Suivez-nous sur

College Football Report

College Football Report 2013 – Semaine 15

Le Cartel a gagné. Verchain est mort.

À part ça, on a tout de même eu une semaine de folie dans le petit monde du college football. Et pour une dernière, ça fait du bien (that’s what she said).

Comme toujours, ces lignes sont écrites avant la publication du classement BcS. Et l’auteur ne s’avance évidemment pas sur la bêtise crasse des votants. Hey, certains auront sans doute pensé que Ohio State a remporté la B1G…

Winners

Parce qu’il y a des gagnants au-delà des résultats des matchs, ils sont dans le College Football Report…

Defense wins Championships. Verchain likes this, just for a night in Indianapolis

Allez, vous allez me dire que prendre 24 points, ce n’est pas la marque d’une grande défense. C’est vrai, mais ça arrive. En attendant, la meilleure défense de la B1G a tenu à distance l’attaque si réputée de That Team Down South.

#karma, bitches !!

J’avais un petit sourire à la vue, la semaine passée, des joueurs des Buckeyes, et de leur merveilleux coach, la modestie incarnée, qui plastronnaient à l’annonce de la défaite d’Alabama dans l’Iron Bowl. Take this, Urban !

Le système offensif, avec ses deux QB interchangeables (ce qui rend de facto un Braxton Miller totalement décrédibilisé pour une candidature Heisman… Ou alors qu’il partage avec son remplaçant, Guyton), qui semblait à même d’écarter tout ce qui passe sur son chemin, a eu quelques ratés, et ce n’est finalement que justice que les espoirs d’Ohio State aient été ruinés sur un de ces jeux featuring Miller. 4th and two, big stop, Spartans.

Et derrière, les Spartans inscrivaient les points de la victoire. Well done, Mark Dantonio. Well done, avec une équipe qui est juste atroce à voir jouer quand son attaque est sur le terrain, en général.

On me dira que la défense est un art… Doit être de l’art contemporain, car je n’y comprends rien. Pas grave, au fond. L’important, c’est que les Spartans ont foutu un bigntz monstrueux pour la dernière année du BcS.

All Hail Owls !

C’est une chose qui fait toujours du bien, au fond, quand une équipe qui a des standards universitaires élevés parvient à devenir champion de conférence. Bon, bien sur, il y a des équipes ultra-emmerdantes à regarder, un peu comme certains cours ultra-emmerdants qui sont dispensées dans ces facs-là. Yeah, we’re looking at you, Stanford. Mais voir une équipe comme Rice, dans une saison de Conférence USA qui aura été proche très souvent du n’importe quoi, ça ressemble à n’importe quoi.

Si vous êtes capables de citer trois joueurs de Rice sans jeter un œil sur la fiche du dernier match, vous êtes ou un menteur ou un Rain Man en puissance qui se souvient de tout et de n’importe quoi.

N’importe quoi, oui. Mais c’est tellement bon, une feel good story comme celle-là…

Gus Malzahn, Art Briles, David Cutcliffe, you are nice guys. And winners

Cutcliffe a déjà gagné son award comme coach de l’année. Pour avoir donné à Duke la meilleure saison de la fac de Caroline du Nord. Avec une victoire contre North Carolina au passage.

Art Briles est sans contestation possible LE coach de l’année en Big XII. Take that, Mike Gundy, toi qui est toujours incapable ou presque de battre Oklahoma. Une équipe qui nous a habitués à des ratés, Baylor, est aujourd’hui championne de la Big XII. Et ça fait du bien.

Ces deux facs sont toutes deux relativement réputées pour leur académisme aussi. Ce n’est pas le cas de la dernière qui est mise en avant cette saison. Auburn, comme sa rivale Alabama, est plus que médiocre sur ce plan là. Mais dans la SEC, peu importe le potentiel scolaire. On est dans l’usine à champions, uniquement. Et l’ancien coach de lycée, Gus Malzahn, a remis Auburn sur le devant de la scène, comme elle l’était quand il était son coordinateur offensif… Auburn mérite le BcS Championship. En tout cas, les Tigers ont prouvé deux choses avec leur victoire contre Mizzou :

  • La victoire contre ‘Bama était tout sauf un heureux hasard.

  • Verchain ne porte pas la poisse à toutes les facs dont il porte les fringues.

Et ça, ça fait plaisir…

Whatever, ça fait du bien de voir trois types comme ça, qui ont relativement un profil bas, pas les types à lancer des phrases à tort et à travers. Take this, Urban Meyer. Really.

Losers

Parce qu’il y a des perdants au-delà des résultats des matchs, ils sont dans le College Football Report…

We, The People

And We, The People, are losers because of We, The People. C’est une belle histoire que celle de Bowling Green, une équipe qui monte sur les deux dernières saisons. Et c’est cette équipe qui monte qui a démonté une autre équipe qui montait. Farewell, Northern Illinois. It was fun while it lasted. Really.

Dans le monde merveilleux du BcS, une défaite de fin de saison vaut beaucoup plus cher qu’une victoire en début de saison, même contre un adversaire respectable comme Iowa (8-4, B1G). Et c’est ce qui tuera sans doute NIU, qui doit maintenant tourner la page Jordan Lynch, et laisser de côté de splendides dernières saisons.

Les Huskies étaient presque devenus les nouveaux Broncos. Presque… Et puis, il y a eu la grosse fessée contre FSU l’an passé, et cette défaite qui a mis en lumière les manques de Jordan Lynch et des siens. Quand on lui coupe l’option de courir, Lynch n’est plus au top. C’est ça, plus que la non-inculpation de Jameis Winston, qui lui coûte le Heisman.

Et encore une fois, Nous, le Peuple, avons perdu…

We, The People, again

Farewell, Chris Petersen… Voilà qui fait mal au cœur à tous les partisans des petits, de ceux qui osent se dresser contre les gros. De ceux qui par exemple bustaient le BcS, et s’invitaient à la table des grands. En bottant les fesses de certains au passage.

Tout ça grâce à un homme (ou peut-être deux, il ne nous faudra pas oublier l’importance de Kellen Moore dans les succès passés de Boise). Chris Petersen a finalement choisi les millions de Washington. Ce jour devait arriver. Et bien nous y sommes.

Et donc, We, The People, avons perdu. Encore. Et encore. Le symbole d’un certain football a cédé aux sirènes du Cartel. Il a sans nul doute raison. Washington correspond bien à l’image tranquille de Petersen, un homme qui fuit la lumière, relativement. Un type qui a refusé durant de nombreuses années les propositions intéressantes qui lui ont été faites… Ou pas, car dans ce monde de secret entourant les coaches quand ils changent de lieu d’exercice, on ne sait jamais vraiment ce qui est vrai ou pas…

Triste, triste dernier weekend de la saison, je dis…

Get ready for the bowls… ou pas…

Juste comme ça, en passant, un petit rappel des équipes qualifiées pour un bowl cette saison… Non pas que ça intéresse votre ami Verchain, les bowls… Mais bon, faut bien faire le job…

SouthEastern Conference

Auburn (champions), Missouri, South Carolina, Alabama, LSU, Texas A&M, Ole Miss, Mississippi State, Georgia, Vanderbilt.

Soit 11 équipes qualifiables sur 14.

Atlantic Coast Conference

Florida State (champion), Duke (finaliste), Clemson, Syracuse, Boston College, Maryland, Virginia Tech, Miami, Georgia Tech, North Carolina, Pittsburgh.

Soit 11 équipes qualifiables sur 14.

Big XII

Baylor (champions), Oklahoma, Texas, Oklahoma State, Kansas State, Texas Tech.

Soit 6 équipes qualifiables sur 10.

Big Ten

Michigan State (champions), Ohio State (finalistes, mwahahahahahh), Michigan, Wisconsin, Iowa, Nebraska, Minnesota.

Penn State est inéligible.

Soit 7 équipes qualifiables sur 13.

Pacific Twelve

Stanford (champions), Arizona State (finalistes), Oregon, Washington, Washington State, Oregon State, UCLA, Southern California, Arizona.

Soit 9 équipes qualifiables sur 12.

American Athletic Conference

Central Florida (champions), Louisville, Cincinnati, Houston.

Soit 4 équipes qualifiables sur 10.

Mid American Conference

Bowling Green (champions), Northern Illinois (finalistes), Buffalo, Ohio, Toledo, Ball State, Central Michigan.

Soit 7 équipes qualifiables sur 13. Hé, juste comme la B1G…

Mountain West

Fresno State (champions), Utah State (finalistes), Boise State, San Diego State, San Jose State, Colorado State.

Soit 6 ‘State’ qualifiables sur 12.

Conference USA

Rice (champions), Marshall (finalistes), East Carolina, Middle Tennessee, Florida Atlantic, Texas San Antonio, North Texas, Tulane.

Soit 8 qualifiables sur 14. Avec FAU dans le lot. Une saison à la n’importe quoi, je vous ai dit…

Sun Belt

Louisiana Lafayette (champions), Arkansas State, Western Kentucky, Louisiana Monroe, South Alabama, Troy, Texas State.

Soit 7 qualifiables sur 8 équipes. Take this, B1G !!

Independants

Notre Dame, Brigham Young, Navy.

Soit 3 qualifiables.

Au total, nous avons donc 75 équipes qualifiables. Comme il y a cette saison 70 places disponibles, nous n’aurons pas d’équipes à 5-7 qualifiées… Par contre, 5 équipes (yes, we’re looking at you with tears in our eyes, Sun Belt) resteront au bord de la route… Happy end, my ass !!

Not really football stuff… and then what ???

Des difficultés techniques nous contraignent à volontairement limiter cette partie que vous aimez tant. Stupid Internet provider. Go to hell.

Oui, la connection Internet de Verchain cette semaine, c’est un peu ça :

hebergeur d'image

Ou c’est à peu près aussi moisi que Renner qui interroge les fans sur Renner…

Ou aussi nul que les mauvais perdants. Roll Tide !

hebergeur d'image

 

Whatever, we LOVE Gus Malzahn…

Et même si on trouve un paquet de cendres résultant d’une crémation à Jordan Hare Stadium

Verchain a eu sa PS4 cette semaine. Niveau graphique, c’est pas tellement le top…

Mais c’est tellement mieux qu’une (fausse) conférence de presse d’Urban Meyer…

Ou que des pitres célébrant la non-inculpation de Jameis Heisman…

hebergeur d'image

Bien moins sympa que la nouvelle girlfriend de Kyle Van Noy (avec une petite pensée pour l’ami Louvressac), Miss Utah 2013…

hebergeur d'image

Et pour finir, j’ai moi aussi un petit message pour mon provider Internet :

hebergeur d'image

Cheerleaders

They ARE the reason why we love college football. And they are in the College Football Report. Enjoy. Ou pas…

hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image
hebergeur d'image

Well, ladies and gentlemen, it’s over. For the season, that is. The CFR, that is. Enjoyed doing that suff, on this very website.

La version téléchargeable est disponible ici.

Après trois années à commenter le football sous toutes ses formes, Verchain a rejoint la rédaction de The Blue Pennant en 2013 pour vous proposer son College Football Report et quelques autres fantaisies, en exclusivité.

10 Commentaires

10 Comments

  1. Verchain

    9 décembre 2013 à 08h38

    Petite correction… Car Verchain ne sait pas compter…

    Il y avait 79 équipes éligibles… Eh oui…

    • Ryujii

      9 décembre 2013 à 10h19

      Et celles qui sont restées sur le carreau sont:

      MAC: Toledo, Central Michigan

      MWC: San Jose State

      USA: Florida Atlantic

      Sunbelt: Louisiana Monroe, Texas State, Troy, Western Kentucky, South Alabama

      • Ben

        9 décembre 2013 à 11h19

        J’avais raison pour Oklahoma choisi à la place de Oregon 🙂
        Le Sugar ayant signé un deal avec la Big 12 pour avoir un match SEC/Big 12 à partir de l’an prochain, pas moyen qu’ils laissent sur le carreau les Sooners pour Oregon.

        Et je vais faire le vieux con mais ce système de playoffs qui se prépare me plait de moins en moins. Qui aurait été les 4 pour cette saison ? MSU ? Baylor ? Stanford pour le 4e spot ? Et voir un Iron Bowl II en demi-finale (à Pasadena!!) ça pique un peu. Avec ce système, l’Iron Bowl de cette année perd considérablement de sa valeur. Bama restant dans la course avec des playoffs alors que cette année, ils ont tout perdu sur ce match. On l’a souvent dit mais les playoffs en college football, c’est la saison régulière.

        Avoir la possibilité avec ce système de voir un Rose Bowl avec deux équipes de la SEC, bah franchement ça fait mal au coeur. Je n’ai pas peur de le dire, mais je préfère encore le BCS.

        • yacine

          9 décembre 2013 à 22h09

          Moi j’aurais préféré que t’aies tord à ce niveau là…:p
          Mais on tombe où c’était prévu, l’Alamo, et puis face à Texas ça pourrait donner quelque chose de plutôt pas mauvais.

          Pour le système de playoffs, alors les 4 qui auraient été repris aurait été les numéros de 1 à 4…avec donc Auburn et le Tide représentant la SEC et pour le 4ème spot il aurait fallut faire confiance à « leur » décision ou ils prennent en compte tout et n’importe quoi pour leur classement 😉
          Je crois que ça va être un système perfectible au fil des ans, moi ce qui m’ennuie le plus c’est le système à 4 pour connaitre le champion…J’aurais aimé voir un système à 10 équipes, pour pouvoir vraiment avoir du jeu et pourquoi pas des très grosses surprises (sur un match tout est envisageable right NIU ?).

        • Ryujii

          10 décembre 2013 à 11h47

          Oui tu avais bien raison, je voyais pas OU monter si haut en gagnant le Bedlam Game.

          De toute façon les PO à 4 équipes ça reste une blague.

          ce sera plus intéressant quand il y en aura 16. Et pourquoi pas garder les meilleur bowl pour ces équipes en PO une fois éliminées.

          De toute façon les qualif doivent se faire sportivement et non sur des critères purement subjectif que le sacro-saint dieu Money aurait décidé. Du coup une réorganisation des conférences serait nécessaire.

  2. Tom

    9 décembre 2013 à 18h10

    Le dernier College Football Report de l année ? J aime pas ! On va faire comment nous maintenant ?
    Hope you will be back next year, really… it was fun, really

    • Verchain

      10 décembre 2013 à 10h10

      I should be back… I should. Thanks for the kind words…

      En attendant, pour avoir ta dose, je pense qu’il te faudra te contenter de Verchain is #NotImpressed de temps à autre, et éventuellement de quelques articles business en fonction de l’actualité… et peut-être un article de déconnade de temps en temps, qu’il faudra que je négocie avec notre maître à tous…

  3. louvressac

    10 décembre 2013 à 12h00

    concernant la sémillante petite amie de kyle van noy
    si elle est comme je le subodore étudiante a provo,alors ça doit certainement être un modèle d’exposition qui n’a pas encore servi !

  4. Pedrolito

    10 décembre 2013 à 22h41

    La cheerleader de Baylor justifie a elle seule une invasion des états unis, quant à la miss Utah je suis pas sur qu’elle ait déjà galérée pour se trouver quelqu’un tiens…

    • Verchain

      11 décembre 2013 à 08h39

      Hint : the Baylor cheerleader is NOT Verchain’s cheerleader of the year.

      The Verchain Awards are coming… To be published before Christmas…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - College Football Report