Suivez-nous sur

Preview

Preview 2016 : Washington Huskies

Avec l’éclosion des deux stars montantes, QB Jake Browning et RB Myles Gaskin, les Huskies de Washington de coach Chris Petersen pourraient créer la surprise en 2016 en devenant les plus sérieux concurrents de Stanford dans la division Pac-12 North.

Crédit photo : Jennifer Buchanan-USA TODAY Sports

Preview 2016 : Washington Huskies

Washington Huskies
Conférence Pac-12 – Division North
En 2015 : 7-6, 4-5 Pac-12. Heart of Dallas Bowl : victoire contre Southern Miss, 44-31.
Head coach : Chris Petersen, 3ème année (15-12). Résultats en carrière : 107-24.
Coordinateur offensif : Jonathan Smith.
Coordinateur défensif : Pete Kwiatkowski.
Titulaires de retour : 9 en attaque, 8 défense.
Joueurs-clés partis : WR Jaydon Mickens, TE Joshua Perkins, DT Taniela Tupou, LB Cory Littleton, LB Travis Feeney.
Joueurs à suivre : QB Jake Browning, RB Myles Gaskin, WR John Ross, DT Elijah Qualls, LB Keishawn Bierria, LB Azeem Victor, CB Sidney Jones, S Budda Baker.

Il y a huit ans de cela, les Washington Huskies étaient la risée du College Football, avec une fiche de 0-12 qui aura coûté à Tyrone Willingham sa place de head coach. Depuis, le programme de Seattle a plus que bien travaillé pour retrouver sa place parmi l’élite de la conférence Pac-12.

Certes, le départ de coach Steve Sarkisian vers USC en 2012 n’avait pas facilité la tâche des Dawgs. Mais avec l’arrivée du magicien de Boise State, coach Chris Petersen, Washington a recruté efficacement pour espérer franchir un palier crucial en 2016.

La saison dernière s’est terminée avec un bilan somme toute quelconque de 7-6, avec une fiche négative dans les duels intra-conférences (4-5). Mais cette année de transition a permis de faire éclore des jeunes pousses en attaque, tout en musclant sérieusement l’une des défenses les plus prometteuses du pays.

17 titulaires de la saison passée font d’ailleurs leur retour sur le campus, à la grande joie du coaching staff des Huskies. Reste maintenant à savoir une chose : la hype autour de Washington est-elle justifiée ?

Attaque

Suppléent initial de Jeff Lindquist et de K.J. Carta-Samuels, le sophomore QB Jake Browning (2955 yards à la passe, 16 TD, 10 INT en 2015) s’est fait sa place dans le onze titulaire dès sa première saison universitaire. Excellent gestionnaire, il ne lui manque plus qu’un petit grain de folie et une certaine prise de risque pour rendre l’attaque aérienne hyper explosive.

Ses cibles sont d’ailleurs nombreuses pour y parvenir. A commencer le junior WR John Ross III (17 réceptions, 371 yards, 4 TD en 2014), de retour après une année blanche et une blessure à la jambe. Sa rapidité et ses bonnes mains ne seront pas de trop pour faire oublier la fin d’éligibilité de Jaydon Mickens comme receveur numéro 1. Les autres juniors WR Brayden Lenius (307 yards, 2 TD en 2015) et WR Dante Pettis (414 yards, TD en 2015) l’accompagneront, avec une aptitude au duel aérien pour le premier, et une mobilité non négligeable dans les intervalles pour le second. Parlant du poste de slot, le sophomore WR Chico McClatcher (231 yards au total, 4 TD en 2015) est un véritable poison sur jeux spéciaux et ne se privera pas d’exploiter chaque brèche adverse.
Au poste de tight end, le senior TE Darrell Daniels (250 yards, TD en 2015) est un des bloqueurs les plus redoutables à son poste, et sera assisté par le sophomore TE Drew Sample (45 yards, 2 TD en 2015). TE Jeff Lindquist (ex-QB titulaire) et TE Will Dissly (ex-DL) intègrent également cette escouade.

La ligne offensive sera sensiblement la même que l’an passé. Impressionnant lors de sa première année universitaire, le sophomore LT Trey Adams supervisera le côté aveugle du quarterback, aux côtés du senior LG Jake Eldenkramp. L’ancien tackle gauche, justement, le junior C Coleman Shelton sera toujours chargé des snaps. La concurrence s’annonce animée à droite de la ligne. Le senior RG Shane Brostek et le sophomore RT Kaleb McGary ont une longueur d’avance, mais RG Jesse Sosebee et T/G Andrew Kirkland ne sont pas distancés pour autant.

Les automatismes de cette O-Line pourraient pleinement profiter à la nouvelle vedette du backfield offensif, le sophomore RB Myles Gaskin (1302 yards au sol, 14 TD en 2015). Dwayne Washington parti vers la NFL, le coureur devrait avoir les coudées franches pour diriger le jeu au sol de son équipe, en complément du puissant senior RB Lavon Coleman (176 yards en 2015).

Défense

C’est sûrement l’une des défenses les plus sous-estimées du pays. Pourtant, elle ne cesse de sortir des joueurs prêts pour le niveau supérieur. Danny Shelton, Shaq Thompson et Hauoli Kikaha en sont les meilleurs exemples. Outre son potentiel, l’escouade défensive de Pete Kwiatkowski a des allures de monstre protéiforme, capable de switcher d’un système 3-4 à 4-3, en passant par un front six et une défense nickel.

Depuis plusieurs années maintenant, les Huskies se sont spécialisés dans le recrutement de linemen défensifs aussi imposants que mobiles. Le junior NT Elijah Qualls (26 plaquages, 4,5 sacks en 2015) est donc le successeur naturel de Danny Shelton, malgré une année pourrie par les blessures. Le sophomore DT Greg Gaines (28 plaquages en 2015) s’est solidement installé dans la rotation et ne devrait pas avoir de mal à prendre la suite de Taniela Tupou. L’autre sophomore DE Jaylen Johnson apporte un peu plus de mobilité sur ce front-3. Les pépins physiques et les schémas variés offrent à Pete Kwiatkowski d’excellentes solutions de remplacement si besoin est, à l’image du senior DT Damion Turpin et des sophomores NT Vita Vea et DE/DT Shane Bowman.

Pour bonifier le travail de la ligne, Washington mise sur une escouade de linebackers multi-tâche. Symbole de cette polyvalence flagrante : le senior DE/OLB Joe Mathis (30 plaquages, 2 sacks, 2 fumbles forcés en 2015), ancien lineman classique et prêt à passer en position de Buck, en tant que rusher un peu plus écarté. Sur l’extérieur du front seven, il sera épaulé par un autre senior, OLB Psalm Wooching (23 plaquages, 2 sacks en 2015). Le tandem aura pour lourde tâche de remplacer Travis Feeney et Cory Littleton, tauliers de la défense des Huskies l’an passé. Si le rendement n’est pas suffisant, le sophomore OLB Tevis Bartlett jouera le rôle de plan B.

Si des interrogations subsistent sur l’efficacité future du pass rush, le run stop est une force défensive sur le campus de Seattle. Et le duo de linebackers intérieurs n’est sans doute pas étranger à cet état de fait. Appelés à prendre plus de responsabilités en 2015, les juniors ILB Keishawn Bierria (77 plaquages, 3,5 sacks en 2015) et ILB Azeem Victor (95 plaquages, 1,5 sack, une interception, 6 passes défendues, 2 fumbles forcés en 2015) ont tout bonnement impressionné et font office de titulaires indiscutables sur la position. Leader de vestiaire, le deuxième a aussi développé un gros volume de jeu, aussi à l’aise sur la pénétration, la poursuite ou la couverture.

Sur le backfield défensif, les bons cornerbacks se multiplient à vue d’œil. Le junior CB Sidney Jones (45 plaquages, 10 passes défendues, 4 interceptions en 2015) est le shutdown corner attitré de cette escouade. Son travail permet d’ailleurs à son comparse, le senior CB Kevin King (5 passes défendues, 3 interceptions en 2015), de réaliser des actions décisives. Souvent mis à contribution, le junior NB Darren Gardenhire (6 passes défendues, 2 interceptions) est un nickelback rapide et instinctif.
Plein centre, l’athlétique junior FS Budda Baker (49 plaquages, 7 passes défendues, 2 interceptions) est la tour de contrôle du secondary. En 2015, son entente avec le sophomore SS JoJo McIntosh s’est peaufiné un peu plus au fil des rencontres.

Equipes spéciales

Avec un 16/20 plus qu’honorable en 2015, le senior K Cameron Van Winkle restera en charge des field goals, après avoir subi la concurrence du junior P Tristan Vizcaino l’an passé. C’est un rôle de punter qu’assumera ce dernier à plein temps, après la fin d’éligibilité de Korey Durkee.
Les Huskies ont peu de soucis à se faire sur les retours de coups de pied, surtout si KR/PR John Ross III revient à son meilleur niveau. KR/PR Dante Pettis sera aussi sollicité, de même que PR Rico McClatcher et KR Budda Baker.

Conclusion

Clairement, cette équipe de Washington a la carrure pour accrocher une finale de Pac-12, dans une division North des plus ouvertes. Mais il faudra pour ce groupe relativement jeune réussir des performances loin de ses bases, chez des rivaux aux dents tout aussi longues. Arizona, Oregon, Utah, California et Washington State… Les tests ne manqueront pas pour Chris Petersen et les siens. Les matches au Century Link Field auront bien sûr leur importance : en 2015, les Huskies avaient un bilan intra-conférence de 2-3 à domicile. La tendance doit donc changer pour devenir un sérieux concurrent au Cardinal de Stanford pour une place en finale de conférence Pac-12.

Grand fan de football américain. Spécialiste du football français, de la NFL et du College Football. Rédacteur à The Blue Pennant depuis 2015 et à touchdownactu.com. Animateur sur Radiossa, la radio du football américain.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Preview 2017

Advertisement

Podcast

A la Une

A lire également - Preview