Suivez-nous

Oklahoma Sooners

Preview 2016 : Oklahoma Sooners

Mené par le sensationnel QB Baker Mayfield, les Sooners d’Oklahoma ont reconquis le titre de champion de conférence Big 12 en 2015 mais ils débuteront la saison 2016 avec qu’une seule idée en tête : retourner au College Football Playoff pour remporter le titre de champion national.

Publié

le

Oklahoma Sooners
Conférence Big 12
En 2015 : 11-2, 8-1 Big 12. Champion de la conférence Big 12. Demi-finaliste national. Orange Bowl : défaite contre Clemson, 37-17.
Head coach : Bob Stoops, 18ème année (179-46) – Résultats en carrière: 179-46.
Coordinateur offensif : Lincoln Riley.
Coordinateur défensif : Mike Stoops.
Titulaires de retour : 6 en attaque, 6 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : WR Sterling Sharpe, C Ty Darlington, DL Charles Tapper, LB Eric Striker, LB Dominique Alexander, CB Zack Sanchez.
Joueurs à suivre : QB Baker Mayfield, RB Samaje Perine, RB Joe Mixon, WR Dede Westbrook, LT Orlando Brown, DE Charles Walker, LB Jordan Evans, CB Jordan Thomas, S Ahmad Thomas.

Mené par le sensationnel quarterback « dual-threat » QB Baker Mayfield, les Sooners d’Oklahoma ont reconquis le titre de champion de conférence Big 12 mais ils débuteront la saison 2016 avec qu’une seule idée en tête : retourner au College Football Playoff pour effacer la défaite 37-17 subie face à Clemson en demi-finale en décembre dernier.

Sur le campus de Norman (Oklahoma), personne n’a oublié que les Sooners menaient d’un point à la mi-temps de ce match face aux Tigers avant que plusieurs turnovers et une baisse de régime physique ont été fatales aux joueurs de coach Bob Stoopes. Pourtant, ce revers ne doit pas faire oublier l’excellente saison 2015 d’Oklahoma. Hormis une inexplicable défaite face aux rivaux de Texas, ils ont été intraitables tout au long de l’année s’imposant notamment à Baylor et à Oklahoma State en route vers leur premier titre de conférence Big 12 depuis 2010.

Grâce à sa lecture de jeu et à son sens de l’improvisation, QB Baker Mayfield est capable de battre n’importe quelle équipe à lui tout seul. Demandez aux Vols de Tennessee ce qu’ils en pensent. Il sera de retour à la baguette d’une attaque des Sooners diminuée par la perte de WR Sterling Shepard mais qui pourra toujours compter sur la présence du meilleur duo de running backs du pays, RB Samaje Perine / RB Joe Mixon.

Malgré une ligne offensive qui a accordé 41 sacks l’an passé, cette attaque Air Raid, dirigée par le coordinateur offensif Lincoln Riley, devrait continuer d’inscrire beaucoup de points (43.5 points en moyenne par match en 2015, #4 du pays). Avec les départs de DE Charles Tapper, LB Eric Striker, LB Dominique Alexander et DB Zack Sanchez, c’est davantage en défense que les problèmes pourraient arriver.

Les duels face à Houston, Ohio State et Texas Christian lors de leurs 4 premiers matchs devraient nous en dire davantage sur le niveau des Sooners qui visent ni plus ni moins que le titre de champion national en 2016.

Attaque

La patience a payé pour le junior QB Baker Mayfield. Après un an d’inéligibilité dûe à son transfert de Texas Tech à Oklahoma, l’ancien « walk-on » des Red Raiders a été la bougie d’allumage des Sooners tout au long de la saison 2015 réussissant 3700 yards à la passe pour 36 TD et 7 interceptions, et 405 yards au sol pour 7 TD. Joueur dynamique et charismatique, il devra réduire le nombre de ses jeux improvisés et être mieux protégé par sa ligne offensive car deux commotions cérébrales subies en fin de saison de saison l’ont handicapé lors du College Football Playoff.

La perte de QB Baker Mayfield serait d’ailleurs catastrophique pour les Sooners tant leur manque de profondeur au poste de quarterback est criant. L’ancien titulaire QB Trevor Knight a été transféré à Texas A&M et l’ancien backup QB Cody Thomas a quitté le programme de football pour se concentrer sur sa carrière de joueur de baseball. Résultat : le true freshman QB Austin Kendall sera le QB#2 en 2016 en attendant que le prospect 5 étoiles, QB Kyler Murray, retrouve son éligibilité en 2017 suite à son transfert en provenance de Texas A&M.

Peu de programmes peuvent se vanter d’avoir un running back candidat pour une sélection dans l’équipe All-America. Les Sooners en ont deux. Le junior RB Samaje Perine (1349 yards au sol, 16 TD en 2015) et le sophomore RB Joe Mixon (753 yards au sol, 7 TD en 2015) sont tous les deux classés dans le Top 20 de notre classement des meilleurs running backs de retour en 2016 et forment le duo le plus complémentaire du pays. Le puissant RB Samaje Perine a déjà réussi 3062 yards au sol et 37 TD en deux saisons. Suspendu pour l’intégralité de la saison 2014 après une agression sur une jeune femme, l’explosif RB Joe Mixon a été irréprochable l’an dernier démontrant pourquoi il était considéré comme un prospect 5 étoiles à sa sortie du lycée. Suite au transfert du senior RB Alex Ross à Missouri, le redshirt freshman RB Rodney Anderson devrait être sollicité sur certains packages offensifs après des spring practices réussis. Enfin, le robuste junior FB Dimitri Flowers (8 réceptions, 130 yards, 4 TD en 2015) est de retour comme blocker attitré. Ses mains sûres lui permettent également d’être une menace permanente quand il est utilisé comme H-Back.

Deux des trois meilleurs receveurs des Sooners (Sterling Shepard et Duron Neal) ont quitté le campus durant l’intersaison. En 2015, QB Baker Mayfield  se reposait beaucoup sur WR Sterling Shepard; il devra trouver un nouveau « go-to-guy » afin de préserver une attaque équilibrée. L’inconstant WR Dede Westbrook (46 réceptions, 743 yards, 4 TD en 2015) et l’ancien tight-end reconverti au poste de receveur, WR Mark Andrews (19 réceptions, 318 yards, 7 TD en 2015), semblent être les mieux placés pour remplir ce rôle. On gardera un oeil sur les prometteurs juniors WR Michiah Quick, WR Jeffery Mead et WR Jordan Smallwood mais la solution pourrait également venir de l’ancien Nittany Lion de Penn State, le senior WR Geno Lewis (55 réceptions, 751 yards, 2 TD en 2014), transféré à Oklahoma au cours du printemps. Ce dernier espère rebondir à Oklahoma après avoir perdu son statut de titulaire à Penn State l’an dernier.

Avec les sophomores LT Orlando Brown et RT Dru Samia, les Sooners possèdent le plus prometteur duo d’offensive tackles du pays. Ces deux-là forment le socle d’une ligne offensive talentueuse et inexpérimentée. Ce manque d’expérience s’est parfois cruellement fait sentir l’an dernier notamment sur le pass blocking. Les deux leaders, C Ty Darlington et OG Nila Kasitati, ont quitté le campus de Norman au cours du printemps. Le junior C Jonathan Alvarez devrait glisser de son poste de guard pour succéder à Ty Darlington au centre tandis que le sophomore RG Ben Powers et le monstrueux redshirt freshman LG Cody Ford débuteront la saison à l’intérieur de la ligne.

Défense

Les Sooners ont perdu la quasi-totalité de leurs playmakers durant l’intersaison. Exit DE Charles Tapper, LB Eric Striker, LB Dominique Alexander et CB Zack Sanchez : quatre joueurs sélectionnés dans la 1ère équipe All-Big Ten l’an dernier qui ont totalisé 265 plaquages, 16.5 sacks et 9 interceptions en 2015.

La défense 3-3-5 d’Oklahoma sera donc à la recherche de nouveaux leaders en 2016 et le junior DE Charles Walker pourrait en faire partie. Sans être une seule fois titulaire l’an passé, ce dernier a réussi 36 plaquages et 6 sacks grâce à une énorme capacité d’accélération. Il formera un solide front three avec deux titulaires de retour, le senior DT Matt Dimon (34 plaquages, 7 pour perte, 2.5 sacks en 2015) et le junior DT Matthew Romar (23 plaquages en 2015).

La perte de trois des quatre titulaires au poste de linebackers laisse un grand vide sur le second rideau de cette défense des Sooners. Trouver de nouveaux schémas défensifs pour conserver une pression dans le backfield adverse sera l’un des grands défis du coordinateur défensif Mike Stoops. Seul le senior ILB Jordan Evans (78 plaquages en 2015) est fidèle au poste. Pour le reste, rien n’est assuré. Le junior OLB Ogbonnia Okoronkwo (8 plaquages, 1 sack en 2015) n’a pas encore convaincu après une saison inconstante en 2015. Ainsi, les anciennes recrues vedettes, LB Ricky DeBerry et LB Arthur McGinnis, ainsi que les deux anciens joueurs de Junior College, LB Emmanuel Beal et LB Kapri Doucet, ont assurément une belle opportunité de se révéler cette saison. La bonne surprise pourrait venir du true freshman, LB Caleb Kelly, seule recrue 5 étoiles des Sooners en 2016 et qui a impressionné tout le monde depuis son arrivée sur le campus de Norman.

L’embauche de l’assistant coach Kerry Cooks aura eu des répercussions positives immédiates sur un secondary très agressif la saison dernière (17 interceptions et 202.8 yards accordés en 2015, #1 de la conférence Big 12). Hormis Zack Sanchez (36 titularisations et 15 interceptions entre 2013 et 2015), tout le monde est de retour en 2016 dont les trois gros frappeurs CB Jordan Thomas (46 plaquages, 5 interceptions en 2015), SS Steven Parker (60 plaquages, 2 sacks en 2015) et FS Ahmad Thomas (75 plaquages, 3 interceptions en 2015). Avec la présence du senior CB Dakota Austin (25 plaquages, 2 interceptions en 2015) et du junior DB William Johnson au poste de nickelback, les Sooners peuvent compter sur l’un des backfields défensifs les plus expérimentés du pays.

Equipes spéciales

Le récent transfert du senior RB Alex Ross à Missouri prive les Sooners de leur principale menace sur les retours de coup de pied puisque RB Joe Mixon devrait être limité à son poste de running back en 2016. WR Dede Westbrook et WR Michiah Quick seront deux options intéressantes sur les kick et punt returns.

Bonne nouvelle pour Oklahoma, le sophomore K/P Autin Seibert (18/23 FG et 42.0 yards en moyenne par punt en 2015) a parfaitement répondu aux attentes l’an dernier.

Calendrier

En plus des neuf matchs de conférence Big 12, les Sooners devront naviguer à travers un calendrier hors-conférence épique avec deux matchs face à Houston et Ohio State. C’est d’ailleurs face aux prometteurs Cougars de coach Tom Herman au NRG Stadium de Houston qu’Oklahoma débutera sa saison. Faux pas interdit car les joueurs de coach Bob Stoops accueilleront deux semaines plus tard les Buckeyes d’Ohio State au Memorial Stadium pour ce qui sera le Big Game de la semaine 3 au niveau national. Un avant-goût des playoffs ? Le mois d’octobre commencera en fanfare avec un déplacement compliqué à Texas Christian avant d’aller affronter Texas au Cotton Bowl de Dallas pour une revanche attendue. Si les Sooners parviennent à rester invaincus après un mois et demi de compétition, ils seront alors en excellente position pour conserver leur titre de champion de conférence Big 12 puisqu’ils recevront Baylor et Oklahoma State dans leur stade au mois de novembre. Attention au match piège à West Virginia, le 19 novembre.

Conclusion

Mené par QB Baker Mayfield et une attaque explosive, les Sooners sont les indiscutables favoris pour conserver leur titre de champion de conférence. Les arrivées de Mayfield (ex-Texas Tech) et du coordinateur offensif Lincoln Riley ont permis à Oklahoma d’avoir sa meilleure attaque depuis 2008 (43.5 points par match, #4 du pays). Malgré la départ pour la NFL de WR Sterling Sharpe, ce secteur offensif pourrait encore progresser grâce à la montée en puissance d’une génération dorée (RB Samaje Perine, WR Dede Westbrook, LT Orlando Brown, LG Cody Ford). Le duo de running backs composé de Perine et RB Joe Mixon est assurément l’un des plus excitant du pays. Seul point noir : le départ de 4 défenseurs sélectionnés dans la 1ère équipe All-Big 12 l’an dernier. La route vers un retour en College Football Playoff semble dégagée mais les Sooners devront survivre à un difficile calendrier hors-conférence avec des matchs contre Ohio State et Houston.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Oklahoma Sooners

DE Jay Hayes transféré de Notre Dame à Oklahoma

L’ancien joueur de ligne défensive des Fighting Irish a finalement choisi de rejoindre les champions de conférence Big 12 en titre.

Publié

le

Les Sooners d’Oklahoma viennent de renforcer sérieusement leur ligne défensive en vue de la saison 2018 en s’assurant l’engagement du senior DL Jay Hayes qui rejoint le campus de Norman (Oklahoma) via un grad transfer.

Une semaine après avoir annoncé qu’il quittait le campus de South Bend (Indiana), il a fait part de sa décision via son compte Twitter :

Étant déjà diplômé de l’université Notre Dame, DL Jay Hayes pourra jouer avec les Sooners dès septembre prochain en vertu des règlements NCAA relatifs aux transferts d’étudiant-athlète diplômé.

L’ancien Fighting Irish a été titularisé lors des 13 matchs joués par Notre Dame l’an passé. Il a conclu la saison 2017 avec un total de 27 plaquages dont 3 pour perte, un sack et un fumble recouvert.

On notera que son arrivée surprise à Oklahoma peut s’expliquer par l’embauche récente par les Sooners de l’ancien coordinateur défensif de Notre Dame, Bob Diaco, au poste d’analyste défensif. Ce dernier avait recruté DL Jay Hayes pour les Fighting Irish en 2013.

Plusieurs joueurs des Sooners sont de retour en 2018 sur la ligne défensive mais ils feront face à la perte de leur meilleur pass-rusher de la saison dernière, DE Ogbonnia Okoronkwo.

Lire la suite

Oklahoma Sooners

Le département athlétique de l’université de l’Oklahoma rafraîchit son image

Publié

le

Crédit photo : SoonerSports

Le Département athlétique de l’université de l’Oklahoma a dévoilé sa nouvelle identité graphique créée en partenariat avec l’équipe marketing de l’équipementier Nike.

Cette nouvelle identité comprend une nouvelle police de caractère, nommé « Sooner Born », qui sera notamment utilisée sur les nouveaux maillots de la marque Jordan Brand par les équipes de football et de basketball des Sooners.

On peut également remarquer une légère évolution du logo mythique « OU » dont la symétrie a été améliorée.

Un certain nombre d’établissement ont également été mis à jour :

Lire la suite

Oklahoma Sooners

Bob Diaco rejoint le coaching staff d’Oklahoma

L’ancien head coach de UCOnn et coordinateur défensif de Notre Dame et Nebraska devrait occuper le rôle d’analyste défensif.

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Nati Harnik

La défense d’Oklahoma est sur le point de devenir encore un peu plus impressionnante

Selon SoonerScoop.com, l’ancien coordinateur défensif de Notre Dame et Nebraska est sur le point de se joindre à l’équipe de coach de Lincoln Riley.

Le coaching staff défensif des Sooners d’OKlahoma comptera donc sur un 3ème ancien head coach parmi ses membres après le coordinateur défensif Mike Stoops (ex-Arizona) et le coach des defensive tackles Ruffin McNeil (ex-East Carolina).

Bob Diaco a passé la saison dernière en tant que coordinateur défensif des Cornhuskers de Nebraska… sans succès. Le changement de stratégie défensive (de 4-3 à 3-4) n’a pas eu les effets escomptés, la défense de Nebraska accordant 36.4 points (37.6 points en moyenne par match de conférence).

Avant ce passage sur le campus de Lincoln (Nebraska), Bob Diaco a passé trois saisons à la tête du programme de football de l’université Connecticut. Également un échec (fiche de 11-26).

Pourtant, il conserve une excellente réputation parmi les jeunes coachs après avoir fait de Notre Dame l’une des meilleures défenses du pays en 2012 ce qui lui avait permis de remporter le Broyles Award récompensant le meilleur coach assistant du pays avant son départ à Connecticut.

En rejoignant le campus de Norman (Oklahoma), son objectif est simple : redorer son image afin de rebondir ailleurs en tant que coordinateur défensif… à moins que Lincoln Riley envoie un message clair à Mike Stoops en le mettant sous pression.

Lire la suite

Oklahoma Sooners

Avec la nomination de coach Lincoln Riley, Oklahoma fait le pari de la jeunesse

L’ancien coordinateur offensif des Sooners aura la lourde tâche d’assurer la succession du légendaire coach Bob Stoops.

Publié

le

Crédit photo : Mark D. Smith-USA TODAY Sports

Un après-midi tranquille du mois de juin a été frappé par un coup de tonnerre lorsque le légendaire coach d’Oklahoma, Bob Stoops, a annoncé sa retraite propulsant ainsi son jeune successeur Lincoln Riley sur le devant de la scène. Les Sooners ont-ils pris un risque avec la promotion de leur coordinateur offensif ?

A 33 ans, Lincoln Riley devient le plus jeune coach de l’Histoire du programme de Norman (Oklahoma). C’est également le plus jeune coach parmi les universités du Power Five (ACC, Big Ten, Big 12, Pac-12, SEC).

Embed from Getty Images

Il y a 14 ans, alors qu’il n’était âgé que de 19 ans, le nouveau coach des Sooners se joignait comme student assistant au staff des Red Raiders de Texas Tech menés alors par un certain Mike Leach. Après 7 saisons d’apprentissage auprès de l’un des plus brillants stratèges offensifs de l’Histoire du College Football, il décide de quitter le Texas pour rejoindre les Pirates d’East Carolina en tant que coordinateur offensif responsable des quarterbacks.

Son talent éclata alors à la face du monde du College Football ne laissant pas insensible plusieurs programmes à la recherche de solution en attaque. En 2015, Bob Stoops parvint à le convaincre de diriger le secteur offensif de l’un des plus victorieux programmes du pays. Le nouveau retraité retrouvait en ce jeune coordinateur offensif ce qu’il avait été auprès de Steve Spurrier à Florida à la fin des années 90 comme jeune coordinateur défensif.

En deux saisons, Lincoln Riley a transformé l’attaque des Sooners en l’une des plus explosives du pays faisant de QB Baker Mayfield le quarterback le plus efficace au niveau national dans le jeu aérien. Ce dernier, aujourd’hui senior, sera assurément l’un des prétendants au prestigieux trophée Heisman en 2017. Le nouveau head coach des Sooners a d’ailleurs été récompensé au terme de la saison 2016 en remportant le Broyles Award remis chaque année au meilleur assistant coach de la saison.

Il faut dire qu’Oklahoma a atteint des sommets en 2016 établissant un record NCAA pour l’efficacité à la passe et terminant au 2ème rang du pays avec une moyenne de 554.8 yards offensifs réussis par match. Les Sooners ont aussi participé au College Football Playoff alors que la Big 12 en avait été exclue l’année précédente. QB Baker Mayfield et WR Dede Westbrook ont respectivement terminé #3 et #4 dans la course au trophée Heisman. Le receveur des Sooners a également remporté le trophée Biletnikoff remis au meilleur receveur de la saison.

« En tant que jeune coach, quand tu décides d’en faire ton métier, ce genre d’opportunité représente tout ce dont tu as toujours rêvé. Je pense sincèrement que je vis actuellement un rêve. » – Lincoln Riley, head coach des Sooners d’Oklahoma.

Pourtant, Lincoln Riley aura assurément l’énorme pression de marcher dans les pas d’une légende. Malgré l’adoubement d’un Bob Stoops qui s’est déclaré confiant de laisser le programme d’Oklahoma dans de bonnes mains, et malgré son statut de prometteur head coach, qui lui a d’ailleurs valu une prolongation de trois ans à hauteur de 1.3 millions de $, il devra gérer une succession inattendue.

Dans quelques semaines, Lincoln Riley sera sous le feu des projecteurs. Son défi : préserver le haut niveau d’excellence d’un programme qui a remporté près de 80% de ses matchs lors des 18 dernières saisons et participer à 4 finales nationales. Des interrogations sur sa capacité à diriger un programme d’une telle envergure seront probablement exprimées. D’autres diront que son prédécesseur avait pris la tête des Sooners à 39 ans avant de remporter le titre de champion national deux ans plus tard, en 2000.

Lincoln Riley sera rapidement dans le vif du sujet : après un match d’ouverture face à UTEP le 2 septembre, les Sooners se rendront à Columbus pour y affronter les Buckeyes d’Ohio State.

Lire la suite
Publicité

NCAA sur Twitter

Articles les plus lus