Suivez-nous sur

Preview

Preview 2017 : LSU Tigers

Avec à leurs têtes le charismatique coach Ed Orgeron et l’un des candidats au trophée Heisman, RB Derrius Guice, les Tigers de LSU ont-ils les armes pour renverser le Crimson Tide d’Alabama ?

Credit photo : Hilary Sheinuk, The Advocate

Preview 2017 : LSU Tigers

LSU Tigers

Conférence SEC – Division West
En 2016 :
8-4, 5-3 SEC. Citrus Bowl : victoire 29-9 contre Louisville.
Head Coach : Ed Orgeron, 2ème année (6-2) – Résultats en carrière: 22-29.
Coordinateur offensif : Matt Canada.
Coordinateur défensif : Dave Aranda.
Titulaires de retour : 7 en attaque, 5 en défense, punter.
Joueurs-clés partis : RB Leonard Fournette, WR Malachi Dupre, WR Travin Dural, C Ethan Pocic, DE Lewis Neal, DE Davon Godchaux, LB Duke Riley, LB Kendell Beckwith, LB Tashaun Bower, CB Tre’Davious White, S Jamal Adams.
Joueurs à suivre : RB Derrius Guice, WR D.J. Chark, OL William Clapp, DL Christian LaCouture, LB Arden Key, CB Donte Jackson, CB Kevin Tolliver, S John Battle.

Après 12 ans à la tête des Tigers de LSU pour un total de 114 victoires, le légendaire coach Les Miles a été remercié au soir d’une défaite à Auburn en septembre dernier laissant sa place à l’enfant du pays, le charismatique Ed Orgeron.

Coach O’ ne devait qu’assurer l’intérim mais sa fiche de 5-2 et la victoire 29-9 des Tigers lors du Citrus Bowl face aux Cardinals de Louisville du vainqueur du trophée Heisman, Lamar Jackson, ont convaincu le directeur athlétique Joe Alleva de lui offrir son « job de rêve » : le poste de head coach de LSU.

Les détracteurs de l’ancien coach d’Ole Miss lui reprocheront son bilan de 10-25 chez les Rebels; ses défenseurs rappelleront qu’il a relancé le programme de USC lorsqu’il prit les commandes des Trojans en 2013. Selon Ed Orgeron, toutes ces expériences l’ont aidé à être prêt à devenir le coach Tigers.

« J’ai appris de mes erreurs » – Ed Orgeron, coach des Tigers de LSU.

Et peut-être de celles des autres. Car la frilosité offensive de son prédécesseur a mis en difficulté le programme de Bâton-Rouge (Louisiane) : LSU n’a plus atteint le plateau des 10 victoires depuis la saison 2013. Pour remédier à cette situation, Ed Orgeron a convaincu le coordinateur offensif de Pittsburgh, Matt Canada, de quitter la Pennsylvanie pour la Louisiane.

Avec le retour du coordinateur défensif le mieux payé du pays, Dave Aranda (1.8 millions de $ par année), et un groupe de joueurs ultra-talentueux, les Tigers de LSU sont parés pour tenter de renverser la suprématie d’Alabama dans une division SEC West toujours aussi relevée.

Attaque

Nouveaux schémas offensifs et systèmes aériens sophistiqués : le coordinateur avant-gardiste Matt Canada n’a pas perdu son temps pour imposer sa marque sur l’attaque des Tigers.

Ce dernier a promis une compétition ouverte mais il est difficile d’imaginer que le senior QB Danny Etling ne soit pas titularisé en début de saison. L’an dernier, l’ancien quarterback de Purdue a envoyé QB Brandon Harris sur le banc dès le second match de 2016 terminant avec un total de 2123 yards à la passe, 11 TD et 5 INT. Avant tout un gestionnaire de jeu, il est de loin le quarterback le plus expérimenté de l’équipe. Suite au départ du redshirt freshman QB Lindsey Scott, le sophomore QB Justin McMillan paraît le mieux placé pour le rôle de backup à moins que le true freshman QB Lowell Narcisse et ses capacités au sol ne viennent coiffer tout le monde sur la ligne lors du Fall Camp.

Perdre un running back aussi talentueux que Leonard Fournette aurait été un coup terrible pour n’importe quel autre programme FBS. Pas pour LSU. Ralenti par une blessure de la cheville, le néo-Jaguars a été superbement suppléé par le junior RB Derrius Guice (1387 yards au sol, 15 TD en 2016), l’an passé. Ce dernier est la star montante du pays au poste de running back et il sera un sérieux candidat au trophée Heisman 2017. Le valeureux senior RB Darrel Williams (233 yards au sol, 3 TD en 2016) est de retour tout comme le junior RB Nick Brossette. Le senior FB J.D. Moore (10 réceptions, 58 yards en 2016) et le sophomore FB Bry’Kiethon Mouton seront plutôt utilisés dans le rôle hybride de H-back plutôt que celui de fullback qu’ils occupaient l’an passé.

Avec les départs de Malachi Dupré et Travin Dural, les Tigers sont en mode reconstruction au niveau des receveurs. Convaincu par Matt Canada de revenir à Bâton-Rouge pour sa saison senior, WR D.J. Chark (26 réceptions, 466 yards, 3 TD en 2016) est plus en forme que jamais après avoir arrêté… les boissons gazeuses à la demande du nouveau coordinateur offensif des Tigers ! Il sera le go-to guy de QB Danny Etling.

Au moins l’un des trois sophomores, WR Dee Anderson, WR Drake Davis et WR Steven Sullivan, devra émerger rapidement afin de donner d’autres options au quarterback. Mais la bonne surprise pourrait venir du true freshman 5 étoiles WR JaCoby Stevens, repositionné en attaque après avoir été recruté comme safety. Le senior WR Russell Gage (5 réceptions, 62 yards, 1 TD en 2016) semble assurer d’obtenir le poste de titulaire dans le slot.

Les Tigers ont appris une excellente nouvelle lorsque le junior C Will Clapp a fait son retour à temps pour les spring practices après avoir subi une grave blessure de l’épaule lors de l’ouverture de la saison 2016. Il devrait glisser au centre pour succéder à Ethan Pocic. Sa présence va stabiliser l’une des 5 meilleures lignes offensives du pays (6.1 yards en moyenne par course en 2016) qui pourra encore compter sur le travail titanesque du senior LT K.J. Malone, le fils de l’ancienne star de la NBA, Karl « The Mailman » Malone. Les juniors LG Garrett Brumfield et RT Toby Weathersby ne manquent pas d’expérience. Finalement, la seule mauvaise nouvelle est la suspension suivie du départ du junior Maea Teuhema au début du mois d’aout. Du coup, c’est le sophomore RG Donovaughn Campbell qui devrait débuter la saison des Tigers. A suivre : le true freshman OG Austin Deculus.

Défense

L’arrivée du coordinateur défensif Dave Aranda aura été un vrai succès. Successeur de Kevin Steele, il a dirigé la 10ème meilleure défense du pays l’an passé (314.4 yards accordés en moyenne par match en 2016), et ce, malgré la transition de systèmes 4-3 à une défense 3-4.

Ça devient une habitude à Bâton-Rouge : le front seven a subi une saignée et ce sont 5 titulaires qu’il faudra remplacer. Toutefois, la bonne nouvelle est arrivée avec le retour de blessure de DE Christian Lacouture (34 plaquages, 1 sack en 2015), absent pour l’intégralité de la saison 2016 (genou). Son leadership et son charisme lui ont permis d’avoir l’honneur de porter le symbolique #18 en 2017. Il formera un redoutable duo de defensive end avec un autre senior, DE Frank Herron (20 plaquages, 1 sack en 2016) autour du puissant senior NT Greg Gilmore (34 plaquages, 1 sack en 2016). Ce trio n’a rien à envier aux autres programmes de la SEC. C’est plus compliqué au niveau de la profondeur même si le senior DE Deondre Clark n’est pas sans expérience.

L’incertitude règne autour du cas OLB Arden Key (55 plaquages, 11 sacks en 2016). Absent des spring practices pour raisons personnelles puis opéré de l’épaule au début de l’été, le meilleur sacker de la conférence SEC en 2016 manquera le début de saison 2017. Joueur évoluant dans un rôle hybride DE/OLB, il a essentiellement brillé pour ses capacités exceptionnelles sur le pass rush grâce à une vitesse époustouflante mais sa puissance et son excellent sens du jeu en font une arme redoutable contre la course. Certains le comparent déjà à Dwight Freeney.

Avec les départs de Duke Riley et Kendell Beckwith, le groupe de linebackers sera privé de ses deux meilleurs plaqueurs de la saison passée. Le senior ILB Donnie Alexander (45 plaquages, 1 INT en 2016) et le polyvalent sophomore ILB Devin White (30 plaquages, 1 sack en 2016) devront prendre leurs responsabilités en 2017. Blessé à la cheville l’an passé, le senior OLB Corey Thompson a bénéficié d’une rare 6ème année d’éligibilité. Il sera en concurrence avec le senior OLB Devin Voorhies.

Le backfield défensif des Tigers s’est montré à son avantage la saison dernière (197 yards accordés en moyenne par match en 2016, #23 du pays) mais les départs des leaders S Jamal Adams et CB Tre’Davious White laissent présager une baisse de régime dans ce secteur. Toutefois, LSU n’est-elle pas « DBU » (Defensive Back University) ? Ainsi, le prometteur junior CB Donte Jackson (39 plaquages, 2 INT en 2016) va prendre le relais de White aux côtés de l’excellent junior CB Kevin Toliver (20 plaquages en 2016). L’ancien prospect 5 étoiles CB Saivion Smith (4 plaquages en 2016) pourrait également se mêler à la lutte pour un poste de cornerback titulaire. Le senior S John Battle (39 plaquages, 1 sack en 2016) est de retour après une solide saison 2016. L’expérimenté senior S Ed Paris (10 plaquages en 2016) succédera à Adams dans le rôle de leader du secondary.

Équipes spéciales

Colby Delahoussaye parti, ce sera au tour du redshirt freshman K Connor Culp d’assurer le rôle de kicker. C’est maintenant une tradition à Bâton-Rouge : un Australien occupera le poste de punter. Très solide l’an passé, le sophomore P Josh Growden (41.4 yards par punt en 2016) s’inscrit dans la lignée de Jamie Keehn et Brad Wing. Coach Orgeron l’a promis : les Tigers seront agressifs sur les retours de coup de pied. Grâce à sa mobilité et son accélération, le junior KR/PR Donte Jackson sera responsable des kick et punt returns.

Calendrier

Le calendrier 2017 des Tigers se décompose en deux temps : 5 premiers matchs à leur portée avant 7 matchs brutaux de conférence SEC pour conclure la saison. LSU débutera l’année par un match à haut risque au NRG Stadium de Houston (Texas) face aux Cougars de Brigham Young. Les Tigers enchaineront par la réception de Chattanooga (FCS) et un déplacement à Mississippi State pour ouvrir son calendrier de conférence, puis ils seront les hôtes de Syracuse et Troy pour terminer le mois de septembre. Les mois d’octobre et de novembre seront infernaux : @Florida, Auburn, @Ole Miss, @Alabama, Arkansas, @Tennessee et Texas A&M. Boom !

Match clé
@Florida, le 7 octobre
Déplacé en urgence à Bâton-Rouge en raison du passage de l’ouragan Matthew sur la Floride, l’affrontement de l’an dernier avait été épique, les Gators s’imposant d’une courte tête 16-10 s’assurant du même coup un titre de division SEC East. Le ressentiment entre les deux universités est à son paroxysme après l’imbroglio de l’an dernier (LSU avait refusé initialement de changer la date du match). Le choc de cette année aura donc lieu dans le « Swamp » de Gainesville (Floride). Il s’agira du coup d’envoi de deux mois de folie pour les Tigers et une défaite dans ce match mettrait – déjà – à mal leurs ambitions de rester en course pour le titre de division SEC West.

Conclusion

Comme (trop) souvent ces dernières années, LSU a des futures vedettes à tous les étages. Le coureur Leonard Fournette est parti, mais RB Derrius Guice est prêt à prendre le relais. Tre’Davious White et Jamal Adams ont aussi migré vers la NFL, mais CB Donte Jackson et S John Battle sont des titulaires en puissance. Rapidité, explosivité, athlétisme : les Tigers ont toutes ces armes. Ne leur manque qu’un quarterback d’impact, QB Danny Etling ayant été d’une irrégularité chronique en 2016. Le nouvel head coach (à plein temps) Ed Orgeron devra assurément trouver la clé sur cette position pour renvoyer Louisiana State au sommet de la conférence.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Down

    26 août 2017 à 09h58

    10-2
    6-2
    Geaux Tigers !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview