Suivez-nous

Preview

Preview 2019 : Oregon Ducks

Avec le retour d’une future star de la NFL au poste de QB et l’éclosion annoncée d’une fantastique promotion de recrues, les Ducks s’affirment comme de sérieux prétendants au titre de champion de Pac-12.

Publié

le

Oregon Ducks

Conférence Pac-12

Division North

En 2018 : 9-4, 5-4 Pac-12. Victoire 7-6 contre Michigan State au Redbox Bowl.
Head Coach : Mario Cristobal, 2ème année (9-5) – Résultats en carrière: 36-52.
Coordinateur offensif : Marcus Arroyo.
Coordinateur défensif : Andy Avalos.
Titulaires de retour : 17, 9 en attaque, 8 en défense.
Joueurs-clés partis : RB Tony Brooks-James, WR Dillon Mitchell, DE Jalen Jelks, LB Justin Hollins, SS Ugo Amadi.
Joueurs à suivre : QB Justin Herbert, RB CJ Verdell, WR Juwan Johnson, WR Mycah Pittman, LT Penei Sewell, C Jake Hanson, NT Jordon Scott, DE Kayvon Thibodeaux, LB Troy Dye, CB Deommodore Lenoir, CB Thomas Graham, FS Jevon Holland.

Depuis la finale perdue pour le titre national face à Ohio State en 2014, le programme de football d’Oregon n’a cessé de régresser, passant de contender national à outsider dans la division North de la Pac-12. En 2018, malgré de préoccupants problèmes de régularité en attaque et en défense, et une difficulté à gagner à l’extérieur, les Ducks ont bouclé l’année avec neuf victoires pour quatre défaites, faisant preuve d’une certaine efficacité et surtout du retour sur le devant de la scène de Nike U et son programme de football le plus cool du pays.

Embed from Getty Images

Avec des têtes d’affiche nationales aux postes clés et des points forts en pagaille, il en faudra peu pour que l’équipe de Mario Cristobal, désigné head coach il y a un an suite à la pétition signée par environ 70 joueurs pour le nommer à la tête du programme, ne rappelle à son bon souvenir le gotha national. La continuité apportée par Cristobal dans la culture établie à Eugene a permis de boucler une classe de recrutement 2019 historique, avec plusieurs recrues blue chip capables d’élever le niveau global d’une équipe déjà en bonne position dans les sondages pour la lutte au titre de conférence Pac-12.

Le quarterback Justin Herbert sera évidemment la figure de proue des Ducks alors qu’il revient sur le campus pour une ultime année, quand la NFL l’attendait à la dernière draft. Future franchise player professionnel, Herbert porte sur ses épaules les attentes de la fanbase passionnée qui siège au Autzen Stadium, et qui pourra profiter de sept rencontres à domicile cette année. L’occasion également pour le nouveau coordinateur défensif Andy Avalos (ex-Boise State) d’étaler sa science défensive afin de booster un pass rush déficient.

Attaque

QB Justin Herbert (240/404, 3 151 yards, 29 TD, 8 INT, 2 TD au sol) est donc de retour à Eugene pour une dernière danse. Annoncé dans le top 10 de la dernière draft NFL, le joueur a finalement choisi de revenir à la tête des Ducks après deux saisons fructueuses. En 2017 déjà, Herbert avait dirigé l’équipe à six victoires et deux défaites pendant une saison tronquée par les blessures. Sa marge de progression reste énorme et Mario Cristobal compte énormément sur lui pour remporter la division, la conférence et pourquoi pas un ticket pour les playoffs. Les possibilités sont grandes, surtout avec un casting de poids autour du quarterback, à commencer par une OL de haut niveau.

Les cinq titulaires de l’an passé seront fidèles au poste, avec la star LT Penei Sewell, dont l’absence en deuxième partie de saison 2018 s’était faite ressentir, LG Shane Lemieux, sélectionné dans la 2ème équipe All-Pac-12, et C Jake Hanson, le senior leader de ce groupe. Avec ses 25 titularisations consécutives et deux saisons sans encaisser un sack, Hanson est un client sérieux. Le poste de guard droit pourrait se jouer entre le vétéran OL Calvin Throckmorton, également en compétition pour le rôle de tackle droit avec RT Brady Aiello, et le transfuge d’Alabama OG Dallas Warmack. Sans oublier l’ancien joueur de JUCO, top prospect en 2017, OG Malasela Aumavae-Laulu, pour étoffer la rotation. Cette impressionnante ligne offensive devrait également paver une voie royale au jeu de course.

Embed from Getty Images

Jeu de course qui pourrait devenir le point fort inattendu de cette attaque, avec un tandem composé des sophomores RB CJ Verdell (202 courses, 1 018 yards, 10 TD) et RB Travis Dye (739 yards au sol, 4 TD), qui ont couru pour environ 1 800 yards à eux deux l’an passé, pour quatorze touchdowns. L’électrisant duo sera soutenu par RB Cyrus Habibi-Likio (36 yards, 7 TD), déjà utilisé auparavant en situations de goal line, et qui devrait prendre plus d’ampleur dans le système offensif. Sans oublier une recrue de poids en la personne de RB Sean Dollars (#2 APB, #143 National en 2019), l’un des meilleurs coureurs de sa classe. Le true freshman pourrait porter le ballon dès cette année.

