Suivez-nous sur

Notre Dame Fighting Irish

Le programme de Notre Dame doit-il rejoindre une conférence ?

Il y a quelques semaines lors de l’émission car wash du réseau ESPN plusieurs coachs de la conférence ACC ont ravivé un vieux débat : Notre Dame et son indépendance.

Il y a quelques semaines lors de l’émission « Car Wash » du réseau ESPN plusieurs coachs de la conférence ACC ont ravivé un vieux débat : Notre Dame et son indépendance.

The Blue Pennant vous propose de revenir sur l’origine de cette situation afin d’envisager si une solution est possible autant sportivement que financièrement.

Les origines

L’université de Notre Dame comme beaucoup d’autres universités prestigieuses commence à jouer au football au XIXème siècle (1887 pour être exact). A cette époque, le jeu n’est pas aussi organisé que maintenant. Les premières conférences sont apparues un peu plus tard. Notre Dame a déjà essayé de rejoindre une conférence par le passé. Trois fois exactement. Notamment la Big Ten en 1926. Leur adhésion a été refusée a cause d’un anti-catholicisme ambiant.

Les raisons de l’indépendance

La raison principale, c’est de pouvoir affronter qui l’on veut sans contraintes. Evidemment cela n’est pas possible pour tous car les revenus seront moindres surtout si l’on n’est pas une super puissance au niveau football.

Cependant, depuis quelques années, certains programmes indépendants ont fait le choix de rejoindre une conférence, et ce, pour deux raisons :
– l’assurance de jouer 8 ou 9 matchs automatiques chaque année.
– un accès à des revenus TV négociés par la conférence. Navy est l’exemple le plus récent et a rejoint l’American Conference en 2015.

L’Independence sert aussi temporairement aux équipes qui changent de statut et passe de niveau FCS au niveau FBS.

Notre Dame et NBC

Notre Dame n’a pas ce problème étant reconnu comme une des meilleures équipes du pays. Oui même lorsque les résultats ne sont pas fameux, elle possède des fans dans tout le pays et elle reste très attrayante (pour les médias). Au point que NBC a négocié un contrat pour diffuser tous les matchs à domicile du programme de South Bend. Le premier contrat établi en 1991 portait sur 5 ans et valait 38 millions de dollars. Récemment, leur partenariat s’est encore prolongé, l’accord porte sur 10 ans jusqu’à la saison 2025.

Cet argent a surtout servi au programme de doctorant en économie de l’université et à d’autres systèmes d’aide (prêts, aide financière etc.).

Le point de vue des autres universités

Evidemment, les autres universités n’ont jamais vu cet accord d’un bon œil. Et chaque année, le débat revient suivant les réalignements de conférence ou bien encore quand le paysage du college football change, notamment lors de la création du college football playoff.

Coach Dabo Swinney (Clemson) et coach Gary Pinkel (Missouri) ont publiquement déclaré durant leur media day que Notre Dame ne pouvait pas disputer les playoffs sans rejoindre une conférence à moins de jouer 13 matchs en une saison. Curieusement, ces coachs n’ont pas attaqué avec autant de virulence la Big 12 qui n’a pas de conference championship.

Est-il possible pour Notre Dame de rejoindre une conférence maintenant ?

Pour faire simple, Notre Dame n’a pas besoin de rejoindre une conférence. Elle a déjà un certain standing national et un contrat télé qui lui permet de vivre indépendamment. Ce choix agace mais ne nous leurrons pas, tout est une question d’argent et d’exposition médiatique. Au moment d’accord entre Notre Dame et la conférence ACC, le commissionaire John Swofford a estimé que cela rapporterait 1.3 million $ de plus pour chaque programme de la conférence en cas de négociation avec ESPN pour les droits télés. De plus, cela permettra à certains programmes moins fameux de passer plus régulièrement sur la télé nationale. Gagnant-gagnant.

Sur le terrain, Le partenariat avec l’ACC permet à Notre Dame de conserver des matchs en Californie et dans le sud (Floride) qui sont de gros territoires de recrutement.

Nous avons contacté Andrew Owens de Gold and Blue.com qui suit Notre Dame au jour le jour, il nous a confirmé, outre les points développés ci-dessus, que Notre Dame ne bougera pas tant que le board du College Football Playoff ne décidera pas que seules les programmes champions d’une conférence pourront participer aux playoffs. Une telle décision se semble pas être une option sur la table actuellement.

Personnellement, je ne vois pas Notre Dame rejoindre une conférence. Au moins, à moyen terme ou à moins d’un bouleversement cataclysmique des conférences (ex : la fameuse rumeur des super conférences). Bref, pas demain la veille.

Rédacteur occasionnel depuis 2015.

7 Commentaires

7 Comments

  1. Jeremy

    18 août 2015 à 12h06

    Merci pour l’article, je me suis toujours posé la question.
    Quel est l’intérêt pour Notre-Dame d’ouvrir la participation aux Playoffs uniquement aux champions de conférence?

  2. Ryujii

    18 août 2015 à 12h21

    Autant je suis d’accord qu’à court-terme, Notre Dame n’a pas besoin, mais je pense qu’à la longue ce sera nécessaire. Déjà pour un soucis d’équité, Ok Notre Dame est une fac de grand standing et tuti quanti mais c’est faire 2 poids 2 mesures.

    Je pense qu’aller en Play Off par la voie d’une conférence est bien plus légitime que d’un calendrier indépendant. Il suffit juste de se rappeler la finale BCS contre Alabama et la branlée magistrale qu’à pris Notre Dame.

    De toute façon si dire que seuls les champions de conférence ont droit d’aller en Play Off, l’expansion se fera d’elle même et ne résoudra rien. Non je pense que Notre Dame rejoindra une conférence si en l’état elle n’arrive pas à aller en Play Off en tant qu’indépendant.

  3. Mathieu

    18 août 2015 à 22h07

    @Jeremy : Difficile a dire. Notre dame ne parle jamais trop de ses intérêts Mais une chose est sûre : les gens veulent une expansion des PO mais Notre Dame n’a pas son mot a dire de toute manière.

    @Ryujii : Globalement, je suis d’accord avec toi. Je dis juste que je ne pense pas que ça arrivera bientôt. Après, c’est au comité de décider. J’aime ce coté indépendant mais dans l’époque actuelle, ce n’est plus possible. Pour la finale BCS, je pense juste que cette année-là PERSONNE n’aurait pu battre le Tide. Mais cela ne change rien a ta remarque 😉

  4. Sacha

    19 août 2015 à 02h04

    Moi je suis tout à fait contre l’imposition d’une conférence à ND, c’est la pure tradition du college football, l’une des raisons d’aimer ce sport par rapport à d’autres, les irrégularités!! C’est magique, tout l’aura qui entoure ce programme. Pis ceux qui croient que ND à un calendrier faible; détrompez-vous c’est tout le temps l’un des plus difficiles au pays! Il est légitime autant que les autres conférences, ils n’ont pas de Elon ou encore Coastal Carolina sur leur parcours.

    Au plaisir de se reparler cher fanatique!!

    • Ryujii

      19 août 2015 à 12h01

      Je pense que personne ici, considère que le Schedule de Notre Dame est faible mais ce n’est pas le plus fort non plus. Déjà Notre Dame affronte rarement des équipes SEC ce qui peut mettre en doute sa légitimité. Son dernier match en saison régulière contre une équipe SEC était sa victoire en 2005 contre Tennessee.

      Depuis elle a affronté 3 équipe SEC en Post Season: Défaite au Sugar Bowl contre LSU en 2006, Défaite contre Alabama en finale en 2012 et victoire contre LSU en 2014 au Liberty Bowl.

      Ses dernières victoires contre des équipes SEC c’est seulement quand ces équipes font des saisons moyennes, mais quand ces équipes SEC sont en pleine bourre (2006 et 2012), Notre Dame se prend une grosse fessée.

      Alors certes Notre Dame ne joue pas de FCS mais les autres ont 8 ou 9 équipes de Power Five automatiques par an sans à se casser le cul plus 1 ou 2 équipes d’autres conférence du Power Five, mais Notre Dame joue aussi des cupcake, cette saison il y a Temple, Navy et UMass, donc ne me fait pas croire que tout ses matchs sont relevés lol. Même si le match contre Navy est une Rivalry, ça n’a plus la splendeur d’antant. Pour ma part je trouve que son partenariat avec l’ACC relève le niveau de son Schedule.

      Mais ça reste une affaire d’appréciation.

  5. Verchain

    19 août 2015 à 07h44

    Notre Dame est de toute façon à part dans le paysage du College Football. Rappelez vous que notre regretté BCS (premier ou deuxième degré, coche la bonne réponse) mettait les Golden Domers au même plan que chaque équipe des conférences majeures dans son règlement, que le AD Jack Swarbrick était à la conférence des commissionners au même titre que Jim Delany ou Larry Scott, etc, etc…

    Alors, pourquoi pas un status quo ? On verra bien ce que ça donne, si ND parvient à faire une nouvelle saison à 12-0.

    Il y a eu par le passé tout un paquet d’indépendants qui sont devenus membres d’une conférence (Miami, Penn State…), même si l’économie du CFB n’était pas la même qu’aujourd’hui…

    La remarque des deux coaches m’a fait sourire… Au fait, Bowlsby n’est pas encore viré ? La Big XII annonce toujours ‘one true champion’, cette saison ???

    • Ryujii

      19 août 2015 à 11h25

      Bah maintenant il y a un tie breaker pour la Big 12 donc il y en aura véritablement un lol

      Mais bon la Big 12 en l’état est condamné vu qu’elle est cernée par 3 conférences. Si elle ne fait pas une finale de conférence elle sera toujours à la traine donc soit elle s’étend, soit elle implose, entrainant une nouvelle vague de réalignement. Déjà que la Big Ten lorgne sur Oklahoma et Kansas pour passer à 16. J’imagine que la SEC et la PAC 12 gardent aussi un oeil pour récupérer des facs également, Sans Compter l’ACC pour avoir une visibilité à l’ouest. Je pense qu’on a jamais été aussi près d’avoir des conférences à 16 équipes.

      Et puis c’est pas le nombre d’équipes qui manquent pour s’étendre: BYU, Boise State, Northern Illinois, UCF, East Carolina, Cincinnati, Houston et j’en oublie je pense. Ce ne sont pas des facs énormes mais elles ont fait quelques éclats en Bowl BCS par le passé et encore il y a très récemment.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Notre Dame Fighting Irish