Suivez-nous

Recrutement

Recrutement 2019 : la SEC toujours au top et un français à Buffalo !

Publié

le

Le National Signing Day s’est tenu mercredi 6 février et il a permis à la plupart des programmes de l’élite du College Football de peaufiner leur classe de recrutement 2019. Certes, le NSD tel que nous l’avons connu par le passé n’a plus la même saveur depuis que la Early Signing Period a transformé le paysage du Recruiting en révolutionnant le processus de signature des lettres d’intention par les prospects tout juste sortis du lycée.

Alors que le NSD du mois de février était auparavant le grand rendez-vous annuel du recrutement, près de 70% des futurs étudiants-athlètes s’étaient déjà engagés avec leur future université au mois de décembre dernier… Toutefois, plusieurs événements ont marqué une journée de mercredi assez calme dans l’ensemble.

Si Alabama a terminé au sommet du classement pour la 8ème fois en 9 ans, le Crimson Tide n’a pas été le seul programme à briller lors de ce recrutement 2019 dont nous vous proposons de découvrir les faits marquants ci-dessous.

Alabama de nouveau au sommet

Tuscaloosa redevient la destination préférée des meilleurs prospects du pays. Un an après avoir été détrôné par le Georgia de Kirby Smart, Nick Saban est de nouveau le big boss du recrutement. Pour la 8ème fois en 9 ans, le Crimson Tide a réussi à composer la meilleure classe de recrues au niveau national malgré de nombreux départs dans le coaching staff du GOAT.
DT Antonio Alfano (#1 SDE, #5 National), OL Evan Neal (#1 OT, #7 National) et RB Trey Sanders (#1 RB, #6 National), trois prospects 5 étoiles classés #1 du pays à leur poste respectif, avaient été les principales signatures du mois de décembre. Sont venus s’ajouter DT Byron Young (#8 DT, #77 National) et DT Ishmael Sopsher (#5 DT, #47 National), deux joueurs du Top 100 recrutés dans l’État du Mississippi et de Louisiane respectivement. Les deux cornerbacks Jeffery Carter (#9 CB, #91 National) et Brandon Turnage (#11 CB, #102 National) avaient eux aussi été « volés » à Texas A&M et Ole Miss, il y a deux mois.
Au total, 21 des 27 joueurs de la promotion 2019 sont classés parmi les 200 meilleures joueurs du pays. Tout simplement prodigieux. On oublie presque que Nick Saban a également fait signer QB Taulia Tagovailoa (#5 QB Pro-style, #180 National), le frère de Tua que certains annoncent encore meilleur.

…mais Georgia suit de près le Crimson Tide

Les Bulldogs ont participé aux deux dernières éditions du SEC Championship Game et rien ne semble les arrêter dans leur ascension vers les sommets de la meilleure conférence du pays. Certes, Kirby Smart a perdu son statut de #1 du recrutement acquis l’an dernier mais cela n’enlève rien à l’énorme boulot réussi par le successeur de Mark Richt à la tête du programme d’Athens (Géorgie).
Georgia a d’ailleurs réussi le plus beau coup du National Signing Day en convaincant le receveur 5 étoiles WR Georgia Pickens (#4 WR, #24 National) de faire un flip en snobant Auburn pour les Bulldogs dans la dernière ligne droite. L’essentiel de la promotion des Dawgs avait été assemblé au mois de décembre lorsque les prospects 5 étoiles WDE Nolan Smith (#1 SDE, #1 National), ILB Nakobe Dean (#2 ILB, #19 National), DT Travon Walker (#3 DT, #22 National) et C Clay Webb (#1 OC, #26 National) avaient signé leur lettre d’intention. En mettant la main sur le meilleur prospect du pays (DE Nolan Smith) et sur les deux meilleurs prospects de l’Alabama (WR George Pickens, OL Clay Webb), Kirby Smart a réussi une nouvelle prouesse ! Les Dawgs avaient recruté 7 prospects 5 étoiles en 2018… l’avenir s’annonce radieux pour Georgia !

Domination toujours plus grande de la SEC

Vous n’apprendrez rien : la conférence SEC est la meilleure du pays principalement en raison de sa capacité à recruter les meilleurs prospects du pays, année après année. 2019 n’a pas dérogé à la règle.

Alabama et Georgia ont régné en maître aux deux premières places nationales et 11 des 25 meilleures promotions de l’année ont été assemblées par des programmes de la SEC. Le prospect #1 du pays, OT Nolan Smith a signé à Georgia, et 6 des 10 meilleurs prospects du pays ont également filé dans la SEC. On n’oubliait : le prospect le plus convoité du National Signing Day, OT Darnell Wright (#2 OT, #10 National), a signé à Tennessee.

Comme d’habitude, les programmes de la SEC ont su vanter l’exposition médiatique des programmes du Sud des États-Unis assurant ainsi aux jeunes prospects une visibilité maximale auprès des médias nationaux et des scouts NFL.

Texas est (vraiment) de retour

En participant au Big 12 Championship Game 2018, les Longhorns ont su créer un momentum qui s’est confirmé par l’assemblage de l’une des 5 meilleures classes de recrutement 2019. C’est assurément la meilleure promotion de Texas depuis 2012. Tom Herman a fait signer deux prospects 5 étoiles, ATH Bru McCoy (#1 ATH, #9 National) et ATH Jordan Whittington (#2 ATH, #34 National), et 5 recrues faisaient partie du Top 100 : OT Tyler Johnson (#8 OT, #58 National), ILB De’Gabriel Floyd (#3 ILB, #67 National) et WR Jake Smith (#8 WR, #49 National).
Les Longhorns ont surtout réussi à convaincre ATH Bru McCoy de demander son transfert deux mois après qu’il ait signé sa lettre d’intention à… USC ! Le meilleur athlète (ATH) de ce recrutement 2019 doit maintenant attendre une dérogation avant de pouvoir jouer pour les Longhorns dès septembre prochain. Quoiqu’il en soit, Texas termine ce recruiting 2019 avec la 3ème classe du pays pour la 2ème année d’affilée et s’affirme définitivement comme le principal candidat pour mettre un terme à la suprématie d’Oklahoma dans la Big 12. Texas is back !

Oklahoma toujours plus aérien

Si les Longhorns ont frappé un grand coup, les Sooners ne sont pas restés inactifs. Loin de là. Et ceux qui pensent que l’après-Kyler Murray sera difficile pour le programme de coach Lincoln Riley se trompent. Comme pour Texas, Oklahoma avait assemblé le core de sa promotion dès la Early Signing Period mais en ajoutant WR Jadon Haselwood (#1 WR, #4 National), signé lors du NSD, les Sooners ont fait une razzia de receveurs (WR Theo Wease, WR Trejan Bridges) en plus d’avoir recruté le meilleur quarterback dual-threat disponible : QB Spencer Rattler (#1 QB dual-threat, #11 National). Qu’on se le dise : l’attaque des Sooners ne devrait pas ralentir dans les années à venir. 16 des 24 recrues signées sont des 4 ou 5 étoiles et Oklahoma a peut-être assemblé la meilleure promotion sur le plan offensif en ajoutant TE Austin Stogner (#3 TE, #121 National).

Mario Cristobal transforme déjà Oregon

Le départ surprise de Mark Richt de Miami avait fait des vagues jusque dans l’Oregon puisque l’un des candidats potentiels pour le poste de coach des Hurricanes n’était autre que Mario Cristobal. Originaire de Floride, le coach des Ducks a la réputation d’être l’un des meilleurs recruteurs du pays et son éventuel départ d’Eugene aurait été catastrophique pour le programme d’Oregon.
Il a encore prouvé que cette réputation n’était pas usurpée en allant chercher le prospect 5-étoiles DE Kayvon Thibodeaux (#2 WDE, #2 National) en Californie sous les yeux d’Alabama et de USC, et en recrutant 5 joueurs du top 100 : CB Mykael Wright (#4 CB, #41 National), ILB Mase Funa (#4 ILB, #68 National), OT Jonah Tauanu’u (#9 OT, #63 National) et WR Mycah Pittman (#15 WR, #94 National) en plus du 2ème meilleur prospect du pays. Les Ducks ont aussi mis la main sur le meilleur joueur de ligne offensive du Junior College (JUCO) : OT Malaesala Aumavae-Laulu. Au final, Oregon termine avec la 7ème meilleure promotion de ce recrutement 2019.

Un National Signing Day sans rebondissement majeur

Le nombre de joueurs ayant signé leur lettre d’intention lors de ce National Signing Day a diminué drastiquement en raison de la Early Signing Day.

…mais par quelques flips notables

Toutefois, l’aspect dramaturgique de cette journée n’a pas disparu : plusieurs prospects ont encore fait faux bond à certains programmes envers lesquels ils s’étaient pourtant engagés verbalement depuis longtemps.

WR George Pickens d’Auburn à Georgia

Ce fût incontestablement l’un des grands moments de ce NSD ! À peu près personne ne s’attendait à ce que le meilleur receveur de l’État d’Alabama se retrouve en… Géorgie ! Le prospect 5-étoiles WR George Pickens (#4 WR, #24 National) avait pourtant annoncé son commit envers Auburn depuis l’été 2017 mais une dernière visite sur le campus d’Athens l’a convaincu de signer pour les Bulldogs de Georgia. Après WR Justyn Ross (Clemson) en 2018, c’est la 2ème année que le receveur #1 de l’Alabama fait faux bond aux deux mastodontes de l’État, Alabama et Auburn.

LB Khris Bogle d’Alabama à Florida

LB Khris Bogle avait annoncé son engagement envers Alabama lors du All-American Game de San Antonio (Texas) même si la rumeur courait qu’il pourrait se retrouver ailleurs au mois de février. Miami était pressenti et c’est effectivement en Floride qu’il a atterri… mais du côté des Gators et non des Hurricanes ! Une victoire majeure pour coach Dan Mullen.

CB Christian Williams d’Alabama à Miami

Lorsqu’il a refusé de signer sa lettre d’intention à Alabama en décembre dernier, nous avions compris que le prospect 4-étoiles CB Christian Williams (#20 CB, #160 National) avait décidé de ne pas rejoindre le Crimson Tide. Le commit du prospect 4-étoiles CB Marcus Banks (#13 CB, #127 National) à Alabama lors du All-American Game de janvier avait clos le débat. Du coup, Texas A&M et LSU, deux autres ténors de la conférence SEC revinrent plus que jamais dans la course mais Manny Diaz a coiffé tout ce beau monde en réussissant ce superbe vol du National Signing Day !

Doug Nester d’Ohio State à Virginia Tech

Cela faisait des mois que le prospect 4-étoiles OG Doug Nester (#6 OG, #106 National) s’était engagé envers Ohio State et de nombreux fans des Buckeyes attendaient tranquillement l’annonce de sa signature officielle… lorsque le joueur de ligne offensive originaire de la Virginie occidentale s’engagea finalement plus proche de chez lui, à Virginia Tech. Étant donné les nombreuses défections des dernières semaines chez les Hokies, c’est un renfort de poids pour coach Justin Fuente.

Un Français à Buffalo…

Sacré champion d’Europe 2018 avec l’équipe de France, le defensive end Jordan Avissey aura donc vécu six derniers mois riches en émotion en signant officiellement sa lettre d’intention chez les Bulls de Buffalo lors du National Signing Day.

Après LB Richard Tardits (ex-Georgia) et WR Anthony Mahoungou (Purdue), le prospect 3 étoiles devient donc le 3ème joueur français de l’Histoire à évoluer parmi l’élite du College Football.
Approché par les universités de Colorado, Temple et Idaho, l’Orléanais a tout naturellement choisi le programme de Buffalo dont les liens avec le football québécois ne sont plus à démontrer. Il rejoint ainsi trois autres joueurs originaires de la Province canadienne : S Dev Lamour (ex-Vanier College), OL Tomas Jack-Kurdyla (ex-Vanier College) et TE Julien Bourassa (ex-Cegep du Vieux-Montreal).
Joueur au gabarit impressionnant (1,95m et 113 Kg), DE Jordan Avissey évoluera donc sous les ordres de coach Lance Leipold qui vient de signer une prolongation de contrat de cinq ans lui assurant ainsi une relative stabilité pour les prochaines saisons.

…et un QB allemand à Virginia

Depuis juin 2018, les deux allemands OG Kariem Al Soufi (#66 OG) et QB Luke Wentz (#33 QB dual-threat) avaient annoncé leur commit verbal envers les Cavaliers de Virginia. Le National Signing Day a permis à ces deux prospects 3-étoiles des Dolphins de Paderborn (Allemagne) de confirmer cet engagement. QB Luke Wentz devient ainsi le premier quarterback européen de l’Histoire à avoir été recruté par un programme de l’élite du College Football.

Les gagnants du recrutement 2019

Florida

Marchant dans les pas de son mentor Urban Meyer, le coach de 2ème année des Gators, Dan Mullen, a terminé en force son processus de recrutement permettant ainsi à Florida de figurer dans le Top 10 National. Inquiétante en novembre dernier, la promotion de recrues 2019 des Gators avait connu un boost important lors de la Early Signing Period avec les signatures du Californien 4-étoiles CB Chris Steele (#5 CB, $42 National) et du prospect 4-étoiles de l’Alabama, OLB Mohamoud Diabate (#6 OLB, #109 National). Dan Mullen a mis une superbe touche finale à cette promo en volant LB Khris Bogle à Alabama et en signant le prospect du Top 100, CB Kaiir Elam (#6 CB, #48 National). Du coup, Florida termine avec la 9ème classe de recrues au niveau national.

Ole Miss

Avec la fin des sanctions NCAA visant les Rebels, le programme d’Oxford n’est plus suspendu de bowl et a encore démontré qu’il peut être une force majeure de la SEC dans le processus de recrutement. La matinée du National Signing Day a été marquée par le flip du prospect 3-étoiles DT LeDarrius Cox (#42 DT, #600 National) mais s’est surtout poursuivie par la confirmation de l’engagement du running back 5-étoiles RB Jerrion Ealy (#3 RB, #29 National) au nez et à la barbe de Clemson et Alabama ! Le meilleur inside linebacker du Junior College, ILB Lakia Henry a renforcé le secteur défensif et malgré un déficit d’image en raison des scandales des dernières années, Ole Miss (#22 National) termine devant le voisin Mississippi State (#24 National). Seule ombre au tableau : RB Jerrion Ealy est également un excellent joueur de baseball et il pourrait finalement ne jamais jouer pour les Rebels s’il était drafté au 1er tour lors de la draft MLB de juin prochain…

Texas A&M

Si Texas A&M (#4 National) termine juste derrière l’ennemi juré Texas (#3 National) au classement des meilleures promotions de recrues en 2019, les Aggies ont régné en maitre sur l’État du Texas puisque leurs neuf premières recrues viennent du Lone Star State. Certes, les Aggies se sont faits volés le prospect 4-étoiles CB Jeffery Carter (#9 CB, #91 National) mais ils pourraient bien avoir trouvé deux titulaires dès 2019 en CB Elijah Blades (#1 CB, #4 JUCO) et CB Erick Young (#10 CB, #96 National). Avec les signatures de deux recrues 5-étoiles, DT Kenyon Green (#3 DT, #15 National) et OT DeMarvin Leal (#2 DT, #16 National), et un total de 19 prospects 4 ou 5 étoiles, la 2ème classe de recrues de Jimbo Fisher à Texas A&M est assurément une grande réussite. On suivra particulièrement le duo de safeties 4-étoiles, S Brian Williams (#6 S, #72 National) et S Demani Richardson (#7 S, #80 National).

Les perdants du recrutement 2019

Florida State

Les fans des Seminoles étaient déjà dubitatifs à l’annonce du renvoi du programme de Tallahassee de QB Deandre Francois après le transfert de QB Bailey Hockman à l’automne dernier et le flip du prospect 4-étoiles QB Sam Howell à North Carolina en décembre… ils sont tombés de leur chaise en apprenant que le prospect 4-étoiles QB Lance LeGendre (#9 QB dual-threat, #279 National) avait préféré s’engager à…. Maryland ! Ainsi, pour la 2ème année consécutive, coach Willie Taggart n’a pas réussi à signer le futur quarterback de l’équipe laissant QB James Blackman comme seule option viable au poste le plus important sur le terrain. FSU sera surement actif sur le marché des transferts… Au final, les Seminoles n’ont signé qu’un seul prospect du Top 100, CB Akeem Dent (#7 CB, #50 National), et termine à une inhabituelle 17ème place sur le plan national.

Miami

Les Hurricanes ont fait encore moins bien que leurs voisins de l’ouest de la Floride ! Certes, les Hurricanes ont connu une changement de coach soudain lorsque Mark Richt a annoncé son départ en décembre mais son successeur, Manny Diaz, est sur le campus de Coral Gables (Floride) depuis 2016. L’ancien coordinateur défensif de l’équipe est connu pour ses nombreuses connections avec les lycées floridiens mais cela ne s’est pas traduit par une promotion fournie de recrues prometteuses. Miami a signé 7 prospects 4-étoiles terminant à une modeste 28ème place sur le plan national ! « The U » s’est fait voler CB Kaiir Elam (voir plus haut) par Florida et le prospect 4-étoiles ATH Mark Antony-Richards par Auburn. Le receveur 4-étoiles WR Jeremiah Payton (#10 WR, #54 National) et le flip de CB Christian Williams ont permis aux Canes d’éviter l’humiliation totale.

Louisville

En renvoyant Bobby Petrino, le 11 novembre dernier, après un début de saison catastrophique (2-8), les Cardinals avaient décidé de prendre un nouveau départ incarné par l’embauche de Scott Satterfield en provenance d’Appalachian State. Le nouveau départ n’a rien d’existant sur le plan du recrutement. Louisville termine la journée du National Signing Day avec une mince promotion de 14 recrues dont un seul prospect 4-étoiles DE Ja’Darien Boykin (#19 WDE, #318 National). Les Cards étaient régulièrement classés dans le Top 30, ils terminent 73ème sur le plan national en 2019. Ouch !

Top 10 par programmes

Top 10 des prospects

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis 15 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et MLB. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recrutement

Les gagnants et perdants du portail des transferts

Alors que plus de 300 joueurs se sont inscrits sur le portail des transferts depuis janvier dernier, quels sont les gagnants et les perdants de ce que l’on peut désormais appeler la « Free Agency » ?

Publié

le

Crédit photo : USC Athletics

En créant le « Transfer Portal » en octobre 2018, la NCAA voulait imposer une réglementation commune à travers la Division I-A (FBS) concernant le processus de transfert d’étudiants-athlètes entre universités. Trois ans plus tard, en autorisant un transfert unique sans perte d’éligibilité pendant un an, l’autorité des sports américains universitaires a provoqué ce qu’elle avait pourtant toujours dénoncé : une véritable « Free Agency » au niveau NCAA.

Alors que plus de 300 joueurs se sont inscrits sur le portail des transferts depuis le 1er janvier 2022, quels sont les programmes qui s’en sont le mieux sortis et à l’inverse ceux qui ont perdu le plus de plumes en cours de route ?

On fait le point avec les gagnants et les perdants du portail des transferts lors de cette intersaison 2022.

Gagnants

Voici les cinq programmes dont l’effectif a le plus bénéficié via le portail des transferts lors de cette intersaison 2022 :

Alabama

Aucun autre prétendant au titre national n’a fait mieux sur le portail des transferts que le Crimson Tide. Le programme de Tuscaloosa n’a pas forcément brillé par la quantité mais plutôt par la qualité.

Alabama avait besoin d’un cornerback d’expérience. Quoi de mieux que l’ancien prospect 5-étoiles CB Eli Ricks, volé chez le rival LSU ? Le Crimson Tide a également ajouté à son effectif déjà bien garni le meilleur running back disponible, RB Jahmyr Gibbs (ex-Georgia Tech). Coach Nick Saban voulait renforcer la profondeur de son groupe de receveurs. C’est fait avec l’arrivée de deux anciens prospects 4-étoiles, WR Jermaine Burton (champion national 2021 avec Georgia) et WR Tyler Harrell (ex-Louisville).

Le Crimson Tide a aussi mis la main sur le 3ème meilleur joueur de ligne offensive disponible, OT Tyler Steen (Vanderbilt).

Vous avez compris. Alabama avait identifié certains trous à boucher. Nick Saban a rempli sa mission avec les meilleurs joueurs disponibles sur le marché. Point.

Michigan State

L’attaque des Spartans a perdu un gros morceau avec le départ vers la NFL de Kenneth Walker (Seattle Seahawks). C’est pourquoi l’arrivée du duo de running backs Jalen Berger / Jarek Broussard en provenance respectivement de Wisconsin et Colorado fera le plus grand bien à un groupe en mal d’expérience.

De l’autre côté du ballon, l’ancien titulaire de Mississippi State LB Aaron Brule et la vedette défensive de UNLV, LB Jacoby Windmon, font également leur arrivée à East Lansing (Michigan).

Ole Miss

Les Rebels avaient de nombreuses carences à combler après la perte de 11 titulaires du dernier Sugar Bowl. Et Lane Kiffin a effectué un travail fabuleux pour tenter de maintenir Ole Miss parmi les prétendants dans la SEC West.

Premier défi : trouver un successeur à QB Matt Corral, parti pour la NFL. Le coach des Rebels a réussi à attirer le californien QB Jaxson Dart, titulaire à USC en 2021. Puis, l’ancien prospect 5-étoiles, RB Zach Evans (ex-TCU), a fait une arrivée remarquée à Oxford (Mississippi) sans oublier OT Mason Brooks (ex-Western Kentucky).

En défense, Ole Miss a également attiré plusieurs anciens prospects 4-étoiles : DT JJ Pegues (ex-Auburn), DE Jared Ivey (ex-Georgia Tech), LB Troy Brown (ex-Central Michigan) et S Ladarius Tennison (Auburn).

Ole Miss ne parvient pas à rivaliser avec les Alabama, LSU et Texas A&M sur le plan du recrutement des lycéens mais les Rebels maitrisent comme personne l’art de se renforcer via le portail des transferts.

Texas

L’intersaison aurait été parfaite pour les Longhorns si le pass rusher DE Ochaun Mathis avait préféré le Texas au Nebraska. Toutefois, l’effectif de coach Steve Sarkisian s’est largement amélioré grâce à des renforts de poids via le portail des transferts.

Évidemment, le premier nom auquel on pense : QB Quinn Ewers, le prospect #1 du recrutement 2021, qui arrive d’Ohio State. Pour certains, il est celui que la Longhorn Nation recherche depuis le départ de Colt McCoy, il y a plus d’une décennie. Et QB Quinn Ewers aura des armes offensives autour de lui grâce à l’arrivée d’un trio d’anciens prospects 4-étoiles. WR Agiye Hall et TE Jahleel Billingsley débarquent d’Alabama tandis que WR Isaiah Neyor a réussi 12 TDs sur réception avec Wyoming la saison dernière.

Défensivement, les Longhorns pourront également compter sur l’ancien Buckeye d’Ohio State, CB Ryan Watts, afin d’aider un secteur défensif en décomposition avancée à partir d’octobre 2021. Mais le plus important est peut-être que Texas n’a perdu aucun des éléments-clés d’une équipe qui aura besoin de ses cadres en 2022.

USC

Peu de coachs ont autant bénéficié de joueurs transférés que Lincoln Riley. Baker Mayfield, Kyler Murray et Jalen Hurts sont tous arrivés à Oklahoma via un transfert. Et l’ancien coach des Sooners, récemment arrivé à USC, ne n’a pas caché qu’il comptait renforcer ses Trojans via le portail au cours de cette intersaison 2022. Opération réussie !

Pas moins de 16 joueurs ont fait leur arrivée à Los Angeles depuis le mois de janvier dernier. L’ancien prospect 5-étoiles QB Caleb Williams a poussé QB Spencer Rattler vers la sortie avant de suivre son ancien coach sur la West Coast. Il ne vient pas seul puisque WR « Super » Mario Williams et CB Latrell McCutchin ont pris le même chemin. QB Caleb Williams pourra compter sur une autre cible de choix : ni plus ni moins que le dernier vainqueur du trophée Biletnikoff, WR Jordan Addison (ex-Pittsburgh) !

USC a également recruté RB Travis Dye (1271 yards au sol et 16 TDs à Oregon en 2021), WR Brenden Rice (Colorado) et le Freshman All-American DE Eric Gentry (Arizona State). Étourdissant.

Perdants

Voici les cinq programmes dont l’effectif a le plus souffert via le portail des transferts lors de cette intersaison 2022 :

Arizona State

La débandade. Pas d’autres mots pour qualifier cette intersaison du côté de Tempe (Arizona). Arizona State a perdu son QB titulaire (Jayden Daniels, parti à LSU), son 2ème meilleur RB (DeaMonte Trayanum, parti à Ohio State), trois de ses cinq meilleurs receveurs (Johnny Wilson à Florida State, Ricky Pearsall à Florida et LV Bunkley-Shelton à Oklahoma), son DT vedette (Jermayne Lole à Louisville) et le Freshman All-American DE Eric Gentry (USC).

Si on y ajoute les anciens prospects 4-étoiles OT Ezra Dotson-Oyetade (parti à TCU) et CB Tommi Hill (parti à Nebraska), seulement 6 des 16 prospects 4-étoiles signés entre 2019 et 2021 sont encore sur le campus d’Arizona State.

Évidemment, les potentielles sanctions qui pourraient frapper le programme de Tempe suite aux ticheries dans le processus de recrutement des dernières années ont poussé certains joueurs à aller voir ailleurs. La gueule de bois de l’après-Herm Edwards pourrait faire mal du côté des Sun Devils…

Auburn

L’intersaison tumultueuse d’Auburn a fait des dégâts au sein de l’effectif des Tigers qui ont perdu d’inombrables forces dans la bataille. Le senior QB Bo Nix jouera sa dernière année universitaire à Oregon tandis que le meilleur receveur de l’équipe, WR Kobe Hudson, a été écarté du programme par coach Bryan Harsin avant de filer à UCF. Le probable titulaire LG Tashawn Manning a lui aussi fait ses bagages tout en restant dans la SEC, à Kentucky.

Mais c’est en défense que les pertes ont été les plus lourdes. DE Lee Hunter (UCF), DT J.J. Pegues (Ole Miss) et DL Ian Mathews (Missouri) ont quitté l’État d’Alabama au cours du printemps. Les Tigers ont également perdu DE Romelo Height (USC) et S Ladarius Tennison (Ole Miss).

Et je n’ai même pas parlé du départ de l’ancien prospect 4-étoiles QB Dematrius Davis (Alabama State, FCS). Ce qui veut dire que trois des cinq meilleurs prospects du recrutement 2021 ont quitté le programme d’Auburn. Aïe.

Colorado

Une intersaison épouvantable pour les Buffaloes qui ont perdu leurs quatre meilleurs joueurs via le portail des transferts ! Le meilleur coureur, RB Jarek Broussard, a filé à Michigan State. Le receveur vedette WR Brenden Rice va jouer pour Lincoln Riley à USC et le surdoué CB Makhi Blackmon est maintenant également un joueur des Trojans. CB Christian Gonzalez a lui fait ses valises pour Oregon. Ouch !

Seule bonne nouvelle sur le campus de Boulder (Colorado) : les Buffaloes ont peut-être réussi l’un des vols de cette intersaison en recrutant RB Ramon Jefferson en provenance de Sam Houston (FCS).

Georgia Tech

Depuis sa prise de fonction à Atlanta, en 2019, coach Geoff Collins fait tout son possible pour ramener les Yellow Jackets parmi les prétendants dans la conférence ACC mais la perte de RB Jahmyr Gibbs à destination d’Alabama est un véritable coup d’assommoir. Ce dernier était le véritable et le seul fer de lance de l’attaque de Georgia Tech. Sans lui, le secteur offensif semble anéanti.

Et quand on y ajoute les pertes de l’ancien 4-étoiles DE Jared Ivey (Ole Miss) et du solide DE Jordan Domineck (Arkansas), on se dit que ça commence à devenir impossible de s’en sortir pour des Yellow Jackets qui restent sur trois saisons à trois victoires.

Maryland

Certes, les Terps ont obtenu le transfert de l’expérimenté WR Jacob Copeland en provenance de Florida mais les pertes ont été dévastatrices du côté de l’État du Maryland.

Depuis son arrivée sur le campus de College Park (Maryland) en 2019, coach Mike Locksley peut se vanter d’avoir réussi plusieurs gros coups lors des cycles de recrutement : les prospects 5-étoiles WR Rakim Jarrett et LB Terrence Lewis ainsi que les prometteurs 4-étoiles DE Demeioun « Chop » Robinson et LB Branden Jennings se sont successivement engagés envers les Terrapins. Problème : seul WR Rakim Jarrett est encore chez les tortues.

LB Terrence Lewis a filé vers le Sud rejoindre les Knights de UCF de Gus Malzahn. LB Branden Jennings a rejoint la Big 12 et les Wildcats de Kansas State. Pire, DE Demeioun « Chop » Robinson a choisi le voisin Penn State. Le momentum de Mike Locksley était essentiellement basé sur ses prouesses dans le recrutement. Avec tous ces départs, ce n’est pas seulement l’effecif qui est affecté mais aussi la perception qu’ont tous les observateurs d’un programme montrant les muscles mais qui est à la recherche d’une première saison à 10 victoires depuis près de 20 ans.

Lire la suite

Recrutement

Le français Jeffrey M’Ba choisit Auburn

Les Tigers d’Auburn poursuivent leur razzia sur les recrues venant du Junior College en obtenant la signature du prospect #1 des collèges communautaires, le français DL Jeffrey M’Ba.

Publié

le

Il avait récemment réduit sa liste de cinq à trois universités (Auburn, Miami, Missouri) : le français DL Jeffrey M’Ba a donc décidé de disputer sa carrière universitaire dans la SEC avec les Tigers d’Auburn.

Un an et demi après la déception d’avoir été recalé par les Cavaliers de Virginia (ACC) en raison de résultats académiques insuffisants à sa sortie du lycée, c’est une douce revanche pour le franco-congolais.

De retour en France après son échec à Virginia, il a repris le chemin des terrains français (avec les Pionniers de Tourraine) avant de retourner aux États-Unis en passant par les collèges communautaires (équivalent des BTS/DUT en France). Son objectif : développer ses aptitudes physiques et techniques afin d’attirer l’attention des recruteurs NCAA.

Ses capacités athlétiques ont rapidement convaincu plus d’une dizaine d’universités que son avenir serait parmi l’élite du College Football tant son potentiel semble prometteur. En 2021, il a terminé sa saison avec 40 plaquages, 13.5 pour perte et 2 sacks avec Independence Community College (Kansas).

DT Jeffrey M’Ba (1,98m et 141 Kg) rejoindra donc les Tigers d’Auburn au début du mois de janvier 2022 avec la ferme intention de gagner une place de titulaire. En raison du manque de profondeur sur la ligne défensive, il pourrait avoir un impact dès la saison prochaine, au moins dans la rotation de joueurs de ligne défensive.

Avec cette signature, Auburn a donc fait le plein du côté du Junior College en obtenant également le recrutement du meilleur safety (Marqise Gilbert) et du meilleur cornerback (Keionte Scott).

Lire la suite

Recrutement

Early Signing Day 2021 : Travis Hunter signe à Jackson State, Texas A&M classé #1

Les Aggies de Texas A&M détrônent le Crimson Tide d’Alabama en assemblant la meilleure promotion d’un recrutement 2022 marqué par l’incroyable « flip » de CB Travis Hunter.

Publié

le

Quelle journée ! Ce mercredi 15 décembre restera assurément dans l’Histoire du recrutement.

On s’attendait à un premier jour de la période de signature anticipée plutôt calme; la majorité des prospects les plus convoités du pays s’étant déjà engagés envers une université. Puis, tout a basculé lorsque le prospect #1 du pays, CB Travis Hunter, a pris tout le monde par surprise en se désengageant de Florida State pour rejoindre coach Deion Sanders à Jackson State.

Cette annonce a donné le coup d’envoi d’un Early Signing Day passionnant et marqué par de nombreux rebondissements qui ont animé une bataille effrénée pour le titre de meilleure promotion de recrues 2022 entre les trois cadors de la SEC : Texas A&M, Alabama et Georgia.

Voici un bilan de cette principale période de signature du recrutement 2022 :

Le séisme Travis Hunter

Véritable coup de tonnerre dans le monde du College Football : Deion Sanders et Jackson State ont écrit l’Histoire lors de ce Early Signing Day en obtenant la première signature d’un prospect 5-étoiles pour un programme FCS. Et le prospect #1 du pays qui plus est !

En se désengagement de Florida State et en signant à la surprise générale à Jackson State, CB Travis Hunter (#1 CB, #2 National) a fait le plus improbable « flip » de l’ère moderne du College Football; un choix qui pourrait avoir des conséquences importantes dans un futur proche car c’est bien le processus de recrutement dans son ensemble qui vascille désormais.

CB Travis Hunter, c’est un talent générationnel qui s’était engagé à Florida State depuis mars 2020. Certes, quelques visites à Georgia avait semé un léger doute au sujet de ses intentions mais rien ne laissait présager une telle tournure des événements. C’est alors que Deion Sanders entra en scène.

Certes, la possibilité d’être coaché par une légende au poste de cornerback ne peut pas être considéré comme négligeable dans ce choix de CB Travis Hunter. On sait également que l’influence du mouvement marxiste Black Live Matters a ravivé l’intérêt pour les HBCUs mais on ne peut pas imaginer une seule seconde que tout ceci arrive sans un contrat NIL à la clé. D’autant plus que Deion Sanders, qui vient de remporter le SWAC Championship Game au terme d’une superbe saison (bilan de 11-1), est également un employé de Barstool Sports, média controversé toujours à l’affût de bons coups médiatiques…

Le head coach vedette de Jackson State n’en est pas à son premier coup d’éclat. L’an dernier, il avait déjà réussi à obtenir les signatures de quatre prospects 4-étoiles : QB Shedeur Sanders (son fils), DL Katron Evans, WR Quaydarius Davis et WR Trevonte Rucker. En attirant CB Travis Hunter, il envoie un message au reste du pays et prend une certaine revanche face à son alma mater qui lui a préféré Mike Norvell pour le poste de head coach des Seminoles après le départ de Willy Taggart.

Alors, vraie tendance en faveur des HBCUs pour les années futures ou feu de paille autour de la personnalité de Deion Sanders ?

Texas A&M prend le pouvoir

Quel boulot de Jimbo Fisher et son staff de recruteurs ! Depuis plusieurs mois, le talent s’accumulait du côté des Aggies mais tous ces commitments, promesses d’un potentiel futur doré, devaient être confirmés par des signatures officielles. C’est chose faite. Et mieux encore, Texas A&M s’est encore renforcé en obtenant l’engagement de trois nouveaux prospects 4-étoiles.

Au final, ce sont 26 joueurs qui ont signé leur lettre d’intention dont un total de 4 prospects 5-étoiles. Avec 6 joueurs du Top 50 et 14 joueurs du Top 100, les Aggies ont frappé un grand coup et possèdent actuellement la meilleure promotion de recrues de ce cycle 2022. DL Walter Nolen (#1 DL, #2 National) et DL Gabriel Brownlow-Dindy (#4 DL, #16 National) ont rapidement confirmé leur engagement tout comme le 2ème meilleur quarterback du pays, QB Conner Weigman (#2 QB, #19 National). WR Evan Stewart (#2 WR, #6 National) a lui attendu jeudi pour réaffirmer son commitment envers les Aggies.

Mais Texas A&M a composé la meilleure classe de recrutement en 2022 grâce aux commitments de trois nouveaux prospects 4-étoiles. Le meilleur lycéen de l’État d’Arizona, DL Anthony Lucas (#7 DL, #50 National), puis le texan OL Kam Dewberry (#3 OL, #91 National) ont rejoint le campus de College Station (Texas) avant que DE Enai White (#3 DE, #27 National) choisisse Texas A&M plutôt qu’Alabama, Georgia ou Ohio State.

Enfin, Texas A&M a également obtenu la signature du meilleur tight-end du pays, TE Jake Johnson (#1 TE, #83 National) quelques jours après son decommitment de LSU. Ce dernier n’arrive pas les mains vides puisque son frère, l’ancien titulaire de LSU QB Max Johnson, a annoncé son transfert chez les Aggies dans la foulée.

Alabama et Georgia encore sur le podium

Un an après avoir assemblé la promotion la plus dense de l’Histoire, Alabama s’est montré encore très actif lors de ce Early Signing Day. Comme prévu, les prospects 5-étoiles DE Jeremiah Alexander (#1 DE, #8 National), QB Ty Simpson (#3 QB, #24 National) et RB Emmanuel Henderson (#1 RB, #30 National) ont tous les trois signé leur lettre d’intention auxquels se sont ajoutés 10 autres prospects du Top 100 dont les joueurs de ligne offensive OT Tyler Booker (#6 OT, #51 National) et OT Elijah Pritchett (#7 DL, #54 National) renforçant ainsi un secteur défaillant cette saison.

Mais le Crimson Tide a également réalisé quelques bons coups. Le prospect 4-étoiles WR Shazz Preston (#3 WR, #43 National) a préféré le campus de Tuscaloosa à LSU, puis DT Khurtiss Perry (#11 DL, #74 National) et l’ancien commit de Clemson, OLB Jihaad Campbell (#9 DE, #78 National), ont signé à Alabama avant que S Earl Little Jr (#12 S, #101 National) vienne renforcer un secteur défensif qui s’annonce encore dément dans les années futures.

Les Bulldogs ont également fait le plein en talent même si le programme d’Athens, qui occupait la 1ère place du classement national jusqu’à ce que S Kamari Wilson (#2 S, #28 National) de l’IMG Academy crée la surprise en annonçant sa signature à Florida, a été relayé à la 3ème place.

Georgia pourra quand même compter sur une cuvée 2022 exceptionnelle. Cinq prospects 5-étoiles ont signé. On attendait les confirmations de ATH Malaki Starks (#1 ATH, #14 National), CB Jaheim Singletary (#5 CB, #21 National) et DL Mykel Williams (#5 DL, #26 National). OLB Marvin Jones Jr. (#2 Edge, #22 National), qui semblait promis à Florida State, et CB Daylen Everette (#6 CB, #29 National), ancien commit de Clemson, se sont ajoutés à une promotion de recrues composée, entre autre, de 11 prospects du Top 100.

Texas is back !

Connu pour sa qualité d’excellent recruteur, Steve Sarkisian n’a pas fait mentir sa réputation. Quelle semaine pour le head coach des Longhorns !

Tout a commencé le week-end dernier lorsque l’ancien prospect 5-étoiles QB Quinn Ewers (#1 QB, #1 National en 2021) a annoncé son transfert d’Ohio State à Texas après une seule saison chez les Buckeyes (forçant d’ailleurs le départ du titulaire QB Casey Thompson via le portail des transferts). Quelques heures plus tard, le prospect 5-étoiles OT Kelvin Banks (#2 OT, #15 National) choisissait Texas après s’être désengagé d’Oregon dix jours plus tôt.

Les Longhorns ont alors réussi deux des plus beaux « flips » de cet Early Signing Day lorsque le prospect 4-étoiles CB Terrance Brooks (#8 CB, #59 National) a fait faux bond à Ohio State pour Texas avant que DE Ethan Burke (#38 Edge, #361 National) l’imite en retirant son engagement initial envers Michigan.

Au final, ce sont 17 prospects 4-étoiles qui ont signé leur lettre d’intention à Texas dont les trois joueurs texans WR Brenen Thompson (#12 WR, #82 National), S Bryan Allen Jr (#10 S, #109 National) et DL Jaray Bledsoe (#21 DL, #122 National) sans oublier QB Maalik Murphy (#11 QB, #166 National).

Grâce au phénoménal travail du coach de ligne offensive, Kyle Flood, les Longhorns vont peut-être recruter la ligne offensive la plus prometteuse de ce recrutement 2022 en signant OG Neto Umeozulu (#7 OG, #143 National) et OT Malik Agbo (#21 OT, #273 National), qui était promis à Washington, et en attendant la possible signature du prospect du Top 10, OG Devon Campbell (#1 OG, #10 National), au mois de février.

La folle journée de Florida State

Cette semaine du Early Signing Day devait être celle de la consécration d’un coach Mike Norvell qui, malgré un bilan peu reluisant bilan de 8-13 en deux saisons, venait de signer une prolongation de contrat le liant à Florida State jusqu’en 2026.

Ça s’est rapidement gâté. Dès les premières heures de ce mercredi 15 décembre, le coordinateur offensif Kenny Dillingham a accepté l’offre d’Oregon pour diriger l’attaque des Ducks. Puis, les rumeurs concernant CB Travis Hunter ont commencé à sortir…

Celui qui devait être le joyau de cette promotion de recrues 2022 et qui était engagé envers Florida State depuis mars 2020, a donc fait faux bond au Seminoles lors du plus retentissant « flip » de l’Histoire du College Football. En annonçant sa signature à Jackson State, CB Travis Hunter a jeté un froid sur le campus de Tallahassee (Florida). Et les mauvaises se sont rapidement enchainées…

Le prospect 4-étoiles WR Devaughn Mortimer (#50 WR, #336 National), pourtant élogieux envers les Seminoles, a fait un flip en direction de Louisville, puis le prospect 4-étoiles LB Tyre West (#20, #111 National) a filé vers Tennessee avant que le pass rusher 4-étoiles DE Nyjalik Kelly (#13 DE, #84 National) choisisse finalement Miami.

Pire, le prospect 5-étoiles LB Marvin Jones Jr. (#2 LB, #22 National), fils du linebacker All-American légendaire, a préféré Georgia aux Seminoles. Et la journée s’est terminée par la signature du prospect 5-étoiles S Kamari Wilson (#2 S, #28 National) à… Florida. Ouch !

Seules bonnes nouvelles : le prospect 5-étoiles S Sam McCall (#3 S, #31 National) a confirmé son commitment en signant sa lettre d’intention à Florida State malgré les appels du pied d’Alabama. Les Seminoles pourront également compter sur le prospect du Top 100, S Azareyeh Thomas (#3 ATH, #93 National) et sur quarterback de l’IMG Academy, le prospect 4-étoiles QB AJ Duffy (#8 QB, #120 National).

Les gagnants

Michigan

Dans la foulée d’une remarquable saison régulière marquée par une victoire contre le rival Ohio State suivi par un titre de champion de conférence Big Ten, les Wolverines ont connu un excellent Early Signing Day qui leur permet de s’immiscer dans le Top 10 national. Michigan est encore loin d’Ohio State mais l’écart se réduit !

Après avoir obtenu la signature du meilleur prospect de l’État d’Oregon, WR Darrius Clemons (#19 WR, #131 National), Jim Harbaugh a été hyper-actif sur la scène des « flips » en attirant tout d’abord l’ancien commit de Notre Dame, le prospect 3-étoiles WR Amorion Walker (#34 WR, #518 National), puis en renforçant son secteur défensif avec la signature de DL Derrick Moore (#12 DL, #79 National, ex-commit d’Oklahoma) et celle de S Deon Sabb (#9 S, #94 National) qui a récemment decommité de Clemson.

Michigan a également pu compter sur la confirmation de l’engagement du prospect 5-étoiles CB Will Johnson (#4 CB, #20 National) et du prospect 4-étoiles WR Tyler Morris (#16 WR, #115 National).

North Carolina

Seulement trois programmes de l’ACC terminent cette période anticipée du recrutement dans le Top 25 : Florida State, Clemson et… North Carolina ! Les Tar Heels sont classés dans le Top 10 bien loin devant les Seminoles et les Tigers.

Le coup de force de coach Mack Brown aura été de recruter le meilleur joueur de l’État de Virginia, le prospect 5-étoiles DL Travis Shaw (#2 DL, #4 National) et le meilleur joueur de l’État local de Caroline du Nord, le prospect 5-étoiles OT Zach Rice (#1 OT, #11 National).

Les Tar Heels ont d’ailleurs été intraitables à domicile en obtenant les signatures de 4 des 6 meilleurs prospects de l’État de Caroline du Nord et 4 des 5 meilleurs prospects de l’État de Virginie dont WR Andre Greene Jr (#8 WR, #65 National).

Les perdants

Oregon

Depuis l’annonce du départ de leur head coach Mario Cristobal à Miami, les Ducks ont perdu pas moins de huit commitments en à peine 15 jours : OT Kelvin Banks (#2 OT, #15 National) et OT Cameron Williams (#27 OT, #461 National) ont filé à Texas tandis que QB Tanner Bailey (#14 QB, #218 National) a choisi de rejoindre South Carolina et WR Tetairoa McMillan (#5 WR, #46 National) a surpris tout le monde en préférant Arizona à Oregon. Aïe.

De plus, seulement 7 des 12 joueurs toujous engagés envers les Ducks ont signé leur lettre d’intention au cours de cette période anticipée des signatures. On commence à sérieusement s’inquiéter du côté du campus d’Eugene…

Bien sûr, le nouvel head coach Dan Lanning ne peut en être tenu responsable mais ce changement de coaching staff pourrait durablement affecter un programme d’Oregon qui semblait devenir la référence dans la Pac-12. Les Ducks ont terminé 6ème du cycle de recrutement 2021. Ils sont actuellement classés… 46ème.

Clemson

Les Tigers sont actuellement classés 17ème avec un total de 12 joueurs signés. Depuis le départ du coordinateur défensif Brent Venables à Oklahoma, Clemson a perdu S Keon Sabb (#9 S, #94 National) parti à Michigan, LB Jihaad Campbell (#9 DE, #78 National), qui a signé à Alabama et DB Daylen Everette (#6 CB, #29 National), qui a filé à Georgia. Et Dabo Swinney ne les a pas remplacé.

Certes, Clemson a obtenu la signature de QB Cade Klubnik (#1 QB, #18 National), le meilleur quarterback de ce cycle de recrutement 2022, mais avec 9 joueurs également inscrits sur le portail des transferts, les Tigers pourraient subir un énorme contrecoups suite à ces mouvements majeurs de coaching staff. Alors que Dabo Swinney a toujours été frileux vis-à-vis du portail des transferts, il pourrait bien en avoir besoin cette année afin de garder les Tigers parmi l’élite de l’ACC.

Washington

Après avoir terminé dans le Top 5 de la Pac-12 lors des 4 derniers cycles de recrutement, Washington est actuellement classé… 12ème et bon dernier ! Les Huskies n’ont signé que 5 joueurs !

De nombreux prospects qui avaient annoncé leur engagement lorsque Jimmy Lake était encore le head coach sont revenus sur leur décision dans les derniers jours à l’image de OG Vega Ioane (#26 OG, #556 National). Le prospect 5-étoiles OT Josh Conerly Jr (#3 OT, #23 National) considère encore Washington comme une destination possible mais la tendance actuelle nous incite à penser qu’il choisira plutôt Michigan.

Le beau geste de Michigan State

Beau geste des Spartans de Michigan State qui offrent une scholarship d’honneur à Tate Myre, ce jeune quarterback du lycée d’Oxford (Michigan) tragiquement décédé lors d’une fusillade, il y a deux semaines

Le flip de « Flip »

Alors qu’il s’était engagé depuis longtemps envers le programme de Miami, le prospect 3-étoiles OT Falentha Carswell (#59 OT, #589 National) a fait faux bond à Mario Cristobal en faisant un « flip » pour Ole Miss. Son surnom : « Flip ». Les Hurricanes auraient dû se méfier…

L’émotion d’Antonio Gates

L’ancien Pro Bowler NFL Antonio Gates n’a pu retenir son émotion lorsque son fils, WR Antonio Gates Jr (#44 WR, #300 National), a annoncé sa signature officielle chez les Spartans.

Le français Jeffrey M’Ba à Auburn

Prospect #1 du Junior College, le congolais naturalisé français DL Jeffrey M’Ba (#1 DL JUCO, #289 National) a finalement choisi de rejoindre coach Bryan Harsin et les Tigers d’Auburn plutôt que Missouri et Miami.

Son arrivée renforce un secteur qui a souffert de nombreux départs dans les dernières semaines. Avec l’arrivée de CB Keionte Scott (#1 CB, #323 National) et S Marquise Gilbert (#1 S, #444 National), Auburn a fait le plein du côté du Junior College, comme en 2014 lorsque les Tigers avait recruté WR Duke Williams, DE Davonte Lambert et S Derrick Moncrief.

Top 5 des prospects non-signés

LB Harold Perkins (#1 LB, #5 National)

Le meilleur linebacker de ce recrutement 2022 est toujours disponible ! Originaire du Texas, il est capable de jouer sideline-to-sideline grâce à une vitesse folle. Régulièrement comparé à Myles Jack, il est déjà promis à Texas A&M à moins d’une surprise de dernière minute.

DL Shemar Stewart (#3 DL, #9 National)

Véritable force de la Nature, il semble né pour terroriser les quarterbacks adverses. Originaire de Florida, il est impossible de penser le voir quitter le Sunshine State. Pourtant, il pourrait bien finir à College Station, sous le maillot des Aggies de Texas A&M.

OG Devon Campbell (#1 OG, #19 National)

Dans le viseur des Longhorns depuis plusieurs mois, on ne peut imaginer que Steve Sarkisian puisse laisser filer le talent local. S’il devait signer à Texas, le programme d’Austin pourrait affirmer avoir recruté la meilleure ligne offensive de ce cycle 2022.

OT Josh Conerly (#3 OT, #23 National)

Alors qu’il était promis à Washington (son État natal), OT Josh Conerly pourrait bien faire faux aux Huskies et acceper l’offre des Wolverines de Michigan d’autant plus si le programme dirigé par Jim Harbaugh devait poursuivre son parcous en playoffs dans les prochains jours.

S Jacoby Mathews (#4 S, #36 National)

Certes, Brian Kelly a réussi à conserver le talentueux QB Walker Howard mais son coup de maître serait de faire signer le Louisianais S Jacoby Matthews dont on dit qu’il serait proche de rejoindre Alabama ou Texas A&M.

Top 10 par programmes

Top 10 des prospects

Lire la suite

Recrutement

Direction Alabama pour DE Jeremiah Alexander

Le Crimson Tide d’Alabama enregistre l’engagement verbal de son 3ème prospect 5-étoiles du cycle de recrutement 2022 suite à l’annonce du prospect #1 au poste de EDGE, Jeremiah Alexander.

Publié

le

Crédit photo : Michael Wade / Icon Sportswire via Getty Images

Originaire d’Alabaster (Alabama), DE/OLB Jeremiah Alexander (#1 EDGE, #16 National en 2022) a donc décidé de rester dans son État natal plutôt de déménager un peu plus au Nord, du côté de Georgia ou de Clemson qui étaient également en course pour obtenir le meilleur lycéen au poste de EDGE du cycle de recrutement 2022.

C’est via son compte Instagram que le futur joueur du Crimson Tide a communiqué son choix.

Ce n’est pas la première fois que DE/OLB Jeremiah Alexander annonce son commit à Alabama. Il l’avait déjà fait en mars 2020 devenant alors le premier prospect recruté par le Crimson Tide pour le cycle 2022 avant de faire marche-arrière au cours de l’automne dernier.

Clemson et Georgia étaient alors entrés dans la course. Gus Malzahn a également réussi à le faire venir sur le campus d’Orlando le 11 juin dernier même si les chances de Central Florida semblaient assez faibles.

En 2020, DE/OLB Jeremiah Alexander a remporté un second titre de champion de l’État d’Alabama au niveau 7A avec son lycée de Thompson High.

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus