Suivez-nous

Recrutement

National Signing Day 2021 : Nick Saban rafle la mise, Michigan surprend

Dans la continuité d’un Early Signing Day mémorable, le Crimson Tide a signé la meilleure classe de recrutement de tous les temps. Heureusement, il en restait quand même un peu pour les autres…

Publié

le

Ça y est, c’est fait, la très grande majorité des prospects de cette cuvée 2021 ont signé leur lettre d’intention après un recrutement chamboulé par la pandémie.

Seul DE JT Tuimoloau (#2 SDE, #3 National), classé numéro 3 du pays, se réserve le droit d’attendre encore un peu pour annoncer sa décision, au moins jusqu’à avril. Courtisé par Oregon et USC, il semble pour l’instant se diriger vers Ohio State selon les experts. Il devrait donc rejoindre un de ces trois programmes du top 10 national au niveau du recrutement mais il faudra prendre son mal en patience avant de connaître le fin mot de l’histoire.

Sweet Home Alabama

Quand on maîtrise le recrutement comme Nick Saban, on se permet des fantaisies. Comme d’aller chercher près de la moitié de ses recrues sur des territoires lourdement occupés par des programmes majeurs tels que le Texas ou la Floride.

Nouvelle promenade de santé donc pour le Tide qui a signé sept prospects cinq étoiles, soit 21% du total de joueurs d’élite disponibles cette année. Suffisant pour battre la meilleure classe de tous les temps, Florida en 2010, d’après les calcules de 247Sports.

Avec la signature de RB Camar Wheaton (#2 RB, #33 National) et quinze autres prospects du top 100 national, dont S Terrion Arnold (#3 S, #50 National) qui s’est engagé en fin de National Signing Day, le Tide s’assure un vivier de choix pour l’avenir.

L’ancien assistant de Nick Saban Charles Huff, nouvel entraîneur de Marshall, a d’ailleurs été désigné National Recruiter of the Year par 247Sports pour son influence sur le recrutement du Tide.

Michigan retourne la tête des prospects

Confirmé à la tête du programme des Wolverines, Jim Harbaugh a bouclé sa classe de recrutement dans le Top 10 national au finish grâce à deux retournements de situation.

DT Rayshaun Benny (#16 DT, #195 National), auparavant promis au rival Michigan State, et DT Ikechukwu Iwunnah (#63 DT, #1 143 National), commit de Colorado, ont donc permis à Michigan de consolider leur recrutement et d’accrocher la dixième place du cycle de recrutement 2021.

Avec DT George Rooks (#19 DT, #260 National) déjà signé, c’est un joli coup de Jim Harbaugh pour renforcer sa ligne défensive, même si le coach ne peut plus passer des soirées pyjama avec ses recrues depuis la covid…

Les meilleurs programmes par position

247Sports a déterminé quels programmes ont effectué le meilleur recrutement à chaque position sur le terrain.

Pour les quarterbacks, USC s’impose logiquement après avoir signé deux top prospects au poste : QB Jaxson Dart (#7 QB, #68 National) et QB Miller Moss (#8 QB, #75 National).

Ohio State s’impose pour les running backs, avec le prospect cinq étoiles RB TreVeyon Henderson (#1 RB, #22 National) et le quatre étoiles RB Evan Pryor (#2 RB, #82 National).

Logiquement, Alabama domine les autres programmes sur le recrutement de receveurs et de linemen offensifs, avec le prospect cinq étoiles WR Jacorey Brooks (#2 WR, #26 National) et trois receveurs quatre étoiles, ainsi que les deux meilleures prospects du pays sur l’OL, OT JC Latham (OT #1 OT, #2 National) et OT Tommy Brockermeyer (#2 OT, #5 National).

On retrouve le Tide du côté défensif avec la meilleure classe de pass rushers et de defensive backs. DE Dallas Turner (WDE #1, Nat #8) et LB Keanu Koht (OLB #3, Nat #58) rejoignent ainsi la meilleure classe de tous les temps, de même que S Terrion Arnold, CB Ga’Quincy McKinstry (CB #1, Nat #17), S Kaine Williams (S #11, Nat #175) ou encore CB Devonta Smith (CB #20, Nat #255).

Jimbo Fisher et Texas A&M signent le meilleur groupe de defensive linemen avec DT Shemar Turner (DT #3, Nat #21), DE Tunmise Adeleye (SDE #5, Nat #38), DL Marcus Burris (DT #10, Nat #132), DT Albert Regis (DT #28, Nat #464), DL Elijah Jeudy (WDE #13, Nat #203), sans compter le pass rusher DE Jahzion Harris (WDE #14, Nat #206).

Enfin, Georgia s’est adjugé la meilleure classe au niveau des linebackers, avec deux prospects cinq étoiles, LB Xavian Sorey (OLB #1, Nat #25) et LB Smael Mondon (OLB #3, Nat #34).

Un français en Amérique

Il y aura un Français de plus cette année en NCAA puisque WR Seydou Traore (WR #153) s’est engagé avec Arkansas State où l’ancien coach de Tennessee Butch Jones officie désormais après sa pige au côté de Nick Saban.

Même si les Américains préfèrent dire « Européen », Traore est né en France et s’est converti du soccer au football au sein de la NFL Academy de Londres. Il pourrait être utilisé comme tight end dans une attaque moderne et s’imposer comme mismatch threat avec ses qualités athlétiques et son gabarit.

