Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2015 – Semaine 2

Winners, Losers, other stuff, news insolites et cheerleaders. C’est le College Report de Verchain. Une exclusivité The Blue Pennant.

Une semaine de folie. Ou pas. Tout dépend du côté duquel on se place… En tout cas, il devrait y avoir un peu de chamboulement dans les Polls et notamment celui de The Blue Pennant que vous retrouverez dès mardi. (Non, le Boss ne me paie pas pour passer de la pub pour les futurs articles de la maison).

Comme je l’évoquais la semaine passée, il semble bien que la première semaine a semé ses écrans de fumée, et qu’on ne pouvait pas se forger une quelconque certitude à la vue d’un seul match. Au bout de deux, il ne semble y avoir qu’une certitude : Ohio State, calendrier ou pas, semble au sommet pour un moment…

En attendant, cette semaine, pour certains, ça aura été un peu… comme ça, quoi…

Winners

Parce qu’il y a des gagnants au-delà des résultats des matchs, ils sont dans le College Football Report…

Le Harbaugh Circus

Bon, eh bien, cette fois, c’est fait. Oh, ça devait bien arriver un jour… Jim Harbaugh, le type qui est censé marcher sur l’eau et faire gagner son équipe de Michigan, a remporté sa première victoire en tant que head coach des Wolverines.

Certes, c’est toujours sympa de se dire que c’est un ancien joueur local, revenu à la maison pour entraîner l’équipe, rah rah rah… Pfff… La machine médiatique va de nouveau s’emballer, une semaine après que les Utes ont pourtant jeté un paquet de liquide de refroidissement sur le moteur…

Harbaugh fait partie de ces types, comme Meyer ou Saban, que je trouve insupportables de suffisance. Un type fait pour la télé, avec ses colères assez grotesques…

… et qui demeure suffisamment adroit pour toucher un arbitre avec son bloc-notes en le balançant, de rage nous dira-t-on… Je crois aux colères calculées, pour ma part. Parce que ça fait vendre, que ça fait parler… Hey, même Verchain en parle, donc…

Oregon State me semble parti pour une nouvelle saison très, très longue, pleine de souffrances. Pauvre Gary Andersen, qui a abandonné un Wisconsin certes pas très généreux en termes de salaire ni d’opportunités de recrutement pour un coach (après tout, Wisconsin est une vraie université renommée…), pour des Beavers encore plus mal lotis dans ce dernier rayon, mais un peu plus généreux notamment pour composer un staff (et sans Barry Alvarez qui scrute tout ce que vous faites par-dessus votre épaule).

On loue depuis samedi soir l’intéressante défense des Wolverines et leur attaque retrouvée… C’est aussi ridicule de le faire quand une supposée grande fac joue contre Stony Brook ou équivalent… Surtout que les Wolverines nous ont sorti du football à la Harbaugh : chiant comme la pluie à voir jouer, avec de la course, de la course et encore de la course en force, en force, en force… Michigan n’a pas de quarterback, et sera sans aucun doute en très grande difficulté dès lors qu’elle devra jouer pour remonter au score tard dans un match.

La situation est loin d’être rétablie pour Michigan, qui n’a pas été si impressionnant que ça contre les Beavers qui, eux, par contre, ont impressionné par leur médiocrité absolue.

Meeee-chigan, aujourd’hui, c’est…

Overreaction : La Big Ten est de retour… Ou pas…

Bon, ben… Voilà… La Big Ten triomphante est dans la place cette semaine. Je viens de parler de Michigan, et voilà que Michigan State pointe le bout de son nez avec une victoire contre Oregon. On a beaucoup glosé sur la revanche de la saison passée, etc…

Not so fast, my friend.

Certes, Sparty a gagné l’affiche de la journée.

Certes, Sparty a peut-être franchi un palier en marquant des points quand il faut en marquer. Mais tout de même, les hommes de Mike Dantonio ne me semblent pas encore aujourd’hui dignes de jouer un playoff en fin de saison. Et cela va au-delà de la mécanique du CFPSC qui choisira un champion de conférence plutôt qu’un deuxième de poule. Tous les regards semblent déjà fixés sur le 21 novembre, avec le match à Ohio State, mais les Spartans doivent sans doute tout autant à leur très bonne première mi-temps qu’à une décision surprenante de QB Vernon Adams d’Oregon de ne pas se débarrasser du ballon suffisamment tôt (encaissant un sack) en toute fin de partie, alors que les Ducks poussaient pour passer devant au score.

Hormis Ohio State, qui semble être une bonne tête au-dessus de son adversaire le plus proche dans la conférence (sans doute Michigan State, d’ailleurs), aucune équipe Big Ten ne me convainc suffisamment pour affirmer que la B1G est de retour au sommet. Ma théorie de l’arbre de Colombus qui cache la forêt de médiocrité demeure valable, jusqu’à ce que le contraire soit démontré… Remarquez, OSU n’a pas été plus impressionnant contre Hawaii que contre Virginia Tech, comme si la victoire en première semaine contre les Hokies avait suffi à rassasier la troupe de coach Meyer…

And more Winners :
  • We, The People. Nous, le Peuple, sommes cette semaine, et peut-être même cette saison, représentés par une petite université de l’Ohio. Bowling Green, mesdames et messieurs (mais surtout mesdames). Les Falcons sont en effet depuis le début de saison une sorte de Baylor du très pauvre, avec des stats offensives à tomber en pamoison quand on aime ce genre de football. Jugez vous-mêmes… Après une victoire sans démériter à Tennessee en première semaine, les Falcons ont battu une Power Five, Maryland. Bon, OK, on peut se gausser de lire « Power Five » et « Maryland » dans la même phrase, mais tout de même. Le QB de BGSU a explosé ses records personnels, passant pour 491 yards et 6TD. Bienvenue, Matt Johnson !

  • Bienvenue aussi à la deuxième demoiselle à inscrire des points dans un match universitaire. Après la ‘kickeuse’ de Colorado il y a quelques années (une histoire qui s’était mal terminée… faut dire que bon, une fille au milieu de 70 abrutis qui pensent avec leur appareil génital, ça n’aide pas), April Goss, de Kent State, a marqué ce samedi. Hell Yeah.

  • Dans le même registre, Sebrina Brunson est la première femme à officier en tant qu’arbitre dans la division FBS, au cours du match entre Texas A&M et Ball State.

  • Bon… on va encore nous parler de miracle, mais force est de constater (ça, c’est fait) que les QB des facs religieuses sont spécialisés dans le miracle cette saison. Après l’épisode deux de Tyler Mangum marche sur l’eau, c’est au tour du QB remplaçant de Notre Dame de sortir son QB remplaçant suite à la blessure de Malik Zaire pour arracher une victoire pour son équipe… Bienvenue pour tes deux minutes de célébrité, DeShone Kizer

  • Ole Miss va sans doute se prendre un bon vieux reality check dans les dents la semaine prochaine à Tuscaloosa, mais pour l’instant, les Rebels sont la première équipe à inscrire 70 points deux samedis de suite depuis Florida 1994.

  • DT Robert Nkemdiche est d’ailleurs la meilleure arme offensive des Rebels d’Ole Miss. Deux TD en deux semaines.

  • Pour ne pas décevoir le lectorat, un petit coup de chapeau à RB Leonard Fournette, le RB de LSU, qui m’a semblé, très tôt ce dimanche matin, devenu plus mature, plus puissant, moins phénomène de foire. Certes, la performance chiffrée est appréciable (159 yards, 3TD), mais c’est surtout la façon de choisir des angles de course, ou d’emporter plusieurs défenseurs de Mississippi State dans l’endzone qui m’a fait lever un sourcil pas encore totalement remis en état de fonctionnement par un bon café… Bon, reste plus qu’à te trouver un QB, Les Miles…

  • RB Dalvin Cook, à Florida State, peut aussi impressionner son monde, et est la meilleure arme offensive des ‘Noles qui n’ont pas forcément de quoi aller très loin cette saison, car leur victoire contre USF ne m’a pas du tout convaincu…

  • Verchain’s Crush Of The Week – Football Edition : ce gars de Southern, c’est un jeu vidéo à lui tout seul.

  • Chépluki me disait que le SEC Network avait recruté une pléiade de gonzesses de top niveau pour animer le bord du terrain. FoxSports fait mieux, dans une émission moisie avec Colin Cowherd, transfert de ESPN, qui animait dans le temps une émission débile avec Michelle Beadle. Voilà qui doit le changer, le Colin… Meet Kristine Leahy, le Verchain’s Crush of the Week – Non Football Edition

Losers

Parce qu’il y a des perdants au-delà des résultats des matchs, ils sont dans le College Football Report…

Nice way to go down in the polls, Tigers…

What the Pikachu ?

C’est à peu de choses près la question que je me suis posée en voyant le coach de Jacksonville State refuser de jouer sa chance jusqu’au bout en ordonnant un kneel-down à 40 secondes du terme, à égalité avec Auburn.

Oui, à égalité avec Auburn.

What the Pikachu ?

Pour la deuxième semaine de suite, Auburn a montré les mêmes difficultés à la maison pour l’inauguration de son écran super-géant que la semaine passée à Louisville : une incapacité à défendre contre un QB passeur-coureur et d’énormes problèmes de lecture des défenses de la part de QB Jeremy Johnson, auteur de deux nouvelles interceptions absolument atroces. A-troces.

Oups, pas vu le défenseur… Boum, interception…

Gus Malzahn va devoir limiter sérieusement les options laissées à son quarterback pour que les Tigers puissent espérer quelque chose cette saison. Parce qu’à la lumière des deux premières semaines, il semble totalement impossible d’imaginer autre chose que deux défaites dans les deux premiers matchs de conférence qui attendent les Tigers.

Performance atroce de Johnson, donc… Qui est tout de même capable de lancer le TD de l’égalisation comme Aaron Rodgers…

Bref, après une semaine au cours de laquelle j’ai trouvé quelques excuses à Auburn, la ‘performance’ de samedi a tout fait pour tuer définitivement tous les espoirs qu’on pouvait placer en Auburn cette saison…

Shut The F*ck Up !!!

Plus généralement, le public de la SEC n’a pas de quoi nous casser les choses en braillant « S-E-C ! S-E-C ! » cette année. Et Brett Bielema ferait bien de la fermer, une bonne fois pour toute. Certes, on n’a pas trop entendu Jen #Karma Bielema, l’épouse du monsieur, mais le pitre de coach d’Arkansas s’est permis de faire son Verchain la semaine dernière en critiquant la faiblesse (bien réelle) du calendrier d’Ohio State pour remettre en cause tout le buzz autour des Buckeyes, alors que les Hogs allaient croiser le chemin de 8 équipes classées.

Mon garçon, quand on l’ouvre, il faut assumer derrière.

Et là… Toledo happened. Les Razorbacks d’Arkansas ont totalement perdu le fil, allant jusqu’à passer une cinquantaine de fois le ballon. Oui, 50 fois, pour une équipe coachée par Bielema… Le plus grand nombre de passe tenté par un QB de Bret en carrière… Pour une défaite ridicule. Contre une équipe payée 1 million de dollars pour servir de victime expiatoire à Fayetteville…

Missouri a été tout sauf brillant dans sa difficile victoire contre Arkansas State, des Red Wolves qui s’ étaient fait démonter la semaine dernière.

Georgia n’a pas montré grand chose contre Vanderbilt.

Tennessee, sans doute une nouvelle fois surcotée, a subi le retour furieux d’Oklahoma et de Baker Mayfield, ce qui fait dire que Coach Stoops a peut-être trouvé son QB…

En bref, voilà ce que le monde a toujours rêvé de faire à la SEC. Et cette saison, ça fonctionne, non ?

The Case For Boise State

Avec le College Football Playoff, il est devenu quasiment impossible de voir les Cendrillon du football prétendre à quoi que ce soit. Les Cendrillons du football, ce sont ces équipes du Group of Five à qui on a lancé un os à ronger… Une participation garantie à l’un des quatre bowls ‘majeurs’ qui ne font pas office de demi-finale du CFP chaque saison. Eh, bien, cette saison, Cendrillon verra sans aucun doute, encore une fois, le carrosse redevenir citrouille.

Pourtant, on a pu y croire…

Not so fast, mon ami… Tyler Mangum, tu portes une lourde responsabilité dans la destruction d’une demi-illusion de plus dans la petite tête de Verchain.

Parce que Boise était classée, en début de saison. Parce que ce n’est que la deuxième saison de l’ère du CFP, et que je me demandais ce que ferait le comité d’un champion du Group of Five invaincu.

Probablement rien. Enfin, rien d’autre que de le coller dans un Bowl contre une Power Five. Mais, en cette saison où tout semble possible (c’est à dire au moins trois champions des Power Five avec deux défaites au moins au compteur), je me suis dit qu’on pouvait assister à un moment d’histoire.

Eh bien, on attendra encore…

And More Losers…
  • Well, la saison passée, à Florida, on avait un Gator qui bloquait un Gator sur la ligne. Cette saison, les choses changent avec Jim McElwain… Le Gator tackle le Gator…

  • Mais cette saison, c’est à Hawaii que ça se passe. Warrior blocking Warrior…

  • En attendant que Mike London soit victime des débuts contrariés de son équipe de Virginia, les exécutions ont déjà commencé du côté de Charlottesville…

  • South Carolina part en sucette, et encaisse sa deuxième défaite d’affilée contre Kentucky. Ken-Freakin’-Tucky… Va être temps de penser à la retraite, Steve Spurrier…

  • En deux matchs, UTEP a réussi la performance d’encaisser 117 points et 1164 yards pour deux défaites contre Arkansas et Texas Tech…

  • Howard, qui joue tout seul, rappelons le, a réussi une nouvelle performance. 11 yards pour ce pauvre garçon cette semaine contre le Boston College…

Verchain’s Top Five

Cette saison encore, le College Football Playoff verra s’affronter les 4 meilleures équipes de la saison, selon le choix d’un comité de sélection.

The Blue Pennant vous offrira toutes les semaines un Top 25 de ses rédacteurs et d’invités prestigieux. Verchain, qui ne fait rien comme les autres, vous offre en avant première chaque semaine les cinq premières équipes du bulletin qu’il envoie au TBP HQ, qui n’est pas caché dans les fesses de Bill Hancock.

  1. Ohio State Buckeyes (Big Ten East) : Et pourtant, Verchain n’aime pas faire les choses comme les autres… Bon, vu le calendrier des Buckailles, on est parti pour une looooooooongue présence en tête de ce classement…

  2. Texas Christian University Horned Frogs (Big XII) : Z’ont du être frustrés, les Frogs, de leur victoire contre Minnesota… Z’ont donc explosé proprement Stephen F Austin. Rassurons les parents, Stephen n’est pas totalement mort.

  3. Alabama Crimson Tide (SEC West) : Pas si facile que ça, mais deux victoires au bout.

  4. UCLA Bruins (Pac-12 South) : Le bleu ciel de LA pète de classe. Period.

  5. Michigan State Spartans (BigTen East) : Voilà ce qu’une victoire peut vous faire comme bien. Les gugusses qui évoquent déjà la draft NFL (pas seulement en termes de prospect comme notre ami Loïc sur TBP) et font des mock drafts 6 mois à l’avance envoient déjà Connor Cook en choix numéro 1 ou 2 chez les Jets. La NFL a joué son premier match ce weekend. Facepalm.

Verchain is #Not Impressed

Nouvelle rubrique pour cette saison, compte tenu du fait que le Verchain Is #NotImpressed vieillit aussi mal que McKayla Maroney qui l’inspira jadis. En effet, ma nouvelle vie à moi que j’ai, avec 2015 qui a chamboulé mon existence, me laisse beaucoup moins de temps en semaine pour écrire… Alors… Je tâcherai de reporter ici, un tout petit peu de ce qui a fait la folie du V#NI des saisons précédentes. C’est l’heure du billet d’humeur…

Bon, ben… Voilà… Voilà l’état de la Pac-12…

Oui, Oregon a porté ça… Bon, la défaite à Michigan State n’est pas une énorme surprise, et certainement pas une honte absolue comme certains commentaires pouvaient le laisser penser… Il ne fallait pas s’attendre à ce que Vernon Adams, arrivé sur le campus il y a quatre semaines environ, devienne la réincarnation de Marcus Mariota dont il n’a pas le jeu de jambes…

Mais le reste de la Pac-12 n’est pas au niveau non plus, hormis peut-être les deux équipes de L.A.

Il a fallu qu’Arizona State s’emploie pour creuser un petit écart de deux scores en toute fin de match contre Cal Poly. Cal. Poly.

Arizona n’est pas si impressionnante que ça…

Ah, Wazzu s’est rattrapée de sa défaite ridicule de la semaine passée contre Rutgers, au prix d’un quatrième quart-temps vintage Mike Leach…

Tenez, en passant et en cadeau bonus, pour démentir notre Lider Maximo à nous qui pense que le père de l’Air Raid moderne ne finira pas la saison, l’intégralité du contrat de Mike Leach à Wazzu se trouve ICI.

Tout ça pour quoi ?

Tout ça pour dire que j’en ai bavé pour envoyer mon bulletin de Top 25 à notre maître à tous cette semaine. Il fallait bien mettre des noms d’équipes, alors j’en ai mis. 25 pour être exact. Mais au bout de deux semaines, je n’ai aucune certitude sur rien. Oui, je sais, ce n’est pas très français, mais si Verchain écrivait en anglais, ça se saurait.

Je suis perdu. Moi qui ai d’habitude un avis sur tout, qui suis le premier à me moquer de quoi que ce soit qui apparaît comme la tendance lourde de la semaine dans le college football.

La SEC est – presque – en perdition.

La Big Ten n’est pas revenue proche des sommets qu’on veut bien lui prêter. Hormis Ohio State, et encore…

La Pac-12 ne fait peur à personne hormis les résidents des maisons de retraite…

La Big XII semble avoir trois équipes solides, mais friables (Sooners, Frogs, Bears)…

L’ACC… C’est l’ACC…

Et on fait quoi, avec tout ça ? On attend. De s’enflammer. De retrouver des certitudes… On attend la semaine prochaine…

Et on n’a toujours pas de nouvel épisode de McKayla dans son lit…

Three Games to watch next week

Verchain vous offre son programme télé de la semaine à venir, ce pourquoi il sera devant son écran (ou qu’il matera en replay s’il est mort saoul).

Northwestern Wildcats at Duke Blue Devils : parce que ça fait du bien de voir un match avec des joueurs qui savent lire.

Georgia Tech at Notre Dame : le premier vrai match test pour deux équipes qu’on annonçait comme potentielles candidates à un playoff cette année.

Ole Miss Rebels at Alabama Crimson Tide : Les Rebels contre le Tide pour le premier vrai test de la saison en SEC West (désolé pour les fans de LSU et Mississippi State). Avec Lee Corso qui mettra sans aucun doute la tête de la mascotte locale, Al, sur sa tronche à la fin de GameDay. Avec un goût de revanche à prendre. Et pas de Katy Perry.

Not really football stuff… and then what ???

Mon moment préféré. Je ne sais pas si c’est le votre, mais en tout cas, c’est le mien… Bien, en cette nouvelle saison, la rédaction de The Blue Pennant souhaite mettre en tête de liste des hashtags de Twitter le #NCAAFFr en plus du déjà trending #TBP. Aussi, le Verchain Stuff sera tout hastagué cette année. Ou pas…

Notre Dame’s Trick Shot Monday. #NotImpressed.

Quand je vous disais que les choses avaient changé à Auburn… #WarEaglePlaysDefense. #AndShitTheirPants

Le Marching Band de Kansas State a lancé une campagne de donations pour payer l’amende à laquelle il a droit pour sa magnifique démonstration de sexe oral avec un Jayhawk de la semaine passée…

Florida State’s intro video for the season is rather lame… #GoCanes

Textanic ? #StateOfLonghornsFootball…

Nick Saban a prêté (vendu) son nom à un concessionnaire Mercedes local associé à un agenceur de véhicule pour vous proposer… Une camionnette Nick Saban Signature Series. Sexy en diable… Comme Nick Saban… 200 000 $$$$. Holy crap… #BabyYouCanRideMyCar…

Font vraiment n’importe quoi dans les champs de blé la nuit, les martiens… #Dawgz

Il n’y a pas que Nike qui fait n’importe quoi avec les uniformes des joueurs ou les vêtements d’échauffement… Adidas aussi, pour UCLA #BruinsMyLook

Si vous pouvez supporter 5 bonnes minutes de vidéo de motivation des joueurs d’Ohio State, ceci est pour vous. #CanWatchThatNoLongerThanKeepingUpWithTheKardashians.

Finalement, Texas n’a pas besoin de gagner pour demeurer populaire. #LaPreuveParL’Image

Et comme Everything’s Bigger In Texas (except for Jenny Grumbles‘ Ass or Mary Padian‘s Breast), les ‘Horns ont même des fans de l’espace…

Everything’s Bigger, je vous dis… Voici donc ce qu’on sert pour les VIP à Kyle Field, College Station, home of the Texas A&M Aggies. Oui, un hot dog de 3,6 mètres et 6 kilos. Rocco Siffredi is not impressed… #NSFW. #InfarctusAssuré. #JohnBRoot…

 

Bon, OK… Voilà la seule raison de s’intéresser à la rivalité Iowa – Iowa State de cette saison. Après le trophée atroce, voilà ce qu’on trouve dans les tribunes… #LeGeantVertARetrouvéSonSexToy

#TakeThis,Ref !

Cheerleaders !!

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

And suddenly, Les Bulls de South Florida se sont rappelés au bon souvenir de @Verchain. OMFG…

 

Il y a match avec mes Hurricanes, je dis… Quoique… #GoCanes

 

Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui. Oui, je sais, ça fait court… C’est ce que ma femme me dit toujours… Bien, comme on dit là-bas en Amérique  :

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

15 Commentaires

15 Comments

  1. pep

    14 septembre 2015 à 08h31

    C’est quoi cette histoire où un Gator takle un de ses équipiers?? J’ai pas compris sur la vidéo…lol
    Le joueur venait de se prendre une commotion cérébrale ou quoi??

  2. Ben

    14 septembre 2015 à 09h46

    C’est moi qui parlait des bombasses du SEC network 🙂 Kristine Leahy je la connais déjà, je la follow sur IG.

    Bon belle victoire des Tigers à Mississippi State même si il y a eu qq sueurs froides en fin de match. Fournette a fait un grand numéro, étonnamment on en parle pas encore pour le Heisman qui semble définitivement réservé aux QB maintenant… Pour rebondir sur ce que tu dis Verchain, oui il manque un QB à LSU mais j’ai l’impression que ça fait 10 ans qu’il manque un QB. A part Mettenberger, ça a toujours été une catastrophe. Miles a un gros pb avec le recrutement des QB, il recrute toujours le même profil et au final les mecs savent courir mais pas lancer, ce qui est quand même problématique…

    Enfin, BYU est-elle considérée comme une équipe du Groupe of 5 ? Vu son statut d’indépendant, je me posais la question. Si oui, vu leur début de saison, ils pourraient très bien se retrouver au Fiesta ou Peach Bowl en fin de saison.

  3. Verchain

    14 septembre 2015 à 11h46

    Pour BYU, je n’ai pas souvenir d’avoir lu dans les règlements du college football playoff une quelconque considération des indépendants comme appartenant au P5 (comme c’était le cas pour ND au BCS) ou au G5.
    Faudrait que je retrouve ça et que je vérifie, doit bien y avoir une clause, mais pour moi le règlement stipule qu’une place est réservée dans l’un des 6 bowls (la douzième place, en somme) à un champion d’une des conférences (MWC, MAC, CUSA, SunBelt, AAC) choisi par le comité (ce qu’on a transcrit par ‘le meilleur champion’, le terme de meilleur ne voulant absolument rien dire dans l’absolu). BYU ne peut pas être champion d’une conférence, par définition, donc devrait être choisi comme équipe at-large pour une des autres 7 places disponibles (12 – 4 demi finalistes – 1 G5).

    • Ben

      14 septembre 2015 à 15h52

      Au final ce statut d’indépendant est complètement à leur désavantage s’ils ne font pas partie du Groupe of 5. Je pensais qu’ils étaient inclus mais ça ne serait pas juste non plus envers les équipes de la MWC, AAC, MAC, etc… Ils vont alors sans doute se retrouver dans un bowl tout moisi genre Las Vegas Bowl ou Poinsettia Bowl alors qu’ils auraient peut-être le niveau (si on en juge les deux premiers matchs) pour un bowl plus prestigieux…
      Si les fans des Cougars peuvent m’éclairer sur le statut de BYU concernant les bowls…

      • Ryujii

        14 septembre 2015 à 19h31

        En cherchant un peu je viens de tomber sur un article de l’année dernière.

        http://www.cbssports.com/collegefootball/writer/jerry-palm/24711691/how-byu-gets-to-play-in-a-big-six-bowl

        BYU ne peut être considéré comme un groupe of 5 (de toute façon seul le mieux classé des champions y est qualifié), donc c’est une équipe at large. Et pour que BYU joue les PO il faudrait que l’équipe fasse une fiche parfaite en explosant tout le monde.

        Et encore Verchain tu dis 7 places dispo mais cela dépendra des contract bowl par rapport au Rose Bowl, Sugar Bowl et Orange Bowl où ce seront obligatoirement des équipes des Power 5 qui en seront (Notre Dame inclus) champion de leur conférence ou non. Cette saison il n’y aura que 3 at large mais la saison prochaine seulement 1.

        https://en.wikipedia.org/wiki/Automatic_bids_to_college_bowl_games

        Mise à part, chaque année BYU a un contract bowl, la saison passée BYU a inauguré le Miami Beach bowl contre une équipe AAC.

        BYU
        2015 – Hawai’i Bowl or Las Vegas Bowl
        2016 – Poinsettia Bowl
        2017 – TBD
        2018 – Poinsettia Bowl
        2019 – Hawai’i Bowl or Las Vegas Bowl (whichever bowl BYU does not go to in 2015)

        • Verchain

          15 septembre 2015 à 09h20

          Oui, 7 places, c’est bien dans l’absolu, en comptant aussi les places réservées aux P5 dans certains bowls sous contrat… Donc bien trois places cette année… Entre une et 5 selon les années, en fait… Voilà ce que c’est d’écrire depuis le bureau en vitesse vite…

        • Ben

          15 septembre 2015 à 15h02

          Ok, merci pour les infos. Ouais donc pratiquement impossible pour eux de jouer dans un bowl du New Year’s 6…

          • Verchain

            15 septembre 2015 à 15h10

            Sauf à finir à 12-0. Vu qu’ils ont le calendrier N°3 en guise de difficulté cette saison, ils seraient alors pris très au sérieux par le CFPC…

  4. Meangreen

    14 septembre 2015 à 11h55

    fumble de ma mâchoire avec les pompom d’oregon

  5. Tuzzz

    14 septembre 2015 à 15h24

    Il y a du beau monde à Miami aussi 🙂

  6. Verchain

    14 septembre 2015 à 16h35

    Et à Boise… Mais les goûts et couleurs…

  7. Mathieu

    14 septembre 2015 à 20h09

    God bless les cheerleaders !!!!

    @Pep : d’aprés les déclarations des joueurs, c’était pour éviter que le joueur de Florida qui a récupéré la balle ne fumble par la suite… Gators quoi…

    • Verchain

      15 septembre 2015 à 07h40

      Le ridicule ne tue pas. Heureusement.

  8. Ezra

    18 septembre 2015 à 12h33

    QUID tu super match ce Virginia Verchain ? Je pensais que t’allais en parler un peu plus que ca!

  9. Ezra

    18 septembre 2015 à 12h36

    QUID tu super match de Virginia Verchain ? Je pensais que t’allais en parler un peu plus que ca!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report