Suivez-nous

Michigan Wolverines

Preview 2016 : Michigan Wolverines

Pour la seconde saison de coach Jim Harbaugh à la tête des Wolverines, le programme de Michigan semble suffisamment armé pour lutter avec les Buckeyes d’Ohio State dans la course au titre de champion de conférence Big Ten. Seule interrogation : le poste de quarterback.

Crédit photo : Rick Osentoski-USA TODAY Sports

Publié

le

Michigan Wolverines
Conférence Big Ten – Division East
En 2015 : 10-3, 6-2 Big Ten. Citrus Bowl : victoire contre Florida, 41-7.
Head coach : Jim Harbaugh, 2ème année (10-3) – Résultats en carrière: 39-24.
Coordinateur offensif : Tim Drevno.
Coordinateur défensif : Don Brown.
Titulaires de retour : 8 en attaque, 6 en défense, kicker.
Joueurs-clés partis : QB Jake Rudock, C Graham Glasgow, LB Joe Bolden, LB Desmond Morgan, LB James Ross III, S Jarrod Wilson.
Joueurs à suivre : RB De’Veon Smith, WR Jehu Chesson, TE Jake Butt, LB/DB/KR Jabrill Peppers, CB Jourdan Lewis.

L’annonce de l’arrivée de coach Jim Harbaugh à Michigan avait fait quelques vagues au cours de l’hiver 2014. Rien comparé au « Harbaugh Circus » du printemps 2016. L’ancien coach de Stanford et des 49ers de San Francisco (NFL) a occupé le terrain médiatique durant l’intégralité de l’intersaison 2015-16. Camps satellites, interviews improbables à la radio et omniprésence dans les media sociaux ont fait de Jim Harbaugh le centre d’attraction de janvier à juin dernier. Saura-t-il assumer ce nouveau statut avec des résultats sur le Gridiron ?

Sa première saison à la tête des Wolverines plaide en sa faveur. Avec un bilan de 10-3 et une cinglante victoire 41-7 face aux Gators de Florida lors du dernier Citrus Bowl, coach Jim Harbaugh a permis à Michigan de doubler son total de victoires remportées l’année précédente. Un exploit avec des joueurs qu’il n’a pas recrutés.

Durant les mois d’hiver, les Wolverines ont perdu leur coordinateur défensif, D.J. Durkin, parti diriger les Terps de Maryland. Coup dur pour un programme qui a construit ses succès de l’an passé… sur sa défense (280.7 yards accordés en moyenne par match, #4 du pays). Pour le remplacer, coach Jim Harbaugh a réussi l’un des bons coups de l’offseason en allant chercher à Boston College le coordinateur défensif de la meilleure défense du pays en 2015, Don Brown.

Avec la présence du fantastique LB Jabrill Peppers et le retour inattendue du senior CB Jourdan Lewis, la défense devrait rester la grande force des Wolverines en 2016. Offensivement, Michigan ne manquera pas de playmakers autour d’un quarterback inexpérimenté qui pourrait être le talon d’Achille de cette équipe.

Si coach Jim Harbaugh parvient à faire de la magie avec l’un de ses QBs, les Wolverines ont tout en place pour mettre un terme à la suprématie d’Ohio State et de Michigan State qui ont remporté les trois derniers Big Ten Championship Games.

Attaque

Pour la première fois depuis 2013, l’attaque de Michigan débutera une saison avec le même système que la saison précédente. Coach Jim Harbaugh et son coordinateur offensif Tim Drevno n’ont pas installé une attaque « pro-style » classique comme on s’y attendait. Ils se sont adaptés aux qualités des joueurs en place avec une multitude de packages allant de la spread offense au smashmouth football en passant par des formations wildcat. Cependant, on entend le même refrain qu’à la même époque l’an passé : mais qui sera le quarterback ?

Transféré d’Iowa au printemps 2015, QB Jake Rudock a réussi la 2ème meilleure performance de l’Histoire de l’université Michigan avec ses 3017 yards à la passe. Mais voilà, son éligibilité au niveau NCAA a expiré et les Wolverines sont encore une fois à la recherche de leur leader offensif. Trois candidats sont apparus durant les spring practices : les juniors QB John O’Korn et QB Shane Morris, et le sophomore QB Wilton Speight. Ancien Freshman of the Year 2013 dans la conférence AAC avec les Cougars de Houston, QB John O’Korn (34 TD au niveau NCAA) a patienté un an avant de retrouver son éligibilité. Il est le plus expérimenté des trois QBs et semble le favori pour le poste de titulaire d’autant que c’est l’ancien coach des 49ers qui l’a convaincu de venir sur le campus Ann Arbor. Les Wolverines savent que sans un solide quarterback, leurs ambitions pourraient rapidement partir en fumée mais Jim Harbaugh a déjà démontré par le passé qu’il est capable de faire passer un cap à ses QBs (Josh Johnson, Andrew Luck, Alex Smith, Colin Kaepernick).

Ralenti par des blessures de la cheville et à la jambe tout au long de la saison dernière, le senior RB De’Veon Smith (753 yards au sol, 6 TD en 2015) a gagné le respect du coach des Wolverines grâce à une attitude irréprochable. Il sera encore le RB#1 de l’équipe mais il devrait avoir le soutien de l’ancien prospect des Trojans de USC, le junior RB Ty Isaac (205 yards au sol, 1 TD en 2015), et celui du senior RB Drake Johnson (271 yards au sol, 4 TD en 2015) au sein d’une rotation à trois qui pourrait bien terroriser la conférence Big Ten en 2016. Ainsi, le prospect #1 du pays en 2016 au poste de running back, RB Kareem Walker pourrait être redshirté pour ne pas gâcher une année d’éligibilité.

Quel que soit le prochain quarterback des Wolverines, il ne manquera pas de cibles dans le jeu aérien. Les deux seniors WR Jehu Chesson (50 réceptions, 754 yards, 9 TD en 2015) et WR Amara Darboh (58 réceptions, 727 yards, 5 TD en 2015) sont de retour pour leur dernière saison d’éligibilité. Ils formeront un trio polyvalent avec le All-American TE Jake Butt (51 réceptions, 654 yards, 3 TD en 2015), lui aussi de retour pour sa saison senior alors qu’il aurait pu se présenter à la draft NFL en avril dernier. Si on n’y ajoute les sophomores WR Grant Perry (14 réceptions, 128 yards, 1 TD en 2015) et WR Drake Harris ainsi que le redshirt freshman TE Tyrone Wheatley Jr, fils de l’ancienne star de Michigan, RB Tyrone Wheatley, les Wolverines possèdent l’un des groupes de receveurs les plus fournis de la conférence Big Ten.

La ligne offensive a perdu son leader, C Graham Glasgow, mais elle pourra compter sur le retour de 4 titulaires. Ainsi, le junior C Mason Cole devrait abandonner son poste de left tackle pour celui de center laissant sa place au prometteur sophomore LT Grant Newsome. Pas de changement pour le reste avec la présence des trois seniors LG Ben Braden, RG Kyle Kalis et RT Erik Magnuson. Cette ligne offensive aura pour objectif d’améliorer un jeu au sol qui trainait dans les bas fonds de la FBS en 2015 (158.2 yards au sol en moyenne par match, #82 du pays).

Défense

Le nouveau coordinateur défensif, Don Brown, l’a déjà annoncé : il souhaite voir plus de pression et de blitzes de la part d’une défense qui était considérée comme l’une des meilleures du pays l’an dernier grâce à un puissant front four.

Certes, les Wolverines ont perdu DL Willie Henry, parti pour la NFL, mais l’expérience ne manquera pas au sein d’une ligne défensive robuste et dynamique. Les seniors DE Chris Wormley (43 plaquages, 14.5 pour perte, 6.5 sacks en 2015) et DE Taco Charlton (30 plaquages, 6 sacks en 2015) conserveront leur rôle de pass-rusher tandis que NT Ryan Glasgow assurera celui de run stopper attitré. Le sophomore DT Bryan Mone pourrait être préféré aux seniors DT Matt Godin et DT Maurice Hurst (35 plaquages, 3 sacks en 2015) pour le dernier poste de titulaire. Mais, la carte cachée des Wolverines sera assurément le prospect #1 du pays lors du recrutement 2016, DT Rashan Gary. Ce dernier pourrait faire partie de la rotation dès septembre prochain. Encore une fois cette saison, le front four de Michigan s’annonce exceptionnel.

L’arrivée de Don Brown a également eu pour conséquence le re-positionnement de LB Jabrill Peppers (45 plaquages, 5.5 pour perte en 2015) au poste de strong-side linebacker. L’ancien coordinateur défensif de Boston College souhaite profiter des aptitudes athlétiques du Freshman of the Year dans la conférence Big Ten en 2015 afin de mettre davantage de pression dans le backfield adverse. Malgré la présence de la superstar LB Jabrill Peppers, le second rideau défensif pourrait souffrir des pertes des trois joueurs emblématiques qu’étaient Joe Bolden, Desmond Morgan et James Ross III. Il est impensable de développer des successeurs aussi talentueux dès septembre prochain mais MLB Ben Gedeon (34 plaquages, 3 pour perte en 2015) et WLB Mike McCray doivent prendre leurs responsabilités. On gardera un oeil sur le true freshman, LB Devin Bush Jr.

Le secondary a appris avec bonheur la décision du senior CB Jourdan Lewis (52 plaquages, 1 sack, 2 interceptions, 20 passes défendues en 2015) de rester un an de plus sur le campus d’Ann Arbor plutôt que de faire le saut chez les professionnels. L’an passé, ce dernier a fait mieux qu’un certain Charles Woodson en réussissant un total de 20 passes défendues (nouveau record de l’université Michigan). Son retour va permettre au coordinateur défensif Don Brown d’abuser des blitz packages tant il est dominant sur les coverages. Deux autres seniors, qui ont pleinement aidé les Wolverines à avoir la 3ème meilleure défense contre la passe en 2015 (158.5 yards accordés par match), font eux aussi leur retour : CB Jeremy Clark (21 plaquages, 3 interceptions en 2015) et CB Channing Stribling (17 plaquages, 2 interceptions en 2015). Et si vous doutiez de la qualité de ce secondary des Wolverines, sachez que les seniors FS Delano Hill (46 plaquages en 2015) et SS Dymonte Thomas (24 plaquages en 2015) sont également fidèles au poste en 2016 !

Equipes spéciales

Les Wolverines possèdent un solide kicker en la personne de K/P Kenny Allen (18/22 FG en 2015) mais devront rapidement trouver une solution au niveau du punting game suite au départ de l’australien Blake O’Neill. A moins que le true freshman P Quinn Nordin réussisse à convaincre coach Jim Harbaugh, K/P Kenny Allen devrait également avoir le rôle de punter en 2016. Avec la présence de PR Jabrill Peppers et de KR Jourdan Lewis, les Wolverines possèdent le meilleur duo de returner du pays. Ni plus ni moins.

Conclusion

En 18 mois seulement, coach Jim Harbaugh a transformé les Wolverines en de sérieux candidats pour le titre de champion de conférence Big Ten et pour une éventuelle place en College Football Playoff.

La perte du coordinateur défensif D.J. Durkin (parti à Maryland) sera compensée par l’arrivée de Don Brown (ex-Boston College), qui bénéficiera du retour de 6 titulaires au sein d’une défense dominante en 2015. La ligne défensive et le secondary ont le potentiel pour faire partie des meilleurs au niveau national.

Dès la première saison de coach Jim Harbaugh, l’attaque des Wolverines s’est améliorée et le prochain quarterback (QB Wilton Speight ou QB John O’Korn transféré de Houston en 2015) aura le soutien de plusieurs playmakers offensifs (RB De’Veon Smith, WR Jehu Chesson, TE Jake Butt). A part ce poste de quarterback, tout semble en place pour que Michigan égale son total de victoires de l’an passé (10). Le match du 26 novembre prochain à Columbus (Ohio) contre Ohio State pourrait décider le champion de division Big Ten East.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Michigan Wolverines

L’ancien espoir de Michigan, RB Kareem Walker, quitte les Wolverines

Après deux saisons décevantes sur le campus d’Ann Arbor, RB Kareem Walker a été transféré au niveau Junior College.

Publié

le

Crédit photo : Chat Sports

Recrue vedette de la promotion 2016 des Wolverines, le sophomore RB Kareem Walker a annoncé son transfert du programme de Michigan vers le Fort Scott Community College (Kansas) au niveau Junior College.

Le coach des Jayhawks, Kale Pick, avait annoncé la semaine dernière que le running back des Wolverines allait se joindre à son équipe mais l’intéressé n’avait pas encore confirmé l’information.

En 2016, RB Kareem Walker était classé dans le Top 50 des recrues par ESPN. Il avait été recruté dans la même promotion que DE Rashan Gary, CB David Long et QB Brandon Peters.

Après avoir été écarté des terrains de football en raison de problèmes académiques, il a participé à 5 matchs de Michigan en 2017 accumulant 68 yards en 20 portées de ballon pour un TD. Sa meilleure performance restera son match contre Rutgers (6 courses, 34 yards, 1 TD).

RB Kareem Walker devrait profiter de ce semestre au niveau Junior College pour se faire remarquer par un programme de FBS. Il bénéficie toujours d’une excellente réputation et il ne serait pas surprenant de le voir rebondir dans l’élite du College Football dès 2019.

Lire la suite

Michigan Wolverines

Preview 2018 : Michigan Wolverines

Grâce au retour de 16 titulaires et à l’arrivée de QB Shea Patterson, les Wolverines de Michigan ont tous les éléments en place pour mettre un terme à 13 années sans titre de conférence Big Ten.

Publié

le

Crédit photo : Mike Mulholland, MLive.com

Michigan Wolverines

Conférence Big Ten

Division East

En 2017 : 8-5, 5-4 Big Ten. Outback Bowl : défaite 26-19 contre South Carolina.
Head Coach : Jim Harbaugh, 4ème année (28-11) – Résultats en carrière: 57-32.
Coordinateur offensif : Vacant.
Coordinateur défensif : Don Brown.
Titulaires de retour : 6 en attaque, 8 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : QB Wilton Speight, OT Mason Cole, DY Maurice Hurst, LB Mike McCray.
Joueurs à suivre : QB Shea Patterson, RB Karan Higdon, WR Donovan Peoples-Jones, WR Tarik Black, TE Sean McKeon, C Cesar Ruiz, DL Rashan Gary, LB Devin Bush, DB Lavert Hill.

Quelle ironie pour Jim Harbaugh ! Depuis son arrivée sur le campus d’Ann Arbor, en 2015, l’ancien QB des Wolverines, qui a construit tous ses succès à Stanford et chez les 49ers (NFL) grâce à sa capacité de développer ses quarterbacks, a été incapable de trouver une solution à long terme au poste le plus important sur le terrain.

Embed from Getty Images

Quelque chose devait changer… et finalement Jim Harbaugh a pris le taureau par les cornes. Depuis deux saisons, tout aurait pu être bien différent pour les Wolverines si seulement ils avaient été plus efficaces au poste de quarterback. Du coup, le coach de Michigan a profité du chaos régnant à Ole Miss pour attirer l’ancien prospect 5-étoiles, Shea Patterson. L’ancien Rebel sera-t-il le messie pour une attaque des Wolverines décevante depuis deux ans, et ce, malgré une abondance de playmakers ? Il n’aura pas le droit à l’erreur.

Le nouveau quarterback des Wolverines est conscient de sa chance : il pourra évoluer en toute confiance en raison de la présence de la meilleure défense de la conférence Big Ten, si ce n’est pas du pays. Huit titulaires l’an passé sont de retour en 2018 dont les stars DE Rashan Gary, MLB Devin Bush et CB Lavert Hill.

Jim Harbaugh le sait : cette saison 2018 est cruciale pour lui. Avec un bilan catastrophique de 1-5 face aux rivaux Ohio State (0-3) et Michigan State (1-2) depuis son arrivée à Michigan, la pression est énorme sur ses épaules. Suite au recrutement de QB Shea Patterson, il n’a plus d’excuses. Les Wolverines doivent faire beaucoup mieux que les 8 victoires remportées l’an dernier. Seul un titre de champion de conférence Big Ten ou une participation au Rose Bowl sera accepté par des fans qui commencent à grogner.

Attaque

C’est la grande inconnue de ce programme de Michigan. L’an passé, le secteur offensif a été douloureusement unidimensionnel (171 yards à la passe en moyenne par match, #111 du pays). Les Wolverines nous ont proposé une réminiscence de la Big Ten d’un temps révolu. Une époque où les running backs et les fullbacks étaient les stars de l’équipe. Raison principale : l’absence de production et d’efficacité de quarterbacks qui n’ont réussi que 9 passes de TD, la plus mauvaise performance de Michigan depuis 1975.

Embed from Getty Images

Le titulaire de l’an dernier, QB Wilton Speight, a quitté le programme via un transfert vers UCLA. Le sophomore QB Brandon Peters (672 yards, 4 TD, 2 INT en 2017) est donc de retour mais le poste de titulaire devrait revenir à l’ancien joueur d’Ole Miss, QB Shea Patterson (2259 yards, 17 TD en 7 matchs joués en 2017), recruté en grande pompe au mois de décembre dernier. Blessé au genou à la fin du mois d’octobre 2017, il sera complètement rétabli pour le début de la saison. Son arrivée pourrait tout changer pour une attaque qu’on attend beaucoup plus équilibrée en 2018. En cas de nécessité, Michigan peut également compter dans ses rangs le prometteur prospect 4-étoiles de la promo 2017, QB Dylan McCaffrey.

Pour mettre QB Shea Patterson dans les meilleures conditions, coach Harbaugh n’a pas hésité à se séparer de son coordinateur offensif/coach de ligne offensive, Tim Drevno. Il faut dire qu’avec 36 sacks accordés l’an passé et une incapacité chronique d’imposer le jeu au sol dans les big games, la ligne offensive a rapidement été pointée du doigt. Du coup, Jim Harbaugh est allé chercher l’ancien coordinateur offensif d’Ohio State, Ed Warinner. Mais rien est réglé car c’est toujours l’incertitude concernant l’identité des titulaires. Si le junior LG Ben Bredeson et le sophomore C Cesar Ruiz sont quasi-assurés de débuter la saison, c’est l’incertitude absolue pour les trois autres postes particulièrement au niveau des tackles. Le senior RT Juwann Bushell-Beatty pourrait démarrer à droite laissant ainsi au freshman LT Andrew Stueber la lourde responsabilité de protéger QB Shea Patterson sur le côté aveugle. Le junior RG Michael Onwenu et le sophomore OL Stephan Spanellis seront en concurrence pour le dernier poste de titulaire.

Les progrès de cette ligne offensive seront essentielles car les Wolverines ne manquent pas de playmakers en attaque. Le senior RB Karan Higdon (994 yards au sol, 11 TD en 2017) a joué le meilleur football de sa carrière l’an dernier. Il est de retour tout comme le junior RB Chris Evans (685 yards au sol, 6 TD en 2017). À eux-deux, ils ont accumulé 1679 yards et inscrit 17 TD. Higdon et Evans courent avec une excellente vision de jeu et ils peuvent également s’insérer dans le jeu aérien. L’ancien prospect 5-étoiles RB Kareem Walker, très décevant depuis son arrivée à Ann Arbor, a décidé de quitter le programme pour rejoindre les rangs du Fort Worth Community College au niveau JUCO.

Embed from Getty Images

Le groupe de receveurs est l’un des plus talentueux de l’équipe… mais aussi l’un des plus frustrant. L’an passé, le sophomore WR Tarik Black (11 réceptions, 149 yards, 1 TD en 2017) était sur la voie d’une saison exceptionnelle… lorsqu’elle s’est arrêtée brusquement en raison d’une blessure du pied lors de la 3ème semaine. L’ancien prospect 5-étoiles, le sophomore WR Donovan Peoples-Jones (22 réceptions, 277 yards, 0 TD en 2017), a connu certains coups d’éclat mais il a surtout brillé par l’inconstance de ses performances. Tout comme le sophomore WR Nico Collins, il doit améliorer la qualité de ses tracés au risque de se voir dépasser dans le depth chart par le senior WR Grant Perry (25 réceptions, 307 yards, 1 TD en 2017) ou les juniors WR Kekoa Crawford (17 réceptions, 243 yards, 1 TD en 2017) et WR Eddie McDoom. A noter que tout ce petit monde sera sous la direction de l’ancien coach principal de Florida, Jim McElwain, récemment nommé coach des receveurs auprès de Jim Harbaugh.

Les juniors TE Sean McKeon (31 réceptions, 301 yards, 3 TD en 2017) et TE Zach Gentry (17 réceptions, 303 yards, 2 TD en 2017) sont de retour pour former l’un des duos de tight-ends les plus complets de la conférence Big Ten.

Défense

Le secteur défensif est assurément la grande force des Wolverines. Bien que très jeune l’an passé, cette défense fût la meilleure du pays contre la passe (150.1 yards accordés par match, #1 du pays) et la 2ème au niveau national pour le nombre de yards accordés par match (271 yards). Huit titulaires sont de retour et tout indique que les Wolverines seront encore dominants dans ce domaine en 2018.

Certes, Michigan a perdu l’incontrôlable All-American DL Maurice Hurst durant l’intersaison mais avec la présence du junior DE Rashan Gary (58 plaquages, 11.5 pour perte, 5.5 sacks en 2017) et du senior DE Chase Winovich (73 plaquages, 19 pour perte, 8.5 sacks en 2017) sur la ligne défensive, les Wolverines ne devraient pas connaitre de ralentissement sur le front four. Au contraire. DE Rashan Gary semble avoir connu un déclic en 2ème partie de saison dernière et s’il poursuit sa progression, il sera l’un des meilleurs sackers du pays en 2018. À l’intérieur de la ligne, on connait déjà celui qui succédera à Mo Hurst. Recrue vedette en 2017, le sophomore DT Aubrey Solomon (16 plaquages en 2017) est déjà promis à un bel avenir. Il sera la pièce centrale d’une rotation composée du senior DL Bryan Mone et de la révélation de la fin de saison passée, le junior DT Michael Dwumfour.

Embed from Getty Images

Si le front four est intimidant, le second rideau est étouffant. L’an passé, le coordinateur défensif Don Brown n’a pas eu peur de lancer dans le grand bain les deux jeunes, MLB Devin Bush (95 plaquages, 10 pour perte, 5.5 sacks, 1 INT en 2017) et SLB Khaleke Hudson (77 plaquages, 16 pour perte, 7.5 sacks, 2 INT en 2017). Quelle réussite ! Ces deux-là ont réussi un total combiné de 185 plaquages dont 27 pour perte et 13 sacks. Capables de presser le quarterback dans le backfield adverse ou de prêter main forte sur les coverages, ils possèdent aussi un formidable instinct qui en font de redoutables défenseurs sideline-to-sideline. Sur le côté faible, le junior WLB Devin Gil et le senior WLB Noah Furbush (30 plaquages, 1 INT en 2017) se partageront le travail. Précieux la saison dernière, le polyvalent sophomore LB Josh Ross sera également intégré dans la rotation.

La meilleure défense du pays contre la passe en 2017 pourra compter sur le retour de l’intégralité de son secondary. Effrayant. Les juniors CB Lavert Hill (24 plaquages, 2 INT, 1 TD en 2017) et CB David Long (20 plaquagesm 2 INT en 2017) font partie du Top 5 des meilleurs cornerbacks du pays en homme à homme et le duo de safeties, FS Tyree Kinnel (66 plaquages, 2 INT, 1 TD en 2017) et SS Josh Metellus (50 plaquages en 2017) ont reçu le renfort de l’ancien défenseur d’Utah, S Casey Hughes, durant l’intersaison. Toutefois, les talentueux sophomores FS J’Marick Woods et SS Jaylen Kelly-Powell pourraient gagner leur place de titulaire au cours du camp estival.

Équipes spéciales

Michigan n’a pas hésité à titulariser un true freshman au poste de punter, un redshirt freshman comme kicker et un true freshman sur retour de coup de pied. Les trois sont de retour en 2017. Le sophomore K Quinn Nordin a connu des hauts et des bas mais son 19/24 sur FG est encourageant pour une première saison. Le sophomore P Brad Robbins (40.4 yards par punt en 2017) a démontré pourquoi il était le meilleur punter à sortir des lycées américains en 2016. Toutefois, il devra être plus constant. Le receveur PR Donovan Peoples-Jones a frappé les esprits en réussissant notamment 1 TD sur retour de punt. Il pourrait complètement exploser en 2018. Le cornerback KR Ambry Thomas sera sollicité sur les kick returns.

Embed from Getty Images

Calendrier

Terrifiant. Voilà comment qualifier le calendrier 2018 des Wolverines. Notre Dame en match d’ouverture, puis Nebraska pour ouvrir son programme de Big Ten avant trois matchs épiques du 13 octobre au 3 novembre (contre Wisconsin, à Michigan State, contre Penn State). Western Michigan, SMU, Maryland et Indiana feront le voyage à Big House tandis que Michigan se déplacera à Northwestern, à Rutgers et à Ohio State pour conclure cette saison éprouvante par « The Game ».

Match clé
@ Notre Dame, le 1er septembre 2018
Un début de saison en force est crucial pour la 4ème saison de coach Harbaugh à la tête des Wolverines. Or, Michigan donnera le coup d’envoi de sa campagne 2018 avec un déplacement à… Notre Dame. Les Fighting Irish pourront compter sur le retour de 10 titulaires au sein d’une défense en très net progrès l’an passé. Pas un cadeau pour les Wolverines.

Conclusion

C’est une saison cruciale pour coach Jim Harbaugh dont le bilan face aux trois autres ténors de la division East (Ohio State, Michigan State, Penn State) est très insuffisant (3-6). Encore une fois, les Wolverines seront avant tout dominant en défense (la meilleure du pays ?) grâce à la présence de deux des meilleurs joueurs au niveau national, tout poste confondu, DE Rashan Gary et LB Devin Bush. Si cette équipe parvient à trouver son identité et son rythme en attaque, elle peut légitimement avoir l’ambition d’une participation au College Football Playoff. Pour y parvenir, Jim Harbaugh a convaincu le junior QB Shea Patterson de quitter Ole Miss pour rejoindre Ann Arbor (Michigan) via un transfert. L’ancien Rebel devra être mieux protégé par une ligne offensive décevante l’an dernier. Le calendrier des Wolverines sera épique (à Notre Dame, à Wisconsin, à Michigan State, à Ohio State !!!). Ce groupe de joueurs est-il capable d’enchainer les big games en déplacement ? On doute encore.

Trailer

Lire la suite

Michigan Wolverines

Michigan ira en Afrique du Sud en 2019

Après Rome en 2017 et Paris en 2018, les Wolverines de Michigan visiteront l’Afrique du Sud en 2019.

Publié

le

Crédit photo : Dave Reginek/Getty Images

Tout indique qu’une nouvelle Tradition est en train de se mettre en place chez les Wolverines de Michigan : Jim Harbaugh a confirmé que les joueurs du programme d’Ann Arbor (Michigan) seront encore en voyage au terme de la session de printemps prochaine.

Après deux séjours en Europe, c’est donc du côté de l’Afrique que les Wolverines se rendront en 2019.

« Nous irons à Johannesburg et Cape Town. Nous ferons également un safari. Qu’en dites-vous ? Un safari ! J’ai vraiment hâte » – Jim Harbaugh, coach principal des Wolverines de Michigan.

En 2017, Michigan a organisé un entrainement printanier en Italie avant de se rendre en France en 2018 avec au programme un passage à l’INSEP. Ces deux voyages ont été intégralement financés par du mécénat.

Cuba, la Grèce et l’Espagne étaient également pressenties pour la prochaine destination.

Pour rappel, ces voyages sont avant tout organisés afin de renforcer l’esprit d’équipe à travers une expérience culturelle de groupe.

Lire la suite

Michigan Wolverines

Michigan en France : clinics à l’INSEP, tourisme à Paris et recueillement en Normandie

Les Wolverines de Michigan étaient à l’INSEP, samedi 28 avril, pour venir à la rencontre de leurs fans français avant de visiter plusieurs monuments parisiens et de se rendre sur les plages normandes.

Publié

le

Crédit photo : Twitter/Fanstriker

Partis de l’aéroport de Détroit (Michigan) dans la soirée de jeudi, les Wolverines de Michigan version 2018 sont arrivés à Paris au petit matin, vendredi 27 avril, pour une semaine bien remplie en France.

Au programme : visite des lieux touristiques de la capitale française, rencontre des fans lors d’un clinic organisé à l’INSEP et recueillement sur les plages du débarquement en Normandie.

Comme c’était le cas l’an passé à Rome, l’objectif de ce voyage est de renforcer l’esprit d’équipe à travers une expérience culturelle de groupe après plusieurs semaines d’entrainement intensives.

L’album photo de la visite des Wolverines à l’INSEP

Vendredi 27 avril

A peine le pied posé à Paris, les Wolverines ont filé vers le 1er arrondissement pour déposer leurs bagages dans leur chambre de l’hotel Westin sur la rue de Rivoli.

Coach Jim Harbaugh accompagné de sa famille et certains joueurs des Wolverines se sont alors rendus sur la place du Trocadéro sous un ciel radieux. L’ensemble du groupe n’a pas tardé à sortir les téléphones et les appareils photos afin d’immortaliser ce moment. Après plusieurs semaines d’entrainement intense, c’est enfin un repos bien mérité pour les joueurs du programme d’Ann Arbor (Michigan).

Mais l’information majeure de la journée est la présence de Shea Patterson qui a fait le voyage pour la France. L’ancien quarterback des Rebels d’Ole Miss vient tout juste d’apprendre la bonne nouvelle : il a obtenu gain de cause auprès de la NCAA et il sera éligible pour jouer avec les Wolverines en 2018. C’est donc avec l’esprit libéré que l’ancien prospect 5 étoiles s’est rendu à Paris.

Après cette première journée de découverte, extinction des feux. Prochaine étape : une visite de l’INSEP pour un clinic 100% football.

Samedi 28 avril

Il est à peine 10h du matin lorsque les 300 chanceux, qui ont réussi à obtenir un billet pour cette rencontre des Wolverines avec les fans français, franchissent les portes de l’INSEP en ce 3ème jour de la draft NFL. Certains anciens joueurs de Michigan, comme Maurice Hurst, n’ont pas encore été sélectionnés et cela fait le buzz dans le bois de Vincennes.

Après un accueil protocolaire mais chaleureux par Olivier Moret, le directeur technique national de l’INSEP, l’ambiance se détend lorsque coach Jim Harbaugh mentionne l’émergence du football en Europe appelant sur le podium l’allemand DE Julius Welschof, l’une de ses recrues de la promotion 2018, avant de se rendre compte qu’il s’agit de son frère jumeau.

Vient le moment tant attendu par tout le monde. Les Wolverines se dirigent alors vers le terrain d’entrainement pour un clinic de deux heures qui ressemble plus à une démonstration qu’à de vrais ateliers pédagogiques.

On y croise tout de même du beau monde. En plus, d’un coach Jim Harbaugh très accessible, sont présents le coordinateur défensif Don Brown et les deux stratèges offensifs, Pep Hamilton (coach des QBs et ancien coordinateur offensif des Colts d’Indianapolis) et Jim McElwain (coach des receveurs et ex-head coach de Florida). Ils animent plusieurs drills en faisant participer certains des fans présents sur place.

Coach Jim Harbaugh (Crédit photo : T.A./The Blue Pennant)

On y croise aussi le seul francophone de la troupe des Wolverines : le québécois CB Benjamin Saint-Juste, originaire de Rosemère dans la banlieue de Montréal (Canada). Sa maitrise parfaite du français en fait l’un des joueurs les plus convoités par les journalistes sur place.

CB Benjamin Saint-Juste (Crédit photo : T.A./The Blue Pennant)

Après ces deux heures de démonstration s’organise alors un match de soccer entre les Wolverines et une équipe composée de réfugiés soudanais, afghans, guinéens, tchadiens et somaliens. Les équipes d’ESPN étant sur place, cette rencontre de différentes cultures était probablement scénarisée. Belle histoire assurée. Mais c’est aussi pour ces moments que coach Jim Harbaugh a souhaité ce voyage en France.

De toute évidence, ce match de soccer était une première pour plusieurs des Wolverines tant les carences techniques sont criantes. Mais l’essentiel n’était pas là.

Après un retour à leur hotel du centre parisien et un repas pris rapidement, les Wolverines se dirigent vers le Louvre. Un des grands moments de leur voyage. Tous les joueurs n’ont qu’une idée en tête : photographier la Jaconde que les américains appellent Mona Lisa.

Ils enchaineront par un passage sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame et une promenade dans le quartier Latin.

Dimanche 29 avril

Pour cette 3ème journée en France, c’est vers la Normandie que coach Harbaugh et les Wolverines ont fait route pour un pèlerinage sur les plages du débarquement Alliés de juin 1944.

L’ambiance est plus solennelle qu’hier. Place désormais à l’émotion et au recueillement.

Lire la suite
Publicité

Preview 2018

Previewil y a 23 heures

Preview 2018 : LSU Tigers

Avec une attaque remaniée désormais dirigée par un Steve Ensminger et qui comptera sur les nouveaux-venus, QB Joe Burrow et...

Previewil y a 3 jours

Preview 2018 : Tennessee Volunteers

Après des mois de chaos sur le campus de Knoxville, Jeremy Pruitt est le nouveau boss à Rocky Top. La...

Previewil y a 3 jours

Preview 2018 : Florida Gators

Le retour de coach Dan Mullen chez les Gators a ramené l'espoir au sein d'un programme de Florida qui sera...

Previewil y a 4 jours

Preview 2018 : Georgia Bulldogs

En deux saisons seulement, les Bulldogs de Georgia sont devenus les plus sérieux concurrents du Crimson Tide d'Alabama qu'ils espèrent...

Previewil y a 4 jours

Preview 2018 : South Carolina Gamecocks

En pleine ascension depuis l'arrivée de Will Muschamp sur le campus de Columbia en 2016, les Gamecocks de South Carolina...

Previewil y a 5 jours

Preview 2018 : conférence SEC

Avec deux programmes au National Championship l'an passé et un 5ème titre national pour Alabama en 9ans, la conférence SEC...

Previewil y a 6 jours

Preview 2018 : Arizona Wildcats

Propulsés par le sensationnel quarterback dual-threat, QB Khalil Tate, qui évoluera sous la direction du nouveau venu, coach Kevin Sumlin,...

Previewil y a 1 semaine

Preview 2018 : UCLA Bruins

Après 20 ans de disette, les fans de UCLA espèrent que l'arrivée de coach Chip Kelly redorera le blason de...

Previewil y a 1 semaine

Preview 2018 : USC Trojans

Champions de conférence Pac-12 en titre, les Trojans de USC ont dit au revoir à Sam Darnold et ont désormais...

Previewil y a 1 semaine

Preview 2018 : Oregon Ducks

Sous l'impulsion d'un QB Justin Herbert remis de blessure et d'une défense dirigée par le stratège Jim Leavitt, les Ducks...

Articles les plus lus