Suivez-nous

Conference Championship

Ohio State – Northwestern (22-10) : Trey Sermon offre le titre de Big Ten aux Buckeyes

En grande difficulté face à une équipe de #14 Northwestern toujours aussi combative, les Buckeyes de #4 Ohio State remportent un 4ème titre de conférence Big Ten consécutif grâce à une performance historique de RB Trey Sermon.

Crédit photo :

Publié

le

Le programme de #4 Ohio State (6-0, 5-0 big Ten) a vu passer de nombreux running backs légendaires : Archie Griffin, Eddie George, Ezekiel Elliott, etc… mais jamais aucun d’entre-eux n’a réussi une telle performance que celle de RB Trey Sermon dans ce Big Ten Championship Game : 331 yards au sol pour 2 TD !

L’ancien running back des Sooners d’Oklahoma a joué un rôle décisif pour des Buckeyes qui auraient pu sombrer en 1ère mi-temps face à une féroce défense des Wildcats si #14 Northwestern (6-2, 6-1 Big Ten) avait su être plus opportuniste en attaque. RB Trey Sermon a pris le relais d’un QB Justin Fields (12/27, 114 yards, 2 INT et 35 yards au sol) méconnaissable permettant à #4 Ohio State de se sortir d’une situation bien mal embarquée.

Dès le premier drive, on comprit que ce match ne tournerait pas forcément rond pour les Buckeyes : une inhabituelle possession de plus de 8 minutes conclue par… un FG de 41 yards de K Blake Haubeil. #4 Ohio State avait plutôt l’habitude de débuter ses matchs en frappant fort et tout de suite. Ce ne sera pas le cas face à des Wildcats affamés.

Réputée comme l’une des plus féroces de la conférence Big Ten, la défense e #14 Northwestern va rapidement prendre l’avantage sur un QB Justin Fields en grande difficulté. Les 4 premiers drives des Buckeyes ? Deux punts, un FG et une interception !

Heureusement pour #4 Ohio State, l’attaque des Wildcats n’était pas beaucoup plus inspirée et hormis un premier drive conclu par un TD au sol de RB Cam Porter (61 yards au sol, 1 TD), puis un FG de 47 yards de K Charlie Kuhbander, #14 Northwestern n’a pas non plus inquiété les Buckeyes lors d’une première mi-temps défensive qui prit fin sur le score de 10-6.

#4 Ohio State espérait surement profiter de la mi-temps pour effectuer quelques ajustements avant de repartir à l’attaque dans le 3ème quart-temps. Il n’en sera rien.

RB Trey Sermon, Ohio State – Crédit photo : Sammy Boy, AP

Ce 3ème quart-temps sera plutôt marqué par un festival d’erreurs. QB Peyton Ramsey (24/37, 224 yards, 2 INT et 1 fumble) se fera d’abord intercepter par CB Justin Hilliard, puis ce fût au tour de QB Justin Fields de voir l’une de ses passes captée par la défense adverse. Les équipes spéciales des deux équipes n’étaient pas plus rassurantes : à un FG manqué de K Blake Haubeil, K Charlie Kuhbander répondit par un échec sur une tentative de 47 yards.

QB Justin Fields étant incapable d’assumer son rôle de leader offensif, coach Ryan Day donna alors les clés de l’attaque à l’ancien Sooner RB Trey Sermon. Ce dernier va alors enchainer les big plays au sol dans une 2ème mi-temps qu’il va éclabousser de son talent. Au final, il va accumuler un total de 331 yards battant au passage son record personnel et établissant un nouveau record de yards au sol réussis lors du Big Ten Championship Game.

Les Buckeyes vont d’abord prendre les commandes 13-10, puis creuser l’écart 22-10 sous les coups de boutoir d’un sensationnel RB Trey Sermon.

Les Wildcats ne s’en remettront pas. Ils eurent pourtant plusieurs occasions de rester dans le match mais les trois turnovers commis par QB Peyton Ramsey (2 interceptions, 1 fumble) couteront très cher.

Ce succès laborieux des Buckeyes fera-t-il changer d’avis le comité de sélection du College Football Playoff ? Probablement pas. Ohio State devrait conserver sa place dans le Top 4 et participer aux playoffs.

À noter que l’équipe de coach Ryan Day était privée de 22 joueurs à l’occasion de ce Big Ten Championship Game (WR Chris Olave, LB Baron Browning, DE Tyler Friday, S Marcus Hooker et P Drue Chrisman) en raison de quarantaines préventives.

Résumé en vidéo

L'équipe TBP est composée de passionnés qui vous informent quotidiennement sur l'actualité du College Football et qui vous proposent des analyses et des points de vue originaux sur le 2ème sport le plus médiatisé aux Etats-Unis.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conference Championship

Utah-USC (47-24) : les Utes conservent leur titre de champion de la Pac-12

Handicapés par la blessure de QB Caleb Williams, les Trojans de #4 USC s’inclinent lourdement en finale de la conférence Pac-12 face à une équipe des Utes de #11 Utah qui conservent son titre de conférence.

Publié

le

Crédit photo : Gary A. Vasquez - USA Today Sports

Les Trojans de #4 USC (11-2, 8-1 Pac-12) étaient pourtant parfaitement entrés dans ce Pac-12 Championship Game. Trois premières possessions conclues par des points et une avance 17-3 après 18 minutes de jeu. QB Caleb Williams (28/41, 363 yards, 3 TDs, 1 INT) et les Californiens semblaient irrésistibles et rien se paraissait pouvoir se dresser face à eux en route vers une participation au College Football Playoff.

Tout s’est alors effondré pour l’équipe de HC Lincoln Riley. La blessure du mollet du quarterback des Trojans en fin de 1er quart-temps subie sur une course effrénée de 57 yards a anéanti l’attaque de #4 USC et la défense californienne n’a plus été que l’ombre d’elle-même face à une équipe de #11 Utah (10-3, 7-2 Pac-12) métamorphosée après 15 premières minutes manquées à l’image d’un QB Cameron Rising (22/34, 310 yards, 3 TDs) nommé MVP de ce Pac-12 Championship Game.

HC Lincoln Riley a expliqué après le match que son quarterback vedette avait refusé de laisser sa place malgré une évidente gêne qui a handicapé son équipe. Les Utes en ont profité grâce à une défense agressive et à une exécution offensive retrouvée. Également grâce à une contre-performance de la défense des Trojans dont la qualité de plaquage a été plus que médiocre.

Un TD au sol de 8 yards de RB Ja’Quinden Jackson (105 yards au sol, 2 TDs), suivi d’un TD sur réception de WR Jaylen Dixon (6 réceptions, 55 yards, 1 TD) en toute fin de 2ème quart-temps : les Utes rentraient alors aux vestiaires avec un score égal, 17-17, un peu inespéré 15 minutes plus tôt.

La vague blanche et rouge va alors déferler sur l’Allegiant Stadium de Las Vegas. Face à une défense des Trojans incapable de rivaliser avec la puissance athlétique des Utes, l’attaque de #11 Utah a inscrit 4 TDs et 1 FG sur ses 6 possessions de la 2ème mi-temps. Dans le même temps, #4 USC se contentera d’un seul TD. Les Utes ont surtout fait mal aux Trojans avec des big plays dévastateurs. Trois exactement : un catch-and-run de WR Money Parks (4 réceptions, 88 yards, 1 TD) pour un TD de 57 yards, un TD de 60 yards de TE Thomas Yassmin et le dernier clou dans le cercueil de #4 USC lors d’un TD au sol de 53 yards de RB Ja’Quinden Jackson.

Score final : 47-24.

Les Utes de #11 Utah remportent ainsi un second titre consécutif de champion de Pac-12 après celui acquis l’an passé face à Oregon. Ils obtiennent également leur billet pour le Rose Bowl qu’ils joueront probablement face à #8 Penn State.

Avec cette défaite, #4 USC peut dire adieu à une participation au College Football Playoff offrant une voie royale aux Buckeyes de #5 Ohio State (11-1), qui ont dû regarder avec délection la lourde chute des Trojans.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Conference Championship

Alabama-Georgia (41-24) : Bryce Young offre un autre titre de SEC au Crimson Tide

Porté par un fabuleux QB Bryce Young, le Crimson Tide de #3 Alabama prend encore le dessus sur les Bulldogs de #1 Georgia lors du SEC Championship Game et s’assure ainsi une participation en College Football Playoff.

Publié

le

Face à la meilleure défense du pays qui avait terrorisé l’ensemble de la division SEC East tout au long de la saison, QB Bryce Young (26/44, 421 yards, 4 TDs et 40 yards au sol, 1 TD) a réussi un match signature qui pourrait bien lui offrir le trophée Heisman dans quelques jours. Avec 421 yards à la passe (nouveau record de la finale de SEC) pour un total de 461 yards offensifs, le quarterback du Crimson Tide a porté les champions nationaux vers le 2ème titre de champion de SEC consécutif.

Les Bulldogs de #1 Georgia (12-1, 8-1 SEC) n’y ont cru qu’un seul quart-temps, le temps pour K Jack Podlesny de réussir un FG de 38 yards et pour TE Darnell Washington de réussir un TD sur réception de 5 yards… Tout va basculer sur le drive suivant conclu par une fabuleuse réception de 67 yards de WR Jameson Williams (7 réceptions, 184 yards, 2 TDs) pour le premier TD de #1 Alabama.

La suite sera une domination totale de l’attaque du Crimson Tide : en 32 minutes, #3 Alabama va infliger un 38 à 7 face à une défense qu’on disait indesctructible ! WR John Metchie III (6 réceptions, 97 yards, 1 TD) et WR Jameson Williams vont inscrire sur réception tandis qu’une superbe inspiration de QB Bryce Young pour un TD au sol de 11 yards va définitivement enterrer les espoirs des Dawgs peu avant la mi-temps.

Car, il faut bien l’avouer, l’attaque des Bulldogs n’a jamais semblé capable de réussir à récupérer le momentum. Régulièrement mis sous pression par les nombreux blitzes de la défense du Tide, QB Stetson Bennett IV (29/48, 340 yards, 3 TDs, 2 INTs) a connu un après-midi compliqué. Sans l’aide du freshman TE Brock Bowers (10 réception, 139 yards, 1 TD) en fin de match, la note aurait même pu être beaucoup plus salée. Car, le jeu au sol des Bulldogs a complètement disparu dans ce match (109 yards).

Au final, #3 Alabama a réussi 5 drives de plus de 75 yards et termine ce SEC Championship Game avec 536 yards en attaque face à une défense de #3 Georgia qui n’avait accordé que 231 yards en moyenne par match en 2021. Seule mauvaise nouvelle pour Bama : le blessure du receveur canadien WR John Metchie III dont on craint que la saison soit terminée (rupture du ligament antérieur du genou).

Avec cette victoire en finale de conférence SEC (la 8ème en 11 ans), le Crimson Tide obtient une 7ème participation au College Football Playoff en 8 ans d’existence. Nick Saban est donc toujours en course pour remporter un 8ème titre de champion national.

Cette lourde défaite pourrait porter un sérieux coup au moral d’une équipe de #1 Georgia qui semble avoir développé un certain complexe d’infériorité face à #3 Alabama. Toutefois, leur participation au College Football Playoff ne devrait pas être remise en question.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Conference Championship

Baylor-Oklahoma State (21-16) : les Bears champions de la Big 12 au bout du suspense

Au terme d’une fin de match irrespirable, Bears de #9 Baylor l’emportent face aux Cowboys de #5 Oklahoma State qui peuvent dire adieu au College Football Playoff.

Publié

le

Crédit photo : Baylor Athletics

Une fois de match de folie. Un scénario fou qui a vu #5 Oklahoma State (11-2, 8-2 Big 12) s’avouer vaincu à quelques centimètres seulement de la end zone des Bears de #9 Baylor (11-2, 9-1 Big 12).

Alors qu’il ne restait que 24 secondes à jouer dans le 4ème quart-temps et que les Cowboys venaient déjà d’échouer à trois reprises à l’entrée de la goal line, RB Dezmon Jackson (19 courses, 31 yards) tenta une course sur la gauche en se dirigeant vers le goal post avant de se voir pousser hors du terrain par le héros S Jairon McVea (1 INT) ! Un big play défensif synonyme de victoire pour la troupe de Dave Aranda et de premier titre de champion de Big 12 depuis 2014 pour #9 Baylor.

Tout avait parfaitement commencé pour les Bears. Dominant athlétiquement, ils ont su rapidement prendre les devants grâce à un plan de match parfait du coordinateur offensif Jeff Grimes. Mis dans d’excellentes situations par sa ligne offensive, le freshman QB Blake Shapen (23/28, 180 yards, 3 TDs), qui était titularisé en raison de la blessure de QB Gerry Bohanon, a réussi ses 17 premières passes (!) dans ce match se connectant avec TE Ben Sims (4 réceptions, 34 yards, 1 TD), TE Drew Estrada (6 réceptions, 33 yards, 1 TD) et WR Tyquan Thornton (6 réceptions, 71 yards, 1 TD) pour donner une avance 21-6 aux Bears à la mi-temps.

Privés de leur running back #1, RB Jaylen Warren, et malgré un match catastrophique de QB Spencer Sanders (31/46, 247 yards, 4 INTs), les Cowboys sont parvenus à réduire l’écart au retour des vestiaires grâce à une excellente performance défensive en 2ème mi-temps. Un TD au sol de RB Dominic Richardson et le 3ème FG de K Tanner Brown ont permis à #5 Oklahoma State de revenir à 5 points des Bears avant d’avoir une dernière opportunité sur un dernier drive.

#9 Baylor remporte donc le titre de champion de conférence Big 12 un an seulement après avoir terminé la saison 2020 avec un bilan de 2-7 et une lourde défaire 42-3 face à… Oklahoma State. En quelques mois, coach Dave Aranda a su remotiver un groupe un jouera donc le Sugar Bowl pour la 2ème fois en trois ans.

Avec cette défaite crêve-coeur qui prive les Cowboys d’un premier titre de champion de conférence depuis 2011, #5 Oklahoma State perd toute chance de participer au College Football Playoff. Épilogue cruelle pour une équipe qui a battu le grand frère Oklahoma et qui rêvait d’une première participation aux playoffs.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Conference Championship

Utah-Oregon (38-10) : les Utes sacrés champions de la Pac-12

Deux semaines après avoir battu les Ducks de #10 Oregon en saison régulière, les Utes de #17 Utah ont remis ça lors d’un Pac-12 Championship Game facilement remporté.

Publié

le

L’année 2021 n’a pas été toujours joyeuse pour les Utes. Bien au contraire. Après le décès accidentel de RB Ty Jordan le jour de Noël 2020, c’est son colocataire CB Aaron Lowe qui est décédé tragiquement dans une fusillade. C’est donc immédiatement à eux qu’ont pensé QB Cameron Rising (15/24, 170 yards, 1 TD, 2 INTs et 61 yards au sol) et ses coéquipiers à l’issue d’un match parfaitement maitrisé par #17 Utah (10-3, 8-1 Pac-12).

Jamais les joueurs de coach Kyle Whittingham n’ont été inquiétés par des Ducks totalement dépassés dans tous les secteurs de jeu. La puissance athlétique des Utes a pris le dessus dès les premiers instants de ce Pac-12 Championship Game et pendant 60 minutes, QB Anthony Brown (13/24, 147 yards, 2 INTs et 10 courses, -5 yards) n’a jamais su trouver le bon rythme.

Un Pick Six de 34 yards du général LB Devin Lloyd a donné une avance 14-0 à #17 Utah à la fin du 1er quart-temps. Les Ducks de #10 Oregon (10-3, 7-2 Pac-12) enchaineront alors avec 2 punts, 1 FG manqué et une interception. De leur côté, les Utes ont pu compter sur un QB Cameron Rising appliqué malgré ses deux INTs. Il a notamment réussi une passe de TD à destination de TE Dalton Kincaid à 27 secondes de la fin du 2ème quart-temps avant que QB Anthony Brown la très mauvaise décision de tenter une passe que CB Malone Mataele va intercepter. K Jadon Redding ajoutera alors 3 points supplémentaires sur un FG de 50 yards.

Résultat : le score était de 23-0 à la mi-temps et personne dans l’Allegiant Stadium ne croyait à la victoire de #10 Oregon.

RB Tavion Thomas (63 yards au sol, 2 TDs) et RB TJ Pledger inscriront un TD au sol chacun en 2ème mi-temps devant les 56 000 spectateurs présents à l’Allegiant Stadium pour la première finale de conférence jouée à Las Vegas.

Avec cette victoire, #17 Utah obtient la première qualification de son Histoire pour le Rose Bowl, un objectif que les Utes s’étaient fixés en rejoignant la Pac-12 en 2011.

Résumé en vidéo

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus