Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2015 – Semaine 10

Top 25, analyses, news insolites, other stuff et cheerleaders. C’est le College Report de Verchain. Une exclusivité The Blue Pennant.

A partir de cette semaine, comme tous les ans, on fait le point sur le paysage du college football et ce que sera la fin de saison.

Encore une whatta week. Plein d’upsets. Plein de bouleversements à prévoir. Et comme disaient les poètes ivoiriens du Magic System en introduction de ‘Même pas fatigués’ : « On y va »

Verchain’s College Football’s Landscape, and some other random things to make it a 25 points item

Et ‘Oh how the mighty have fallen in the midst of the battle’.

Alors, certes, nos amis du côté de Tuscaloosa ont tellement pété de classe durant la semaine de préparation que la plupart des observateurs voyaient ou souhaitaient une victoire des Tigers, quasiment toute l’équipe de pronostiqueurs de GameDay comprise. NOT SO FAST.

Je pense sincèrement qu’on en a beaucoup trop fait cette semaine sur le classement du Crimson Tide d’Alabama (1), comme quoi ils dépassaient des équipes invaincues, etc, etc… Je ne veux pas faire mon intéressant, et je ne me base pas sur des considérations alambiquées pour faire mon classement, mais ce que fait Alabama depuis sa défaite contre Ole Miss (une défaite qui devient de plus en plus ridicule à mesure que les Rebels montrent leurs limites) m’impressionne au plus haut point.

Ramener Leonard Fournette (2) au rang de simple mortel est en soi une performance à souligner. Je ne sais pas ce qui va se produire dans la course au Heisman car les poursuivants supposés du numéro 7 de LSU n’ont pas forcément été tous brillants et le garçon a encore un peu de temps pour réaffirmer sa domination, mais l’exploit, qui aura surtout consisté à mettre en grosse difficulté la ligne de LSU (et à prendre le score, aussi) montre simplement qu’Alabama est d’un niveau supérieur au reste du champ, et que la défaite contre Ole Miss était un simple accident. Oui, comme on a affirmé l’an passé qu’une certaine équipe qui ne méritait pas d’aller au playoff avait eu un accident de parcours contre Virginia Tech.

Les résultats de la semaine, et Dieu sait que je suis l’un des contempteurs de ce que fait le CFPSC, et surtout des artifices de rhétoriques employées par Jeffy Jeff Long (3) chaque nuit de mardi à mercredi chez nous en Europe pour justifier des trucs pas forcément justifiables (et je ne suis toujours pas remis du classement de la saison passée avec Ohio State dans les 4), mais j’étais plutôt timoré par rapport à l’accueil reçu par le classement qui comportait la troupe de Saban dans les 4 cette semaine. S’il y avait des trucs qui me choquaient là-dedans, ils avaient surtout à voir, une nouvelle fois, avec Ohio State (4) qui n’a battu pour ainsi dire personne cette saison.

Ne pas voir TCU (5) ou Baylor (6) dans le tableau me surprenait. La réalité du terrain cette semaine a fait un peu redescendre sur terre la Big 12 (7), grâce notamment à Oklahoma State (8). Les Bears, certes privés de leur QB titulaire, ont eu un peu de mal à Manhattan contre Kansas State. Mais les matchs en semaine à Manhattan sont toujours compliqués pour les favoris, ne me demandez pas pourquoi.

Il s’est donc passé plein de choses encore cette semaine, et je vais donc tenter de vous livrer les conséquences que j’entrevois pour la fin de saison, conférence par conférence.

Southeastern Conference

Florida (9) a assuré le titre de la division East en battant Vanderbilt dans d’atroces souffrances, grâce au retour du kicker abandonné Austin Hardin, à la place duquel un concours ouvert avait amené sur le devant de la scène un étudiant en orthodontie… Parce que si Vanderbilt avait gagné ce match, les Commodores, qui ont tout de même perdu cette année contre Western Kentucky et Houston, auraient eu une chance de remporter la division en gagnant tous leurs derniers matchs. Here is the state of the SEC East. Mais bon, Florida est champion de division, ira à Atlanta disputer une finale. Et c’est tout ce qui compte, de quoi en tout cas donner quelques votes à Jim McElwain dans la course au titre de coach de l’année.

Au-delà de ça, on assiste dans cette SEC East à un événement, un vrai. Trente joueurs de Mizzou (10) menacent de ne plus jouer tant que le président de l’université n’a pas démissionné de son poste ou été démis de ses fonctions (et coach Gary Pinkel soutient fermement ses joueurs), suite à de nombreux évènements à caractère raciste qui ont eu lieu sur le campus ces derniers temps. Le dernier étant (c’est d’un goût…) la ‘peinture’ d’une croix gammée à l’aide de matière fécale sur le mur d’un dortoir majoritairement occupé par des étudiants noirs. 1955, le retour… L’Amérique post-raciale, c’est pas encore pour aujourd’hui…

Dans ce qui est peut-être toujours la meilleure division du college football, Alabama, on l’a vu, a repris son siège de leader, de candidat perpétuel au titre, d’équipe qui attend le playoff. Il reste au Tide deux matchs à Mississippi State et face à Auburn pour l’Iron Bowl en dernière journée pour assurer le cachou.

Une défaite du Tide relancerait LSU si les Tigers parvenaient à dominer Arkansas, Mississippi, Texas A&M d’ici la fin de saison. Les Miles and co finiraient alors avec une seule défaite, contre deux à ‘Bama.

Ole Miss n’est pas encore out, malgré deux défaites en conférence, contre Florida et ce samedi contre Arkansas au bout du bout des prolongations. Au point de faire dire à Bret Bielema qu’il allait sauter sur sa femme après avoir quitté le stade. Bon, en fait, il voulait dire qu’il allait sauter dans un avion avec sa femme, mais on a compris l’idée. Jen a du prendre sacrément cher. Je comprends ce bon Bret, remarquez. #Karma. Si les Rebels gagnent tous leurs derniers matchs (LSU, Mississippi State) et que ‘Bama en paume un en route, les Rebels iront en finale.

Mississippi State n’est pas encore out non plus, mais doit tout gagner et espérer au moins deux faux pas de LSU. On peut toujours rêver, mais dans cette saison de folie…

La SEC West peut encore qualifier toutes ses équipes pour un bowl. Pas gagné, mais toujours possible.

A ce que je vois, ‘Bama est bien parti pour l’emporter, en tout cas elle maîtrise son destin. Et je ne vois pas l’anémique attaque des Gators marquer des points à cette équipe. Et Derrick Henry franchira au moins une fois la ligne à Atlanta. Roll, Tide.

Big Ten

J’ai presque envie de dire que « qui vit par les dernières secondes mourra par les dernières secondes ». Et presque envie de dire que les arbitres de la B1G peuvent payer l’apéro à leurs amis de l’ACC (et que, de toute façon, le TD de Duke de la semaine dernière ne comptait pas non plus…). Michigan State (11) s’est donc mise en position délicate. Mais bon, quand on n’a pas sécurisé la victoire contre Nebraska à 40 secondes de la fin d’un match, on voit voler des avions demandant qu’Al Golden soit viré, aussi…

Avec cette défaite des Spartans, le sort de la division East n’est pas déterminé pour autant. Il reste au programme trois matchs pour chacune des trois équipes de tête, dont deux confrontations entre prétendants.

Les programmes proposent :

  • Ohio State : à Illinois, Michigan State, à Michigan.

  • Michigan State : Maryland, à Ohio State, Penn State.

  • Michigan : à Indiana, à Penn State, Ohio State.

Relativement simple pour chacune des équipes : trois victoires et c’est le titre. Ensuite, OSU peut se permettre de perdre un match sauf contre Michigan ou Michigan State. À Illinois, c’est peu probable. Michigan doit tout gagner impérativement, sauf à compter sur deux défaites au moins de MSU et OSU.

Bien malin qui pourrait donner un pronostic, mais Ohio State, c’est comme le sparadrap du capitaine Haddock, un truc dont il semble impossible de se débarrasser. Mais je rêve de voir la Big House exploser de bonheur à l’issue de la dernière journée (et tant pis si on construit une statue à Harbaugh dans la foulée).

Dans la division Ouest, Iowa demeure invaincue. Il reste trois matchs aux Hawkeyes contre Minnesota, Purdue et à Nebraska (qui doit gagner ses deux derniers matchs pour être éligible pour un bowl). Iowa peut en perdre un si Wisconsin gagne tout (Northwestern, à Minnesota). Une défaite des Badgers donnerait deux droits à l’erreur aux hommes de Kirk Ferentz. Northwestern est out, sauf si Iowa perd trois fois et que la team Fitzgerald gagne ses deux derniers matchs. Ça sent bon du côté de la cambrousse.

Je ne vois cependant pas les Hawkeyes remporter la B1G. Avantage au champion de l’Est.

Big Twelve

La Big 12 va-t-elle s’autodétruire ? C’est une vraie possibilité. Compte tenu du peu d’estime que les membres du CFPSC portent à la conférence du sud et de ses états voisins comme la Virginie Occidentale (ahem), un champion qui ne serait pas ‘one true champion’ n’ira pas au Playoff. Je vous en fiche mon billet.

TCU est donc quasiment hors-jeu en termes de playoffs.

Il existe une infinité de scénarios possibles dans la conférence, qui se jouera entre 4 équipes :

  • Baylor (Oklahoma, à Oklahoma State, à TCU, Texas) m’impressionne toujours autant. Oui, je sais, c’est à base d’attaque flashy sans défense, et même Texas pourrait leur gâcher la fête.

  • Oklahoma State (à Iowa State, Baylor, Oklahoma) a le tiebreaker sur TCU, et doit recevoir deux des autres clients. Tout semble réussir à Mike Gundy. Méfiance. Mais l’autre OSU a déjà par le passé perdu toutes ses chance… à Iowa State…

  • Oklahoma (à Baylor, TCU, à Oklahoma State) a déjà une défaite en conférence, à la kermesse du Texas. Mais elle ne l’empêchera pas de remporter la conférence si les Sooners gagnent leurs derniers matchs qui sont tous contre des concurrents directs.

  • TCU (Kansas, à Oklahoma, Baylor) a le désavantage d’une défaite contre OSU. Et pas une petite défaite, une belle fessée qui ruine les espoirs de Heisman de Trevone Boykin ou presque.

Bienheureux le type qui a mis le nom du gagnant sur un ticket à Vegas, il remportera sans doute un paquet de pognon, surtout si le vainqueur final est Oklahoma.

Moi, je n’en sais foutrement rien.

Mais je maintiens pour une semaine encore Baylor comme mon favori. Allez savoir pourquoi… Mais je sens que les Bears sont capables d’en perdre un en route, genre le dernier match contre Texas…

Pacific Twelve

On nous parlait de deuxième meilleure conférence du pays. Think again…

Stanford (12) aura la division Nord en gagnant un de ses deux derniers matchs de conférence, contre Oregon ou Cal. Deux défaites et Oregon peut encore prétendre, en gagnant ses trois derniers matchs (à Stanford, USC, Oregon State pour la Civil War). Bref, compte tenu du niveau de Cal… On peut donner le titre à Stanford…

Mais ce n’est pas pour autant que le Cardinal sera présent en playoff. Bah oui, parce qu’il restera un match hors conférence, la traditionnelle rencontre face à Notre Dame, autre prétendant au playoff. Je n’aimerai pas être le programmateur de GameDay pour le dernier match de la saison. L’Iron Bowl, The Game (appellation non officielle), et ce Notre Dame at Stanford… La dernière journée de saison régulière pourrait bien décider du Playoff… Bah, tout dépendra du match que Kirk Herbstreit commentera…

Dans la division Sud, Utah (13) a assuré contre une équipe de Washington pas brillante mais efficace généralement en défense. Les Utes restent donc en tête, mais rien n’est fait car les deux équipes de LA peuvent encore prétendre remporter la division.

Utah a perdu contre USC et doit recevoir UCLA dans deux semaines (à Arizona et Colorado pour les autres matchs). Les Bruins ont perdu deux fois (Arizona State et Stanford), recevront Wazzu la semaine prochaine avant de croiser les Utes puis de défier USC dans le traditionnel match de LA pour avoir le droit de colorier la ridicule Victory Bell à roulettes. Southern California doit aller à Colorado, à Oregon, espérer une victoire des Bruins à Utah (ou une autre défaite des Utes) pour prétendre encore. Un scénario avec une défaite à Oregon pourrait même permettre aux Trojans de gagner le truc, mais il leur faudra de toute façon battre les Bruins.

Je laisse Utah comme champion de division pour l’instant, même si mon cœur bat en bleu (non, je ne suis pas marié avec la schtroumpfette) cette saison.

Et puis, allez, Stanford champion… mais pas au playoff…

Atlantic Coast Conference

Voilà, c’est fini dans la division Atlantic.

Vous l’avez deviné, Clemson (14) est champion. Après avoir enfin battu Florida State. Les Tigers jouent pour le playoff, maintenant, en refusant le #Clemsoning à Syracuse et contre Wake, ainsi que dans leur rivalité de la Caroline du Sud qui les mènera à Colombus contre les Gamecocks.

Comme quasiment tous les ans, le suspense demeure dans la Coastal, une division somme toute encore une fois bien médiocre…

North Carolina (15) pour l’instant toujours invaincue, a le titre de division à portée de fusil. Une victoire contre Miami donnerait le titre aux Tar Heels. En cas de défaite contre les Hurricanes, il suffirait de deux victoires à Virginia Tech et contre North Carolina State pour l’emporter. Miami (16) doit tout gagner (à UNC, Georgia Tech, Pittsburgh), et espérer une défaite de UNC dans les deux derniers matchs pour arracher la division. Pittsburgh devra battre Miami à la dernière journée et compter sur deux défaites de UNC pour l’emporter, puisque les Panthers ont perdu contre les Tar Heels.

ACC Coastal. Allégorie.

C’est l’ACC, on est jamais à l’abri d’un accident, mais Larry Fedora semble enfin toucher ce pourquoi il a accepté le poste en sortant d’une saison magnifique à Southern Miss il y a déjà trois ans.

Quel qu’il soit, le champion de la Coastal se fera corriger par Clemson en finale.

American Athletic Conference

Dans la division Est, il suffira d’une victoire de Temple contre South Florida cette semaine pour que les Owls remportent le premier titre de division Est de leur histoire, et de l’histoire de l’AAC. En cas de défaite, les Owls n’auraient plus le droit à l’erreur contre Memphis et U Conn à Philadelphie si les Bulls parvenaient à s’imposer contre Cincinnati et à UCF. Vu le niveau de jeu montré par les Owls cette saison (une seule défaite, de peu, contre Notre Dame), ça devrait le faire.

A l’Ouest, du nouveau, puisque Navy et son running quarterback ont battu Memphis (17), le meilleur espoir de We, The People, de craquer le CFP cette saison. La division n’est pas encore jouée, loin de là. L’invaincue Houston qui a réchappé d’un piège Bearcat ce samedi recevra Memphis, ira à U Conn puis recevra Navy dans ce qui pourrait être la finale de division, ou pas. Les Midshipmen affronteront pour leur part SMU et Tulsa avant le clash contre les Cougars, de quoi se présenter invaincus à Houston. On pourrait bien avoir une belle égalité à trois entre Memphis, Houston et Navy à une défaite chacun. Le titre de champion de division pourrait être déterminé alors, comme dans la Big Ten, par le classement du CFPSC… Good luck with that, car il me semble que les tiebreakers (record en division, etc…) ne suffiraient pas à briser l’égalité… Pour le moment, je donnerai le titre à Houston, mais sans aucune certitude…

Et le vainqueur de l’Ouest remporterait la conférence. Quoi qu’il arrive, mon pronostic est que le champion de l’AAC, même si c’est Temple mais pas si c’est South Florida (!!!!) sera le représentant du Group of Five dans un New Year’s Six.

Mountain West

Dans la West, avec Wyoming et à UNLV au programme avant de croiser la route de son poursuivant Nevada, San Diego State a son destin en main (et est invaincue en conférence). Deux victoires, et ils en sont. Une victoire contre Nevada serait même suffisante.

Dans la Mountain, avec Colorado State qui s’est effondrée depuis le départ de Jim McElwain, Utah State a remporté son match contre Boise State (18) pour avoir l’avantage sur la fac de l’Idaho. Les Aggies ont encore deux matchs en conférence, à Air Force cette semaine et contre Nevada, qu’ils devront gagner en espérant une défaite des Broncos pour remporter la division. Les Falcons, pour leur part, doivent encore aller à Boise en plus de leur confrontation contre les Aggies. Ils finiront la saison à New Mexico, qui peut encore espérer gagner la division en gagnant tout (ce qui donnerait aux Lobos l’avantage sur Boise, Air Force et Utah State). Si Boise gagne ses trois derniers matchs (New Mexico, Air Force, à San Jose State), les Broncos remporteront la division. Une défaite à San Jose ne les condamnerait pas si Utah ne bat pas Air Force.

Vous savez que mon sang est bleu (et orange et vert, aussi…), donc vous savez bien vers qui va mon pronostic. Boise peut rêver de New Year’s Six à la seule condition que le champion de l’AAC soit USF et celui de la MAC, Bowling Green (et encore).

Mid American Conference

La MAC, justement…

Toledo (19) s’est crashée en vol. Jeu de mot pourri avec les Rockets, oui, je sais. Bref, ça nous complique la lecture de la division West. C’est Western Michigan, invaincue en conférence, qui mène le bal avec une carte de 5-0, mais les Broncos n’ont pas encore rencontré les gros et ont une carte de fin de saison avec Bowling Green, à Northern Illinois et à Toledo. Les Rockets qui viennent de perdre contre NIU doivent encore aller à Central Michigan, à Bowling Green et donc recevoir Western Michigan. Northern Illinois peut faire la différence en battant Buffalo en plus de Western Michigan et Ohio. Central Michigan, qui a donné aux Huskies leur seule défaite de la saison, doit encore croiser Toledo avant de terminer contre Kent State et Eastern Michigan. Une victoire des Chippewas cette semaine pourrait les propulser si Western Michigan venait à perdre deux matchs… Bref, si vous y voyez clair, faites moi signe… NIU me semble tout de même la mieux placée.

Dans la division Est, Bowling Green est une nouvelle fois invaincue en conférence. Il suffit aux Falcons d’une victoire (à Western Michigan, contre Toledo ou à Ball State) pour emporter la division, la victoire contre Buffalo leur donnant l’avantage sur les Bulls en cas d’égalité.

J’envisageais en début de saison une victoire finale de Bowling Green, et je maintiens bien évidemment ce pronostic.

Conference USA

Ahhhh, la C-USA, cette autre belle conférence à… 13 équipes… Comme la MAC…

Dans la division East, Western Kentucky et son logo en forme de drap de bain sont invaincus. Marshall a pour sa part une défaite au compteur, ce samedi contre Middle Tennessee State. La Thundering Herd ira défier les Hilltoppers en dernière semaine, avec en jeu la place de champion de division, sauf si Marshall s’oublie contre Florida International cette semaine pendant que WKU sera au repos.

Dans la division West, nos vieux amis des Bulldogs de Louisiana Tech, qui nous ont fait rêver du temps de Sonny Dykes, ont l’avantage et un match de plus que leurs poursuivants de Southern Mississippi (20), qu’ils recevront en dernière semaine. Les Golden Eagles (Southern Miss, quoi, enfin, l’ancienne équipe de Larry Fedora, dont on a aussi rêvé qu’ils bustent le BCS un temps, non je déconne) qui retrouvent un football cette saison, ont encore deux matchs à Rice et contre Old Dominion et peuvent même se permettre le luxe d’en perdre un s’ils battent les Bulldogs, qui doivent encore croiser UTEP…

Après beaucoup d’hésitations… Allons y pour Louisiana Tech, même si la dame a failli me convaincre… Et une victoire en finale de Western Kentucky.

Et des bowls pourris au programme.

Sun Belt

On touche le fond de la classe.

Une conférence en poule unique de 11 équipes… Qui donc ne se rencontrent pas toutes… Démerdez-vous avec ça… Tout le monde s’en fout, de la Sun Belt.

Arkansas State a pris le pouvoir cette semaine, en battant Appalachian State, et ne doit plus rencontrer que des équipes minables. Enfin, minables pour la Sun Belt, c’est à dire des équipes qui seraient sans doute aussi minables si elles appartenaient à la FCS : Louisiana Monroe (1-8, où est donc le temps où les Warhawks poussaient en prolongation je ne sais plus quelle équipe AQ???), New Mexico State (2-7) et Texas State (2-6).

Bon, considérez que les Red Wolves seront champions.

Independants

Army West Point est ridicule comme tous les ans, avec deux petites victoires contre Eastern Michigan et Bucknell.

Notre Dame (21) ne compte qu’une seule défaite cette saison, dans la mousson à Clemson. Mais les Irish n’ont pas forcément un palmarès génial. Des belles victoires contre USC, Temple, Pittsburgh et Navy. Texas pourrait faire partie des équipes à plus de 50% de victoires (paie ton critère, Jeff Long!!!!), et ce serait tout pour les Irish qui ont encore Wake Forest et Boston College au programme avant le match qui fera ou défera leur saison, à Palo Alto, contre Stanford, potentiel champion de la Pac12. Une victoire convaincante pourrait permettre aux Golden Domers d’arracher la quatrième place au playoff en cas de cannibalisation de la Big12. J’y crois.

Soulignons, pour notre frère d’outre-Quiévrain Louvressac, que BYU en est à 7-2, avec un match à venir à Mizzou qui pourrait bien jouer sans la moitié de son équipe, et deux MWC (Fresno et Utah State), et donner à l’ami Bronco Mendenhall une nouvelle saison à 10 victoires, et un Chépakoi Bowl de la plus belle des factures.

Bowl Stuff Previews

NB : ma prévision des bowls n’est pas directement liée à mon top 25, qui ne représente, pour sa part, que ma vision A CE JOUR des forces en présence, sans présager de l’avenir. Vous trouverez sans doute quelques disparités...

Orange Bowl (demi-finale) : Clemson (#1) – Notre Dame (#4) ou comment avoir deux équipes qui représentent le contrat de l’Orange (ACC contre SEC/B1G/Notre Dame) une année de demi-finale…

Cotton Bowl (demi-finale) : Alabama (#2) – Ohio State (#3)

Sugar Bowl (contrat SEC – Big 12) : Florida – Baylor

Rose Bowl (contrat B1G – Pac12) : Iowa – Stanford (on verra si le CFPSC pousse le bouchon jusqu’à classer une équipe comme Michigan State ou Michigan qui aurait deux défaites devant Iowa qui n’en aurait qu’une, même si c’est une explosion de rectum contre Ohio State en finale de la B1G)

Fiesta Bowl (hors contrat) : Houston (Group of Five) – Utah

Peach Chick Fil-A (eat shit) Bowl (hors contrat) : Louisiana State – Oklahoma State

Random Randomizitudes

  • La Keenan Reynolds’ Watch (22) consiste maintenant à attendre que le record tombe, ou pas . Le ‘quarterback’ de Navy en est maintenant à 77 TD au sol en carrière, montant sur la même marche que la légende de Wisconsin Monteé Ball. Et cette semaine, Keenan le Barbare a inscrit un nouveau TD… sur une passe de 75 yards, ce qui ne compte pas dans notre record. On attend donc encore un peu.

  • La liste des équipes Bowl Eligible (23) ne cesse de s’allonger, comme le nez de Pinocchio ou le sexe de Rocco… Elles sont maintenant 51.

      • Florida, LSU, Alabama, Mississippi State, Ole Miss, Texas A&M, Georgia dans la SEC

      • Utah, Stanford, UCLA, USC, Oregon, Wazzu dans la Pac12

      • Florida State, Clemson, Duke, Pittsburgh, North Carolina, Miami, North Carolina State dans l’ACC

      • Iowa, Michigan State, Ohio State, Wisconsin, Penn State, Northwestern dans la Big Ten.

      • Baylor, TCU, Oklahoma State, Oklahoma dans la Big XII.

      • Marshall, Western Kentucky, Louisiana Tech, Southern Mississippi (congrats, Todd Monken) dans la Conference USA.

      • Toledo, Bowling Green, Northern Illinois, Western Michigan pour la MAC

      • Temple, Houston, Memphis, Navy pour l’AAC.

      • Boise State, San Diego State, Air Force en MWC.

      • Appalachian State, Georgia Southern, Arkansas State en Sun Belt

      • Notre Dame, Brigham Young chez les Indépendants.

Il y a cette saison 41 Bowls (en comptant les deux demi-finales), soit 82 places (pour rappel, il y a 128 équipes en division FBS… ce qui prouve bien que ces bowls sont un truc ridicule au possible, puisque 64% des équipes se qualifient pour ces trucs…) à combler. Et donc, il reste de la place pour 31 équipes à qualifier encore…

  • The Verchain’s Crush Of The Week – Football Edition est A’Shawn Robinson d’Alabama (24). D’abord parce qu’il a un nom marrant. Ensuite, parce qu’un Golgoth qui s’extirpe en sautant on ne sait comment au-dessus du paquet pour aller contrer un coup de pied, ça le fait.

Mention spéciale aussi à Zach Vraa de North Dakota State University, pour ce catch qui ridiculise les receveurs de Stanford soit disant auteurs du catch de l’année. Take. That.

  • The Verchain’s Crush Of The Week – Non-Football Edition est Molly McGrath (25), de FoxSports. Qui était cheerleader, dans le temps, chez les Eagles de Boston College…

Verchain’s Top Five – and some twenty other teams

Cette saison encore, le College Football Playoff verra s’affronter les 4 meilleures équipes de la saison, selon le choix d’un comité de sélection.

The Blue Pennant vous offrira toutes les semaines un Top 25 de ses rédacteurs et d’invités prestigieux. Verchain, qui ne fait rien comme les autres, vous offre en avant première chaque semaine les vingt cinq équipes du bulletin qu’il envoie au TBP HQ, qui n’est pas caché dans les fesses de Bill Hancock. Verchain vous offre son bulletin, juste après l’avoir envoyé à notre maître vénéré (et pas à notre maîtresse vénérienne comme voulait me le faire écrire mon correcteur d’orthographe).

  1. Clemson Tigers : No more #Clemsoning.

  2. Baylor Bears : Il n’est pas si facile que ça de gagner à Little Manhattan, d’abord, mais on a maintenant la preuve que le système de Art Briles est brillant. Period.

  3. Alabama Crimson Tide : Haters gonna hate. Notez bien que ‘Bama se balade tout en haut de mon classement depuis un moment… Ahem…

  4. Notre Dame Fighting Irish : Il paraît qu’il faut tenir compte des victoires contre les équipes à plus de 50% ?

  5. Ohio State Buckeyes : Toujours pas convaincu. Toujours pas.

  1. Oklahoma State Cowboys

  2. Stanford Cardinal

  3. Utah Utes

  4. Florida Gators

  5. Iowa Hawkeyes

  6. Oklahoma Sooners

  7. LSU Tigers

  8. TCU Horned Frogs

  9. Michigan Wolverines

  10. Michigan State Spartans

  11. Mississippi State Bulldogs

  12. North Carolina Tar Heels

  13. Houston Cougars

  14. Memphis Tigers

  15. Temple Owls

  16. UCLA Bruins

  17. Florida State Seminoles

  18. Navy Midshipmen

  19. Northwestern Wildcats

  20. Wisconsin Badgers

Almost made it : Almost none… Miami Hurricanes, anyone ?

Three games to watch next week

Verchain vous offre son programme télé de la semaine à venir, ce pourquoi il sera devant son écran (ou qu’il matera en replay s’il est mort saoul).

Bon, on va avoir une semaine un peu moins passionnante, je pense…

Oklahoma Sooners at Baylor Bears : Première place de la Big12 en vue, occasion pour les Bears de marquer leur territoire…

Memphis Tigers at Houston Cougars : Malgré une défaite, Memphis peut encore rêver de disputer un New Year Six, en espérant un faux pas de Navy. Houston a l’occasion de donner à Tim Herman les meilleures chances de devenir le prochain coach de South Carolina…

Alabama Crimson Tide at Mississippi State Bulldogs : Des cloches sonneront. Seront-elles assez puissantes pour bouleverser une nouvelle fois le paysage du college football playoff ? Naaaah.

Also worth a look : Miami Hurricanes at North Carolina Tar Heels, pour la première place de l’ACC Coastal… Oregon at Stanford, l’opposition du flashy et du moisi…

Not really football stuff… and then what ??

Mon moment préféré. Je ne sais pas si c’est le votre, mais en tout cas, c’est le mien… Bien, en cette nouvelle saison, la rédaction de The Blue Pennant souhaite mettre en tête de liste des hashtags de Twitter le #NCAAFFr en plus du déjà trending #TBP. Aussi, le Verchain Stuff sera tout hastagué cette année. Ou pas…

Things Big XII Fans Say, Perfectly On Point. #LoveThatBro.

SEC confessions isn’t bad either… #LamerThough

Annnnd again… #SickOfHarball

Quand le football rend dingue… Un walk-on redshirt de Fresno State a été arrêté par la police après avoir posté ça. #HoleInTheBrain

Ce qui est bien en cette période de l’année, c’est que même quand on est fan d’Iowa on peut ramener sa science… #Facepalm

Ah, SMU… Programme pourri, casque qui déchire… #IwantItForChristmas

Same goes for UCLA. #ThatToo

Après SOS Amitié, SOS Huskers… #Lulz

Ouais… au moins, ils n’essaient pas de revendre Mike Riley sur Craigslist… #ForgetIt

Oui, ça fait du bien en le disant… #WhereIsDonnaShalalalalalalalalala

La visite du nouveau centre d’entraînement de Clemson. #OregonStillBetter

Une campagne pour Baker Mayfield maintenant ? Yeah… #CornElderForHeisman

Oui, ça fait aussi du bien en le voyant… #CantStop

A Auburn, les signes ne donnent pas grand chose pour l’attaque. Par contre, pour une demande en mariage… #Iwould

Cheerleaders !!

They ARE the reason why we LOVE College Football. And they are in the College Football Report. Enjoy.

Voilà, les enfants, c’est tout pour aujourd’hui. Oui, je sais, ça fait court… C’est ce que ma femme me dit toujours… Bien, comme on dit là-bas en Amérique  :

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

6 Commentaires

6 Comments

  1. Ben

    9 novembre 2015 à 09h59

    Quelle deception ce LSU/Alabama, j’ai été me coucher à la fin du 3e QT… Comme tous les ans, on se fait bouffer. J’ai l’impression de voir le même match à chaque fois. J’avais peur de ce qui se passerait le jour où Fournette serait stoppé, bah on a vu. Pour moi Fournette a perdu le Heisman samedi. Tu peux pas donner le Heisman à un joueur qui sort son pire match (et de loin!) de la saison dans le match le plus important de la saison, impossible.
    Maintenant va falloir s’accrocher pour atteindre les playoffs. Je vois pas Bama perdre de nouveau, c’est mort. (Ah et toujours la grande classe les fans de Bama, cf la banderole en début d’article…)

    Si je devais donner un promo pour les demi-finales, je dirais Clemson, Alabama, Ohio State et le vainqueur de ND/Stanford.
    Je pense que la Big 12 va encore se faire snober. Je pense même que ND ou Stanford à 11-1 passera devant Baylor à 12-0. La Big 12 peut pas être prise au sérieux s’ils continuent à jouer comme dans l’Arena Football. Il y a un moment c’est plus possible, faut un minimum de défense. Tant qu’on continuera à voir des matchs comme OK State/Texas Tech de la semaine dernière ça passera pas. Ca fait cour de recré. Puis fait qu’ils fassent qq chose concernant leur calendrier inter-conférence.
    Enfin restons prudent, l’an dernier à cette période-ci Mississippi State et Ole Miss étaient encore dans le top 4 et OSU n’était même pas dans le top 10.

  2. Luzoan

    9 novembre 2015 à 10h20

    La PAC12 risque de sauter vraiment des PO dommage… Le cardinal perdra à Eugene et contre ND mais sera en finale de conf, impossible que Cal les battent même si j’ en rêve. (bon aucune objectivité, c’ est mon coté coin coin)

    Qui est dans ton top 5 Heisman s il te plait Verchain?

    Imaginons le Clemsoning contre South Carolina, tant que la saison est pas bouclée, je vais douter!

    Je ne croyais pas qu’ un jour je dirais çà mais Aller Harbaugh, Aller Michigan, Aller MSU! La B1G est nulle, OSU vraiment est très très laid, mais bon ils gagnent…

    Enfin, au niveau du jeu, je me suis bien amusé à regarder tous çà, encore une belle semaine de CFB!!!
    plus q’ un mois de SR…snif….

    Mardi, si je pouvais parier sur le classement, je mettrai une petite pièce sur Bama N1

    Mon CFPSC:
    1 Alabama
    2 Clemson
    3 Notre Dame
    4 OSU( pas parce que je le pense, mais parce que le comité le fera )
    5 Oklahoma State
    6 Baylor,
    le reste c’ est trop dur pour moi…^^

    Et demain, le résultat des Golden blogs, j’ espère un bon résultat, votre team le mérite^^

  3. Verchain

    9 novembre 2015 à 11h03

    Pour ce qui est de mon top 5 Heisman, sans ordre particulier pour le moment, j’ai :

    – Fournette (LSU – RB)
    – Dalvin Cook (FSU – RB)
    – Trevone Boykin (TCU – « QB »)
    – Keenan Reynolds (Navy – « QB »)
    – Derrick Henry (Alabama – RB)

    Plus pas loin le receveur Coleman de Baylor.

  4. Ben

    9 novembre 2015 à 16h47

    J’ai oublié de parler d’une équipe: Navy! Je suis impressionné par ce qu’ils font. Première saison en AAC et toujours invaincu. Et si c’était eux le futur représentant du G5 ? Ils tapent Memphis et ils leur restent Houston avant une éventuelle finale de conférence contre Temple. Ca ferait 3 victoires contre des équipes classées, je vois pas Boise State ou une équipe de la MAC venir les contrarier. Alors ouais c’est vrai que c’est pas hyper fun à regarder mais c’est diablement efficace surtout quand on sait que les mecs ont pas forcément le même nombre d’heures d’entrainement que les autres.

    Juste une question, si Navy est le représentant du G5, ils joueraient le Peach ou le Fiesta Bowl. Ces matchs sont décidés après les finales de conférence. Navy doit encore jouer Army une semaine plus tard. Si les Midshipmens perdent (hautement improbable je sais), ça change qq chose pour le comité ? Ca remet en cause leur place dans le NY6 ?

  5. Verchain

    9 novembre 2015 à 18h14

    Oui, ça change le fait que le comité devrait indiquer pour le Peach ou le Fiesta « Group of Five Representative » et annoncer son choix final après le 12 ou 14 décembre, je ne sais plus quand a lieu Army-Navy.

    Dans mon truc, là, j’ai indiqué que le champion de l’AAC serait le représentant du G5 au NY6. Sauf si c’est South Florida. Donc je ne peux qu’être d’accord avec toi, si Navy est champion, ils iront dans un NY6. Sauf à perdre contre Army, mais c’est tellement improbable…

    • Ryujii

      9 novembre 2015 à 20h56

      Army – Navy c’est le 12 décembre.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report