Suivez-nous

Saison Régulière

Texas A&M – Florida (41-38) : une victoire signature pour Jimbo Fisher

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Sam Craft

Enfin une victoire référence pour coach Jimbo Fisher. Depuis son arrivée à College Station, il avait pris l’habitude de passer à côté des grands matchs et la déroute subie à #2 Alabama la semaine passeé laissait présager le pire pour ce choc fasse à #4 Florida.

Réputé pour son talent indéniable mais aussi pour son inconstance chronique, le senior QB Kellen Mond (25/35, 338 yards, 3 TD) a réussi l’un des meilleurs matchs de sa carrière sous le maillot des Aggies. Sa connection avec l’inconnu WR Caleb Chapman (9 réceptions, 151 yards, 2 TD) a fait basculé la rencontre en faveur d’une équipe de Texas A&M (2-1) qui a profité des errances défensives des Gators.

Une bombe de 51 yards à destination de WR Caleb Chapman pour l’égalisation à 38-38 à 4:30 de la fin puis un fumble forcé de RB Malik Davis, le seul turnover des Gators dans ce match, ont permis à K Seth Small d’avoir l’opportunité de donner la victoire aux Aggies. Il réussira le FG de 26 yards sur le dernier jeu du match dans un délire complet à Kyle Field.

Si le jeu aérien de Texas A&M a été décisif dans les dernières minutes, c’est bien par le sol que les Texans ont réussi à renverser des Gators qui menaient 28-17 en début de 3ème quart-temps. RB Isaiah Spiller a notamment sonné la charge avec un total de 171 yards et 2 TD en 26 courses.

Pourtant, les Gators pensaient avoir fait le plus difficile en prenant l’avantage 38-31 à 6:14 de la fin sur un TD sur une passe de QB Kyle Trask (23/32, 312 yards, 4 TD) pour RB Dameon Pierce suite à un fumble du running back de Texas A&M, RB Ainias Smith. La défense de #4 Florida, en grande difficulté tout au long de l’après-midi, a alors complètement sombré.

Ce succès est donc une victoire de référence pour coach Jimbo Fisher qui n’avait jusque-là remporté qu’un seul match contre une équipe SEC classée, lors du fameux Texas A&M-LSU (74-72 7OT) de 2018. Malgré sa réputation de coach offensif, l’attaque des Aggies a rarement brillé depuis deux ans et ce succès pourrait bâtir les fondations du renouveau du programme de College Station.

Du côté de #4 Florida (2-1), l’attaque s’est encore montrée explosive dans les airs (302 yards) mais le jeu au sol (90 yards seulement) et la défense, déjà en difficulté face à Ole Miss et South Carolina, a pris l’eau face aux Aggies (543 yards accordés). Le match face à LSU dans une semaine sera déjà décisif. Une victoire indispensable pour éviter l’implosion d’une équipe des Gators qui vient de griller son joker en 2020.

Résumé en vidéo

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et MLB. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saison Régulière

Iowa State-Oklahoma State (24-21) : les Cyclones sont de retour

En s’imposant 24-21 à domicile face à #8 Oklahoma State, les Cyclones mettent fin à l’invincbilité des Cowboys en 2021 et reviennent du même coup dans la course pour le titre dans la Big 12.

Publié

le

Crédit photo : Heartland

Quand le mois d’octobre arrive, les Cyclones d’Iowa State (5-2, 3-1 Big 12) semblent toujours monter en puissance. Et c’est exactement ce qu’il s’est passé à l’occasion de la venue des Cowboys de #8 Oklahoma State (6-1, 3-1 Big 12) qui était jusqu’alors invaincus cette saison.

QB Brock Purdy (27/33, 307 yards, 2 TDs) a probablement réussi son match le plus complet de l’année et la défense des Cyclones a réussi à stopper l’attaque des Cowboys sur un 4ème down pour remporter une 16ème victoire lors de leurs 18 derniers matchs au mois d’octobre.

#8 Oklahoma State a pris les commandes du match lorsque WR Brennan Presley (6 réceptions, 84 yards, 2 TDs) ouvra le score sur un TD de 5 yards. Le receveur des Cowboys répondit à un TD de WR Xavier Hutchinson (12 réceptions, 125 yards, 2 TD) par son second TD sur une réception de 45 yards portant le score à 14-7 à la mi-temps.

Iowa State égalisa dès le début de la 2ème mi-temps sur la seconde passe de TD de QB Brock Purdy à destination de WR Xavier Hutchinson. Quatre jeux après un big play défensif de LB Malcolm Rodriguez et CB Jarrick Bernard-Converse sur le quarterback des Cyclones, WR Tay Martin redonna une avance 21-17 à #8 Oklahoma State. Finalement, RB Breece Hall réussit son 19 matchs consécutifs avec un TD au sol. Le TD qui s’avèrera décisif.

Les Cowboys ont bien eu une dernière opportunité atteignant même la ligne de 45 yards des Cyclones mais S Isheem Young and DB Kym-Mani King parvinrent à empêcher WR Brennan Presley d’atteindre le 1st down sur une passe de QB Spencer Sanders.

Iowa State remporte ainsi sa 3ème victoire d’affilée et sa 12ème consécutive à domicile en match intra-Big 12. Les Cyclones devraient faire leur retour dans l’AP Poll.

#8 Oklahoma State perd pour la première fois à Ames depuis 2011. Les Cowboys devraient sortir du Top 10.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

UCLA-Oregon (31-34) : le réveil de QB Anthony Brown

Une semaine après une victoire inquiétante face à California, les Ducks de #10 Oregon évitent le piège du Rose Bowl en s’imposant face aux Bruins de UCLA à la faveur d’un excellent match de QB Anthony Brown.

Publié

le

Crédit photo : Kirby Lee-USA TODAY Sports

Ce n’est pas toujours très convaincant mais les Ducks de #10 Oregon (6-1, 3-1 Pac-12) continuent de gagner. Menés par un opportuniste QB Anthony Brown (29/39, 289 yards, 2 TDs et 85 yards au sol, 1 TD) et un fabuleux DE Kayvon Thibodeaux (9 plaquages, 4.5 pour perte dont 2 sacks), ils s’imposent au Rose Bowl de Pasadena à l’occasion des retrouvailles entre le coach des Bruins de UCLA (5-3, 3-2 Pac-12), Chip Kelly, et son ancienne équipe.

Les Californiens sont parfaitement entrés dans la rencontre prenant une avance 14-0 suite à un TD au sol de RB Brittain Brown et un TD sur réception de RB Kazmeir Allen.

Ce mauvais début de match aura eu pour effet de sonner le réveil des Ducks. Ils vont alors infliger un 31-3 aux Bruins grâce notamment à un RB Travis Dye déterminant dans la conclusion des drives. Le running back senior des Ducks a réussi 4 TDs sur 4 courses consécutives établissant du même coup un nouveau record NCAA.

Le sort de la rencontre semblait scellé lorsque QB Anthony Brown transperça la défense californienne pour un TD de 43 yards mais les Bruins ne s’avouèrent pas vaincus si vite inscrivant deux TDs coup sur coup sur des courses de QB Dorian Thompson-Robinson (22/41, 220 yards, 2 TDs, 2 INTs et 1 TD au sol) et RB Brittain Brown.

UCLA aura même pu renverser les Ducks dans les dernières secondes lorsque DB Jay Shaw intercepta QB Anthony Brown dans la end zone des Bruins. Finalement, QB Ethan Garbers (2/5, 22 yards, 0 TD, 1 INT), tout juste entré en jeu en remplacement d’un QB Dorian Thompson-Robinson blessé, se fit intercepter par CB DJ James à 48 secondes de la fin.

Régulièrement critiquée pour son incapacité à stopper le jeu au sol adverse, la défense des Ducks a limité UCLA à une moyenne de 2.4 yards par course.

Il s’agit de la 3ème défaite consécutive à domicile pour les Bruins.

Résumé en video

Lire la suite

Saison Régulière

Penn State-Illinois (18-20) : les Fighting Illini s’imposent après 9 OTs

Largement favoris au coup d’envoi, les Nittany Lions de #7 Penn State se sont faits surprendre à domicile par des Fighting Illini d’Illinois qui s’imposent après… 9 prolongations dans le plus long match de l’Histoire de la Division I NCAA.

Publié

le

Crédit photo : Joe Hermitt

Neuf prolongations. Jamais dans l’Histoire de la division I NCAA, un match n’avait eu besoin d’aller au-delà des 7 prolongations. Et les Fighting Illini ont réussi l’une des surprises de cette semaine en perdant leur quarterback et leur running back titulaires tout en échappant miraculeusement à une tentative de trick play qui aurait pu donner la victoire à des Nittany Lions qui subissent leur 2ème défaite en 3 matchs.

Le nouveau règlement NCAA en prolongation, qui impose de jouer des conversions à 2 points à partir de la 3ème période, devait permettre de raccourcir la durée des matchs… Échec total !

Les deux équipes étaient à égalité 10-10 à la fin du temps règlementaire. Elles ont alors échangé des FGs au cours des deux premières prolongations, puis ont commencé à alterner des tentatives de conversion à 2 points de la ligne des 3 yards à partir de la 3ème période.

Il faudra alors attendre la 9ème prolongation et une passe de QB Brandon Peters à destination de WR Casey Washington pour qu’Illinois s’impose finalement 20-18. Un peu plus tôt, les Nittany Lions ont bien eu une occasion en or de l’emporter sur un trick play à la « Philly Special »… mais QB Sean Clifford n’a pas pu capter la passe trop courte de TE Tyler Warren alors qu’il était seul à l’entrée de l’en-but des Fighting Illini.

À noter qu’Illinois a perdu son quarterback titulaire, QB Artur Sitkowski (8/19, 38 yards, 1 INT), victime d’une blessure du poignet lors de la 6ème prolongation.

Tout au long de l’après-midi, la défense de #7 Penn State a souffert face à l’attaque au sol des Fighting Illini (365 yards) même si ces derniers ont dû régulièrement se contenter d’un FG une fois entrés dans la red zone adverse. RB Chase Brown a notamment accumulé 223 yards pour 1 TD en 33 courses avant de quitter ses coéquipiers sur blessure.

De leur côté, les Nittany Lions ont éprouvé toutes les difficultés du monde pour protéger un QB Sean Clifford (19/34, 165 yards, 1 TD, 0 INT) qui faisaient un retour plus rapide que prévu. Le quarterback de #7 Penn State, blessé il y a deux semaines face à Iowa, n’a réussi qu’une seule passe de TD en se connectant avec KeAndre Lambert-Smith.

Le coach d’Illinois, Bret Bielema, a profité de ce match pour remporter sa 100ème victoire en carrière.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Kansas-Oklahoma (23-35) : Caleb Williams sauve encore les Sooners

Grâce notamment à deux courses de QB Caleb Williams sur 4ème down, les Sooners de #3 Oklahoma évitent une terrible désillusion en s’imposant 35-23 face à une surprenante équipe des Jayhawks de Kansas.

Publié

le

Les Sooners de #3 Oklahoma (8-0, 5-0 Big 12) sont passés tout près de la correctionnelle. Menés 10-0 à la mi-temps par de solides Jayhawks de Kansas (1-6, 0-4), les joueurs de coach Lincoln Riley ont su corriger le tir au retour des vestiaires inscrivant 5 TDs en 5 drives en route vers une 16ème victoire consécutive.

Portés par un excellent QB Jason Bean (17/23, 246 yards, 1 TD et 59 yards au sol) et par les courses du freshman RB Devin Neal (100 yards au sol, 2 TD), les Jayhawks ont pris le contrôle du match et menaient encore 17-7 en milieu de 3ème quart-temps avant de sombrer défensivement face à un QB Caleb Williams (15/20, 178 yards, 2 TDs, 1 INT et 70 yards au sol, 1 TD) complètement retrouvé.

Les Jayhawks étaient tellement convaincus de réussir la surprise de la semaine qu’ils ont ouvert les portes du Memorial Stadium dans le 3ème quart-temps.

Mauvaise idée : les Sooners vont alors infliger un 28-6 à Kansas !

Deux TDs au sol de RB Kennedy Brooks (79 yards au sol, 2 TDs), un TD sur réception de HB Jeremiah Hall et un TD au sol de 40 yards de QB Caleb Williams ont scellé le sort du match et assuré une 8ème victoire en 8 matchs pour les Sooners.

Avec la défaite de #8 Oklahoma State à Iowa State, les Sooners sont désormais la seule équipe invaincue dans la Big 12.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Articles les plus lus