Suivez-nous

Ohio State Buckeyes

Preview 2016 : Ohio State Buckeyes

Malgré la perte de 16 titulaires, les Buckeyes d’Ohio State de coach Urban Meyer conservent des ambitions élevées pour la saison 2016 : le titre de conférence Big Ten et une participation au College Football Playoff avec pour objectif de reconquérir le titre national.

Crédit photo : elevenwarriors.com

Publié

le

Ohio State Buckeyes
Conférence Big Ten – Division East
En 2015 : 12-1, 7-1 Big Ten. Champion de la conférence Big Ten. Fiesta Bowl : victoire contre Notre Dame, 44-28.
Head coach : Urban Meyer, 5ème année (50-4) – Résultats en carrière: 141-26.
Coordinateur offensif : Ed Warriner, Tim Beck.
Coordinateur défensif : Greg Schiano, Luke Fickell.
Titulaires de retour : 3 en attaque, 3 en défense, punter.
Joueurs-clés partis : QB Cardale Jones, RB Ezekiel Elliott, WR Braxton Miller, DE Joey Bosa, LB Joshua Perry.
Joueurs à suivre : QB J.T. Barrett, LB Raekwon McMillian, CB Gareon Conley.

Peu de programmes de l’élite du College Football ne se satisfont pas d’avoir conclu une saison avec un bilan de 12-1 au cours de laquelle ils ont remporté des victoires face à Michigan et Notre Dame. Gagner le National Championship est le minimum accepté par Ohio State depuis l’arrivée de coach Urban Meyer.

Les Buckeyes possèdent une incroyable fiche de 50-4 (31-1, Big Ten !) depuis que l’ancien head coach de Florida est arrivé sur le campus de Columbus (Ohio) en 2012. Sous la direction de Meyer, Ohio State a toujours remporté au moins 12 victoires par saison. Un exploit.

Tous ces succès attirent les convoitises. Ainsi, après l’ancien coordinateur offensif, Tom Herman, parti à Houston en 2015, Urban Meyer a vu filer à Rutgers son coordinateur défensif, Chris Ash, au terme de la dernière campagne. Pour combler ce départ, les Buckeyes sont allés chercher l’ancien head coach de… Rutgers et des Buccaneers de Tampa Bay (NFL), Greg Schiano. Homme exigeant, ce dernier aura pour mission de maintenir le niveau défensif d’un programme qui possédait la 2ème meilleure défense du pays en 2015 (15.1 points accordés en moyenne par match).

Mais ce défi sera de taille : depuis la fin de la saison dernière, les Buckeyes ont perdu 9 titulaires underclassmen en plus des 7 seniors dont l’éligibilité à expirer. C’est donc un total de 16 titulaires que coach Urban Meyer doit remplacer. 16 ! Bonne nouvelle pour les Buckeyes : ils pourront compter sur le retour de deux leaders de chaque côté du ballon, QB J.T. Barrett en attaque et LB Raekwon McMillan en défense. Autre bonne nouvelle pour les Buckeyes : plusieurs classes de recrutement exceptionnelles devrait leur permettre de réussir une transition sans une nette baisse de régime. En 2016, le maître mot sur le campus de Columbus sera : potentiel.

Un premier gros test attend Ohio State dès la 3ème semaine de la saison : un déplacement chez les Sooners d’Oklahoma qui aura des airs de College Football Playoff. Si les deux voyages à Wisconsin et à Penn State au mois d’octobre pourraient être des matchs pièges, la saison 2016 des Buckeyes se jouera probablement lors des deux dernières semaines : à Michigan State (seul programme de la Big Ten à avoir battu Ohio State depuis 2012), le 19 novembre, et face à Michigan dans leur Ohio Stadium, le 26 novembre. La rivalité naissante entre coach Urban Meyer et coach Jim Harbaugh (Michigan) fait sensation dans la Big Ten depuis que l’ancien coach de Stanford a fait son arrivée à Ann Arbor (Michigan) en 2015, mais les Buckeyes sont encore un cran au-dessus des Wolverines et restent favoris pour remporter la division Big Ten East et s’assurer une place en College Football Playoff.

Attaque

Avec le départ anticipé de RB Ezekiel Elliott, l’attaque des Buckeyes n’a pas seulement perdu le 2ème meilleur coureur de l’Histoire du programme, elle sera également privée du plus prolifique joueur offensif de l’Histoire de son Histoire, Braxton Miller, et de l’un des meilleurs joueurs de ligne offensive formé à Columbus (Ohio) ces dernières années, OT Taylor Decker.

Toutefois, l’ancien « Freshman of the Year 2014 » dans la conférence Big Ten, le junior QB J.T. Barrett (992 yards à la passe, 11 TD, 4 INT et 682 yards au sol, 11 TD en 2015) est de retour. Cette saison, il est totalement remis de sa blessure de la cheville et il n’aura pas à se soucier de la concurrence d’un QB Cardale Jones, parti dans la NFL. QB J.T. Barrett, qui possède une superbe fiche de 15-2 comme titulaire, est plus robuste que certains l’imaginent. Son calme en fait un leader respecté comme l’a démontré sa nomination comme capitaine des Buckeyes en aout 2015. Coach Urban Meyer a déjà annoncé qu’il ouvrira son playbook offensif pour accélérer le tempo d’une attaque qui devrait davantage utiliser le jeu aérien. Ainsi, on peut s’attendre à un année de tous les records pour le quarterback d’Ohio State. L’état de santé de QB J.T. Barrett sera primordial car les backups sont totalement inexpérimentés. Le redshirt freshman QB Joe Burrow, véritable machine à TD au niveau lycée, a connu de solides spring practices mais n’a toujours pas lancé la moindre passe au niveau universitaire. Le redshirt sophomore QB Stephen Collier est également une option.

Après avoir attendu patiemment son tour derrière les méga-stars RB Carlos Hyde et RB Ezekiel Elliott, le senior RB Bri’onte Dunn (95 yards au sol, 1 TD en 2015) aurait pu bénéficier d’une derrière opportunité d’être le RB#1 des Buckeyes mais il a été renvoyé du programme pour non-respect du règlement interne de l’équipe. Le poste de running back titulaire pourrait revenir au redshirt freshman RB Mike Weber, qui a impressionné tous les observateurs depuis son retour de blessure (genou). Ce dernier possède une accélération et une mobilité naturelle qui devraient faire des étincelles au sein des schémas offensifs de coach Urban Meyer. Avec des qualités identiques, le true freshman RB Antonio Williams ne peut pas être écarté de la lutte pour un poste de titulaire. Quelque soit le running back qui débutera la saison 2016, il ne pourra échapper à la comparaison avec son illustre prédécesseur, RB Ezekiel Elliott, auteur de 3961 yards au sol en 3 saisons. Le senior HB Curtis Samuel (132 yards au sol, 1 TD et 22 réceptions pour 289 yards et 2 TD en 2015) devrait être utilisé comme H-Back, poste occupé par WR Braxton Miller en 2015.

Les Buckeyes ont perdu leurs trois meilleurs receveurs de la dernière saison (WR Michael Thomas, WR Jalin Marshall, WR Braxton Miller). Le départ de WR Michael Thomas prive Ohio State de son « go-to-guy » au poste de receveur. C’est d’autant plus préjudiciable que les talentueux WR Noah Brown et WR Corey Smith sont toujours en convalescence de graves blessures subies l’an dernier. C’est donc un groupe de receveurs très inexpérimentés qui va démarrer la saison mais, encore une fois, le potentiel est là. Le sophomore WR Parris Campbell, les redshirt freshmen WR K.J. Hill et WR Torrance Gibson, et le freshman WR Austin Mack auront tous l’opportunité de montrer l’étendue de leur talent pur exceptionnel.

Avec la présence de Jeff Heuermann et Nick Vannett, le poste de tight-end avait joué un rôle majeur lors du titre national 2014. Ces deux-là sont partis. Le bouillant junior TE Marcus Baugh devra prendre ses responsabilités avant la mise sur orbite du frère cadet de la famille Heuermann, le freshman TE Jake Heuermann.

Les départs pour la NFL de LT Taylor Decker et de deux autres titulaires en 2015 forcent les Buckeyes à reconstruire leur ligne offensive. Le talent ne manque pas mais la synchronisation ne s’improvise pas. Le junior LT Jamarco Jones va glisser de la droite vers la gauche de la ligne pour occuper le côté aveugle. Il fera équipe avec le sophomore LG Demetrius Knox. L’expérimenté senior C Pat Elflein a lui aussi été repositionné passant d’un poste de guard à celui de centre. A droite de cette ligne, on devrait retrouver le solide junior RG Billy Price et le géant RT Isaiah Prince. On notera aussi la présence de l’ancien joueur de Junior College, OT Malcolm Pridgeon, qui n’est probablement venu à Columbus pour rester sur le banc.

Défense

Comme l’attaque, les Silver Bullets ne pourront compter que le retour de trois titulaires en défense. Toutefois, l’expérience du coordinateur défensif Greg Schiano et l’immense potentiel des joueurs recrutés depuis 2-3 devraient permettre à la défense des Buckeyes de rester l’une des meilleures de la conférence Big Ten en 2016.

Dès l’annonce du départ de DE Joey Bosa et de DT Adolphus Washington, coach Urban Meyer a qualifié le statut de sa ligne défensive de « problématique ». Pourtant, le junior DE Tyquan Lewis (54 plaquages, 14 pour perte, 8 sacks en 2015) a réussi une superbe campagne 2015 dans l’ombre de DE Joey Bosa. Il formera un explosif tandem de pass-rushers avec le sophomore DE Sam Hubbard (28 plaquages, 8 pour perte, 6.5 en 2015). Ils seront les mentors des prometteurs DE Jalyn Holmes et DE Nick Bosa, le frère de Joey Bosa qui fera ses débuts avec les Buckeyes en 2016. A l’intérieur de ce front four, le coach-assistant Larry Johnson devrait mettre en place une rotation de joueurs composée des juniors DT Michael Hill et DT Tracy Sprinkle et des freshmen DT Jashon Cornell et DT Dre’mont Jones. Encore une fois, le manque d’expérience pourrait être inquiétant mais le potentiel est énorme.

Malgré les pertes de LB Darron Lee et de LB Joshua Perry, le groupe de linebackers reste ultra-compétitif et il devrait être l’une des grandes forces de la défense du coordinateur Greg Schiano. Le meilleur plaqueur des Buckeyes, le junior LB Raekwon McMillan (119 plaquages en 2015), sera le Général du front seven. Sa capacité d’accélération et son instinct font de lui le meilleur linebacker du pays. Point. Il devrait être aligné avec deux autres juniors, SLB Chris Worley (17 plaquages en 2015) et WLB Dante Booker (22 plaquages en 2015), ancien « Mr. Football » de l’État de l’Ohio. Le talent de recruteur de Luke Fickell permet aux Buckeyes de bénéficier d’un réservoir de joueurs exceptionnels. Le sophomore LB Jerome Baker et les redshirt freshmen LB Justin Hilliard et LB Nick Conner seraient des titulaires dans de nombreux programmes de la conférence Big Ten.

Le secondary a également été pillé par la NFL. Bye-bye S Vonn Bell, S Tyvis Powell et autre CB Eli Apple. Comme toujours chez les Buckeyes, une nouvelle génération, menée par le junior CB Gareon Conley (49 plaquages, 2 interceptions en 2015), va prendre le pouvoir. Ce dernier est déjà considéré comme le meilleur defensive back des Buckeyes depuis Malcolm Jenkins. Les sophomores CB Marshon Lattimore et CB Denzel Ward seront en concurrence pour le second poste de cornerback titulaire. Le duo de safety devrait être composé du junior FS Erick Smith et du sophomore SS Malik Hooker.

Equipes spéciales

Le junior K Sam Nuernberger prend la succession de K Jack Willoughby après avoir réussi 3 FGs dans le 4ème quart-temps du dernier Fiesta Bowl face à Notre Dame. Le senior P Cameron Johnstone (43.9 yards par punt en 2015) est de retour après une solide saison 2015. Sur les retours de coup de pied, le senior WR Dontre Wilson et le junior HB Curtis Samuel possèdent la vitesse et le sens du jeu pour faire des Buckeyes l’une des meilleures équipes de la conférence Big Ten dans ce secteur de jeu.

Conclusion

Bien que le retour de six titulaires seulement représente le plus faible total d’un programme du Power Five, les Buckeyes n’ont pas changé leurs objectifs : le titre de conférence et une place en College Football Playoff. L’an passé, l’attaque a débuté la saison avec difficulté mais le retour de QB J.T. Barrett au poste de titulaire a permis aux Buckeyes de réussir plus de 40 points lors de leurs deux dernières sorties. Une saison complète de l’ancien MVP offensif de la conférence Big Ten devrait permettre aux jeunes running backs et receveurs de monter en puissance sans pression. La défense s’est fait pillée par la NFL au cours du printemps mais plusieurs défenseurs de talent ont su attendre leur tour. La faculté de coach Urban Meyer de passer d’une génération à l’autre sans baisse de régime sur le terrain sera testée notamment lors des deux déplacements à Michigan State et Oklahoma. Toutefois, la présence du leader QB J.T. Barrett et le fait de recevoir Michigan à Columbus (Ohio) pourrait faire la différence en faveur des Buckeyes.

https://youtu.be/86SqkQr48P4?t=14s

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ohio State Buckeyes

Urban Meyer a menti : il était informé des violences conjugales de son ex-assistant

Une enquête de Brett McMurphy démontre que le coach des Buckeyes d’Ohio State connaissait les faits de violence conjugale commis par son ex-assistant, Zach Smith.

Publié

le

Crédit photo : Getty Images

C’est une véritable bombe qui pourrait avoir des conséquences énormes dans le monde du College Football : Urban Meyer pourrait-il connaitre ses dernières heures à la tête du programme d’Ohio State ?

Il y a tout juste une semaine lors des Big Ten Media Days, le coach d’Ohio State avait nié connaitre l’existence des accusations de violences conjugales faites à l’encontre de son ancien assistant, Zach Smith.

Les évidences de son mensonge ont été rendues publiques dans un rapport d’enquête accablant publié par le reporter Brett McMurphy sur sa page Facebook.

COLUMBUS, Ohio – Text messages I have obtained, an exclusive interview with the victim and other information I have…

Publiée par Brett McMurphy sur Mercredi 1 août 2018

 
Zach Smith a été renvoyé de son poste de coach des receveurs trois jours après que son ex-femme, Courtney Smith, ait porté plainte contre son ex-mari accusé d’avoir déposé leurs enfants au domicile de son ex-femme contre sa volonté, en mai dernier.

C’est alors qu’on a appris que Zach Smith avait déjà été accusé, à deux reprises, pour des cas de violences conjugales, en 2009 et 2015… à chaque fois alors qu’il était dans le coaching staff d’Urban Meyer. Pourtant, le coach des Buckeyes a récemment réfuté connaitre le passé de son ex-assistant lorsqu’il fut interrogé à ce sujet lors des Big Ten Media Days :

Or, Brett McMurphy affirme que le coach d’Ohio State était bien au courant depuis trois ans.

L’ancien journaliste d’ESPN a obtenu de nombreux textos échangés entre l’ex-femme de Zach Smith et Shelley Meyer, la femme d’Urban Meyer. Ces messages révèlent que les Meyer connaissaient la situation et les accusations que portaient Courtney Smith à l’encontre de son ex-mari. D’autres coachs auraient également été informés.

Ces échanges de textos ont duré des mois et il parait totalement impossible qu’Urban Meyer n’ait pas été au courant.

Courtney Smith a confirmé les affirmations de Brett Murphy lors d’une interview diffusée sur Stadium. Elle affirme :

« Urban savait. Il a choisi de favoriser l’agresseur et de croire toutes les histoires qu’il racontait sur moi. Personne de l’université ne m’a contacté pour me demander ma version des faits. » – Courtney Smith, ex-femme de l’ancien coach d’Ohio State, Zach Smith.

Voici l’extrait vidéo :

Mensonges, agressions, violences conjugales… tous les ingrédients d’une affaire explosive qui pourrait bien couter à Urban Meyer son poste de head coach des Buckeyes d’Ohio State. Une réunion en urgence a d’ailleurs été organisée par le Directeur Athlétique de l’université, Gene Smith, pour analyser la situation. Est-ce le début de la fin pour Urban Meyer ?

Zach Smith est le petit-fils de l’ancien coach des Buckeyes, Earl Bruce. Il occupait le poste de coach des receveurs et coordinateur du recrutement.

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Urban Meyer : « Dwayne Haskins sera le premier à être titularisé »

L’ancien prospect 4-étoiles arrivé sur le campus de Columbus (Ohio) sera ainsi le successeur de J.T. Barrett à la tête de l’attaque des Buckeyes d’Ohio State.

Publié

le

Crédit photo : Cleveland.com

Alors qu’il était l’invité du Pro Football Hall of Fame Luncheon Club de Canton (Ohio), le coach des Buckeyes a confirmé que le quarterback sophomore débutera la saison 2018 comme titulaire.

Cette annonce n’était plus vraiment une surprise depuis que le junior QB Joe Burrow a choisi de demander un transfert au terme des derniers spring practices.

« C’est la première fois que j’en parle depuis le Spring Game mais pour le moment, tout indique que Dwayne Haskins sera la premier à avoir l’opportunité d’être titulaire. Dwayne est un jeune homme qui a fait un boulot incroyable lors de son entrée en jeu contre nos rivaux [Michigan]. Il a été forcé de rentrer en jeu dès le premier drive et a mené immédiatement notre attaque à un TD contre cette défense. Il a un excellent lancer, possède une taille idéale et s’est affirmé comme un QB mobile » – Urban Meyer, coach des Buckeyes d’Ohio State.

Finalement, la seule inconnue était le moment où Urban Meyer allait communiquer que QB Dwayne Haskins serait le successeur de J.T. Barrett. Allait-il attendre la fin du Fall Camp en laissant l’opportunité au redshirt freshman QB Tate Martell de brouiller les cartes ou préférerait-il mettre QB Dwayne Haskins en confiance en vue du match d’ouverture, le 1er septembre, face à Oregon State ?

Urban Meyer a également profité de cette annonce pour dire quelques bons mots au sujet de QB Joe Burrow, qui a récemment annoncé son futur transfert : « Joe est un excellent joueur avec une attitude positive. Je lui souhaite bonne chance ».

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

QB Joe Burrow annonce son départ d’Ohio State

Barré par la forte concurrence qui règne chez les Buckeyes d’Ohio State au poste de quarterback, le junior QB Joe Burrow va quitter le campus de Columbus (Ohio) via un grad transfer.

Publié

le

Crédit photo : lexa Mavrogianis/The Lantern

En compétition avec QB Dwayne Haskins et QB Tate Martell pour diriger l’attaque des Buckeyes en 2018, le junior QB Joe Burrow a compris au terme des spring practices que son rôle serait probablement celui d’un QB#3 dans l’alignement de coach Urban Meyer.

Récemment diplômé de l’université Ohio State en gestion de ressources familiales (?!?), il sera éligible au niveau NCAA dès la saison prochaine en vertu du règlement relatif aux transferts d’étudiants-athlètes diplômés.

Le père de QB Joe Burrow est actuellement coordinateur défensif des Bobcats d’Ohio après avoir joué à Nebraska. Les Cornhuskers seraient d’ailleurs intéressés par les services du futur ex-QB des Buckeyes. LSU et Florida seraient également sur les rangs.

Malgré une performance honorable lors du Spring Game des Buckeyes (238 yards pour 2 TD), QB Joe Burrow ne semble pas avoir convaincu coach Urban Meyer or le quarterback junior souhaite avoir du temps de jeu dès septembre prochain.

« Je ne suis pas venu ici pour être sur le banc pendant 4 ans et je suis persuadé d’être un bon quarterback. Je veux jouer ailleurs. » – Joe Burrow, futur ex-quarterback des Buckeyes d’Ohio State.

Redshirté en 2015 lors sa première année à Ohio State, il a participé à 11 matchs au cours des 2 dernières saisons exclusivement dans un rôle de backup. Il devait être le backup principal de QB JT Barrett l’an passé mais une opération d’une main fracturée en fin de camp estival a permis l’émergence de QB Dwayne Haskins. Ce dernier a d’ailleurs brillé face à Michigan en relève de QB JT Barrett offrant une victoire 31-20 aux Buckeyes chez les Wolverines.

Lire la suite

Ohio State Buckeyes

Urban Meyer devient le coach le mieux payé de la Big Ten

L’université Ohio State a accordé une prolongation de contrat de deux ans à l’actuel coach des Buckeyes qui devient ainsi le coach le mieux payé de la Big Ten et le 3ème coach le mieux payé du pays.

Publié

le

Crédit photo : Joe Robbins/Getty Images

Le conseil d’administration de l’université du campus de Columbus (Ohio) a approuvé, vendredi 6 avril, la proposition de revalorisation de contrat présentée par la Direction athlétique.

Ce nouveau contrat, qui s’étend du 1er février 2018 au 31 janvier 2023, s’accompagne d’une augmentation salariale immédiate de 1.2 millions de $. Ainsi, le salaire de Urban Meyer atteindra 7.6 millions de $ pour la saison 2018. Ahurissant.

À 53 ans, l’actuel coach des Buckeyes entame sa 7ème saison avec Ohio State et sa 19ème saison en tant que head coach. Il a débuté sa carrière en 2001 à Bowling Green avant un passage à Utah (de 2003 à 2004) et Florida (de 2005 à 2010). Il a remporté deux titres de champion national avec les Gators (2006 et 2008). Il a également été coach ces receveurs à Notre Dame de 1996 à 2000.

Selon le communiqué de presse du département athlétique de l’université Ohio State, cette augmentation est entièrement financée par les fonds propres du département athlétique et n’a pas nécessité de financement par les frais de scolarité ni l’aide de l’État d’Ohio. On rappelle que l’université Ohio State est une fac publique qui bénéficie ainsi d’une aide publique.

En 6 saisons à Ohio State, Urban Meyer possède un bilan de 73-8 (47-3 en match de conférence Big Ten).

Son % de victoires (177-31, .851) le classe au 3ème rang de l’Histoire du College Football derrière les deux légendes de Notre Dame, Knute Rockne (105-12-5, .881) et Frank Leahy (107-13-9, .864).

Seuls Nick Saban (Alabama) et Dabo Swinney (Clemson) seront mieux payés qu’Urban Meyer en 2018. Avec cette augmentation, il passe devant son concurrent de Michigan, Jim Harbaugh. Selon des données de USA Today, Nick Saban a touché 11 132 000 $ en 2017. Dabo Swinney a été payé 8 504 600 $, Jim Harbaugh a gagné 7 004 000 $.

Urban Meyer est arrivé à Ohio State en novembre 2011 avec un contrat de 6 ans pour une somme totale de 24 millions de $. Après avoir remporté le titre national en 2014, son contrat a été revalorisé à hauteur de 6.5 millions de $ par année.

L’an passé, les Buckeyes ont terminé la saison avec un bilan de 10-2 et ont battu Wisconsin pour remporter le titre de champion de conférence Big Ten. Ohio State a ensuite dominé USC, 24-7, lors du Cotton Bowl.

Depuis L’arrivée de Urban Meyer à Ohio State, seul le Crimson Tide d’Alabama a remporté plus de matchs (76) que les Buckeyes (73). Urban Meyer a également formé 33 joueurs qui ont été draftés par des franchises NFL.

Lire la suite
Publicité

Preview 2018

Previewil y a 23 heures

Preview 2018 : LSU Tigers

Avec une attaque remaniée désormais dirigée par un Steve Ensminger et qui comptera sur les nouveaux-venus, QB Joe Burrow et...

Previewil y a 3 jours

Preview 2018 : Tennessee Volunteers

Après des mois de chaos sur le campus de Knoxville, Jeremy Pruitt est le nouveau boss à Rocky Top. La...

Previewil y a 3 jours

Preview 2018 : Florida Gators

Le retour de coach Dan Mullen chez les Gators a ramené l'espoir au sein d'un programme de Florida qui sera...

Previewil y a 4 jours

Preview 2018 : Georgia Bulldogs

En deux saisons seulement, les Bulldogs de Georgia sont devenus les plus sérieux concurrents du Crimson Tide d'Alabama qu'ils espèrent...

Previewil y a 4 jours

Preview 2018 : South Carolina Gamecocks

En pleine ascension depuis l'arrivée de Will Muschamp sur le campus de Columbia en 2016, les Gamecocks de South Carolina...

Previewil y a 5 jours

Preview 2018 : conférence SEC

Avec deux programmes au National Championship l'an passé et un 5ème titre national pour Alabama en 9ans, la conférence SEC...

Previewil y a 6 jours

Preview 2018 : Arizona Wildcats

Propulsés par le sensationnel quarterback dual-threat, QB Khalil Tate, qui évoluera sous la direction du nouveau venu, coach Kevin Sumlin,...

Previewil y a 1 semaine

Preview 2018 : UCLA Bruins

Après 20 ans de disette, les fans de UCLA espèrent que l'arrivée de coach Chip Kelly redorera le blason de...

Previewil y a 1 semaine

Preview 2018 : USC Trojans

Champions de conférence Pac-12 en titre, les Trojans de USC ont dit au revoir à Sam Darnold et ont désormais...

Previewil y a 1 semaine

Preview 2018 : Oregon Ducks

Sous l'impulsion d'un QB Justin Herbert remis de blessure et d'une défense dirigée par le stratège Jim Leavitt, les Ducks...

Articles les plus lus