Suivez-nous sur

Oregon Ducks

[CFP National Championship 2015] La saison 2014 des Ducks d’Oregon

Retour sur la saison 2014 des Ducks de #2 Oregon.

Les Ducks d’Oregon ont débuté la saison affamés après une campagne précédente qui a tourné court sitôt la superstar QB Marcus Mariota blessée au genou face à Stanford mettant alors fin à leurs espoirs de remporter le titre national 2013. Alors qu’il aurait pu être le premier joueur choisi lors de la dernière draft NFL, le quarterback vedette des Ducks a surpris tout le monde en annonçant son retour sur le campus d’Eugene et ce sont donc des Ducks plein de confiance et classés #3 du pays par l’AP qui ont abordé la saison 2014.

Dirigée par un QB Marcus Mariota exceptionnel et qui deviendra, en décembre dernier, le premier Duck de l’Histoire à remporter le trophée Heisman, l’attaque « Blur » d’Oregon a semé la Terreur partout à travers une conférence Pac-12 que les Ducks ont finalement remportée pour la première fois depuis 2011. Ils seront ainsi sélectionnés par le comité de sélection du CFP parmi les 4 demi-finalistes des premiers playoffs de l’Histoire de l’élite du College Football.

Une victoire renversante au Rose Bowl 2015 contre les champions nationaux en titre, les Seminoles de Florida State, permettra aux joueurs de coach Mark Helfrich de retourner en finale nationale pour la première fois depuis la défaite de 2011 face au Tigers d’Auburn.

Une ligne offensive décimée

QB Marcus Mariota

Alors que la saison allait débuter, la ligne offensive des Ducks devait se composer des expérimentés LT Tyler Johnstone, LG Cameron Hunt, C Hroniss Grasu, RG Hamani Stevens et RT Jake Fisher… mais LT Tyler Johnstone s’est de nouveau blessé au genou avant que son remplaçant Andre Yruretagoyena se blesse à son tour (fracture de la cheville). Puis, RT Jake Fisher subit une entorse du genou et RG Hamani Stevens une entorse de la cheville… et ce n’est pas fini, le walk-on RT Matt Pierson se blessa au genou avant que C Hroniss Grasu doive se faire opérer de la cheville !

Pourtant, les performances de cette ligne offensive, si importante dans le système « spread read option » des Ducks, n’ont pas cessé d’être excellentes grâce au travail phénoménal de LG Cameron Hunt, à l’éclosion de OL Tyrell Crosby et au retour progressif des blessés.

La victoire face à Michigan State

Après un facile succès contre South Dakota (62-13), Oregon reçoit les vainqueurs du Rose Bowl 2014 et champions de la conférence Big Ten en titre, les Spartans de Michigan State, pour le match au sommet de la semaine 2. Incapables de stopper les passes de QB Connor Cook et les courses de RB Jeremy Langford en 1ère mi-temps, les Ducks seront menés 27-18 au début du 3ème quart-temps… avant un sursaut magistral qui leur permettra d’inscrire 28 points d’affilée pour s’imposer finalement 46-27. La spectaculaire interception du cornerback vedette Ifo Ekpre-Olomu fût le tournant de ce match. Souvent suspectée d’être une équipe en crystal qui se brise dès qu’elle affronte de solides et robustes défenses, les Ducks venaient de frapper un grand coup !

Les doutes après la défaite à domicile contre Arizona

Une semaine plus tard, Oregon mettra un quart-temps à se mettre en jambes avant d’exploser Wyoming à domicile (48-14) puis le déplacement à Washington State, pour l’ouverture du calendrier de conférence Pac-12, mettra en avant les difficultés de la ligne offensive de Ducks alors incapables de stopper l’une des pires défenses du pays (7 sacks concédés). Il faudra les 5 TDs à la passe de QB Marcus Mariota pour leur permettre de rentrer à Eugene avec une courte victoire 38-30.

DL DeForest Buckner

Et ce que les fans des Ducks redoutaient finit par arriver… un jeudi soir, le 2 octobre, pour le 5ème match de la saison : une défaite surprise à domicile contre les Wildcats d’Arizona. Pour la 2ème année consécutive, le programme de Tucson réussit à contenir l’attaque « Blur » et les freshmen, QB Anu Solomon et RB Nick Wilson, assommèrent les locaux 31-24 dans un Autzen Stadium anéanti. Les Ducks glissaient alors à la 12ème place du classement AP Top 25. Et si encore une fois, Oregon venait de dire adieu au titre national ?

La revanche face à Stanford

C’était enterrer un peu vite QB Marcus Mariota and Co. Cette défaite face aux Wildcats eût l’effet d’une piqûre de rappel. Les Ducks remporteront alors leurs 9 matchs suivants avec un minimum de 42 points inscrits.

UCLA ? Battu 42-30. Washington ? Défait 45-20. California ? Ecrabouillé 59-41. RB Royce Freeman et RB/WR Byron Marshall en profitent pour s’affirmer comme des éléments moteurs d’une attaque qui tournait désormais à plein régime.

Se présentait alors à Eugene le rival de la division Pac-12 North, le Cardinal de Stanford. Battus par le programme de Palo Alto en 2012 et 2013, les Ducks ont développé un complexe d’infériorité face aux joueurs de coach David Shaw. Ce match sera le tournant de la saison d’Oregon. Avec un total de 4 TDs dans cette rencontre, QB Marcus Mariota fera sauter le verrou de la défense du Cardinal et les Ducks s’imposeront 45-16. La malédiction Stanford venait de prendre fin. Tous les espoirs étaient alors permis pour une équipe d’Oregon désormais classée #4 du pays.

Le titre de champion de division Pac-12 North

Totalement libérés par leur victoire face à Stanford, les Ducks enchainent trois succès faciles, à commencer par une démonstration 51-27 à Utah, qui leur assure le titre de champion de la division Pac-12 North. Ce jour-là, LB Joe Walker réussira l’un des TDs les plus improbables de la saison : alors que WR Kaelin Clay célébrait déjà un TD pour les Utes avant d’entrer dans la end-zone d’Oregon, il se débarrassa du ballon pensant avoir inscrit 6 points. Erreur. Le ballon s’immobilisa à moins de 1 yards de la ligne d’en-but des Ducks et LB Joe Walker remonta le ballon sur 100 yards pour égaliser à 7-7. Cette rencontre fût également marquée par l’horrible blessure de la jambe de TE Pharaoh Brown qui mettait alors fin à la saison du flamboyant tight-end.

Une semaine plus tard, QB Marcus Mariota joue son dernier match à Autzen Stadium infligeant à Colorado une déroute 44-10. Comme chaque année, les Ducks conclurent leur saison régulière face aux grands rivaux, les Beavers d’Oregon State, à l’occasion d’une Civil War totalement à l’avantage des joueurs de coach Mark Helfrich (47-19). Ce soir-là, QB Marcus Mariota mit un point final à une saison exceptionnelle en totalisant 6 TDs offensifs.

RB Royce Freeman

Le titre de champion de conférence Pac-12

Classé #2 du pays, Oregon n’était plus qu’à un match d’une participation aux playoffs. Une revanche annoncée face aux champions de la division Pac-12 South, Arizona. Le front seven des Ducks mené par DT DeForest Buckner, DE Arik Armstead et la révélation ILB Joe Walker dominera complètement l’attaque des Wildcats et les 5 TDs réussis par QB Marcus Mariota assureront un large succès 51-13. Direction le Rose Bowl.

La victoire renversante au Rose Bowl

Les Ducks de #2 Oregon ont mis fin à la série de 29 matchs sans défaite des Seminoles de #3 Florida State qui s’inclinent lourdement lors du 101ème Rose Bowl de l’Histoire face à un QB Marcus Mariota inarrêtable. Comment penser une seule seconde battre ces Ducks de #2 Oregon version 2014 en commettant 6 turnovers tout en concédant 638 yards ? Avec un total de 5 fumbles (!) et une interception dans cette première demi-finale des premiers playoffs de l’Histoire de l’élite du College Football, les Seminoles de #3 Florida State (13-1) n’avaient aucune chance de s’imposer, et ce sont donc QB Marcus Mariota (26/36, 338 yards, 2 TDs, 1 INT et 62 yards au sol, 1 TD) et sa bande qui iront jouer la finale nationale à Arlington (Texas), le 12 janvier prochain.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Oregon Ducks