Avec une ligne offensive aux allures de muraille, un des meilleurs quarterbacks du pays et un groupe de running backs bien fourni, il ne reste plus qu’aux receveurs de briller pour que l’attaque d’Oregon ne fasse régner à nouveau la terreur. Cette dernière formalité demeure cependant la plus incertaine, avec le départ de Dillon Mitchell, top receveur l’an dernier. Une perte majeure néanmoins compensée par l’arrivée de WR Juwan Johnson (25 réceptions, 352 yards, 1 TD) en provenance de Penn State. L’ancien Nittany Lion devrait donner un coup de fouet au jeu aérien, avec sa capacité à trouver la profondeur. WR Jaylon Redd (38 réceptions, 433 yards, 5 TD) devrait émerger en solide numéro deux, dans le slot pour profiter de ses qualités explosives. Le redshirt freshman WR Bryan Addison (1 réception, 12 yds) pourrait être la bonne surprise de la rentrée.

Sans oublier le true freshman WR Mycah Pittman, l’une des vedettes du superbe recrutement des Ducks, early enrollee au printemps et à la réception de sept passes durant le spring game. Il devrait être régulièrement aligné dans le slot dès cette année. Les tight ends TE Jacob Breeland (24 réceptions, 377 yards, 2 TD), probable futur All-American, et TE Cam McCormick apporteront leur expérience à un groupe de receveurs encore immature dans le système offensif explosif des Ducks.

Le jeu au sol devrait cependant être la pierre angulaire de l’attaque d’Oregon, avec un Justin Herbert capable d’y apporter sa contribution. C’est néanmoins exposer un quarterback d’élite qui a déjà manqué plusieurs rencontres en 2017 sur blessure et le potentiel futur vainqueur du Heisman Trophy devrait donc se contenter surtout de lancer, ce que veulent également voir les scouts NFL. En cas d’impératif, Mario Cristobal devra faire confiance à son remplaçant QB Tyler Shough, redshirt l’an dernier après avoir été recruté en tant que prospect numéro un de l’État d’Arizona. C’est lui qui devrait prendre la place de titulaire dans un an, à moins que la recrue QB Cale Millen n’ait l’occasion de se mettre en évidence d’ici là.

Embed from Getty Images

Défense

Andy Avalos débarque donc à Eugene après avoir éprouvé ses qualités de stratège défensif à Boise State. Le nouveau coordinateur défensif sera ainsi attendu au tournant avec une défense expérimentée à sa disposition, fondée sur des joueurs athlétiques à tous les niveaux. Les Ducks cherchent à faire passer leur pass rush au stade supérieur, après 28 sacks en 2018. Ils pourront compter sur le meilleur joueur de high school au niveau national, la recrue cinq étoiles DE Kayvon Thibodeaux. DT Keyon Ware-Hudson, lui-aussi arrivé cette année à Eugene, pourrait également intégrer la rotation, c’est dire la qualité du recrutement d’Oregon cette année. Pour l’heure, le poste pivot restera occupé par le vétéran NT Jordon Scott (29 plaquages, 3.5 pour perte, 1 sack), l’un des meilleurs de la conférence à son poste. Sur le papier, cette ligne défensive a le calibre pour faire chavirer n’importe quelle ligne offensive du pays.

L’escouade des linebackers ne sera pas en reste, malgré le départ de Justin Hollins. Le retour du meilleur plaqueur 2018 LB Troy Dye (115 plaquages, 8 pour perte, 2 sacks, 1 INT) assure une certaine continuité et une menace omniprésente dans le backfield et en couverture. À l’opposé, le senior LB La’Mar Winston (40 plaquages, 4.5 pour perte, 2 sacks) sera également chargé d’aider le pass rush. Là-aussi, une recrue pourrait briller avec l’apport de LB Mase Funa qui devrait profiter d’un peu de temps de jeu dès cette année. À l’intérieur, l’espace sera occupé par le vétéran LB Bryson Young qui a émergé au printemps et qui sera vraisemblablement titulaire pour sa dernière année universitaire. LB Isaac Slade-Matautia (20 plaquages) devrait l’accompagner, avec une rotation solide derrière eux.

La secondary n’est cependant pas encore une valeur sûre, en dépit des retours de CB Deommodore Lenoir (52 plaquages, 9 passes défendues, 3 INT) et CB Thomas Graham (56 plaquages, 1 sack, 18 passes défendues, 3 INT, 1 TD), titulaires pour la troisième saison consécutive à leur poste, avec le potentiel pour former l’une des meilleures paires du pays. Les positions de safety semblent en bonnes mains malgré le départ d’Ugo Amadi, avec le ball hawk FS Jevon Holland (44 plaquages, 6 passes défendues, 5 INT) pour couvrir l’espace et le vétéran SS Nick Pickett (59 plaquages, 1 INT). Ce dernier devrait aussi être aligné nickelback à l’occasion, lorsque les coaches décideront de faire souffler le redshirt freshman NB Verone McKinley, qui s’est mis en évidence au spring practice.

Embed from Getty Images

C’est le vétéran SS Brady Breeze (10 plaquages) qui prendrait ainsi la place de Pickett à l’arrière. Derrière tous ces piliers, la rotation sera cependant bien jeune et pourrait causer du tort à Oregon en cas de blessure d’un titulaire. La recrue CB Mykael Wright, un autre joyau de cette classe 2019, devrait cependant être jeté dans le grand bain rapidement pour faire souffler ses aînés.

Équipes spéciales

Catastrophiques en 2018, classées 111e du pays et 128e en efficacité sur les field goals, les special teams d’Oregon ont besoin de progresser. Le junior K Adam Stack est de retour mais devrait céder sa place à la recrue K Camden Lewis, embauché pour prendre la place de titulaire. Le jeune joueur pourrait même être essayé au poste de punter.

Néanmoins, le senior P Blake Maimone et le sophomore P Tom Snee auront l’opportunité de décrocher une promotion au fall camp. Amadi et Mitchell partis pour la NFL, le coaching staff s’appuiera sur les dynamiques Jevon Holland, Jaylon Redd, Deommodore Lenoir et Travis Dye pour les retours de coup de pieds.

Calendrier

Oregon est déjà désigné favori dans dix de ses futures rencontres. Avec sept matches à domicile dans le chaudron du Autzen Stadium et pas de matches consécutifs à l’extérieur pour la première fois depuis 2014, pour une équipe en difficulté en 2018 sur la route, les voyants sont au vert. Cal, Washington State, Arizona et Colorado ont tous progressé mais se présenteront à Eugene comme outsiders et les Ducks ne doivent pas se faire surprendre. Surtout avec des déplacements délicats à Stanford, Washington, USC et Arizona State. L’ouverture des matches de conférence contre le Cardinal à Palo Alto sera déterminante pour une rencontre devenue rivalité historique dans la course au titre de Pac-12 et les Ducks devraient être en pleine possession de leurs moyens après une mise en jambes chez eux face à Nevada et Montana.

Match-clé
contre Auburn (Dallas, TX), le 31 août
Les Ducks n’héritent pas d’un calendrier facile avec une Pac-12 qui s’est renforcée et une compétition pour le titre de division qui s’annonce féroce mais Mario Cristobal doit voir plus loin que sa conférence. Cette équipe possède les armes nécessaires pour s’inviter dans le top 4 national et disputer les playoffs. Auburn n’est peut être plus la tête d’affiche d’il y a quelques années mais reste un programme majeur du pays et Oregon pourrait marquer les esprits avec une victoire démonstrative en ouverture de la saison, dans le célèbre AT&T Stadium de Dallas.

Embed from Getty Images

Conclusion

Ce n’est pas pour rien si Oregon a été désigné par les médias en troisième position pour remporter la Pac-12, derrière Washington et Utah. Le programme de football le plus cool du pays, avec son stade et ses infrastructures au top, ses uniformes chamarrés, et son passif récent de contender national, semble sur la bonne voie pour retrouver les sommets. Après une saison 2018 décevante sur certains points mais encourageante, avec le retour de leur quarterback superstar, d’une offensive line all-star, d’un jeu de course qui devrait encore monter en gamme et des playmakers en défense, les Ducks ont la recette pour se mettre en évidence en Pac-12 et au niveau national, en particulier avec un calendrier avantageux.

Cette défense s’annonce déjà plus variée que celle de Jim Leavitt et devrait tirer partie de la polyvalence de certains joueurs majeurs. Si le pass rush s’améliore, que QB Justin Herbert fait briller ses partenaires offensifs et, surtout, si Oregon se remet à gagner régulièrement à l’extérieur, il ne devrait pas y avoir d’obstacle pour lutter jusqu’au bout avec Washington, Stanford et Washington State pour le titre de division Pac-12 North. Mario Cristobal avait bouclé la campagne 2018 avec trois victoires consécutives et les Ducks devront profiter du momentum pour parvenir à leurs fins cette année et satisfaire les ambitions d’une fanbase qui attend le retour en grâce de son équipe.

Évaluation
  • Attaque
  • Défense
  • Équipes spéciales
  • Coaching
  • Potentiel
3.9

Résumé

Points forts :
– Le futur 1st pick de la draft 2020 au poste de QB ?
– Une ligne offensive expérimentée.
– Des vétérans en défense sur les trois rideaux.

Points faibles :
– Des receveurs maladroits.
– Manque de profondeur sur le secondary.
– Le kicking game.

Prédiction : 10-2, 7-2 Pac-12

Trailer

Membre de l'équipe de The Blue Pennant depuis septembre 2013, Loïc s'est trimballé à travers les États-Unis en 2017 pour mieux comprendre le pas-si-petit monde du college football. Seulement deux contraventions pour excès de vitesse sur 20 000 km. Intime de Mark Sanchez, Sam Darnold et des cheerleaders de Wisconsin, promo '76. Label qualité TBP et Sécurité routière.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Preview

Le guide de la semaine 3 : Clemson à Syracuse, derby de la Pennsylvanie et ¡El Assico!

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Adrian Kraus

Alors que la saison monte en puissance, tous les fans de College Football demandent davantage de big games comme ceux de la semaine passée. Ils seront dessus lors de cette week 3 : aucun match entre équipes classées n’est au programme.

Voici le programme complet de cette 3ème semaine de la saison 2019 :

Le Match de la Semaine

#1 Clemson (2-0) @ Syracuse (1-1)

Carrier Dome, Syracuse, New York
Samedi 14 septembre à 19h30 (01h30 en France)
Pronostic : Clemson 38, Syracuse 17.

Samedi 14 septembre 2019

À partir de 18h00

Pittsburgh (1-1) @ #13 Penn State (2-0)

Beaver Stadium, University Park, Pennsylvanie
Samedi 14 septembre à 12h00 (18h00 en France)
Pronostic : Penn State 31, Pittsburgh 17.

#6 Ohio State (2-0) @ Indiana (2-0)

Memorial Stadium, Bloomington, Indiana
Samedi 14 septembre à 12h00 (18h00 en France)
Pronostic : Ohio State 42, Indiana 24.

Autres matchs à partir de 18h
– Arkansas State @ #3 Georgia à 12h00 (18h00 en France)
– #21 Maryland @ Temple à 12h00 (18h00 en France)
– Miami (Ohio) @ Cincinnati à 12h00 (18h00 en France)
– Chattanooga (FCS) @ Tennessee à 12h00 (18h00 en France)
– Kansas State @ Mississippi State à 12h00 (18h00 en France)
– Furman (FCS) @ Virginia Tech à 12h00 (18h00 en France)
– North Carolina State @ West Virginia à 12h00 (18h00 en France)
– Eastern Michigan @ Illinois à 12h00 (18h00 en France)
– The Citadel @ Georgia Tech à 12h30 (18h30 en France)
– Air Force @ Colorado à 13h00 (19h00 en France)
– New Mexico @ #7 Notre Dame à 13h00 (19h00 en France)

À partir de 21h00

#2 Alabama (2-0) @ South Carolina (1-1)

Williams-Brice Stadium, Columbia, Caroline du Sud
Samedi 14 septembre à 15h30 (21h30 en France)
Pronostic : Alabama 27, South Carolina 17.

#19 Iowa (2-0) @ Iowa State (1-0)

Jack Trice Stadium, Ames, Iowa
Samedi 14 septembre à 16h00 (22h00 en France)
Pronostic : Iowa 27, Iowa State 24.

Autres matchs à partir de 21h
– Stanford @ #17 Central Florida à 15h30 (21h30 en France)
– #24 USC @ Brigham Young à 15h30 (21h30 en France)
– Arizona State @#18 Michigan State à 15h30 (21h30 en France)
– Louisville @ Western Kentucky à 15h30 (21h30 en France)
– Bethune-Cookman (FCS) @ Miami à 15h30 (21h30 en France)
– Idaho State (FCS) @ #11 Utah à 16h15 (22h15 en France)
– North Texas @ California à 16h15 (22h15 en France)
– Ohio @ Marshall à 18h30 (00h30 en France)

À partir de 01h00

#9 Florida (2-0) @ Kentucky (2-0)

Kroger Field, Lexington, Kentucky
Samedi 14 septembre à 19h00 (01h00 en France)
Pronostic : Florida 23, Kentucky 20.

Florida State (1-1) @ #25 Virginia (2-0)

Scott Stadium, Charlottesville, Virginie
Samedi 14 septembre à 19h30 (01h30 en France)
Pronostic : Virginia 37, Florida State 30.

Autres matchs à partir de 01h00
– Northwestern State (FCS) @ #4 LSU à 19h30 (01h30 en France)
– #5 Oklahoma @ UCLA à 20h00 (02h00 en France)
– Kent State @ #8 Auburn à 19h00 (01h00 en France)
– #12 Texas @ Rice à 20h00 (02h00 en France)
– Lamar @ #16 Texas A&M à 19h00 (01h00 en France)
– Hawaii @ #23 Washington à 19h30 (01h30 en France)
– Texas Christian @ Purdue à 19h30 (01h30 en France)
– Southeast Missouri State (FCS) @ Missouri à 19h30 (01h30 en France)
– Northern Illinois @ Nebraska à 20h00 (02h00 en France)

À partir de 04h00

Texas Tech (2-0) @ Arizona (1-1)

Arizona Stadium, Tucson, Arizona
Samedi 14 septembre à 22h30 (04h30 en France)
Pronostic : Arizona 54, Texas Tech 48.

Autres matchs à partir de 04h00
– Portland State (FCS) @ #22 Boise State à 22h30 (04h30 en France)
– Montana (FCS) @ #15 Oregon à 22h45 (04h45 en France)

Bonne semaine à tous !

Lire la suite

Preview

Le guide de la semaine 2 : Clemson en alerte, duel de prétendants à Austin

Après une semaine d’ouverture sans réelle surprise, on entre dans le vif du sujet à l’occasion d’une week 2 marquée par deux Big Games entre équipes classées.

Publié

le

Crédit photo : texassports.com

En raison du début de la saison NFL qui se tient jeudi soir, tous les matchs de cette semaine seront concentrés sur deux jours, vendredi et samedi.

Samedi en primetime, #9 Texas reçoit #6 LSU dans son stade d’Austin dans ce qui sera le grand moment de la soirée (01h30 en France).

Un peu plus tôt, #1 Clemson jouera son match le plus difficile de la saison en recevant, à Death Valley, une ambitieuse équipe de #12 Texas A&M.

Les 5 questions de la week 2

La revanche de Texas A&M ?

Ce fût l’un des meilleurs matchs de la saison 2018 : Clemson et Texas A&M se retrouvent, à Death Valley cette fois-ci, pour une revanche que QB Kellen Mond et Jimbo Fisher attendent de pied ferme depuis un an. Sans deux FGs manqués et deux turnovers couteux, les Aggies l’auraient emporté l’an dernier. Texas A&M a le talent et la puissance athlétique pour rivaliser avec les champions nationaux. C’est l’heure de franchir un cap pour les Texans.

Un week-end parfait pour les candidats au trophée Heisman ?

Plusieurs prétendants au plus prestigieux des trophées du College Football ont réussi leurs débuts lors de la week 1. Ils ont une nouvelle occasion de briller lors de cette week 2. RB Jonathan Taylor (face à Central Michigan), QB Tua Tagovailoa (face à New Mexico State) et QB Jalen Hurts (face à South Dakota) doivent réussir de grandes performances face à des adversaires à priori inférieurs afin de renforcer leur position.

Hank Bachmeier répétera-t-il ses exploits ?

Une semaine après son comeback épique à Florida State, le quarterback true freshman des Broncos de Boise State saura-t-il garder le rythme face à un adversaire (Marshall) capable de marquer beaucoup de points ? Il lui faudra peut-être réussir plus que les 407 yards à la passe de la semaine passée.

