Suivez-nous

Playoffs

[Preview] Peach Bowl 2019 : #1 LSU vs #4 Oklahoma

Les Tigers de #1 LSU et les Sooners de #4 Oklahoma donnent le coup d’envoi du College Football Playoff à l’occasion de ce Peach Bowl, cadre de la première demi-finale des playoffs 2019-20.

Publié

le

#1 LSU (13-0) vs #4 Oklahoma (12-1)

PEACH BOWL
Atlanta, Géorgie
Mercedes-Benz Stadium
Samedi 28 décembre 2019
16h00 (heure Est, 22h00 en France)

Les Tigers de #1 LSU et les Sooners de #4 Oklahoma donnent le coup d’envoi du College Football Playoff à l’occasion de ce Peach Bowl, cadre de la première demi-finale des playoffs 2019-20.

C’est une grande première en playoffs pour #1 LSU tandis que les Sooners participeront aux demi-finales pour la 4ème fois lors d’un Peach Bowl qui sera surtout marqué par le duel à distance entre les deux meilleurs quarterbacks de la saison : QB Joe Burrow (LSU) et QB Jalen Hurts (Oklahoma).

Comment sont-ils arrivés là ?

#1 LSU (13-0, 8-0 SEC)

Jamais dans l’Histoire du programme de Bâton-Rouge, on avait vu une attaque aussi explosive que celle des Tigers en 2019 (47.8 points par match).

Menée par le récent vainqueur du trophée Heisman, QB Joe Burrow, et dirigée par l’ancien assisant des New Orleans Saints (NFL), le coordinateur offensif Joe Brady, cette escouade a tout renversé sur son passage lors d’un début de saison marquée par 6 premiers matchs à plus de 40 points (notamment face à Texas et Florida). Seule la défense d’Auburn a réussi à contenir les Tigers (victoire 23-20). Alabama a encaissé 46 points, Florida 42 points, Ole Miss 58 points, Arkansas 56 points, Texas A&M 50 points et Georgia 37 points. Inimaginable !

Au final, #1 LSU n’a pas perdu le moindre match en une saison pour la première fois depuis 1958 et les Tigers ont remporté leur premier titre de champion de conférence SEC depuis 2011. #1 LSU débutera les playoffs avec la tête de série #1 (qui n’a jamais été champion dans la courte histoire des playoffs) après avoir battu cinq équipes du Top 10. Boom !

#4 Oklahoma (12-1, 7-1 Big 12)

Les choses changent sans vraiment changer à Oklahoma. Pour la 3ème année d’affilée, les Sooners ont débuté la saison avec un quarterback charismatique… et pour la 3ème saison consécutive, #4 Oklahoma participera aux playoffs (une 4ème fois en 5 ans).

Après Baker Mayfield en 2017 et Kyler Murray en 2018, l’ancien quarterback titulaire d’Alabama, QB Jalen Hurts, a été en course pour l’obtention du trophée Heisman jusqu’au bout (pas vraiment, mais bon il finit 2ème du scrutin) en raison d’une excellente saison sur le plan statistique.

Une baisse de régime au mois d’octobre a couté la seule défaite des Sooners en 2019 (à Kansas State) mais le coordinateur défensif Alex Grinch a alors réussi l’impensable : faire de la défense de #4 Oklahoma une escouade performante. Deux victoires contre Baylor dont une en finale de conférence Big 12, ont convaincu le comité de sélection des playoffs que le programme de Norman (Oklahoma) méritait sa place dans le dernier carré.

Clairement l’équipe la plus sous-côtée des quatre demi-finalistes (LSU, Clemson, Ohio State, Oklahoma), les Sooners aborderont ces playoffs sans pression avec l’opportunité de briser le rêve de toute la Louisiane : voir LSU jouer la finale nationale à La Nouvelle-Orléans.

Les clés du match

L’attaque aérienne de LSU contre la défense contre la passe d’Oklahoma

Le coordinateur défensif des Sooners, Alex Grinch, espère que les célébrations de son Heisman ou les abus gastronomiques de la période des Fêtes sauront ralentir un QB Joe Burrow qu’aucune défense de la SEC n’est parvenue à contenir cette saison. Le quarterback des Tigers a dépassé les 300 yards à la passe lors de 11 de ses 13 matchs joués cette saison pour un total de 48 touchdowns contre 6 interceptions seulement.

