Suivez-nous

Baylor Bears

[preview] Baylor vs Oklahoma State

Présentation du match entre les Bears de Baylor et les Cowboys d’Oklahoma State

Publié

le

#10 Baylor (8-1) @ #7 Oklahoma State (10-0)

Stillwater, Oklahoma
Boone Pickens Stadium
Samedi 21 novembre 2015
19h30 (Heure Est, 1h30 en France)
LIVE

Nouveau match au sommet de la conférence Big 12 pour Baylor, une semaine après la défaite à domicile face aux Sooners d’Oklahoma (34-44). Il faut dire que le calendrier de la conférence a certainement gardé le meilleur pour la fin, avec des affrontements à la pelle entre les meilleures équipes lors des dernières semaines de la saison. Pour le moment, les Cowboys d’Oklahoma State mènent la danse, mais ils doivent encore affronter Baylor et Oklahoma, peut-être les deux meilleures équipes de la conférence. Et Baylor devra encore se déplacer à TCU après l’affrontement de ce week-end contre les Cowboys. Autant dire que beaucoup de choses peuvent encore se passer, et bien malin celui qui peut d’ores et déjà désigner un champion de conférence.

WR Corey Coleman, Baylor

Du côté de Baylor, on commençait déjà à crier au scandale après la publication du premier classement du comité CFP qui laissait les Bears hors du top 4 malgré une fiche parfaite. Et puis ceux-ci se sont effondrés contre Oklahoma, se tirant une belle balle dans le pied et réduisant comme peau de chagrin leurs chances de disputer une demi-finale nationale.

Il est vrai que la perte de QB Seth Russell (2104 yds, 29 Tds, 6 INTs) fut un vrai coup dur, et on ne saura jamais ce qu’il aurait pu se passer contre Oklahoma s’il avait été titulaire à son meilleur niveau. Pourtant, QB Jarett Stidham (1007 yds, 11 Tds, 2 INTs) n’a pas démérité, et l’avenir du programme de Baylor s’annonce brillant avec un meneur de jeu dont la marge de progression est encore importante. Il pourra tenir sa place malgré une frayeur samedi dernier et une blessure au dos contractée dans le premier quart-temps. Il sera encore bien épaulé par RB Shock Linwood (1149 yds, 9 Tds), toujours impressionnant, et pourra surtout compter sur le fantastique WR Corey Coleman (1229 yds, 20 Tds), menace de tous les instants pour la défense adverse.

En défense, on surveillera les pass rusher DE Shawn Oakman et DE Jamal Palmer qui tâcheront de mettre la pression sur le quarterback adverse, tandis que LB Grant Campbell aura également un rôle important au centre de l’escouade.

QB Mason Rudolph, Oklahoma State

Depuis leur éclatante victoire contre TCU il y a deux semaines (49-29), les Cowboys d’Oklahoma State ne peuvent plus se cacher et viennent même de grimper jusqu’au 4ème rang du classement AP.

Petite surprise de la saison dans cette conférence Big 12, ils veulent maintenant confirmer et viser le titre de la conférence avant de ne pourquoi pas penser à une éventuelle qualification pour le College Football Playoff qui serait un exploit pour le programme de Stillwater. A la baguette de cette belle équipe se trouve coach Mike Gundy, mais aussi QB Mason Rudolph (3161 yds, 18 Tds, 8 INTs), une des révélations de la saison. Au sol, le coureur principal est RB Chris Carson (446 yds, 4 Tds), mais notons tout de même l’apport du second QB JW Walsh avec déjà 10 touchdowns à la course ! Côté receveur, une excellente paire formé par WR James Washington (820 yds, 7 Tds) et WR David Gilden (714 yds, 3 Tds), sans oublier WR Marcell Ateman (590 yds, 5 Tds) qui apporte une menace supplémentaire. En défense, de nombreux talents capables de fermer le bec à une attaque de la trempe de celle de TCU, avec pour leader le formidable DE Emmanuel Ogbah (11 sacks) qui pourrait bien poser de sérieux soucis au freshman QB adverse. On peut également citer LB Chad Whitener ou la redoutable paire de safety formée par S Tre Flowers et S Sterns Jordan, le meilleur plaqueur de l’équipe.

Dans un match aussi important avec deux escouades offensives de feu, le tableau d’affichage pourrait bien chauffer ce week-end à Stillwater ! Le duel à distance entre QB Jarrett Stidham et QB Mason Rudolph promet une belle bataille entre deux jeunes quarterbacks bourrés de talent, et celui qui parviendra à garder son calme et surtout à commettre le moins d’erreur aura de grandes chances de mener son équipe à la victoire. Dans cette conférence un peu folle, une victoire de Baylor chez la dernière équipe invaincue pourrait ben encore une fois rebattre les cartes.

Pronostic : Baylor 48, Oklahoma State 44.

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

Lire la suite
Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Baylor Bears

QB Anu Solomon nommé titulaire à Baylor

Transféré d’Arizona au cours de l’intersaison, l’ancien quarterback des Wildcats a été préféré à l’ancien titulaire, le sophomore QB Zach Smith.

Publié

le

Credit photo : Elizabeth Sherman, SicEm365

Petite surprise sur le campus de Waco (Baylor) : le nouveau coach des Bears, Matt Ruhle a nommé l’ancien joueur des Wildcats d’Arizona, le senior QB Anu Solomon, au poste de quarterback titulaire pour le match face à Liberty (FCS).

Quarterback très prolifique au début de sa carrière dans l’Arizona (6922 yards pour 49 TD contre 16 INT seulement), il a connu une saison 2015 difficile perdant son poste de titulaire l’an passé au profit de QB Brandon Dawkins.

Cette décision est clairement une surprise étant donné l’excellente fin de saison du sophomore QB Zach Smith à qui semblait réservé le rôle de leader de l’attaque. Ce dernier avait notamment conclu sa campagne 2016 avec une superbe performance lors du Cactus Bowl remporté face à Boise State : 375 yards à la passe pour 3 TD.

Coach Matt Ruhle a-t-il voulu marquer son territoire en nommant son homme à la tête de l’attaque des Bears ? Les aptitudes de l’ancien Wildcat correspondent-elles mieux aux nouveaux systèmes en place ?

Toujours est-il que QB Anu Solomon semble avoir réussi son pari car son choix de rejoindre Baylor après avoir obtenu son diplôme de l’université Arizona avait suscité de nombreuses interrogations.

Lire la suite

Baylor Bears

L’ancien running back de Tennessee, WR Jalen Hurd, transféré à Baylor

Le nouveau joueur de Baylor devrait changer de position et évoluer comme receveur avec les Bears.

Publié

le

Crédit photo : Andy Lyons/Getty Images

Belle prise pour coach Matt Ruhle et les Bears de Baylor : le programme de Waco (Texas) a pris tout le monde par surprise en s’assurant les services de l’ancien running back titulaire des Volunteers de Tennessee qui en a fait l’annonce via son compte Twitter.

En 2015, WR Jalen Hurd a réussi l’une des saisons les plus mémorables de l’Histoire du programme de Tennessee lors de son année sophomore en courant pour 1288 yards, la 7ème meilleure performance de l’Histoire des Vols.

Sa décision de quitter le programme de Knoxville (Tennessee) avait d’ailleurs surpris tout le monde alors qu’il ne lui manquait que 443 yards au sol pour battre le record de l’université Tennessee toujours détenu par Travis Henry. En trois ans avec les Vols, il a réussi 2635 yards au sol pour 20 TD.

A la fin du mois d’octobre 2016, WR Jalen Hurd aurait pris la décision de changer de position afin d’améliorer ses chances d’être drafté par une équipe de la NFL. Bruce Feldman du réseau Fox a d’ailleurs confirmé cette information :

En raison des règlements NCAA concernant les étudiants-athlètes transférés, WR Jalen Hurd, ne sera pas éligible en 2017 et devra attendre 2018 pour porter le maillot des Bears.

Lire la suite

Baylor Bears

Une femme nommée à la présidence de l’université Baylor

Dr Linda A. Livingstone succède au président par intérim, David Garland.

Publié

le

Crédits : Twitter/@gwhatchet

Pour la première fois de son Histoire longue de 172 ans, l’université Baylor a choisi de nommer une femme, Dr. Linda A. Livingstone, à sa présidence.

Évidemment, on ne peut s’empêcher de penser que ce choix n’est probablement pas étranger au scandale d’agressions sexuelles commises sur plusieurs femmes qui touche le programme de football de l’université Baylor depuis près d’un an.

En mai dernier, une enquête interne commandée à la firme Pepper Hamilton avait révélé un vaste scandale d’agressions sexuelles couvertes à plusieurs reprises par l’administration. Le président de l’université Ken Starr, le directeur athlétique Ian McCaw et le coach Art Briles ont été renvoyés suite à ces révélations.

Linda A. Livingstone succède ainsi au président par intérim, David Garland.

Lire la suite

Baylor Bears

Art Briles se défend dans une lettre publique

Publié

le

L’ancien coach des Bears de Baylor a publié une lettre dans laquelle il se défend d’avoir couvert plusieurs cas d’agressions sexuelles durant son passage sur le campus de Waco (Texas).

« Malgré l’insistence de certaines personnes de mon entourage qui m’en dissuadaient, je ne peux plus rester silencieux. Que ce soit bien clair, je n’ai pas couvert des cas de violences sexuelles. Je n’ai eu aucun contact avec qui que ce soit qui prétend être victime d’une agression sexuelle. Je n’ai jamais fait obstruction à la justice sur et hors du campus » – Art Briles, ex-head coach de Baylor.

Pour rappel, Art Briles a été renvoyé de son poste de head coach en mai 2016 après la révélation d’une enquête concernant de nombreuses agressions sexuelles commises par des joueurs des Bears.

Le mois dernier, les régents de l’université Baylor ont publié un rapport démontrant que Art Briles avait délibérément caché des informations concernant des comportements répréhensibles de certains jours des Bears.

À 61 ans, Art Briles a répondu à ces accusations dans une lettre indiquant que ces déclarations ont été sorties de leur contexte. Il a aussi demandé une transparence totale de la part de l’université Baylor.

« Rumeurs, innuendo, messages, emails et commentaires hors-contexte n’ont rien à faire dans une véritable mission visant à faire le jour sur des faits. La clé pour que cette université grandisse commence par plus de transparence et non en sélectionnant les messages. Cela participe, ou pire, cela suscite de l’injustice envers les victimes, les accusés et toute la Nation Baylor. Je souhaite et je pris pour que ceux qui alimentent une telle désinformation cessent immédiatement. Cela dure depuis trop longtemps » – Art Briles, ex-head coach de Baylor.

Lire la suite
Publicité

NCAA sur Twitter

Articles les plus lus