Suivez-nous

California Golden Bears

[preview] California @ Utah

Présentation du match entre les Golden Bears de California et les Utes d’Utah.

Publié

le

#23 California (5-0) @ #5 Utah (4-0)

Salt Lake City, Utah
Rice-Eccles Stadium
Samedi 10 octobre 2015
22h00 (heure Est, 04h00 en France)
 LIVE

Choc inattendu de cette 6ème de College Football, la rencontre entre #23 California et #5 Utah met aux prises les deux dernières équipes invaincues dans la conférence Pac-12, deux belles surprises de ce début de saison. Si cette rencontre constitue le premier gros test de la saison pour les Golden Bears de coach Sonny Dykes, les Utes ont eux déjà battus des programmes comme Michigan et surtout Oregon, atomisé 62-20 à Eugene il y a deux semaines. C’est donc logiquement en favoris qu’ils recevront le programme de Berkeley, classé dans le Top 25 pour la première fois depuis 2009.

QB Jared Goff, Cal

Cela faisait longtemps que les fans des Golden Bears attendaient ça : une équipe capable de se mêler à la lutte pour le titre de division Nord. Emmenés par le brillant QB Jared Goff (1630 yds, 15 Tds, 4 INTs) qui pourrait bien avoir son mot à dire dans la course au Heisman, cette saison pourrait être celle de la confirmation pour un programme historique du football américain universitaire (5 titres de champion national entre 1920 et 1937) qui remonte enfin la pente après quelques années difficiles.

Pour épauler Goff, le jeu au sol des Bears comporte quelques éléments intéressants comme RB Vic Enwere (257 yds, 5 Tds) ou RB Khalfani Muhammad (350 yds, 1 TD), capables de poser quelques problèmes aux défenses adverses. Et pour attraper les passes du prometteur quarterback, un groupe de receveurs talentueux avec pour leader WR Kenny Lawler (399 yds, 8 Tds) mais aussi WR Bryce Treggs (272 yds, 2 Tds), WR Trevor Davis (250 yds, 1 TD) ou encore TE Stephen Anderson (198 yds). Cette attaque est capable de faire exploser le tableau d’affichage (7eme attaque du pays avec 43.3 points/match) mais son sort dans la conférence Pac-12 sera surtout lié  celui du niveau de sa défense. Catastrophique les deux saisons passées, celle-ci semble enfin avoir progressé cette année à l’image du DE Kyle Kragen, auteur de deux excellents premiers matchs de conférence (5 sacks).

Car en face se présente un sérieux candidat au titre de conférence, que personne n’attendait à ce niveau en début de saison. La démonstration de puissance face à Oregon a impressionné plus d’un observateur et l’équipe se retrouve propulsé en haut du Top 25 avec un classement de #5 impressionnant ! L’opposition de style sera toutefois bien marquée, car face au feu d’artifice aérien des Golden Bears, se présentera l’attaque des Utes caractérisée par son jeu au sol puissant et efficace.

RB Devontae Booker, Utah

On retrouvera à la baguette QB Travis Wilson (513 yds, 4 TDs, 1 INT), certes moins sexy que Goff mais qui sait diriger son escouade, gagner du terrain avec ses jambes (200 yds et 3 TDs à la course) et limiter les pertes de balles. L’arme principale des Utes sera bien sûr le redoutable RB Devontae Booker (443 yds, 4 Tds), bien protégé par l’excellente ligne offensive de coach Kyle Whittingham. Côté receveur, quelques individualités à noter telles que WR Britain Covey (182 yds, 2 TDs) ou WR Kenneth Scott (124 yds, 1 TD), pas forcément éblouissants mais avec des mains sûres. La défense est le point fort du programme depuis des années, et il faudra être vigilant pour faire face à la menace aérienne des Golden Bears ce week-end.

Mais Utah a une autre spécialité qui n’a échappé à personne lors du match contre Oregon : les équipes spéciales. Le magnifique trick play sur retour de punt avec à la clé un touchdown de 69 yards sur retour de Boobie Hobbs a fait le tour du web et mis en lumière les qualités d’Utah dans ce secteur de jeu. Avec déjà 2 TDs sur retour de punt en quatre matchs pour les Utes, California devra se montrer particulièrement vigilant lors de ces phases de jeu au pied.

Entre l’attaque aérienne de Berkeley et la grosse défense d’Utah, l’opposition sera forcément intéressante. Mais la clé de ce match est plutôt entre les mains de la défense des Golden Bears. Si celle-ci parvient à se mettre au niveau et à éviter la débâcle subie par Oregon, alors la bande à Sonny Dykes pourrait bien chatouiller les Utes et pourquoi pas réaliser un énorme upset à l’extérieur. Cela pourrait bien motiver les troupes pour un enchainement de matchs particulièrement coriace qui verra les Bears affronter ensuite UCLA, USC puis Oregon ! Si California veut réellement être la révélation de la saison, cela commence ce week-end.

Pronostic : California 42, Utah 38

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

Lire la suite
Publicité
4 commentaires

4 Comments

  1. DOWN

    9 octobre 2015 at 10h23

    Pouvons nous parler ici de TOTALE OBJECTIVITE en ce qui concerne le pronostic du match à la vue de l’auteur de l’article…? 😉

  2. Verchain

    9 octobre 2015 at 10h36

    NOT SO FAST MY FRIEND !!!!!

  3. Sev

    9 octobre 2015 at 12h17

    Quand vous dites « moins sexy » en parlant de Travis Wilson, vous parlez de ses performances ou de sa tronche? 😉

  4. Tuzzz

    9 octobre 2015 at 14h06

    Ouais je m’enflamme un peu mais depuis le temps que je rêvais d’écrire une preview des Golden Bears, j’étais un peu obligé de balancer un upset alert 🙂 Il faudrait un sacré concours de circonstances mais avec une défense réveillée et opportuniste combiné à quelques erreurs de l’attaque des Utes, j’y crois un (tout petit) peu.

    Pour le sexy, niveau football avant tout, mais quand on regarde la tronche de chinois mal fagoté de Wilson on peut largement étendre ça à l’apparence physique.

    Let’s go Bears!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

California Golden Bears

Justin Wilcox, nouveau coach des Golden Bears de California

Publié

le

Selon Brett McMurphy du réseau ESPN, l’université California a engagé le coordinateur défensif de Wisconsin, Justin Wilcox, au poste de head coach vacant depuis le renvoi soudain de Sonny Dykes il y a une semaine.

Le contrat serait d’une durée de 5 ans.

Les deux parties étaient en négociation depuis jeudi soir et ont fini par trouver un accord en fin de soirée, vendredi 13 janvier.

Cette embauche signifie clairement que les Golden Gophers ont la volonté de trouver rapidement une solution pour améliorer une défense atroce depuis quelques années. California a terminé avec la 127ème défense (sur 128 programmes) avec une moyenne de 42.6 points accordés par match en 2016.

Pour sa première et seule saison avec les Badgers, Justin Wilcox a dirigé la 4ème meilleure défense du pays permettant à Wisconsin de remporter le titre de division Big Ten West et de participer au Cotton Bowl remporté 24-16 face à Western Michigan.

Avec ce départ de Justin Wilcox du campus de Madison (Wisconsin), les Badgers sont donc à la recherche d’un 3ème coordinateur défensif en trois ans après le départ de Dave Aranda à LSU en 2016.

Ancien d’Oregon de 1996 à 1999, Jusin Wilcox fait donc un retour sur le campus de Berkeley, lui qui a déjà été le coach des linebackers des Golden Bears entre 2003 et 2005. Il a également été le coordinateur défensif de Washington et de USC.

Une de ses premières tâches sera de désigner un nouveau coordinateur offensif puisque Jake Spavital a annoncé son départ pour West Virginia.

A trois semaines du National Signing Day, Justin Wilcox arrive donc à California au plus mauvais moment alors que le processus de recrutement bat son plein.

Lire la suite

California Golden Bears

California renvoie son coach Sonny Dykes et attend Chip Kelly

Publié

le

Crédit photo : Thearon W. Henderson/Getty Images

Sensation sur le campus habituellement calme de Berkeley (Californie) : les Golden Bears de Cal ont subitement renvoyé leur coach en plein mois de janvier à trois semaines du National Signing Day.

« Ce fût une décision extrêmement difficile que nous avons prise avec beaucoup de sérieux. Nous évaluons continuellement notre programme et cherchons toujours à l’améliorer au travers de l’aide académique, le recrutement, les installations, le staff, la culture, le leadership ou toute autre chose qui pourrait aider notre équipe de football à avoir du succès. Et Avant tout, nous voulons ce qu’il y a de mieux pour nos étudiants-athlètes et avoir un coach en place qui est dédié totalement à notre programme et à notre université » – Mike Williams, directeur athlétique de l’université California.

C’est un secret pour personne que Sonny Dykes, qui touche un salaire annuel d’environ 3 millions de $, a passé des entretiens d’embauche avec plusieurs universités lors des deux dernières années incluant Houston, Missouri et Baylor ce qui a froissé certains joueurs et de nombreux membres de l’administration de l’université.

De plus, après le départ de QB Jared Goff pour la NFL, Sony Dykes a été incapable de garder le programme de Cal compétitif dans la division Pac-12 North. Les Golden Bears ont conclu la saison avec une fiche de 5-7.

En quatre saisons passées sur le campus de Berkeley, il aura eu un parcours plutôt décevant avec un bilan de 19-30 (10-26 Pac-12) et une seule participation à un bowl.

L’administration a indiqué se mettre immédiatement à la recherche d’un successeur nommant le coordinateur offensif Jake Spavital head coach par interim.

Cette décision inattendue ne peut avoir été prise qu’à condition d’avoir un plan B. Et le nom de Chip Kelly est sur toutes les lèvres. Récemment renvoyé par les 49ers de San Francisco (NFL), l’ancien coach des Ducks d’Oregon ne réside qu’à une heure de Berkeley. De plus, Chip Kelly est déjà assuré de toucher 18 millions de $ sur les trois prochaines années grâce à ses indemnités de départ suite à ses renvois de Philadelphie et San Francisco dans la NFL. L’université California pourrait donc se permettre de payer à Chip Kelly le même salaire que celui versé annuellement à Sonny Dykes sans que cela fasse fuir l’inventeur de la Blur Offense.

Affaire à suivre.

Lire la suite

California Golden Bears

Marshawn Lynch de retour à California… en cart !

Publié

le

L’ancien running back des Golden Bears, Marshawn Lynch, était de retour à Berkeley pour le match de California face à #5 Washington.

Pour fêter les 10 ans de sa célèbre « promenade en cart » qui l’a rendue célèbre en 2006, l’ancien joueur des Seahawks de Seattle a décidé de recréer cette scène légendaire en reprenant le volant !

Lire la suite

California Golden Bears

USC confirme son redressement face à California, 45-24

Publié

le

Credit photo : Harry How/Getty Images

Un peu plus dominant de match en match, les Trojans de USC s’imposent largement 45-24 au Coliseum de Los Angeles face à des Bears de California qui subissent la Loi du redshirt freshman QB Sam Darnold, auteur de 5 TD dans cette rencontre.

Depuis sa titularisation à la fin du mois de septembre, QB Sam Darnold (18/25, 231 yards, 5 TD, 1 INT) renverse tout sur son passage tout comme USC (5-3, 4-2 Pac-12) qui remporte un 5ème succès consécutif. Le quarterback freshman réussit 5 TD pour un second match d’affilée. Son ratio 18 passes de TD pour 3 interceptions le place parmi les meilleurs quarterbacks du pays.

Avec une fiche de 5-3 (4-2 Pac-12), les Trojans sont encore en course pour le titre de division Pac-12 South et a fortiori pour celui de conférence Pac-12. Un vrai retournement de situation pour un programme qui était à l’agonie au soir d’une défaite à Stanford, le 17 septembre dernier.

Dès le premier jeu offensif des Trojans, une course de plus de 60 yards de RB Ronald Jones, on comprit que la soirée allait être longue pour California (4-4, 2-3 Pac-12). Ce fût le cas. Trois passes de TD de QB Sam Darnold pour WR Darreus Rogers (6 réceptions, 97 yards, 2 TD), RB Ronald Jones II (18 courses, 223 yards, 1 TD et 2 réceptions, 18 yards, 1 TD) et WR Deontay Burnett ont rapidement donné une avance de 21-0 aux Trojans. Puis, la 4ème passe de TD de QB Sam Darnold sur une réception de 20 yards de WR Darreus Rogers juste avant la mi-temps porta le score à 28-10 pour des Trojans en total contrôle du jeu.

Au terme d’un long drive de plus de 4 minutes, QB Davis Webb (34/53, 333 yards, 2 TD, 1 INT) redonna bien l’espoir aux Bears en inscrivant un TD au sol de 1 yard (28-17), mais RB Ronald Jones II sur une course de 37 yards et WR Daniel Imatorbhebhe sur une réception de 17 yards scellèrent définitivement le sort du match en faveur des Sud-Californiens (42-17). Le 4ème quart-temps baissa d’intensité, USC s’imposant finalement 45-24.

En l’absence du senior RB Justin Davis, le sophomore RB Ronald Jones II a su saisir sa chance établissant un nouveau record personnel avec un total de 223 yards au sol. A noter que le sophomore RB Aca’Cedric Ware (130 yards au sol) a également dépassé les 100 yards au sol face à une défense de California en grande difficulté pour contenir la dynamique ligne offensive des Trojans. USC termine cette rencontre avec 398 yards au sol.

A noter que les Bears de California était privé des services du meilleur receveur de la conférence Pac-12 sur le plan statistique, WR Chad Hansen (cheville).

Enfin CB Adoree Jackson a profité de ce match pour devenir le meilleur kick returner de l’Histoire de USC battant le record de 1723 yards détenu jusque-là par WR Curtis Conway. Avec 56 yards en 2 retour de kickoff, il en est désormais à 1779 yards.

Lire la suite
Publicité

NCAA sur Twitter

Articles les plus lus