#4 Oklahoma ne pourra pas s’en sortir dans ce match sans une performance exceptionnelle de son backfield défensif face au trio de receveurs magique de #1 LSU : WR Ja’Marr Chase (73 réceptions, 1498 yards, 18 TD), WR Justin Jefferson (88 réceptions, 1207 yards, 14 TD) et WR Terrace Marshall (37 réceptions, 545 yards, 10 TD).

Et pourtant, CB Parnell Motley (34 plaquages, 1 INT), CB Tre Brown (34 plaquages, 1 INT) et CB Brendan Radley-Hiles (44 plaquages, 2 INT) n’ont pas toujours montré les garanties sur les couvertures. Loin de là. Règulièrement pris au piège par des receveurs athlétiques, ces trois-là seront sous pression toute l’après-midi… à moins que le pass rush des Sooners parviennent à prendre le dessus sur… la meilleure offensive du pays. Ouch ! Ça devient compliquer.

Privé de DE Ronnie Perkins suspendu pour ce Peach Bowl, ce pass rush d’Oklahoma devra probablement inclure le leader défensif Kenneth Murray de son poste de linebacker intérieur. Alex Grinch fait face à un casse-tête mais il le sait : si #1 LSU installe son jeu aérien, le sort de cette rencontre va rapidement basculer en faveur des champions de conférence SEC.

QB Jalen Hurts face à la défense de LSU

Depuis son arrivée à Norman (Oklahoma), coach Lincoln Riley a su imposer le jeu au sol comme élément-clé de l’attaque des Sooners… et ce, malgré la présence de receveurs comme Marquise « Hollywood » Brown et WR CeeDee Lamb.

En 2019, les Sooners ont terminé la saison avec la 12ème meilleure attaque au sol du pays (251 yards en moyenne)… grâce à la mobilité et la vitesse d’un QB Jalen Hurts qui s’est parfaitement intégré après trois ans passés à Alabama. Le quarterback de #4 Oklahoma a accumulé 1255 yards au sol pour un total de 18 TD. Toutefois, il pourrait être bien esseulé dans le backfield offensif des champions de conférence Big 12 si RB Kennedy Brooks (cou) devait déclarer forfait alors que RB Trey Sermon (genou) et RB Rhamondre Stevenson (suspension) seront eux absents.

#4 Oklahoma utilise de nombreux plays à deux running backs. Les Sooners devront ainsi probablement forcer RB TJ Pledger à évoluer dans un rôle inhabituel de blocker. L’objectif est clair : contrôler l’horloge en prolongeant au maximum les drives pour laisser l’attaque de #1 LSU sur la sideline.

Hormis la débâcle à Ole Miss (402 yards au sol accordés ce jour-là), la défense contre la course des Tigers a été très solide tout au long de la saison (119 yards en moyenne, #23 du pays). Le coordinateur défensif Dave Aranda a effectué un boulot monstre pour ramener cette escouade parmi les meilleures défenses du pays. NT Tyler Shelvin, LB Patrick Queen et LB K’Lavon Chaisson auront des rôles-clés pour stopper le jeu au sol des Sooners.

Joueurs à suivre

QB Joe Burrow, LSU
Vainqueur du trophée Heisman, il a incarné à lui tout seul la Révolution du jeu offensif des Tigers en 2019. Il a aussi réécrit les livres d’Histoire du programme de LSU et de la SEC en établissant de nombreux records dans le jeu aérien. 4715 yards à la passe, 48 TD, 6 INT.

RB Clyde Edwards-Hélaire, LSU
Blessé à la cuisse lors d’un entrainement en préparation de ce Peach Bowl, il sera peut-être l’un des grands absents de cette demi-finale. Régulièrement décisif (hello Alabama) sur des drives cruciaux, il a permis à l’attaque des Tigers d’être suffisamment équilibrée pour ne pas être prévisible. 1290 yards au sol, 16 TD et 50 réceptions pour 399 yards et 1 TD en 2019.

WR Ja’Marr Chase, LSU
Receveur ultra-athlétique à l’envergure énorme, il s’est affirmé comme la cible #1 de QB Joe Burrow remportant au passage le prestigieux Biletnikoff Award. Intenable dans la red zone adverse. 73 réceptions, 1498 yards, 18 TD en 2019.

CB Derek Stingley, LSU
Pour beaucoup d’observateurs, il aurait dû remporter le Jim Thorpe Award remis au meilleur defensive back de la saison (à la place de son coéquipier S Grant Delpit). Il a terminé la saison en boulet de canon réussissant notamment deux interceptions sur QB Jake Fromm en finale de conférence SEC.

QB Jalen Hurts, Oklahoma
Transféré d’Alabama lors de l’intersaison, il a marché dans les pas de Baker Mayfield et Kyler Murray dirigeant l’attaque des Sooners de mains de maitre. 2ème lors du scrutin pour l’obtention du trophée Heisman, il participe… à ses 4ème playoffs en 4 ans ! Une Légende. 3634 yards, 32 TD et 7 INT et 1255 yards au sol, 18 TD.

RB Kennedy Brooks, Oklahoma
Il est toujours incertain pour ce match. Il forme avec QB Jalen Hurts un 1-2 punch de folie sur le jeu au sol. 976 yards, 7 TD, 6.7 yards par course en 2019.

WR CeeDee Lamb, Oklahoma
Longtemps considéré comme le grand favori pour remporter le Biletnikoff Award, il a été coiffé sur le fil par WR Ja’Marr Chase (voir plus haut). Il possède des mains de velour et une accélération supersonique. 58 réceptions, 1208 yards, 14 TD en 2019.

LB Kenneth Murray, Oklahoma
Parfois inconstant dans l’effort, lorsque’il joue à 100%, il est l’un des défenseurs les plus dominants du pays. Aussi solide sur le run stop que capable de créer la confusion dans le backfield offensif adverse, il sera l’une des clés de cette rencontre. 95 plaquages, 16 pour perte, 4 sacks en 2019.

Facteur X

Les Turnovers
Les Sooners ont régulièrement souffert tout au long de la saison en raison de trop nombreuses pertes de ballon (-7 en 2019). À l’inverse, les Tigers se sont montrés disciplinés en attaque et opportuniste en défense (+8 en 2019). Qu’on se le dise : pour avoir la moindre chance de l’emporter, QB Jalen Hurts et RB Kenndy Brooks devront impérativement protéger la possession du ballon. Si #4 Oklahoma retombe dans ses travers du début de saison en rendant le ballon à LSU en bonne position, l’équipe de coach Lincoln Riley n’aura aucune chance de s’imposer dans ce Peach Bowl.

Historique

LSU et Oklahoma ne sont affrontés que deux fois dans l’Histoire, à chaque fois lors du Sugar Bowl. Le 2 janvier 1950, les Sooners alors classés #2 du pays ne feront qu’une bouchée des Tigers, 35-0.

54 ans plus tard, les deux équipes se sont données rendez-vous pour le BCS Championship Game qui allait désigner le champion national 2003. Ce jour-là, LSU va s’imposer 21-14 pour remporter l’un des titres nationaux les plus controversés de l’Histoire.

Blessés

#1 LSU
Absent : LB Michael Divinity Jr (raisons personnelles), S Todd Harris Jr (genou), OL Kardell Thomas (cheville).
Incertain : RB Tyrion Davis-Prince (raisons inconnues).
Probable : RB Clyde Edwards-Helaire (cuisse).

#4 Oklahoma
Absent : RB Rhamondre Stevenson (suspension), DE Ronnie Perkins (suspension), WR Trejan Bridges (suspension), DE Kenneth Mann (bas du corps), S Delarrin Turner-Yell (clavicule), CB Tre Norwood (genou), DT Jordan Kelley (genou), RB Tre Sermon (genou).
Incertain : CB Brendan Radley-Hiles (tête).
Probable : RB Kennedy Brooks (cou).

Pronostic

LSU 34, Oklahoma 37.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis 15 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et MLB. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Playoffs

Georgia et TCU qualifiés pour le CFP National Championship

Le champion national en titre face au premier représentant de la Big 12 : ce sera donc l’affiche de la 9ème finale du College Football Playoff de l’Histoire.

Publié

le

Crédit photo : ESPN

Georgia aura donc une chance de faire le premier back-to-back de la courte Histoire du College Football Playoff. De son côté, Texas Christian aura l’opportunité de remporter un premier titre de champion national depuis 1938.

Les jeux sont faits. Après deux victoires épiques lors de leur demi-finale respective, les Bulldogs de #1 Georgia et les Horned Frogs de #3 Texas Christian se retrouveront au SoFi Stadium de Los Angeles, le lundi 9 janvier prochain, lors du National Championship Game 2023.

Champion national en titre, #1 Georgia disputera sa 3ème finale nationale au cours des 6 dernières saisons après avoir réussi un sensationnel comeback face aux Buckeyes de #4 Ohio State lors d’un Peach Bowl finalement remporté 42-41 par les champions nationaux en titre. Les Dawgs essayeront donc de remporter le 4ème titre national de leur Histoire après ceux de 1942, 1980 et 2021.

Équipe cendrillon de ce College Football Playoff, les Horned Frogs de #3 Texas Christian ont déjoué tous les pronostics en dominant les Wolverines de #2 Michigan lors d’un Fiesta Bowl complètement fou. Une victoire 51-45 avec un record de 96 points. L’équipe de HC Sonny Dykes sera donc le premier représentant de la Big 12 dans un National Championship de l’ère Playoff. Ironiquement, les Horned Frogs ne sont même pas les champions de conférence Big 12 suite à leur défaite face à #9 Kansas State.

Ce sera donc une finale inédite et inattendue entre deux équipes qui se sont affrontées à quatre reprises dans l’Histoire. #1 Geogia n’a jamais perdu face à #3 Texas Christian.

On se donne donc rendez-vous le 9 janvier 2023 à Los Angeles (Calfornie) pour le National Championship Game !

Lire la suite

Playoffs

Les plus belles photos du Fiesta Bowl entre Michigan et TCU

Retrouvez les plus belles photos du Fiesta Bowl 2022 prises par notre photo-reporter Marc-Grégor Campredon.

Publié

le

Crédit photo : Marc-Grégor Campredon, The Blue Pennant

Notre photo-reporter Marc-Grégor Campredon était sur place au State Farm Stadium de Glendale pour suivre le Fiesta Bowl entre #2 Michigan et #3 Texas Christian au plus près de l’action.

Retrouvez ci-dessous ses plus beaux clichés :

Crédit photo : Marc-Grégor Campredon

Lire la suite

Playoffs

Georgia-Ohio State (42-41) : les Bulldogs renversent les Buckeyes en fin de match

Menés au score pendant la quasi-totalité du match, les Bulldogs de #1 Georgia ont su trouver les ressources pour compléter une sensationnelle remontée lors d’un court succès 42-41 lors du Peach Bowl.

Publié

le

Crédit photo : USA Today

Menés de 14 points dans chacune des deux mi-temps, les Bulldogs de #1 Georgia (14-0) s’imposent finalement 42-41 face à #4 Ohio State (11-2) lors du Peach Bowl et s’offrent ainsi un billet pour un 2ème National Championship consécutif.

Pourtant, HC Kirby Smart le sait : il faudra que les champions nationaux en titre soient nettement meilleurs dans l’exécution offensive et dans la couverture défensive dans une semaine face à #3 Texas Christian pour réussir le premier back-to-back depuis Alabama en 2011-12.

QB Stetson Bennett (23/34, 398 yards, 3 TDs, 1 INT et 1 TD au sol) a libéré les Dawgs en se connectant avec WR Adonai Mitchell à une minute de la fin du match, un TD qui au final sera synonyme de victoire et de qualification pour la finale nationale. Les Buckeyes de #4 Ohio State, qui ont fait la course en tête pendant la majorité de ce Peach Bowl, ont bien eu dernière opportunité de l’emporter mais la tentative de FG de 50 yards de K Noah Ruggles à :03 de la fin passa largement à gauche des poteaux des Dawgs. Cruelle désillusion.

#1 Georgia affrontera donc #3 Texas Christian au SoFi Stadium de Los Angeles, le 9 janvier prochain.

Les Buckeyes peuvent avoir des regrets après avoir mené 21-7 et 38-24 dans le 4ème quart-temps. Mais HC Ryan Day le sait aussi : pour franchir un palier, ses Buckeyes ne peuvent se permettre d’accorder autant de big plays dans des moments aussi cruciaux.

Totalement abandonné par la défense adverse, WR Arian Smith (3 réceptions, 129 yards,1 TD) a réussi un TD de 76 yards sur une passe de QB Stetson Bennett. Avec la conversion à 2 points réussie sur une passe vers WR Ladd McConkey, #1 Georgia revenait à 38-35.

Crédit photo : USA Today

K Noah Ruggles donna bien une avance de 6 points aux Buckeyes sur un FG de 48 yards laissant seulement 2:26 aux Bulldogs pour réussir un comeback mémorable. Largement suffisant pour un QB Stetson Bennett totalement retrouvé après un début de match manqué. Sa passe de TD vers WR Adonai Mitchell (3 réceptions, 43 yards, 1 TD) à 54 secondes de la fin permit aux Dawgs de passer devant (42-41) pour la 1ère fois depuis la fin de la 1ère mi-temps.

Pourtant, QB CJ Stroud (23/34, 348 yards, 4 TDs) pensait surement avoir fait le plus difficile sur une course de 27 yards qui ramènera le ballon sur les 31 yards des Bulldogs, largement à distance acceptable pour que K Noah Ruggles puisse tenter un FG de la gagne. En vain.

Des regrets aussi parce que les Buckeyes sont parfaitement entrés dans ce Peach Bowl. Deux TDs sur réception de WR Marvin Harrison Jr (5 réceptions, 106 yards, 1 TDs) et un TD au sol de RB Miyan Williams ont permis à #4 Ohio State de prendre une avance 21-7 en début de 2ème quart-temps. L’attaque des Buckeyes a également accumulé 467 yards, l’une des meilleures performances d’une escouade offensive face à la défense de #1 Georgia cette saison.

Mais 17 points consécutifs réussis par l’attaque des Dawgs ont refroidi les ardeurs des Buckeyes. Pas si longtemps finalement, puisqu’un TD sur réception de 37 yards de l’ancien walk-on WR Xavier Johnson redonna l’avantage à #4 Ohio State à la mi-temps (28-24).

À noter que les Buckeyes ont été privés des services de TE Cade Stover, emmené à l’hôpital en cours de match en raison de vives douleurs au dos. #4 Ohio State a également dû terminer ce match sans son receveur #1, WR Marvin Harrison Jr, victime d’une commotion cérérabrale en 2ème mi-temps.

Du côté de #1 Georgia, TE Darnell Washington a quitté ses coéquipiers en raison d’une blessure de la cheville tandis que le convalescent WR Ladd McConkey a été très peu utilisé. RT Warren McClendon était dans l’effectif mais n’a pas débuté le match.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Playoffs

Michigan-TCU (45-51) : les Horned Frogs en finale au terme d’un Fiesta Bowl épique

Les Horned Frogs de #3 Texas Christian créent la surprise lors du Fiesta Bowl en infligeant aux Wolverines de #2 Michigan leur première défaite de la saison synonyme de qualification pour le National Championship Game.

Publié

le

Crédit photo : Marc-Gregor Campredon

La belle aventure de #3 Texas Christian n’est pas terminée.

Contre toute attente, les Horned Frogs se sont imposés 51-45 face aux Wolverines de #2 Michigan (13-1) lors d’un Fiesta Bowl historique (96 points combinés, du jamais vu). Ils obtiennent ainsi leur billet pour le National Championship, le 9 janvier prochain. Ils y affronteront les champions nationaux en titre, les Bulldogs de #1 Georgia.

Leader incontesté de l’équipe de HC Sonny Dykes depuis le début de la saison, QB Max Duggan a réussi 4 TDs tandis que la défense de #3 Texas Christian (13-1) a multiplié les big plays inscrivant notamment deux TDs sur des Pick Six.

Un an après une saison 2021 décevante (5-7), les Horned Frogs ont donné les clés du programme à HC Sonny Dykes (ex-SMU). Ce dernier atteint donc la finale nationale dès sa première saison à la tête d’une équipe de #3 Texas Christian qui tentera donc de remporter son premier titre de champion national depuis… 1938 !

Les Horned Frogs ne seront pas favoris face à #1 Georgia… comme ils ne l’étaient pas au coup d’envoi de ce Fiesta Bowl contre #2 Michigan. Mais grâce à une vitesse incroyable et une étonnante explosivité défensive, ils ont transformé ce match en festival offensif digne des heures de gloire de la Big 12, une débauche de points comme on en avait rarement vu lors du College Football Playoff. Avec un total de 96 points combinés, ce Fiesta Bowl n’est devancé que par le Rose Bowl 2018 entre Georgia et Oklahoma (102 points).

#3 Texas Christian, petite université privée de la ville de Fort Worth (Texas), sera donc le premier représentant de la Big 12 en finale du College Football Playoff et la première équipe de la Big 12 à jouer une finale nationale depuis Texas en 2009.

Crédit photo : Marc-Gregor Campredon, The Blue Pennant

Les Horned Frogs menaient 34-16 en fin de 3ème quart-temps après un Pick Six réussi par LB Dee Winters. Les Wolverines vascillaient mais, à l’image de leur saison régulière, les texans durent encore batailler pour garder leur avantage. En 2022, Texas Christian a remporté 7 victoires avec 10 points ou moins d’écart. Cette adversité a peut-être servi dans ce match.

Ce TD défensif donna le coup d’envoi d’une incroyable séquence de jeu : suivirent alors 5 TDs sur des drives de moins d’une minute !

“Le vainqueur est le Football” dira HC Jim Harbaugh (Michigan) après le match.

Un TD de 18 yards sur une course renversée de WR Roman Wilson (5 réceptions, 104 yards, 1 TD) suivi d’une conversion à 2 points ramena les Wolverines à seulement 3 points des Horned Frogs (41-38). Mais le futur choix de 1er tour de la draft NFL 2023, WR Quentin Johnston (6 réceptions, 163 yards, 1 TD), transforma un catch-and-run en un TD de 76 yards qui redonna un peu d’air à #3 Texas Christian (48-38).

Sur l’ensemble du match, QB Max Duggan termine avec 225 yards à la passe, 2 TDs et 2 INTs en plus d’avoir couru pour 57 yards. RB Emari Demercado, en relais d’un RB Kendre Miller blessé, termine avec 150 yards au sol et 1 TD. Tout ça contre la 3ème meilleure défense de la saison.

La défense des Horned Frogs parvint enfin à stopper la tentative de comeback de #2 Michigan sur la possession suivante. K Griffin Kell donna 13 points d’avance aux Horned Frogs sur un FG de 33 yards. Après que les deux équipes aient inscrit 62 points en 14 minutes, le rythme de jeu ralenti un peu. Toutefois, QB JJ McCarthy (20/34, 343 yards, 2 TDs, 2 INTs), souvent brillant mais quelque fois imprudent, réduit encore le score à 6 points (51-45) avec une passe de TD vers WR Roman Wilson. Les deux Pick Six lancés par le QB des Wolverines auront, au final, couté très cher.

#2 Michigan aura bien une dernière opportunité de l’emporter mais un bad snap sur un 4ème down assomma définitivement les Wolverines. La confusion autour d’un éventuel targeting n’y changera rien : QB Max Duggan pouvait poser le genou à terre et célébrer cette fantastique qualification pour la finale nationale.

Les Horned Frogs avaient pris les commandes 14-0 dans le 1er quart-temps grâce au travail remarquable de S Bud Clark. En plus d’avoir empêché un TD longue distance de RB Donovan Edwards (119 yards au sol) sur le premier snap du match et stoppé l’attaque des Wolverines sur un 4ème down joué à la façon « Philly Special », il réussit un peu plus tard un magnifique Pick Six qui donna une avance 7-0 aux Horned Frogs.

QB Max Duggan ajoutera un second TD sur une course de 1 yard (14-0). #2 Michgan inscrit enfin ses premiers points sur un FG de K Jake Woody (14-3).

Crédit photo : Marc-Gregor Campredon, The Blue Pennant

C’est alors que s’est produit le tournant du match, une décision arbitrale plus que contestable. Alors que WR Roman Wilson venait d’inscrire le premier TD des Wolverines sur une réception de 51 yards, les arbitres décidèrent de l’invalider estimant que le receveur de #3 Michigan n’était pas entré dans la end zone au moment de la réception. Pas de problème pour une équipe qui possède la meilleure ligne offensive du pays ? Et bien non. FB Kalel Mullings commit alors un fumble à l’entrée de la end zone des Horned Frogs rendant le ballon à des derniers. Quelques secondes plus tard, le score était de 21-3 lorsque WR Taye Barber inscrit le 3ème TD de TCU sur un course croisée.

La défense 3-3-5 de #3 Texas Christian a donc tenu le choc face au défi physique des champions de la Big Ten. Mieux, elle s’est montrée dominante et efficace réussissant 6 plaquages pour perte en 1ère mi-temps à l’image d’un DL Dylan Horton fabuleux (3 sacks).

Pour leur 2ème participation consécutive au College Football Playoff, les Wolverines ont fait mieux que la saison passée mais ils ont pêché par manque d’efficacité dans la red zone adverse. Leurs trois premières présences dans les 20 yards adverses se sont conclues par… trois petits points.

Après une saison régulière invaincue, HC Jim Harbaugh est sur la bonne voie mais la déception est immense pour un programme qui est toujours à la recherche d’un premier titre de champion national depuis 1997.

Le résumé en vidéo

Lire la suite

Articles les plus lus