Suivez-nous

Actualité

[preview] Pac-12 Championship Game 2016 : Washington vs Colorado

Publié

le

#4 Washington (11-1) vs #9 Colorado (9-2)

Santa Clara, Californie
Levi’s Stadium
Vendredi 2 décembre 2016
21h00 (heure Est, 03h00 en France)

Voilà bien une finale de conférence que personne n’attendait ! Si les Huskies faisaient logiquement figure d’outsiders au Nord en début de saison, retrouver les Buffaloes en finale est une énorme surprise. Il est vrai que cette saison fut assez rocambolesque en conférence Pac-12 avec un programme finaliste national il y a moins de 2 ans qui se retrouve bon dernier de sa division (Oregon) ou encore un favori qui commence sa saison de manière catastrophique pour finalement la terminer en boulet de canon, échouant de peu à se qualifier pour cette finale (USC). Quoi qu’il en soit, ce petit vent de fraîcheur n’est pas désagréable à l’Ouest avec Washington qui peut remporter son premier titre de conférence depuis plus de 15 ans et Colorado qui a l’opportunité de ramener son premier titre en Pac-12… tout court !

ENJEUX DU MATCH

En plus du titre de conférence, il paraît maintenant probable qu’une victoire convaincante pourrait donner lieu à une qualification pour le College Football Playoff. #4 Washington ne compte qu’une seule défaite contre un des meilleurs programmes de cette fin de saison et avec un titre de conférence du Power Five, le CV de l’équipe de coach Chris Petersen aurait de l’allure ! Seul hic, son calendrier jugé trop « facile » par certains observateurs, ce qui n’a pas empêché le comité de les classer dans le Top 4 cette semaine après la défaite de #5 Michigan à #2 Ohio State. Une victoire avec la manière leur assurerait donc sans doute la qualification : pour cela, on peut compter sur QB Jake Browning (3162 yds, 40 TD, 7 INT), grande révélation de cette saison et qui dirige un véritable feu d’artifice offensif (44.8 points marqués en moyenne, 3ème du pays) avec l’aide de playmakers comme RB Myles Gaskin (1180 yds, 10 TD) ou WR John Ross (1071 yds, 16 TD), l’un des tous meilleurs receveurs du pays. La défense s’appuie sur un front seven imposant mais très mobile et un secondary de qualité où l’on retrouve notamment l’excellent CB Sidney Jones (34 plaquages, 3 INT, 1 FF) ou encore S Budda Baker (61 plaquages, 2 sacks, 2 INT, 1 FF).

Face au programme de Seattle, on retrouvera donc les étonnants Buffaloes de Colorado qui, avec seulement deux défaites contres des poids lourds (Michigan 28-45 et USC 17-21), viennent sans doute de réaliser la meilleure saison du programme de football de l’université depuis la fabuleuse saison 1990 conclue par un titre national. S’ils ne sont pas encore totalement éliminés de la course aux playoffs, il leur faudrait vraisemblablement une large victoire dans cette finale mais également compter sur d’autres résultats favorables et les défaites de programmes mieux classés. Pas de véritable vedette sur le terrain mais un vrai bon collectif emmené par QB Sefo Liufau (2150 yds, 11 TD, 3 INT), efficace à la passe et redoutable au sol (483 yds, 7 TD). On surveillera également de très près RB Phillip Lindsay (1136 yds, 15 TD), un des coureurs les plus sous-côtés du pays, et WR Shay Fields (819 yds, 9 TD), capable de faire la différence dans les moments importants. La défense est le point fort de ce programme, et sa principale force réside dans un secondary extrêmement talentueux avec des joueurs comme CB Chidobe Awuzie (54 plaquages, 4 sacks, 1 INT, 2 FF) mais aussi S Tedric Thompson (72 plaquages, 7 INT) ou encore CB Isaiah Oliver (25 plaquages, 1 INT, 1 FF). Seront-ils capables de ralentir l’attaque de feu des Huskies comme a si bien réussi à le faire USC il y a quelques semaines ?

DUELS CLES

A coup sûr, l’opposition entre l’escouade de receveurs de Washington et le secondary de Colorado sera la clé de ce match. Avec 16 TD marqués cette saison, WR John Ross pointe au 2ème rang national alors que son collègue WR Dante Pettis (787 yds) en compte 14, ce qui en fait le duo le plus prolifique du pays.

Face à eux, CB Chidobe Awuzie et ses acolytes n’ont accordés que 13 passes de touchdown cette année et réussis 15 interceptions, limitant les quarterbacks adverses à 48,8 % de passes complétées ce qui en fait statistiquement la meilleure défense contre la passe de tout le pays. Difficile de trouver un face-à-face plus excitant !

STUFF

QB Jake Browning n’est que le troisième joueur de l’histoire de la conférence Pac-12 à lancer 40 touchdowns dans une saison, après Jared Goff (43 en 2015) et Marcus Mariota (42 en 2014). Il vient en plus d’être nommé finaliste pour les trophées Walter Camp et Manning. Avant le Heisman ?

• Pour continuer l’année incroyable des Buffaloes, coach Mike MacIntyre vient tout juste de remporter le trophée Walter Camp du coach de l’année, décerné chaque année au meilleur entraîneur de la division FBS ! Courtisé après sa fantastique saison, il devrait néanmoins poursuivre l’aventure à Boulder d’après le directeur athlétique de l’université.

#9 Colorado a remporté 6 matchs de conférence Pac-12 de plus que lors de la saison dernière. C’est la plus forte progression d’une année sur l’autre dans la conférence depuis…1940.

PRONOSTIC

Washington 34, Colorado 21. Le titre de conférence ET la qualification en playoffs pour les Huskies ?

Passionné de football depuis une quinzaine d'années, il est propriétaire des Packers de Green Bay (NFL) et a un petit faible pour les Golden Bears de Californie depuis son passage au Memorial Stadium en 2012. Suivant tout particulièrement la Pac 12 et la Big 10, il rejoint l'équipe de rédacteurs de The Blue Pennant à l'automne 2014.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

WR Quintez Cephus prend congé du programme de Wisconsin

Le receveur des Badgers souhaitent se concentrer sur ses soucis judiciaires.

Publié

le

Crédit photo : Joe Robbins/Getty Images

Coup dur pour les Badgers à 2 semaines du coup d’envoi de la saison : bien qu’il clame son innocence, le WR#1 de Wisconsin, Quintez Cephus, quitte le programme de Madison pour se concentrer sur ses problèmes judiciaires.

Le receveur junior a été informé par le procureur du district de Dane County que des accusations concernant un « incident » datant d’avril dernier allaient être portées contre lui.

WR Quintez Cephus affirme qu’il est accusé à tort. Selon les premiers éléments connus, une jeune femme l’accuserait d’agression sexuelle. Il dénonce qu’il s’agit de fausses accusations et assure qu’il s’agissait d’une relation consensuelle.

Prospect 3-étoiles du recrutement 2016, WR Quintez Cephus devait débuter sa saison junior au sein d’une groupe de receveurs fourni. Malgré cette absence, QB Alex Hornibrook pourra toujours compter sur WR AJ Taylor, WR Danny Davis III et WR Kendrick Pryor.

WR Quintez Cephus a réussi 30 réceptions pour 501 yards et 6 TD en 9 matchs joués avec Wisconsin l’an dernier.

Lire la suite

Actualité

Ohio State place Urban Meyer en congé administratif

Le coordinateur offensif Ryan Day occupera les fonctions de head coach durant l’enquête interne lancée par l’université Ohio State.

Publié

le

Est-ce le début de la fin pour le coach des Buckeyes ?

L’université Ohio State a mis en « congé administratif » le coach de l’équipe de football, Urban Meyer, le temps que la fac conclut une enquête interne pour déterminer si le coach des Buckeyes ou son entourage étaient au courant des violences conjugales commises par l’ex-coach des receveurs, Zach Smith, à l’encontre de sa femme.

Dans un communiqué notamment publié sur Twitter, l’université Ohio State déclare :

« Nous nous concentrons à soutenir nos joueurs et à découvrir toute la vérité aussi vite que possible. » – communiqué de l’Université Ohio State.

L’ex-femme de Zach Smith, victime de violences conjugales pendant plusieurs années, a informé les coachs des Buckeyes de la situation ainsi que la femme d’Urban Meyer avec qui elle a échangé de nombreux textos à ce sujet. Il est impensable que le coach des Buckeyes n’était pas au courant. Or, il aura fallu attendre près de trois ans après les faits de violence pour que le coach d’Ohio State annonce le renvoi de son ex-assistant.

Urban Meyer a également publié un communiqué suite à sa mise en congé:

« Le Directeur athlétique Gene Smith et moi sommes tombés d’accord que mon congé facilitera l’enquête. Ainsi, l’équipe pourra débuter le camp d’entrainement avec un minimum de distraction. J’attends avec impatience la résolution de cette affaire » – Urban Meyer, head coach des Buckeyes d’Ohio State.

En respect des règlements NCAA relatifs aux amendements Title IX, la prolongation de contrat signée par Urban Meyer à Ohio State comprend plusieurs clauses qui le forcent à communiquer à sa hiérarchie toutes violations de la politique d’inconduite sexuelle commises par un membre de son staff…

Le précédent contrat d’Urban Meyer comprenait également des clauses l’obligeant à informer Gene Smith et le Bureau ses services de conformité de tout type de violations commis par ses coachs assistants. Le non-respect de cette clause conduirait à une rupture de contrat pour faute…

Très clairement, s’il était démontré qu’Urban Meyer connaissait les actes de son ancien coach des receveurs, il parait impossible de le revoir diriger les Buckeyes à l’avenir.

Lire la suite

Actualité

La NCAA vote en faveur d’une simplification de la procédure de transfert

Les coachs ne pourront plus poser leur véto aux demandes de transfert d’étudiants-athlètes de leur programme de football.

Publié

le

Le Division I Council a officiellement approuvé un nouveau règlement simplifiant la procédure des transferts d’étudiants-athlètes qui ne seront désormais plus obligés de demander la permission avant d’être transférés dans un autre programme. Jusqu’à présent, les étudiants-athlètes devaient faire une demande de transfert auquel pouvait s’opposer un coach.

A partir d’octobre 2018, tout étudiant-athlète pourra être transféré dans une autre université sans avoir à demander la permission. Toutefois, il devra encore informer son ancienne université qui aura deux jours pour entamer les démarches administratives requises. Une fois ces démarches entreprises, les coachs des autres programmes seront autorisés à rentrer en contact avec l’étudiant-athlète.

Ce nouveau règlement vise ainsi à remédier à une situation où certains étudiants-athlètes se sont retrouvés limités dans leur choix au moment de choisir un nouveau programme. Par exemple, certaines universités interdisaient à un ancien joueur de la SEC d’être transféré dans un autre programme de la SEC.

Le cas de DT Antwuan Jackson est ainsi significatif. En 2016, cet ancien joueur d’Auburn a été contraint de poursuivre sa carrière au niveau JUCO (Blinn College) car les Tigers ne l’ont pas autorisé d’être transféré dans une autre université de la conférence SEC ni à Ohio State ou Clemson. Il a fini par rejoindre les Buckeyes en 2018 mais au prix d’un passage par l’échelon inférieur.

À partir d’octobre, ces limitations ne seront plus possibles… à moins que les conférences imposent un règlement plus restrictifs que celui voté par la NCAA même s’il est peu probable que les conférences s’aventurent sur ce terrain glissant.

Lire la suite

Actualité

Northwestern-Wisconsin à Wrigley Field en 2020

Les deux programmes de la division Big Ten West s’affronteront dans le stade de baseball légendaire des Chicago Cubs.

Publié

le

Crédit photo : Tom Cruze/Sun-Times

Quelques jours après la publication dans la presse américaine de plusieurs articles faisant état d’un futur match entre les Wildcats et les Badgers organisé à Wrigley Field, l’information a été confirmée par les deux universités, mardi 5 juin 2018.

Ainsi, Northwestern sera l’hôte de Wisconsin dans cette enceinte historique, le 7 novembre 2020.

Le dernier match de College Football organisé à Wrigley Field remonte à 2010. Northwestern y avait affronté Illinois. Plus que le sort de la rencontre, on se souvient surtout que l’une des end zones du stade des Cubs de Chicago avait été tournée en dérision par les médias et les fans forçant la conférence Big Ten à faire l’impensable : imposer aux deux équipes d’attaquer à tour de rôle dans un seul sens du terrain pour des raisons évidentes de sécurité !

Il faut dire que la transformation du champ droit semblait plutôt artisanale, les poteaux de but étant fixés au muret…

Trois ans plus tard, les propriétaires des Cubs de Chicago avaient annoncé que 5 futurs matchs des Wildcats de Northwestern seraient organisés au Wrigley Field. Aucune date n’avait alors été communiquée. Depuis, des travaux de rénovation ont permis de corriger le problème d’end-zone et c’est donc avec un terrain aux normes que Northwestern et Wisconsin s’affronteront en 2020.

Pour les Badgers, la saison 2020 s’annonce particulière puisqu’ils joueront également un match dans un autre stade mythique : le Lambeau Field de Green Bay (Wisconsin) à l’occasion de la réception des Fighting Irish de Notre Dame, le 3 octobre 2020.

Lire la suite

Articles les plus lus