Suivez-nous

Michigan State Spartans

[preview] Michigan State vs Ohio State

Présentation du match entre les Spartans de Michigan State et les Buckeyes d’Ohio State.

Publié

le

#9 Michigan State (8-1) @ #3 Ohio State (10-0)

Columbus, Ohio
Ohio Stadium
Samedi 21 novembre 2015
15h30 (heure Est, 21h30 en France)
LIVE

Dernière ligne droite dans la saison de College Football, et chaque grosse affiche est maintenant décisive dans la course au Playoff. Ce gros match de la Big Ten Est ne fait pas exception à la règle, alors malheur au vaincu ! Les Spartans de #9 Michigan State se déplacent dans l’état voisin de l’Ohio pour y affronter le champion en titre et actuel #2 au classement AP, les Buckeyes de #3 Ohio State.

QB Connor Cook, Michigan State

Après la défaite crève-coeur à Nebraska il y a deux semaines, #9 Michigan State n’a pas encore perdu sa saison. Les Spartans peuvent encore espérer remporter la conférence et pourquoi pas décrocher une place en demi-finale nationale, mais désormais le moindre faux pas est interdit. Et pour ce périlleux déplacement dans l’Ohio, coach Mark Dantonio va avoir besoin d’une équipe à 100 % de ses capacités, à commencer par QB Connor Cook (2482 yards, 21 TD, 4 INTs). Blessé la semaine dernière en début de rencontre, il n’a pas joué de la deuxième période lors de la victoire contre Maryland (24-7) et a été bien suppléé par le backup QB Tyler O’Connor (44 yards, 1 TD, 1 INT) qui s’est contenté de distribuer le jeu au sol. Les fans de #9 Michigan State scruteront avec angoisse le bulletin de santé du meneur de jeu cette semaine, en espérant qu’il puisse tenir sa place samedi.

Au sol, les Spartans présentent une rotation intéressante entre trois bons éléments, RB LJ Scott (519 yards, 9 TD), RB Madre London (405 yards, 3 TD) et RB Gerald Holmes (392 yards, 6 TD). Holmes étant celui qui a porté le plus de ballons lors des deux dernières rencontres, il devrait à nouveau être le porteur de balle principal ce week-end. Dans les airs, la menace principale reste WR Aaron Burbridge (1021 yards, 6 TD) qui a réellement explosé cette saison pour son année senior.

En défense, toujours beaucoup de talents qui devront évoluer à leur meilleur niveau pour contrer la machine #3 Ohio State. La ligne défensive est toujours emmenée par DE Shilique Calhoun, un des meilleurs pass rusher du pays. Derrière, LB Riley Bullough est la pierre angulaire de cette défense et le meilleur plaqueur de l’équipe, tandis que la paire de safety formée par S Demetrious Cox et S Montae Nicholson est sans doute l’une des plus solides de la Big Ten.

RB Ezekiel Elliott, Ohio State

Face à des Spartans qui joueront le couteau entre les dents car n’ayant plus le droit à l’erreur, on retrouve donc des Buckeyes de #3 Ohio State qui laissent une impression légèrement semblable à celle des Seminoles de l’année dernière : une équipe championne en titre mais loin d’être impressionnante, qui doit plus sa fiche parfaite à la faiblesse de son calendrier qu’à son niveau de jeu largement perfectible. Jusqu’à maintenant, pourrait-on dire, car la bande de coach Urban Meyer va jouer coup sur coup les deux plus gros matchs de sa saison : contre #9 Michigan State, puis à #12 Michigan.

Si les Buckeyes veulent défendre leur titre lors du College Football Playoff, eux aussi n’ont plus le droit à l’erreur. L’équipe est à nouveau emmenée par QB JT Barrett qui a regagné sa place de titulaire aux dépens d’un QB Cardale Jones qui n’aura jamais vraiment réussi à convaincre. L’arme offensive numéro un des Buckeyes reste toutefois le formidable RB Ezekiel Elliott (1425 yards, 16 TD) qui aura peut-être son mot à dire dans la course au Heisman Trophy. Quel que soit le quarterback aligné, la cible prioritaire reste WR Michael Thomas (651 yards, 8 TD) qui réalise une excellente saison.

La défense des Buckeyes n’a pour le moment jamais rencontré de véritable opposition, le match de samedi sera donc un véritable test pour l’escouade emmenée par le DE star Joey Bosa. Ses statistiques ne sont peut-être pas aussi impressionnantes que l’an passé, mais il faut signaler qu’il est régulièrement bloqué par trois joueurs offensifs en même temps ! Il faudra aussi garder un œil sur LB Raekwon McMillan, très en forme actuellement.

Si #3 Ohio State partira forcément favori de cette rencontre, mieux vaut ne pas crier victoire trop tôt. Il sera intéressant de voir le niveau de jeu des poulains d’Urban Meyer face à une opposition véritable dans un match qui pourrait être une finale de conférence avant l’heure. La clé du match réside peut-être dans l’état de santé de QB Connor Cook, toujours incertain. Si celui-ci parvient à tenir sa place de titulaire et à évoluer à son meilleur niveau, il pourrait bien poser de sérieux soucis à la défense des Buckeyes. S’il n’est pas tout à fait remis, voir absent, il sera très compliqué pour les Spartans d’espérer repartir avec la victoire. Mais avec un titre de division et une éventuelle qualification en play-offs en ligne de mire, rien n’est impossible.

Pronostic : Michigan State 31, Ohio State 24.

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Michigan State Spartans

Mel Tucker quitte Colorado et devient head coach de Michigan State

Plus de vingt ans après avoir débuté sa carrière dans le coaching auprès de Nick Saban, Mel Tucker revient sur le campus d’East Lansing pour prendre

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Al Goldis

Il y a plus de 20 ans, Mel Tucker gagnait 400$ par mois en tant que graduate assistant de l’actuel head coach d’Alabama, Nick Saban, alors que ce dernier dirigeait Michigan State. Un plus de deux décennies plus tard, il revient dans la Big Ten pour prendre les rênes des Spartans… avec un salaire nettement réévalué à la hausse.

Mel Tucker a signé un contrat de 5.5 millions de $ par saison doublant ainsi la rémunération prévue à son contrat à Colorado. Bien qu’il ait plusieurs fois indiqué qu’il souhaitait rester chez les Buffaloes, après une seule saison passée sur le campus de Boulder (Colorado), il a donc décidé de faire faux-bond à une université qui lui a pourtant offert son premier poste de head coach.

« Prendre la décision de quitter Colorado fût la plus difficile de ma carrière, de ma vie, je dirais. Mais c’est le bon moment pour moi de m’engager envers un programme qui a de nombreuses ressources comme ici à Michigan State. » – Mel Tucker, head coach de Michigan State.

En décembre 2018, Colorado avait engagé Mel Tucker, alors coordinateur défensif de Georgia, lui accordant un contrat de 5 ans pour un total 14.75 millions de $. Les Buffaloes ont terminé la saison 2019 avec un bilan de 5-7 battant au passage Nebraska, Stanford et Washington.

Michigan State a donc trouvé un head coach expérimenté pour prendre la succession de Mark Dantonio qui a annoncé sa retraite, à la surprise générale, il y a deux semaines. Luke Fickell (Cincinnati), Pat Shurmur (Denver) et Robert Saleh (San Francisco) faisaient partie des autres candidats sérieux pour ce poste vacant.

Originaire de l’Ohio, Mel Tucker a joué comme defensive back pour les Badgers de Wisconsin (1990-94) avant de faire ses classes comme graduate assistant à Michigan State en 1997-98. Il est ensuite devenu coach des defensive backs à LSU (2000) et Ohio State (2001-03), puis dans la NFL chez les Browns de Cleveland (2005-07). Mel Tucker a continué sa progression en acceptant le poste de coordinateur défensif à Cleveland, puis chez les Jaguars de Jacksonville (2009-11) et chez les Bears de Chicago (2013-15). C’est finalement ses passage comme responsable de la défense aux côtés de Nick Saban, en 2015, puis de Kirby Smart (2016-18) à Georgia qui feront de lui l’un des coachs les plus convoités parmi l’élite du College Football.

Lire la suite

Michigan State Spartans

Mark Dantonio prend sa retraite après 13 saisons à Michigan State

Coup de théâtre dans le monde du College Football : après 13 saisons sur le campus d’East Lansing, Mark Dantonio quitte son poste de head coach des Spartans de Michigan State pour consacrer plus de temps à sa famille.

Publié

le

Crédit photo : Tony Ding, AP

À 63 ans, le coach le plus prolifique de l’Histoire du programme de Michigan State a indiqué en conférence de presse avoir pris « la décision la plus difficile » de sa vie notant « les trop grandes exigences que le métier imposent à sa vie de famille ».

Mark Dantonio quitte donc Michigan State avec un bilan de 114-57. Il a notamment remporté trois titres de champions de conférence Big Ten (2010, 2013, 2015) participant également au College Football Playoff en 2015. Entre 2010 et 2015, MSU a remporté au moins 11 victoires par saison à 5 reprises. Un record pour la conférence Big Ten. Les Spartans n’avaient pas connu de tels succès depuis des décennies.

Toutefois, les résultats du programme d’East Lansing ont été en nette regression depuis cette participation au College Football Playoff (bilan de 27-24 lors des 4 dernières saisons). Les saisons 2018 et 2019 ont été même très décevantes avec un bilan de 7-6.

Le coordinateur défensif Mike Tressel assurera l’intérim avant l’arrivée d’un nouvel head coach dans les prochains jours. Pour sa part, Mark Dantonio devrait rester sur le campus d’East Lansing avec un rôle à définir au sein du département athlétique.

Le futur ex-coach des Spartans quitte donc son poste la veille du National Signing Day et moins de trois semaines après avoir reçu un bonus de rétention de 4.3 millions de $ de la part de l’université Michigan State pour « reconnaissance de ses longues années de service »… Pas idéal pour un programme qui souffre déjà d’un déficit de sympathie après l’affaire Larry Nassar, les accusations d’agressions sexuelles contre 4 joueurs des Spartans en 2017 et les récentes plaintes d’un ancien membre du coaching staff, Curtis Blackwell.

Lors de sa conférence de presse, Mark Dantonio a insisté sur le fait que ces accusations de Curtis Blackwell (ex-responsable du recrutement), qui a dénoncé plusieurs violations majeures dans le processus de recrutement commises par l’ancien coach de Michigan State, n’ont eu aucun impact sur sa décision de partir à la retraite. L’enquête est toujours en cours.

Michigan State débute sa saison 2020 au Spartan Stadium contre Northwestern, le 5 septembre prochain.

Lire la suite

Michigan State Spartans

Le président de la NCAA connaissait la situation à Michigan State depuis 2010

Publié

le

Crédit photo : David J. Phillip/Associated Press

Le président de la NCAA, Mark Emmert, a été informé dès novembre 2010 de l’existence d’un total de 37 plaintes concernant des agressions sexuelles commises par des étudiants-athlètes de l’université Michigan State.

Une lettre adressée à Mark Emmert datée du 17 novembre 2010 et signée par la fondatrice de la National Coalition Against Violent Athletes, Kathy Redmond, révèle ses inquiétudes au sujet de plusieurs cas sur le campus d’East Lansing (Michigan). Mark Emmert et Kathy Redmond s’étaient rencontrés en personne quelques jours auparavant dans le cadre de discussion sur le fléau des agressions sexuelles impliquant des joueurs NCAA.

Se confiant à Nicole Auerbach (The Athletic), Kathy Redmond a indiqué avoir été encouragé par le discours du président de la NCAA qui souhaitait éliminer toute violence. Toutefois, les actes n’auraient pas suivi les paroles.

Kathy Redmond a spécifiquement indiqué à Mark Emmert ses inquiétudes au sujet de la façon dont la présidente de l’université Michigan State, Lou Anna K. Simon, avait géré la situation suite aux révélations d’agressions sexuelles par deux joueurs de basketball, Keith Appling et Adreian Payne.

Lire la suite

Michigan State Spartans

Cas d’agressions sexuelles et de violence étouffés systématiquement par l’université Michigan State ?

Une enquête publiée sur le réseau américain ESPN met en lumière une certaine volonté de l’université Michigan State d’étouffer systématiquement des cas de violence et d’agressions sexuelles envers des femmes.

Publié

le

Crédit photo : Rey Del Rio/Getty Images

Une longue enquête de Paula Lavigne (ESPN) met en lumière un schéma constant d’inaction et de dénégation de nombreux cas de violence, d’agression sexuelle et de discrimination sexuelle envers des femmes au sein du département athlétique et et plus particulièrement du programme de football de Michigan State.

Ces nouvelles informations arrivent quelques heures après la démission du directeur athlétique des Spartans, Mark Hollis, à la suite du procès de Larry Nassar.

Cette enquête décrit notamment comment, lors des trois dernières années, l’université Michigan State a exigé que la Justice force le retrait du nom d’étudiants-athlètes des Spartans de plusieurs rapports d’enquête de la Police du campus d’East Lansing (Michigan).

Depuis l’arrivée de Mark Dantonio à la tête du programme de football, ce sont pas moins de 16 joueurs des Spartans qui ont été accusés d’agression sexuelle ou de violence envers des femmes.

En 2014, ESPN a demandé les copies de tous les rapports de Police dont des joueurs de football et de basketball de l’université Michigan State étaient nommés. Le réseau TV américain n’a reçu que des rapports dont les noms ont été caviardés. Les deux parties se sont alors affrontés devant les tribunaux avant qu’un Juge ne décide d’annuler les différentes poursuites judiciaires ne permettant pas à ESPN de poursuivre son enquête…

Par ailleurs, l’ancienne conseillère en affaire sexuelle de l’université Michigan State, Lauren Allswede, s’est confiée à ESPN. Elle a notamment indiqué qu’un membre de l’administration a essayé de la convaincre que Mark Dantonio prenait très au sérieux les accusations d’agressions sexuelles dont ses joueurs pouvaient être les auteurs. Ainsi, le coach des Spartans aurait demandé à l’un d’entre-eux… d’aller parler à sa mère de ce qu’il avait fait.

En épluchant certains rapports de Police, ESPN a également révélé que 6 enquêtes visant des joueurs de l’équipe de football de Michigan State ont été abandonnées sans que ces derniers ne soient accusés. Toutefois, rien ne démontre que Mark Dantonio était au courant de ces différents cas.

Dès la publication de cette enquête sur ESPN, Mark Dantonio a vivement réagi en conférence de presse en niant les faits qui lui sont reprochés les qualifiant de « complètement faux ». Le coach des Spartans a également déclaré qu’il n’avait aucunement l’intention de démissionner de son poste d’head coach.

Lors de ce point presse, Mark Dantonio a ajouté qu’il avait signalé à ses supérieurs l’intégralité des cas mentionnés dans l’enquête d’ESPN et qu’il s’était conformé aux règles de la Loi Title IX.

Le programme de basketball, dirigé par le respecté Tom Izzo, est également visé. De nombreux incidents mettant en cause des joueurs et l’assistant-coach Travis Walton sont recensés. Une jeune femme aurait été frappée au visage par ce dernier dans un bar d’East Lansing au cours de la saison 2010. Travis Walton a conservé son poste et n’a jamais été inquiété. Cet assistant-coach a été accusé par une autre étudiante, cette fois-ci pour agression sexuelle. Il aurait violé cette jeune femme en présence de deux joueurs des Spartans. Travis Walton aurait été renvoyé mais s’il a toujours indiqué qu’il avait intentionnellement quitter le programme de Michigan State pour poursuivre sa carrière en Europe.

Lire la suite
Publicité

Preview 2020

Previewil y a 5 jours

Preview 2020 : Brigham Young Cougars

Après une saison 2019 décevante, QB Zach Wilson et les Cougars sauront-ils rebondir malgré un calendrier absoluement infernal ?

Previewil y a 1 semaine

Preview 2020 : Notre Dame Fighting Irish

Le retour de QB Ian Book derrière une ligne offensive expérimentée sera-t-il suffisant pour faire des Fighting Irish des prétendants...

Previewil y a 1 semaine

L’équipe TBP All-America de pré-saison 2020

La saison 2020 aura peut-être bien lieu après tout et il est temps de célébrer la crème de la crème...

Previewil y a 1 semaine

Top 25 des meilleurs defensive backs en 2020

Le cornerback junior du Crimson Tide d'Alabama, Patrick Surtain II, est le #1 de notre traditionnel classement des meilleurs defensive...

Previewil y a 1 semaine

Top 25 des meilleurs linebackers en 2020

Le joueur junior des Nittany Lions de Penn State, Micah Parsons, est le #1 de notre traditionnel classement des meilleurs...

Previewil y a 2 semaines

Top 25 des meilleurs joueurs de ligne défensive en 2020

Le defensive end sophomore des Hurricanes, Gregory Rousseau, est le #1 de notre traditionnel classement des meilleurs joueurs de ligne...

Previewil y a 3 semaines

Top 25 des meilleurs joueurs de ligne offensive en 2020

Le joueur senior des Ducks d'Oregon, Penei Sewell, est le #1 de notre traditionnel classement des meilleurs joueurs de ligne...

Previewil y a 4 semaines

Top 25 des meilleurs receveurs en 2020

Le joueur junior des Tigers de LSU, Ja'Marr Chase, est le #1 de notre traditionnel classement des meilleurs receveurs à...

Previewil y a 4 semaines

Top 25 des meilleurs running backs en 2020

Le running back des Tigers de Clemson, Travis Etienne, est le #1 de notre traditionnel classement des meilleurs coureurs à...

Previewil y a 4 semaines

Top 25 des meilleurs quarterbacks en 2020

Le quarterback des Tigers de Clemson, Trevor Lawrence, est le #1 de notre traditionnel classement des meilleurs quarterbacks à l’aube...

Articles les plus lus