Suivez-nous

Michigan State Spartans

[preview] Michigan State vs Ohio State

Présentation du match entre les Spartans de Michigan State et les Buckeyes d’Ohio State.

Publié

le

#9 Michigan State (8-1) @ #3 Ohio State (10-0)

Columbus, Ohio
Ohio Stadium
Samedi 21 novembre 2015
15h30 (heure Est, 21h30 en France)
LIVE

Dernière ligne droite dans la saison de College Football, et chaque grosse affiche est maintenant décisive dans la course au Playoff. Ce gros match de la Big Ten Est ne fait pas exception à la règle, alors malheur au vaincu ! Les Spartans de #9 Michigan State se déplacent dans l’état voisin de l’Ohio pour y affronter le champion en titre et actuel #2 au classement AP, les Buckeyes de #3 Ohio State.

QB Connor Cook, Michigan State

Après la défaite crève-coeur à Nebraska il y a deux semaines, #9 Michigan State n’a pas encore perdu sa saison. Les Spartans peuvent encore espérer remporter la conférence et pourquoi pas décrocher une place en demi-finale nationale, mais désormais le moindre faux pas est interdit. Et pour ce périlleux déplacement dans l’Ohio, coach Mark Dantonio va avoir besoin d’une équipe à 100 % de ses capacités, à commencer par QB Connor Cook (2482 yards, 21 TD, 4 INTs). Blessé la semaine dernière en début de rencontre, il n’a pas joué de la deuxième période lors de la victoire contre Maryland (24-7) et a été bien suppléé par le backup QB Tyler O’Connor (44 yards, 1 TD, 1 INT) qui s’est contenté de distribuer le jeu au sol. Les fans de #9 Michigan State scruteront avec angoisse le bulletin de santé du meneur de jeu cette semaine, en espérant qu’il puisse tenir sa place samedi.

Au sol, les Spartans présentent une rotation intéressante entre trois bons éléments, RB LJ Scott (519 yards, 9 TD), RB Madre London (405 yards, 3 TD) et RB Gerald Holmes (392 yards, 6 TD). Holmes étant celui qui a porté le plus de ballons lors des deux dernières rencontres, il devrait à nouveau être le porteur de balle principal ce week-end. Dans les airs, la menace principale reste WR Aaron Burbridge (1021 yards, 6 TD) qui a réellement explosé cette saison pour son année senior.

En défense, toujours beaucoup de talents qui devront évoluer à leur meilleur niveau pour contrer la machine #3 Ohio State. La ligne défensive est toujours emmenée par DE Shilique Calhoun, un des meilleurs pass rusher du pays. Derrière, LB Riley Bullough est la pierre angulaire de cette défense et le meilleur plaqueur de l’équipe, tandis que la paire de safety formée par S Demetrious Cox et S Montae Nicholson est sans doute l’une des plus solides de la Big Ten.

RB Ezekiel Elliott, Ohio State

Face à des Spartans qui joueront le couteau entre les dents car n’ayant plus le droit à l’erreur, on retrouve donc des Buckeyes de #3 Ohio State qui laissent une impression légèrement semblable à celle des Seminoles de l’année dernière : une équipe championne en titre mais loin d’être impressionnante, qui doit plus sa fiche parfaite à la faiblesse de son calendrier qu’à son niveau de jeu largement perfectible. Jusqu’à maintenant, pourrait-on dire, car la bande de coach Urban Meyer va jouer coup sur coup les deux plus gros matchs de sa saison : contre #9 Michigan State, puis à #12 Michigan.

Si les Buckeyes veulent défendre leur titre lors du College Football Playoff, eux aussi n’ont plus le droit à l’erreur. L’équipe est à nouveau emmenée par QB JT Barrett qui a regagné sa place de titulaire aux dépens d’un QB Cardale Jones qui n’aura jamais vraiment réussi à convaincre. L’arme offensive numéro un des Buckeyes reste toutefois le formidable RB Ezekiel Elliott (1425 yards, 16 TD) qui aura peut-être son mot à dire dans la course au Heisman Trophy. Quel que soit le quarterback aligné, la cible prioritaire reste WR Michael Thomas (651 yards, 8 TD) qui réalise une excellente saison.

La défense des Buckeyes n’a pour le moment jamais rencontré de véritable opposition, le match de samedi sera donc un véritable test pour l’escouade emmenée par le DE star Joey Bosa. Ses statistiques ne sont peut-être pas aussi impressionnantes que l’an passé, mais il faut signaler qu’il est régulièrement bloqué par trois joueurs offensifs en même temps ! Il faudra aussi garder un œil sur LB Raekwon McMillan, très en forme actuellement.

Si #3 Ohio State partira forcément favori de cette rencontre, mieux vaut ne pas crier victoire trop tôt. Il sera intéressant de voir le niveau de jeu des poulains d’Urban Meyer face à une opposition véritable dans un match qui pourrait être une finale de conférence avant l’heure. La clé du match réside peut-être dans l’état de santé de QB Connor Cook, toujours incertain. Si celui-ci parvient à tenir sa place de titulaire et à évoluer à son meilleur niveau, il pourrait bien poser de sérieux soucis à la défense des Buckeyes. S’il n’est pas tout à fait remis, voir absent, il sera très compliqué pour les Spartans d’espérer repartir avec la victoire. Mais avec un titre de division et une éventuelle qualification en play-offs en ligne de mire, rien n’est impossible.

Pronostic : Michigan State 31, Ohio State 24.

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Michigan State Spartans

Jonathan Smith arrive à Michigan State comme head coach des Spartans

Quelques heures après la fin de la saison régulière, l’université Michigan State a annoncé l’embauche du head coach d’Oregon State, Jonathan Smith, au même poste chez les Spartans.

Publié

le

Crédit photo : Getty Images

À peine quelques heures après la lourde défaite (31-7) des Beavers face à leur rival Oregon, une autre mauvaise nouvelle est arrivée du côté de Corvallis (Oregon) : l’ancien étudiant de la fac et head coach du programme de football, Jonathan Smith, a décidé de quitter Oregon State.

Il faut dire qu’il était très convoité depuis qu’il a pris les rênes des Beavers en 2018. Son bilan à Corvallis est de 34-35 mais les Beavers ont franchi un palier depuis deux saisons remportant 18 victoires lors des 25 derniers matchs. Jonathan Smith a notamment été nommé meilleur coach de la Pac-12 en 2022 lors de sa meilleure saison comme head coach d’Oregon State (bilan de 10-3 et une 17ème place nationale).

Il va prendre la succession de Mel Tucker qui a été renvoyé, le 27 septembre dernier, pour faute grave suite à des accusations de méconduite sexuelle envers une conférencière venu sensibiliser les étudiants-athlètes de l’université Michigan State concernant… les agressions sexuelles.

En 2021, Mel Tucker avait signé un nouveau contrat avec les Spartans à hauteur de 95 millions de $. Il restait 79 millions de $ que l’université refuse de lui payer.

Le coach du secondary, Harlon Barnett, a assuré l’intérim pour le reste de la saison que les Spartans ont conclu avec un bilan de 4-8 suite à la défaite 42-0 au Ford Field de Detroit face au rival Penn State.

Reconnu comme l’un des meilleurs « développeurs de talent » parmi les head coachs de la NCAA, Jonathan Smith est régulièrement comparé à une légendes Spartans, Mike Dantonio, dont le passage à East Lansing avait permis à Michigan State de terminer à six reprises dans le Top 15 national de 2010 à 2017. Les Spartans ont également participé au College Football Playoff en 2015.

Jonathan Smith est un ancien quarterback walk-on qui était le leader offensif de la fabuleuse épopée des Beavers en 2000 (11 victoires et une 4ème place nationale). Après quatre saisons comme coordinateur offensif avec les Huskies de Washington (de 2014 à 2017) qu’il a aidé à emmener en playoffs en 2016, il a fait son retour dans son alma mater, en 2018. Auparavant, il est passé par Boise State, Montana et Idaho comme coach de position.

Lire la suite

Michigan State Spartans

Michigan State renvoie son head coach Mel Tucker

L’université Michigan State a officiellement renvoyé le head coach des Spartans, Mel Tucker, une semaine après l’avoir informé que son contrat serait rompu pour faute grave.

Publié

le

Crédit photo : Al Goldis, AP

L’issue semblait inévitable. Elle a été confirmée officiellement en ce mercredi 27 septembre : Mel Tucker n’est plus le head coach des Spartans de Michigan State.

L’université Michigan State reproche au futur ex-head coach des Spartans des « comportements reconnus et incontestés qui ont suscité un manque de respect, un mépris et ont forcé le ridicule public à l’égard de l’université ».

Le 9 septembre dernier, USA Today a révélé que Mel Tucker était visé par une enquête interne suite à des accusations de harcèlement sexuel de la part de Brenda Tracy, une activiste et collaboratrice de l’université qui a survécu à un viol collectif par des athlètes-étudiants à la fin des années 90. Selon l’article publié par USA Today, Mel Tucker lui aurait fait des commentaires à caractère sexuel et se serait masturbé en avril 2022 lors d’un appel téléphonique avec Brenda Tracy.

Cette dernière aurait contacté l’université Michigan State en décembre 2022, plusieurs mois après les faits reprochés. L’université Michigan State a immédiatement ouvert une enquête interne dont les conclusions ont été communiquées à l’université le 25 juillet dernier. Mel Tucker a alors été convoqué à une entretien officiel prévu le 5 octobre. Aucune sanction n’a été annoncée envers le head coach des Spartans avant la publication de l’artice de USA Today, en septembre.

Mel Tucker conteste ce qui lui est reproché. Selon ses avocats, la relation entre le futur ex-head coach des Spartans et Brenda Tracy était « entre adultes consentants » et relève de la sphère privée. S’il ne nie pas la plupart des faits, Mel Tucker conteste que son comportement fût « non-professionnel et non-éthique » puisqu’ils étaient totalement privés et n’engageaient pas la répuation de l’université Michigan State.

Il semble que ses avocats n’ont pas convaincu l’administration du campus d’East Lansing qui n’a pas attendu l’entretien du 5 octobre pour se séparer du head coach des Spartans.

Ce dernier n’a pas hésité à sous-entendre que toute cette histoire était montée de toute pièce afin de mettre fin au contrat de 95 millions de $ sur 10 ans signé entre les deux parties en décembre 2021.

En février 2020, Mel Tucker avait été débauché de Colorado par l’université Michigan State qui en avait fait l’un des head coachs les mieux payés du pays en lui offrant un contrat garanti monstre. Le bilan de Mel Tucker en tant que head coach des Spartans ? 20-14. Pas forcément à la hauteur des attentes lors de la signature de son contrat.

Son licenciement pour faute grave lui coutera donc environ… 80 millions de $.

Les candidats à la succession de Mel Tucker

Ce renvoi de Mel Tucker dès le mois de septembre va permettre à Michigan State d’être en excellente situation afin de trouver le prochain head coach des Spartans.

Les actuels head coachs des Wildcats de Kansas State, Chris Klieman, et des Jayhawks de Kansas, Lance Leipold, font partie des favoris pour succéder à Mel Tucker. Les noms de HC Sean Lewis (Colorado), HC Mike Elko (Duke), HC Matt Campbell (Iowa State) et HC Jonathan Smith (Oregon State) reviennent également régulièrement.

Michigan State est un programme de la Big Ten qui a participé à des bowls du Nouvel An à plusieurs reprises ces dernières années. Aucun doute que le poste de head coach des Spartans est déjà l’un des plus convoités.

Le coordinateur défensif Harlon Barnett a été nommé head coach par intérim pour la fin de la saison 2023.

Lire la suite

Michigan State Spartans

Mel Tucker suspendu par Michigan State suite à des accusations d’harcèlement sexuel

L’université Michigan State a annoncé la suspension du head coach de l’équipe de football, Mel Tucker, quelques heures après que des accusations d’harcèlement sexuel aient été rendues publiques par USA Today et ESPN.

Publié

le

Crédit photo : Jay LaPrete

Lors d’une conférence de presse improvisée, dimanche 10 septembre, le directeur athlétique de l’université Michigan State, Allan Haller, a annoncé que le head coach des Spartans, Mel Tucker, était immédiatement suspendu sans salaire en raison d’une enquête interne suite à des accusations d’harcèlement sexuel de la part de la porte-parole d’une organisation qui lutte contre… la harcèlement sexuel et les violences sexuelles envers les femmes.

La présidente par intérim de l’université Michigan State, Teresa Woodruff, était présente aux côtés d’Allan Haller pour soutenir cette décision.

« L’objectif de l’université a été et reste axé sur la conduite d’une enquête juste, approfondie et impartiale et sur le déroulement des processus. » – Allan Haller, directeur athlétique de Michigan State.

La plaignante, Brenda Tracy, qui représente une organisation à but non-lucratif luttant contre les violences sexuelles envers les femmes notamment dans le sport universitaire, aurait indiqué aux enquêteurs de l’université que Mel Tucker lui a offert des cadeaux et fait régulièrement des allusions à caractère sexuel. Le head coach des Spartans se serait également masturbé lors d’un appel téléphonique avec elle ce qu’il a confirmé tout en indiquant qu’elle était consentante.

Dans sa déclaration, Allan Haller a indiqué avoir été informé de la plainte de Brenda Tracy, en décembre 2022. L’université Michigan State a immédiatement ouvert une enquête interne pour évaluer si le head coach des Spartans avait enfreint les réglements d’inconduite sexuelle du campus d’East Lansing. Les enquêteurs ont finalisé leur rapport en juillet dernier concluant que Mel Tucker devait être auditionné par le comité de discipline de l’université afin de décider s’il devait être sanctionné. Cette audition est prévue les 5 et 6 octobre prochain.

Le coach du secondary, Harlon Barnett, occupera le poste de head coach par intérim jusqu’à l’audition de Mel Tucker devant le comité de discipline de l’université Michigan State prévue les 5 et 6 octobre prochains. Le légendaire Mark Dantonio fera son retour comme head coach associé.

Mel Tucker devra donc attendre le début du mois d’octobre pour connaitre la décision le concernant. Toutefois, il est plus que probable qu’il sera écarté de son poste avec pour conséquence la perte des 77 millions de $ garantis restant au contrat de 10 ans qu’il avait signé en novembre 2021.

Le timing de cette décision de l’université Michigan State laisse sans voix. Alors que la direction athlétique est au courant des conclusions de l’enquête interne depuis le mois de juillet, en plein scandale à Northwestern qui a couté son poste à Pat Fitzgerald, elle a décidé de ne rien faire préférant suivre le sacro-saint « processus ». On peut surtout se demander si elle n’a pas décidé d’étouffer l’affaire avant de devoir agir suite aux révélations dans la presse.

Lire la suite

Michigan State Spartans

Mel Tucker visé par une enquête interne pour harcèlement sexuel

Selon USA Today, le head coach des Spartans de Michigan State serait visé par une enquête interne suite à des accusations d’harcèlement sexuel… par une célèbre activiste elle-même victime d’un viol collecif à la fin des années 90.

Publié

le

Crédit photo : Getty Images

L’histoire semble à peine croyable tant elle est épouvantable : Brenda Tracy, célèbre activiste qui milite en soutien aux femmes violées et elle-même victime d’un viol collectif par des joueurs de Colllege Footbal en 1998, accuse le head coach des Spartans de l’avoir harcelée sexuellement au téléphone.

Mel Tucker et Brenda Tracy s’étaient associés professionnellement, il y a deux ans, dans le but de lutter contre… le harcèlement envers les femmes.

Brenda Tracy a porté plainte auprès de l’université Michigan State en décembre dernier. Depuis, l’université du campus d’East Lansing a fait appel à un enquêteur dont les conclusions auraient été communiquées à l’administration en juillet. L’audition de Mel Tucker pour évaluer si le head coach de Michigan State a enfreint le règlement interne de l’université aura lieu les 5 et 6 octobre prochain, au cours de la bye week des Spartans.

Mel Tucker aurait avoué s’être masturbé lors d’un appel téléphonique avec Brenda Tracy mais conteste la version de la plaignante indiquant qu’elle était consentante.

Brenda Tracy et Mel Tucker se sont rencontrés en aout 2021 lorsque la militante était invitée par l’université Michigan State dans le cadre d’une campagne de sensibilisation contre les agressions sexuelles envers les femmes. Brenda Tracy a même été nommée capitaine d’honneur lors du spring game des Spartans en 2022.

Pour rappel, l’université Michigan State a déjà été critiquée par le passé, notamment à cause de sa gestion controversée des abus sexuels de Larry Nassar, l’ancien médecin officiel de la direction athlétique et ancien médecin de l’équipe américaine de gymnastique, qui a abusé sexuellement de plus de 300 gymnastes. Larry Nassar a été condamné à plus de 40 ans de prison en 2018.

À 51 ans, Mel Tucker débute sa 4ème saison à la tête du programme de football des Spartans. Il a signé un contrat monstre de 10 ans pour 95 millions de $, en novembre 2021. Ce contrat financé par deux donateurs richissimes est garanti à 100%… sauf en cas de renvoi « pour toute conduite condamnable sur le plan de la morale ».

Lire la suite

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus