Suivez-nous

Recrutement

National Signing Day 2021 : Nick Saban rafle la mise, Michigan surprend

Dans la continuité d’un Early Signing Day mémorable, le Crimson Tide a signé la meilleure classe de recrutement de tous les temps. Heureusement, il en restait quand même un peu pour les autres…

Publié

le

Ça y est, c’est fait, la très grande majorité des prospects de cette cuvée 2021 ont signé leur lettre d’intention après un recrutement chamboulé par la pandémie.

Seul DE JT Tuimoloau (#2 SDE, #3 National), classé numéro 3 du pays, se réserve le droit d’attendre encore un peu pour annoncer sa décision, au moins jusqu’à avril. Courtisé par Oregon et USC, il semble pour l’instant se diriger vers Ohio State selon les experts. Il devrait donc rejoindre un de ces trois programmes du top 10 national au niveau du recrutement mais il faudra prendre son mal en patience avant de connaître le fin mot de l’histoire.

Sweet Home Alabama

Quand on maîtrise le recrutement comme Nick Saban, on se permet des fantaisies. Comme d’aller chercher près de la moitié de ses recrues sur des territoires lourdement occupés par des programmes majeurs tels que le Texas ou la Floride.

Nouvelle promenade de santé donc pour le Tide qui a signé sept prospects cinq étoiles, soit 21% du total de joueurs d’élite disponibles cette année. Suffisant pour battre la meilleure classe de tous les temps, Florida en 2010, d’après les calcules de 247Sports.

Avec la signature de RB Camar Wheaton (#2 RB, #33 National) et quinze autres prospects du top 100 national, dont S Terrion Arnold (#3 S, #50 National) qui s’est engagé en fin de National Signing Day, le Tide s’assure un vivier de choix pour l’avenir.

L’ancien assistant de Nick Saban Charles Huff, nouvel entraîneur de Marshall, a d’ailleurs été désigné National Recruiter of the Year par 247Sports pour son influence sur le recrutement du Tide.

Michigan retourne la tête des prospects

Confirmé à la tête du programme des Wolverines, Jim Harbaugh a bouclé sa classe de recrutement dans le Top 10 national au finish grâce à deux retournements de situation.

DT Rayshaun Benny (#16 DT, #195 National), auparavant promis au rival Michigan State, et DT Ikechukwu Iwunnah (#63 DT, #1 143 National), commit de Colorado, ont donc permis à Michigan de consolider leur recrutement et d’accrocher la dixième place du cycle de recrutement 2021.

Avec DT George Rooks (#19 DT, #260 National) déjà signé, c’est un joli coup de Jim Harbaugh pour renforcer sa ligne défensive, même si le coach ne peut plus passer des soirées pyjama avec ses recrues depuis la covid…

Les meilleurs programmes par position

247Sports a déterminé quels programmes ont effectué le meilleur recrutement à chaque position sur le terrain.

Pour les quarterbacks, USC s’impose logiquement après avoir signé deux top prospects au poste : QB Jaxson Dart (#7 QB, #68 National) et QB Miller Moss (#8 QB, #75 National).

Ohio State s’impose pour les running backs, avec le prospect cinq étoiles RB TreVeyon Henderson (#1 RB, #22 National) et le quatre étoiles RB Evan Pryor (#2 RB, #82 National).

Logiquement, Alabama domine les autres programmes sur le recrutement de receveurs et de linemen offensifs, avec le prospect cinq étoiles WR Jacorey Brooks (#2 WR, #26 National) et trois receveurs quatre étoiles, ainsi que les deux meilleures prospects du pays sur l’OL, OT JC Latham (OT #1 OT, #2 National) et OT Tommy Brockermeyer (#2 OT, #5 National).

On retrouve le Tide du côté défensif avec la meilleure classe de pass rushers et de defensive backs. DE Dallas Turner (WDE #1, Nat #8) et LB Keanu Koht (OLB #3, Nat #58) rejoignent ainsi la meilleure classe de tous les temps, de même que S Terrion Arnold, CB Ga’Quincy McKinstry (CB #1, Nat #17), S Kaine Williams (S #11, Nat #175) ou encore CB Devonta Smith (CB #20, Nat #255).

Jimbo Fisher et Texas A&M signent le meilleur groupe de defensive linemen avec DT Shemar Turner (DT #3, Nat #21), DE Tunmise Adeleye (SDE #5, Nat #38), DL Marcus Burris (DT #10, Nat #132), DT Albert Regis (DT #28, Nat #464), DL Elijah Jeudy (WDE #13, Nat #203), sans compter le pass rusher DE Jahzion Harris (WDE #14, Nat #206).

Enfin, Georgia s’est adjugé la meilleure classe au niveau des linebackers, avec deux prospects cinq étoiles, LB Xavian Sorey (OLB #1, Nat #25) et LB Smael Mondon (OLB #3, Nat #34).

Un français en Amérique

Il y aura un Français de plus cette année en NCAA puisque WR Seydou Traore (WR #153) s’est engagé avec Arkansas State où l’ancien coach de Tennessee Butch Jones officie désormais après sa pige au côté de Nick Saban.

Même si les Américains préfèrent dire « Européen », Traore est né en France et s’est converti du soccer au football au sein de la NFL Academy de Londres. Il pourrait être utilisé comme tight end dans une attaque moderne et s’imposer comme mismatch threat avec ses qualités athlétiques et son gabarit.

Seydou Traore est la seconde meilleure recrue de la classe de recrutement d’Arkansas State cette année.

James Franklin et Penn State s’appuient sur le portail des transferts

La signature de DE Davon Townley (SDE #19, Nat #323) a sauvé la dernière journée de recrutement du côté de Penn State alors que des comptes sont déjà demandés à James Franklin vis-à-vis d’un recrutement frileux.

« Évidemment, le portail des transferts a modifié le college football, il y a des avantages et des inconvénients. Nous l’utilisons si nous avons un besoin immédiat ou si on perd un joueur pour la NFL et que nous ne l’avions pas prévu, ou encore si un joueur s’inscrit justement sur le portail des transferts. » – James Franklin, head coach de Penn State.

Avec cinq joueurs transférés parmi les nouveaux arrivants chez les Nittany Lions, James Franklin s’est effectivement bien appuyé sur le portail des transferts cette année, comme beaucoup de programmes majeurs, avec RB John Lovett (Baylor) et CB John Dixon (South Carolina) au casting. Institué en octobre 2018, le portail des transferts a été très utilisé cette année.

Les gagnants

Les habitués des playoffs

Une tendance se dessine depuis l’introduction du College Football Playoff, avec les mêmes programmes régulièrement en haut de l’affiche quand il s’agit de recrutement et de qualification en playoffs. Clemson, Alabama, Ohio State ou Georgia restent sur la même lancée, vers une domination quasi sans partage des top prospects et des finales nationales.

Cette année, on retrouve donc ces quatre programmes dans le top 5 national au terme du National Signing Day.

USC

Les Trojans voulaient « reprendre l’Ouest » et ça s’est plutôt pas mal terminé, avec la signature de LB Raesjon Davis (OLB #4, Nat #48), engagé verbalement avec LSU jusqu’à décembre dernier. De quoi faire grimper les Trojans à la 8e place nationale après la signature récente du prospect number one DE Korey Foreman (SDE #1, Nat #1).

Habitués à chasser en Californie pour leur recrutement, les Trojans se sont fait dépouiller ces dernières années et Clay Helton avait émis l’objectif de garder à domicile les top prospects californiens. Mission accomplie, même si les Trojans ont laissé filer leur ex-commit OL Saia Mapakaitolo (OT #44, Nat #530) vers Minnesota et le Texan OT Austin Uke (OT #40, Nat #485) vers Stanford.

L’État du Mississippi

Même si la lutte féroce entre Mississippi State et Ole Miss pour la signature de DE Ty Cooper (WDE #63, Nat #1 147) a tourné à l’avantage des premiers, les Rebels ont tout de même sécurisé DT Tywone Malone (DT #6, Nat #62) en fin de Signing Day face à la rude concurrence de Texas A&M.

Ça aurait pu être mieux pour les deux programmes mais ça aurait pu être bien pire aussi étant donné le plébiscite d’Alabama, Georgia ou LSU dans la SEC. Mississippi State termine à la 25e place nationale tandis que Mississippi est 18e derrière Tennessee et Texas.

Jimbo

Texas A&M a sécurisé sa place dans le top 10 national avec la signature de RB LJ Johnson (RB #4, Nat #45). Le prospect quatre étoiles rejoint donc l’exceptionnel groupe de defensive linemen déjà signés par Jimbo Fisher avec en tête l’objectif de rattraper les concurrents des Aggies dans la conférence SEC.

Les petites facs

Pas mal de victoires pour les programmes mineurs du College Football lors de ce National Signing Day 2021, avec par exemple la signature du prospect trois étoiles OL Josh Simmons (OG #19, Nat #349) pour San Diego State ou encore celle de QB Clay Millen (QB #20, Nat #491) à Nevada après son désengagement d’Arizona suite au renvoi de Kevin Sumlin.

Idaho State a conclu l’affaire avec S Calvin Pitcher tandis que FIU a récupéré DL Savion Collins (DT #35, Nat #591), un ancien commit de Miami (FL) qui a refusé l’opportunité d’être walk-on à Florida.

Les perdants

LSU

Bon, tout est relatif. LSU termine quand même à la quatrième place nationale en terme de recrutement mais a quand même manqué pas mal de cibles. Outre LB Raesjon Davis qui est donc resté sur sa décision de ne pas jouer pour les Tigers, CB Dontae Balfour (CB #33, Nat #450) a choisi North Carolina après une visite virtuelle de la fac de Michael Jordan alors qu’il avait visité physiquement le campus de Baton Rouge. En espérant que la tendance s’inverse pour des Tigers qui ont souffert après leur titre national en 2020.

Colorado

Dure journée pour les Buffaloes qui n’ont signé personne et qui ont même vu deux commits changer d’avis au dernier moment.

DL Ikechukwu Iwunnah (DT #63, Nat #1 143) a préféré Michigan et LB TJ Patu (OLB #49, Nat #836) s’est désengagé en attendant de trouver un autre point de chute.

Sans oublier DT Victory Vaka (DT #32, Nat #489), engagé verbalement avec Colorado jusqu’au mois dernier, et qui n’a toujours pas choisi sa destination finale. A priori, ce sera Texas A&M ou Vanderbilt pour ce dernier et les Buffaloes ne sont donc plus dans la course.

Membre de l'équipe de The Blue Pennant depuis septembre 2013, Loïc s'est trimballé à travers les États-Unis en 2017 pour mieux comprendre le pas-si-petit monde du college football. Seulement deux contraventions pour excès de vitesse sur 20 000 km. Intime de Mark Sanchez, Sam Darnold et des cheerleaders de Wisconsin, promo '76. Label qualité TBP et Sécurité routière.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recrutement

Le français Jeffrey M’Ba choisit Auburn

Les Tigers d’Auburn poursuivent leur razzia sur les recrues venant du Junior College en obtenant la signature du prospect #1 des collèges communautaires, le français DL Jeffrey M’Ba.

Publié

le

Il avait récemment réduit sa liste de cinq à trois universités (Auburn, Miami, Missouri) : le français DL Jeffrey M’Ba a donc décidé de disputer sa carrière universitaire dans la SEC avec les Tigers d’Auburn.

Un an et demi après la déception d’avoir été recalé par les Cavaliers de Virginia (ACC) en raison de résultats académiques insuffisants à sa sortie du lycée, c’est une douce revanche pour le franco-congolais.

De retour en France après son échec à Virginia, il a repris le chemin des terrains français (avec les Pionniers de Tourraine) avant de retourner aux États-Unis en passant par les collèges communautaires (équivalent des BTS/DUT en France). Son objectif : développer ses aptitudes physiques et techniques afin d’attirer l’attention des recruteurs NCAA.

Ses capacités athlétiques ont rapidement convaincu plus d’une dizaine d’universités que son avenir serait parmi l’élite du College Football tant son potentiel semble prometteur. En 2021, il a terminé sa saison avec 40 plaquages, 13.5 pour perte et 2 sacks avec Independence Community College (Kansas).

DT Jeffrey M’Ba (1,98m et 141 Kg) rejoindra donc les Tigers d’Auburn au début du mois de janvier 2022 avec la ferme intention de gagner une place de titulaire. En raison du manque de profondeur sur la ligne défensive, il pourrait avoir un impact dès la saison prochaine, au moins dans la rotation de joueurs de ligne défensive.

Avec cette signature, Auburn a donc fait le plein du côté du Junior College en obtenant également le recrutement du meilleur safety (Marqise Gilbert) et du meilleur cornerback (Keionte Scott).

Lire la suite

Recrutement

Early Signing Day 2021 : Travis Hunter signe à Jackson State, Texas A&M classé #1

Les Aggies de Texas A&M détrônent le Crimson Tide d’Alabama en assemblant la meilleure promotion d’un recrutement 2022 marqué par l’incroyable « flip » de CB Travis Hunter.

Publié

le

Quelle journée ! Ce mercredi 15 décembre restera assurément dans l’Histoire du recrutement.

On s’attendait à un premier jour de la période de signature anticipée plutôt calme; la majorité des prospects les plus convoités du pays s’étant déjà engagés envers une université. Puis, tout a basculé lorsque le prospect #1 du pays, CB Travis Hunter, a pris tout le monde par surprise en se désengageant de Florida State pour rejoindre coach Deion Sanders à Jackson State.

Cette annonce a donné le coup d’envoi d’un Early Signing Day passionnant et marqué par de nombreux rebondissements qui ont animé une bataille effrénée pour le titre de meilleure promotion de recrues 2022 entre les trois cadors de la SEC : Texas A&M, Alabama et Georgia.

Voici un bilan de cette principale période de signature du recrutement 2022 :

Le séisme Travis Hunter

Véritable coup de tonnerre dans le monde du College Football : Deion Sanders et Jackson State ont écrit l’Histoire lors de ce Early Signing Day en obtenant la première signature d’un prospect 5-étoiles pour un programme FCS. Et le prospect #1 du pays qui plus est !

En se désengagement de Florida State et en signant à la surprise générale à Jackson State, CB Travis Hunter (#1 CB, #2 National) a fait le plus improbable « flip » de l’ère moderne du College Football; un choix qui pourrait avoir des conséquences importantes dans un futur proche car c’est bien le processus de recrutement dans son ensemble qui vascille désormais.

CB Travis Hunter, c’est un talent générationnel qui s’était engagé à Florida State depuis mars 2020. Certes, quelques visites à Georgia avait semé un léger doute au sujet de ses intentions mais rien ne laissait présager une telle tournure des événements. C’est alors que Deion Sanders entra en scène.

Certes, la possibilité d’être coaché par une légende au poste de cornerback ne peut pas être considéré comme négligeable dans ce choix de CB Travis Hunter. On sait également que l’influence du mouvement marxiste Black Live Matters a ravivé l’intérêt pour les HBCUs mais on ne peut pas imaginer une seule seconde que tout ceci arrive sans un contrat NIL à la clé. D’autant plus que Deion Sanders, qui vient de remporter le SWAC Championship Game au terme d’une superbe saison (bilan de 11-1), est également un employé de Barstool Sports, média controversé toujours à l’affût de bons coups médiatiques…

Le head coach vedette de Jackson State n’en est pas à son premier coup d’éclat. L’an dernier, il avait déjà réussi à obtenir les signatures de quatre prospects 4-étoiles : QB Shedeur Sanders (son fils), DL Katron Evans, WR Quaydarius Davis et WR Trevonte Rucker. En attirant CB Travis Hunter, il envoie un message au reste du pays et prend une certaine revanche face à son alma mater qui lui a préféré Mike Norvell pour le poste de head coach des Seminoles après le départ de Willy Taggart.

Alors, vraie tendance en faveur des HBCUs pour les années futures ou feu de paille autour de la personnalité de Deion Sanders ?

Texas A&M prend le pouvoir

Quel boulot de Jimbo Fisher et son staff de recruteurs ! Depuis plusieurs mois, le talent s’accumulait du côté des Aggies mais tous ces commitments, promesses d’un potentiel futur doré, devaient être confirmés par des signatures officielles. C’est chose faite. Et mieux encore, Texas A&M s’est encore renforcé en obtenant l’engagement de trois nouveaux prospects 4-étoiles.

Au final, ce sont 26 joueurs qui ont signé leur lettre d’intention dont un total de 4 prospects 5-étoiles. Avec 6 joueurs du Top 50 et 14 joueurs du Top 100, les Aggies ont frappé un grand coup et possèdent actuellement la meilleure promotion de recrues de ce cycle 2022. DL Walter Nolen (#1 DL, #2 National) et DL Gabriel Brownlow-Dindy (#4 DL, #16 National) ont rapidement confirmé leur engagement tout comme le 2ème meilleur quarterback du pays, QB Conner Weigman (#2 QB, #19 National). WR Evan Stewart (#2 WR, #6 National) a lui attendu jeudi pour réaffirmer son commitment envers les Aggies.

Mais Texas A&M a composé la meilleure classe de recrutement en 2022 grâce aux commitments de trois nouveaux prospects 4-étoiles. Le meilleur lycéen de l’État d’Arizona, DL Anthony Lucas (#7 DL, #50 National), puis le texan OL Kam Dewberry (#3 OL, #91 National) ont rejoint le campus de College Station (Texas) avant que DE Enai White (#3 DE, #27 National) choisisse Texas A&M plutôt qu’Alabama, Georgia ou Ohio State.

Enfin, Texas A&M a également obtenu la signature du meilleur tight-end du pays, TE Jake Johnson (#1 TE, #83 National) quelques jours après son decommitment de LSU. Ce dernier n’arrive pas les mains vides puisque son frère, l’ancien titulaire de LSU QB Max Johnson, a annoncé son transfert chez les Aggies dans la foulée.

Alabama et Georgia encore sur le podium

Un an après avoir assemblé la promotion la plus dense de l’Histoire, Alabama s’est montré encore très actif lors de ce Early Signing Day. Comme prévu, les prospects 5-étoiles DE Jeremiah Alexander (#1 DE, #8 National), QB Ty Simpson (#3 QB, #24 National) et RB Emmanuel Henderson (#1 RB, #30 National) ont tous les trois signé leur lettre d’intention auxquels se sont ajoutés 10 autres prospects du Top 100 dont les joueurs de ligne offensive OT Tyler Booker (#6 OT, #51 National) et OT Elijah Pritchett (#7 DL, #54 National) renforçant ainsi un secteur défaillant cette saison.

Mais le Crimson Tide a également réalisé quelques bons coups. Le prospect 4-étoiles WR Shazz Preston (#3 WR, #43 National) a préféré le campus de Tuscaloosa à LSU, puis DT Khurtiss Perry (#11 DL, #74 National) et l’ancien commit de Clemson, OLB Jihaad Campbell (#9 DE, #78 National), ont signé à Alabama avant que S Earl Little Jr (#12 S, #101 National) vienne renforcer un secteur défensif qui s’annonce encore dément dans les années futures.

Les Bulldogs ont également fait le plein en talent même si le programme d’Athens, qui occupait la 1ère place du classement national jusqu’à ce que S Kamari Wilson (#2 S, #28 National) de l’IMG Academy crée la surprise en annonçant sa signature à Florida, a été relayé à la 3ème place.

Georgia pourra quand même compter sur une cuvée 2022 exceptionnelle. Cinq prospects 5-étoiles ont signé. On attendait les confirmations de ATH Malaki Starks (#1 ATH, #14 National), CB Jaheim Singletary (#5 CB, #21 National) et DL Mykel Williams (#5 DL, #26 National). OLB Marvin Jones Jr. (#2 Edge, #22 National), qui semblait promis à Florida State, et CB Daylen Everette (#6 CB, #29 National), ancien commit de Clemson, se sont ajoutés à une promotion de recrues composée, entre autre, de 11 prospects du Top 100.

Texas is back !

Connu pour sa qualité d’excellent recruteur, Steve Sarkisian n’a pas fait mentir sa réputation. Quelle semaine pour le head coach des Longhorns !

Tout a commencé le week-end dernier lorsque l’ancien prospect 5-étoiles QB Quinn Ewers (#1 QB, #1 National en 2021) a annoncé son transfert d’Ohio State à Texas après une seule saison chez les Buckeyes (forçant d’ailleurs le départ du titulaire QB Casey Thompson via le portail des transferts). Quelques heures plus tard, le prospect 5-étoiles OT Kelvin Banks (#2 OT, #15 National) choisissait Texas après s’être désengagé d’Oregon dix jours plus tôt.

Les Longhorns ont alors réussi deux des plus beaux « flips » de cet Early Signing Day lorsque le prospect 4-étoiles CB Terrance Brooks (#8 CB, #59 National) a fait faux bond à Ohio State pour Texas avant que DE Ethan Burke (#38 Edge, #361 National) l’imite en retirant son engagement initial envers Michigan.

Au final, ce sont 17 prospects 4-étoiles qui ont signé leur lettre d’intention à Texas dont les trois joueurs texans WR Brenen Thompson (#12 WR, #82 National), S Bryan Allen Jr (#10 S, #109 National) et DL Jaray Bledsoe (#21 DL, #122 National) sans oublier QB Maalik Murphy (#11 QB, #166 National).

Grâce au phénoménal travail du coach de ligne offensive, Kyle Flood, les Longhorns vont peut-être recruter la ligne offensive la plus prometteuse de ce recrutement 2022 en signant OG Neto Umeozulu (#7 OG, #143 National) et OT Malik Agbo (#21 OT, #273 National), qui était promis à Washington, et en attendant la possible signature du prospect du Top 10, OG Devon Campbell (#1 OG, #10 National), au mois de février.

La folle journée de Florida State

Cette semaine du Early Signing Day devait être celle de la consécration d’un coach Mike Norvell qui, malgré un bilan peu reluisant bilan de 8-13 en deux saisons, venait de signer une prolongation de contrat le liant à Florida State jusqu’en 2026.

Ça s’est rapidement gâté. Dès les premières heures de ce mercredi 15 décembre, le coordinateur offensif Kenny Dillingham a accepté l’offre d’Oregon pour diriger l’attaque des Ducks. Puis, les rumeurs concernant CB Travis Hunter ont commencé à sortir…

Celui qui devait être le joyau de cette promotion de recrues 2022 et qui était engagé envers Florida State depuis mars 2020, a donc fait faux bond au Seminoles lors du plus retentissant « flip » de l’Histoire du College Football. En annonçant sa signature à Jackson State, CB Travis Hunter a jeté un froid sur le campus de Tallahassee (Florida). Et les mauvaises se sont rapidement enchainées…

Le prospect 4-étoiles WR Devaughn Mortimer (#50 WR, #336 National), pourtant élogieux envers les Seminoles, a fait un flip en direction de Louisville, puis le prospect 4-étoiles LB Tyre West (#20, #111 National) a filé vers Tennessee avant que le pass rusher 4-étoiles DE Nyjalik Kelly (#13 DE, #84 National) choisisse finalement Miami.

Pire, le prospect 5-étoiles LB Marvin Jones Jr. (#2 LB, #22 National), fils du linebacker All-American légendaire, a préféré Georgia aux Seminoles. Et la journée s’est terminée par la signature du prospect 5-étoiles S Kamari Wilson (#2 S, #28 National) à… Florida. Ouch !

Seules bonnes nouvelles : le prospect 5-étoiles S Sam McCall (#3 S, #31 National) a confirmé son commitment en signant sa lettre d’intention à Florida State malgré les appels du pied d’Alabama. Les Seminoles pourront également compter sur le prospect du Top 100, S Azareyeh Thomas (#3 ATH, #93 National) et sur quarterback de l’IMG Academy, le prospect 4-étoiles QB AJ Duffy (#8 QB, #120 National).

Les gagnants

Michigan

Dans la foulée d’une remarquable saison régulière marquée par une victoire contre le rival Ohio State suivi par un titre de champion de conférence Big Ten, les Wolverines ont connu un excellent Early Signing Day qui leur permet de s’immiscer dans le Top 10 national. Michigan est encore loin d’Ohio State mais l’écart se réduit !

Après avoir obtenu la signature du meilleur prospect de l’État d’Oregon, WR Darrius Clemons (#19 WR, #131 National), Jim Harbaugh a été hyper-actif sur la scène des « flips » en attirant tout d’abord l’ancien commit de Notre Dame, le prospect 3-étoiles WR Amorion Walker (#34 WR, #518 National), puis en renforçant son secteur défensif avec la signature de DL Derrick Moore (#12 DL, #79 National, ex-commit d’Oklahoma) et celle de S Deon Sabb (#9 S, #94 National) qui a récemment decommité de Clemson.

Michigan a également pu compter sur la confirmation de l’engagement du prospect 5-étoiles CB Will Johnson (#4 CB, #20 National) et du prospect 4-étoiles WR Tyler Morris (#16 WR, #115 National).

North Carolina

Seulement trois programmes de l’ACC terminent cette période anticipée du recrutement dans le Top 25 : Florida State, Clemson et… North Carolina ! Les Tar Heels sont classés dans le Top 10 bien loin devant les Seminoles et les Tigers.

Le coup de force de coach Mack Brown aura été de recruter le meilleur joueur de l’État de Virginia, le prospect 5-étoiles DL Travis Shaw (#2 DL, #4 National) et le meilleur joueur de l’État local de Caroline du Nord, le prospect 5-étoiles OT Zach Rice (#1 OT, #11 National).

Les Tar Heels ont d’ailleurs été intraitables à domicile en obtenant les signatures de 4 des 6 meilleurs prospects de l’État de Caroline du Nord et 4 des 5 meilleurs prospects de l’État de Virginie dont WR Andre Greene Jr (#8 WR, #65 National).

Les perdants

Oregon

Depuis l’annonce du départ de leur head coach Mario Cristobal à Miami, les Ducks ont perdu pas moins de huit commitments en à peine 15 jours : OT Kelvin Banks (#2 OT, #15 National) et OT Cameron Williams (#27 OT, #461 National) ont filé à Texas tandis que QB Tanner Bailey (#14 QB, #218 National) a choisi de rejoindre South Carolina et WR Tetairoa McMillan (#5 WR, #46 National) a surpris tout le monde en préférant Arizona à Oregon. Aïe.

De plus, seulement 7 des 12 joueurs toujous engagés envers les Ducks ont signé leur lettre d’intention au cours de cette période anticipée des signatures. On commence à sérieusement s’inquiéter du côté du campus d’Eugene…

Bien sûr, le nouvel head coach Dan Lanning ne peut en être tenu responsable mais ce changement de coaching staff pourrait durablement affecter un programme d’Oregon qui semblait devenir la référence dans la Pac-12. Les Ducks ont terminé 6ème du cycle de recrutement 2021. Ils sont actuellement classés… 46ème.

Clemson

Les Tigers sont actuellement classés 17ème avec un total de 12 joueurs signés. Depuis le départ du coordinateur défensif Brent Venables à Oklahoma, Clemson a perdu S Keon Sabb (#9 S, #94 National) parti à Michigan, LB Jihaad Campbell (#9 DE, #78 National), qui a signé à Alabama et DB Daylen Everette (#6 CB, #29 National), qui a filé à Georgia. Et Dabo Swinney ne les a pas remplacé.

Certes, Clemson a obtenu la signature de QB Cade Klubnik (#1 QB, #18 National), le meilleur quarterback de ce cycle de recrutement 2022, mais avec 9 joueurs également inscrits sur le portail des transferts, les Tigers pourraient subir un énorme contrecoups suite à ces mouvements majeurs de coaching staff. Alors que Dabo Swinney a toujours été frileux vis-à-vis du portail des transferts, il pourrait bien en avoir besoin cette année afin de garder les Tigers parmi l’élite de l’ACC.

Washington

Après avoir terminé dans le Top 5 de la Pac-12 lors des 4 derniers cycles de recrutement, Washington est actuellement classé… 12ème et bon dernier ! Les Huskies n’ont signé que 5 joueurs !

De nombreux prospects qui avaient annoncé leur engagement lorsque Jimmy Lake était encore le head coach sont revenus sur leur décision dans les derniers jours à l’image de OG Vega Ioane (#26 OG, #556 National). Le prospect 5-étoiles OT Josh Conerly Jr (#3 OT, #23 National) considère encore Washington comme une destination possible mais la tendance actuelle nous incite à penser qu’il choisira plutôt Michigan.

Le beau geste de Michigan State

Beau geste des Spartans de Michigan State qui offrent une scholarship d’honneur à Tate Myre, ce jeune quarterback du lycée d’Oxford (Michigan) tragiquement décédé lors d’une fusillade, il y a deux semaines

Le flip de « Flip »

Alors qu’il s’était engagé depuis longtemps envers le programme de Miami, le prospect 3-étoiles OT Falentha Carswell (#59 OT, #589 National) a fait faux bond à Mario Cristobal en faisant un « flip » pour Ole Miss. Son surnom : « Flip ». Les Hurricanes auraient dû se méfier…

L’émotion d’Antonio Gates

L’ancien Pro Bowler NFL Antonio Gates n’a pu retenir son émotion lorsque son fils, WR Antonio Gates Jr (#44 WR, #300 National), a annoncé sa signature officielle chez les Spartans.

Le français Jeffrey M’Ba à Auburn

Prospect #1 du Junior College, le congolais naturalisé français DL Jeffrey M’Ba (#1 DL JUCO, #289 National) a finalement choisi de rejoindre coach Bryan Harsin et les Tigers d’Auburn plutôt que Missouri et Miami.

Son arrivée renforce un secteur qui a souffert de nombreux départs dans les dernières semaines. Avec l’arrivée de CB Keionte Scott (#1 CB, #323 National) et S Marquise Gilbert (#1 S, #444 National), Auburn a fait le plein du côté du Junior College, comme en 2014 lorsque les Tigers avait recruté WR Duke Williams, DE Davonte Lambert et S Derrick Moncrief.

Top 5 des prospects non-signés

LB Harold Perkins (#1 LB, #5 National)

Le meilleur linebacker de ce recrutement 2022 est toujours disponible ! Originaire du Texas, il est capable de jouer sideline-to-sideline grâce à une vitesse folle. Régulièrement comparé à Myles Jack, il est déjà promis à Texas A&M à moins d’une surprise de dernière minute.

DL Shemar Stewart (#3 DL, #9 National)

Véritable force de la Nature, il semble né pour terroriser les quarterbacks adverses. Originaire de Florida, il est impossible de penser le voir quitter le Sunshine State. Pourtant, il pourrait bien finir à College Station, sous le maillot des Aggies de Texas A&M.

OG Devon Campbell (#1 OG, #19 National)

Dans le viseur des Longhorns depuis plusieurs mois, on ne peut imaginer que Steve Sarkisian puisse laisser filer le talent local. S’il devait signer à Texas, le programme d’Austin pourrait affirmer avoir recruté la meilleure ligne offensive de ce cycle 2022.

OT Josh Conerly (#3 OT, #23 National)

Alors qu’il était promis à Washington (son État natal), OT Josh Conerly pourrait bien faire faux aux Huskies et acceper l’offre des Wolverines de Michigan d’autant plus si le programme dirigé par Jim Harbaugh devait poursuivre son parcous en playoffs dans les prochains jours.

S Jacoby Mathews (#4 S, #36 National)

Certes, Brian Kelly a réussi à conserver le talentueux QB Walker Howard mais son coup de maître serait de faire signer le Louisianais S Jacoby Matthews dont on dit qu’il serait proche de rejoindre Alabama ou Texas A&M.

Top 10 par programmes

Top 10 des prospects

Lire la suite

Recrutement

Direction Alabama pour DE Jeremiah Alexander

Le Crimson Tide d’Alabama enregistre l’engagement verbal de son 3ème prospect 5-étoiles du cycle de recrutement 2022 suite à l’annonce du prospect #1 au poste de EDGE, Jeremiah Alexander.

Publié

le

Crédit photo : Michael Wade / Icon Sportswire via Getty Images

Originaire d’Alabaster (Alabama), DE/OLB Jeremiah Alexander (#1 EDGE, #16 National en 2022) a donc décidé de rester dans son État natal plutôt de déménager un peu plus au Nord, du côté de Georgia ou de Clemson qui étaient également en course pour obtenir le meilleur lycéen au poste de EDGE du cycle de recrutement 2022.

C’est via son compte Instagram que le futur joueur du Crimson Tide a communiqué son choix.

Ce n’est pas la première fois que DE/OLB Jeremiah Alexander annonce son commit à Alabama. Il l’avait déjà fait en mars 2020 devenant alors le premier prospect recruté par le Crimson Tide pour le cycle 2022 avant de faire marche-arrière au cours de l’automne dernier.

Clemson et Georgia étaient alors entrés dans la course. Gus Malzahn a également réussi à le faire venir sur le campus d’Orlando le 11 juin dernier même si les chances de Central Florida semblaient assez faibles.

En 2020, DE/OLB Jeremiah Alexander a remporté un second titre de champion de l’État d’Alabama au niveau 7A avec son lycée de Thompson High.

Lire la suite

Recrutement

DL J.T. Tuimoloau choisit Ohio State

Après des mois d’attente, le prospect 5-étoiles DL J.T. Tuimoloau a finalement annoncé qu’il jouera pour les Buckeyes d’Ohio State.

Publié

le

Crédit photo : Bettina Hansen / The Seattle Times

Considéré comme le 3ème meilleur prospect au niveau national dans le classement composite de 247Sports, DL J.T. Tuimoloau était le dernier 5-étoiles encore disponible lors du cycle de recrutement 2021. Il avait également des offres d’Alabama, Oregon, USC et Washington.

Cette annonce a été faite en direct sur CBS Sports HQ, dimanche 4 juillet, jour de la Fête Nationale américaine.

Avec cet ajout majeur, Ohio State confirme sa position de #2 lors du recrutement 2021, derrière Alabama. Les Buckeyes possède la meilleure classe de recrues de la Big Ten. Après DL Jack Sawyer (#3 DL, #4 National), WR Emeka Egbuka (#1 WR, #9 National), RB TreVeyon Henderson (#1 RB, #22 National) et QB Kyle McCord (#5 QB, #27 National), DL J.T. Tuimoloau est le 5ème prospect 5-étoiles ajoutés à l’effectif d’un programme de Columbus (Ohio) qui en regorge déjà.

Du haut de son 1,95m, DL J.T. Tuimoloau est également un excellent basketteur même s’il ne devrait pas être aligné avec l’équipe de basket de l’université. Partout où il a joué, on a cessé de vanter ses aptitudes athlétiques qui en font un pass rusher ultra-dominant et dès le début de son processus de recrutement, il était évident qu’il serait dans le Top 5 de sa promotion.

Étant son arrivée tardive sur le campus de Columbus (il n’a notamment pas participé aux sessions de conditionnement physique du printemps), il pourrait devoir attendre quelques matchs avant de faire ses débuts sous le maillot des Buckeyes cet automne. L’écart entre le niveau lycée et l’élite de l’élite étant si important qu’il ne serait même surprenant de ne pas du tout le voir à l’oeuvre en 2021.

Lire la suite

Articles les plus lus