Suivez-nous sur

Notre Dame Fighting Irish

Manti Te’o victime ou complice d’un incroyable canular ?

L’Histoire de la petite amie de Manti Te’o, décédée en septembre dernier, a été l’une des sources d’inspiration pour les Fighting Irish de Notre Dame lors de leur exceptionnelle saison 2012. Seul souci : cette petite amie n’a jamais existé !

Alertés par un email d’un internaute, deux journalistes du site web deadspin.com, Timothy Burke et Jack Dickey, ont mené une enquête approfondie et porté au grand jour l’incroyable canular dont aurait été victime Manti Te’o, finaliste du dernier trophée Heisman.

« Aurait été victime » car les deux journalistes laissent entendre que le linebacker vedette des Fighting Irish de Notre Dame pourrait être complice, voire l’instigateur, de ce qui deviendrait alors l’une des impostures les plus hallucinantes de l’Histoire du sport moderne.

Vous n’avez pas tout suivi ? Reprenons le cours des évènements… et bienvenue dans la 4ème dimension !

L’Histoire inspirante de Manti Te’o : moment fort de la saison 2012

Le drame qui a touché en plein coeur Manti Te’o aura été un des mauvais forts de la saison 2012 de College Football. Le 11 septembre dernier, Manti Te’o apprend le décès de sa grand-mère maternelle, Annette Santiago. Six heures plus tard, il est informé de la mort de sa petite amie, Lennay Kekua, 22 ans, étudiante à l’université de Stanford, qui n’a pas survécu à une leucémie découverte quelques mois plus tôt suite à un grave accident de voiture dont elle est sortie vivante par miracle.

LB Manti Te’o, Notre Dame

Anéanti par la douleur et la souffrance, Manti Te’o réussit, trois jours plus tard, sur le terrain de Michigan State, l’une des performances les plus inspirantes de ces dernières années. Notre Dame s’impose 21-3 et il est incontestablement le meilleur joueur de la rencontre (12 plaquages réussis).

Dès lors, les médias du monde entier reprendront cette histoire émouvante mettant en avant le courage face à l’adversité d’un joueur charismatique et exemplaire.

Tout au long de la saison, ESPN, CBS, Sports Illustrated, le New York Times, le Chicago Tribune et beaucoup d’autres feront les gros titres avec celui qui, match après match, s’imposera comme un candidat légitime au trophée Heisman 2012.

Comme dans un bon film d’Hollywood, le héros devient la source d’inspiration de son équipe et à la surprise générale, les Fighting Irish de Notre Dame terminent la saison 2012 invaincus participant même à leur première finale nationale depuis 1988.

La légende Manti Te’o est née.

Peu après le décès de la petite amie de Manti Te’o, plusieurs reportages de la presse américaine nous apprennent qu’ils étaient très proches l’un de l’autre, depuis leur rencontre en 2009, et ce, malgré la distance. Toujours au téléphone, jusque tard dans la nuit, les deux étudiants filent le parfait amour.

Le jour de la mort de la grand-mère de Manti Te’o, son père reçoit un SMS de Lennay lui présentant ses condoléances. Quelques heures plus tard, Manti lui apprend qu’elle est morte. Ses derniers mots lui auraient été destinés : « I love you ».

Manti ne sera pas des funérailles de sa petite amie, prévues le 22 septembre, jour du match Notre Dame vs Michigan. Elle avait insisté que quoiqu’il advienne, il ne devra pas manquer un match. Ce soir-là, il réussira deux interceptions dans une victoire 13-6 des Fighting Irish contre leurs rivaux, les Wolverines. Manti lui dédiera ces deux interceptions, en pleurs, devant les caméras d’ESPN.

Un incroyable canular !

Ce que les deux journalistes du site deadspin.com ont découvert est que celle qu’on présentait comme Lennay Kekua, vit en fait à Torrance (Californie). Sa photo publiée sur son compte Facebook a été reprise à son insu pour donner un visage à la petite amie de Manti Te’o dans les journaux et à la télévision !

Car aussi fou que cela puisse paraître, Lennay Kekua n’existe pas réellement.

Manti aurait « rencontré » sur internet une jeune femme nommée Lennay non pas en septembre 2009 mais en octobre 2011. En fait, ils ne se seraient jamais rencontrés physiquement.

En plus d’appel téléphonique, ils seraient restés en contact via Twitter.

Les deux journalistes ont retrouvé des photos échangées entre les deux tourtereaux, celle de Lennay correspondent toutes au visage de la jeune femme vivant à Torrance. Cette dernière a reconnu sur le profil Twitter de Lennay une photo que lui avait demandée de faire un ancien camarade de classe, un certain… Ronaiah Tuiasosopo.

Ronaiah Tuiasosopo

La supercherie prend forme.

Cousin éloigné de l’ancien joueur des Raiders d’Oakland, Marques Tuiasosopo, et ancien quarterback vedette de plusieurs lycées en Californie, Ronaiah Tuiasosopo, 22 ans, a échoué dans sa carrière de footballeur et s’est reconverti dans la musique religieuse.

Ce qui est sûr, c’est que Ronaiah et Manti sont amis, de très bons amis même, et ils ont passé beaucoup de temps ensemble comme l’ont confirmé plusieurs connaissances de la famille des deux jeunes hommes. Chose intrigante : Ronaiah a eu un accident de voiture, un mois avant celui supposé de Lennay…

Par ailleurs, plusieurs connaissances de Ronaiah ont indiqué aux deux journalistes que le personnage de Lennay aurait été créé en 2008 par Ronaiah et que Manti n’aurait pas été la première « victime ».

Les doutes sur l’existence réelle de Lennay devinrent de plus en plus évidents lorsqu’un nouveau compte Twitter, cette fois-ci se faisant passer pour la soeur de Lennay, fût créé.

Encore une fois, l’avatar utilisé fût celui d’une autre personne : une certaine Donna Tei, proche de la famille de Ronaiah… et qui a été en contact avec la star du film Catfish, Nev Schulman.

Ce film raconte l’histoire de la déception amoureuse d’un homme qui pensait avoir rencontré l’amour sur internet et qui s’aperçoit qu’il a été victime… d’un canular.

Réactions : Manti Te’o se dit « écoeuré » et « humilié »

Suite à la publication de l’article publié sur Deadspin, Manti Te’o a fait une déclaration indiquant qu’il « avait eu une relation amoureuse avec une jeune femme rencontrée sur internet ». Il a également exprimé sa « douleur » et « son humiliation d’avoir été la victime d’une mauvaise blague ». Il a aussi ajouté qu’il « souhaitait désormais passer à autre chose et se concentrer sur la draft NFL ».

Réactions : La Direction athlétique de Notre Dame soutient Manti Te’o

Le Directeur athlétique de Notre Dame, Jack Swarbrick, a apporté tout son soutien à Manti Te’o lors d’une conférence de presse organisée, mercredi 16 janvier.

Jack Swarbrick a également donné quelques informations supplémentaires. Manti et ses parents l’auraient contacté le 26 décembre dernier pour l’informer que le linebacker vedette des Fighting Irish avait été victime d’un horrible canular. Le soir de la remise des prix sur ESPN, Manti Te’o aurait reçu un appel téléphonique provenant du numéro de Lennay. La personne au bout du fil avait la voix de Lennay.

Jack Swarbrick a aussi indiqué que des détectives privés auraient confirmé la supercherie dont aurait été victime Manti Te’o.

LB Manti Te’o, Notre Dame

Notre Dame terrassé par Alabama

Si Manti Te’o a bien été victime d’un incroyable canular découvert fin décembre, cela peut expliquer la contre-performance cinglante du finaliste au trophée Heisman 2012 lors du dernier BCS Championship Game remporté par Alabama sur le score de 42-14. Ce soir-là, Manti Te’o a multiplié les plaquages manqués. Quoiqu’en disent ses détracteurs, ce fût son pire match de la saison.

A qui profite le crime ?

Plusieurs scénarii peuvent être imaginés :

– Manti Te’o a été victime d’un incroyable canular monté par un cousin psychologiquement atteint ou jaloux.
– Manti Te’o « le conspirateur » est complice, voire instigateur, de cette invraisemblable supercherie afin de se faire de la publicité. Mais pourquoi alors qu’il était déjà considéré comme l’un des meilleurs joueurs au pays ?
– Manti Te’o a été victime d’un incroyable canular de grande envergure monté par un système médiatique avide d’une Belle Histoire.
– On a définitivement basculé dans la 4ème dimension.

Trop de questions restent encore sans réponses. Il est difficile d’avoir un jugement clair et définitif sur toute cette histoire. Les prochains jours et les prochaines semaines devraient permettre d’y voir plus clair.

Le système médiatique américain pointé du doigt

Quelque soient les responsables de ce fiasco lamentable, on ne peut s’empêcher de s’interroger : comment des journalistes provenant de grande rédaction comme ESPN, CBS ou le New York Times ont-ils pu se faire avoir de la sorte ?

Comment un étudiant peut-il monter une histoire pareille sans que personne ne s’en rende compte ?

Un journaliste ne doit-il pas vérifier les informations qu’on lui rapporte ou s’assurer de la véracité d’une information en recoupant plusieurs sources. Ou n’est-il qu’un relais de communication au service de ceux qui le manipule ?

 

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Notre Dame Fighting Irish