Suivez-nous

Saison Régulière

Le guide de la semaine 13

Publié

le

Comme chaque année, le week-end de Thanksgiving est le théâtre de plusieurs rivalry games plus passionnant les uns que les autres dont le match entre Notre Dame et USC qui sera le match au sommet de cette semaine 13.

Leader du classement BCS, #1 Notre Dame a une chance en or de participer pour la première fois de son Histoire au BCS Championship Game si les Fighting Irish s’imposent chez des Trojans en quête de rédemption au terme d’une saison manquée.

Ce samedi proposera également la 109ème édition du traditionnel « The Game » entre les Buckeyes d’Ohio State et les Wolverines de #19 Michigan.

Dans la conférence SEC, #2 Alabama rend visite à Auburn pour le classique « Iron Bowl » tandis que dans la conférence Pac-12, la Civil War entre #5 Oregon et #15 Oregon State, attirera notre attention puisque si Stanford s’incline à UCLA, le vainqueur de ce duel représentera la division North en finale de conférence Pac-12.

Les rivalry games se disputeront un peu partout aux Etats-Unis mais on gardera un oeil plus particulièrement sur les matchs suivants : Georgia Tech vs Georgia, Florida vs Florida State, Oklahoma State vs Oklahoma et South Carolina vs Clemson.

Le Match de la semaine

#1 Notre Dame (11-0) @ USC (7-4)

Los Angeles Memorial Coliseum
Los Angeles, Californie

Samedi 24 novembre 2012
20h00 (heure locale, 02h00 en France)

 LIVE
 LIVE et le 25/11 à 11h30

Ce Rivalry Game entre les Fighting Irish de 1 Notre Dame (11-0) et les Trojans de USC (7-4, 5-4 Pac-12) dont le vainqueur remportera le trophée Shillelagh, aura un enjeu simple : si #1 Notre Dame s’impose, les Fighting Irish joueront le BCS Championship Game 2013, la grande finale nationale.
Face à eux, ils retrouveront face à eux une équipe de USC très décevante cette saison et qui sera privé de son leader charismatique, QB Matt Barkley (blessure à l’épaule), blessé il y a une semaine lors de la défaite des Trojans à UCLA.
Ce dernier sera remplacé par le freshman QB Max Wittek, qui n’a pas trouvé autre chose pour motiver #1 Notre Dame que de déclarer que les « Trojans l’emporteront dans ce match, assurément ».
La clé de la rencontre sera probablement la capacité de la ligne offensive de USC à contrôler le puissant et robuste front seven de Notre Dame. DE Stephan Tuitt (13 sacks), DE Kapron Lewis-Moore (6 sacks), LB Patrice Shembo (7 sacks) et LB Manti Te’o (98 plaquages, 6 INTs) ont été la terreur de toutes les attaques du pays depuis septembre dernier.
Si ce front seven prend le dessus, la rapidité de prise de décision de QB Max Wittek sera mise à dure épreuve. Ce dernier pourra toujours compter sur le duo explosif WR Marqise Lee (107 réceptions, 1605 yards, 14 TDs) / Robert Woods (64 réceptions, 724 yards, 10 TDs), qui devra sortir une énorme performance pour donner la moindre chance aux Trojans.
Malmenée par les équipes au running-game puissant (Stanford, UCLA, Oregon), la défense de USC sera encore sous pression face à une attaque au sol de Notre Dame qui réussit plus de 200 yards sur course en moyenne par match. RB Theo Riddick (734 yards, 4 TDs) et RB Cierre Wood (720 yards, 4 TDs), aidés l’occasion de RB George Atkinson III, pourraient s’avérer un cauchemar pour le coordinateur défensif Monte Kiffin.
Le redshirt freshman QB Everett Golson (1918 yards à la passe, 11 TDs, 5 INTs) a montré qu’il était capable de se transcender lors des moments cruciaux, ce match est pour lui l’occasion de rentrer dans la légendes des Fighting Irish. Auteur : Morgan Lagrée.
Pronostic TBP : Notre Dame 24, USC 21.

 

Matchs au sommet

 

#4 Florida (10-1) @ #10 Florida State (10-1)

Doak Campbell Stadium
Tallahassee, Florida

Samedi 17 novembre 2012
20h00 (heure locale, 02h00 en France)

 LIVE
en différé le 27/11 à 13h

 

Le match de la semaine qui oppose les deux équipes les mieux classées à lieu en Floride pour l’annuel « Florida Cup » entre #4 Florida (10-1, 7-1 SEC) et #10 Florida State (10-1, 7-1 ACC).
Les Gators sont toujours en embuscade pour une place au BCS même si cela paraît compromis (il faudrait une défaite de Bama ou Georgia ce week-end puis que celui qui a perdu l’emporte contre cette même équipe, compliqué en somme). En tout cas, ils auront réalisé une saison exceptionnelle notamment grâce à une défense de fer et une attaque qui commence à ressembler à quelque chose.
La défense sera le maître mot de ce match entre la 3ème au pays (Gators) et la 5ème au pays (Seminoles) en terme de points encaissés par match.
La différence devrait se faire offensivement entre une attaque de #10 Florida State qui paraît bien supérieure sur la papier grâce à QB E.J. Manuel (2785 yards, 21 TD et 6 INT) et la troupe de running-backs, qui a marqué 32 TDs au sol répartis entre 7 marqueurs. La complémentarité de chacun permet des variantes de courses en fonction de l’emplacement du terrain, déstabilisant beaucoup de défense.
L’attaque des Gators, elle, s’articule autour du running-game de RB Mike Gillislee (978 yards et 8 TD) et du dual-threat QB Jeff Driskel (1324 yards, 10 TD et 3 INT à la passe et 424 yards et 4 TD à la course).
#10 Florida State compte dans ses rangs CB Xavier Rhodes, qui pourrait cornerback être le 1er à partir lors de la prochaine draft. Celui-ci mène un secondary qui a réalisé 8 INT cette saison contre 16 pour l’escouade de #4 Florida. Mais la grande force de ses deux équipes reste le front-seven. Entre celui des Seminoles emmené par DE Bjoern Werner (14.5 tkfls et 9.5 sacks) et DE Cornellius Carradine (11.5 tkfls et 10.5 sacks) et celui des Gators mené par LB Jelani Jenkins, nous sommes en droit d’attendre un match d’intelligence défensive surtout quand vous avez dans chaque équipe 2 joueurs promis à un 1er tour de Draft NFL.
Déclenchement de  l’uspet-alert ici. Les défenses étant de niveau équivalent, le talent offensif des Seminoles pourrait faire la différence. Auteur : Maxime Habert.
Pronostic TBP : Florida State 27, Florida 17.

 

#5 Oregon (10-1) @ #15 Oregon State (8-2)

Reser Stadium
Corvalis, Oregon

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)

 

Après sa défaite surprise contre Stanford, #5 Oregon (10-1, 7-1 Pac-12) doit se relever de sa désillusion et ne pas sombrer. Face à eux, des rivaux que personne n’aurait imaginé à un tel niveau proposant ainsi un rivalry game qui va être des plus intéressants.
#15 Oregon State (8-2, 6-2 Pac-12) s’appuie sur les fondements du football, une grosse défense, un running-game efficace et un QB qui évite de perdre des ballons, la simplicité en somme. La bataille pour la conquête du trophée « Civil War » aura lieu sur le terrain des Beavers.
Alors qu’ils avaient l’attaque la plus prolifique au pays, les Ducks se sont laissés surprendre et n’ont pas réussi à imposer leur rythme offensif la semaine dernière. Ils seraient bien avisés de le faire cette semaine sous peine de subir le même sort. RB Kenjon Barner (1426 yards, 19 TD) et QB Marcus Mariotta (2371 yards, 29 TD et 6 INT ) vont avoir pour objectif principal de dynamiter la défense des Beavers. Si les Ducks n’arrivent pas à marquer plus de 20 pts, il leur sera difficile de remporter ce match.
#15 Oregon State a du faire face à des blessures au poste de quarterback mais le titulaire est de retour. QB Sean Mannion (1904 yards, 12 TD et 9 INT) sort d’une grosse performance contre les Golden Bears de Cal. La force des Beavers réside dans le running-game du freshman RB Storm Woods (698 yards et 7 TD) ainsi que la défense avec dans le secondary, le leader en interceptions de la Pac-12, DB Jordan Poyer (6 INT dont 1 pick six) et dans la D-line, le sophomore DE Scott Crichton (15 tkfls dont 9 sacks).
Face à cette jeune défense, celle des Ducks est elle aussi solide avec joueurs pas forcément très imposant mais qui de par leurs vivacité et rapidité peuvent faire la différence. DE/LB Dion Jordan est un diamant brut, un peu à la JPP avant son arrivée en NFL, son passé de WR en HS puis recruté en TE par Oregon avant d’être mis en défense en font de lui un diamant brut qui ne demande qu’à être poli par les coachs de la grande ligue.
Attention aux Beavers la saison prochaine avec un effectif jeune qui va prendre en expérience. Pour ce rivalry game, les Ducks vont avoir à cœur de montrer que leur offense si brillante n’a subit qu’un revers accidentel et qu’il faut toujours compter sur eux. Auteur : Maxime Habert.
Pronostic TBP : Oregon 45, Oregon State 27.

 

#12 South Carolina (9-2) @ #11 Clemson (10-1)

Frank Howard Field
Clemson, South Carolina

Samedi 24 novembre 2012
19h00 (heure locale, 01h00 en France)

 LIVE
en différé le 27/11 à 15h30

La Death Valley de  #11 Clemson (10-1, 7-1 ACC) est à l’heure du Senior Day pour les seniors des Tigers, et finir sa carrière à domicile contre les rivaux de #12 South Carolina (9-2, 6-2 SEC) lors de la « Battle of the Palmetto Cup » est le meilleur moyen de laisser son empreinte de manière indélébile. Seulement 200 kms séparent les deux universités, autant dire que l’atmosphère risque d’être électrique lors du tailgate.
#11 Clemson sort d’une orgie offensive contre NC State (62-48), qui a permis à QB Tajh Boyd (3367 yards, 33 TD et 11 INT à la passe, 466 yards et 8 TD à la course) de réaliser une performance exceptionnelle avec 8 TD inscrits (5 à la passe et 3 à la course). Sans la défaite des Tigers contre FSU, il aurait été un solide candidat au Heisman Trophy. Il est vrai qu’il peut compter sur une attaque explosive au possible et sur des playmakers lui facilitant la tâche dont WR DeAndre Hopkins (1171 yards, 15 TD), WR Sammy Watkins (671 yards, 3 TD) ou encore RB Andre Ellington (959 yards, 8 TD).
En face d’eux, l’attaque des Gamecocks fait pâle figure, d’autant plus depuis la blessure de RB Marcus Lattimore, considéré comme le meilleur running-back du pays. QB Connor Shaw (1732 yards, 15 TD et 7 INT) évolue dans un registre différent, beaucoup plus « dual-threat » qui pourrait néanmoins déstabiliser une défense de #11 Clemson complètement apathique et hors du coup depuis le début de saison. Avec seulement 24 sacks dont 8 pour seul DE Vic Beasley et un total de 12 INT, la défense de #11 Clemson ne parvient pas créer  des turnovers qui pourraient sauver les apparences.
Le vrai match-up aura donc lieu entre l’attaque des Tigers et la défense des Gamecocks, celle-ci étant intraitable bien qu’en sous-régime depuis quelque match. DE Jadeveon Clowney (17.5 tkfls et 8.5 sacks) après une départ sur les chapeaux de roues rentre dans le rang, au contraire de FS DJ Swearinger (65 tackles, 2 INT dont 1 pick six et 1 fumble retourné pour 1 TD) qui monte en puissance pour devenir un des meilleur du pays, attention à lui et ses plaquages féroces.
La clé du match pour #12 South Carolina réside dans la gestion du temps, il faudra allonger les drives pour laisser l’attaque de #11 Clemson sur le bord de la touche le plus longtemps possible et surtout éviter les pertes de balles. Les Tigers doivent marquer le plus possible et espérer que la défense créée 1 ou 2 turnovers permettant à cette même défense d’éviter de prendre trop l’eau durant ce rivalry game. Auteur Maxime Habert.
Pronostic TBP : Clemson 41, South Carolina 37.

 

#8 Stanford (9-2) @ #17 UCLA (9-2)

Rose Bowl
Los Angeles, Californie

Samedi 24 novembre 2012
18h30 (heure locale, 00h30 en France)

 LIVE

 

Match au sommet de la conférence Pac-12 entre les Bruins de #17 UCLA (9-2, 6-2 Pac-12) et le Cardinal de #8 Stanford (9-2, 7-1 Pac-12).
Si les Bruins sont déjà assurés de jouer la finale de conférence Pac-12 en tant que représentant de la division South, le Cardinal, vainqueur suprise à Oregon il y a une semaine, peut remporter la division North avec un succès au Rose Bowl Stadium de Los Angeles.
Paradoxalement, #8 Stanford retrouverait les Bruins en cas de victoire mais à domicile cette fois-ci.
Dans cette rencontre, nous auront droit à une opposition de deux styles offensifs relativement proches basés avant tout sur la puissance du jeu de course. Dans ce secteur le duel à distance entre RB Stepfan Taylor (Stanford, 1222 yards à la course, 9 TDs) et RB Johnathan Franklin (UCLA, 1441 yards à la course, 10 TDs) sera passionnant.
Les deux équipes sont dirigées offensivement par un quarterback redshirt freshman : QB Kevin Hogan (Stanford, 658 yards, 7 TDs, 3 INTs) et QB Brett Hundley (UCLA, 2973 yards, 25 TDs, 9 INTs).
La clé du match se jouera également sur le plan défensif. Si #17 UCLA possède l’un des front four et l’un des secondaries les plus sous-estimés au pays, #8 Stanford a impressionné par sa puissance athlétique et par sa combativité depuis septembre dernier.
A noter que #8 Stanford a remporté les trois derniers affrontements face à #17 UCLA, époque où le Cardinal comptait sur les exploits d’un certain QB Andrew Luck. Auteur : Morgan Lagrée.
Pronostic TBP : UCLA 20, Stanford 17.

Autres matchs

 

Auburn (3-8) @ #2 Alabama (10-1)
Bryant-Denny Stadium
Tuscaloosa, Alabama

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
  LIVE
 LIVE


Georgia Tech (6-5) @ #3 Georgia (10-1)
Sanford Stadium
Athens, Georgia

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)
 LIVE
en différé le 25/11 à 9h


#7 LSU (9-2) @ Arkansas (4-7)
Razorback Stadium
Fayetteville, Arkansas

Vendredi 23 novembre 2012
14h30 (heure locale, 20h30 en France)
  LIVE
 LIVE


Missouri (5-6) @ #9 Texas A&M (9-2)
Kyle Field
College Station, Texas

Samedi 24 novembre 2012
19h00 (heure locale, 01h00 en France)
 LIVE


#21 Oklahoma State (7-3) @ #12 Oklahoma (8-2)
Owen Field
Norman, Oklahoma

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
 LIVE


#14 Nebraska (9-2) @ Iowa (4-7)
Kinnick Stadium
Iowa City, Iowa

Vendredi 23 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)
 LIVE
 LIVE


Texas Christian (6-4) @ #16 Texas (8-2)
Texas Memorial Stadium
Austin, Texas

Jeudi 22 novembre 2012
19h30 (heure locale, 01h30 en France)
 LIVE
en différé le 24/11 à 10h


#18 Rutgers (5-5) @ Pittsburgh (10-0)
Notre Dame Stadium
South Bend, Indiana

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)
 LIVE


#19 Michigan (9-1) @ Ohio State (4-6)
Heinz Field
Pittsburgh, Pennsylvania

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)
 LIVE
 LIVE


Connecticut (4-6) @ #20 Louisville (9-1)
Papa John’s Cardinal Stadium
Louisville, Kentucky

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)


Ohio (8-3) @ #23 Kent State (10-1)
Dix Stadium
Kent, Ohio

Vendredi 23 novembre 2012
11h00 (heure locale, 17h00 en France)


Arizona State (6-5) @ #24 Arizona (7-4)
Arizona Stadium
Tucson, Arizona

Vendredi 23 novembre 2012
22h00 (heure locale, 04h00 en France)
 LIVE
 LIVE et en différé le 29/11 à 12h


#25 Washington (7-4) @ Washington State (2-9)
Martin Stadium
Pullman, Washington

Vendredi 23 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
 LIVE
 LIVE


Syracuse (6-5) @ Temple (4-6)
Lincoln Financial Field
Philadelphia, Pennsylvania

Vendredi 23 novembre 2012
11h00 (heure locale, 17h00 en France)
 LIVE


Utah (4-7) @ Colorado (1-10)
Folsom Stadium
Boulder, Colorado

Vendredi 23 novembre 2012
15h00 (heure locale, 21h00 en France)


West Virginia (5-5) @ Iowa State (6-5)
Jack Trice Stadium
Ames, Iowa

Vendredi 23 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
 LIVE
en différé le 27/11 à 10h30


South Florida (3-7) @ Cincinnati (7-3)
Nippert Stadium
Cincinnati, Ohio

Vendredi 23 novembre 2012
19h00 (heure locale, 01h00 en France)
 LIVE
 LIVE


Illinois (2-9) @ Northwestern (8-3)
Ryan Field
Evanston, Illinois

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)


Virginia (4-7) @ Virginia Tech (6-5)
Lane Stadium
Blacksburg, Virginia

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)


Indiana (4-7) @ Purdue (5-6)
Ross-Ade Stadium
West Lafayette, Indiana

Samedi 24 novembre 2012
12h00 (heure locale, 18h00 en France)


Kentucky (2-9) @ Tennessee (4-7)
Neyland Stadium
Knoxville, Tennessee

Samedi 24 novembre 2012
12h21 (heure locale, 18h21 en France)


Miami (6-5) @ Duke (6-5)
Wallace Wade Stadium
Durham, North Carolina

Samedi 24 novembre 2012
12h30 (heure locale, 18h30 en France)


Texas Tech (7-4) @ Baylor (5-5)
Cowboys Stadium
Arlington, Texas

Samedi 24 novembre 2012
14h30 (heure locale, 20h30 en France)
 LIVE


Boston College (2-9) @ North Carolina State (6-5)
Carter-Finley Stadium
Raleigh, North Carolina

Samedi 24 novembre 2012
15h00 (heure locale, 21h00 en France)


Maryland (4-7) @ North Carolina (7-4)
Kenan Stadium
Chapel Hill, North Carolina

Samedi 24 novembre 2012
15h00 (heure locale, 21h00 en France)


Michigan State (5-6) @ Minnesota (6-5)
TCF Bank Stadium
Minneapolis, Minnesota

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
   LIVE et en différé le 27-11 à 22h15


Vanderbilt (7-4) @ Wake Forest (5-6)
Groves Stadium
Winston-Salem, North Carolina

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)


Wisconsin (7-4) @ Penn State (7-4)
Beaver Stadium
University Park, Pennsylvania

Samedi 24 novembre 2012
15h30 (heure locale, 21h30 en France)
 LIVE


Mississippi State (8-3) @ Ole Miss (5-5)
Vaught Hemingway Stadium
University, Mississippi

Samedi 24 novembre 2012
19h00 (heure locale, 01h00 en France)

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Saison Régulière

Le résumé de la Week 15 : Florida et Miami s’écroulent

Publié

le

Retrouvez un résumé complet de tous les matchs joués par les équipes du Top 25 et les meilleurs moments de cette week 15 :

L’affiche de la semaine

#10 Miami 26, #17 North Carolina 62

Incapables de stopper l’attaque au sol des Tar Heels de #17 North Carolina, les Hurricanes de #10 Miami subissent l’une des plus lourdes défaites de leur Histoire et offre un ticket pour l’Orange Bowl à leur adversaire du soir.

RB Michael Carter (308 yards au sol, 2 TD) et RB Javonte Williams (236 yards au sol, 3 TD) ont réussi ce qu’aucun duo de running backs n’a accompli dans toute l’Histoire du College Football ! En accumulant un incroyable total de 544 yards au sol à eux-deux, les deux coureurs des Tar Heels de #17 North Carolina (8-3, 7-3 ACC) établissent un nouveau record au niveau FBS.

Alors qu’ils venaient de remporter leurs cinq derniers matchs et qu’ils leur fallaient une ultime victoire pour se mettre en excellente position pour participer à l’Orange Bowl, les Hurricanes de #10 Miami (8-2, 7-2 ACC) ont complètement sombré face à l’attaque explosive de Tar Heels qui ont inscrit des points sur leurs 6 premières possessions de la 1ère mi-temps. Le score après 30 minutes de jeu était de 34-10 et l’issue de cette rencontre au sommet de l’ACC ne faisait déjà plus aucun doute.

« Humiliés » fût le mot utiliser par coach Manny Diaz à l’issue du calvaire subi par #10 Miami. Il faut dire que le total de778 yards (!) accumulés par les Tar Heels représentent la plus mauvaise performance dans l’Histoire des Hurricanes. Et les 62 points accordés à UNC rentre directement dans le Top 3 des pires prestations défensives du programme floridien.

> Compte-rendu du match Miami – North Carolina

WR DeVonta Smith (#6), Alabama – Crédit photo : Michael Woods, AP

Résultats des équipes du Top 25

Arkansas 3, #1 Alabama 52

Après un début de match au ralenti, le Crimson Tide de #1 Alabama (10-0) remporte une 10ème victoire en 10 matchs cette saison face à des Razorbacks d’Arkansas (3-7) limités à moins de 200 yards en attaque. Le tournant du match aura été le retour de punt pour un TD de WR DeVonta Smith qui réussit l’un des coups d’éclats individuels de cette week 15. RB Najee Harris en a profité pour réussir ses 21ème et 22ème TD au sol de la saison. #1 Alabama affrontera #6 Florida dans une semaine lors du SEC Championship Game.

#6 Florida 34, LSU 37

Face à une équipe de LSU pourtant très diminuée, les Gators de #6 Florida (8-2) se sont faits surprendre au Swamp ruinant ainsi toutes leurs chances de participation au College Football Playoff.

> Compte-rendu complet du match Florida-LSU

#25 Missouri 14, #9 Georgia 49

Depuis la titularisation de QB JT Daniels (16/29, 299 yards, 3 TD), l’attaque des Bulldogs semble complètement transformée. Face à une équipe de #25 Missouri (5-4) qui espérait réussir l’exploit, le quarterback junior a réussi trois passes de TD dont deux pour le sophomore WR George Pickens (5 réceptions, 126 yards, 2 TD) lors d’une facile victoire de #9 Georgia (7-2) dans ce match entre équipes classées. RB Zamir White a également contribué au succès des siens avec un total de 126 yards au sol et 1 TD. Et la défense des Dawgs a aussi performé limitant l’attaque habituellement explosive des Tigers à 200 petits yards.

QB JT Daniels (#18), Georgia – Crédit photo : L.G. Patterson, AP

Troy 38, #13 Coastal Carolina 42

Une semaine après sa victoire épique face à #18 BYU, #13 Coastal Carolina (11-0, 8-0 Sun Belt) s’est fait une grosse frayeur à Troy (5-6, 3-4 Sun Belt) ne devant la victoire qu’à un nouvel exploit du freshman QB Grayson McCall (24/29, 338 yards, 3 TD, 1 INT), auteur de la passe de TD de la victoire à 45 secondes de la fin. Les Chanticleers restent ainsi invaincus à une semaine de la finale de conférence Sun Belt face à #19 Louisiana-Lafayette.

#14 Northwestern 28, Illinois 10

Un total de 411 yards au sol a permis à #14 Northwestern (6-1) de s’imposer largement face à son rival Illinois (2-5) et de pouvoir aborder sa finale de conférence Big Ten face à #3 Ohio State de la semaine prochaine en toute sérennité. Face à la défense friable des Fighting Illini, RB Cam Porter (142 yards au sol, 2 TD) en a profité pour réussir sa meilleure performance en carrière. Les Wildcats remportent ainsi leur 6ème Land of Lincoln Trophy consécutif.

UCLA 38, #15 USC 43

Pour la 3ème fois en 5 matchs cette saison, QB Kedon Slovis réussit un comeback dans le 4ème quart-temps permettrant aux Trojans de #15 USC de s’imposer 43-38 au Rose Bowl à leur rival UCLA.

> Compte-rendu du match UCLA-USC

WR Amon-Ra St. Brown (#8), USC – Crédit photo : Ashley Landis

#16 Iowa 28, Wisconsin 7

Après un début de saison manqué (0-2), les Hawkeyes semblent inarrêtables. Face à une équipe de Wisconsin à la trajectoire inverse, #16 Iowa (6-2) remporte une 6ème victoire consécutive cette saison et met la main sur le Heartland Trophy pour la première fois en 5 ans. Le californien QB Spencer Petras (14/25, 211 yards, 2 TD) a été le grand artisan de ce succès avec ses deux passes de TD à destination de WR Ihmir Smith-Marsette (7 réceptions, 140 yards, 2 TD).

#18 BYU 28, San Diego State 14

Les Cougars retrouvent le chemin de la victoire face à une équipe de San Diego State (4-4) qui n’a pas inscrit le moindre points dans les trois derniers quart-temps face à une défense de #18 BYU (10-1) toujours aussi dominante. QB Zach Wilson (26-35, 303 yards, 3 TD) a lui aussi profité de ce match pour ajouter 3 TDs à son compteur.

#21 Colorado 21, Utah 38

Sous la neige du Colorado, les Utes de Utah (2-2) ont retrouvé leur défense (trois turnovers provoqués) et semblent avoir trouvé leur identité en attaque (192 yards au sol). Le freshman RB Ty Jordan (147 yards au sol, 2 TD) a marché sur une équipe de Colorado (4-1, 3-1 Pac-12) qui perd donc ainsi toute chance de participer à la finale de conférence Pac-12. Les Buffaloes avaient pourtant pris une avance 21-10 avant d’encaisser 28 points d’affilée.

Baylor 3, #22 Oklahoma State 42

Auteur de 3 TD lors des 16 premières minutes de ce match, WR Dillon Stoner (8 réceptions, 247 yards, 3 TD) a assommé le backfield défensif de Bears de Baylor (2-7) qui venaient tout juste de reprendre l’entrainement après avoir été contraint de fermer leurs installations sportives. Après avoir perdu 3 de leurs 5 derniers matchs, les Cowboys de #22 Oklahoma State (7-3, 6-3 Big 12) concluent donc leur saison sur une bonne note malgré l’absence de WR Tylan Wallace (blessure) et de RB Chubba Hubbard (opt out).

WR Dillon Stoner (#17), Oklahoma State – Crédit photo : Raymond Carlin III/USA TODAY Sports

Les autres résultats

Conférence ACC

Georgia Tech 20, Pitt 34
Louisville 45, Wake Forest 21
Florida State 56, Duke 35
Virginia Tech 33, Virginia 15

Conférence Big Ten

Maryland 24, Rutgers 27 OT
Nebraska 17, Minnesota 24
Penn State 39, Michigan State 24

Conférence Big 12

Texas Christian 52, Louisiana Tech 10

Conférence Pac-12

Arizona 7, Arizona State 70
Oregon State 24. Stanford 27

Conférence SEC

Vanderbilt 17, Tennessee 42
Mississippi State 10, Auburn 24

Conférence American

Memphis 30, Houston 27

Conférence MAC

Buffalo 56, Akron 7
Ball State 30, Western Michigan 27
Eastern Michigan 41, Northern Illinois 33
Toledo 24, Central Michigan 23

Conférence Mountain West

San Jose State 30, Nevada 20
Hawaii 38, UNLV 21
New Mexico 49, Fresno State 39
Wyoming 9, Boise State 17

Conférence Sun Belt

Georgia Southern 26, Appalachian State 34

Conférence USA

Southern Miss 45, Florida Atlantic 31
UTEP 43, North Texas 45
Rice 16, UAB 21

Autres matchs

Army 15, Navy 0

Matchs annulés

#4 Ohio State vs Michigan
#5 Texas A&M vs Ole Miss
#24 Tulsa vs #8 Cincinnati
West Virginia vs @11 Oklahoma
#12 Indiana vs Purdue
Kansas vs #20 Texas
Washington State vs California
Oregon vs Washington
Colorado State vs Utah State
Kent State vs Ohio
Bowling Green vs Miami (Ohio)
Arkansas State vs Incarnate Word (FCS)
Marshall vs Charlotte
Middle Tennessee vs UAB

L’image de la semaine

Après avoir été la première femme à jouer un match au niveau Power Five, K Sarah Fuller est devenu la première femme à marquer des points à ce niveau. 2/2 sur XP lors de la défaite de Vanderbilt face à Tennessee.

Highlights

Le TD de la semaine

Auteur de 5 TDs lors de la « Battle for LA », QB Kedon Slovis donne la victoire aux Trojans de #15 USC sur cette passe de TD à destination de WR Amon-Ra St.Brown à 16 secondes de la fin du match.

La réception de la semaine

Une passe parfaite de QB Spencer Petras. WR Ihmir Smith-Marsette à la réception et un front flip pour conclure. Avec une belle entorse en bonus.

La course de la semaine

303 yards au sol. Un match fabuleux et un TD de 65 yards pour RB Michael Carter face à Miami.

La stat’ de la semaine

Lors de la large victoire de #17 North Carolina à #10 Miami, le duo RB Michael Carter (308 yards au sol) / RB Javonte Williams (236 yards) ont établi un nouveau record FBS avec un total de 544 yards au sol combinés !

L’interception de la semaine

Le match UCLA-USC s’est rapidement transformé en thriller et plusieurs big plays ont animé les débats. Rien de mieux que cette interception spectaculaire de LB Isaiah Pola-Mao !

Le #WTF de la semaine

Le TD ne sera finalement pas accordé mais cette fin de match entre Ball State et Western Michigan restera l’un des grands moments #WTF de la saison. Les Cardinals gagneront le match 30-27 s’offrant ainsi une place en finale de conférence MAC

Le FG de la semaine

57 yards ! C’est la distance du FG de la victoire des Tigers de LSU réussie par K Cade York face aux Gators. Dans le brouillard !

Le #FAIL de la semaine

En lançant l’une des chaussures de TE Kole Taylor, DB Marco Wilson sera pénalisé pour conduite anti-sportive redonannt ainsi la possession du ballon aux Tigers. Erreur couteuse puisque LSU réussira quelques instants plus tard le FG de la victoire.

Performances individuelles

Lors de cette 15ème semaine de la saison 2020, on retiendra les performances individuelles suivantes :

– QB Kyle Trask (Florida), 29/47, 474 yards, 2 TD, 2 INT.
– QB Dorian Thompson-Robinson (UCLA), 30/36, 364 yards, 4 TD, 2 INT.
– QB Austin Aune (North Texas), 16/29, 302 yards, 5 TD, 0 INT.
– RB Michael Carter (North Carolina), 24 courses, 308 yards, 2 TD.
– RB Vincent Davis (Pitt), 25 courses, 247 yards, 1 TD.
– RB Javonte Williams (North Carolina), 23 courses, 236 yards, 3 TD.
– RB Tank Bigsby (Auburn), 26 courses, 192 yards, 0 TD.
– RB Tyler Nevens (San Jose State), 12 courses, 184 yards, 1 TD.
– RB Dominic Richardson (Oklahoma State), 23 courses, 169 yards, 3 TD.
– WR Dillon Stoner (Oklahoma State), 8 réceptions, 247 yards, 3 TD.
– WR Kadarius Toney (Florida), 9 réceptions, 182 yards, 1 TD.
– WR Jaelon Darden (North Texas), 8 réceptions, 173 yards, 4 TD.

Lire la suite

Saison Régulière

UCLA – USC (38-43) : Kedon Slovis renverse les Bruins

Pour la 3ème fois en 5 matchs cette saison, QB Kedon Slovis réussit un comeback dans le 4ème quart-temps permettrant aux Trojans de #15 USC de s’imposer 43-38 au Rose Bowl à leur rival UCLA.

Publié

le

Les Trojans étaient pourtant menés de 18 points dans le 3ème quart-temps et tout indiquait que les Bruins de UCLA (2-3) allaient réussir l’un des exploits de cette week 15… mais QB Kedon Slovis (30/47, 344 yards, 5 TD, 2 INT) entra alors en scène.

Comme souvent cette saison, le quarterback de #15 USC (5-0) ne semble jamais aussi bon que lorsqu’il doit jouer les sauveurs. Et c’est ce qu’il va encore faire dans cette 90ème édition de la « Battle for L.A. ».

Une passe de TD à destination de WR Drake London (5 réceptions, 97 yards, 2 TD) pour donner une avance 36-35 aux Trojans puis une merveilleuse passe en direction de WR Amon-Ra St.Brown (10 réceptions, 73 yards, 2 TD) qui donne la victoire aux Trojans à :16 de la fin du match. Signé Kedon Slovis.

UCLA peut avoir des regrets. Les Bruins ont été en contrôle pendant 45 minutes prenant une avance 14-0 sur une passe de TD de QB Dorian Thompson-Robinson (30/36, 364 yards, 4 TD, 2 INT) pour RB Demetric Felton (90 yards au sol, 5 réceptions, 47 yards, 2 TD), puis 28-10 en début de 2ème mi-temps lorsque RB Brittain Brown transperça le rideau défensif des Trojans pour un TD au sol de 15 yards.

La défense si solide des Bruins sembla alors baisser en intensité, et l’équipe de coach Chip Kelly commit deux erreurs fatales : un fumble sur un fake punt et une interception couteuse. La réponse de QB Kedon Slovis fût immédiate : deux passes de TD pour WR Tyler Vaughns (8 réceptions, 128 yards, 2 TD) et WR Amon-Ra St.Brown.

Cette victoire face à UCLA est la 3ème de la saison pour #15 USC au prix d’un comeback. Lors du match d’ouverture, les Trojans étaient menés de 13 points par les Sun Devils d’Arizona State avant d’inscrire 2 TD dans les 3 dernières minutes. USC s’est également imposé 34-30 face à Arizona sur un TD au sol à 25 secondes de la fin.

En raison de la défaite surprise de #21 Colorado face à Utah, les Trojans avaient déjà obtenu leur billet pour la finale de conférence Pac-12 qu’ils joueront contre Washington dans une semaine.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Florida – LSU (34-37) : les Tigers sortent les Gators de la course aux playoffs

Face à une équipe de LSU pourtant très diminuée, les Gators de #6 Florida se sont faits surprendre au Swamp ruinant ainsi toutes leurs chances de participation au College Football Playoff.

Publié

le

Crédit photo : John Raoux, AP

Privés de très nombreux joueurs (opt outs, blessures) et handicapés par l’annonce de l’absence de leur cornerback vedette CB Derek Stingley Jr juste avant le coup d’envoi, les Tigers de LSU (4-5) sont arrivés au Swamp sans grands espoirs : face à eux des Gators de Florida (8-2) toujours en course pour une place en College Football Playoff mais qui n’avaient pas imaginé vivre un tel cauchemar.

Pourtant, LSU alignait un true freshman au poste de quarterback, QB Max Johnson (21/36, 239 yards, 3 TD), qui était titularisé pour la première fois de sa carrière. Venus à Gainesville avec seulement 65 joueurs, les Tigers vont également perdre les services de DB Eli Ricks sur blessure et ceux de CB Cordale Flott pour un targeting.

Tous ces handicapes ne vont pas empêcher les champions nationaux de réussir leur meilleur match de la saison. Au grand malheur d’une équipe de #6 Florida qui voit des rêves de remporter le titre national partir en fumée.

Mais la douleur de cette défaite est d’autant plus amer pour les Gators qu’elle est survenue à cause d’une erreur complètement inexplicable d’un de leurs leaders.

Alors qu’ils venaient d’égaliser à 34-34 sur un FG de 31 yards de K Evan McPherson à 2:51 de la fin du match, les joueurs de coach Dan Mullen pensaient bien avoir stoppé l’attaque des Tigers sur un 3ème down… mais S Marco Wilson eut alors la bonne idée de s’emparer de l’une des chaussures de TE Kole Taylor qu’il jeta dans les airs !

La sanction fût immédiate : pénalité de 15 yards pour comportement anti-sportif… et le drive de LSU pouvait se poursuivre menant à un impressionnant FG de 57 yards de K Cade York qui donna l’avantage 37-34 aux Tigers à :26 du terme de cette rencontre.

#6 Florida eut bien une dernière opportunité d’égaliser mais la tentative de FG de 51 yards de K Evan PcPherson passa à côté des poteaux.

Malgré cette fin de match cruelle pour les fans des Gators, le sort de ce Rivalry Game annuel s’est peut-être joué auparavant. Face à la jeune attaque des Tigers, la défense floridienne a encore une fois souffert (418 yards accordés). Le true freshman QB Max Johnson, fils de l’ancien vainqueur du Super Bowl, Brad Johnson, termine avec aucun turnover et avec 3 passes de TD dont une de 34 yards à destination d’un autre freshman, WR Keyshon Boutte (5 réceptions, 108 yards, 1 TD), qui donna alors une avance 21-17 à LSU peu avant la mi-temps.

Si QB Kyle Trask (29/47, 474 yards, 2 TD, 2 INT) a encore une fois accumulé les yards et inscrit son 40ème TD à la passe (nouveau record de l’université Florida), il a aussi commis plusieurs erreurs qui ont donné le momentum aux Tigers et peut-être réduit ses chances de remporter le trophée Heisman. Deux interceptions coup sur coup dont un Pick Six de 68 yards réussi par CB Eli Ricks, puis un fumble ont clairement aidé LSU à prendre confiance en 1ère mi-temps.

Malgré cette défaite, les Gators restent en course pour le titre de champion de SEC. Ils affronteront le Crimson Tide de #1 Alabama, samedi 19 décembre. En ce qui concerne une participation aux playoffs, c’est à priori terminé.

LSU tentera de rendre un bilan à l’équilibre en s’imposant lors de son dernier match de la saison, face à Ole Miss.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Saison Régulière

Army – Navy (15-0) : les Cadets étouffent les Mids pour la 4ème fois en 5 ans

Au terme d’un match défensif joué dans un brouillard dense, les Black Knights de l’Army réussissent une première dans l’Histoire du College Football : battre la Navy dans son stade de West Point.

Publié

le

Crédit photo : Danny Wild, USA TODAY Sports

Pour la première fois depuis 1943, Army (8-2) et Navy (3-7) s’affrontaient au Michie Stadium de West Point et non à Philadelphie comme les deux équipes en ont pris l’habitude ces dernières années. Les restrictions imposés par l’État de Pennsylvanie en raison de la pandémie de coronavirus ont forcées l’organisation de cette 121ème édition de l’America’s Game sur campus, celui de l’Army en l’occurence.

Lors de leurs trois premiers déplacement au Michie Stadium (le dernier remontait à 1943), les Midshipmen s’étaient imposés. Ce succès 15-0 des Black Knights à domicile est donc une grande première dans la longue Histoire de cette rivalité centenaire.

Pendant 60 minutes et dans un brouillard intense, les deux équipes se sont rendues coup pour coup, les deux défenses prenant largement le pas sur les deux attaques « triple option ». C’est ainsi que le score était de 3-0 pour les Black Knights à l’issue de la première mi-temps.

Les Midshipmen ont bien cru pouvoir prendre le contrôle du match en début de 3ème quart-temps mais un défense héroïque des Black Knights sur leur ligne d’en-but força un turnover on downs qui s’avèrera décisif.

Le momentum bascula en faveur des Cadets de l’Army qui inscrirent alors le seul TD de ce match non sans avoir profité d’un fumble de RB CJ Williams au préalable. QB Tyhier Tyler (96 yards au sol, 1 TD) transperça le brouillard et le rideau défensif des Midshipmen pour porter le score à 10-0.

La Navy se devait alors de surprendre son adversaire. C’est ce que les Midshipmen vont tenter de faire sur une double course renversée qui se terminera finalement par… un safety lorsque DB Daryan McDonald plaqua WR Mark Walker dans l’en-but de la Navy. Game over.

Les Midshipmen ne s’en remettront pas et resteront ainsi bloqués à zéro point, une première face à l’Army depuis 1969.

Avec ce nouveau revers, la Navy conclut son année 2020 par 5 défaites consécutives. Bien qu’éligibles pour un bowl, les Midshipmen ne devraient plus rejoués cette saison. De leur côté, les Black Knights affronteront Air Force, samedi prochain, avec pour objectif de mettre la main sur le Commander-in-Chief’s Trophy.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Articles les plus lus