Suivez-nous

Conférence Pac-12

La Pac-12 dévoile son calendrier 2021

Trois mois après la fin d’une saison 2020 chaotique, la conférence Pac-12 a dévoilé son calendrier 2021 qui retrouve une certaine normalité avec un coup d’envoi prévu le 28 aout prochain.

Publié

le

Crédit photo : AP Photo/Ryan Kang

Chacune des 12 équipes de la Pac-12 jouera un calendrier de 12 matchs sur une période de 13 semaines dont 9 matchs intra-conférence.

Ce sera le samedi 28 aout 2021 que débutera la saison dans la Pac-12 avec le match entre UCLA et Hawaii au Rose Bowl de Pasadena (Californie) avant une week 1 au cours de laquelle les 12 équipes feront leur entrée en lice.

Stanford-USC sera le premier match de conférence, le samedi 11 septembre 2021.

La prochaine saison marquera un changement majeur pour le Pac-12 Championship Game puisque la finale de conférence déménagera du Levi’s Stadium de Santa Clara pour rejoindre l’Allegiant Stadium de Las Vegas (Nevada). Date prévue : vendredi 3 décembre.

Les deux premières semaines de cette saison 2021 proposeront plusieurs matchs hors-conférence face à des équipes du Power Five. Le 4 septembre, UCLA affrontera LSU, puis la semaine suivante, Oregon sera en déplacement à Ohio State tandis que Washington se rendra à Big House pour y affronter Michigan. Lors de cette week 2, Colorado et Texas A&M se sont donnés rendez-vous au Mile High Stadium de Denver.

Stanford concluera sa saison à domicile contre Notre Dame, le 27 novembre.

L'équipe TBP est composée de passionnés qui vous informent quotidiennement sur l'actualité du College Football et qui vous proposent des analyses et des points de vue originaux sur le 2ème sport le plus médiatisé aux Etats-Unis.

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

USC Trojans

Clay Helton renvoyé par USC

Le coach décrié des Trojans a été licencié au terme de la seconde rencontre de la saison, quelques jours après une humiliante défaite de USC à domicile face aux rivaux de Stanford.

Publié

le

Crédit photo : Sean M. Haffey / Getty Images

Trois ans que les fans et les boosters attendaient le départ de Clay Helton, après une saison 2018 bouclée sur un inadmissible bilan de 5-7 pour l’un des programmes les plus titrés du college football. La bronca provoquée le week-end dernier par la lourde défaite des Trojans au Coliseum 42-28 face au Cardinal, largement considéré comme underdog, a donc eu raison d’un coach en sursis permanent depuis trois saisons et miraculé jusque là. L’ancienne légende de USC Keyshawn Johnson s’était exprimé après le match, demandant un changement de leadership à la tête du programme, avant un édito cinglant du Los Angeles Times militant pour le même traitement.

Le directeur des sports à USC, Mike Bohn, a donc pris la décision de se séparer de Clay Helton hier, comme attendu depuis le début de semaine. Le désormais ex-coach des Trojans sera remplacé par Donte Williams, associate head coach, jusqu’à la fin de la saison.

« Cet après-midi, j’ai informé Clay Helton de ma décision de changer la direction de notre programme de football. Clay est l’une des personnes les plus formidables que j’ai rencontrées dans ce milieu et il a été un modèle fantastique et un mentor pour nos jeunes joueurs. Nous le remercions pour ses nombreuses années au sein de notre université et lui souhaitons le meilleur. En accord avec nos valeurs en tant qu’institution, il mérite le plus grand respect de la part de la famille Trojan durant cette transition. » – Mike Bohn, directeur athlétique de USC.

« Comme je m’y suis engagé lorsque je suis arrivé à USC, au cours des deux dernières saisons nous avons fourni les ressources nécessaires à notre programme de football afin de remporter des titres. Les attentes ont donc évolué et il est évident que les résultats escomptés ne seront pas atteints sans un changement de direction. » – Mike Bohn, directeur athlétique de USC.

« Cette saison ne fait que commencer et nous avons l’opportunité de monter un projet spécial avec cette équipe et ce programme. Je suis confiant dans le fait que notre coach par intérim Donte Williams nous assure une meilleure probabilité de succès pour le reste de la saison. Donte est un coach expérimenté et respecté, réputé pour sa capacité à développer d’excellentes relations avec les étudiants-athlètes, et je le remercie d’avoir accepté le défi. Avec dix matches encore à venir, nous avons le contrôle sur notre destinée au sein de la conférence Pac-12, grâce à un groupe de joueurs extrêmement talentueux, une foi totale dans nos coaches assistants et l’équipe du John McKay Center. » – Mike Bohn, directeur athlétique de USC.

Malgré les nombreuses sorties de route des dernières années et sa place habituelle dans les classements des coaches en danger, les fameux « hot seats », Helton a longtemps survécu au renvoi.

Engagé en 2010 comme coach des quarterbacks de Lane Kiffin, conservé à l’arrivée de Steve Sarkisian en 2013 et même promu au poste de coordinateur offensif, celui que l’on loue pour ses qualités humaines a profité d’un timing impeccable. En 2015, débarqué en plein milieu de la saison pour ses résultats médiocres et ses déboires personnels, Sarkisian est remplacé par l’intérimaire Clay Helton. Convaincant en quelques rencontres, ce dernier est conservé par le directeur des sports de l’époque, Pat Haden. Une victoire mémorable au Rose Bowl à l’issue de la saison 2016 et un titre de conférence Pac-12 en 2017 ont ensuite convaincu le nouveau directeur des sports Lynn Swann de lui offrir un contrat mirifique, assorti d’un parachute doré qui a freiné Mike Bohn dans ses velléités de changer de direction à la tête du programme avant cette saison.

Si Donte Williams assurera ainsi l’intérim jusqu’à la fin de la saison, la recherche du prochain coach devrait s’orienter vers un nom ronflant après les trois échecs consécutifs d’embaucher d’anciens coaches assistants, en l’occurrence Lane Kiffin, Steve Sarkisian et Clay Helton.

Pour la succession de ce dernier, de nombreux candidats réputés ont déjà été avancés, comme Luke Fickell, coach de Cincinnati, l’ancien coach de Boise State et Washington Chris Petersen, P.J. Fleck de Minnesota ou Matt Campbell d’Iowa State, mais aussi Urban Meyer, aujourd’hui coach des Jacksonville Jaguars en NFL, ou l’ancienne légende d’Oklahoma Bob Stoops.

Mike Bohn devrait en tout cas prendre la décision qui s’impose pour ramener un programme de football légendaire au niveau qui doit être le sien.

« Je souhaite être très clair : notre université et sa direction sont motivés à remporter des titres nationaux et ramener sa gloire au programme de football. Cette décision représente le prochain pas vers cet objectif. » – Mike Bohn, directeur athlétique de USC.

Lire la suite

UCLA Bruins

Le légendaire Terry Donahue décède à l’âge de 77 ans

Recordman du nombre de victoires du programme de UCLA et dans la Pac-12, Terry Denahue est décédé, jeudi 4 juillet, dans sa maison de Newport Beach après deux années de lutte contre un cancer.

Publié

le

Arrivé sur le campus de Westwood (Californie) comme joueur de ligne défensive walk-on (non-boursier), Terry Donahue a passé la plus grande partie de sa vie dans l’entourage des Bruins de UCLA.

Dès sa première saison, il a marqué l’Histoire de l’université en remportant, en 1965, le premier Rose Bowl du programme lors d’une victoire surprise face à une équipe de #1 Michigan State alors invaincue. Après sa carrière de joueur, il a immédiatement intégré le coaching staff de Pepper Rodgers, puis celui de Dick Vermeil avant de prendre lui-même les rênes du programme en 1976, à l’âge de 31 ans.

Commence alors une fabuleuse carrière ponctuée par un record de 98 victoires en match de conférence (Pac-8, Pac-10, Pac-12). Il a également établi le record du nombre de victoires d’un coach à la tête du programme de UCLA (bilan de 151-74-8). En 20 saisons chez les Bruins, il a remporté 5 titres de champion de conférence (1982, 1983, 1985, 1987, 1993) terminant également à la 2ème place de la conférence à 7 reprises. Durant son ère, les Bruins ont gagné trois fois le Rose Bowl (1983, 1984, 1986).

Personne d’autre que Terry Donahue n’a participé au Grandaddy of Them All en tant que joueur, assistant coach et head coach.

Au cours de ses 20 saisons à la tête des Bruins, UCLA a remporté 40 victoires face à des équipes classées notamment en 1995 lorsque les Trojans de #11 USC sont tombés 24-20 dans leur L.A. Coliseum. Terry Donahue possède d’ailleurs un bilan positif en carrière dans la « Battle of L.A. » (10-9-1).

Sous sa direction, ce sont pas moins de 14 joueurs qui ont été draftés au 1er tour par la NFL dont les futurs Hall of Famers QB Troy Aikman, S Kenny Easley et OT Jonathan Ogden.

Au terme de cette fabuleuse carrière, il a rejoint plusieurs chaines de TV en tant qu’analyste (CBS Sports et Fox), puis il a rejoint l’administration des 49ers de San Francisco dont il a été le manager général de 2001 à 2005.

Lire la suite

Colorado Buffaloes

Colorado face à Texas A&M au Mile High Stadium

Les universités Colorado et Texas A&M ont confirmé que le prochain match entre les Buffaloes et les Aggies se déroulera dans le satde des Broncos de Denver (NFL).

Publié

le

Colorado et Texas A&M devaient s’affronter à Kyle Field en septembre 2020 mais la pandémie de coronavirus a forcé l’annulation de ce premier match d’une série aller-retour prévu depuis 2015.

Le second volet, prévu le 11 septembre 2021, devait se jouer à Boulder, sur le campus des Buffaloes de Colorado. Il se déroulera finalement du côté de Mile High, dans la banlieue de Denver (Colorado), dans le superbe Empower Field.

Texas A&M et Colorado viennent de réussir une saison 2020 plutôt satisfaisante. Les Aggies ont remporté 9 de leurs 10 matchs terminant à la 4ème place de l’AP Top 25 final. De leur côté, les Buffaloes ont été l’équipe surprise dans la division Pac-12 South avec un bilan de 4-2 pour la première saison de coach Karl Dorrell à la tête de l’équipe.

Ces deux programmes avaient l’habitude de s’affronter régulièrement lorsqu’ils faisaient partie de la conférence Big 12. Les Buffaloes mènent la série 6-3. Le dernier match entre les deux équipes remonte à 2009. Ce jour-là, Texas A&M s’était incliné 35-34 après avoir mené par 11 points d’écart dans le 4ème quart-temps.

Lire la suite

Arizona Wildcats

Kevin Sumlin renvoyé par Arizona

Au lendemain d’une humiliante défaite 70-7 subie face au rival Arizona State, l’université Arizona a mis un terme au contrat du coach des Wildcats qui viennent de perdre leurs 12 derniers matchs.

Publié

le

Crédit photo : Ralph Fresco, Getty Images

Tout avait pas si mal débuté pour l’ancien coach des Aggies de Texas A&M. Arrivé en 2018 sur le campus de Tucson (Arizona), Kevin Sumlin avait remporté 5 victoires lors de sa première saison avec les Wildcats. C’était pourtant 2 de moins que la dernière saison de Rich Rodriguez…

La suite sera un véritable fiasco. 4 victoires en 12 matchs en 2019 et un bilan de 0-5 lors de la saison 2020.

Les 70 points encaissés hier face à Arizona State (un record en 121 ans d’Histoire de la Territorial Cup) ont eu raison de lui.

Dès sa 3ème saison avec les Wildcats, Kevin Sumlin était sur le hot seat après avoir perdu les 7 derniers matchs de la saison 2019.

« Lorsque nous avons embauché Kevin il y a trois ans, nous avions de très grands espoirs pour notre programme de football. Malheureusement, nous n’avons tout simplement pas vu les résultats attendus et la trajectoire ascendante dont nous avions besoin. Je crois que le moment est venu de changer de direction. Je remercie Kevin pour son service à l’Université de l’Arizona et lui souhaite la meilleure des chances pour le futur. » – Dave Heeke, directeur athlétique d’Arizona.

Le directeur athlétique d’Arizona a immédiatement indiqué que l’université honorera les termes du contrat incluant les 7.5 millions de $ d’indemnités de départ.

Arizona avait pourtant bien débuté la saison malgré une défaite crève-coeur subie à USC avant de chuter successivement face à Washington, UCLA et Colorado, puis de sombrer complètement face aux Sun Devils accordant 2 TDs dans les 56 premières secondes de jeu. Arizona State s’est finalement imposé 70-7 infligeant une humiliation ultime aux Wildcats, la plus large déroute de l’Histoire de la Territorial Cup.

Cette déconfiture a provoqué un tollé parmi les anciens joueurs d’Arizona qui ont demandé la tête de Kevin Sumlin comme l’ancien quarterback Matt Scott.

Kevin Sumlin quitte donc Arizona avec un bilan peu flatteur de 9-20 (6-17 Pac-12), aucune participation à un bowl et trois défaites contre Arizona State. Le souvenir de la remontada de 2018 est encore dans toutes les mémoires. Ce jour-là, les Wildcats menaient de 19 points avant de laisser les Sun Devils revenir et s’imposer 41-40… leur coutant leur éligibilité pour un bowl.

Embauché pour sa réputation d’excellent recruteur, Kevin Sumlin n’aura jamais eu l’impact attendu dans ce domaine. Sa meilleure classe de recrues s’est classée 56ème au niveau national (2019).

Avant son passage à Texas A&M (2012-17, bilan de 51-26), il avait dirigé Houston pendant 4 ans menant les Cougars à une victoire au Cotton Bowl 2012 (contre Penn State) au terme d’une magistrale saison 2011 conclue par un bilan de 11-2.

Lire la suite
Publicité

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus