Suivez-nous

Baylor Bears

Cotton Bowl 2015 : Michigan State 42, Baylor 41

Au terme d’une phénoménale remontée dans le 4ème quart-temps, les Spartans de #8 Michigan State renversent les Bears de #5 Baylor et remportent le Cotton Bowl sur le score de 42-41.

Publié

le

Au terme d’une remontée phénoménale dans le 4ème quart-temps, les Spartans de #8 Michigan State renversent les Bears de #5 Baylor et remportent le Cotton Bowl sur le score de 42-41.

Malgré une totale domination pendant 3 quart-temps et une avance de 20 points à 12 minutes de la fin du match, #5 Baylor s’est laissé surprendre par une équipe de #8 Michigan State combative, comme toujours.

La défense des Spartans, en grande difficulté pendant 45 minutes, s’est totalement retrouvée dans le dernier quart-temps limitant les Bears à 87 yards offensifs, bien loin des 496 yards concédés dans les 3 premiers. Le junior QB Connor Cook, malmené par la solide défense de #5 Baylor jusqu’au quart-temps final, a alors pris le relais convertissant des drives de 71, 60 et 81 yards par des TDs.

Ce dernier fût loin d’être parfait dans ce match mais sa performance sur le drive de la victoire restera comme le moment décisif de ce Cotton Bowl. Il a notamment réussi une passe de 17 yards sur une 4th-and-10 et sa passe de TD synonyme de victoire des Spartans fût parfaite.

Le film du match

WR Antwan Goodley, Baylor

Ce sont les Spartans qui frappèrent les premiers, RB Jeremy Langford (27 courses, 162 yards, 3 TDs) réussissant une imparable course de 65 yards avant de conclure ce drive initial par une course de 2 yards (7-0).

Les Bears ne se laissèrent pas impressionner par cette excellente première possession des Spartans et au terme d’un drive équilibré et magistralement dirigé par QB Bryce Petty (36/51, 550 yards, 3 TDs, 1 INT), WR KD Cannon (8 réceptions, 197 yards, 2 TDs) égalisa sur une longue réception de 49 yards (7-7) derrière un secondary venu aidé le front seven « in the box ». Les deux équipes rentraient donc parfaitement dans ce Cotton Bowl.

Sur leur seconde possession du match, les Spartans reprenaient une avance de 7 points au bout d’un drive de 7 jeux pour 60 yards conclu par une course de RB R.J. Shelton. La défense des Bears ne parvenaient pas à stopper la puissance de l’attaque des champions de la conférence Big Ten.

Après un punt de chaque côté, #5 Baylor réussit son 2ème « big play » de ce Cotton Bowl : une superbe « double pass » pour un TD de 53 yards de WR Corey Coleman (7 réceptions, 150 yards, 1 TD) sur une passe de WR Jay Lee, qui avait précédemment reçu le ballon sur un jeu latéral de QB Bryce Petty. En 35 secondes seulement, l’attaque « no-huddle » des Bears venait de mettre à défaut l’un des meilleurs secondaries du pays. Le premier quart-temps prenait donc fin avec un score de parité, 14-14.

L’intensité du jeu baissa dans le second quart-temps, les deux défenses prenant régulièrement l’avantage sur les deux attaques jusqu’à ce que QB Bryce Petty donne l’avantage aux Bears, pour la première fois de ce match, sur une course tout en puissance de 1 yards (21-14 pour Baylor). #5 Baylor prit même une avance de 10 points à la mi-temps sur un FG de 25 yards de K Chris Callahan, puis QB Bryce Petty assomma les Spartans dès le retour des vestiaires en trouvant WR KD Cannon pour une spectaculaire passe de 74 yards ! Les Bears étaient désormais en totale contrôle de ce Cotton Bowl (34-14).

QB Connor Cook, Michigan State

Le 3ème quart-temps se termina sur un score de 41-21 pour les co-champions de la conférence Big 12 après des TDs de RB Jeremy Langford pour Michigan State et du volumineux OL LaQuan McGowan pour Baylor sur une surprenante réception de 18 yards.

Peut-être trop sûrs de leur supériorité jusque-là et pourtant vaccinés après une défaite surprise face à UCF au Fiesta Bowl l’an dernier, les joueurs de coach Art Briles baissèrent leur garde et s’écroulèrent totalement dans les 15 dernières minutes concédant 3 TDs sous la puissance retrouvée d’une équipe de Michigan State survoltée. Après une réception de WR Josuah Price de 8 yards et un course de 1 yard de RB Jeremy Langford qui ramenèrent le score à 41-35 pour les Bears, ces derniers furent incapables de sceller le sort du match se faisant même contrer une tentative de FG par DE Marcus Rush à une minute du terme de la rencontre. Le momentum avait clairement basculé du côté de #8 Michigan State.

#8 Michigan State se retrouvait alors avec une opportunité en or de remporter un Cotton Bowl que les Spartans pensaient surement perdu quelques minutes plus tôt. QB Connor Cook (24/42, 314 yards, 2 TDs, 2 INTs) ne manqua pas cette chance unique et offrit la victoire à Michigan State en trouvant WR Keith Mumphery (4 réceptions, 87 yards, 1 TD) pour un TD de 10 yards. Victoire 42-41 des Spartans !

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Lire la suite
Publicité
2 commentaires

2 Comments

  1. pep

    6 janvier 2015 at 09h46

    Un final magistral de Connor Cook ce qui sauve la prestation moyenne de ce QB lors de ce match^^

  2. DOWN

    13 janvier 2015 at 11h57

    Quel carton sur le field goal bloqué !!!!!!!!!

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Baylor Bears

QB Anu Solomon nommé titulaire à Baylor

Transféré d’Arizona au cours de l’intersaison, l’ancien quarterback des Wildcats a été préféré à l’ancien titulaire, le sophomore QB Zach Smith.

Publié

le

Credit photo : Elizabeth Sherman, SicEm365

Petite surprise sur le campus de Waco (Baylor) : le nouveau coach des Bears, Matt Ruhle a nommé l’ancien joueur des Wildcats d’Arizona, le senior QB Anu Solomon, au poste de quarterback titulaire pour le match face à Liberty (FCS).

Quarterback très prolifique au début de sa carrière dans l’Arizona (6922 yards pour 49 TD contre 16 INT seulement), il a connu une saison 2015 difficile perdant son poste de titulaire l’an passé au profit de QB Brandon Dawkins.

Cette décision est clairement une surprise étant donné l’excellente fin de saison du sophomore QB Zach Smith à qui semblait réservé le rôle de leader de l’attaque. Ce dernier avait notamment conclu sa campagne 2016 avec une superbe performance lors du Cactus Bowl remporté face à Boise State : 375 yards à la passe pour 3 TD.

Coach Matt Ruhle a-t-il voulu marquer son territoire en nommant son homme à la tête de l’attaque des Bears ? Les aptitudes de l’ancien Wildcat correspondent-elles mieux aux nouveaux systèmes en place ?

Toujours est-il que QB Anu Solomon semble avoir réussi son pari car son choix de rejoindre Baylor après avoir obtenu son diplôme de l’université Arizona avait suscité de nombreuses interrogations.

Lire la suite

Baylor Bears

L’ancien running back de Tennessee, WR Jalen Hurd, transféré à Baylor

Le nouveau joueur de Baylor devrait changer de position et évoluer comme receveur avec les Bears.

Publié

le

Crédit photo : Andy Lyons/Getty Images

Belle prise pour coach Matt Ruhle et les Bears de Baylor : le programme de Waco (Texas) a pris tout le monde par surprise en s’assurant les services de l’ancien running back titulaire des Volunteers de Tennessee qui en a fait l’annonce via son compte Twitter.

En 2015, WR Jalen Hurd a réussi l’une des saisons les plus mémorables de l’Histoire du programme de Tennessee lors de son année sophomore en courant pour 1288 yards, la 7ème meilleure performance de l’Histoire des Vols.

Sa décision de quitter le programme de Knoxville (Tennessee) avait d’ailleurs surpris tout le monde alors qu’il ne lui manquait que 443 yards au sol pour battre le record de l’université Tennessee toujours détenu par Travis Henry. En trois ans avec les Vols, il a réussi 2635 yards au sol pour 20 TD.

A la fin du mois d’octobre 2016, WR Jalen Hurd aurait pris la décision de changer de position afin d’améliorer ses chances d’être drafté par une équipe de la NFL. Bruce Feldman du réseau Fox a d’ailleurs confirmé cette information :

En raison des règlements NCAA concernant les étudiants-athlètes transférés, WR Jalen Hurd, ne sera pas éligible en 2017 et devra attendre 2018 pour porter le maillot des Bears.

Lire la suite

Baylor Bears

Une femme nommée à la présidence de l’université Baylor

Dr Linda A. Livingstone succède au président par intérim, David Garland.

Publié

le

Crédits : Twitter/@gwhatchet

Pour la première fois de son Histoire longue de 172 ans, l’université Baylor a choisi de nommer une femme, Dr. Linda A. Livingstone, à sa présidence.

Évidemment, on ne peut s’empêcher de penser que ce choix n’est probablement pas étranger au scandale d’agressions sexuelles commises sur plusieurs femmes qui touche le programme de football de l’université Baylor depuis près d’un an.

En mai dernier, une enquête interne commandée à la firme Pepper Hamilton avait révélé un vaste scandale d’agressions sexuelles couvertes à plusieurs reprises par l’administration. Le président de l’université Ken Starr, le directeur athlétique Ian McCaw et le coach Art Briles ont été renvoyés suite à ces révélations.

Linda A. Livingstone succède ainsi au président par intérim, David Garland.

Lire la suite

Baylor Bears

Art Briles se défend dans une lettre publique

Publié

le

L’ancien coach des Bears de Baylor a publié une lettre dans laquelle il se défend d’avoir couvert plusieurs cas d’agressions sexuelles durant son passage sur le campus de Waco (Texas).

« Malgré l’insistence de certaines personnes de mon entourage qui m’en dissuadaient, je ne peux plus rester silencieux. Que ce soit bien clair, je n’ai pas couvert des cas de violences sexuelles. Je n’ai eu aucun contact avec qui que ce soit qui prétend être victime d’une agression sexuelle. Je n’ai jamais fait obstruction à la justice sur et hors du campus » – Art Briles, ex-head coach de Baylor.

Pour rappel, Art Briles a été renvoyé de son poste de head coach en mai 2016 après la révélation d’une enquête concernant de nombreuses agressions sexuelles commises par des joueurs des Bears.

Le mois dernier, les régents de l’université Baylor ont publié un rapport démontrant que Art Briles avait délibérément caché des informations concernant des comportements répréhensibles de certains jours des Bears.

À 61 ans, Art Briles a répondu à ces accusations dans une lettre indiquant que ces déclarations ont été sorties de leur contexte. Il a aussi demandé une transparence totale de la part de l’université Baylor.

« Rumeurs, innuendo, messages, emails et commentaires hors-contexte n’ont rien à faire dans une véritable mission visant à faire le jour sur des faits. La clé pour que cette université grandisse commence par plus de transparence et non en sélectionnant les messages. Cela participe, ou pire, cela suscite de l’injustice envers les victimes, les accusés et toute la Nation Baylor. Je souhaite et je pris pour que ceux qui alimentent une telle désinformation cessent immédiatement. Cela dure depuis trop longtemps » – Art Briles, ex-head coach de Baylor.

Lire la suite

Articles les plus lus