Suivez-nous

Saison Régulière

Le journal des Rivalry Games – Semaine 9

Chaque vendredi, Nicolas Meichel vous proposera une présentation complète des Rivalry Games de la semaine : un véritable saut dans l’univers infernal de ces matchs entre programmes qui aiment s’haïr mutuellement.

Publié

le

Chaque vendredi, Nicolas Meichel vous proposera une présentation complète des Rivalry Games de la semaine : un véritable saut dans l’univers infernal de ces matchs entre programmes qui aiment s’haïr mutuellement.

Trophée en jeu, bilan des confrontations, historique, etc… Vous saurez tout sur ces rencontres explosives qui mettent le feu sur les campus !

Les Rivalry Games de la semaine

Tennessee (4-3) @ #1 Alabama (7-0)
Bryant-Denny Stadium, Tuscaloosa, Alabama
Samedi 26 octobre 2013
15h30 (heure côte Est, 21h30 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Aucun
Bilan des confrontations : Alabama mène 49-38-7
Date du 1er match : 1901
Résultat du dernier match : Alabama 44, Tennessee 13
Historique : Les universités d’Alabama et du Tennessee se sont rencontrées pour la première fois en 1901. Les premières années sont clairement à l’avantage d’Alabama qui remporte 7 des 9 confrontations entre 1903 à 1913. De 1914 à 1950, les 2 universités se rendent coup pour coup mais aucune n’arrive vraiment à prendre le dessus sur la durée. Tennessee domine les années 1950 tandis que les années 1960 sont équilibrées. C’est à partir de 1971 que le Crimson Tide (Alabama) va débuter une domination sans partage sur les Volunteers. En effet, entre 1971 et 1981, Alabama remporte 11 succès d’affilée sur Tennessee. Entre 1986 et 1994, le Crimson Tide remporte 8 des 9 confrontations (dont un nul), tendance qui s’inversera à partir de 1995 où les Volunteers vont débuter une série de 7 victoires consécutives. Aujourd’hui, la rivalité penche à nouveau que d’un coté puisque le Crimson Tide d’Alabama, la meilleure équipe universitaire du pays, est invaincu contre Tennessee depuis 2007.

 

Penn State (4-2) @ #4 Ohio State (7-0)
Ohio Stadium, Columbus, Ohio
Samedi 26 octobre 2013
20h00 (heure côte Est, 02h00 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Aucun
Bilan des confrontations : Ohio State mène 14-8
Date du 1er match : 1912
Résultat du dernier match : Ohio State 35, Penn State 23
Historique : Même si le premier match entre Penn State et Ohio State a eu lieu en 1912, seulement 22 rencontres ont été jouées entre les 2 universités. En effet, avant 1990, Penn State et Ohio State ne se retrouvaient pas dans la même conférence, rendant ainsi leurs confrontations très rares. En 1990, les Nittany Lions (Penn State) rejoignent la conférence Big Ten où se trouve Ohio State. Depuis cette date, une rencontre annuelle est prévue. Au début des années 2010, les 2 universités sont touchées par divers scandales (abus sexuels à Penn State, violation des règles NCAA à Ohio State), ce qui aura pour conséquence la non-comptabilisation de plusieurs matchs. Ohio State a depuis repris sa marche en avant, alors que Penn State est toujours banni de postseason (bowls…) jusqu’en 2015.

 

Fresno State #17 (6-0) @ San Diego State (3-3)
Qualcomm Stadium, San Diego, Californie
Samedi 26 octobre 2013
22h30 (heure côte Est, 04h30 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Oil Can
Bilan des confrontations : San Diego mène 27-21-4
Date du 1er match : 1923
Résultat du dernier match : Fresno State 52, San Diego State 40
Historique : Les 2 universités évoluent chacune dans la même conférence, la Moutain West Conference (MWC). Elles se disputent à chaque confrontation l’Oil Can Trophy. Le tout premier match entre les Bulldogs (Fresno State) et les Aztecs (San Diego State) remonte à 1929, et a été remporté par San Diego State sur le score de 12 à 2. La rivalité a depuis plusieurs fois été mis en suspens, comme entre 1979 et 1991, ou encore entre 1999 et 2011, dû à des changements de conférence par l’une des 2 universités,. Heureusement, ce n’est plus le cas aujourd’hui puisque les Bulldogs ont rejoint la MWC et donc les Aztecs en 2012, nous garantissant ainsi une rencontre annuelle pour de nombreuses années.

 

UNLV (4-3) @ Nevada (3-4)
Mackey Stadium, Reno, Nevada
Samedi 26 octobre 2013
18h05 (heure côte Est, 00h05 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Fremont Cannon
Bilan des confrontations : Nevada mène 23-15
Date du 1er match : 1969
Résultat du dernier match : Nevada 42, UNLV 37
Historique : La rivalité entre UNLV et Nevada, baptisée « la bataille du Nevada », est assez récente puisque le premier match entre les 2 universités remonte seulement à 1969. A chaque confrontation, le Wolf Pack (Nevada) et les Rebels (UNLV) se disputent le Fremon Cannon (le canon de Fremont). Ce trophée a une place à part dans le monde du football universitaire puisque qu’il est à la fois le plus lourd et le plus cher de tous. Le canon est une réplique d’un canon du 19è siècle ayant accompagné l’explorateur et politicien américain John C. Frémont, dans son expédition dans le Nevada au milieu du siècle. Le chariot en bois du canon est peint de la couleur de l’université ayant remporté le trophée, à savoir en bleu pour Nevada, et en rouge pour UNLV. Le Wolf Pack domine largement son rival ces dernières années, puisque Nevada reste sur pas moins de 8 victoires consécutives depuis 2005.

 

Miami (Ohio) (0-7) @ Ohio (5-2)
Peden Stadium, Athens, Ohio
Samedi 26 octobre 2013
14h00 (heure côte Est, 20h00 en France)
 en rediffusion sur TBP TV

Trophée en jeu : Aucun
Bilan des confrontations : Miami (Ohio) mène 52-35-2
Date du 1er match : 1908
Résultat du dernier match : Miami (Ohio) 23, Ohio 20
Historique : Toutes les 2 basées dans l’Ohio, les universités de Miami et d’Ohio ont une longue histoire commune. Depuis 1908, les RedHawks (Miami) et les Bobcats (Ohio) se sont rencontrés 89 fois. Globalement, c’est Miami (Ohio) qui domine la rivalité, avec un bilan positif de 52-35-2. Leur confrontation est baptisée « The Battle of the Bricks » (la bataille des briques), faisant référence aux 2 campus qui sont reconnus pour leur belle construction en briques rouges. Le match de samedi devrait logiquement tourner en faveur des Bobcats, qui affrontent une faible équipe de Miami (Ohio) qui n’a toujours pas remporté la moindre rencontre cette saison.

 

Focus : « Third Saturday in October »

Historique

La rivalité entre les universités d’Alabama et du Tennessee est assez traditionnelle dans sa composition. En effet, comme dans de nombreuses rivalités du monde du football universitaire, l’aspect géographique joue un rôle important. Les Etats de l’Alabama et du Tennessee sont voisins, et à chaque confrontation, la supériorité de l’un sur l’autre est en jeu. De plus, le football est véritablement roi dans ces 2 Etats, ce qui ne fait que renforcer la rivalité entre ces 2 programmes de la Southeastern Conference (SEC).

L’autre aspect important de cette rivalité est le nombre de confrontations entre les 2 universités. Le Crimson Tide et les Volunteers se sont rencontrés 95 fois depuis 1901. Le premier match à eu lieu à Birmingham (Alabama), et les 2 équipes s’étaient séparées sur un score de parité 6 à 6.

Le nom de la rivalité, « Third Saturday in October », est dû à la tradition qui voulait que le match se jouait habituellement au troisième samedi du mois d’octobre. C’est moins le cas aujourd’hui. En effet, à partir de 1992, la SEC s’est divisée en 2 divisions (ce qui complexifie le calendrier), et le match ne s’est déroulé que 6 fois à cette date là entre 1995 et 2012.

Les confrontations entre Alabama et Tennessee sont caractérisées par des séries. Après le nul inaugural de 1901, le Crimson Tide prend le contrôle et domine les Volunteers jusqu’en 1913. En 9 confrontations, Alabama s’impose 7 fois. Ensuite aucun match n’a lieu jusqu’en 1928.

C’est justement à partir de 1928 qu’Alabama et Tennessee vont se rencontrer annuellement. Plusieurs matchs vont rester dans les mémoires.

En 1934, Alabama, invaincu, rencontre Tennessee à Legion Field (Birmingham, Alabama). Dans cette rencontre, le Crimson Tide, guidé par le futur Hall of Famer NFL Don Hutson et Paul « Bear » Bryant, remporta ce match sur le score de 13 à 6, avant d’aller remporter cette année là le titre national. Bryant fut expulsé de ce match pour avoir frapper Phil Dickens, un joueur de Tennessee.

En 1939, #5 Tennessee reçoit #8 Alabama à Knoxville. Les Volunteers, guidés par le légendaire coach Robert Neyland, sont champions nationaux en titre et restent sur 16 victoires consécutives au moment du match. Pour garder leur espoir de titre en jeu, une victoire est indispensable. Grâce à leur défense et leur All American running back George Cafego, Tennessee l’emportera 21 à 0. Malheureusement pour eux, ils n’arriveront pas à conserver leur titre puisqu’ils perdront 14 à 0 contre USC lors du Rose Bowl 1940.

Dans les années 1940, les confrontations entre Alabama et Tennessee sont plutôt équilibrées. En 9 confrontations, le bilan est de 4-3-2 en faveur du Crimson Tide.

Les années 1950 marquent par contre une vraie domination des Volunteers. Tennessee est l’une des meilleures équipes NCAA à ce moment là (2 titres nationaux en 1950 et 1951) et les Vols vont remporter 8 succès contre Alabama, pour 1 défaite et 2 nuls.

Cependant, l’arrivée de Paul « Bear » Bryant à la tête du Crimson Tide en 1958 va radicalement changer les choses. Alabama progresse rapidement sous ses ordres, allant jusqu’à participer à un Bowl en 1959. En 1961, le Crimson Tide, composé de grands joueurs comme Pat Trammell, Lee Roy Jordan ou encore Billy Neighbors, finira la saison invaincu avec un bilan de 11-0, le tout en écrasant Tennessee 34 à 3 cette année là. Ils battront Arkansas au Sugar Bowl à la fin de la saison.