L’attaque des Cornhuskers se réveillera-t-elle ?

Déjà un match-clé pour Scott Frost et Nebraska. Sans une solide performance de leur défense et de leurs équipes spéciales, les Cornhuskers auraient peut-être subi une défaite à domicile contre South Alabama en week 1. Face à un ancien rival (Colorado) de la Big 8, QB Adrian Martinez n’aura pas le droit à l’erreur car les Buffaloes ont démontré en week 1 qu’ils avaient déjà sorti l’artillerie lourde (52 points inscrits contre Colorado State).

North Carolina peut-il contenir Miami ?

Le « Return of the Mack » a été l’une des belles histoires de la week 1 mais les Tar Heels de North Carolina ont-ils les ressources pour réussir un nouvel exploit face à une équipe de Miami convaincante en week 0. La clé du match pour Mack Brown : contenir RB DeeJay Dallas.

QB Sam Ehlinger, Texas – Crédit photo : Tim Warner/Getty Images

Voici le programme complet de cette 2ème semaine de la saison 2019 :

Le Match de la Semaine

#6 LSU (1-0) @ #9 Texas (0-0)

Darrell K Royal Memorial Stadium, Austin, Texas
Samedi 7 septembre 2019 à 19h30 (01h30 en France)

Le débat sur « Texas Is Back ? » sera peut-être réglé au soir de ce choc entre Tigers et Longhorns organisé sur les terres texanes d’Austin. #9 Texas a déjà battu un ténor de la SEC (Georgia) lors du dernier Sugar Bowl. Un succès face à #6 LSU propulserait les Longhorns aux portes du Top 5. Toutefois, les Tigers possèdent l’une des meilleures défenses du pays et QB Joe Burrow a été phénoménal dans les nouveaux systèmes RPO du coordinateur offensif Steve Ensminger. Pour s’imposer, #9 Texas dépendra d’une grande performance de QB Sam Ehlinger qui voudra clouer le bec du linebacker K’Lavon Chaisson.
Pronostic : Texas 27, LSU 24.

Vendredi 6 septembre 2019

À partir de 02h00

Marshall (1-0) @ #24 Boise State (1-0)

Albertsons Stadium, Boise, Idaho
Vendredi 6 aout à 21h00 (03h00 en France)

Duel hors-conférence entre deux prétendants pour une participation à un bowl du Nouvel An en tant que représentant du Group of Five. Les Broncos ont confirmé leurs ambitions en s’imposant brillament à Florida State grâce à la révélation QB Hank Bachmeier tandis que Marshall et son quarterback Isaiah Green ont détruit VMI (FCS). Pour s’en sortir dans ce match, le Thundering Herd devra ralentir l’attaque agressive des Broncos en début de match. Pas certain que Marshall ait le talent pour y arriver.
Pronostic : Boise State 38, Marshall 24.

Autres matchs
– William & Mary @ Virginia à 20h00 (02h00 en France)
– Wake Forest @ Rice à 20h00 (02h00 en France)
– Sacramento @ Arizona State à 22h00 (04h00 en France)

QB Justin Fields, Ohio State – Crédit photo : Jamie Sabau/Getty Images

Samedi 7 septembre 2019

À partir de 18h00

Cincinnati (1-0) @ #5 Ohio State (1-0)

Ohio Stadium, Columbus, Ohio
Samedi 7 septembre à 12h00 (18h00 en France)

Les débuts de QB Justin Fields à la tête de l’attaque des Buckeyes ont été une vraie réussite tant la défense de Florida Atlantic a été incapable de contrer ses aptitudes de quarterback double-menace. #5 Ohio State fera face à une défense nettement plus solide, ce week-end, dans un derby de l’Ohio. Les Bearcats ont provoqué 4 turnovers face à UCLA en week 1 et le core de la 11ème meilleure défense du pays en 2018 est de retour. QB Justin Fields saura-t-il poursuivre sur le momentum créé la semaine passée ou le programme de Cincinnati sera-t-il un poil-à-gratter pour coach Ryan Day et les Buckeyes ?.
Pronostic : Ohio State 41, Cincinnati 24

Army (1-0) @ #7 Michigan (1-0)

Michigan Stadium, Ann Arbor, Michigan
Samedi 7 septembre à 12h00 (18h00 en France)

C’est encore un peu difficile de se faire une idée au sujet de l’attaque New-look des Wolverines. Middle Tennessee n’a pas opposé une grande résistance en week 1. Et si #7 Michigan a réussi quelques coups d’éclats, ce ne fût la plus impressionnante performance qu’on ait vu ces dernières années. Army devrait représenter un tout autre test pour QB Shea Patterson et Co. L’attaque au sol des Black Knights tentera de monopoliser la possession du ballon pour se donner une chance de rester dans le match le plus longtemps possible. #7 Michigan devra ainsi capitaliser sur le peu de présence sur le terrain pour éviter une grosse désillusion.
Pronostic : Michigan 24, Army 20.

Autres matchs à partir de 17h
– Rutgers @ #10 Iowa à 12h00 (18h00 en France)
– Northern Illinois @ #13 Utah à 13h00 (19h00 en France)
– #21 Syracuse @ Maryland à 12h00 (18h00 en France)
– Ohio @ Pittsburgh à 11h00 (17h00 en France)
– Old Dominion @ Virginia Tech à 12h00 (18h00 en France)
– West Virginia @ Missouri à 12h00 (18h00 en France)
– Charleston Southern (FCS) @ South Carolina à 12h00 (18h00 en France)
– Vanderbilt @ Purdue à 12h00 (18h00 en France)
– Bowling Green @ Kansas State à 12h00 (18h00 en France)
– South Florida @ Georgia Tech à 14h00 (20h00 en France)

QB Kellen Mond, Texas A&M – Crédit photo : AP

À partir de 21h00

#12 Texas A&M (1-0) @ #1 Clemson (1-0)

Memorial Stadium, Clemson, Caroline du Sud
Samedi 7 septembre à 15h30 (21h30 en France)

Il y a un an tout juste, les Aggies ont été tout près de créer la surprise face aux futurs champions nationaux ne s’inclinant que par deux points d’écart. Le match de samedi sera donc l’acte II d’une série aller-retour. #12 Texas A&M possède le talent pour créer une surprise que le joueur de ligne offensive Jared Hocker a déjà garanti. Si QB Trevor Lawrence débute mal la rencontre en lançant deux interceptions comme la semaine dernière, tout est possible. Mais les Tigers restent les grands favoris avec la présence d’un RB Travis Etienne plus impressionnant que jamais.
Pronostic : Clemson 38, Texas A&M 20.

#25 Nebraska (1-0) @ Colorado (1-0)

Folsom Field, Boulder, Colorado
Samedi 7 septembre à 15h30 (21h30 en France)

Dire que le match contre South Alabama était un avertissement pour les Cornhuskers est un minimum. #25 Nebraska aurait dû s’essuyer les pieds sur un adversaire nettement inférieur. Du coup, ce déplacement à Colorado, face à une équipe qui vient de marquer 52 points dans un Rivalry Game, devient crucial. Coach Frost a besoin d’une victoire pour empêcher de voir le campus de Lincoln assiégé par Husker Nation déçue. QB Adrian Martinez devra montrer un tout autre visage face à une défense des Buffaloes agressives.
Pronostic : Colorado 31, Nebraska 27.

Autres matchs à partir de 21h
– New Mexico State @ #2 Alabama à 16h00 (22h00 en France)
– Murray State (FCS) @ #3 Georgia à 16h00 (22h00 en France)
– Northern Colorado (FCS) #22 Washington State à 17h00 (23h00 en France)
– Richmond @ Boston College 15h30 (21h30 en France)
– Illinois @ Connecticut 15h30 (21h30 en France)
– UTSA @ Baylor à 16h00 (22h00 en France)
– San Diego State @ UCLA à 16h15 (22h15 en France)
– Louisiana-Monroe @ Florida State à 17h00 (23h00 en France)

QB Jarrett Guarantano, Tennessee – Crédit photo : Bryan Lynn/Icon Sportswire via Getty Images

À partir de 01h00

Brigham Young (0-1) @ Tennessee (0-1)

Neyland Stadium, Knoxville, Tennessee
Samedi 7 septembre à 19h00 (01h00 en France)

Il n’y a probablement pas de coach plus menacé que ne l’ai actuellement Jeremy Pruitt à Tennessee. Une semaine après une déroute face à Georgia State, les Vols doivent impérativement rebondir. Si les locaux devaient subir un 2ème revers en 2 semaines, l’influente base de fans des Vols n’exigerait rien d’autre qu’un limogeage sur le champ.
Pronostic : Tennessee 24, Brigham Young 23.

Miami (0-1) @ North Carolina (1-0)

Kenan Stadium, Chapel Hill, Caroline du Nord
Samedi 7 septembre à 20h00 (01h00 en France)

Les Tar Heels ont réussi l’une des surprises de la week 1 en faisant tomber South Carolina. Pour le retour de leur coach Mack Brown à Chapel Hill, ils accueillent une équipe de Miami solide malgré la défaite contre Florida il y a deux semaines. QB Jarren Williams et RB DeeJay Dallas ont démontré qu’ils étaient capables de porter l’attaque des Hurricanes. La défense de UNC, qui a contenu QB Jake Bentley en week 1, pourra-t-elle garder le momentum ? Et le true freshman QB Sam Howell tiendra-t-il face à la pression de l’impressionnant front seven de Miami ?
Pronostic : Miami 27, North Carolina 24.

Autres matchs à partir de 01h00
– South Dakota (FCS) @ #4 Oklahoma à 19h00 (01h00 en France)
– Tulane @ #10 Auburn à 19h30 (01h30 en France)
– UT Martin @ #11 Florida à 19h30 (01h30 en France)
– Buffalo @ #15 Penn State à 19h30 (01h30 en France)
– Nevada @ #16 Oregon à 19h30 (01h30 en France)
– #18 Central Florida @ Florida Atlantic à 19h00 (01h00 en France)
– Western Michigan @ #19 Michigan State à 19h30 (01h30 en France)
– McNeese (FCS) @ Oklahoma State à 19h30 (01h30 en France)
– Eastern Michigan @ Kentucky à 19h30 (01h30 en France)
– Arkansas @ Ole Miss à 19h30 (01h30 en France)

Stanford vs USC – Crédit photo : Kirby Lee-USA TODAY Sports

À partir de 04h00

#23 Stanford (1-0) @ USC (1-0)

LA Memorial Stadium, Los Angeles, Californie
Samedi 7 septembre à 22h30 (04h30 en France)

Les Trojans ont offert à leur coach Clay Helton une victoire dont il avait tant besoin. Mais cela ne s’est pas fait sans dégâts. Le programme de Los Angeles a perdu son quarterback titulaire, JT Daniels, pour l’intégralité de la saison et les clés de l’attaque de USC sont désormais dans les mains du true freshman QB Kedon Slovis. Le Cardinal pourrait également être privé de son leader offensif, QB KJ Costello, victime d’un coup vicieux à la tête contre Northwestern. Les deux équipes ont un besoin crucial d’une victoire pour s’affirmer que des prétendants dans la Pac-12. Un duel de backup pour un match épique à la #Pac12AfterDark ?.
Pronostic : Stanford 31, USC 30.

Autres matchs à partir de 04h00
– Cal @ #14 Washington à 22h30 (04h30 en France)
– Minnesota @ Fresno State à 22h30 (04h30 en France)
– Northern Arizona (FCS) @ Arizona à 22h45 (04h45 en France)
– Oregon State @ Hawaii à 23h59 (05h59 en France)

Bonne semaine 2019 à tous !

Lire la suite

Preview

L’affiche de la semaine : Texas vs LSU

#9 Texas et #6 LSU, deux équipes du Top 10 s’affrontent à Austin (Texas) avec dans le viseur : une place en College Football Playoff.

Publié

le

#9 Texas (1-0) vs #6 LSU (1-0)

Austin, Texas
Darrell K Memorial Stadium
Samedi 7 septembre 2019
19h30 (heure Est, 01h30 en France)

Nous n’en sommes qu’à la week 2 de cette saison 2019 mais les playoffs seront déjà l’enjeu de ce Big Game entre deux programmes du Top 10 qui ont des ambitions en 2019. Ce sera également l’occasion d’un test grandeur nature pour deux équipes qui ont connu de grands bouleversements durant l’intersaison.

Les enjeux du match

Ne passons pas par quatre chemin : ce sont bien les playoffs qui seront le sujet de discussion entourant ce match inter-conférence. Ou plus exactement, le perdant sera quasiment exclu de la lutte pour une place dans le Top 4… Le passé nous a appris qu’aucune équipe avec deux défaites au cours d’une saison n’a été capable de se qualifier pour les playoffs. Une défaite aussi tôt alors que les calendriers intra-conférence n’ont pas débuté serait catastrophique… particulièrement pour les Tigers de #6 LSU qui doivent naviguer à travers la division SEC West.

Ce match sera aussi l’opposition entre deux coachs dont le Destin s’est croisé en 2016 lorsque Les Miles a été démis de ses fonctions à la tête des Tigers. Ed Orgeron a assuré l’intérim (avec succès) mais la Direction athlétique de la fac de LSU a fait le forcing pour attirer un jeune coach prometteur qui sévissait à Houston, Tom Herman. Finalement, ce dernier a préféré Texas et Ed Orgeron a récupéré le poste de head coach. Ed O’ a une occasion en or de démontrer qu’il est plus qu’un choix par défaut à LSU.

Les duels clés

QB Joe Burrow face au secondary des Longhorns

Le quarterback de LSU a brillé pour son premier match au sein des nouveaux schémas offensifs « spread » des Tigers. Face à Georgia Southern, il a montré beaucoup de confiance et de leadership. Cette semaine, il fera face à une toute autre opposition. Les Longhorns comptent sur l’un des meilleurs backfield défensif du pays.

Les receveurs de Texas face à CB Kristian Fulton

Si S Grant Delpit est le leader du backfield défensif des Tigers, le junior CB Kristian Fulton est l’ultime « shutdown corner ». Phénoménal tout au long de la saison dernière, il sera un cauchemar pour WR Collin Johnson et/ou WR Devin Duvernay. Face au front seven renforcé de LSU, les Longhorns devront ouvrir le jeu. QB Sam Ehlinger ne devra pas forcer ses passes au risque de payer cash face à CB Kristian Fulton

Le Facteur X

RB Keontay Ingram, Texas

En raison des blessures de Jordan Whittington, Daniel Young et Kirk Johnson, le poste de running back souffre d’un manque de profondeur évident qui a forcé LB David Gbenda à quitter son poste de linebacker pour celui de RB#3 derrière l’inexpérimenté RB Roshon Johnson et le junior RB Keontay Ingram. Ce dernier sera un élément-clé de ce match. Alors que QB Sam Ehlinger sera surveillé comme le lait sur le feu, RB Keontay Ingram aura l’opportunité de faire basculer la rencontre sur un ou deux big plays.

Historique

C’est le 18ème match de l’Histoire entre Texas et LSU. Texas mène la série 9-7-1. Ces deux équipes ne se sont pas affrontées en saison régulière depuis… 1954 ! Toutefois, Longhorns et Tigers ont été opposés lors du Cotton Bowl en 1963 et 2003.

Fait amusant

Notre pronostic

Texas 27, LSU 24.

Lire la suite

Preview

L’affiche de la semaine : Auburn vs Oregon

Les Tigers de #16 Auburn et les Ducks de #11 Oregon s’affrontent au AT&T Stadium d’Arlington pour une revanche du BCS Championship Game 2011.

Publié

le

#16 Auburn (0-0) vs #11 Oregon (0-0)

Arlington, Texas
AT&T Stadium
Samedi 31 aout 2019
19h30 (heure Est, 01h30 en France)

Les Tigers de #16 Auburn et les Ducks de #11 Oregon s’affrontent au AT&T Stadium d’Arlington dans l’un des meilleurs matchs inter-conférence de l’année pour ce qui sera une revanche du BCS Championship Game 2011.

Bien sûr, la saison ne fait que débuter et un faux pas n’éliminera pas forcément l’une des deux équipes de la course aux playoffs (Ohio State avait perdu à domicile contre Virginia Tech en 2015 avant de remporter le titre national). Toutefois, la hype autour du programme de #11 Oregon est telle qu’une défaite dans ce match serait considéré comme un affront pour les Ducks… et la conférence Pac-12 qui ne cesse de décevoir. Et coach Gus Malzahn (Auburn) ne peut se permettre une défaite au risque d’être plus que jamais sur un « hot seat ».

Les enjeux du match

#16 Auburn a débuté la saison passée dans le Top 10 de pré-saison avant de totalement s’écrouler au cours d’une année conclue avec un bilan décevant de 8-5. Les Tigers n’ont gagné que 3 matchs de conférence SEC. Coach Gus Malzahn ne pourra sauver sa place qu’au prix d’une convaincante campagne 2019. Un succès dans ce Big Game est obligatoire.

Pour y parvenir, le coach d’Auburn appellera désormais les jeux offensifs. Un retour aux sources. Toutefois, l’attaque d’Auburn sera dirigé par un quarterback true freshman, QB Bo Nix. Débuter la saison avec un joueur sans expérience au poste le plus important sur le terrain représente une importante prise de risque et une belle preuve de confiance.

Du côté de #11 Oregon, le quarterback vedette Justin Herbert est revenu pour sa saison senior pour offrir un titre de Pac-12 et une participation au Rose Bowl aux Ducks. Une défaite dès le match d’ouverture ferait tâche.

Les duels clés

L’attaque de #11 Oregon face à la défense de #16 sera clairement le duel clé de cette rencontre. QB Justin Herbert a connu une saison 2018 pleine de promesses (3 151 yards à la passe, 29 TD, 63% de réussite). Sa mobilité lui permet de s’échapper de la poche si nécessaire pour lancer en mouvement. Cette élément sera crucial face à l’un des meilleurs front four du pays. DT Derrick Brown, DE Nick Coe et DE Marlon Davidson forment un trio ultra-dominant. Une grande performance des tackles Calvin Throckmorton et Penei Sewell et du joueur de centre, C Jake Hanson (37 titularisations), sera ainsi déterminante pour protéger le quarterback vedette mais aussi pour ouvrir des brêches au duo RB CJ Verdell / RB Travis Dye. Cette ligne défensive est considérée comme l’une des meilleures du pays. Force contre force, c’est dans les tranchées que l’issue de ce match sera déterminée.

QB Bo Nix, Auburn – Credit photo : John Reed-USA TODAY Sports

Le Facteur X

QB Bo Nix. Le quarterback 5-étoiles des Tigers fera ses grands débuts sous un maillot des Tigers que son père, Patrick Nix, a porté pendant quatre saisons (1992-95). Il sera le premier QB true freshman à débuter une saison des Tigers depuis… Travis Tidwell en 1946.

Joueur ultra-spectaculaire, Bo Nix est (déjà) l’un des joueurs les plus explosifs de son équipe en plus d’avoir la réputation d’être un formidable passeur. Il ne lui manque que l’expérience. Sera-t-il tenir sous la pression de réussir en primetime ses premiers pas en NCAA ?

Historique

Une seule fois dans l’Histoire du College Football, les Tigers et les Ducks ont été opposés : en finale nationale 2010 ! Ce match restera dans les Annales pour une course controversée de 37 yards de RB Michael Dyer qui permit à Auburn de réussir un FG victorieux à la dernière seconde. Était-il down ? Cette victoire fût le bouquet final d’une saison exceptionnelle des Tigers : titre de champion national et trophée Heisman pour QB Cam Newton.

Fait amusant

Dans son Histoire, Auburn n’a jamais perdu un 31 aout (bilan de 4-0).

Notre pronostic

Le bilan de la SEC contre la Pac-12 depuis 2016 ? 5-1. Le seul succès de la Pac-12 ? Un match improbable de Josh Rosen (UCLA) contre Texas A&M…

Auburn 31, Oregon 27.

Lire la suite
Publicité

Preview 2019

Actualitéil y a 3 semaines

L’ultime preview : tout ce qu’il faut savoir sur la saison 2019 !

Présentation complète de la saison 2019 de College Football.

Previewil y a 4 semaines

Les 10 candidats pour le trophée Heisman 2019

Champion national avec Clemson dès sa saison freshman, QB Trevor Lawrence sera l'un des favoris pour remporter, en 2019, le...

Previewil y a 4 semaines

Conférence SEC : la fin de la suprématie d’Alabama ?

Alabama et Georgia se partagent le titre de champion de SEC depuis 5 ans : les destins du Crimson Tide...

Previewil y a 4 semaines

Les 10 matchs de conférence à ne pas manquer en 2019

Personne ne voudrait manquer un Auburn-Alabama ou un Michigan-Ohio State. Ces matchs intra-conférence sont l'essence même du College Football et...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : LSU Tigers

Malgré un calendrier difficile, LSU veut profiter de l'élan créé au soir du dernier Fiesta Bowl pour s'imposer comme un...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Texas A&M Aggies

Les Aggies feront face au calendrier le plus difficile au niveau FBS mais Texas A&M mené par un Jimbo Fisher...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Auburn Tigers

En reprenant la direction de l'attaque des Tigers, Gus Malzahn veut sauver sa place à la tête d'un programme d'Auburn...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Florida Gators

Après avoir redressé la situation des Gators en une seule saison, Dan Mullen compte sur QB Feleipe Franks et un...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Arkansas Razorbacks

An II de l'ère Chad Morris. Les années Bret Bielema ont laissé des traces à Arkansas qui tentera de retrouver...

Previewil y a 1 mois

Preview 2019 : Missouri Tigers

Suspendus de bowl en 2019 et orphelins de QB Drew Lock, les Tigers de Missouri poursuivront-ils leur redressement initié par...

Articles les plus lus