Suivez-nous

Arkansas Razorbacks

Coach Bielema fait référence à la mort de Agu pour défendre la « 10-second rule »

La directrice athlétique des Golden Bears de California, Sandy Barbour, a vivement critiqué les propos de coach Bret Bielema qui a fait référence à la mort de DE Ted Agu pour défendre sa position en faveur de la 10-second rule.

Publié

le

La directrice athlétique des Golden Bears de California, Sandy Barbour,  a vivement critiqué les propos de coach Bret Bielema qui a fait référence à la mort de DE Ted Agu pour défendre sa position en faveur de la 10-second rule.

Interrogé jeudi 20 février par SI.com, le coach des Razorbacks d’Arkansas a expliqué qu’il est favorable à la proposition de règlement qui imposerait à l’attaque d’attendre 10 secondes avant d’effecteur le snap.

Coach Bret Bielema a alors expliqué que la situation actuelle, qui ne permet pas le remplacement des défenseurs face à une attaque « up-tempo », met directement « en danger la santé des joueurs et peut conduire à la mort de certains étudiants-athlètes qui ont des prédispositions génétiques » comme par exemple, DE Ted Agu, décédé au début du mois de février lors d’un exercice de conditionnement physique sur le campus de Berkeley (Californie).

Pour rappel, les Golden Bears de Cal utilise une attaque no-huddle; il ne fait donc aucun doute que le coach des Razorbacks met clairement en cause le programme de Berkeley pour expliquer la mort de DE Ted Agu.

Coach Bret Bielema a conclu son entretien avec une déclaration choc : « Des certificats de décès sont les dernières choses dont nous avons besoin ».

Sandy Barbour a qualifié ces propos de « peu judicieux et dénués de sensibilité ». Elle a ajouté : « se servir de la mort tragique d’un étudiant-athlète pour défendre des intérêts personnels est plus qu’inapproprié ».

 

Face à la condamnation quasi-unanime des propos de coach Bret Bielema, ce dernier a été obligé de demander des excuses.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. yacine

    23 février 2014 at 02h40

    On connaissait tous Bielema, mais là il a vraiment abusé !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Arkansas Razorbacks

Arkansas annonce l’embauche de Chad Morris au poste de head coach

Le futur-ex coach des Mustangs de Southern Methodist a signé un contrat de 6 ans avec les Razorbacks.

Publié

le

L’université Arkansas a trouvé le successeur de Bret Bielema : le futur ex-coach des Mustangs de SMU, Chad Morris, a accepté l’offre des Razorbacks en signant un contrat de 6 ans pour un salaire annuel de base de 3.5 millions de $.

Cette officialisation arrive 24 heures après que des rumeurs insistantes faisaient état des contacts entre le coach des Mustangs et le nouveau directeur athlétique d’Arkansas, Hunter Yurachek (ex-Houston).

Finalement, Chad Morris a été présenté à la presse en fin de journée, mercredi 6 décembre.

En trois saisons à Southern Methodist, Chad Morris a transformé un programme qui était au bord de l’implosion à son arrivée. Les Mustangs venaient de conclure la saison 2014 avec un bilan de 1-11. Trois ans plus tard, le programme de Dallas (Texas) semble avoir retrouvé des bases solides et jouera le Frisco Bowl face à Louisiana Tech après avoir remporté 7 matchs en 2017.

Ancien coordinateur offensif de Clemson, Chad Morris est l’un des stratèges offensifs les plus respectés de l’élite du College Football malgré une fiche de 14-22 avec les Mustangs. Il avait notamment dirigé QB Tajh Boyd et WR Deandre Hopkins lors de son passage chez les Tigers entre 2011 et 2014.

Il succède à Bret Bielema qui a été renvoyé de son poste de head coach, le 24 novembre, quelques secondes après la fin du dernier match de la saison des Razorbacks face à Missouri.

Lire la suite

Arkansas Razorbacks

Coach Bret Bielema renvoyé par Arkansas

L’ancien coach de Wisconsin a passé les 5 dernières saisons sur le campus de Fayetteville.

Publié

le

Credit photo : Wesley Hitt/Getty Images

Quelques secondes seulement après la fin du match Arkansas-Missouri, le coach des Razorbacks, Bret Bielama, a été informé qu’il venait d’être renvoyé du poste qu’il occupait depuis 2013.

En cinq saisons à la tête des Razorbacks, Bret Bielema n’a jamais remporté plus de 8 matchs et il n’a jamais terminé plus haut que la 3ème place dans la division SEC West. Son bilan de 29-34 (11-29 SEC) ne plaidait clairement pas en sa faveur et c’est finalement sans surprise que l’ancien coach des Badgers voit ainsi son aventure à Arkansas se terminer.

Ses deux premières saisons avaient pourtant été encourageantes. Alors qu’il avait pris un programme des Razorbacks en totale déconfiture (4-8 en 2013), il avait réussi à remporter 8 victoires en 2015. Toutefois, l’équipe semblait stagner depuis deux ans.

Les Razorbacks n’ont jamais été situation de lutter pour le titre de division SEC West durant l’ère-Bielema. De plus, Arkansas a régulièrement été battu par Alabama, LSU, Texas A&M et Auburn dans le recrutement rendant impossible toute amélioration dans une division redoutable. Recruté pour son système smashmouth, Bret Bielema n’a jamais eu les éléments nécessaires pour faire d’Arkansas un prétendant au titre de conférence.

Lire la suite

Arkansas Razorbacks

Le sénat de l’Arkansas interdit finalement les armes à feu dans les stades universitaires

Publié

le

Crédits : Denny Medley-USA TODAY Sports

Retournement de situation quelques heures après l’annonce de l’autorisation de porter une arme à feu dans les stades de l’État d’Arkansas signée par son gouverneur : le sénat a amendé cette nouvelle disposition en exemptant les événements sportifs universitaires !

Les membres du Sénat de l’État d’Arkansas ont voté à 22 contre 10 une amendement à la Loi signée quelques heures plus tôt par le gouverneur, Asa Hutchinson. Ainsi, il ne sera pas possible d’apporter une arme à feu au Razorback Stadium comme il avait été annoncé dans la matinée de jeudi 23 mars.

Asa Hutchinson a signé une nouvelle Loi qui autorise les spectateurs se rendant dans un stade à porter… leurs armes à feu ! Cette disposition étend également le port d’arme à certains bars, à certains bâtiments administratifs et même au Capitole de l’État d’Arkansas.

Le bon sens a donc fait son oeuvre au cours de la journée.

« Le stade est un des lieux dont je ne pense pas que la valeur d’apporter son arme est plus importante que le risque encouru. Il y a de l’alcool, de l’excitation et parfois de la frustration. Je pense que la plupart des gens sont d’accord pour dire que ce n’est pas un lieu où nous souhaitons accorder ce privilège » Jim Hendren, sénateur (républicain) de l’État d’Arkansas.

Lire la suite

Arkansas Razorbacks

Le gouverneur de l’Arkansas autorise les armes à feu au Razorback Stadium

Publié

le

Le Stade le plus intimidant de la SEC pourrait ne plus être le Tiger Stadium de Bâton-Rouge (Louisiane) mais le Razorback Stadium de Fayetteville : le gouverneur de l’État d’Arkansas, Asa Hutchinson, a signé une nouvelle Loi qui autorise les spectateurs se rendant dans le stade des Razorbacks de porter… leurs armes à feu !

Cette Loi étend également le port d’arme à certains bars (#WTF), à certains bâtiments administratifs et même au Capitole de l’État d’Arkansas.

Asa Hutchinson est un membre actif de la National Rifle Association (NRA) et y préside même un groupe de réflexion créé après la tuerie de Newton (Connecticut) en 2012 et qui a pour but de promouvoir la présence de personnel armé dans les écoles.

« Cette Loi, à mon sens, reflète le désir de l’Assemblée Générale et respecte le Second amendement de notre Constitution » – Asa Hutchinson. gouverneur de l’État d’Arkansas.

La nouvelle Loi prendra effet le 1er septembre prochain mais selon toutes vraisemblances, les résidents de l’Arkansas ne seront pas autorisés à apporter leurs armes tant que les travaux de rénovation du Razorback Stadium n’auront pas été terminés ce qui est prévu en 2018.

La Police d’État d’Arkansas aura ainsi le temps d’adapter ses procédures dans l’encadrement des matchs joués au Razorback Stadium.

Cette mesure signée mercredi 22 mars a été fortement contestée par les différentes universités de l’État, en particulier Arkansas et Arkansas State qui défendent le fait que la décision finale devrait être du ressors de l’université. Toutefois, les deux campus ont déjà indiqué qu’ils se préparaient à la mise en application de cette Loi.

Les réactions à cette nouvelle disposition n’ont pas tardé à se faire entendre :

« Les gens aiment passer du bon temps avant les matchs et durant la rencontre. On sait que certaines personnes peuvent être très passionnées et énervées pendant un événement sportif. L’idée de les laisser entrer dans une arène sportive avec une arme chargée est simplement ridicule » – Greg Leding, député (démocrate) de l’État d’Arkansas.

Le premier match à domicile des Razorbacks en 2017 opposera Arkansas à TCU, le 9 septembre prochain.

Lire la suite

Articles les plus lus