De 1962 à 1964, Alabama est l’une des meilleures équipes du pays, et l’université remporte l’Orange Bowl en 1962, le Sugar Bowl en 1963 et le titre national en 1964. Durant ces années là, les Volunteers sont incapables de rivaliser dans leurs confrontations avec Alabama.

En 1967, cette série prend fin avec une victoire de Tennessee contre #6 Alabama sur le score de 24 à 13. Ce sera la seule défaite du Crimson Tide de toute la saison. Après ce match, les Volunteers ont eu l’honneur d’être sur la couverture du célèbre magazine Sports Illustrated. Cette victoire marque le début d’une série de 4 victoires consécutives contre le Tide.

Mais la roue tourne et les années 1970 seront la décennie d’Alabama, qui va exercer une nette domination, non seulement sur son rival, mais aussi sur l’ensemble du football universitaire. En effet, toujours sous les ordres de Bryant, le Crimson Tide établira un bilan sur la décennie de 103 victoires, pour seulement 16 défaites et un nul. La rivalité avec Tennessee est à sens unique avec 11 victoires d’affilée pour Alabama. Durant ces 10 années là, le Tide remporta 3 titres nationaux, en 1973, 1978 et 1979. Paul Bryant est alors considéré comme l’un des plus grands coachs de l’histoire du football universitaire. Son dernier match avec Alabama sera le Liberty Bowl de 1982, avec une victoire de son équipe 21 à 15 sur Illinois.

Le dernier match de coach Bryant contre Tennessee aura donc également lieu cette année là. Dans un match fou, les Volunteers finiront par s’imposer contre #2 Alabama sur le score de 35 à 28, ce qui sera la première défaite de la saison pour le Crimson Tide, et la première victoire en 11 ans de Tennessee contre le rival. Le coach des Vols, John Majors, fut porté par ses joueurs sur le terrain afin de serrer la main de coach Bryant pour la dernière fois.

Après 4 défaites consécutives entre 1982 et 1985, Alabama reprend le dessus sur Tennessee en 1986, avec une grosse victoire 56 à 26. A partir de cette année et jusqu’en 1994, le Crimson Tide restera invaincu contre les Vols, en remportant 8 des 9 confrontations entre les 2 universités (pour 1 nul).

Le match de 1995 marque cependant un tournant. Les Volunteers, classé #6, se déplace au Legion Field de Birmingham, pour affronter Alabama, classé #12. Tennessee, guidé par le phénomène Peyton Manning, va aborder ce match de la meilleure des façons avec un touchdown sur la première action de la rencontre. Manning trouve son receveur Joey Kent pour une réception de 80 yards permettant aux Vols de mener 7-0 après 11 secondes de jeu. Ce ne sera que le début d’un long calvaire pour le Tide qui va s’incliner sur le score de 41 à 14. Cette victoire sera le début d’une série de 7 succès d’affilée pour Tennessee contre Alabama.

De 2002 à 2006, les oppositions entrent les 2 universités sont très serrées, mis à part en 2002. En effet, sur les 5 matchs ayant eu lieu durant cette période, 4 se sont terminés par 8 points d’écart ou moins.

2007 marque le début d’une nouvelle période de domination pour Alabama. L’arrivée de Nick Saban (en provenance des Miami Dolphins en NFL) à la tête de l’équipe va donner un nouvel élan à une équipe qui a connu des résultats décevants durant la première partie des années 2000. A partir de 2007, Alabama va redevenir une équipe qui gagne, et par la même occasion l’une des meilleures universités du pays.

Entre 2007 et 2012, le Crimson Tide va devenir la place forte du football universitaire en remportant 3 titres nationaux (2009, 2011, 2012), dont un back-to-back (2 d’affilée), le tout en 4 ans seulement. Les Vols ne peuvent pas rivaliser et restent donc actuellement sur une série de 6 défaites consécutives contre leur rival.

Alabama, toujours classé numéro 1 dans l’AP Top 25 actuel, part donc une fois de plus largement favori pour l’opposition de samedi. Cependant, ils devront se méfier des Volunteers qui restent sur une belle victoire contre South Carolina #11.

L’anecdote : Les cigares de la victoire

Dans les années 1950, une nouvelle tradition débuta au sein de cette rivalité. L’entraineur d’Alabama de l’époque, Jim Goostree, commença à distribuer des cigares après chaque victoire de son équipe contre les Volunteers. Les 2 équipes ont gardé cette tradition pendant quelques temps, sauf qu’elles l’ont maintenu secrète, vu que la NCAA interdit les produits liés au tabac.

Les enjeux du match de samedi

– la suprématie de la rivalité est en jeu.
– après avoir battu #11 South Carolina et perdu en prolongations contre #6 Georgia, Tennessee veut continuer à jouer les troubles fêtes en essayant de donner du fil à retordre à la meilleure équipe du pays.
– invaincu et équipe #1 du pays, le Crimson Tide n’a pas le droit à l’erreur si il veut gagner un nouveau titre universitaire, le troisième d’affilée.
– Alabama possède la meilleure défense aux points de toute la NCAA (9,4 pts/match), ce qui rendra les choses très difficiles pour l’attaque de Tennessee, seulement 61è (30,4pts/match).

Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. Jérémy

    28 octobre 2013 at 14h30

    Super, vraiment super taf nico!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saison Régulière

Le résumé de la Week 8 : Ohio State et Michigan se rassurent, comeback de folie à Indiana

Publié

le

Crédit photo : Raj Mehta-USA TODAY Sports

C’était le grand retour à la compétition dans la conférence Big Ten et si les cadors #5 Ohio State, #14 Wisconsin et #18 Michigan n’ont pas manqué leur entrée en scène, on ne peut pas en dire autant de Michigan State et surtout de #8 Penn State battus respectivement par Rutgers et Indiana.

Dans la conférence SEC, #2 Alabama a torpillé les Volunteers de Tennessee pour remporter le classique « Third Saturday of October » mais la victoire aura surement un gout amer pour coach Nick Saban en raison de la grave blessure de la cheville de WR Jaylen Waddle dont la saison est terminée.

#6 Oklahoma State remporte le Game of the Week en prenant le dessus sur les Cyclones de #17 Iowa State. Les Cowboys restent invaincus et restent ainsi à la 2ème place dans une conférence Big 12 qui a vu les victoires du leader #20 Kansas State, et d’Oklahoma et Texas.

Très critiqué depuis le début de la saison en raison de performances offensives mitigées, #3 Notre Dame a enfin joué au niveau de son statut de #3 du pays. Tant offensivement que défensivement, les Fighting Irish ont outrageusement dominé les Panthers de Pittsburgh s’imposant finalement 45-3 à Heinz Field.

LB Amen Ogbongbemiga (#7), Oklahoma State – Crédit photo : Oklahoma State Athletic

Retrouvez un résumé complet de tous les matchs joués par les équipes du Top 25 et les meilleurs moments de cette week 8 :

L’affiche de la semaine

#6 Oklahoma State 24, #17 Iowa State 21

Une nouvelle performance dominante de leur défense et un RB Chuba Hubbard de gala permettent aux Cowboys de #6 Oklahoma State de conserver leur invincibilité en 2020 en s’imposant à domicile face aux Cyclones de #17 Iowa State.

Le retour de QB Spencer Sanders était très attendu du côté de Stillwater (Oklahoma) et le quarterback sophomore des Cowboys aura eu l’effet escompté au sein d’une attaque des Cowboys inconstante depuis le début de la saison.

Avec 235 yards à la passe et 71 yards au sol pour 1 TD, QB Spencer Sanders a joué un rôle essentiel lors d’une précieuse victoire de #6 Oklahoma State (4-0) face à #17 Iowa State (3-2) dans ce qui était l’affiche de la semaine dans la conférence Big 12.

Blessé à une cheville lors du match d’ouverture face à Tulsa, le quarterback des Cowboys a manqué les trois derniers matchs. Son retour au jeu n’a pas été parfait (deux interceptions) mais il a su réussir les big plays nécessaires au moment opportun comme sur cette passe de TD de 34 yards à destination de WR Jelani Woods pour égaliser dans le 1er quart-temps alors que les Cyclones étaient parfaitement entrés dans le match.

L’autre star offensive des Cowboys, RB Chuba Hubbard, a lui aussi été déterminant. En plus de ses 139 yards au sol en 25 courses, il a donné l’avantage à son équipe 14-7 sur une superbe course de 32 yards. Mais il a surtout accumulé les 1st downs précieux tout au long de la rencontre.

> Compte-rendu complet de ce match Oklahoma State-Iowa State

RB Najee Harris (#22), Alabama – Crédit photo : Caitie McMekin, Knoxville News Sentinel/USA TODAY Sports

Résultats des équipes du Top 25

#1 Clemson 47, Syracuse 21

27ème victoire d’affilée en match de conférence ACC pour #1 Clemson (6-0) qui possède un bilan de 6-0 pour la 6ème année d’affilée. Pourtant, les Tigers se sont faits une petite frayeur dans le 3ème quart-temps lorsque les Orangemen sont revenus à 27-21. Finalement, QB Trevor Lawrence (27/43, 289 yards, 2 TD, 1 INT) et RB Travis Etienne (86 yards, 3 TD) ainsi qu’une défense retrouvée (4 turnovers provoqués) ont pris le dessus pour permettre à #1 Clemson de préserver son invincibilité en 2020.

Tennessee 17, #2 Alabama 48

#2 Alabama (5-0) enchaine une 14ème victoire consécutive face à son rival Tennessee (2-3) grâce à une nouvelle démonstration de puissance. Pas de TD dans les airs pour QB Mac Jones (25/31, 387 yards, 1 TD au sol) mais son coéquipier RB Najee Harris (96 yards, 3 TD) en a profité pour marquer ses 12ème, 13ème et 14ème TD au sol de la saison. Toutefois, cette victoire aura été couteuse pour le Crimson Tide puisque l’équipe de coach Nick Saban a perdu son receveur star WR Jaylen Waddle (fracture de la cheville) dès le premier jeu du match sur le retour de kickoff.

Pittsburgh 3, #3 Notre Dame 45

#3 Notre Dame (5-0) devait élever son niveau de jeu pour relancer sa saison après des débuts hésitants. Mission accomplie. Dominants en défense et explosifs en attaque, les Fighting Irish infligent une 4ème défaite d’affilée à des Panthers qui étaient encore privés de QB Kenny Pickett. L’attaque de Pittsburgh a dû se contenter de 162 yards et les 3 passes du freshman QB Joey Yellen auront fait très mal. 312 yards à la passe et 3 TD pour QB Ian Book dont la connection avec le senior WR Ben Skowronek a fait mal à la défense de Pittsburgh (3-4).

QB Justin Fields, Ohio State – Crédit photo : Getty Images

#5 Ohio State 52, Nebraska 17

Première sortie quasi-parfaite pour QB Justin Fields (20/21, 276 yards, 2 TD, 1 INT et 54 yards au sol, 1 TD) et les Buckeyes de #5 Ohio State (1-0) qui ont pris l’avantage, à l’usure, face à une équipe de Nebraska (0-1) accrocheuse en 1ère mi-temps. QB Adrian Martinez (12/15, 105 yards et 85 yards au sol, 1 TD) a posé beaucoup de soucis à la défense des Buckeyes dans les 20 premières minutes avant de disparaître complètement au retour des vestiaires. On retiendra également l’excellent match du duo WR Garrett Wilson (7 réceptions, 129 yards, 1 TD) / WR Chris Olave (6 réceptions, 104 yards).

Indiana 36, #8 Penn State 35

Quelle fin de match à Bloomington ! Mené par un QB Michael Penix Jr sensationnel en fin de 4ème quart-temps, Indiana fait tomber une équipe du Top 10 pour la première fois depuis 1987 ! #8 Penn State pensait avoir pris un avantage définitif lorsque WR Parker Washington donna une avance 35-28 aux Nittany Lions sur une réception de 9 yards en overtime. Les Hoosiers ne l’entendirent pas ainsi. QB Michael Penix Jr se connecta avec WR Whop Philyor pour ramener son équipe à 34-35 avant que le quarterback d’Indiana n’offre la victoire aux siens au prix d’un effort surhumain en plongeant sur le pylone à l’entrée de la zone des buts. Après de longues minutes d’attente nécessaires aux arbitres pour valider cette conversion à 2 points, les Hoosiers pouvaient célébrer la victoire, leur première contre une équipe du Top 10 depuis 33 ans !

> Compte-rendu complet de ce match Indiana-Penn State

#16 SMU 13, #9 Cincinnati 42

Quelle performance de QB Desmond Ritter (13/21, 126 yards, 1 TD et 179 yards au sol, 3 TD) et de #9 Cincinnati (4-0) qui infligent aux Mustangs de #16 SMU (5-1) leur première défaite de la saison. Le quarterback des Bearcats a inscrit 4 TD pour une équipe qui n’avait pas joué depuis 3 semaines. La défense de fer de #9 Cincinnati a pris l’avantage sur un QB Shane Buechele (23/44, 216 yards, 1 TD, 1 INT) qui a été intercepté pour la première fois depuis le match d’ouverture des Mustangs.

QB Desmond Ritter, Cincinnati – Crédit photo : Tim Flores, USA Today Sports

#11 Miami 19, Virginia 14

Au terme d’un match dominé par les défenses, les Hurricanes de #11 Miami (5-1) remportent une 5ème victoire cette saison grâce notamement au duo QB D’Eriq King (21/30, 322 yards, 1 TD) / WR Mike Harley (10 réceptions, 170 yards, 1 TD). De leur côté, les Cavaliers de Virginia (1-4) s’inclinent pour la 4ème fois d’affilée.

#12 Brigham Young 52, Texas State 14

Encore une formidable performance pour QB Zach Wilson (19/25, 287 yards, 4 TD) et l’attaque des Cougars (579 yards) qui permettent à #12 Brigham Young (6-0) d’enchainer une 6ème victoire en 6 matchs. Il s’agit du meilleur début de saison du programme de Provo (Utah) depuis 2008.

#14 Wisconsin 45, Illinois 7

Recrue vedette des Badgers en 2018, le redshirt freshman QB Graham Mertz faisait ses débuts à la tête de l’attaque de #4 Wisconsin (1-0) en raison du forfait pour le reste de la saison du senior QB Jack Coan… Et quelle entrée en matière ! 5 TDs à la passe qui égalent un record de l’université Wisconsin. Il a également enchainé 17 passes réussies consécutives, également un record. Un rating de 308.3. Magistral !

#14 North Carolina 48, #23 NC State 21

Les Tar Heels de #14 North Carolina (4-1) ont sur-utilisé leur jeu au sol dominant pour écarter un Wolfpack de #23 North Carolina State (4-2) handicapé par l’absence de leur leader offensif, QB Devin Leary. RB Javonte Williams (160 yards, 3 TD) et RB Michael Carter (106 yards, 1 TD) ont tous les deux dépassé la barre des 100 yards au sol tandis que QB Sam Howell (18/29, 252 yards, 1 TD et 1 TD au sol) a assuré l’essentiel. #14 North Carolina mène désormais la série 68-36-6 face à son rival régional.

RB Javonte Williams (#25), North Carolina – Crédit photo : AP

Wake Forest 23, #19 Virginia Tech 16

Les Demon Deacons de Wake Forest (3-2) enchainent une 2ème victoire d’affilée en faisant tomber une équipe du Top 20 national grâce à 3 passes interceptées par le walk-on DB Nick Andersen et aux 129 yards au sol de RB Christian Beal-Smith ! C’est un coup d’arrêt pour les Hokies de #19 Virginia Tech dont l’attaque au sol n’a pas fait aussi bien que les semaines passées.

#20 Kansas State 55, Kansas 14

12ème victoire consécutive des Wildcats de #20 Kansas State (4-1) lors du Sunflower Showdown face à son rival régional, Kansas (0-5). Deux TDs de WR Phillip Brooks sur retour de punt, un Pick Six et une défense de fer ont assuré la 4ème victoire d’affilée des Wildcats. #20 Kansas State possède un bilan de 4-0 en match intra-conférence Big 12 pour la première fois depuis 2014.

#21 Minnesota 49, #18 Michigan 24

Dans l’ombre de Shea Patterson lors des deux dernières saisons, le junior QB Joe Milton (15/22, 225 yards, 1 TD et 52 yards au sol, 1 TD) était très attendu pour ce premier match de la saison de #18 Michigan (1-0). Examen de passage réussi pour le quarterback des Wolverines. À la tête d’une attaque de #18 Michigan inarrêtable dans ce match (478 yards, 8.6 yards par jeu), QB Joe Milton a su donner le ton avec ses 2 passes de TD pour permettre à l’équipe de coach Jim Harbaugh de rentrer parfaitement dans cette saison 2020.

> Compte-rendu complet de ce match Minnesota-Michigan

QB Joe Milton (#5), Michigan – Crédit photo : Getty Images

#22 Marshall 20, Florida Atlantic 9

Face à une équipe combative de Florida Atlantic (1-1), le freshman QB Grant Wells (18/31, 251 yards, 2 TD, 2 INT) a assuré l’essentiel pour le Thundering Herd : une victoire 20-9 qui permet à Marshall (5-0) de rester invaincu dans la conférence USA.

#25 Coastal Carolina 28, Georgia Southern 14

Malgré l’absence de leur leader offensif QB Grayson McCall, les Chanticleers de #25 Coastal Carolina (5-0) continuent leur marche en avant en remportant leur premier match de leur Histoire en tant qu’équipe classée. Avec ses 3 passes de TD, le backup QB Fred Payton (15/28, 252 yards, 3 TD, 2 INT) a assuré la victoire malgré ses 2 passes interceptées.

Autres résultats importants

Conférence ACC

Louisville 48, Florida State 16
Boston College 48, Georgia Tech 27

Conférence AAC

South Florida 13, Tulsa 42
Memphis 41, Temple 29
Central Florida 51, Tulane 34
Navy 21, Houston 37

Conférence Big Ten

Michigan State 27, Rutgers 38
Purdue 24, Iowa 20
Northwestern 43, Maryland 3

Conférence Big 12

TCU 14, Oklahoma 33
Texas 27, Baylor 16
Texas Tech 34, West Virginia 27

Conférence Mountain West

San Jose State 17, Air Force 16
San Diego State 34, UNLV 6
Hawai’i 34, Fresno State 19
Nevada 37, Wyoming 34 OT
Boise State 42, Utah State 13

Conférence SEC

Ole Miss 28, Auburn 35
Missouri 20, Kentucky 10
LSU 52, South Carolina 24

Autres résultats

Appalachian State 45, Arkansas State 17
Florida International 10, Jacksonville State 19
UAB 20, Louisiana 24
Charlotte 38, UTEP 28
Army 49, Mercer (FCS) 3
Liberty 56, Southern Miss 35
Western Kentucky 13, Chattanooga (FCS) 10
Troy 34, Georgia State 36
Rice 34, Middle Tennessee 40 OT
UTSA 27, Louisiana Tech 26
South Alabama 38, Louisiana-Monroe 14

Matchs reportés

Colorado State vs New Mexico

L’image de la semaine

C’est l’image de la semaine. Peut-être même de l’année. Au prix d’un effort surhumain, le quarterback d’Indiana, Michael Penix Jr, réussit la conversion à 2 points qui offre une victoire historique aux Hoosiers face à #8 Penn State en prolongation.

QB Michael penix Jr, Indiana – Crédit photo : Mark Lebryk, USA Today Sports

Highlights

Le TD de la semaine

WR Seth Williams joue encore les sauveurs d’Auburn en réussissant le TD de la victoire des Tigers à Ole Miss.

La réception de la semaine

Les Buckeyes de #5 Ohio State n’ont pas manqué leur entrée en scène dans cette saison 2020 et le true freshman 5-étoiles WR Jaxon Smith-Njigba en a profité pour se mettre en valeur en réussissant un « tap toe » spectaculaire.

La course de la semaine

S’il n’a pas remporté son duel à distance avec RB Breece Hall sur le plan staististique, le Canadian Cowboy Chuba Hubbard se contentera de la victoire des siens à laquelle il a largement contribué inscrivant notamment un TD sur cette superbe course de 32 yards.

L’interception de la semaine

Symbole d’une défense des Cowboys en nette progression depuis un an, DB Kolby Harvey-Peel réussit une fabuleuse interception lors de la victoire de #6 Oklahoma State face à #17 Iowa State.

Le FG (raté) de la semaine

Rice aurait pu l’emporter sur un FG de la victoire dans les toutes dernières secondes du 4ème quart-temps… Le ballon frappe 4 fois les poteaux. Irréel ! Middle Tennessee l’emportera finalement 40-34 en overtime. Terrible.

Le punt de l’année

Acculé au bord de sa propre end zone, Texas Tech était sous pression… P Austin McNamara réussit un fantastique punt de 87 yards pour un touchback !

La stat’ de la semaine

Le match quasi-parfait pour le redshirt freshman QB Graham Mertz lors de sa première titularisation en carrière avec les Badgers de Wisconsin.

La blessure de la semaine

Terrible nouvelle pour #2 Alabama : le receveur star WR Jaylen Waddle se blesse à la cheville sur le retour de kickoff face à Tennessee. Résultat : fracture et saison terminée.

Le #WTF de la semaine

RB Javian Hawkins capte une passe de QB Malik Cunningham mais enchaine avec un fumble. Il s’auto-punit en faisant des pompes. Magique. ¯\_(ツ)_/¯

Performances individuelles

Lors de cette 8ème semaine de la saison 2020, on retiendra les performances individuelles suivantes :

– QB Dillon Gabriel (UCF), 26/40, 422 yards, 5 TD, 0 INT.
– QB Carson Strong (Nevada), 39/52, 420 yards, 4 TD, 0 INT.
– QB Malik Willis (Liberty), 24/31, 345 yards, 6 TD, 0 INT.
– RB Breece Hall (Iowa State), 20 courses, 185 yards, 1 TD.
– QB Desmond Ridder (Cincinnati), 8 courses, 179 yards, 3 TD.
– RB Javian Hawkins (West Virginia), 16 courses, 174 yards, 3 TD.
– RB Javonte Williams (North Carolina), 19 courses, 160 yards, 3 TD.
– WR Calvin Austin III (Memphis), 6 réceptions, 184 yards, 1 TD.
– WR Marlon Williams (UCF), 9 réceptions, 174 yards, 3 TD.
– WR Kawaan Baker (South Alabama), 6 réceptions, 154 yards, 3 TD.
– WR Jayden Reed (Michigan State), 11 réceptions, 128 yards, 2 TD.
– WR Randle Jones (Temple), 12 réceptions, 118 yards, 0 TD.
– WR Jadan Blue (Temple), 13 réceptions, 115 yards, 3 TD.

Lire la suite

Saison Régulière

Minnesota – Michigan (24-49) : des débuts réussis pour QB Joe Milton

#18 Michigan réussit son entrée en piste dans la saison 2020 en remportant une victoire précieuse à #21 Minnesota dans un match entre équipes classées.

Publié

le

Crédit photo : Mark Vancleave, AP

Dans l’ombre de Shea Patterson lors des deux dernières saisons, le junior QB Joe Milton (15/22, 225 yards, 1 TD et 52 yards au sol, 1 TD) était très attendu pour ce premier match de la saison de #18 Michigan (1-0). Examen de passage réussi pour le quarterback des Wolverines.

À la tête d’une attaque de #18 Michigan inarrêtable dans ce match (478 yards, 8.6 yards par jeu), QB Joe Milton a su donner le ton avec ses 2 passes de TD pour permettre à l’équipe de coach Jim Harbaugh de rentrer parfaitement dans cette saison 2020.

Le jeu au sol des Wolverines a également été efficace avec un total de 253 yards pour 5 TD, RB Zach Charbonnet (4 courses, 70 yards) réussissant notamment un TD de 70 yards dans le 1er quart-temps avant que RB Hassan Haskins (82 yards au sol) ne réussisse deux TDs.

Et la défense des Wolverines s’est mise au diapason de l’attaque limitant l’escouade offensive des Golden Gophers de #21 Minnesota (0-1) à seulement 6/14 sur 3ème tentative. C’est aussi sur un big play défensif que #18 Michigan a marqué de son empreinte cette rencontre lorsque DB Michael Barrett réussit un strip sack sur QB Tanner Morgan (18/31, 197 yards, 1 TD, 1 INT) à la suite duquel DL Donovan Jeter inscrit un TD défensif qui donna une avance 14-7 aux Wolverines.

Sous la pression d’un front seven de #18 Michigan mené par l’excellent DE Kwity Paye, les Golden Gophers ne réussiront jamais à revenir dans ce match malgré les deux TDs au sol de RB Mohamed Ibrahim (26 courses, 140 yards, 2 TD) et les prouesses de WR Rashod Bateman (9 réceptions, 101 yards).

Seule inquiétude pour les Wolverines : les équipes spéciales. FG Jake Moody a manqué ses 3 FGs et #21 Minnesota a réussi à bloquer un punt sur le premier drive de #18 Michigan.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Oklahoma State – Iowa State (24-21) : les Cowboys remportent le choc de la Big 12

Une nouvelle performance dominante de leur défense et un RB Chuba Hubbard de gala permettent aux Cowboys de #6 Oklahoma State de conserver leur invincibilité en 2020 en s’imposant à domicile face aux Cyclone de #17 Iowa State.

Publié

le

Crédit photo : Brian Bahr/Getty Images

Le retour de QB Spencer Sanders était très attendu du côté de Stillwater (Oklahoma) et le quarterback sophomore des Cowboys aura eu l’effet escompté au sein d’une attaque des Cowboys inconstante depuis le début de la saison.

Avec 235 yards à la passe et 71 yards au sol pour 1 TD, QB Spencer Sanders a joué un rôle essentiel lors d’une précieuse victoire de #6 Oklahoma State (4-0) face à #17 Iowa State (3-2) dans l’affiche de la semaine dans la conférence Big 12.

Blessé à une cheville lors du match d’ouverture face à Tulsa, le quarterback des Cowboys a manqué les trois derniers matchs. Son retour au jeu n’a pas été parfait (deux interceptions) mais il a su réussir les big plays nécessaires au moment opportun comme sur cette passe de TD de 34 yards à destination de WR Jelani Woods pour égaliser dans le 1er quart-temps alors que les Cyclones étaient parfaitement entrés dans le match.

L’autre star offensive des Cowboys, RB Chuba Hubbard, a lui aussi été déterminant. En plus de ses 139 yards au sol en 25 courses, il a donné l’avantage à son équipe 14-7 sur une superbe course de 32 yards. Mais il a surtout accumulé les 1st downs précieux tout au long de la rencontre.

Trois semaines après avoir battu Oklahoma, #17 Iowa State espérait poursuivre sur sa lancée et réussir le premier début de saison à 4-0 en match intra-conférence de son Histoire. Malgré la solide performance de RB Breece Hall (185 yards, 1 TD) et de QB Brock Purdy (19/34, 162 yards, 1 TD, 1 INT), les Cyclones ont manqué trop d’opportunités pour prétendre à la victoire. Leurs deux FGs manqués ont notamment été préjudiciables. Ils sont aussi tombés sur une défense des Cowboys qui ne cesse de convaincre depuis le début de la saison.

Avec ce succès à domicile, #6 Oklahoma State préserve sa place au sommet du classement de la Big 12 demeurant ainsi la seule équipe invaincue en match intra-conférence avec les Wildcats de Kansas State.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Indiana – Penn State (36-35) : des Hoosiers audacieux renversent Penn State en OT

Mené par un QB Michael Penix Jr sensationnel en fin de match, Indiana fait tomber une équipe du Top 10 pour la première fois depuis 1987 !

Publié

le

Crédit photo : USA Today Sports

Quelle fin de match à Bloomington !

#8 Penn State (0-1) semblait pourtant en excellente situation pour réussir un comeback et remporter une victoire laborieuse lorsque QB Sean Clifford (24/35, 238 yards, 3 TD, 2 INT) se connecta avec WR Jahan Dotson pour un TD de 60 yards à 2:30 de la fin qui donnait alors une avance 21-20. D’autant plus que les Nittany Lions récupérèrent la possession du ballon après un big stop de leur défense sur un 4th down. Ils n’avaient plus qu’à aller chercher un 1st down et laisser défiler le chronomètre pour sceller le sort du match…

Il n’en fût rien. Trop content d’inscrire son premier TD de la saison, RB Devyn Fox donna une avance 28-20 à #8 Penn State mais redonna surtout la possession du ballon aux Hoosiers à 1:42 de la fin.

C’est alors que ce match déjà très intense bascula dans la folie. Au bout du suspense QB Michael Penix Jr (19/36, 170 yards, 1 TD, 1 INT) inscrit d’abord un TD au sol d’un yard avant d’envoyer le match en prolongation en réussissant la conversion à deux points sur une nouvelle course tout en force. 28-28 ! Totalement inespéré !

Et encore une fois, #8 Penn State pensait avoir pris un avantage définitif lorsque WR Parker Washington donna une avance 35-28 aux Nittany Lions sur une réception de 9 yards.

Les Hoosiers ne l’entendirent pas ainsi. QB Michael Penix Jr se connecta avec WR Whop Philyor (5 réceptions, 36 yards, 1 TD) pour ramener son équipe à 34-35 avant que le quarterback d’Indiana n’offre la victoire aux siens au prix d’un effort surhumain en plongeant sur le pylone à l’entrée de la zone des buts. Après de longues minutes d’attente nécessaires aux arbitres pour valider cette conversion à 2 points, les Hoosiers pouvaient célébrer la victoire, leur première contre une équipe du Top 10 depuis 33 ans !

Indiana avait perdu ses 42 derniers matchs contre une équipe du Top 10. La dernière victoire remontait à octobre 1987, face à Ohio State.

Si la victoire est belle pour Indiana, la désillusion est terrible pour une équipe de #8 Penn State qui a accumulé les erreurs dans ce match. Les Nittany Lions se sont présentés trois fois dans la red zone adverse avec 0 point au bout. L’équipe de coach James Franklin a également manqué 3 FGs et commis 2 interceptions en plus de d’un fumble, d’un muffed punt et d’un fumble sur retour de kickoff.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Articles les plus lus