Suivez-nous sur

Mississippi Rebels

Pas de bowl en 2018 et moins de scholarships pour Ole Miss

Cinq ans après le début d’une enquête disciplinaire de la NCAA, les Rebels d’Ole Miss ont – enfin – connu les sanctions visant le programme d’Oxford.

Après cinq années d’enquête concernant de multiples malversations commises par Ole Miss, la NCAA a enfin publié ses conclusions : le programme d’Oxford (Mississippi) sera notamment privé de bowls jusqu’en 2018 et verra réduit son nombre de scholarships.

« L’université de Mississippi a manqué à ses obligations de contrôle institutionnel et a permis la mise en place d’une culture de participation des boosters dans le processus de recrutement. Six membres du staff de l’équipe de football et douze boosters ont participé à ces malversations, incluant une somme de 37 000$ ayant perms de payer certains prospects ou de leur financer la location de voitures, des hébergements, des transports, des repas et autres vêtements. Deux membres du staff ont permis frauduleusement à trois prospects d’obtenir les résultats académiques requis » – Déclaration de la NCAA.

La principale sanction comprend une interdiction de participation à un bowl pendant deux ans, incluant celle auto-imposée en 2017. Le nombre de scholarships autorisé sera également réduit pendant cette période. L’ancien head coach Hugh Freeze et des membres du staff sont également visés par des sanctions.

Ainsi, toute université qui souhaiterait s’attacher les services de Ugh Freeze devront contacter le comité de discipline à l’avance.

Pour rappel, le programme d’Ole Miss s’est auto-suspendu de bowl en 2017 et plus de se sanctionner de 11 scholarships sur une période de 4 ans. Les Rebels seront donc de nouveau éligibles pour un bowl en 2019.

Voici la liste complète des sanctions :

– trois années de probation (du 1er décembre 2017 au 30 novembre 2020).
– amende de 197 797 $ (déjà auto-imposé par l’université).
– suspension de deux matchs de conférence en 2018 pour Hugh Freeze s’il était embauché par une autre université avant le 30 novembre 2018.
– Huit ans de mise à l’épreuve pour le coordinateur aux opérations du programme de football.
– Cinq ans de mise à l’épreuve pour le coach assistant ayant frauduleusement à trois prospects d’obtenir les résultats académiques requis.
– Deux ans de mise à l’épreuve pour l’autre coach assistant ayant frauduleusement à trois prospects d’obtenir les résultats académiques requis.
– Cinq ans de mise à l’épreuve pour le directeur athlétique assistant.
– Annulation de toutes les victoires en saison régulière et en bowl game au cours desquelles les joueurs fautifs ont joué.

Pour rappel, en janvier 2016 et après trois ans d’enquête, la NCAA avait accusé Ole Miss d’avoir commis une trentaine d’infractions dont certaines au sein du programme de football. Les détails de ces accusations étaient encore inconnus jusqu’à ce que l’université du campus d’Oxford (Mississippi) publie une Notice of Allegations officielle, vendredi 27 mai 2016, dans une réponse de 154 pages.

L’université du Mississippi avait alors annoncé s’être auto-imposée diverses sanctions dont une réduction du nombre de ses scholarships.

Neuf mois plus tard, la NCAA a complété son enquête et ce sont alors 21 infractions aux règlements dont 15 de Level I (le niveau le plus élevé) qui ont été reprochées au programme de football de l’université du Mississippi. Cette nouvelle Notice of Allegations pointait directement du doigt l’ancien coach, Hugh Freeze, qui aurait enfreint les règles de responsabilité imposées aux head coachs de la FBS.

Initialement, la NCAA reprochait à Ole Miss d’avoir « manqué à son devoir de surveillance » mais la seconde Notice allait plus loin en indiquant une infraction de Level I, la fameuse « lack of institutional control », qui est généralement suivie de lourdes sanctions de la part de la NCAA.

La rédaction est composée de passionnés qui vous informent quotidiennement sur l'actualité du College Football et qui vous proposent des analyses et des points de vue originaux sur le 2ème sport le plus médiatisé aux Etats-Unis.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Mississippi Rebels