Suivez-nous sur

Penn State Nittany Lions

La NCAA enterre Penn State

La NCAA a annoncé de lourdes sanctions, lundi 23 juillet, à l’encontre du programme de football de l’université Penn State : 60 millions de $ d’amende, 4 années sans bowls de fin de saison, suppression de 20 scholarhips et suppresson retroactive de toutes les victoires depuis 1998.

A la lumière du cinglant rapport Freeh, ancien directeur du FBI qui a mené une enquête interne à la demande de la nouvelle direction de l’université Penn State, la NCAA a donc décidé d’enterrer le programme de football de Penn State.

Pour rappel, l’ancien coordinateur défensif, Jerry Sandusky, a été jugé coupable, le 22 juin 2012, d’avoir abusé sexuellement de plusieurs enfants sur le campus même de State College (Pennsylvanie). Il attend toujours la durée de sa peine de prison.

Le 12 juillet 2012, le rapport Freeh a pointé du doigt les trois plus hauts dirigeants de l’université Penn State ainsi que le coach légendaire, Joe Paterno (décédé en janvier 2012) qui, selon Louis Freeh, connaissaientt depuis 1998 les agissements du coordinateur défensif, Jerry Sandusky, et qui les auraient délibéremment câchés pour ne pas faire une mauvaise publicité à l’université Penn State.

Plusieurs avaient demandé la « Death Penalty » (suspension d’un an du programme de football). Les sanctions annoncées aujourd’hui sont bien plus sévères.

Les 60 millions de $, qui correspondent au revenu annuel moyen du programme de football, serviront des « programmes externes de prévention d’abus sexuels et d’aide aux victimes ». Sans cet argent, le programme de football et l’ensemble des programmes athlétiques de l’université Penn State sont saignés à blanc.

La suspension de bowls pour 4 ans comprend également toute participation au Big Ten Championship Game et aux playoffs qui seront mis en place à partir de 2014. Au vue des sanctions infligées, Penn State ne sera pas concerné par tout ça de toute façon.

La suppression de 20 scholarships pendant 4 années est probablement la plus lourde pour le programme de football puisqu’avec seulement 65 scholarships autorisées chaque année (au lieu de 85), les Nittany Lions se retrouvent quasiment au niveau d’un programme de l’échelon inférieur (FCS). Penn State ne retrouvera pas une génération complête de seniors avant 2020. En plus du déficit d’image qui va logiquement rebuter certaines recrues, c’est maintenant le niveau sportif de Penn State qui va éloigner les meilleurs lycéens du pays.

Moins de scholarships et pas de bowls de fin de saison (donc moins d’exposition) : que des raisons de faire fuire les meilleures recrues qui se tourneront vers des programmes comme Michigan, Michigan State ou Ohio State.

A noter qu’afin de ne pas pénaliser les étudiants actuellement sur le campus de State College, tous les joueurs actuels et les recrues sont autorisés à être transféré dans n’importe quel autre programme FBS et pourront y jouer dès septembre 2012. On attend les premiers désistements dans les prochains jours.

Le programme de football de Penn State est également en probation pour une durée de cinq ans durant lesquels aucun écart de conduite ne sera toléré par la NCAA.

La suppression de toutes les victoires (111) de Joe Paterno de 1998 à 2001 le fait chuter à la 12ème place des coachs les plus victorieux avec un total de 298 victoires.

L’annonce de ces sanctions de la NCAA arrive au lendemain du déboulonnage de la statue de Joe Paterno du parvis du Beaver Stadium.

Les défenseurs de Joe Paterno s’étonne qu’il soit aussi durement puni par la NCAA pour des faits commis par un assistant à propos desquels la justice à abandonner deux enquêtes préliminaires en 1998 et 2001.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Penn State Nittany Lions