Suivez-nous sur

Preview

Preview 2015 : UCLA Bruins

The Blue Pennant vous propose une présentation complète des Bruins de UCLA en prévision de la saison de College Football 2015.

De retour parmi l’élite depuis l’arrivée de Jim Mora sur le campus de Westwood en 2012, UCLA se présente comme une énigme cette saison, après un bilan à la fois satisfaisant et décevant de 10-3 en 2014. Si la plupart des titulaires sont de retour et que le talent est omniprésent, l’absence d’un quarterback vétéran pourrait coûter cher aux Bruins.

Excepté cette contrariété, UCLA dispose de qualités indéniables susceptibles de porter haut les couleurs du programme à l’issue de la saison : une ligne offensive expérimentée et un excellent jeu au sol, sans oublier une défense capable de rivaliser avec les meilleures attaques du pays. Tom Bradley, ancien membre du staff de Joe Paterno à Penn State et nouveau coordinateur défensif, pourrait s’avérer une addition judicieuse au staff.

L’excellent recrutement effectué par les Bruins cette année pourrait également peser sur le jeu, avec quelques recrues au très fort potentiel qui devraient rapidement être utilisés en situation de match. Les Bruins s’affirment déjà comme l’un des grands favoris pour remporter la Pac-12 South; les joueurs de Jim Mora ont battu Arizona, Arizona State et USC l’an dernier et ont le potentiel pour réitérer cette performance en 2015.

UCLA BRUINS
Pac-12 South
En 2014 : 10-3, 6-3 Pac-12. Remporte l’Alamo Bowl contre Kansas State 40-35.
Head coach : Jim L. Mora, 4e année (29-11) – Résultats en carrière : 29-11.
Coordinateur offensif : Noel Mazzone.
Coordinateur défensif : Tom Bradley.
Titulaires de retour : 8 en attaque, 8 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : QB Brett Hundley, OT Malcolm Bunche, DE Owamagbe Odighizuwa, LB Eric Kendricks, S Anthony Jefferson.
Joueurs à suivre : RB Paul Perkins, WR Jordan Payton, WR Eldridge Massington, TE Chris Clark, C Jake Brendel, DT Kenny Clark, DE Kaisean Lucier-South, DE Eddie Vanderdoes, LB Myles Jack, CB Fabian Moreau, S Tahaan Goodman.

Attaque

Le point fort de cette attaque sera vraisemblablement le jeu au sol, porté par le junior RB Paul Perkins (1 575 yards et 9 TD en 2014). RB Nate Starks (141 yards et 2 TD en 2014) et le polyvalent RB/LB Myles Jack (113 yards et 3 TD en 2014) seront précieux pour épauler Perkins, sans oublier la recrue cinq étoiles RB SoSo Jamabo qui pourrait rapidement voir le terrain afin de préparer l’avenir.

La ligne offensive est également considérée comme l’un des points forts des Bruins. Le senior C Jake Brendel (2014 2nd All-Pac-12) a participé à 39 matches en carrière, les juniors RT Caleb Benenoch 22, LG Alex Redmond 21 et RG Scott Quessenberry 19. Cette escouade est donc très expérimentée et possède beaucoup de profondeur. Le poste de left tackle laissé vacant devrait probablement revenir à OT Conor McDermott ou OT Simon Goines, tous deux vétérans également. La rotation est assurée sur la ligne offensive, une bonne nouvelle pour le jeu de course.

Malgré tout, l’irrégularité de l’OL ces dernières années ne permet pas d’affirmer qu’elle s’avèrera aussi dominante que prévu, particulièrement dans la protection de passe, son gros point faible. Les Bruins disposent néanmoins de la ligne offensive la plus expérimentée du pays et les attentes seront à la hauteur du talent de l’escouade, surtout pour protéger le nouveau quarterback.

La situation à ce poste pourrait d’ailleurs s’avérer problématique : Brett Hundley (Green Bay Packers) est parti en NFL et le dual-threat QB Asiantii Woulard, favori à sa succession, a été transféré à USF à sa demande. Il ne reste ainsi que le junior QB Jerry Neuheisel Jr. (194 yards, 2 TD et 1 interception en 2014), fils du prédécesseur de Jim Mora comme coach des Bruins et héros du match face à Texas l’an dernier, et le prometteur true freshman QB Josh Rosen pour prendre les commandes de l’attaque.

RB Paul Perkins, UCLA

Rosen apparaît toutefois comme le grand favori, après avoir participé aux spring practices au cours desquels il a pu se familiariser avec les systèmes offensifs des Bruins. Recrue cinq étoiles, considéré comme l’un des meilleurs quarterbacks de sa classe, le Californien dispose d’une formidable opportunité de lancer sa carrière dès cette saison. Même si l’expérience devrait manquer à Rosen, Neuheisel n’est pas très expérimenté non plus et ne dispose pas des qualités physiques de son concurrent.

Concernant les cibles du futur quarterback, WR Jordan Payton (67 réceptions, 964 yards et 7 TD en 2014), WR Thomas Duarte (28 réceptions, 540 yards et 4 TD en 2014) et WR Devin Fuller (59 réceptions, 447 yards et 1 TD) forment un groupe polyvalent et efficace. Sans oublier le sophomore WR Eldridge Massington (25 passes, 367 yards et 3 TD en 2014), candidat pour la révélation de la saison en attaque, et la recrue TE Chris Clark, l’un des meilleurs tight ends de sa classe et un joueur très massif capable d’impacter le jeu des Bruins dès cette année.

Défense

Bien que la défense apparaisse d’ores et déjà comme le point fort de UCLA avec son escouade de linebackers athlétiques et solides et son secondary blindée de talent, la ligne défensive pourrait bien se révéler être son talon d’Achille. En cause, la perte de deux titulaires, Owamagbe Odighizuwa (New York Giants) et Ellis McCarthy (Miami Dolphins). Si NT Kenny Clark (44 plaquages et 5,5 pour perte en 2014) est toujours là et que DE Eddie Vanderdoes (41,5 plaquages, 5,5 pour perte et 2 sacks) possède déjà de l’expérience sur la ligne, les autres DL de l’effectif ont peu de minutes jouées dans les jambes.

Malgré l’arrivée de Tom Bradley comme coordinateur défensif, adepte du 4-3 à Penn State, la défense évoluera probablement en 3-4 comme c’était déjà le cas lors des dernières saisons sous la houlette de Jim Mora. Selon le schéma, le true freshman DE/LB Kaisean Lucier-South, recrue cinq étoiles, devrait évoluer comme defensive end ou linebacker pour apporter son explosivité au pass rush suspect des Bruins.

Chez les linebackers justement, le charismatique LB Myles Jack (72 plaquages, 8 pour perte, 7 passes défendues et 1 interception en 2014) semble prêt à prendre la relève d’Eric Kendricks (Minnesota Vikings) comme leader de la défense et vedette de l’équipe. Il pourra compter sur LB Deon Hollins (28 plaquages, 10 pour perte, 9 sacks et 1 fumble forcé en 2014) et LB Kenny Young (28 plaquages en 2014) pour l’épauler.

LB Myles Jack, UCLA

Pour terminer, le secondary semble véritablement la grande force de la défense. Le duo de cornerbacks composé de CB Fabian Moreau (46,5 plaquages, 3 pour perte, 8 passes défendues et 1 interception en 2014) et CB Ishmael Adams (35,5 plaquages, 4 passes défendues et 2 interceptions en 2014) pourrait s’avérer l’un des meilleurs du pays, avec le renfort de CB Marcus Rios (13 plaquages, 1 sack, 1 fumble forcé et 1 interception en 2014) et éventuellement du true freshman CB DeChaun Holiday.

Pas d’inquiétude non plus du côté des safeties avec trois titulaires de retour : S Jaleel Wadood (51,5 plaquages et 1 sack en 2014), S Tahaan Goodman (40 plaquages et 1 interception en 2014) et S Randall Goforth, blessé en 2014.

Equipes spéciales

Avec P Matt Mengel et K Ka’imi Fairbairn dans leur année senior, les special teams disposent de joueurs expérimentés pour les coups de pied. Le cornerback Ishmael Adams devrait continuer à retourner les dégagements, après avoir notamment inscrit un touchdown sur retour de kickoff en 2014.

Conclusion

Avec un groupe arrivé à maturité, cette saison semble une année charnière pour le programme de football de UCLA. Les Bruins tiennent là leur meilleure opportunité de participer aux playoffs, si l’on excepte les tourments liés à la question du quarterback titulaire. Si QB Josh Rosen ou QB Jerry Neuheisel Jr. parviennent à assurer la relève de Brett Hundley aux commandes de l’attaque, cette équipe pourrait rivaliser avec les meilleurs programmes du pays.

UCLA devra se méfier de ses déplacements à Arizona, vainqueur de la division l’an dernier, et à Stanford et Utah, deux équipes qui ont battu les Bruins en 2014. Sans oublier l’ultime rencontre programmée face au rival USC au Coliseum. Un calendrier compliqué, surtout que les autres concurrents pour le titre de division ont tous un quarterback expérimenté aux commandes. Un facteur déterminant qui décidera de la réussite ou de l’échec des Bruins cette année, peut être la dernière avec Jim Mora comme coach alors que les sirènes de la NFL se font de plus en plus insistantes.

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Un_fan

    16 août 2015 à 12h23

    Je ne savais pas que Jim Mora était dans le collimateur de certaines équipes de la grande ligue. Quelqu’un sait qu’elle épique NFL serait intéressé par ses services ?

    • Loïc Baruteu

      17 août 2015 à 09h00

      Toutes les franchises NFL ont un coach à l’heure actuelle mais son nom revenait beaucoup dans les rumeurs en début d’année, chez les Jets par exemple. Comme chaque année, il y aura des coaches mis à la porte à la fin de la saison NFL et Mora sera probablement à nouveau courtisé.

      • Un_fan

        19 août 2015 à 12h59

        Merci beaucoup de votre réponse

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Preview