Suivez-nous

Preview

Preview 2018 : Oklahoma State Cowboys

Les Cowboys doivent tourner la page de l’ère Mason Rudolph et pourraient se reposer sur leur jeu au sol afin de rester dans la course à une place en finale de conférence Big 12.

Crédit photo : Brett Deering/Getty Images

Publié

le

OKlahoma State Cowboys

Conférence Big 12

En 2017 : 10-3, 6-3 Big 12. Camping World Bowl : victoire 30-21 contre Virginia Tech.
Head Coach : Mike Gundy, 14ème année (114-53) – Résultats en carrière: 114-53.
Coordinateur offensif : Mike Yurcich.
Coordinateur défensif : Jim Knowles.
Titulaires de retour : 5 en attaque, 7 en défense, punter, kicker.
Joueurs-clés partis : QB Mason Rudolph, WR James Washington, C Brad Lundblade, OG Zach Crabtree, S Tre Flowers, S Ramon Richards.
Joueurs à suivre : RB Justice Hill, WR Jalen McCleskey, DE Jordan Brailford, LB Justin Phillips, LB Calvin Bundage.

Mason Rudolph et James Washington. À eux-deux, ils ont réécrit les livres d’Histoire du programme de l’université Oklahoma State en devenant le duo quarterback-receveur le plus prolifique de la fac de Stillwater. Au terme d’un comeback mémorable face à Virginia Tech lors du dernier Camping World Bowl, coach Mike Gundy avait le sourire : ses Cowboys venaient de conclure une 3ème saison d’affilée avec au moins 10 victoires. Du jamais vu à Oklahoma State. Seul problème : il s’agissait du dernier match de ses deux leaders offensifs qui seront draftés quelques semaines plus tard par les Steelers de Pittsburgh (NFL).

Embed from Getty Images

Habitué à maintenir un niveau élevé de performance à ses attaques, coach Gundy fera face à un défi énorme. Car s’il y a bien 4 prétendants au poste de quarterback titulaire, aucun d’entre-eux ne ressemble à un vrai #1. Du coup, c’est peut-être à un changement d’identité à laquelle nous allons assister. Les Cowboys pourraient délaisser leur jeu aérien débridée au profit d’un jeu au sol plus traditionnel. Il faut dire qu’avec le meilleur duo de running backs de la conférence Big 12 (Justice Hill, JD King) et une ligne offensive expérimentée, Oklahoma State a des arguments dans ce domaine.

Régulièrement maltraités en défense en 2017, les Cowboys ont renvoyé le populaire coordinateur défensif Glenn Spencer qu’ils ont remplacé par l’un des meilleurs stratèges défensifs de la conférence ACC, Jim Knowles (ex-Duke). Ce dernier arrive avec ses systèmes 4-2-5 pour redresser une défense aérienne aux abois l’an dernier (268.6 yards accordés par match, #117 du pays).

Si l’effectif des Cowboys ne manque pas de talent, le manque d’expérience et de profondeur à certains postes (notamment à celui de QB) et un changement majeur de système défensif ne sont pas un bon mélange dans une conférence en nette progression depuis 2-3 ans. Comme en 2014, année de transition pour Oklahoma State ?

Attaque

Coach Mike Gundy et son coordinateur offensif Mike Yurcich ont passé l’intersaison à essayer de déterminer l’identité offensive qu’ils souhaitaient donner aux Cowboys en 2018. Les départs du meilleur quarterback de l’Histoire d’Oklahoma State (Mason Rudolph) et d’un trio de receveurs ultra-productifs (James Washington, Marcell Ateman, Chris Lacy) ont laissé un trou béant au sein d’une escouade en reconstruction.

Durant les entrainements printaniers, l’ancien walk-on (joueur non-boursier) QB Taylor Cornelius semble avoir pris le dessus sur le sophomore QB Keondre Wudtee. S’il connait les systèmes de coach Gundy, il a été très rarement utilisé depuis son arrivée à Stillwater, en 2014. Il faut dire que la faiblesse défensive de l’équipe ces dernières années a forcé le coach des Cowboys à aligner Mason Rudolph jusqu’à la fin des matchs.

Embed from Getty Images

Mais la vraie bataille pour le poste de titulaire pourrait se jouer entre deux quarterbacks qui feront leur arrivée sur le campus au mois d’aout. Ancien leader de l’attaque des Rainbow Warriors, le senior QB Dru Brown va débarquer à Stillwater comme un pompier. C’est probablement les doutes de coach Gundy envers Cornelius et Wudtee qui l’ont amené à aller chercher l’ancien QB d’Hawaii. Toutefois, le prochain titulaire sera peut-être le meilleur quarterback jamais recruté par Mike Gundy : le true freshman QB Spencer Sanders. Considéré comme le meilleur QB des lycées du Texas en 2017, il sait qu’il sera surement le leader de l’attaque des Cowboys dans un avenir proche. Dès 2018 ? Pas sûr.

Si le jeu aérien met du temps à s’installer, l’attaque d’Oklahoma State pourrait se reposer sur un jeu au sol mené par le junior RB Justice Hill (1467 yards au sol, 15 TD et 31 réceptions, 190 yards, 1 TD en 2017). Coureur insaisissable, il a travaillé ses réceptions durant l’intersaison. Des progrès dans ce domaine pourraient en faire un joueur véritablement indéfendable. Avec le surpuissant sophomore RB J.D. King (469 yards au sol, 4 TD en 2017), il forme un duo complémentaire qui bénéficiera également du soutien de la sensation canadienne, le speedster redshirt freshman RB Chuba Hubbard.

Dans l’ombre de James Washington depuis son arrivée à Stillwater, le senior WR Jalen McCleskey (50 réceptions, 656 yards, 5 TD en 2017) sait qu’il a une opportunité en or pour démontrer l’étendue de son talent. Il sera la principale option du jeu aérien des Cowboys en 2018 en compagnie de l’ancien prospect vedette de LSU, WR Tyron Johnson (18 réceptions, 293 yards, 2 TD en 2017), qui a montré de belles choses lors de sa première saison avec les Cowboys. Le combatif WR Dillon Stoner (44 réceptions, 576 yards, 6 TD en 2017) sera encore très précieux grâce à sa capacité à trouver les espaces dans le trafic. Mais on gardera aussi un oeil attentif sur la nouvelle génération de receveurs qui est déjà sur le campus. WR LC Greenwood, WR Braydon Johnson et WR C.J. Moore seront-ils sollicités dès 2018 ?

Embed from Getty Images

Autre inquiétude concernant le jeu aérien : le départs des deux tackles offensifs titulaires. Du coup, la pression sera énorme sur le junior LT Arlington Hambright et le senior RT Shane Richards, deux joueurs redshirtés la saison dernière. Leur inexpérience pourrait être dramatique. L’intérieur de cette ligne offensive est plus rassurante. Les juniors LG Marcus Reyes et C Johnny Wilson sont de retour à leur poste de titulaire et le senior RG Larry Williams a obtenu une 6ème année d’éligibilité pour des raisons médicales.

Défense

Neuf joueurs défensifs ayant une expérience comme titulaire seront de retour en 2018… mais LB Chad Whitener, S Tre Flowers, S Ramon Richards et DT DeQuinton Osborne manqueront énormément à une défense qui connaitra un changement majeur la saison prochaine.

L’ancien Duke, Jim Knowles, a pris la succession de Glenn Spencer au poste de coordinateur défensif. L’incapacité de ce dernier à trouver les bons ajustements lui a été fatale. Du coup, les Cowboys évolueront désormais avec un nouveau système 4-2-5 qui pourrait mieux convenir face aux attaques aériennes de la conférence Big 12. Mais Jim Knowles a-t-il l’effectif pour réussir dans sa mission ? Des doutes persistent.

Avec l’arrivée de l’ancien coordinateur de Duke, on peut s’attendre à une nette amélioration du front four d’autant que cette ligne défensive bénéficiera de l’expérience de DE Cole Walterscheid (20 plaquages, 6.5 pour perte en 2017, 31 titularisations en carrière), de DE Jarrell Owens (6 plaquages, 1 sack en 2017) et de DE Jordan Brailford (57 plaquages, 11 pour perte, 5 sacks en 2017). Les tackles seniors, DT Darrion Daniels (26 plaquages, 5 pour perte en 2017), DT Trey Carter (22 plaquages, 2.5 sacks en 2017) et DT Enoch Smith Jr (14 plaquages, 2.5 sacks en 2017), sont robustes et imposants. Si elle parvient à rester agressive tout au long de la saison, cette ligne défensive pourrait être l’une des bonnes surprises de la saison dans la Big 12. Mais est-ce que ce sera suffisant pour compenser les performances d’un back seven suspect ?

Embed from Getty Images

Avec la mise en place d’une défense 4-2-5, la pression sera énorme sur un groupe de linebacker dont la polyvalence sera primordiale. Par chance, les Cowboys peuvent compter sur un tandem de gros frappeurs avec LB Justin Phillips (63 plaquages, 9.5 pour perte, 2.5 sacks, 2 INT et 2 TD en 2017) et LB Calvin Bundage (54 plaquages, 3 sacks en 2017). Leur adaptation aux nouveaux systèmes sera essentielle. Le junior LB Kevin Henry et le sophomore LB Devin Harper sont là comme backup.

En raison de certaines blessures des titulaires, le junior CB A.J. Green (47 plaquages, 4 INT en 2017) et le sophomore CB Rodarius Williams (44 plaquages, 10 passes défendues en 2017) ont dû apprendre à la dure en 2017. Ils ont parfois payé le prix de leur inexpérience mais s’ils poursuivent leur progression entrevue en fin de saison dernière, ces deux-là ont le potentiel pour devenir le meilleur duo de cornerbacks de la conférence.

C’est plus problématique au niveau des safeties, poste crucial dans les systèmes 4-2-5 de Jim Knowles. Deux titulaires (S Tre Flowers, S Ramon Richards) sont partis et la relève ne semble pas à la hauteur de leurs prédécesseurs. Le senior S Kenneth Edison-McGruder (21 plaquages en 2017) devrait retrouver une position plus en adéquation avec ses aptitudes après un passage comme linebacker l’an dernier. Il essayera d’apporter un peu de stabilité grâce à son expérience. C’est encore la grande inconnue pour les deux autres safeties. Les juniors S Za’Carrius Green et S Chance Cook et les sophomores S Malcolm Rodriguez et S Thabo Mwaniki seront en concurrence au cours du camp d’entrainement estival. Sans l’émergence de vrais leaders dans ce secteur, c’est tout l’équilibre du système défensif qui pourrait être mis à mal.

Équipes spéciales

Auto-proclamé candidat au trophée Heisman avant le coup d’envoi de la saison dernière, le senior P Zach Sinor (43.1 yards par punt en 2017) tentera de poursuivre sur une fin d’année 2017 convaincante après un mois de septembre catastrophique. Le junior K Matt Ammendola avait également manqué son début de saison avant de devenir une valeur sûre (23/29 FG en 2017 dont un 6/9 au-delà des 40 yards). Le running back KR Chuba Hubbard aura l’occasion de montrer sa vitesse folle sur les kick returns tandis que le receveur PR Dillon Stoner sera fidèle au poste sur les punt returns. Deux joueurs très dynamiques qui pourraient former l’un des duos les plus dangereux dans la conférence Big 12.

Embed from Getty Images

Calendrier

Les deux premiers matchs (Missouri State, South Alabama) serviront avant tout de préparation avant le choc de la week 3 face aux ambitieux Broncos de Boise State. Une défaite dans ce match pourrait mettre une pression énorme sur une jeune équipe qui pourrait rebondir rapidement contre Texas Tech et à Kansas pour conclure un mois de septembre plutôt avantageux. Iowa State fera le voyage à Stillwater avant que les Cowboys n’entament la partie difficile de leur calendrier : un voyage à Kansas State, puis la réception de Texas, le 27 octobre. Le mois de novembre sera sans pitié pour Oklahoma State. Après un déplacement à Baylor, les Cowboys visiteront Oklahoma avant de recevoir West Virginia et de conclure la saison à Texas Christian. Ouch !

Match clé
vs Texas, le 27 octobre
Avec un début de calendrier avantageux, les Cowboys pourraient se présenter dans ce match avec une fiche 6-1. Ce choc face aux Longhorns pourrait alors être un tournant dans la saison d’Oklahoma State. Un victoire et les ambitions de coach Gundy pourraient être à la hausse. Une défaite et la match à Baylor de la semaine pourrait être décisif en vue d’une participation à un bowl.

Conclusion

Le défi de coach Mike Gundy sera immense : remplacer les leaders offensifs, QB Mason Rudolph et WR James Washington ! Toutefois, le coach des Cowboys a régulièrement démontré sa capacité à recharger les batteries d’un programme quia remporté moins de 8 victoires qu’une seule fois depuis 10 ans. Les fondations sont d’ailleurs solides grâce au retour du junior RB Justice Hill et l’éclosion annoncé d’une nouvelle génération de receveurs. Au poste de quarterback, l’ancien joueur d’Hawaii, QB Dru Brown, devrait assurer la transition avant l’envol du freshman, QB Spencer Sanders. En défense, l’arrivée du coordinateur Jim Knowles (ex-Duke) pourrait faire du bien à un secteur en grande difficulté la saison dernière, notamment dans les airs. Le manque de profondeur dans le backfield défensif pourrait être problématique au sein de la nouvelle défense 4-2-5 prônée par Knowles. Un début de calendrier favorable pourrait toutefois permettre à tout le monde de s’ajuster… avant une dernière ligne droite infernale (à Oklahoma, West Virginia, à TCU).

Évaluation
  • Attaque
  • Défense
  • Équipes spéciales
  • Coaching
  • Potentiel
3.4

Résumé

Forces :
– Le jeu au sol.
– Des playmakers dans le groupe de receveurs.
– Un duo de linebackers expériementés

Faiblesses :
– Incertitude au poste de quarterback.
– Un trio de safeties inexpérimentés.
– Un manque de profondeur générale en défense.

Prédiction : 7-5, 4-5 Big 12 Big 12.

Trailer

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis 15 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et MLB. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Preview

Rose Bowl 2024 : la Preview de Michigan-Alabama

Les Wolverines de #1 Michigan champions invaincus de la Big Ten, affrontent le Crimson Tide de #4 Alabama lors du Rose Bowl avec pour enjeu une place au National Championship Game.

Publié

le

#1 Michigan (13-0) vs #4 Alabama (12-1)

Rose Bowl
Los Angeles, Californie
Rose Bowl Stadium
Lundi 1er janvier 2024
17h00 (heure Est, 23h00 en France)

Une place pour la finale nationale de Houston (Texas) en jeu dans ce Sugar Bowl qui oppose #1 Michigan (13-0) à #4 Alabama (12-1) lors de cette première demi-finale des playoffs disputée dans le cadre du mythique Rose Bowl qui se joue traditionnellement le 1er janvier.

#1 Michigan dispute le College Football Playoff pour la 3ème année consécutive. De son côté, #4 Alabama n’a manqué que deux fois ces playoffs à quatre depuis l’instauration de ce format, il y a dix ans. Plus qu’un match couperet, ce duel tant attendu va opposer deux des meilleurs entraîneurs universitaires de ces dernières années : le controversé Jim Harbaugh pour Michigan face au meilleur head coach de l’Histoire du College Football, Nick Saban, pour Alabama.

Podcast

 

Comment sont-ils arrivés là ?

#1 Michigan (13-0)

Les Wolverines ont survolé la Big Ten Est, une des meilleures divisions du pays. Sur leurs 13 matchs joués cette saison, 9 matchs se sont soldés par moins de 10 points de l’équipe adverse. Leur défense a donc été leur principale force (239.2 yards accordés par match, 2ème du pays), atteignant son apothéose face à Iowa en finale de conférence Big Ten. À l’inverse, l’attaque n’a pas souvent brillé, ou seulement par séquences. Au final, les Wolverines ont terminé la saison avec une moyenne de 380 yards par match au 68ème rang national.

Malgré des statistiques moyennes, l’attaque a su être décisive dans les moments cruciaux, notamment lors de The Game, face au rival historique Ohio State. À aucun moment de cette saison 2023, les Wolverines n’ont tremblé, enchainant les succès semaine après semaine. Nebraska ? Battu 45-7. Minnesota ? Battu 52-10. Michigan State ? Battu 49-0. Purdue (41-13) et Penn State (24-15) n’ont pas fait le poids non plus.

Mais, cette qualification ne s’est pas faite sans difficultés. Beaucoup d’agitation autour du terrain : soupçons de tricherie (vols de signaux), suspension de HC Jim Harbaugh et renvoi de l’analyste Connor Stalions n’ont pas déstabilisé ces Wolverines. Au contraire, cette adversité semble les avoir soudé autour du mantra « Us against the World » (nous contre le monde). #1 Michigan atteint donc le College Football Playoff pour la 3ème saison consécutive. Et si cette année était la bonne ? 

#4 Alabama (12-1)

Le Crimson Tide revient de loin.

Après une défaite à domicile face à Texas (34-24), le match à South Florida la semaine suivante va être un tournant. #4 Alabama s’impose difficilement 17-3, HC Nick Saban et son coaching staff cogitent et choisissent enfin un numéro 1 définitif au poste de quarterback en écartant définitivement QB Tyler Buchner au profit de QB Jalen Milroe. Meilleure décision de coaching de la saison.

Malgré un match difficile face à Ole Miss en week 4, QB Jalen Milroe commence à prendre confiance, bien aidé par une défense qui réussit un match référence. Victoire 24-10 et la machine #4 Alabama est alors lancée.

QB Jalen Milroe enchaîne alors les prestations de plus en plus convaincantes, notamment contre Texas A&M (26-20), Tennessee (34-20), LSU (42-28) et surtout Auburn (27-24) avant la fin en apothéose lors de la finale de conférence face à Georgia (27-24). Passé de paria à héros, le quarterback junior débarque dans ces playoffs avant un momentum énorme.

Au final, #4 Alabama termine la saison sur 11 victoires consécutives, en espérant ajouter une 12ème lors de cette demi-finale face à #1 Michigan.

QB Jalen Milroe, Alabama – Crédit photo : Elijah McWhorter

Les clés du match 

La défense de Michigan face à l’attaque d’Alabama

Meilleure défense du pays au nombre de points encaissés, nul doute que Michigan va essayer de miser sur ce point fort. Des joueurs d’expérience (CB Mike Sainristil, LB Michael Barrett) combinés avec de jeunes talents (CB Will Johnson, LB Junior Colson, DE Jaylen Harrell) font que ce mélange concocté par le coordinateur défensif Jesse Minter une redoutable machine à stopper les escouades offensives adverses. Ce groupe a permis à #1 Michigan d’accorder 7 points ou moins lors de 8 de ses 13 matchs joués en 2023 ! Cette défense a également su limiter des équipes comme Ohio State ou encore Penn State à 24 points ou moins. 24, c’est également le nombre de pertes de balles provoquées par Michigan.

Mais en face, #4 Alabama a toujours marqué 24 points ou plus lors des 11 dernières victoires consécutives. De plus, QB Jalen Milroe semble monter en puissance et les victoires serrées du Crimson Tide en fin de saison a donné un sentiment d’invincibilité à une équipe sous le feu des critiques au mois de septembre. Limiter l’impact de QB Jalen Milroe, le quarterback le plus chaud du moment, sera assurément l’une des clés de ce match.

Le jeu au sol de Michigan face au front seven d’Alabama 

35 à 21, c’est le nombre de touchdowns à la course face au nombre de touchdowns à la passe des Wolverines. Michigan gagne souvent des premières tentatives grâce à son jeu au sol, et sa ligne offensive performante, bien que privée de G Zak Zinter pour ce match, sera encore un facteur clé dans cette rencontre.

Mais en face, le front seven de #4 Alabama a montré qu’il était capable de provoquer des pertes de balle. DL Justin Eboigbe sur la ligne défensive, et un quatuor de linebackers LB Jihaad Campbell – LB Deontae Lawson à l’intérieur et LB Dallas Turner – LB Chris Braswell sont capables de faire basculer n’importe quelle rencontre. Si le Crimson Tide ne remporte pas la bataille des tranchées dans ce match, il est peu probable que l’équipe de HC Nick Saban obtienne un billet pour le National Championship. 

Joueurs à suivre 

RB Blake Corum Michigan

Auteur de 24 touchdowns, RB Blake Corum va avoir des ballons sur les jeux à courte distance. #1 Michigan est une équipe efficace, et le senior a de grandes chances de gagner le match à lui tout seul. Sa puissance et sa belle lecture font de lui un atout indéniable pour l’attaque.

RB Blake Corum, Michigan – Crédit photo : Junfu Han, Detroit Free Press

CB Mike Sainristil, Michigan

Il est le leader de la meilleure défense du pays. Depuis deux saisons, CB Mike Sainristil est incontournable à #1 Michigan. Cette saison, il a réussi cinq interceptions, dont deux pick-six. Il a aussi provoqué deux sacks, et deux fumbles.

CB Will Johnson, Michigan

Il est peut-être le meilleur cornerback du match sur le papier. CB Will Johnson a fait étalage de toutes ses qualités pour stopper le meilleur receveur adverse. Si sa confrontation face à Marvin Harrison Jr. et Ohio State a mis en lumière ses défauts, il peut les corriger assez rapidement au vu de son intelligence de jeu et de sa capacité d’anticipation. Face à lui, il pourrait avoir deux receveurs aux qualités différentes, WR Jermaine Burton et WR Isaiah Bond. Parions qu’aucun des deux ne l’impressionnent.

QB Jalen Milroe Alabama

Première saison en tant que titulaire plus que réussie pour le successeur de QB Bryce Young. Le quarterback double menace peut de nouveau s’affirmer avec un nouveau match référence. Capable d’improvisations tonitruantes au sol et de passes dévastatrices dans les moments clés, Jalen Milroe va avoir une part importante sur le résultat final du match.

LB Dallas Turner, Alabama

Le junior réalise une saison digne de son potentiel. Après un début de saison moyen, il monte en puissance à l’image de son équipe. Peut-il atteindre l’apogée de sa saison avec une performance de haute volée ? Il va avoir fort à faire avec LT LaDarius Henderson ou LG Trevor Keegan en face de lui. Cette saison, il réalise au moins un sack sur huit des treize matchs qu’il a disputés. Une régularité impressionnante.

WR Jermaine Burton, Alabama

Enfin la saison de la maturité pour l’ancien receveur de Georgia. Dépassant 3 fois les 100 yards, dont une performance flirtant avec les 200 yards contre Texas A&M, il devient enfin ce receveur numéro 1 qu’attend HC Nick Saban depuis WR Jameson Williams. Son duo avec WR Isaiah Bond peut poser énormément de problèmes à la défense aérienne de #1 Michigan.

Facteur X 

Le pass rush de Michigan

Face à OT JC Latham et un OT Kadyn Proctor, qui a réalisé son meilleur match de la saison face à Georgia, le pass rush de #1 Michigan va devoir réaliser ce que les Bulldogs n’ont pas réussi à faire en finale de conférence SEC. Le trio composé de DE Jaylen Harrell, DE Josaiah Stewart et DE Derrick Moore en compagnie de DT Kris Jenkins et DT Mason Graham doivent mettre au supplice une ligne offensive d’Alabama qui monte en puissance. La bataille des tranchées sera décisive dans ce Rose Bowl.

Historique

Malgré l’histoire des deux programmes, ce sera seulement la 5ème fois de leur histoire que Michigan et Alabama vont s’affronter. La dernière rencontre ? En 2020 lors du Citrus Bowl avec une victoire d’Alabama 35-16 à la clé.

Blessés 

#1 Michigan

Absent : OL Zak Minter (jambe), WR Karmello English, RB CJ Stokes, WR Logan Forbes.
Incertain : QB Davis Warren.

#4 Alabama

Absent :
Incertain : RB Jase McClellan (pied).

Pronostic 

Alabama 27, Michigan 21. 

Crédit photo : College Football Playoff
Lire la suite

Preview

Sugar Bowl 2024 : la Preview de Washington-Texas

Les Huskies de #2 Washington invaincus et champions de la Pac-12, affrontent les Longhorns de #3 Texas lors du Sugar Bowl avec pour enjeu une place au National Championship Game.

Publié

le

#2 Washington (13-0) vs #3 Texas (12-1)

Sugar Bowl
La Nouvelle-Orléans, Louisiane
Mercedes-Benz Stadium
Lundi 1er janvier 2024
20h45 (heure Est, 02h45 en France)

Un vent de fraîcheur souffle sur cette dernière édition des playoffs à quatre ! Car Washington et Texas ne sont pas vraiment des habitués de l’événement, depuis son lancement il y a dix ans. 

Les Huskies ont bien à leur actif une participation en 2016. Dans le sillage des Jake Browning, Myles Gaskin et autres John Ross III, les pensionnaires de Seattle avaient croisé la route d’Alabama, au Peach Bowl, pour un revers au bout du compte (24-7). 

En revanche, pour Texas, il s’agira bien de la première sélection au dernier carré de la compétition, après avoir vu les voisins Oklahoma et TCU lui damner le pion dans la conférence au cours de la dernière décennie.

 

Comment sont-ils arrivés là ?

#2 Washington (13-0)

Par la voie des airs, manifestement. Transfigurés dès 2022, et l’arrivée aux commandes du head coach Kalen DeBoer, en provenance de Fresno State, les Huskies ont totalement rénové leur attaque, devenant un rouleau-compresseur vertical, en même temps qu’une machine à yards et à points. Symbole de cette renaissance : QB Michael Penix, que DeBoer a côtoyé à Indiana, dans le passé, et qui, loin des soucis de blessure, peut atteindre son plein potentiel dans cette attaque aérienne. Passé aux portes de la finale de conférence l’an passé, coiffé au poteau par le futur champion Utah, Washington n’a pas manqué de confirmer ses bonnes dispositions cette année, en battant à deux reprises sa menace la plus sérieuse, Oregon, dont un succès à réaction en finale de conférence Pac-12, en décembre dernier, pour préserver son statut d’invaincu et enfin décrocher le graal pour les playoffs. 

#3 Texas (12-1)

Combien de fois a-t-on entendu ces dernières années « Texas is back » ? Institution locale voire nationale, le programme des Longhorns n’a cessé de souffler le chaud et le froid depuis 2009 et sa dernière participation à la finale BCS. Malgré un casting de nouveau de rêve cette saison, l’escouade emmenée depuis 2021 par Steve Sarkisian a avant tout bluffé par sa constance sur l’ensemble de l’exercice. Car il a longtemps fallu digérer cette masterclass réalisée dès la deuxième semaine de saison régulière sur le terrain d’Alabama (24-34) et qui a finalement peser si lourd dans la désignation des demi-finalistes. Battus sur le fil par Oklahoma, bousculés par Kansas State, au lendemain de la blessure du quarterback QB Quinn Ewers, les Longhorns ont tout de même toujours fait preuve de ressources pour répondre sur le terrain, en dominant leur conférence de la tête et des épaules, à l’image du récital aperçu en finale de conférence face à Oklahoma State. « So Texas is back … mais jusqu’où ? »

QB Michael Penix Jr, Washington – Crédit photo : University of Washington Athletics

Les clés du match 

L’attaque aérienne de Washington contre le backfield défensif de Texas 

C’est incontestablement LE matchup de cette rencontre, et ce qui pousse le plus à l’optimisme du côté des Huskies. La bande de Kalen DeBoer est la plus performante du pays en termes de yards à la passe cette saison (343 par match), ce qui l’amène de facto à être l’une des meilleures attaques du pays, niveau points (37 en moyenne, 11e du pays). QB Michael Penix est le meilleur passeur de la saison, en termes de yards engrangés par la voie des airs (4 218) et WR Rome Odunze est le deuxième receveur national le plus en vue sur cette statistique derrière Malik Nabers (1 428 yards). Ajoutez à cela une des meilleures protections de passe du pays (11 sacks concédés en 2023, 4e meilleure formation) et un côté clutch sur 3e (48%) et sur 4e tentative (73%) et vous comprendrez vite ce qui fait la singularité de ce groupe offensif made in Seattle. 

En face, tout n’est pas rassurant, loin de là, pour Pete Kwiatkowski et ses hommes. Si Texas défend plutôt bien la course en 2023, les Longhorns sont 94e du pays sur les yards concédés à la passe (240 en moyenne). De plus, si les membres de leur secondary sont prometteurs, il n’en demeure pas moins jeunes, et sur ce type d’échéance, des freshmen ou sophomores, tels Derek Williams Jr., Malik Muhammad ou Terrance Brooks devront rester pleinement focalisés pour ne pas se faire piéger dans la profondeur. 

La ligne offensive de Texas contre la ligne défensive de Washington 

Comme sur le précédent matchup, ce duel de l’autre côté du ballon sera tout aussi intéressant. Mais Texas sait qu’il ne pourra exister que via les tranchées face à ces vaillants Huskies. Là encore, le groupe texan est jeune, incarné par les sophomores LT Kelvin Banks Jr. et RG DJ Campbell, ou encore par le vétéran RT Christian Jones, récemment décalé à droite et qui semble plus s’y acclimater. Au-delà du temps à disposition du quarterback pour performer dans le domaine aérien, ce quintet a aussi permis au jeu au sol de trouver son rythme, avec d’abord RB Jonathon Brooks puis RB C.J. Baxter en vrais détonateurs. Résultat : 36 points marqués en moyenne (6e du pays), 300 premières tentatives obtenues (13e du pays) et un ratio de 286 yards à la passe par rencontre (18e). Face à cela, Washington va devoir répondre, tout en composant avec un pass rush pas toujours à même de terminer les actions. Malgré la présence de DE Bralen Trice et DE Zion Tupuola-Fetui, ainsi que l’aptitude des linebackers à blitzer, Washington n’a couché qu’à 19 reprises le quarterback adverse derrière la ligne d’engagement, soit le 120e bilan national. Si on ajoute le fait que les Huskies sont aussi 120e nationalement en termes de yards concédés à la passe et 126e en termes de first downs subis, le pass rush de U-Dub a un sérieux rôle à jouer dans l’optique d’une finale nationale. 

Texas en zone rouge 

Cela aurait pu être un facteur X à part entière, mais il est notable dans cette catégorie car il concerne les deux côtés du ballon. Aussi fou que cela puisse paraître, au vu des statistiques offensives démentielles des Longhorns, Texas affiche un bilan de 80% lorsque l’attaque se trouve en zone rouge. Ce chiffre paraitrait satisfaisant s’il ne s’agissait pas du 87e bilan national.

Crédit photo : Aaron E. Martinez / American-Statesman

Défensivement, Texas se démarque aussi en zone rouge, mais cette fois à son avantage. Dans ses 20 derniers mètres, les défenseurs texans n’autorisent que 71% de points, soit le 3e meilleur ratio du pays. Un fait d’arme qui ne sera pas de trop au moment de croiser une attaque aussi impitoyable que celle de Washington, mais qui figure, soit dit en passant, 62e du pays dans les points inscrits depuis la zone rouge (85%). 

Joueurs à suivre 

QB Michael Penix, Washington 

On ne devient pas finaliste du Heisman Trophy par hasard. Recrue 3 étoiles de l’université de l’Indiana, au printemps 2018, le Floridien de naissance n’a pas tardé à faire ses preuves, démarrant une partie dès son année freshman, qualifiant deux fois son équipe en bowl en 2019 et 2020, avant de rejoindre régulièrement l’infirmerie et de se lancer un nouveau challenge dans le Nord-Ouest des Etats-Unis. En deux ans, ses stats à Washington donnent le tournis : 65% de passes complétées, près de 4 500 yards cumulés, 64 touchdowns pour 17 interceptions. De par son impressionnante patte gauche, Penix est le régulateur de cette formation, et un succès des siens devrait avant tout passer par lui. 

WR Rome Odunze, Washington 

C’est LE meilleur ami de Michael Penix, depuis l’arrivée de ce dernier à Seattle. Lancé dans le groupe des receveurs titulaires dès 2022, Rome Odunze a été une soupape de sécurité presque indécente pour le quarterback des Huskies depuis deux ans. Huit touchdowns l’an passé, quatorze cette saison, l’ancien homme fort du lycée de Bishop Gorman, dans le Nevada, a fait vivre de véritables cauchemars aux cornerbacks adverses, sur les nombreux un-contre-uns qu’il a eu à disputer. S’il n’est pas étonnant de le voir franchir la barre des 1 000 yards ces deux dernières années, la performance de cette saison revêt une valeur toute particulière, quand on sait que le receveur numéro 2, Jalen McMillan, a été longtemps blessé, faisant d’Odunze l’homme à surveiller à tout prix.  

RB Dillon Johnson , Washington

Pour lui aussi, Washington a été la terre de la relance. Natif du Mississippi, RB Dillon Johnson est un profil athlétique très intrigant quand il rejoint Starkville et l’université de Mississippi State en 2020. Mais catégorisé comme un running back par le head coach de l’époque, Mike Leach, il n’a que peu voix au chapitre dans une attaque autant portée sur le jeu aérien. Lassé du manque d’opportunités laissées par celui qui disparaitra tragiquement quelques mois plus tard, « DJ » rebondit dans une attaque très marquée par le jeu aérien, mais où le jeu au sol peut aussi avoir son importance. Preuve en a été son exercice 2023 : plus de 1 000 yards au compteur au sol (1 113 pour être précis), 9 matches à au moins de 70 yards et 9 matches avec au moins un touchdown à la course. Johnson s’est même mué en principale option quand l’attaque aérienne a semblé grippée, jouant un rôle majeur dans le succès des siens à USC (256 yards et 4 TD) ou en finale de conférence face à Oregon (152 yards, 2 TD). Qu’on se le dise : avec un tel profil, Washington n’a rien d’une attaque unidimensionnelle. 

QB Quinn Ewers, Texas 

Pour sa première année universitaire sans son mulet, Quinn Ewers a pourtant fait une année 2023 décoiffante ! Attendu comme le principal dépositaire du jeu offensif des Longhorns, au lendemain du départ de Bijan Robinson en NFL, le Texan de naissance, passé un court instant par Ohio State, a porté SON programme vers les sommets, à l’image d’une finale de conférence record, où il a enregistré 452 yards et 4 touchdowns par la voie des airs. Tout aussi spectaculaire, mais plus mature qu’en 2022, l’intéressé a appris à polir son jeu en faisant confiance à son jeu au sol tout en distribuant intelligemment à l’armada qui l’accompagne au poste de receveurs (Xavier Worthy, Adonai Mitchell, Jordan Whittington, JT Sanders). 18 ans après Vince Young, il veut être celui qui refait de Texas la force majeure du pays. 

QB Quinn Ewers, Texas – Crédit photo : Aaron E. Martinez, American-Statesman / USA Today

OT Kelvin Banks Jr., Texas 

On ne peut pas dire qu’il soit passé inaperçu. Mais il est vrai qu’au vu des skill positions extrêmement glamours développées par Steve Sarkisian ces derniers mois, Kelvin Banks Jr. n’est pas le joueur le plus cité du côté d’Austin. Et pourtant. Celui qui est déjà capitaine offensif pour son année sophomore a justifié son statut de recrue 5 étoiles, aux yeux de certains organismes de notation en 2022. 9 pressions subies, un seul sack concédé, les statistiques du tackle gauche des Longhorns sont impeccables sur le pass pro et ont permis à Quinn Ewers d’obtenir du temps pour découper les défenses adverses. Le jeu au sol n’est pas son attrait principal, et pourtant il n’a cessé de progresser, contribuant à libérer des brèches à un backfield offensif prolifique en 2023. Leader vocal, son aptitude à garder son sang-froid ne sera pas de trop pour faire franchir un cap aux Texans. 

DL T’Vondre Sweat, Texas 

C’est le seul défenseur de cette liste, ce qui insiste un peu plus, dans un duel présumé d’attaques, sur la menace qu’il peut constituer. Force de la nature, joueur étonnement mobile pour le gabarit qui est le sien, celui qui était principalement utilisé dans la rotation en 2022 est devenu une arme de dissuasion dans la folle campagne des pensionnaires d’Austin. Arrivé comme pass rusher classique en 2019, Sweat a entamé un processus de prise de poids et de masse pour devenir le point d’ancrage qu’il est aujourd’hui sur le premier rideau. Mais s’il a pris 50 kilos sur les quatre dernières années, le natif d’Huntsville n’a guère perdu en agilité, ce qui le rend terrifiant dans de nombreux domaines : en 2023, moins de 10% de plaquages manqués, 28 pressions, 2 sacks et 6 passes défendues, tout en trouvant le temps de jouer parfois en attaque, à l’image de son touchdown à la réception face à Oklahoma State, en position Goal Line. Une activité que les Huskies vont devoir contenir pour passer le prochain tour. 

Facteur X 

CJ Baxter / Jaydon Blue, Texas 

Avec 189 yards de moyenne en attaque au sol cette saison, Texas a clairement été une force dans ce secteur, s’offrant de nombreuses alternatives pour gagner les rencontres en 2023. Mais à l’image de la blessure de Kendre Miller à TCU l’an passé, les Longhorns ont perdu leur running back le plus prolifique de la saison, Jonathon Brooks (1 139 yards, 10 TD) au pire des moments. Certes, les noms derrière restent de qualité, à l’image de l’ancienne recrue 5 étoiles RB C.J. Baxter, déjà très impliqué et capable d’être un véritable aspirateur à espaces. Mais dans une dernière ligne droite où l’expérience sera capitale, il est nécessaire pour Texas que le jeu au sol fonctionne pour déborder efficacement les Huskies. Outre Baxter, RB Jaydon Blue est souvent sorti de sa boîte sur certaines actions clés en seconde mi-temps et son rôle ne devrait pas être négligeable. De même que celui de RB Keilan Robinson, véritable boule d’énergie, plus souvent utilisé sur phases de retour, mais qui peut se distinguer en une action pour faire avancer les chaînes ou atteindre l’en-but adverse. 

Historique 

Historiquement, ces deux formations ne se sont affrontés que cinq fois au cours de leur histoire, dont trois fois en Bowl. Il ne faut d’ailleurs pas remonter bien loin pour voir trace de leur dernier face-à-face, car Washington avait dominé Texas à l’issue de la saison 2022, lors de l’Alamo Bowl (27-20). Fait assez atypique : à chaque fois que les deux équipes se sont retrouvés en bowl (1979, 2001, 2022), l’écart au score a toujours été d’un touchdown ou moins à l’arrivée. Texas mène la série trois victoires à deux, dont des succès enregistrés en 1974 et 1975, sous l’ère Darrell Royal. 

Blessés 

#2 Washington

Absent : WR Giles Jackson (redshirt), OL Gaard Memmelaar (personnel).
Incertain : RB Cameron Davis (jambe), RB Tybo Rogers (non connu). 

#3 Texas

Absent : RB Jonathon Brooks (genou).
Incertain : WR Xavier Worthy (jambe), DB Ryan Watts (non connu). 

Pronostic 

Washington 31 Texas 34 

Lire la suite

Preview

Le guide des Finales de conférence 2023

Présentation complète de l’ensemble des Conference Championship Games.

Publié

le

Crédit photo : Chuck Dunlap

Le programme de cette week 14 n’est pas le plus chargé de la saison mais il est assurément le plus important avec pas moins de 10 finales de conférence organisées en cet avant-dernier samedi de College Football de l’année.

Lors de cet avant-dernier week-end de la saison 2023, sont en jeu les différents titres de conférence mais également les quatre places disponibles pour participer aux playoffs. En cas de victoire de #1 Georgia, #2 Michigan, #3 Washington et #4 Florida State dans leur finale respective, ces quatre équipes auront leur billet assuré pour le College Football Playoff. Si les Bulldogs de #1 Georgia devaient perdre contre le Crimson Tide de #8 Alabama et/ou si #4 Florida State se faisait surprendre par #14 Louisville, le comité de sélection pourrait faire face à un vrai casse-tête pour choisir les quatre participants aux playoffs 2023.

Tout débutera ce soir à 19h00 (01h00 en France) avec la finale de conférence C-USA entre #24 Liberty et New Mexico State. Une heure plus tard, #3 Washington sera opposé à #5 Oregon pour le titre de champion de la Pac-12.

Embed from Getty Images

Votre journée de samedi débutera à 12h00 (18h00 en France) par la finale de conférence Big 12 entre les les Longhorns de #7 Texas et les Cowboys de #18 Oklahoma State qui ne se sont pas affrontés lors de la saison régulière. Au même moment, Toledo et Miami (Ohio) s’affronteront pour le titre de champion de la conférence Mid-American (MAC). À 15h00 (21h00 en France), UNLV et Boise State joueront à l’Allegiant Stadium de Las Vegas pour remporter le Mountain West Championship Game.

Il sera alors l’heure de la finale de conférence AAC entre #22 Tulane et SMU. Coup d’envoi à 16h00 (22h00 en France). En cas de victoire, #22 Tulane sera le représentant du Group of Five dans un Bowl du Nouvel An, pour la 2ème année consécutive. Également à 16h00, débutera LE grand moment de cette journée : le SEC Championship Game au Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta pour le choc entre #1 Georgia et #8 Alabama. Le vainqueur est assuré d’avoir son billet pour les playoffs.

Enfin, votre soirée sera animée par deux autres finales de conférence : #4 Florida State contre #14 Louisville dans l’ACC Championship Game et #2 Michigan contre #16 Iowa lors d’un Big Ten Championship Game qui semble déséquilibré.

Voici le programme complet des matchs de cette week 14 :

Vendredi 1er décembre 2023

A partir de 19h00 (01h00 en France)

#3 Washington (12-0) vs #5 Oregon (11-1)

PAC-12 CHAMPIONSHIP GAME
Allegiant Stadium, Las Vegas, Nevada
Vendredi 1er décembre 2023 à 20h00 (02h00 en France)

Embed from Getty Images

Clap de fin pour la Pac-12 à l’occasion de ce match revanche pour des Ducks de #5 Oregon qui tenteront d’effacer la défaite 36-33 d’octobre dernier face à des Huskies de #3 Washington toujours invaincus en 2023. Face à face, deux des attaques les plus explosives du pays et deux des candidats au trophée Heisman : QB Bo Nix (3906 yards, 37 TDs, 2 INTs avec Oregon) et QB Michael Penix Jr (3899 yards, 32 TDs, 8 INTs avec Washington). Le vainqueur de ce match sera assuré d’une place en College Football Playoff, une première pour la Pac-12 depuis 2016.
Pronostic : Oregon 38, Washington 34.

New Mexico State (10-3) @ #24 Liberty (12-0)

C-USA CHAMPIONSHIP GAME
Williams Stadium, Lynchburg, Virginie
Vendredi 1er décembre 2023 à 19h00 (01h00 en France)

Les Flames de #24 Liberty n’auraient pas pu rêver meilleure première saison dans la C-USA mais leur invincibilité en 2023 sera menacée par des Aggies de New Mexico State ambitieux et revanchards après leur défaite 33-17 en septembre dernier face au programme de Lynchburg (Virginie). Les Aggies se présentent au Williams Stadium avec le plein de confiance en raison de leurs 8 victoires consécutives dont un large succès 31-10 à Auburn. L’une des clés du match sera la capacité de QB Diego Pavia (NMSU) de protéger le ballon, lui qui avait été intercepté à deux reprises lors du premier match entre les deux équipes. #24 Liberty misera encore sur son jeu au sol, le meilleur du pays (295.4 yards par match). Il manque 101 yards à QB Kaidon Salter pour qu’il rejoigne RB Quinton Cooler (1251 yards au sol) et ainsi former le premier duo à plus de 1000 yards au sol en une saison dans l’Histoire du programme de #24 Liberty.
Pronostic : Liberty 34, New Mexico State 23.

Samedi 2 décembre 2023

A partir de 12h00 (18h00 en France)

#7 Texas (11-1) vs #18 Oklahoma State (9-3)

BIG 12 CHAMPIONSHIP GAME
AT&T Stadium, Arlington, Texas
Samedi 2 décembre 2023 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

#7 Texas avait remporté le Big 12 Championship Game inaugural et tentera de quitter la conférence avec le titre avant de rejoindre la SEC en 2024. Les Longhorns représentent le dernier espoir de la Big 12 d’avoir un membre en playoffs en 2023. Les texans doivent l’emporter et espérer la chaos dans le Top 4. Portés par leur star montante, RB Ollie Gordon III (1580 yards au sol, 20 TDs), les Cowboys de #18 Oklahoma State ont remporté 7 de leurs 8 derniers matchs pour s’offrir une 2ème finale de Big 12 en trois ans. Le running back des Cowboys fera face à la meilleure défense du pays sur 3ème down et dans la red zone. Le duel à distance entre QB Quinn Ewers (Texas) et QB Alan Bowman (OSU) sera l’une des autres clés du match, les deux joueurs ayant eu des hauts et des bas au cours de la saison. Le dernier titre de Big 12 de #7 Texas remonte à 2009. #18 Oklahoma State avait été sacré en 2011.
Pronostic : Texas 34, Oklahoma State 27.

Toledo (11-1) vs Miami (Ohio) (10-2)

MAC CHAMPIONSHIP GAME
Ford Field, Detroit, Michigan
Samedi 2 décembre 2023 à 12h00 (18h00 en France)

Embed from Getty Images

Les Rockets de Toledo, qui restent sur 11 victoires d’affilée, tenteront de faire un back-to-back après avoir été sacrés champion de la MAC la saison passée. Ils affrontent des RedHawks de Miami (Ohio) revanchards suite à la défaite 21-17 subie face à ces Rockets, le 21 octobre dernier. Les RedHawks avaient d’ailleurs perdu pour la saison leur QB#1, Brett Gabbert, lors de ce premier affrontement entre les deux équipes. Ce MAC Championship Game verra l’opposition entre la meilleure attaque (Toledo) et la meilleure défense de la conférence (Miami, Ohio). RB Peny Boone (1359 yards au sol, 15 TDs), 5ème meilleur coureur du pays en 2023, a atteint le plateau des 100 yards au sol lors de 8 matchs cette saison. Un record pour les Rockets depuis un certain Kareem Hunt en 2016. Avec un succès, Toledo resterait en course pour un éventuel bowl du Nouvel An.
Pronostic : Toledo 27, Miami (Ohio) 20.

A partir de 15h00 (21h00 en France)

Boise State (7-5) @ UNLV (9-3)

MOUNTAIN WEST CHAMPIONSHIP GAME
Allegiant Stadium, Las Vegas, Nevada
Samedi 2 décembre 2023 à 15h00 (21h00 en France)

Embed from Getty Images

Les Rebels de UNLV de HC Barry Odom pourraient conclure une saison historique par un improbable titre de champion de Mountain West, le premier de leur Histoire. À l’inverse, les Broncos de Boise State sont des habitués de l’évènement. Malgré le renvoi de leur head coach, Andy Avalos, il y a trois semaines, ils tenteront de remporter un 5ème titre de conférence. Pour l’emporter, les Broncos devront limiter l’impact du duo QB Jayden Maiava (2626 yards à la passe, 14 TDs) / WR Ricky White III (76 réceptions, 1308 yards et 7 TDs), l’un des receveurs les plus rapides du pays. Le défi sera de taille car la défense contre la passe de Boise State est l’un des plus mauvaises au niveau FBS. Le vainqueur obtiendra son billet pour le LA Bowl du 16 décembre face à un adversaire de la Pac-12.
Pronostic : UNLV 24, Boise State 20.

#1 Georgia (12-0) vs #8 Alabama (11-1)

SEC CHAMPIONSHIP GAME
Mercedes-Benz Stadium, Atlanta, Géorgie
Samedi 2 décembre 2023 à 16h00 (22h00 en France)

Embed from Getty Images

Les deux meilleures équipes de la SEC depuis 10 ans se retrouvent à Atlanta avec pour enjeu un titre de conférence mais surtout un billet pour les playoffs. La clé du match sera probablement la capacité de la défense contre la course de #8 Alabama de stopper le jeu au sol de #1 Georgia (#14 du pays avec 5.3 yards/course) incarné par le duo RB Daijun Edwards / RB Kendall Milton. #8 Alabama a accordé 244 yards au sol la semaine passée face au rival Auburn… Pointé du doigt en début de saison, QB Jalen Milroe (2526 yards à la passe, 27 TDs, 9 INTs et 759 yards au sol, 13 TDs) était pour certains la raison de la probable absence du Crimson Tide en playoffs. Il vient de mener son équipe à une série de 10 victoires et sera l’élément-clé d’un éventuel succès de l’équipe de HC Nick Saban. La dernière défaite de #1 Georgia remonte à la finale de conférence SEC 2021 face à… #8 Alabama. Les Bulldogs n’ont pas battu le Crimson Tide à Atlanta depuis… 1942.
Pronostic : Georgia 34, Alabama 31.

SMU (10-2) @ #22 Tulane (11-1)

AAC CHAMPIONSHIP GAME
Yulman, La Nouvelle-Orléans, Louisiane
Samedi 2 décembre 2023 à 16h00 (22h00 en France)

Embed from Getty Images

La Green Wave de #22 Tulane remet en jeu son titre de champion de l’AAC remporté l’an dernier face à des Mustangs de SMU qui tenteront de remporter leur premier titre de la conférence American avant de rejoindre l’ACC la saison prochaine. Les deux équipes sont invaincues cette saison match intra-conférence. Ce sera peut-être le dernier match de HC Willie Fritz à Tulane, lui qui fait partie des head coachs les plus convoités du pays. La mauvaise nouvelle pour SMU est venue de la fracture de la jambe subie par le leader offensif des Mustangs, QB Preston Stone, face à Navy. Son backup QB Kevin Jennings a été convaincant face aux Midshipmen (224 yards, 3 TDs) mais pourra-t-il rééditer cet exploit face à la force de frappe défensive de la Green Wave ? Dans le cas contraire, QB Michael Pratt (2168 yards à la passe, 21 TDs, 4 INTs) pourrait permettre à #22 Tulane de réussir un back-to-back en finale de conférence, le premier du programme de La Nouvelle-Orléans depuis 1930-31.
Pronostic : Tulane 38, SMU 24.

Appalachian State (8-4) @ Troy (10-2)

SUN BELT CHAMPIONSHIP GAME
Allegiant Stadium, Las Vegas, Nevada
Samedi 2 décembre 2023 à 16h00 (22h00 en France)

Embed from Getty Images

Champions de la Sun Belt en titre, les Trojans de Troy tenteront de réaliser un back-to-back et d’atteindre les 11 victoires pour la 2ème année consécutive, une première depuis les saisons 1995-96. De leur côté, les Mountainers d’Appalachian State viseront un 5ème titre de champion de la Sun Belt qu’ils avaient remporté quatre années d’affilée de 2016 à 2019. L’opposition entre la ligne offensive des Mountaineers (seulement 15 sacks accordés en 2023) et le pass rush des Trojans (39 sacks en 2023) mené par DE Javon Solomon (14 sacks) pourrait être l’une des clés du match. Car, QB Joey Aguilar (33 TDs) s’est développé comme l’un des meilleurs passeurs de la Sun Belt après avoir pris la succesion du QB#1, Ryan Burger.
Pronostic : Troy 31, Appalachian State 27.

A partir de 20h00 (02h00 en France)

#2 Michigan (12-0) vs #16 Iowa (10-2)

BIG TEN CHAMPIONSHIP GAME
Lucas Oil Stadium, Indianapolis, Indiana
Samedi 2 décembre 2023 à 20h00 (22h00 en France)

Embed from Getty Images

Une semaine après leur victoire face au rival #6 Ohio State, les Wolverines de #2 Michigan doivent finir le travail en remportant un 3ème titre consécutif de conférence Big Ten. QB JJ McCarthy, RB Blake Corum et Co. seront largement favoris face à des Hawkeyes de #16 Iowa solides en défense mais totalement anémiques en attaque d’autant plus que leur QB#1, Cade McNamara (ancien joueur de Michigan), sera absent. Ce match marquera le retour de HC Jim Harbaugh (Michigan) sur la sideline après ses trois matchs de suspension. En 2021, ces deux équipes s’étaient déjà affrontées dans ce Big Ten Championhsip Game : les Wolverines s’étaient imposés 42-3. Cette finale met fin aux division East et West dans la Big Ten qui aura une poule unique à partir de 2024.
Pronostic : Michigan 34, Iowa 10.

#4 Florida State (12-0) vs #14 Louisville (10-2)

ACC CHAMPIONSHIP GAME
Bank of America Stadium, Charlotte, Caroline du Nord
Samedi 2 décembre 2023 à 20h00 (02h00 en France)

Embed from Getty Images

Malgré la perte pour le reste de la saison de leur leader, QB Jordan Travis, les Seminoles de #4 Florida State ont préservé leur invincibilité en allant s’imposer, 24-15, la semaine dernière, chez leur rival Florida. Désormais menée par l’ancien prospect 4-étoiles QB Tate Rodemaker, l’attaque des Noles fera face à une défense du Top 20 national, qui a cependant accordé 38 points, il y a une semaine, face à son rival Kentucky. Les Cardinals tenteront d’atteindre le plateau des 11 victoires pour la 1ère fois la saison 2013. HC Jeff Brohm (Louisville) joue sa 2ème finale de conférence d’affilée après avoir mené Purdue jusqu’au Big Ten Championship en 2022. Une victoire des Seminoles dans ce match leur offirait assurément un ticket pour le College Football Playoff.
Pronostic : Florida State 24, Louisville 20.

Lire la suite

Preview

Le guide de Rivalry week 2023 : match de Titans à Big House

L’affrontement entre #3 Michigan et #2 Ohio State à Big House sera le moment fort d’une semaine 13 dont l’issue nous donnera un portrait clair des prétendants aux quatre places pour le College Football Playoff.

Publié

le

Tout au long de la saison, The Blue Pennant vous propose un guide complet de l’ensemble des matchs de chaque semaine avec un focus sur les meilleures affiches du weekend.

C’est la meilleure semaine de la saison de College Football ! Rivalry Week ! Pour un week-end, on oublie le bilan global de chaque équipe. Tout le monde peut battre tout le monde. C’est le charme de Rivalry Week !

À l’issue de cette 13ème semaine de la saison, nous connaitrons les affiches des finales de conférence et nous aurons un portrait précis des candidats au College Football Playoff.

Suivez le guide de cette 13ème semaine de la saison 2023 de College Football.

Le Match de la Semaine

#2 Ohio State (11-0) @ #3 Michigan (11-0)

THE GAME
Stade : Michigan Stadium, Ann Arbour, Michigan
Heure : Samedi 25 novembre 2023 à 12h00 (18h00 en France)
Comment regarder ? FOX 🇺🇸

Aucun autre match de cette Rivalry Week 2023 n’a autant d’importance que cette 119ème édition de The Game. Le vainqueur remporte de facto le titre de champion de la division Big Ten East et s’offre un billet pour le Big Ten Championship Game face à #17 Iowa. Une victoire assurerait quasiment une place en College Football Playoff. Le perdant sera sûr d’être exclu de la course aux playoffs en raison de la faiblesse relative du calendrier 2023 des deux équipes. Pour sa 2ème saison à Columbus (Ohio), DC Jim Knowles a fait un boulot fantastique. QB JJ McCarthy (Michigan) sera sous pression tout au long de l’après-midi. Parions que le duo de running backs des Wolverines, RB Blake Corum et RB Donovan Edwards, seront mis à contribution très tôt dans le match. La défense de Michigan a souffert face au jeu aérien de Maryland… et c’est WR Marvin Harrison Jr et Co. qui se présente cette semaine à Big House. L’avantage du terrain pourrait faire la différence. Michigan mène la série 60-51-6.
Pronostic : Michigan 27, Ohio State 23.

Vandredi 24 novembre

À partir de 18h00

Texas Christian (5-6) @ #13 Oklahoma (9-2)

Stade : Memorial Stadium, Norman, Oklahoma
Heure : Vendredi 24 novembre à 12h00 (18h00 en France)
Comment regarder ? FOX 🇺🇸

Pour leur dernier match de saison régulière comme membres de la Big 12, les Sooners peuvent encore se qualifier pour la finale de conférence. Ça passera par une victoire face à TCU en espérant une défaite de #22 Oklahoma State. Un an après avoir joué la finale nationale, Texas Christian doit l’emporter pour obtenir son éligibilité pour un bowl.
Pronostic : Oklahoma 48, Texas Christian 24.

Autres matchs

  • #17 Iowa @ Nebraska à 12h00 (18h00 en France)
  • Miami @ Boston College à 12h00 (18h00 en France)
  • Memphis @ Temple à 12h00 (18h00 en France)
  • Toledo @ Central Michigan à 12h00 (18h00 en France)
  • Ohio @ Akron à 12h00 (18h00 en France)

À partir de 21h30

UTSA (8-3) @ #23 Tulane (10-1)

Stade : Yulman Stadium, La Nouvelle-Orléans, Louisiane
Heure : Vendredi 24 novembre à 15h30 (21h30 en France)
Comment regarder ? ABC 🇺🇸

L’enjeu de ce match est considérable : le vainqueur aura son ticket pour l’AAC Championship Game. Pour #23 Tulane, il s’agira également de rester en pole position des équipes du Group of Five afin de rester en course pour un prestigieux bowl du Nouvel An pour une 2ème année consécutive. Toutefois, la tâche ne sera pas facile car les Roadrunners montent en puissance depuis que leur leader, QB Frank Harris, est de retour de blessure. Son duel à distance avec QB Michael Pratt (Tulane) s’annonce épique.
Pronostic : Tulane 23, UTSA 20.

Autres matchs

  • #9 Missouri @ Arkansas à 16h00 (22h00 en France)
  • Utah State @ New Mexico à 15h30 (21h30 en France)
  • Air Force @ Boise State à 16h00 (22h00 en France)

À partir de 01h30

#16 Oregon State (8-3) @ #6 Oregon (10-1)

CIVIL WAR
Stade : Autzen Stadium, Eugene, Oregon
Heure : Vendredi 24 novembre à 20h30 (02h30 en France)
Comment regarder ? FOX 🇺🇸

Un billet pour la finale de conférence Pac-12 est en jeu à l’occasion de la 127ème édition de la Civil War. Les Ducks retrouveront les Huskies de #4 Washington pour un revanche en cas de victoire. Les Beavers ne peuvent plus aller en finale de conférence mais ils ont une opportunité de ruiner les espoirs de playoffs de leur rival historique pour la 2ème année consécutive. Stopper RB Damien Martinez sera la priorité des Ducks tandis qu’Oregon State ne pourra s’en sortir qu’en ralentissant le candidat au trophée Heisman, QB Bo Nix. Oregon mène la série 67-49-10.
Pronostic : Oregon 31, Oregon State 14.

Texas Tech (6-5) @ #7 Texas (10-1)

THE BATTLE FOR THE CHANCELLOR’S SPURS
Stade : DKR-Texas Memorial Stadium, Austin, Texas
Heure : Vendredi 24 novembre à 19h30 (01h30 en France)
Comment regarder ? ABC 🇺🇸

Les Longhorns de #7 Texas doivent impérativement s’imposer pour obtenir un billet pour le Big 12 Championship Game et continuer d’espérer participer au College Football Playoff. Les Red Raiders s’étaient imposés l’an dernier à Lubbock. QB Quinn Ewers et Co. auront à coeur de prendre leur revanche. La défense des Longhorns devra ralentir RB Tahj Brooks pour annihiler les chances adverses. Texas mène la série 54-18.
Pronostic : Texas 41, Texas Tech 17.

Autres matchs

  • Texas Tech @ #7 Texas à 19h30 (01h30 en France)
  • #11 Penn State @ Michigan State à 19h30 (01h30 en France)

Samedi 25 novembre

À partir de 18h00

Kentucky (6-5) @ #10 Louisville (10-1)

GOVERNOR’S CUP
Stade : Cardinal Stadium, Louisville, Kentucky
Heure : Samedi 25 novembre à 12h00 (18h00 en France)
Comment regarder ? ABC 🇺🇸

Avec un billet pour l’ACC Championship Game en poche, les Cardinals de #10 Louisville tenteront de battre le voisin Kentucky pour la 1ère fois depuis 2017. Les joueurs de HC Jeff Brohm sont toujours en course pour une place en playoffs et pourraient atteindre le plateau des 12 victoires pour la 1ère fois depuis 2012. Les Wildcats sont déjà éligibles pour un bowl (pour la 8ème année d’affilée, un record) mais restent sur 5 défaites lors de leurs 6 derniers matchs. On surveillera avant tout le duel à distance entre RB Jahwar Jordan (Louisville) et RB Ray Davis (Kentucky), deux des meilleurs running backs du pays. Kentucky mène la série 19-15.
Pronostic : Louisville 31, Kentucky 27.

Texas A&M (7-4) @ #14 LSU (8-3)

Stade : Tiger Stadium, Bâton-Rouge, Louisiane
Heure : Samedi 25 novembre à 12h00 (18h00 en France)
Comment regarder ? ESPN 🇺🇸

62ème édition de la rivalité LSU-Texas A&M. Dernière opportunité pour QB Jayden Daniels (4591 yards offensifs en 2023) de convaincre le comité Heisman de lui attribuer le prestigieux trophée dans deux semaines. Il fera face à la 8ème meilleure défense du pays. Ce sera également le dernier match de WR Malik Nabers. LSU mène la série 31-23-3.
Pronostic : LSU 42, Texas A&M 34.

Autres matchs

  • Indiana @ Purdue à 12h00 (18h00 en France)
  • Middle Tennessee @ Sam Houston à 12h00 (18h00 en France)
  • UConn @ UMass à 12h00 (18h00 en France)
  • Pittsburgh @ Duke à 12h00 (18h00 en France)
  • Houston @ Central Florida à 12h00 (18h00 en France)
  • Navy @ SMU à 12h00 (18h00 en France)
  • Troy @ Southern Miss à 12h00 (18h00 en France)
  • Northern Illinois @ Kent State à 12h00 (18h00 en France)
  • Miami (Ohio) @ Ball State à 12h00 (18h00 en France)
  • Florida Atlantic @ Rice à 13h00 (19h00 en France)
  • Wake Forest @ Syracuse à 14h00 (20h00 en France)
  • Tulsa @ East Carolina à 14h00 (20h00 en France)
  • UAB @ North Texas à 14h00 (20h00 en France)
  • Georgia State @ Ole Dominion à 14h00 (20h00 en France)
 

À partir de 21h00

#8 Alabama (10-1) @ Auburn (6-5)

IRON BOWL
Stade : Jordan-Hare Stadium, Auburn, Alabama
Heure : Samedi 25 novembre à 15h30 (21h30 en France)
Comment regarder ? CBS 🇺🇸

Depuis sa défaite à #7 Texas lors de la week 2, #8 Alabama vient d’enchainer 9 victoires et est déjà assuré de participer au SEC Championship Game, face à #1 Georgia. Mais le Crimson Tide est toujours en course pour une place en College Football Playoff. Ça passera par une victoire face à son rival historique Auburn et par un autre succès, la semaine prochaine, face aux double-champions nationaux, #1 Georgia. L’équipe de HC Nick Saban sait qu’elle devra convaincre le comité de sélection dans un éventuel scénario avec plusieurs programmes à égalité à 12-1. Une large victoire face aux Tigers est donc essentielle. Largement battu à domicile par… New Mexico State, Auburn pourrait sauver sa saison en créant la surprise face à son voisin. Alabama mène la série 49-37-1.
Pronostic : .

#15 Arizona (8-3) @ Arizona State (3-8)

TERRITORIAL CUP
Stade : Mountain Americ Stadium, Tempe, Arizona
Heure : Samedi 25 novembre à 15h30 (21h30 en France)
Comment regarder ? ESPN 🇺🇸

#15 Arizona et Arizona State s’affrontent pour la 97ème fois lors de la Territorial Cup. Les Wildcats ne sont plus en course pour une place au Pac-12 Championship Game après la victoire de #6 Oregon. Les Wildcats arrivent dans ce match avec le plein de confiance après avoir battu 4 équipes classées consécutivement. Les Sun Devils sont décimés par les blessures et viennent de perdre 6 matchs d’affilée. Ouch. Arizona mène la série 50-45-1.
Pronostic : Arizona 52, Arizona State 13.

Northwestern (6-5) @ Illinois (5-6)

LAND OF LINCOLN TROPHY
Stade : Memorial Stadium, Champaign, Illinois
Heure : Samedi 25 novembre à 15h30 (21h30 en France)
Comment regarder ? BTN 🇺🇸

Illinois et Northwestern s’affrontent pour la 117ème fois de l’Histoire à l’occasion d’un match que les Fighting Illini doivent impérativement remporter pour obtenir leur éligibilité pour un bowl pour la 2ème année consécutive. QB John Paddock est titularisé pour la 2ème fois après avoir établi un record de 507 yards face à Indiana, il y a une semaine. Ce sera également le dernier match universitaire de DT Jer’Zhan Newton avant son départ pour la NFL. Illinois mène la série 54-54-5.
Pronostic : Illinois 17, Northwestern 14.

Wisconsin (6-5) @ Minnesota (5-6)

PAUL BUNYAN’S AXE
Stade : Huntington Bank Stadium, Minneapolis, Minnesota
Heure : Samedi 25 novembre à 15h30 (21h30 en France)
Comment regarder ? FS1 🇺🇸

133ème édition de la bataille pour la Paul Bunyan’s Axe, le rivalité la plus disputée de l’élite du College Football. Malgré une année frustrante en raison de nombreuses blessures, HC Luke Fickell a pour objectif de poursuivre la série de saison au bilan positive des Badgers à 22 saisons consécutives. Mais Wisconsin veut surtout remettre la main sur la hâche de Paul Bunyan que les Golden Gophers ont remporté lors des deux dernières saisons. Minnesota doit impérativement s’imposer pour obtenir son billet pour un bowl. Wisconsin mène la série 45-27-3.
Pronostic : Minnesota 24, Wisconsin 23.

Virginia Tech (5-6) @ Virginia (3-8)

COMMONWEALTH CUP
Stade : Scott Stadium, Charlottesville, Virginie
Heure : Samedi 25 novembre à 15h30 (21h30 en France)
Comment regarder ? ACC Network 🇺🇸

Les Hokies de Virginia Tech doivent l’emporter à Virginia lors de cette 104ème édition du Commonwealth Clash afin d’obtenir son billet pour un bowl. QB Anthony Colandrea a une opportunité en or de conforter son statut de QB#1 pour 2024. Virginia Tech a remporté 17 des 18 derniers affrontements face à Virginia et mène la série 60-38-5.
Pronostic : Virginia Tech 34, Virginia 31.

Washington State (5-6) @ #4 Washington (11-0)

APPLE CUP
Stade : Husky Stadium, Seattle, Washington
Heure : Samedi 25 novembre à 16h00 (22h00 en France)
Comment regarder ? FOX 🇺🇸

Pour les Huskies, l’objectif est simple : s’imposer face aux Cougars de Washington State afin de rester en course pour une place en College Football Playoff qui devra être confirmé dans une semaine par une victoire lors du Pac-12 Championship Game. Une défaite et les espoirs de playoffs partiront en fumée, quelque soit le résultat de la semaine prochaine. Menés par le candidat au trophée Heisman, QB Michael Penix Jr, les Huskies devront limiter les turnovers et les pénalités pour rapidement prendre l’ascendant. C’est la dernière fois que l’Apple Cup se dispute avec ces deux équipes dans la Pac-12 (Washington rejoint la Big Ten en 2024). Washington mène la série 75-33-6.
Pronostic : Washington 38, Washington 20.

Autres matchs

  • Brigham Young @ #20 Oklahoma State à 15h30 (21h30 en France)
  • Vanderbilt @ #21 Tennessee à 15h30 (21h30 en France)
  • #25 Liberty @ UTEP à 15h30 (21h30 en France)
  • Maryland @ Rutgers à 15h30 (21h30 en France)
  • San Jose State @ UNLV à 15h00 (21h00 en France)
  • Georgia Southern @ Appalachian State à 15h30 (21h30 en France)
  • James Madison @ Coastal Carolina à 15h30 (21h30 en France)
  • Arkansas State @ Marshall à 15h30 (21h30 en France)
  • Jacksonville State @ New Mexico State à 16h00 (22h00 en France)
 

À partir de 01h00

#5 Florida State (11-0) @ Florida (5-6)

SUNSHINE SHOWDOWN
Stade : Ben Hill Griffith Stadium, Gainesville, Floride
Heure : Samedi 25 novembre à 19h00 (01h00 en France)
Comment regarder ? ESPN 🇺🇸

Malgré la perte de leur leader, QB Jordan Travis, les Seminoles de #5 Florida State doivent l’emporter au Swamp pour garder espoir d’une participation au College Football Playoff. La tâche sera difficile pour QB Tate Rodemaker dans un environnement hostile d’autant plus que les Gators doivent impérativement s’imposer pour obtenir leur éligibilité pour un bowl. #5 Florida State n’a commis que 5 turnovers cette saison (#1 du pays). Il faudra que QB Tate Rodemaker protège le ballon afin de donner une chance à des Noles qui n’ont plus gagné à Gainesville depuis 2017. Les Gators seront également privés de leur QB#1, Graham Mertz. QB Max Brown prendra le relais avec comme objectif simple d’établir le jeu au sol, la force des Gators. Florida mène la série 37-27-2.
Pronostic : Florida 27, Florida State 24.

#1 Georgia (11-0) @ Georgia Tech (6-5)

CLEAN, OLD FASHIONED HATE
Stade : Bobby Dodd Stadium, Atlanta, Géorgie
Heure : Samedi 25 novembre à 19h30 (01h30 en France)
Comment regarder ? ABC 🇺🇸

Quoiqu’il arrive dans ce match, les Bulldogs de #1 Georgia joueront leur qualification en playoffs face à #8 Alabama lors du SEC Championship Game de la semaine prochaine. Mais les Dawgs tenteront de devenir la première équipe depuis Nebraska (1994-95) à terminer deux saisons consécutives invaincues. Avec une victoire, Georgia Tech terminerait avec un bilan positive pour récompenser le superbe travail du head coach Brent Key. #1 Georgia a remporté 18 de ses 21 derniers matchs face à Georgia Tech. Les Bulldogs mènent la série 70-41-5.
Pronostic : Georgia 38, Georgia Tech 20.

#24 Clemson (7-4) @ South Carolina (5-6)

PALMETTO BOWL
Stade : Williams-Brice Stadium, Columbia, Caroline du Sud
Heure : Samedi 25 novembre à 19h30 (01h30 en France)
Comment regarder ? SEC Network 🇺🇸

120ème édition du Palmetto Bowl entre une équipe de #24 Clemson à la recherche d’une 4ème victoire d’affilée et des Gamecocks qui avaient mis fin l’an passé à la série de 7 succès consécutifs des Tigers dans cette rivalité. South Carolina doit impérativement l’emporter pour obtenir son éligibilité pour un bowl. On surveillera le duel direct entre WR Xavier Legette et CB Nate Wiggins, deux joueurs qu’on devrait retrouver prochainement dans la NFL. Clemson mène la série 72-43-4.
Pronostic : Clemson 41, South Carolina 20.

North Carolina (8-3) @ #22 North Carolina State (8-3)

Stade : Carter-Finley Stadium, Raleigh, Caroline du Nord
Heure : Samedi 25 novembre à 20h00 (02h00 en France)
Comment regarder ? ACC Network 🇺🇸

North Carolina et #22 North Carolina State s’affrontent pour la 113ème fois de l’Histoire. Les deux équipes ont un bilan de 8-3 et peuvent encore espérer atteindre le plateau des 10 victoires. Le seul enjeu sera donc la supérioté dans l’État de Caroline du Nord. Ce sera peut-être le dernier match NCAA de QB Drake Maye. North Carolina mène la série 68-38-6.
Pronostic : North Carolina 34, North Carolina State 30.

Autres matchs

  • #18 Notre Dame @ Stanford à 19h00 (01h00 en France)
  • Iowa State @ #19 Kansas State à 20h00 (02h00 en France)
  • West Virginia @ Baylor à 19h00 (01h00 en France)
  • South Alabama @ Texas State à 19h00 (01h00 en France)
  • Kansas @ Cincinnati à 19h30 (01h30 en France)
  • Charlotte @ South Florida à 19h30 (01h30 en France)
  • Wyoming @ Nevada à 21h00 (03h00 en France)
 

À partir de 01h00

California (5-6) @ UCLA (7-4)

BEAR BOWL
Stade : Rose Bowl, Pasadena, Californie
Heure : Samedi 25 novembre à 22h30 (04h30 en France)
Comment regarder ? ESPN 🇺🇸

94ème édition et peut-être dernière édition du Bear Bowl entre les Golden Bears de Cal et les Bruins de UCLA. Une semaine après avoir battu son rival Stanford lors de la bataille pour la Stanford Axe, Cal peut encore obtenir un billet pour un bowl pour la première fois depuis 2019 en s’imposant dans ce match. UCLA mène la série 57-34-1.
Pronostic : UCLA 34, California 24.

Autres matchs

  • Fresno State @ San Diego State à 22h30 (04h30 en France)
  • Colorado State @ Hawaii à 23h00 (05h00 en France)

Résultats de la semaine

Western Michigan 10, Bowling Green 34
Buffalo 11, Eastern Michigan 24
Mississippi State 7, #12 Ole Miss 17

Bons matchs à tous !

Source : NCAA, Yahoo Sports, ESPN

Lire la suite

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus