Suivez-nous

Conference Championship

USC, champion de conférence Pac-12 !

Au terme d’un match intense, les Trojans de #10 USC s’imposent 31-28 face au Cardinal de #12 Stanford.

Crédit photo : Thearon W. Henderson/Getty Images

Publié

le

En s’imposant 31-28 face au Cardinal de #12 Stanford dans un Levi’s Stadium de Santa Clara peu garni, les Trojans de #10 USC remportent un titre de champion de conférence Pac-12 qui leur échappait depuis 2008.

Les Sud-Californiens ont bénéficié d’une inspirante performance de leur leader offensif, le redshirt sophomore QB Sam Darnold (17/24, 325 yards, 2 TD), auteur de plusieurs passes-clés à des moments cruciaux de ce Pac-12 Championship Game.

Mais c’est aussi grâce à un fantastique goal-line stand de leur défense en milieu de 4ème quart-temps que les Trojans ont écarté pour la 2ème fois de la saison une solide équipe de #12 Stanford (9-4, 7-2 Pac-12) qu’ils avaient déjà battue de 18 points lors de la week 2.

Embed from Getty Images

Après deux semaines de repos, on s’attendait à une solide entrée en matière de QB Sam Darnold et des Trojans. Ce fût le cas. Le quarterback redshirt sophomore a terminé la première mi-temps avec un total de 171 yards et 2 TD se connectant avec WR Michael Pittman (7 récéptions, 146 yards, 1 TD) sur 7 yards pour le premier TD de la rencontre avant de retrouver son compère pour un gain de 40 yards en fin de 2ème quart-temps qui permettra, un peu plus tard, à WR Tyler Vaughns de porter le score à 17-7 en faveur des Sud-Californiens suite à un saut spectaculaire.

RB Ronald Jones (30 courses, 142 yards, 2 TD) aura également été l’un des artisans principaux de l’attaque des Trojans en 1ère mi-temps. Avec ses 85 yards, il a apporté une aide précieuse aux Trojans en leur permettant de contrôler le tempo du match face à une équipe qui n’a eu que 6 jours pour se préparer pour cette finale.

Toutefois, le Cardinal a su réagir, à chaque fois en fin de quart-temps. Pour sa 5ème titularisation de la saison, QB KJ Costello (10/22, 192 yards, 2 TD) a mené deux longs drives de 69 et 75 yards conclus par Bryce Love (22 courses, 125 yards, 1 TD) et RB Cameron Scarlett (7 courses, 21 yards, 1 TD). C’est donc sur un score de 17-14 que les deux équipes sont rentrées aux vestiaires.

RB Ronald Jones et TE Kaden Smith (4 courses, 80 yards, 2 TD) pour #12 Stanford inscriront un TD chacun dans le 3ème quart-temps portant le score à 24-21 en faveur de #10 USC (11-2, 8-1 Pac-12).

Avec trois points de retard, #12 Stanford avait alors une occasion en or d’égaliser ou de prendre les commandes grâce à une excellente position sur la ligne de 1 yard de #10 USC… mais la défense des Trojans fût héroïque stoppant successivement RB Bryce Love et RB Cameron Scarlett pour un goal-line stand magique.

Embed from Getty Images

Les champions de division Pac-12 South en ont immédiatement profité pour faire payer très cher ce qui sera le tournant du match. Une passe de 54 yards de QB Sam Darnold pour WR Michael Pittman remit #10 USC dans une position favorable et RB Ronald Jones inscrit son 2ème TD de la soirée sur une course de 8 yards (31-28 pour USC).

Comme en 1ère mi-temps, c’est en fin de quart-temps que QB KJ Costello se réveilla. Une passe millimétré de 28 yards à destination de TE Kaden Smith (4 réceptions, 80 yards, 2 TD) ramena le Cardinal à 3 points mais ce fût trop peu trop tard, les Trojans parvenant à conserver la possession du ballon en convertissant notamment une 4ème tentative sur le drive suivant.

Avec ce succès, #10 USC reste théoriquement en course pour une participation au College Football Playoff. Toutefois, les Trojans ont besoin d’un sérieux coup de pouce. Il faudrait des défaites de #4 Wisconsin et de #3 Oklahoma en finale de conférence Big Ten et Big 12 respectivement. Ils se retrouveraient alors en ballotage avec les Badgers, les Sooners et le Crimson Tide de #5 Alabama. Pas sûr que ce titre de champion de conférence Pac-12 réussisse à convaincre le comité de sélection que #10 USC fait partie des 4 meilleures équipes de la saison. Ainsi, les Trojans seront plus certainement invités à participer au Fiesta Bowl.

Il s’agit de la première défaite de #12 Stanford en finale de conférence Pac-12. Le Cardinal avait été sacré champion en 2012, 2013 et 2015.

Le résumé en vidéo

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis 15 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et MLB. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conference Championship

Les plus belles photos de la victoire de Michigan contre Iowa

Retrouvez les plus belles photos du Big Ten Championship Game 2023 prises par notre photo-reporter Marc-Grégor Campredon.

Publié

le

Crédit photo : Marc-Grégor Campredon

Notre photo-reporter Marc-Grégor Campredon était sur place au Lucas Oil Stadium d’Indianapolis d’Indianapolis pour suivre le Big Ten Championship Game entre #2 Michigan et #16 Iowa au plus près de l’action.

Retrouvez ci-dessous ses plus beaux clichés :

Crédit photo : Marc-Grégor Campredon

Lire la suite

Conference Championship

SMU met fin à la série de Tulane et remporte le titre de l’AAC

Malgré l’absence de leur quarterback titulaire, QB Preston Stone, les Mustangs de SMU crée la surprise en faisant chuter #22 Tulane dans son stade de La Nouvelle-Orléans afin de mettre la main sur le titre de champion de l’AAC.

Publié

le

Crédit photo : Gerald Herbert, AP

On annonçait l’enfer aux Mustangs. N’étaient-ils pas privés de leur leader offensif, QB Preston Stone, face à une équipe de #22 Tulane invaincue depuis 10 matchs ?

Pourtant, SMU (11-2) n’a eu aucun complexe contre les champions en titre de l’AAC qui rêvaient d’un back-to-back. La Green Wave est tombé sur le freshman QB Kevin Jennings (19/33, 203 yards, 1 TD, 2 INTs et 63 yards au sol) totalement décomplexé bien qu’il s’agissait de sa première titularisation.

Sa mission était de protéger la possession du ballon tout en mettant son équipe en situation d’inscrire des points régulièrement. Opération réussie. En plus de sa passe de TD vers WR Key’Shawn Smith, il a permis à RB Jaylan Knighton (75 yards au sol, 1 TD) de marquer le premier TD des siens et à K Collin Rogers de réussir 4 FGs en 2ème mi-temps.

Mais la bonne surprise de l’après-midi aura été la performance défensive des Mustangs. L’attaque de #22 Tulane (11-2) a été limitée à un seul TD lors des 59 dernières minutes de jeu. La Green Wave n’a converti que 13 de ses 15 tentatives sur 3ème down et accumulé que 31 yards au sol, bien de sa moyenne annuelle de 167.3 yards. De plus, QB Michael Pratt (21/36, 238 yards, 1 TD, 1 INT et 1 TD au sol) a été sacké à sept reprises tandis que l’interception de DB Isaiah Nwokobia dans le 4ème quart-temps a scellé le sort de cette finale.

Avec cette défaite, la Green Wave peut dire adieu à une participation dans un bowl du Nouvel An pour une 2ème année d’affilée après avoir battu USC lors du Cotton Bowl, la saison dernière. Tout devrait se jouer entre #24 Liberty (13-0) et SMU (11-2).

Cette victoire des Mustangs leur permet de remporter leur premier titre de champion de conférence depuis 1984. Il s’agit également de leur premier et dernier titre de champion de l’AAC puisque SMU rejoindra l’ACC la saison prochaine.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Conference Championship

Alabama met fin à l’invincibilité de Georgia et remporte le titre de SEC

Le Crimson Tide de #8 Alabama met fin à la série de 29 victoires consécutives des Bulldogs de #1 Georgia en l’emportant 27-24 au Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta et met ainsi la main sur son 7ème titre de SEC au cours des 10 dernières années.

Publié

le

Crédit photo : John Bazemore

Encore une fois, le Crimson Tide de #8 Alabama (12-1) est sacré champion de la SEC !

Dans un Mercedes-Benz Stadium d’Atlanta (Géorgie) où ils n’ont jamais été battus en finale de conférence, les joueurs de HC Nick Saban ont réaffirmé leur domination sur les champions nationaux dans le SEC Championship Game (bilan de 4-0). De plus, ils ont peut-être démontré suffisamment pour convaincre le comité CFP de les sélectionner parmi les quatre équipes qui participeront aux playoffs dans quatre semaines.

Mené par le héros de l’Iron Bowl, QB Jalen Milroe (13/23, 192 yards, 2 TD et 29 yards au sol), et par une défense qui s’est montrée quasiment infranchissable après avoir accordé un TD sur le drive initial, le Crimson Tide a rappelé à tout le monde qu’il ne faut jamais négliger le programme de Tuscaloosa (Alabama).

Les Bulldogs ont bien réduit l’écart à 20-17 après qu’un retour de punt de 28 yards de WR Anthony Evans III ait mis QB Carson Beck (21/29, 243 yards) dans une excellente position pour inscrire le premier TD de #1 Georgia depuis les premières minutes du match.

Mais c’est alors que le Crimson Tide réussit un drive d’anthologie au cours duquel QB Jalen Milroe se connecta à quatre reprises avec WR Isaiah Bond (5 réceptions, 79 yards) pour un total de 56 yards. RB Roydell Williams (64 yards au sol, 1 TD) redonna dix points d’avance à #1 Alabama en transperçant le rideau défensif des Dawgs sur un TD au sol d’un yard à 5:47 de la fin.

Embed from Getty Images

#1 Georgia (12-1) répondit immédiatement grâce au second TD au sol de RB Kendall Milton (42 yards au sol, 2 TDs). Mais ce fût trop peu, trop tard. Une course de 30 yards de QB Jalen Milroe, le MVP de ce SEC Championship Game, ramena le ballon dans le camp des Bulldogs puis #8 Alabama parvint à monopoliser la possession du ballon jusqu’au bout.

Les Bulldogs furent les premiers à marquer des points dans ce match lorsque RB Kendall Milton donna une avance 7-0 aux double-champions nationaux sur une course de 17 yards. Le reste de la première mi-temps se résuma à une domination du Crimson Tide (193 yards à 55). K Will Reichard en profita pour réussir un FG de 43 yards qui lui permit d’établir un nouveau record NCAA avec ses 533 points réussis en carrière. Le momentum bascula alors du côté de l’équipe de HC Nick Saban.

Après avoir manqué ses quatre premières passes, QB Jalen Milroe trouva son rythme. Deux passes de TD à destination de RB Jam Miller et de l’ancien joueur de #1 Georgia, WR Jermaine Burton (2 réceptions, 28 yards), donnèrent une avance 17-7 à #8 Alabama à la mi-temps. Un écart de 10 points après lequel les Bulldogs vont courir tout au long de la 2ème mi-temps. En vain.

Après avoir accordé 244 yards au sol face à Auburn lors de l’Iron Bowl, la défense du Crimson Tide a totalement dominé la ligne de scrimmage. Elle n’a accordé que 78 petits yards sur course aux Dawgs forçant OC Mike Bobo à exposer QB Carson Beck dans le jeu aérien. Le quarterback junior n’a pas semblé à l’aise sous la pression d’un pass rush dominant.

Depuis la défaite à domicile face à #7 Texas lors de la week 2 et la match catastrophique à South Florida la semaine suivante, HC Nick Saban a donné les rênes de l’attaque du Crimson Tide à QB Jalen Milroe qui n’a cessé de progresser menant son équipe à 11 victoires consécutives.

De leur côté, les Bulldogs de #1 Georgia chutent pour la première fois depuis 728 jours ! Leur série de 29 victoires d’affilée a pris fin mais les joueurs de HC Kirby Smart espèrent toujours que leur domination totale sur le College Football depuis deux ans sera considérée par le comité CFP au moment du délibéré. La dernière équipe à avoir battu les Dawgs ? Alabama, lors du SEC Championship Game 2021. Cette année-là, le Crimson Tide s’était imposé 41-24 mais les deux équipes avaient finalement été sélectionnées pour les playoffs et #1 Georgia avait remporté son premier titre de champion national depuis 1981.

Pour réussir le premier three-peat depuis Minnesota dans les années 30, #1 Georgia aura besoin d’un peu d’aide à commencer par une défaite de #4 Florida State.

Résumé en vidéo

Lire la suite

Conference Championship

Texas remporte son 4ème et dernier titre de champion de Big 12

Portés par un fabuleux QB Quinn Ewers, les Longhorns de #7 Texas détruisent les Cowboys de #18 Oklahoma State, 49-21, et mettent la main sur le dernier titre de Big 12 de leur Histoire.

Publié

le

Crédit photo : Tony Gutierrez, AP

Les Longhorns de #7 Texas s’étaient donnés un objectif minimum en début de saison : quitter la Big 12 avec un dernier titre de conférence avant de filer vers la SEC, en 2024.
Objectif atteint !

Grâce à un QB Quinn Ewers (35/46, 452 yards, 4 TDs, 1 INT) des grands jours, les Longhorns s’imposent largement 49-21 au AT&T Stadium d’Arlington face à des Cowboys de #18 Oklahoma State (9-4) incapables de stopper le rouleau-compresseur de l’attaque texane (662 yards). #7 Texas remporte ainsi le 4ème titre de champion de Big 12 de son Histoire, le premier depuis 2009. L’équipe de HC Steve Sarkisian a également marqué des points auprès du comité de sélection du College Football Playoff au terme d’une performance remarquable des deux côtés du ballon.

Les Cowboys n’ont jamais vraiment existé dans ce match dominé de bout en bout par les Longhorns. QB Alan Bowman (22/38, 250 yards, 3 TDs, 1 INT) n’a pas su trouver le bon rythme avec ses receveurs et l’impact du meilleur running back de la conférence, RB Ollie Gordon III (13 courses, 34 yards), a été complètement annihilé.

À l’inverse, les playmakers des Longhorns s’en sont donnés à coeur joie pendant 60 minutes à commencer par QB Quinn Ewers, auteur de la meilleure 1ère mi-temps d’un quarterback dans un Big 12 Championship Game avec un total de 354 yards pour 4 TDs !

Embed from Getty Images

Après 30 minutes de jeu, #7 Texas avait déjà inscrit 5 TDs dont 4 sur des passes du leader offensif des Longhorns qui ont rapidement creusé un écart substantiel en marquant notamment 1 TD sur leurs 4 premiers drives. WR Adonai Mitchell (6 réceptions, 109 yards, 1 TD), TE Ja’Tavion Sanders (8 réceptions, 105 yards, 1 TD) et le joueur de ligne défensive DE T’Vondre Sweat ont notamment capté des passes de TD avant que RB CJ Baxter (43 yards au sol, 1 TD) transperce le rideau défensif adverse grâce à un bloc magistral de LT Kelvin Banks Jr.

Une passe de QB Quinn Ewers interceptée par LB n’a pas refroidi les ardeurs des Longhorns, RB Jaydon Blue ajoutant un 5ème TD pour #7 Texas peu avant la pause. Les deux passes de TD de QB Alan Bowman pour WR Brennan Presley (9 réceptions, 93 yards, 1 TD) et WR Rashod Owens (4 réceptions, 85 yards, 2 TDs) n’y changèrent rien : l’équipe de HC Steve Sarkisian contrôlait alors complètement les débats.

Et lorsque l’ancien joueur d’Alabama, RB Keilan Robinson (4 courses, 75 yards, 2 TDs), fila le long de la sideline gauche pour un TD de 57 yards en fin de 3ème quart-temps, le sort du match était scellé en faveur des Longhorns.

Avec ce succès incontestable, les Longhorns enchainent donc une 7ème victoire consécutive depuis leur défaite crêve-coeur subie face au rival Oklahoma. Ils doivent maintenant attendre les résultats des matchs de #1 Georgia, #2 Michigan et #4 Florida State pour savoir s’ils ont encore une chance de participer au College Football Playoff.

Seule source d’inquiétude pour #7 Texas : la blessure de la cheville gauche de WR Xavier Worthy (6 réceptions, 86 yards) qui a été contraint de quitter ses coéquipiers dans le 4ème quart-temps.

Résumé en vidéo

Lire la suite

TBP SUR TWITTER

Articles les plus lus