Suivez-nous sur

Michigan State Spartans

[preview] Michigan State vs Ohio State

Présentation du match entre les Spartans de Michigan State et les Buckeyes d’Ohio State.

#9 Michigan State (8-1) @ #3 Ohio State (10-0)

Columbus, Ohio
Ohio Stadium
Samedi 21 novembre 2015
15h30 (heure Est, 21h30 en France)
LIVE

Dernière ligne droite dans la saison de College Football, et chaque grosse affiche est maintenant décisive dans la course au Playoff. Ce gros match de la Big Ten Est ne fait pas exception à la règle, alors malheur au vaincu ! Les Spartans de #9 Michigan State se déplacent dans l’état voisin de l’Ohio pour y affronter le champion en titre et actuel #2 au classement AP, les Buckeyes de #3 Ohio State.

QB Connor Cook, Michigan State

Après la défaite crève-coeur à Nebraska il y a deux semaines, #9 Michigan State n’a pas encore perdu sa saison. Les Spartans peuvent encore espérer remporter la conférence et pourquoi pas décrocher une place en demi-finale nationale, mais désormais le moindre faux pas est interdit. Et pour ce périlleux déplacement dans l’Ohio, coach Mark Dantonio va avoir besoin d’une équipe à 100 % de ses capacités, à commencer par QB Connor Cook (2482 yards, 21 TD, 4 INTs). Blessé la semaine dernière en début de rencontre, il n’a pas joué de la deuxième période lors de la victoire contre Maryland (24-7) et a été bien suppléé par le backup QB Tyler O’Connor (44 yards, 1 TD, 1 INT) qui s’est contenté de distribuer le jeu au sol. Les fans de #9 Michigan State scruteront avec angoisse le bulletin de santé du meneur de jeu cette semaine, en espérant qu’il puisse tenir sa place samedi.

Au sol, les Spartans présentent une rotation intéressante entre trois bons éléments, RB LJ Scott (519 yards, 9 TD), RB Madre London (405 yards, 3 TD) et RB Gerald Holmes (392 yards, 6 TD). Holmes étant celui qui a porté le plus de ballons lors des deux dernières rencontres, il devrait à nouveau être le porteur de balle principal ce week-end. Dans les airs, la menace principale reste WR Aaron Burbridge (1021 yards, 6 TD) qui a réellement explosé cette saison pour son année senior.

En défense, toujours beaucoup de talents qui devront évoluer à leur meilleur niveau pour contrer la machine #3 Ohio State. La ligne défensive est toujours emmenée par DE Shilique Calhoun, un des meilleurs pass rusher du pays. Derrière, LB Riley Bullough est la pierre angulaire de cette défense et le meilleur plaqueur de l’équipe, tandis que la paire de safety formée par S Demetrious Cox et S Montae Nicholson est sans doute l’une des plus solides de la Big Ten.

RB Ezekiel Elliott, Ohio State

Face à des Spartans qui joueront le couteau entre les dents car n’ayant plus le droit à l’erreur, on retrouve donc des Buckeyes de #3 Ohio State qui laissent une impression légèrement semblable à celle des Seminoles de l’année dernière : une équipe championne en titre mais loin d’être impressionnante, qui doit plus sa fiche parfaite à la faiblesse de son calendrier qu’à son niveau de jeu largement perfectible. Jusqu’à maintenant, pourrait-on dire, car la bande de coach Urban Meyer va jouer coup sur coup les deux plus gros matchs de sa saison : contre #9 Michigan State, puis à #12 Michigan.

Si les Buckeyes veulent défendre leur titre lors du College Football Playoff, eux aussi n’ont plus le droit à l’erreur. L’équipe est à nouveau emmenée par QB JT Barrett qui a regagné sa place de titulaire aux dépens d’un QB Cardale Jones qui n’aura jamais vraiment réussi à convaincre. L’arme offensive numéro un des Buckeyes reste toutefois le formidable RB Ezekiel Elliott (1425 yards, 16 TD) qui aura peut-être son mot à dire dans la course au Heisman Trophy. Quel que soit le quarterback aligné, la cible prioritaire reste WR Michael Thomas (651 yards, 8 TD) qui réalise une excellente saison.

La défense des Buckeyes n’a pour le moment jamais rencontré de véritable opposition, le match de samedi sera donc un véritable test pour l’escouade emmenée par le DE star Joey Bosa. Ses statistiques ne sont peut-être pas aussi impressionnantes que l’an passé, mais il faut signaler qu’il est régulièrement bloqué par trois joueurs offensifs en même temps ! Il faudra aussi garder un œil sur LB Raekwon McMillan, très en forme actuellement.

Si #3 Ohio State partira forcément favori de cette rencontre, mieux vaut ne pas crier victoire trop tôt. Il sera intéressant de voir le niveau de jeu des poulains d’Urban Meyer face à une opposition véritable dans un match qui pourrait être une finale de conférence avant l’heure. La clé du match réside peut-être dans l’état de santé de QB Connor Cook, toujours incertain. Si celui-ci parvient à tenir sa place de titulaire et à évoluer à son meilleur niveau, il pourrait bien poser de sérieux soucis à la défense des Buckeyes. S’il n’est pas tout à fait remis, voir absent, il sera très compliqué pour les Spartans d’espérer repartir avec la victoire. Mais avec un titre de division et une éventuelle qualification en play-offs en ligne de mire, rien n’est impossible.

Pronostic : Michigan State 31, Ohio State 24.

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Michigan State Spartans