Seydou Traore est la seconde meilleure recrue de la classe de recrutement d’Arkansas State cette année.

James Franklin et Penn State s’appuient sur le portail des transferts

La signature de DE Davon Townley (SDE #19, Nat #323) a sauvé la dernière journée de recrutement du côté de Penn State alors que des comptes sont déjà demandés à James Franklin vis-à-vis d’un recrutement frileux.

« Évidemment, le portail des transferts a modifié le college football, il y a des avantages et des inconvénients. Nous l’utilisons si nous avons un besoin immédiat ou si on perd un joueur pour la NFL et que nous ne l’avions pas prévu, ou encore si un joueur s’inscrit justement sur le portail des transferts. » – James Franklin, head coach de Penn State.

Avec cinq joueurs transférés parmi les nouveaux arrivants chez les Nittany Lions, James Franklin s’est effectivement bien appuyé sur le portail des transferts cette année, comme beaucoup de programmes majeurs, avec RB John Lovett (Baylor) et CB John Dixon (South Carolina) au casting. Institué en octobre 2018, le portail des transferts a été très utilisé cette année.

Les gagnants

Les habitués des playoffs

Une tendance se dessine depuis l’introduction du College Football Playoff, avec les mêmes programmes régulièrement en haut de l’affiche quand il s’agit de recrutement et de qualification en playoffs. Clemson, Alabama, Ohio State ou Georgia restent sur la même lancée, vers une domination quasi sans partage des top prospects et des finales nationales.

Cette année, on retrouve donc ces quatre programmes dans le top 5 national au terme du National Signing Day.

USC

Les Trojans voulaient « reprendre l’Ouest » et ça s’est plutôt pas mal terminé, avec la signature de LB Raesjon Davis (OLB #4, Nat #48), engagé verbalement avec LSU jusqu’à décembre dernier. De quoi faire grimper les Trojans à la 8e place nationale après la signature récente du prospect number one DE Korey Foreman (SDE #1, Nat #1).

Habitués à chasser en Californie pour leur recrutement, les Trojans se sont fait dépouiller ces dernières années et Clay Helton avait émis l’objectif de garder à domicile les top prospects californiens. Mission accomplie, même si les Trojans ont laissé filer leur ex-commit OL Saia Mapakaitolo (OT #44, Nat #530) vers Minnesota et le Texan OT Austin Uke (OT #40, Nat #485) vers Stanford.

L’État du Mississippi

Même si la lutte féroce entre Mississippi State et Ole Miss pour la signature de DE Ty Cooper (WDE #63, Nat #1 147) a tourné à l’avantage des premiers, les Rebels ont tout de même sécurisé DT Tywone Malone (DT #6, Nat #62) en fin de Signing Day face à la rude concurrence de Texas A&M.

Ça aurait pu être mieux pour les deux programmes mais ça aurait pu être bien pire aussi étant donné le plébiscite d’Alabama, Georgia ou LSU dans la SEC. Mississippi State termine à la 25e place nationale tandis que Mississippi est 18e derrière Tennessee et Texas.

Jimbo

Texas A&M a sécurisé sa place dans le top 10 national avec la signature de RB LJ Johnson (RB #4, Nat #45). Le prospect quatre étoiles rejoint donc l’exceptionnel groupe de defensive linemen déjà signés par Jimbo Fisher avec en tête l’objectif de rattraper les concurrents des Aggies dans la conférence SEC.

Les petites facs

Pas mal de victoires pour les programmes mineurs du College Football lors de ce National Signing Day 2021, avec par exemple la signature du prospect trois étoiles OL Josh Simmons (OG #19, Nat #349) pour San Diego State ou encore celle de QB Clay Millen (QB #20, Nat #491) à Nevada après son désengagement d’Arizona suite au renvoi de Kevin Sumlin.

Idaho State a conclu l’affaire avec S Calvin Pitcher tandis que FIU a récupéré DL Savion Collins (DT #35, Nat #591), un ancien commit de Miami (FL) qui a refusé l’opportunité d’être walk-on à Florida.

Les perdants

LSU

Bon, tout est relatif. LSU termine quand même à la quatrième place nationale en terme de recrutement mais a quand même manqué pas mal de cibles. Outre LB Raesjon Davis qui est donc resté sur sa décision de ne pas jouer pour les Tigers, CB Dontae Balfour (CB #33, Nat #450) a choisi North Carolina après une visite virtuelle de la fac de Michael Jordan alors qu’il avait visité physiquement le campus de Baton Rouge. En espérant que la tendance s’inverse pour des Tigers qui ont souffert après leur titre national en 2020.

Colorado

Dure journée pour les Buffaloes qui n’ont signé personne et qui ont même vu deux commits changer d’avis au dernier moment.

DL Ikechukwu Iwunnah (DT #63, Nat #1 143) a préféré Michigan et LB TJ Patu (OLB #49, Nat #836) s’est désengagé en attendant de trouver un autre point de chute.

Sans oublier DT Victory Vaka (DT #32, Nat #489), engagé verbalement avec Colorado jusqu’au mois dernier, et qui n’a toujours pas choisi sa destination finale. A priori, ce sera Texas A&M ou Vanderbilt pour ce dernier et les Buffaloes ne sont donc plus dans la course.

Membre de l'équipe de The Blue Pennant depuis septembre 2013, Loïc s'est trimballé à travers les États-Unis en 2017 pour mieux comprendre le pas-si-petit monde du college football. Seulement deux contraventions pour excès de vitesse sur 20 000 km. Intime de Mark Sanchez, Sam Darnold et des cheerleaders de Wisconsin, promo '76. Label qualité TBP et Sécurité routière.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recrutement

Early Signing Period 2022 : Nick Saban et Alabama reprennent le pouvoir, Oregon fait le show

Le Crimson Tide d’Alabama reprend le pouvoir en assemblant la meilleure promotion d’un recrutement 2023 marqué par un Early Signing Day de folie des Ducks d’Oregon.

Publié

le

Crédit photo : Oregon Athletic

La période de signature anticipée ouvrait ses portes mercredi 21 décembre lors d’un Early Signing Day qui a de nouveau réaffirmé que les riches s’enrichissent toujours un peu plus, Alabama en tête.

Les différentes équipes FBS doivent désormais naviguer entre le portail des transferts et le cycle de recrutement des lycées afin de renforcer leur futur alignement à une période où les contrats NIL ont totalement changé le paysage d’un processus qui ressemble de plus en plus à une jungle.

S’il n’y a pas eu de drama « à la Travis Hunter » dans le Top 10 des meilleurs prospects, cet Early Signing Period n’a pas été avare en surprises et événements inattendus. Pourtant, Alabama et Georgia restent les deux principales places fortes en terme de recrutement tandis qu’Oregon a frappé les esprits grâce à plusieurs « flips » de dernière minute dont le mécène Phil Knight n’est probablement pas étranger.

Voici un bilan de la période de signature du recrutement 2023 :

Alabama retrouve sa couronne

C’est quasiment impossible de battre Nick Saban deux années de suite. L’an passé, les Aggies de Texas A&M ont assemblé la meilleure classe de recrues de l’Histoire. Le coach du Crimson Tide en a pris note. La réplique a été immédiate. Et massive.

En tête du classement à l’aube de cette période de signature anticipée, Alabama a confirmé son statut de #1 du pays concluant le Early Signing Day avec la meilleure promotion de recrues. Le prospect 5-étoiles OT Kadyn Proctor (#2 OT, #12 National) avait fait un « flip », dès mardi soir, et il a confirmé son désengagement d’Iowa en signant sa lettre d’intention à Alabama dès les premières heures de la matinée de mercredi.

Quelques heures plus tard, les deux prospects 5-étoiles du lycée de Carver (Montgomery, Alabama), DL James Smith (#2 DL, #18 National) et OLB Qua Russaw (#3 Edge, #22 National), ont signé au Crimson Tide.

Le lendemain, le cornerback de l’IMG Academy, CB Desmond Ricks (#2 CB, #23 National), a rejoint son frère Eli et portent ainsi à sept le nombre de prospects 5-étoiles signés par le Crimson Tide puisque S Caleb Downs (#1 S, #6 National) et RB Justice Haynes (#3 RB, #25 National) ont également signé leur lettre d’intention tandis que OLB Keon Keeley (#1 Edge, #10 National) a fait faux-bond à Notre Dame avant de s’engager officiellement à Alabama.

Au total, le Crimson Tide a recruté 7 des 25 meilleurs prospects de ce cycle de recrutement 2023. 15 joueurs du Top 100 ont rejoint le Crimson Tide qui a également mis la main sur le meilleur joueur venu du Junior College, WR Malik Benson. Indécent.

Le double flip de S Peyton Bowen

Il était engagé envers les Fighting Irish de Notre Dame depuis le 1er janvier 2022. Toutefois, les derniers jours avaient laissé penser que le prospect 5-étoiles S Peyton Bowen (#2 S, #14 National) étaient sur le point de renoncer à cet engagement envers le programme de South Bend pour signer à Oklahoma.

Lors d’un Early Signing Day mouvementé, il va prendre tout le monde par surprise en annonçant son commit à… Oregon ! Les observateurs les plus avertis ont rapidement parlé de décision prise sur un coup de tête.

Et moins de 24 heures plus tard, le prodige texan a fait marche-arrière en annonçant son intention de signer sa lettre d’intention à… Oklahoma.

Dans une déclaration candide sur Twitter, S Peyton Bowen a fait part de ses regrets et présenté ses excuses envers Notre Dame et Oregon. Le processus du recrutement peut être un véritable ascenseur émotionnel. On en a encore eu la preuve.

S Peyton Bowen va donc rejoindre son coéquipier dy lycée John Guyer de Denton (Texas), le prospect 5-étoiles QB Jackson Arnold (#4 QB, #7 National).

La folle journée des Ducks d’Oregon

Les fans des Ducks ont déjà oublié l’affront du « flip » du prospect 5-étoiles QB Dante Moore (#5 QB, #11 National) qui a préféré rejoindre UCLA que le campus d’Eugene (Oregon). Il faut dire que la journée a été particulièrement fructueuse pour HC Dan Lanning.

Oregon s’est d’abord assuré la signature de QB Austin Novosad (#10 QB, #119 National), qui était pourtant engagé de longue date envers Baylor. Puis, le prospect 5-étoiles OLB Matayo Uiagalelei (#5 Edge, #31 National) et les 4-étoiles CB Daylen Austin (#12 CB, #109 National) et RB Jayden Limar (#17 RB, #276 National) ont signé leur lettre d’intention à Oregon. Ces derniers étaient pourtant promis à LSU et à Notre Dame, respectivement.

Et comme le prospect 5-étoiles WR Jurrion Dickey (#2 WR, #15 National) a confirmé son engagement, les Ducks étaient classés dans le Top 5 national jusqu’à ce que le 5-étoiles S Peyton Bowen (#2 S, #14 National) renonce à signer à Oregon (voir plus haut). Le programme de Eugene conclut finalement cette période de signature anticipée à la 11ème place nationale.

Georgia et Texas sur le podium

HC Kirby Smart et les Bulldogs continuent sur leur lancée des dernières saisons. Georgia est classé #2 pays avec un total de 27 commits dont deux 5-étoiles et vingt-et-un 4-étoiles. Aussi incroyable que cela puisse paraître, les Bulldogs avaient pour objectif de renforcer… leur ligne défensive et particulièrement le pass rush. Opération réussie. Le prospect 5-étoiles OLB Damon Wilson (#2 Edge, #13 National) et le prospect 4-étoiles d’origine togolaise OLB Samuel M’Pemba (#6 Edge, #36 National) ont signé leur lettre d’intention dès les premières heures du Early Signing Day, suivis quelques heures plus tard de DE Gabriel Harris (#15 Edge, #88 National). Le prospect 5-étoiles CB AJ Harris (#3 CB, #32 National) et S Joenel Aguero (#4 S, #46 National) ont confirmé leur commit tandis que le floridien DL Jordan Hall (@9 DL, #73 National) ajoute encore un peu plus de profondeur sur la ligne défensive.

De leur côté, les Longhorns de Texas ont sécurisé la signature de QB Arch Manning (#1 QB, #1 National), le prospect #1 de ce cycle de recrutement 2023. Rien que pour ça, ce Early Signing Day est une réussite pour HC Steve Sarkisian.

Mais les texans ont réussi un coup de maître en obtenant la signature de OLB Tausili Akana (#16 Edge, #102 National) au nez et à la barbe des Sooners d’Oklahoma. Et comme les Longhorns ont également signé le meilleur linebacker, LB Anthony Hill (#1 LB, #19 National), et le meilleur running back de ce cycle 2023, RB Cedric Baxter Jr (#1 RB, #21 National), en plus du 5-étoiles WR Johntay Cook II (#6 WR, #35 National), ils se retrouvent ainsi à la 3ème place !

La mauvaise journée de Notre Dame

Les Fighting Irish ont débuté la journée du mercredi 21 décembre à la 4ème place du recrutement 2023. Quelques heures plus tard, ils avaient reculé de 4 positions.

Notre Dame a d’abord perdu l’engagement du prospect 5-étoiles S Peyton Bowen (voir plus haut) avant que les Ducks d’Oregon récupèrent un autre joueur promis aux Fighting Irish, RB Jayden Limar (#17 RB, #276 National). En aout dernier, HC Marcus Freeman avait déjà dû accepter le désengagement du prodige DE Keon Keeley (#1 Edge, #10 National), qui a finalement signé à Alabama, et celui de RB Dylan Edwards (#11 RB, #186 National), qui a rejoint HC Deion Sanders à Colorado.

Au final, les Fighting Irish terminent quand même dans le Top 10 grâce à la signature de 12 prospects du Top 200 national dont les 4-étoiles OT Charles Jagusah (#6 OT, #49 National), RB Jeremiyah Love (#5 RB, #68 National) et LB Drayk Bowen (#8 LB, #96 National). Mais les espoirs secrets du programme de South Bend étaient de terminer dans le Top 5 national.

Les gagnants

Oklahoma

Le meilleur quarterback dual-threat de ce cycle de recrutement, QB Jackson Arnold (#4 QB, #7 National), a confirmé son engagement du mois de janvier 2022 en signant sa lettre d’intention. Sa signature est une victoire en elle-même pour un coaching staff qui a également réussi l’un des beaux coups de la 2ème journée de cette période de signature anticipée en convaincant le prospect 5-étoiles S Peyton Bowen (#2 S, #14 National) de rejoindre son coéquipier du lycée John Guyer de Denton (Texas), QB Jackson Arnold.

Très actif sur le portail des transferts, HC Brent Venables a également obtenu les signatures du prospect 5-étoiles OLB Adepoju Adebawore (#4 Edge, #25 National) et des prospects 4-étoiles du Top 100 : WR Jaquaize Pettaway (#11 WR, #66 National), OT Cayden Green (#9 OT, #80. National), S Makari Vickers (#6 S, #89 National), ATH Jacobe Johnson (#4 ATH, #91 National) et LB Samuel Omosigho (#7 LB, #93 National).

Les Sooners sortent d’une saison décevante (6-6) mais l’avenir pourrait rapidement s’éclaircir du côté de Norman (Oklahoma).

Auburn

Sur le papier, la classe de recrues 2023 des Tigers n’est pas renversante mais l’arrivée de HC Hugh Freeze a changé la dynamique d’un programme qui était dans la tourmente depuis deux ans. L’ancien head coach de Liberty et d’Ole Miss a réussi à « voler » CB Kayin Lee (#25 CB, #209 National) à Ohio State, puis DL Keldric Faulk (#10 DL, #81 National) a fait faux-bond à Florida State pour devenir la meilleure recrue d’Auburn de ce cycle 2023.

Au final, les Tigers ont progressé de 40 positions et terminent dans le Top 20 national (19ème).

Florida State

Certes, la volte-face de DL Keldric Faulk (voir plus haut) a fait mal mais les Seminoles ont sécurisé la signature du 3ème meilleur receveur de ce cycle de recrutement, WR Hykeem Williams (#3 WR, #27 National), et ils ont réussi à convaincre S Conrad Hussey (#19 S, #253 National) de rester en Floride alors que Penn State faisait le forcing.

HC Mike Norvell a également pu compter sur les signatures de OT Lucas Simmons (#10 OT, #121 National) et LB Blake Nicholson (#15 LB, #175 National), deux joueurs au fort potentiel.

Les perdants

Ohio State

Pour la grande majorité des programmes FBS, la classe de recrues 2023 des Buckeyes serait totalement inespérée. Ohio State est actuellement 6ème au niveau national avec la signature de 18 prospects 4-étoiles… mais un seul 5-étoiles. Et c’est bien le problème !

HC Ryan Day était convaincu de pouvoir recruter au moins l’un des deux defensive ends, OLB Matayo Uiagalelei (#5 Edge, #31 National) et OLB Damon Wilson (#2 Edge, #13 National). Ils ont finalement signé à Oregon et Georgia, respectivement. Le « flip » de CB Kayin Lee (#25 CB, #209 National) à Auburn a également rappelé le mauvais souvenir des volte-faces de CB Clark Phillips III (à Utah) et S Jordan Battle (à Alabama) ces dernières années. Et on n’oublie pas que le meilleur quarterback du cycle 2024, QB Dylan Raiola, s’est désengagé il y a quelques semaines.

Toutefois, Ohio State peut toujours compter sur le magicien Brian Hartline (coach des receveurs) dont le travail a permis les signatures de WR Brandon Inniss (#4 WR, #29 National), WR Noah Rogers (#9 WR, #45 National) et WR Carnell Tate (#10 WR, #61 National). C’est à dire 3 des 10 meilleurs receveurs de ce cycle de recutement 2023.

USC

Oui, les Trojans de USC ont obtenu la confirmation de l’engagement de leurs trois prospects 5-étoiles mais la hype semble s’être estompée sur le campus de Los Angeles.

Pas de drama donc pour QB Malachi Nelson (#2 QB, #3 National), WR Zachariah Branch (#1 WR, #5 National) et WR Makai Lemon (#5 WR, #34 National). Ces trois-là pourraient former le coeur de l’attaque aérienne des Trojans dans les 2-3 prochaines années.

Toutefois, HC Lincoln Riley a laissé filer OLB Matayo Uiagalelei (#5 Edge, #31 National) dont les Trojans avaient fait une priorité pour prendre la succession du Pac-12 Defensive Player of the Year, Tuli Tuipulotu. Et cette classe de recrues manque un peu de densité (seulement 19 signatures) et de talent (seulement 6 prospects du Top 200).

Baylor

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Les Bears pensaient avoir leur quarterback du futur en QB Austin Novosad (#10 QB, #119 National). Cela faisait un an qu’il s’était engagé envers le programme de Waco (Texas)… avant de faire faux-bond à HC Dave Aranda dès les premières minutes de la première journée de la période de signature anticipée. Trahison pour la fanbase des Bears.

Le français Aymeric Koumba signe à Michigan

Après Martin Klein (Allemagne), David Ojabo (Écosse) et Julius Welchof (Allemagne), HC Jim Harbaugh continue de recruter en Europe ! Élément essentiel du titre de champion de France de Division 2 des Pionniers de Touraine, le français DE Aymeric Koumba (#80 Edge, #822 National) a été le premier prospect à signer sa lettre d’intention à Michigan lors de ce cycle 2023.

Repéré par le coach de ligne offensive des Wolverines, Mark Elston, lors d’un camp de détection en Géorgie au mois de juin 2022 et régulièrement comparé au nigérian David Ojabo, DE Aymeric Koumba a préféré Michigan à Colorado, Ole Miss, UConn ou Vanderbilt.

DE Aymeric Koumba fait parti du programme PPI Recruits de Brandon Collier, qui aide certains des meilleurs joueurs européens à se faire connaitre par les recruteurs universitaires américains.

Top 5 des prospects non-signés

CB Cormani McClain (#1 CB, #2 National)

Le meilleur cornerback de ce recrutement 2023 est toujours disponible ! Promis à Miami depuis des semaines, CB Cormani McClain, serait dans le viseur d’un certain… HC Deion Sanders qui le verrait bien former une fabuleuse paire avec CB Travis Hunter, le prospect #1 du recrutement 2020, récemment arrivé à Colorado en provenance de Jackson State (FCS).

Source : 247sports

ATH Nickoles Harbor (#1 ATH, #16 National)

Originaire de Washington DC, ATH Nickoles Harbor est la cible #1 de head coach des Terrapins de Maryland, Mike Locksley, qui ne peut imaginer voir partir (encore une fois) l’un des prodoges locaux. Athlète exceptionnel qui compétitionne également en athlétisme, ATH Nickoles Harbor est également convoité par Michigan et South Carolina.

Source : 247sports

TE Duce Robinson (#1 TE, #17 National)

Le meilleur tight end du pays avait déjà indiqué qu’il ne signerait pas lors de la période anticipée de signature donc pas de surprise de voir toujours sans engagement. Originaire de l’Arizona, TE Duce Robinson est convoité par USC et Georgia qui seraient au coude à coude.

CB Roderick Pleasant (#9 CB, #86 National)

Le prospect 4-étoiles CB Roderick Pleasant est l’un des athlètes les plus prometteurs du pays. Il devrait d’ailleurs faire partie de l’équipe d’athlétisme de sa future université avec un temps de 10:14 sur 100m. Son processus de recrutement est en cours. Oregon, UCLA et USC semblent tenir la corde mais tout pourrait changer dans les prochaines semaines.

Source : 247Sports

TE Walker Lyons (#5 TE, #114 National)

Engagé envers Stanford depuis juin dernier, il a fait marche-arrière depuis la démission de HC David Shaw. Utah, USC et Georgia l’ont déjà accueilli sur leur campus. Fervent mormon, il partira en mission religieuse en Norvège avant de revenir en Amérique du Nord en automne 2024.

Source : 247Sports

Top 10 par programmes

Le classements des 10 meilleurs programmes lors du cycle de recrutement 2023 :

Source : 247sports

Top 10 des prospects

Le classements des 10 meilleurs prospects lors du cycle de recrutement 2023 :

Source : 247Sports
Lire la suite

Recrutement

S Peyton Bowen signe finalement à… Oklahoma

Ancien commit de Notre Dame, le prospect 5-étoiles S Peyton Bowen a connu une Early Signing Period mouvementée en faisant un « double flip » pour finalement signer à Oklahoma.

Publié

le

Crédit photo : Oklahoma Athletics

Il était engagé envers les Fighting Irish de Notre Dame depuis le 1er janvier 2022. Toutefois, les derniers jours avaient laissé penser que le prospect 5-étoiles S Peyton Bowen (#2 S, #14 National) étaient sur le point de renoncer à cet engagement envers le programme de South Bend pour signer à Oklahoma.

Lors d’un Early Signing Day mouvementé, il va prendre tout le monde par surprise en annonçant son commit à… Oregon ! Les observateurs les plus avertis ont rapidement parlé de décision prise sur un coup de tête.

Et moins de 24 heures plus tard, le prodige texan a fait marche-arrière en annonçant son intention de signer sa lettre d’intention à… Oklahoma.

Dans une déclaration candide sur Twitter, S Peyton Bowen a fait part de ses regrets et présenté ses excuses envers Notre Dame et Oregon. Le processus du recrutement peut être un véritable ascenseur émotionnel. On en a encore eu la preuve.

S Peyton Bowen va donc rejoindre son coéquipier dy lycée John Guyer de Denton (Texas), le prospect 5-étoiles QB Jackson Arnold (#4 QB, #7 National).

Lire la suite

Recrutement

Le français Aymeric Koumba signe à Michigan

Le prospect 3-étoiles des Pionniers de Touraine, DE Aymeric Koumba, rejoint la cohorte des français en NCAA qui ne cesse de s’agrandir d’année en année.

Publié

le

Après Martin Klein (Allemagne), David Ojabo (Écosse) et Julius Welchof (Allemagne), HC Jim Harbaugh continue de recruter en Europe !

Élément essentiel du titre de champion de France de Division 2 des Pionniers de Touraine, le prospect 3-étoiles français DE Aymeric Koumba (#80 Edge, #822 National) a été le premier prospect à signer sa lettre d’intention à Michigan lors de ce cycle 2023.

Repéré par le coach de ligne offensive des Wolverines, Mark Elston, lors d’un camp de détection en Géorgie au mois de juin 2022 et régulièrement comparé au nigérian David Ojabo, DE Aymeric Koumba a préféré Michigan à Colorado, Ole Miss, UConn ou Vanderbilt.

DE Aymeric Koumba fait parti du programme PPI Recruits de Brandon Collier, qui aide certains des meilleurs joueurs européens à se faire connaitre par les recruteurs universitaires américains.

Lire la suite

Recrutement

Les gagnants et perdants du portail des transferts

Alors que plus de 300 joueurs se sont inscrits sur le portail des transferts depuis janvier dernier, quels sont les gagnants et les perdants de ce que l’on peut désormais appeler la « Free Agency » ?

Publié

le

Crédit photo : USC Athletics

En créant le « Transfer Portal » en octobre 2018, la NCAA voulait imposer une réglementation commune à travers la Division I-A (FBS) concernant le processus de transfert d’étudiants-athlètes entre universités. Trois ans plus tard, en autorisant un transfert unique sans perte d’éligibilité pendant un an, l’autorité des sports américains universitaires a provoqué ce qu’elle avait pourtant toujours dénoncé : une véritable « Free Agency » au niveau NCAA.

Alors que plus de 300 joueurs se sont inscrits sur le portail des transferts depuis le 1er janvier 2022, quels sont les programmes qui s’en sont le mieux sortis et à l’inverse ceux qui ont perdu le plus de plumes en cours de route ?

On fait le point avec les gagnants et les perdants du portail des transferts lors de cette intersaison 2022.

Gagnants

Voici les cinq programmes dont l’effectif a le plus bénéficié via le portail des transferts lors de cette intersaison 2022 :

Alabama

Aucun autre prétendant au titre national n’a fait mieux sur le portail des transferts que le Crimson Tide. Le programme de Tuscaloosa n’a pas forcément brillé par la quantité mais plutôt par la qualité.

Alabama avait besoin d’un cornerback d’expérience. Quoi de mieux que l’ancien prospect 5-étoiles CB Eli Ricks, volé chez le rival LSU ? Le Crimson Tide a également ajouté à son effectif déjà bien garni le meilleur running back disponible, RB Jahmyr Gibbs (ex-Georgia Tech). Coach Nick Saban voulait renforcer la profondeur de son groupe de receveurs. C’est fait avec l’arrivée de deux anciens prospects 4-étoiles, WR Jermaine Burton (champion national 2021 avec Georgia) et WR Tyler Harrell (ex-Louisville).

Le Crimson Tide a aussi mis la main sur le 3ème meilleur joueur de ligne offensive disponible, OT Tyler Steen (Vanderbilt).

Vous avez compris. Alabama avait identifié certains trous à boucher. Nick Saban a rempli sa mission avec les meilleurs joueurs disponibles sur le marché. Point.

Michigan State

L’attaque des Spartans a perdu un gros morceau avec le départ vers la NFL de Kenneth Walker (Seattle Seahawks). C’est pourquoi l’arrivée du duo de running backs Jalen Berger / Jarek Broussard en provenance respectivement de Wisconsin et Colorado fera le plus grand bien à un groupe en mal d’expérience.

De l’autre côté du ballon, l’ancien titulaire de Mississippi State LB Aaron Brule et la vedette défensive de UNLV, LB Jacoby Windmon, font également leur arrivée à East Lansing (Michigan).

Ole Miss

Les Rebels avaient de nombreuses carences à combler après la perte de 11 titulaires du dernier Sugar Bowl. Et Lane Kiffin a effectué un travail fabuleux pour tenter de maintenir Ole Miss parmi les prétendants dans la SEC West.

Premier défi : trouver un successeur à QB Matt Corral, parti pour la NFL. Le coach des Rebels a réussi à attirer le californien QB Jaxson Dart, titulaire à USC en 2021. Puis, l’ancien prospect 5-étoiles, RB Zach Evans (ex-TCU), a fait une arrivée remarquée à Oxford (Mississippi) sans oublier OT Mason Brooks (ex-Western Kentucky).

En défense, Ole Miss a également attiré plusieurs anciens prospects 4-étoiles : DT JJ Pegues (ex-Auburn), DE Jared Ivey (ex-Georgia Tech), LB Troy Brown (ex-Central Michigan) et S Ladarius Tennison (Auburn).

Ole Miss ne parvient pas à rivaliser avec les Alabama, LSU et Texas A&M sur le plan du recrutement des lycéens mais les Rebels maitrisent comme personne l’art de se renforcer via le portail des transferts.

Texas

L’intersaison aurait été parfaite pour les Longhorns si le pass rusher DE Ochaun Mathis avait préféré le Texas au Nebraska. Toutefois, l’effectif de coach Steve Sarkisian s’est largement amélioré grâce à des renforts de poids via le portail des transferts.

Évidemment, le premier nom auquel on pense : QB Quinn Ewers, le prospect #1 du recrutement 2021, qui arrive d’Ohio State. Pour certains, il est celui que la Longhorn Nation recherche depuis le départ de Colt McCoy, il y a plus d’une décennie. Et QB Quinn Ewers aura des armes offensives autour de lui grâce à l’arrivée d’un trio d’anciens prospects 4-étoiles. WR Agiye Hall et TE Jahleel Billingsley débarquent d’Alabama tandis que WR Isaiah Neyor a réussi 12 TDs sur réception avec Wyoming la saison dernière.

Défensivement, les Longhorns pourront également compter sur l’ancien Buckeye d’Ohio State, CB Ryan Watts, afin d’aider un secteur défensif en décomposition avancée à partir d’octobre 2021. Mais le plus important est peut-être que Texas n’a perdu aucun des éléments-clés d’une équipe qui aura besoin de ses cadres en 2022.

USC

Peu de coachs ont autant bénéficié de joueurs transférés que Lincoln Riley. Baker Mayfield, Kyler Murray et Jalen Hurts sont tous arrivés à Oklahoma via un transfert. Et l’ancien coach des Sooners, récemment arrivé à USC, ne n’a pas caché qu’il comptait renforcer ses Trojans via le portail au cours de cette intersaison 2022. Opération réussie !

Pas moins de 16 joueurs ont fait leur arrivée à Los Angeles depuis le mois de janvier dernier. L’ancien prospect 5-étoiles QB Caleb Williams a poussé QB Spencer Rattler vers la sortie avant de suivre son ancien coach sur la West Coast. Il ne vient pas seul puisque WR « Super » Mario Williams et CB Latrell McCutchin ont pris le même chemin. QB Caleb Williams pourra compter sur une autre cible de choix : ni plus ni moins que le dernier vainqueur du trophée Biletnikoff, WR Jordan Addison (ex-Pittsburgh) !

USC a également recruté RB Travis Dye (1271 yards au sol et 16 TDs à Oregon en 2021), WR Brenden Rice (Colorado) et le Freshman All-American DE Eric Gentry (Arizona State). Étourdissant.

Perdants

Voici les cinq programmes dont l’effectif a le plus souffert via le portail des transferts lors de cette intersaison 2022 :

Arizona State

La débandade. Pas d’autres mots pour qualifier cette intersaison du côté de Tempe (Arizona). Arizona State a perdu son QB titulaire (Jayden Daniels, parti à LSU), son 2ème meilleur RB (DeaMonte Trayanum, parti à Ohio State), trois de ses cinq meilleurs receveurs (Johnny Wilson à Florida State, Ricky Pearsall à Florida et LV Bunkley-Shelton à Oklahoma), son DT vedette (Jermayne Lole à Louisville) et le Freshman All-American DE Eric Gentry (USC).

Si on y ajoute les anciens prospects 4-étoiles OT Ezra Dotson-Oyetade (parti à TCU) et CB Tommi Hill (parti à Nebraska), seulement 6 des 16 prospects 4-étoiles signés entre 2019 et 2021 sont encore sur le campus d’Arizona State.

Évidemment, les potentielles sanctions qui pourraient frapper le programme de Tempe suite aux ticheries dans le processus de recrutement des dernières années ont poussé certains joueurs à aller voir ailleurs. La gueule de bois de l’après-Herm Edwards pourrait faire mal du côté des Sun Devils…

Auburn

L’intersaison tumultueuse d’Auburn a fait des dégâts au sein de l’effectif des Tigers qui ont perdu d’inombrables forces dans la bataille. Le senior QB Bo Nix jouera sa dernière année universitaire à Oregon tandis que le meilleur receveur de l’équipe, WR Kobe Hudson, a été écarté du programme par coach Bryan Harsin avant de filer à UCF. Le probable titulaire LG Tashawn Manning a lui aussi fait ses bagages tout en restant dans la SEC, à Kentucky.

Mais c’est en défense que les pertes ont été les plus lourdes. DE Lee Hunter (UCF), DT J.J. Pegues (Ole Miss) et DL Ian Mathews (Missouri) ont quitté l’État d’Alabama au cours du printemps. Les Tigers ont également perdu DE Romelo Height (USC) et S Ladarius Tennison (Ole Miss).

Et je n’ai même pas parlé du départ de l’ancien prospect 4-étoiles QB Dematrius Davis (Alabama State, FCS). Ce qui veut dire que trois des cinq meilleurs prospects du recrutement 2021 ont quitté le programme d’Auburn. Aïe.

Colorado

Une intersaison épouvantable pour les Buffaloes qui ont perdu leurs quatre meilleurs joueurs via le portail des transferts ! Le meilleur coureur, RB Jarek Broussard, a filé à Michigan State. Le receveur vedette WR Brenden Rice va jouer pour Lincoln Riley à USC et le surdoué CB Makhi Blackmon est maintenant également un joueur des Trojans. CB Christian Gonzalez a lui fait ses valises pour Oregon. Ouch !

Seule bonne nouvelle sur le campus de Boulder (Colorado) : les Buffaloes ont peut-être réussi l’un des vols de cette intersaison en recrutant RB Ramon Jefferson en provenance de Sam Houston (FCS).

Georgia Tech

Depuis sa prise de fonction à Atlanta, en 2019, coach Geoff Collins fait tout son possible pour ramener les Yellow Jackets parmi les prétendants dans la conférence ACC mais la perte de RB Jahmyr Gibbs à destination d’Alabama est un véritable coup d’assommoir. Ce dernier était le véritable et le seul fer de lance de l’attaque de Georgia Tech. Sans lui, le secteur offensif semble anéanti.

Et quand on y ajoute les pertes de l’ancien 4-étoiles DE Jared Ivey (Ole Miss) et du solide DE Jordan Domineck (Arkansas), on se dit que ça commence à devenir impossible de s’en sortir pour des Yellow Jackets qui restent sur trois saisons à trois victoires.

Maryland

Certes, les Terps ont obtenu le transfert de l’expérimenté WR Jacob Copeland en provenance de Florida mais les pertes ont été dévastatrices du côté de l’État du Maryland.

Depuis son arrivée sur le campus de College Park (Maryland) en 2019, coach Mike Locksley peut se vanter d’avoir réussi plusieurs gros coups lors des cycles de recrutement : les prospects 5-étoiles WR Rakim Jarrett et LB Terrence Lewis ainsi que les prometteurs 4-étoiles DE Demeioun « Chop » Robinson et LB Branden Jennings se sont successivement engagés envers les Terrapins. Problème : seul WR Rakim Jarrett est encore chez les tortues.

LB Terrence Lewis a filé vers le Sud rejoindre les Knights de UCF de Gus Malzahn. LB Branden Jennings a rejoint la Big 12 et les Wildcats de Kansas State. Pire, DE Demeioun « Chop » Robinson a choisi le voisin Penn State. Le momentum de Mike Locksley était essentiellement basé sur ses prouesses dans le recrutement. Avec tous ces départs, ce n’est pas seulement l’effecif qui est affecté mais aussi la perception qu’ont tous les observateurs d’un programme montrant les muscles mais qui est à la recherche d’une première saison à 10 victoires depuis près de 20 ans.

Lire la suite

Articles les plus lus