Suivez-nous sur

Preview

The Big Game : #9 Tennessee @ #8 Texas A&M

#9 Tennessee (5-0) @ #8 Texas A&M (5-0)

College Station, Texas
Kyle Field
Samedi 8 octobre 2016
15h30 (heure Est, 21h30 en France)

Comme prévu, la cinquième semaine de cette saison de College Football s’est avérée totalement épique. Matchs énormes, upsets, Hail Mary, field goal de folie à la dernière seconde, tout y est passé. Cette sixième semaine devrait nous permettre de reprendre tranquillement nos esprits, mais il y aura tout de même du beau football à se mettre sous la dent avec notamment quelques jolies rencontres de conférence qui pourraient confirmer, ou au contraire ruiner, quelques espoirs de Playoff. Notre Big Game de la semaine est logiquement la seule rencontre du week-end entre deux équipes du Top 10, encore invaincues et membres de la meilleure conférence du football universitaire. Une semaine après le final légendaire à Georgia, le leader de la SEC Est #9 Tennessee va donc tenter de battre une équipe classée pour la troisième semaine d’affilée en se déplaçant sur le terrain des Aggies de #8 Texas A&M, leader de la SEC Ouest.

ENJEUX DU MATCH

Le refrain est le même depuis la première semaine et la victoire à l’arrachée face à Appalachian State (20-13) : les Vols seront-ils capables de poursuivre leur série de victoire, la deuxième du pays avec 11 victoires de rang depuis la saison dernière ?

Et chaque semaine, les hommes de Butch Jones trouvent un nouveau moyen de gagner. Pas toujours joli, pas toujours convaincant, mais pour le moment cela se termine toujours de la même manière : avec une victoire à la fin du match. Il sera toutefois difficile d’égaler la dramaturgie de la dernière victoire en date sur le terrain des Bulldogs de Georgia avec une double Hail Mary dans un final tout aussi improbable que légendaire pour un nouveau succès des jeunes Volunteers !

A la baguette de cette équipe imprévisible, QB Joshua Dobbs (1035 yds, 13 TDs, 6 INT, 267 yds au sol, 5 TDs) continue de souffler le chaud et le froid mais parvient à se transcender dans les moments importants et à faire gagner son équipe. Derrière lui, le jeu de course reste solide sans coup d’éclat particulier, avec RB Jalen Hurd (407 yds, 2 TDs) comme tête de gondole et RB Alvin Kamara (165 yds) pour le suppléer par moment. Ce dernier sait aussi se montrer précieux dans le jeu de passe court (92 yds, 2 TDs) en complément du redoutable duo formé par WR Josh Malone (310 yds, 5 TDs) et WR Jauan Jennings (213 yds, 3 TDs) auteur de la réception de sa vie au milieu de six défenseurs adverses sur le dernier jeu du match contre Georgia !

Du côté de la défense, mauvaise nouvelle pour coach Butch Jones qui sera à nouveau privé de LB Jalen Reeves-Maybin (20 plaquages), toujours gêné par la même blessure à l’épaule depuis plusieurs semaines maintenant. LB Darrin Kirkland Jr (16 plaquages, 1 sack) manquera également le match, son quatrième de suite, à cause d’une entorse à la cheville. Dans le même temps, les fans des Vols assistent à la montée en puissance de l’inattendu LB Colton Jumper (29 plaquages) qui monte en puissance semaine après semaine et s’affirme comme un nouveau leader au sein de cette escouade. Au niveau de la ligne, DE Derek Barnett (23 plaquages, 4 sacks) continue de terroriser les quarterbacks adverses et dans le secondary, en l’absence de la vedette CB Cameron Sutton (fracture de la cheville), la paire formée par CB Emmanuel Moseley (27 plaquages) et CB Malik Foreman (9 plaquages, 1 INT) s’est pour le moment montrée convaincante. On surveillera aussi DB Todd Kelly Jr (32 plaquages, 1 INT), meilleur plaqueur de l’équipe et auteur d’un début de saison canon.

Face à une équipe de Tennessee qui semble marcher sur l’eau, on retrouve une autre demi-surprise de ce début de saison dans la conférence SEC. Après deux saisons en demi-teinte, les Aggies de Texas A&M veulent retrouver les premières places de la conférence et l’on peut dire qu’avec une fiche parfaite de 5 victoires en autant de rencontres (dont déjà 3 matchs de conférence), les hommes de coach Kevin Sumlin semblent sur la bonne voie. Prudence tout de même: lors des deux dernières saisons les Aggies avaient démarré avec la même fiche de 5-0, avant de finir à chaque fois sur un bilan plutôt moyen de 8-5, insuffisant pour jouer les premiers rôles.

Pour ramener son équipe vers les sommets, coach Kevin Sumlin a confié les rênes de l’attaque à un ancien des Sooners d’Oklahoma, QB Trevor Knight (1261 yds, 7 TDs, 3 INTs, 392 yds au sol, 6 TDs) qui réalise un début de saison épatant et fait quelque peu oublier la gestion catastrophique à ce poste depuis la saison passée. Connue pour son attaque aérienne de feu, l’équipe de College Station semble avoir trouvé un réel équilibre en ce début d’année avec une production offensive parfaitement équilibrée entre la passe (262.4 yds/match) et la course (258.6 yds/match), que l’on peut attribuer à la capacité de QB Trevor Knight à gagner du terrain avec ses jambes mais aussi et surtout à l’éclosion du freshman RB Trayveon Williams (487 yds, 4 TDs) qui possède pour le moment une superbe moyenne de 9.0 yds/course depuis le début de la saison ! Ce dernier forme avec le junior RB Keith Ford (213 yds, 3 TDs) un redoutable tandem qui peut servir à fixer les défenses adverses afin de libérer de l’espace pour les excellents receveur des Aggies, notamment WR Christian Kirk (272 yds 3 TDs) ou la menace permanente WR Josh Reynolds (399 yds, 3 TDs).

Point faible du programme il y a de ça encore quelques saisons, la défense de Texas A&M fait désormais partie des points forts de l’équipe (15.4 points encaissés/match, 12ème du pays) grâce à l’apport du coordinateur John Chavis. La paire de pass-rusher formée par DE Myles Garrett (11 plaquages, 3 sacks) et DE Daeshon Hall (22 plaquages, 3 sacks) est sans doute l’une des toute meilleure du pays et devrait mettre une pression d’enfer sur la ligne offensive et le quarterback adverse. LB Shaan Washington (38 plaquages, 2 sacks) a pris le leadership du second rideau et peut compter sur le soutien d’une redoutable paire de safety composée de S Justin Evans (37 plaquages, 2 INTs) et S Armani Watts (27 plaquages, 1 sack, 1 INT). CB Nick Harvey (31 plaquages), CB Priest Willis (21 plaquages, 1 INT) et DB Donovan Wilson (23 plaquages) complètent ce secondary talentueux.

DUELS CLES

Dans un match qui s’annonce relativement serré entre deux équipes qui se ressemblent sur le papier, la décision pourrait bien se faire sur un coup d’éclat individuel. Mais une chose est certaine, le duel à distance entre QB Josh Dobbs et QB Trevor Knight vaudra le coup d’oeil, et celui qui parviendra à rester calme sans se faire étouffer par la défense adverse pourrait bien forcer la décision et porter son équipe vers la victoire.

Quarterbacks seniors tous les deux, intelligents et athlétiques, ils sont capables de faire la différence aussi bien à la passe (13 TDs pour Dobbs, 7 pour Knight) qu’à la course (5 TDs pour Dobbs, 6 pour Knight). Ils peuvent également se montrer inconstants et connaître des passages à vide qui peuvent coûter cher à leur équipe. QB Joshua Dobbs peut avoir tendance à rendre le ballon à l’adversaire sur de mauvaises décisions (il a subi au moins 1 interception lors de chaque match depuis le début de la saison) mais s’est montré jusque là capable de se racheter ensuite pour faire recoller son équipe avant de l’emporter.

Ils disposent également chacun de receveurs talentueux avec les deep threat WR Josh Malone (Tennessee) et WR Josh Reynolds (Texas A&M) qui pourraient bien faire basculer la rencontre sur un big play sorti au bon moment. Au final, ce sera probablement celui qui aura commis le moins d’erreur qui sortira vainqueur de ce duel et qui pourra poursuivre la saison avec une fiche parfaite de 6-0.

LE FACTEUR X

A force de proposer un scénario toujours plus fou chaque semaine, on se demande bien ce que les Volunteers vont encore pouvoir nous sortir du chapeau ce week-end. Et c’est finalement ce qui fera peut-être la différence : l’état de la baguette magique de coach Butch Jones. Il a déjà utilisé le fumble improbable en prolongation recouvert par son propre coureur dans l’en-but lors du premier match de la saison. Il a déjà utilisé le come-back de folie en deuxième mi-temps pour triompher des Gators de Florida. Et surtout il a déjà utilisé la passe Hail Mary de l’année contre Georgia la semaine passée. Avec tout ça, reste-t-il seulement encore un peu de magie à l’intérieur ?

Généralement un peu rouillée en début de rencontre, c’est en deuxième mi-temps qu’elle fonctionne le mieux et parvient ensuite à sortir le jeu qu’il faut au bon moment pour finalement faire gagner les Vols. Mais attention car à force de laisser de l’avance aux adversaires en début de match et de compter sur la magie du coach pour se sortir du mauvais pas, la bande à QB Joshua Dobbs pourrait bien finir par se prendre les pieds dans le tapis de Kyle Field et voir arriver la fin de leur belle et improbable série en cours. Ou pas.

STUFF

• Tennessee a donc toujours la deuxième meilleure série de victoires en cours en FBS (11 succès de rang derrière Alabama, 17) mais possède également une série moins glorieuse de 11 défaites à suivre contre les équipes de la SEC Ouest. La dernière victoire contre un adversaire de cette division remonte au 13 novembre 2010 et un succès 52-14 à domicile contre les Rebels d’Ole Miss. Quelle série se prolongera la semaine prochaine ? Réponse samedi soir !

• Encore un coup de la baguette magique du coach?

• De son propre aveu, la réception miraculeuse de WR Jauan Jennings sur la Hail Mary pour donner la victoire à son équipe contre Georgia n’est que la deuxième plus belle de sa carrière (qui ne compte pourtant que… 26 réceptions!). La première ? Son TD de 67 yards contre Florida où il a « cramé Tabor ». Take that, Teez !

• Malgré leur fiche parfaite, les Volunteers étaient menés au score sur 53 % de leurs snaps depuis le début de la saison, soit le deuxième plus haut total de la conférence SEC. Les Aggies, eux, n’étaient menés que sur 21 % de leurs snaps.

• Kyle Field, la stade des Aggies aussi surnommé « Home of the 12th man » en raison de la ferveur du public, possède une capacité maximale de 102,733 spectateurs ce qui en fait le 4ème plus grand stade de football universitaire (derrière ceux de Michigan, Penn State et Ohio State), et le 5ème plus grand stade au monde (hors course automobile). Le record de spectateurs a été établi le 11 octobre 2014 lors d’une défaite contre les Rebels d’Ole Miss (20-35) devant 110,631 personnes, plus grande affluence de l’histoire de la SEC et de l’état du Texas !

PRONOSTIC

Tennessee 27, Texas A&M 31.

Vu la précision des pronostics des précédents « Big Game », les Vols devraient finalement l’emporter grâce à l’intervention d’une soucoupe volante sur le dernier jeu du match. Depuis que les canards tirent des camions, tout est possible avec Tennessee.

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. BlackTide

    7 octobre 2016 à 14h43

    Ça risque en effet d’être un match énorme entre deux équipes qui ont beaucoup surprise jusqu’ici.
    D’un côté Tennessee emmené par Josh Dobbs réaliser une très bonne saison même si ils ont pu parfois beaucoup de chance. Le problème pour moi c’est le caractère unidimensionnel de leurs attaques puisque Jalen Hurd ne joue pas sur ses standard des saisons passées ce qui risque de rendre la tâche très prévisible. De plus l’équipe joue un peu sur courant alternatif ce qui aurait pu lui coûter très cher. heureusement que les adversaires en face n’était pas des cadors de la SEC.
    En face Texas A&M réalisent des performances très solide cette saison. Je trouve par rapport aux années précédentes que le point fort cette année et la défense et que l’attaque est un peu en recul. Pour autant l’équipe et globalement plus forte cette saison la défense emmené par John Chavis réalise une saison d’enfer et je pense que si Tennessee ne retrouve pas son jeu au sol les DE de Texas A&M vont se faire plaisir avec Josh box.
    Pour finir je vois bien une l’histoire de Texas A&M avec un touchdown d’écart, je pense que leur régularité, leur défense et le fait de jouer au kyle field Arena fera la différence.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Preview