement offert par : Air Force, Arizona State, Memphis, Miami (OH)…
Profil : 1m88 pour 91kg

Hometown : Frisco, Texas Suivi de près par un père coach et lui-même joueur en son temps (Ronnie Braxton, safety pour les Houston Cougars), Braylon Braxton sort d’une grosse saison junior où il a compilé 3236 yards et 45 TDs à la passe. Il dispose déjà d’un bras bien costaud et est praised pour son football IQ. Bonus, Braxton est également une menace au sol (actuellement leader de son équipe en termes de rushing yards depuis le début de sa saison senior). En ajoutant du muscle à sa frame, il devrait pouvoir aboutir à un gabarit de QB moderne de haut niveau.

Lire la suite

Recrutement

L’Actu Recrutement : Ga’Quincy McKinstry s’engage envers Alabama

Le Crimson Tide d’Alabama reprend la 1ère place du recrutement national 2021 suite à l’engagement du meilleur prospect au poste de cornerback, Ga’Quincy McKinstry.

Publié

le

Chaque semaine, Antoine Schauli fait pour vous un tour complet de l’actualité recrutement du college football. Quels sont les prospects high school à suivre dans la classe 2021 ? Quels programmes universitaires NCAA tirent leur épingle du jeu ? Quelles tendances observe-t-on à horizon deux-trois ans ? Vous saurez tout des stars de demain du football américain !

Les News du 20 au 26 octobre 2020.

Alabama Crimson Tide

#1 au niveau national sur la classe 2021 (#2 en 2020)
#1 au niveau de la conférence (#2 en 2020)
22 commits (dont cinq 5-stars et douze 4-stars)

McKinstry : Alabama au finish

La semaine a été avant tout marquée par l’annonce du commitment de Ga’Quincy McKinstry, meilleur cornerback du pays, ce dimanche. Alors qu’Auburn semblait tenir la corde il y a encore quelques jours, c’est finalement son rival Alabama qui décroche le gros lot. McKinstry est la cinquième recrue 5-étoiles du Crimson Tide qui en profite pour s’emparer de la première place du classement national de recrutement 2021, longtemps occupée par Ohio State. Ce recrutement est d’autant plus important que la classe d’Alabama semblait jusqu’ici « légère » en termes de defensive backs (un 4-étoiles et deux 3-étoiles). Toujours en quête d’un top Corner, Auburn et LSU sont dans la shortlist finale de Nyland Green (4-étoiles, #6 CB).

Ga’Quincy McKinstry (5-étoiles, #1 CB)

Egalement offert par : Clemson, Florida, Georgia, Oregon
Profil : 1m80 pour 78kg
Hometown : Pinson, Alabama

La grande force de McKinstry réside dans ses ball skills. Aligné comme cornerback et comme receveur lors de son année junior, il capitalise également sur sa très bonne détente verticale pour gagner ses duels. Il devra profiter de son séjour à Tuscaloosa pour développer son gabarit et ajouter du muscle et du poids pour progresser dans ses tackles. McKinstry est attendu comme un multi-year starter en college avant de passer pro peut-être suivre les pas de Marcus Peters, avec qui on le compare déjà.

Oregon Ducks

#3 au niveau national sur la classe 2021 (#11 en 2020)
#1 au niveau de la conférence (#1 en 2020)
23 commits (dont un 5-étoiles et quinze 4-étoiles)

L’impressionnante flotte aérienne des Ducks

Très performant dans son processus de scouting cette année, le programme de Eugene semble en passe de boucler son recrutement pour l’année 2021. En effet, Dont’e Thornton vient compléter un receiving core plus stacked que jamais qui compte déjà Troy Franklin (5-étoiles, #3 WR), Kyron Ware-Hudson (4-étoiles, #22 WR) ou encore Isaiah Brevard (4-étoiles, #25 WR). Avec 23 recrues et une ribambelle de blue-chips, les Ducks vont maintenant pouvoir profiter des quelques semaines avant la première deadline du signing day pour concentrer leurs dernières forces sur une poignée de gros dossiers : Korey Foreman, JT Tuimoloau, Emeka Egbuka…

Dont’e Thornton (4-étoiles, #6 WR)

Egalement offert par : Georgia, Notre Dame, Ohio State, Penn State
Profil : 1m93 pour 84kg
Hometown : Baltimore, Maryland

Thornton est un receveur au physique longiligne qui justifie également d’une expérience en athlétisme (100m, saut en hauteur, saut en longueur…). Il possède une bonne explosivité qui lui donne un avantage au moment du release face à son vis-à-vis défensif. Sa taille lui permet d’être une menace dans la redzone. Tout comme McKinstry, Thornton devrait maintenant tâcher de développer sa frame, notamment au niveau de l’upper body pour mieux tenir dans les contacts.

Arizona State Sun Devils

Que se passe-t-il donc à Tempe ?

Arizona State a récemment affolé le marché du recrutement avec pas moins de cinq joueurs qui ont decommit du programme entre le vendredi 16 et le samedi 22 octobre dernier.

Cette liste inclue des joueurs très courtisés tels que Caleb Banks (3-étoiles, #58 SDE) et Garrett Gillette (3-étoiles, #65 TE). En conséquent, ASU a perdu une dizaine de place au classement du recrutement national 2021 et se retrouve également 5e de Pac-12, derrière Oregon, USC, Cal et Washington.

Il semblerait que les Sun Devils soient à l’initiative de ces départs, puisqu’ils auraient en fait retiré à ces prospects leur offre de scholarship afin de dégraisser leur pool de recrues, dans l’espoir d’en attirer de meilleures d’ici le signing day. Cette opération leur aura permis de passer de 21 à 16 commits. A ce jour, le programme de Tempe est bien placé pour recruter des prospects tels que Ceyair Wright (4-étoiles, #5 CB) et Erick Cade (3-étoiles, #55 OT).

Mississippi State Bulldogs

#27 au niveau national sur la classe 2021 (#28 en 2020)
#9 au niveau de la conférence (#10 en 2020)
20 commits (dont aucun 5-étoiles et trois 4-étoiles)

Juco : Deshawn Page restera dans le Mississippi

En manque d’attractivité face à ses adversaires de SEC, l’équipe de Starkville continue de capitaliser sur des prospects issus de JUCO pour compléter son effectif. Après avoir attiré la paire de Mississippi Gulf Coast CC composée de Cortez Eatmon (3-étoiles, CB) et Navonteque Strong (3-étoiles, ILB), le programme de Mike Leach est allé puiser chez le voisin East Mississippi CC pour récupérer DeShawn Page, également linebacker intérieur. Page, par ailleurs courtisé par plusieurs équipes de Big 12, avait commit auprès de Texas Tech cet été, avant de finalement changer d’avis début octobre et Kansas State en mai pour decommit seulement une semaine plus tard…

DeShawn Page (3-étoiles, ILB)

Egalement offert par : Kansas State, Oklahoma State, Texas Tech, Washington State…
Profil : 1m88 pour 102kg
Hometown : Knoxville, Tennessee

Jusqu’ici essentiellement linebacker intérieur, le développement physique de Page suggère un possible replacement à l’extérieur à l’avenir, bien qu’il ait déjà joué en position de Sam et de Will par le passé. Ses 36 tackles avec les Lions d’EMCC la saison dernière témoignent de son agressivité et de sa volonté d’aller au contact. Au vue de son expérience en JUCO, Page pourrait avoir un rôle à jouer chez les Dawgs dès l’année prochaine.

Texas Tech Red Raiders

#72 au niveau national sur la classe 2021 (#48 en 2020)
#9 au niveau de la conférence (#7 en 2020)
10 commits (dont aucun 5-étoiles et deux 4-étoiles)

Les Red Raiders continuent leur bon recrutement offensif

Englués dans la partie basse de Big 12 depuis quelques années maintenant, les Red Raiders peinent à attirer des high profiles. Pour autant, Matt Wells peut se targuer du recrutement de quelques pièces intéressantes, notamment du côté de l’offense. TTU a par exemple sécurisé les services de son quarterback du futur Behren Morton (4-étoiles, #11 Pro-style) ainsi que du prometteur Jerand Bradley (4-étoiles, #54 WR). S’ajoute désormais à cela Cam’Ron Valdez, par ailleurs originaire du lone-star star, comme ses deux nouveaux compères.

Cam’Ron Valdez (3-étoiles, #18 RB)

Egalement offert par : Michigan, Minnesota, Oklahoma State, Ole Miss
Profil : 1m78 pour 86kg
Hometown : Rockdale, Texas

Joueur trois-étoiles-et-demi bien coté, Valdez a compilé 2,800 yards et 43 touchdowns au sol sur ses deux dernières années en high school. Il présente un très bon footwork mais a tendance à multiplier les mouvements superflus. Bien que présentant un bon potentiel pour le college football, Valdez semble néanmoins limité par sa taille pour espérer atteindre un gabarit d’élite.

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus