Suivez-nous sur

Preview

Preview 2017 : Auburn Tigers

Renforcés par l’arrivée de QB Jarrett Stidham et toujours aussi dominants dans le jeu au sol, les Tigers d’Auburn peuvent-ils renverser la suprématie de leur ennemi juré, le Crimson Tide d’Alabama ?

Crédit photo : Butch Dill/Getty Images

Preview 2017 : Auburn Tigers

Auburn Tigers

Conférence SEC – Division West
En 2016 :
8-5, 5-3 SEC. Sugar Bowl : défaite 35-19 face à Oklahoma.
Head Coach : Gus Malzahn, 5ème année (35-18) – Résultats en carrière: 44-21.
Coordinateur offensif : Chip Lindsey.
Coordinateur défensif : Kevin Steele.
Titulaires de retour : 8 en attaque, 8 en défense, kicker.
Joueurs-clés partis : DE Carl Lawson, DT Montravious Adams, DB Rudy Ford.
Joueurs à suivre : QB Jarrett Stidham, RB Kamryn Pettway, WR Kyle Davis, G Braden Smith, LB Deshaun Davis, S Tray Matthews.

Les Tigers ont-ils mis la main sur la pièce manquante d’un puzzle prometteur ? En recrutant l’ancien prospect 5 étoiles des Bears de Baylor, QB Jarrett Stidham, coach Gus Malzahn espère avoir trouvé celui qui permettra à Auburn de venir se hisser dans la lutte pour le titre de division SEC West.

Car coach Malzahn le sait : la saison 2017 sera pour lui cruciale. Depuis son arrivée dans les « Plains » en 2013, les Tigers ont empilé les yards et les points mais se sont régulièrement écrasés face aux ténors de la SEC en raison de performances défensives calamiteuses dont l’exemple le plus criant aura été l’Iron Bowl 2015.

Le coach d’Auburn devait agir ce qu’il fit lors de l’intersaison 2016 en embauchant l’ancien coach des LBs d’Alabama et coordinateur défensif de LSU, Kevin Steele. L’effet n’a pas tardé à se faire ressentir. En une saison, la défense a fait d’énormes progrès devenant la 7ème meilleure du pays pour le nombre de points accordés (17.1 par match).

Malgré une participation au Sugar Bowl, Auburn a connu une saison 2016 décevante conclue par un bilan de 8-5. De nombreuses blessures et l’instabilité au poste de quarterbacks en sont les principales raisons.

L’arrivée du talentueux QB Jarrett Stidham pourrait être décisive car le core de l’équipe est de retour en 2017. Le robuste RB Kamryn Pettway et une ligne offensive polyvalente comprenant notamment C Austin Golson et OL Braden Smith devraient encore semer la Terreur à travers la SEC (271.3 yards en moyenne par match, 33 TD en 2016). Et comme 8 des 11 titulaires de la surprenante défense des Tigers sont de retour en 2017, tous les espoirs sont permis pour des Tigers qui auront l’avantage d’accueillir au Jordan-Hare Stadium leur principal concurrent et ennemi de toujours : le Crimson Tide d’Alabama.

Attaque

Afin de se concentrer sur son rôle de head coach, Gus Malzahn a décidé d’engager l’ancien coordinateur offensif d’Arizona State, Chip Lindsey, et de lui donner une totale autonomie. Ainsi, on doit s’attendre à un léger changement stratégique. Si l’attaque au sol restera le fer de lance de l’offensive des Tigers, l’ajout de nombreux systèmes run-pass options devrait permettre d’équilibrer un peu plus une offensive qui finissait par devenir prévisible l’an dernier.

Mais celui qui pourrait tout changer à Auburn se nomme QB Jarrett Stidham. Le quarterback junior s’est montré étincelant depuis son arrivée chez les Tigers. Ancien prospect 5 étoiles des Bears de Baylor qui avait brillé dans le rôle de backup de Seth Russell en 2015 lors de son année true freshman (1265 yards, 12 TD et 2 INT en 2016), il a quitté le programme de Waco (Texas) suite aux affaires d’agressions sexuelles passant une saison au niveau Junior College avant de faire son retour par la grande porte, dans la SEC. Joueur au bras canon et à la précision chirurgicale, il est également capable de réussir des big plays au sol grâce à une excellente mobilité. L’ancien titulaire, le senior QB Sean White (1679 yards à la passe, 9 TD, 3 INT en 2016), revient de blessure (fracture du bras) et jouera avec enthousiasme son rôle de backup. Les prometteurs freshmen QB Woody Barrett et QB Malik Willis devront probablement patienter avant de faite leurs débuts.

C’est une Tradition à Auburn : un jeu au sol puissant et agressif. Ce sera encore le cas en 2017. Dans le rôle de l’agresseur : le senior RB Kamryn Pettway (1224 yards au sol, 7 TD en 2016), véritable révélation de la saison dernière et qui fait son retour malgré la tentation de faire le saut chez les pros de la NFL. Running back puissant mais étonnement agile pour un joueur de son gabarit, il pourrait être un sérieux candidat pour l’obtention du trophée Heisman. Les Tigers peuvent également compter sur un playmaker ultime en la personne du junior RB Kerryon Johnson (895 yards au sol, 11 TD et 17 réceptions pour 125 yards). Et si les blessures devaient écarter ces deux-là, Chip Lindsey possède encore deux joyaux avec les sophomores RB Malik Miller et RB Kam Miller.

S’il ne s’est pas encore illustré par une production excessive, le groupe de receveurs brille par un talent incontestable. Les sophomores WR Darius Slayton (15 réceptions, 292 yards, 1 TD en 2016), WR Kyle Davis (12 réceptions, 248 yards, 2 TD en 2016), WR Eli Stove (23 réceptions, 224 yards en 2016) et WR Nate Craig-Myers (4 réceptions, 70 yards, 1 TD en 2016) ont tous réussi des coups d’éclat depuis le début de leur carrière.

Ils doivent maintenant prendre leurs responsabilités et en auront l’occasion dans un système offensif plus équilibré. Le polyvalent WR Ryan Davis (25 réceptions, 194 yards, 1 TD en 2016) est également de retour au poste de slot receiver pour sa saison senior.

Autre impact de l’arrivée du coordinateur offensif Chip Lindsey : on devrait voir davantage les tight-ends TE Jalen Harris et TE Sal Cannella dans le jeu aérien.

Depuis plusieurs années, Auburn a su développer d’excellents run blockers. En 2017, ce sont les capacités de pass blocking de la ligne offensive qui seront les plus sollicitées. Par chance, les Tigers ne manquent pas d’expérience aux deux postes clés de tackle avec l’ancien Longhorn de Texas, LT Darius James, et le senior RT Braden Smith. Le mobile senior C Austin Golson sera lui aussi fidèle au poste. Les sophomores OG Marquel Harrell et OG Mike Horton possèdent la puissance et l’intelligence de jeu pour rapidement prendre leur marque.

Défense

Grâce à l’arrivée du coordinateur défensif Kevin Steele, la défense 4-2-5 des Tigers a réussi à contenir ses adversaires sous la barre des 20 points en moyenne par match pour la première fois depuis 2008.

Répéter une telle performance ne sera pas chose facile en raison du départ des leaders DT Montravius Adams et DE Carl Lawson sur la ligne défensive. L’ancien prospect #1 du pays, le junior DT Byron Cowart (6 plaquages en 2016), a été repositionné à l’intérieur et devra démontrer davantage de maturité pour atteindre tout son potentiel. Il formera un prometteur duo de defensive tackles avec le senior DT Dontavius Russell (29 plaquages en 2016). Sur les extérieurs, le sophomore DE Marlon Davidson (38 plaquages, 2.5 sacks en 2016) est monté en puissance tout au long de la saison passée après être devenu le premier defensive lineman freshman depuis 30 ans à être titularisé par les Tigers. L’ancien linebacker Jeff Holland (13 plaquages, 2 sacks en 2016) et le senior LB Paul James III possèdent la vitesse pour s’imposer au poste hybride de BUCK.

L’an passé, le senior ILB Tre Williams (67 plaquages, 1 sack en 2016) et le junior OLB Deshaun Davis (63 plaquages en 2016) ont été les héros méconnus de la défense des Tigers. Ils se sont imposés dans des rôles qui avaient été identifiés comme des faiblesses en 2016. Ils sont de retour tout comme le backup junior WLB Darrell Williams (52 plaquages en 2016).

En difficulté l’an passé, le backfield défensif revient au quasi-complet et plus expérimenté que jamais à commencer par les trois leaders seniors S Tray Matthews (76 plaquages, 1 INT en 2016), S Stephen Roberts (57 plaquages, 2 INT en 2016) et S Nick Ruffin (32 plaquages en 2016). Tous les trois excellent sur les coverages et sur le run support. Au poste de cornerback, le junior CB Carlton Davis (46 plaquages en 2016) et la star montante, le sophomore CB Javaris Davis (37 plaquages, 2 INT en 2016), sont également de retour tout comme le sophomore NB Daniel Thomas (16 plaquages, 2 INT en 2016) au poste de nickelback. Si ce groupe de titulaires parait solide, le manque de profondeur a de quoi inquiéter.

Équipes spéciales

Finaliste du Lou Groza Award lors des deux dernières saisons et respecté par tous coéquipiers, le senior K Daniel « Legatron » Carlson (28 sur 32 FG en 2016) est peut-être le meilleur kicker du pays. Dans une division SEC West serrée, sa contribution pourrait s’avérer décisive. Le poste de punter sera occupé par le sophomore P Ian Shannon, qui fera ses grands débuts. Plusieurs joueurs devraient être testés sur les retours de coup de pied mais KR Kerryon Williams et PR Ryan Davis paraissent les favoris pour débuter la saison.

Calendrier

Battu par Oklahoma lors du dernier Sugar Bowl, Auburn vise une nouvelle participation à un bowl du Nouvel An. Toutefois, le chemin sera semé d’obstacles. Une habitude pour tous les membres de la redoutable SEC West. Dès la week 2, les Tigers feront le déplacement chez les champions nationaux en titre, les Tigers de Clemson. Ce Big Game sera précédé par la réception de Georgia Southern et suivi de celle de Mercer (FCS), deux adversaires largement à la portée de la troupe de coach Malzahn.

Il sera alors temps du calendrier de conférence SEC avec au programme Missouri et Georgia en match crossover en plus des traditionnels affrontements face aux membres de la division SEC West : Mississippi State, Ole Miss, LSU, Arkansas, Texas A&M et bien sûr Alabama pour conclure la saison lors de l’Iron Bowl. La séquence de 4 matchs du 14 octobre au 11 novembre (LSU, Arkansas, Texas A&M, Georgia) sera particulièrement cruciale. Et tout pourrait se jouer face au Crimson Tide, le 25 novembre.

Match clé
@ LSU, 14 octobre
La défaite de LSU dans les dernières secondes du match de l’an passé avait provoqué le renvoi du légendaire coach Les Miles. C’est donc revanchard que le programme de Bâton-Rouge recevra les Tigers. On doit s’attendre à un choc de titan entre ces deux équipes athlétiques. Le vainqueur se positionnera probablement comme le principal concurrent d’Alabama pour le titre de division SEC West.

Conclusion

L’événement majeur de l’intersaison est sans nul doute le transfert de QB Jarrett Stidham en provenance de Baylor. Mais le quarterback peut-il remettre le programme sur les bons rails à lui seul ? Certes, l’attaque a du talent à revendre, avec un solide RB Kamryn Pettway au sol et le développement attendu d’autres joueurs, comme le receveur WR Kyle Davis. Défensivement, c’est plus délicat, les départs de Carl Lawson et Montravious Adams posant la question du leadership sur le premier rideau. La prestation du front seven sera une condition sine qua non de la bonne saison des Tigers.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview