Suivez-nous

Nebraska Cornhuskers

UCLA 41, Nebraska 21

Publié

le

Menés de 18 points en 1ère mi-temps, les Bruins de #16 UCLA l’emportent de manière convaincante chez des Cornhuskers de #23 Nebraska bien mal en point défensivement.

Il faut dire que le coup d’envoi de ce match a été donné à 9h du matin heure du Pacifique et certains joueurs des Bruins ont semble-t-il eu du retard à l’allumage.

Après 3 TDs à la passe réussie par le senior QB Taylor Martinez (21/35, 203 yards, 3 TDs) pour WR Quincy Enunwa (3 réceptions, 39 yards, 2 TDs) et WR Kenny Bell (6 réceptions, 68 yards, 1 TD), #23 Nebraska (2-1, 0-0 Big Ten) paraissait en excellente situation pour prendre sa revanche de la défaite 36-30 subie à Los Angeles en 2012.

Mais le rouleau-compresseur des Bruins se mit alors en route et plus rien ne pourra arrêter l’attaque de #16 UCLA (2-0, 0-0 Pac-12) menée par un excellent QB Brett Hundley (16/24, 294 yards, 3 TDs, 1 INT).

38-0, c’est le score encaissé par les Cornhuskers en 31 minutes de jeu. Boom ! Comme il y a deux semaines face à Nevada, le junior RB Jordon James (22 courses, 105 yards, 1 TD) a parfaitement tenu son rôle, lui qui a la lourde tâche de faire oublier Johnathan Franklin, parti pour la NFL (Green Bay Packers) en avril dernier.

WR Shaquille Evans (UCLA) termine avec 97 yards sur réception pour 1 TD.

La défense des Bruins si peu intense en 1ère mi-temps a également retrouvé sa solidité et son dynamisme après la pause stoppant parfaitement les velléités de QB Taylor Martinez et de RB Ameer Abdullah (23 courses, 98 yards).

Ce « comeback » des Bruins conclut une semaine remplie d’émotion sur le campus de Westwood (Californie) marquée par le décès du true freshman WR Nick Pasquale qui a été renversé par une voiture.

Pour les Cornhuskers, la défense a une fois montré beaucoup de lacunes (504 yards accordés soit 6.5 yards par jeu). Encore beaucoup de travail en perspective pour la troupe de coach Bo Pelini.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis 15 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et MLB. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
1 commentaire

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nebraska Cornhuskers

Scott Frost renvoyé de Nebraska après 4 saisons calamiteuses

Après quatre saisons et 3 matchs et au lendemain d’une énième défaite décevante, face à Georgia Southern, le head coach des Cornhuskers, Scott Frost, a été remercié par l’université de Nebraska.

Publié

le

Crédit photo : Steven Branscombe/Getty Images

Il était pourtant attendu comme le Messie lors de son arrivée en 2017 en provenance de Central Florida. Ancien quarterback des Cornhuskers et double champion national (1995, 1997), Scott Frost n’a donc pas survécu à cette défaite 45-42 à domicile face à Clay Helton et aux Eagles de Georgia Southern.

Au lendemain de cette énième désillusion, le directeur athlétique et ancienne légende des Cornhuskers, trev Alberts, a rencontré Scott Frost pour lui annoncer sa décision. Ils ont tous les deux communiqué la nouvelle aux joueurs quelques minutes plus tard lors d’une rencontre organisée, dimanche 11 septembre.

Son assistant, Mickey Joseph (lui-même également un ancien quarterback du programme de Lincoln), prendra le poste de head coach par intérim.

Pourtant, la direction athlétique de Nebraska aurait eu une intérêt financier à attendre quelques semaines avant de prendre cette décision. En effet, les indemnités de licenciement seront divisés par deux dans trois semaines. Elles passeront de 15 millions de $ à 7.5 millions de $ le 1er octobre prochain !

Toutefois, Trev Alberts a indiqué que « les joueurs méritent d’entendre dès maintenant une voix différente et une vision nouvelle afin de reprendre confiance ».

Malgré une saison 2021 déplorable (3-9), Scott Frost avait bénéficié du support de la direction athlétique tout en acceptant une réduction de ses compensations financières. Mais les résultats n’ont pas progressé par rapport aux années précédentes. Nebraska s’est incliné face à Northwestern lors du match d’ouverture de la saison 2022, à Dublin (Irlande). Après une victoire face à North Dakota (FCS), les Cornhuskers ont une nouvelle fois sombré à domicile. Leur 10ème défaite avec un écart d’un TD ou moins depuis un an.

Scott Frost quitte donc son poste de head coach de Nebraska avec un bilan de 16-31 (10-26 Big Ten).

Lire la suite

Nebraska Cornhuskers

Trev Alberts revient à Nebraska comme directeur athlétique

Le vainqueur du trophée Dick Butkus 1993 revient sur le campus de Lincoln pour aider notamment Scott Frost à redresser un programme de football aux abois depuis trois saisons.

Publié

le

Crédit photo : Nebraska Athletics

Quelques semaines après l’annonce du départ à la retraite de Bill Moos (effective le 30 juin dernier), l’université Nebraska a trouvé son successeur en annonçant la nomination de l’ancien joueur des Cornhuskers, Trev Alberts, au poste de directeur athlétique.

Trev Alberts connait bien la maison Nebraska puisqu’il a été un linebacker chez les Cornuskers de 1990 à 1993, une période au cours de laquelle il a remporté le Dick Butkus Award 1993 (meilleur linebacker du pays) et été sélectionné dans l’équipe All-Americans.

En 1994, Trev Alberts a été drafté par les Colts d’Indianapolis au 5ème pick du 1er tour.

Il dirigeait le département des sports de l’université Nebraska-Omaha depuis 2009.

Trev Alberts succède donc à Bill Moos, qui avait pris les rênes de la Direction athlétique de Nebraska en 2017 et dont la nomination de Scott Frost au poste de head coach de l’équipe de football n’a pas encore eu l’effet attendu.

Le programme de football sera d’ailleurs la priorité #1 du nouveau directeur athlétique. Le bilan de Scott Frost est de 12-20 en trois saisons. Avec le talent recruté, les attentes des fans et la construction d’un complexe sportif à hauteur de 155 millions de $, tous les éléments semblent en place pour que le duo Alberts-Frost permette (enfin) de construire un véritable prétendant dans la Big Ten.

Lire la suite

Nebraska Cornhuskers

Quel avenir immédiat pour le groupe de receveurs à Nebraska ?

L’annonce du départ prochain du receveur senior des Cornhuskers laisse l’attaque aérienne de Nebraska avec de plus en plus d’incertitude. À quoi s’attendre en 2020 ?

Publié

le

Crédit photo : Steven Branscombe/Getty Images

Depuis le retour de coach Scott Frost à Nebraska, en 2018, les Cornhuskers ont clairement sous-performé alors que l’ancien quarterback local était attendu comme le Messie suite à ses exploits comme head coach du côté de UCF.

En deux saisons à Nebraska, le bilan de Scott Frost est très décevant : 9-15 (6-12 en matchs de conférence Big Ten).

Pourtant, l’une des valeurs sûres sur laquelle pouvait toujours compter le coach des Huskers était WR JD Spielman… qui vient tout juste de s’inscrire sur le portail des transferts annonçant son futur départ du campus de Lincoln (Nebraska). L’attaque aérienne de Nebraska, désormais dirigé par le nouveau coordinateur offensif Matt Lubick (ex-Oregon), a été plus qu’inconstante l’an passé à l’image d’un QB Adrian Martinez qui voudra tourner la page en 2020 après sa campagne 2019 manquée… sans sa cible la plus expérimentée.

Avec le départ de WR JD Spielman, le sophomore WR Wan’Dale Robinson apparaît comme le candidat #1 pour devenir la star offensive du jeu aérien des Cornhuskers après avoir capté 40 passes pour 453 yards lors de sa saison freshman, en 2019.

Le junior WR Kade Warner (fils de l’ancienne star NFL, QB Kurt Warner) possède des mains sûres mais il devra se tenir loin de l’infirmerie après une saison 2019 marquée par de nombreuses blessures.

La solution pourrait finalement venir d’une excellente classe de freshmen (Alante Brown, Marcus Fleming, Omar Manning, Will Nixon) menée par la star locale, WR Zavier Betts, prospect 4-étoiles (#20 WR, #111 National) considéré comme le meilleur lycéen de l’État du Nebraska en 2019.

Lire la suite

Nebraska Cornhuskers

JD Spielman quitte Nebraska

Trois mois après avoir pris congé du programme de football de Lincoln (Nebraska) pour raisons personnelles, le receveur vedette des Cornhuskers, JD Spielman, est désormais inscrit sur le portail des transferts annonçant son probable futur départ de Nebraska.

Publié

le

Le 3ème meilleur receveur de l’Histoire du programme de Nebraska en terme de réceptions et de yards sur réceptions ne sera donc pas de retour en 2020 sous le maillot des Huskers.

Selon Huskers Online, WR JD Spielman s’est inscrit sur le portail des transferts, lundi 8 juin, suite à une décision pris de manière mutuelle par la famille Spielman et le programme de football du campus de Lincoln pour permettre un « nouveau départ » du futur ex-joueur de Nebraska.

JD Spielman avait quitté l’équipe, le 2 mars dernier, pour rétrouver sa famille au Minnesota pour des « raisons personnelles ». Coach Scott Frost avait alors déclaré que « l’essentiel était le bien-être de JD et de lui apporter tout le soutien dont il a besoin ». JD Spielman n’avait ainsi pas participé aux débuts des spring practices.

Toutefois, jamais il n’avait été fait mention d’un potentiel départ du receveur senior. Le coach des Cornhuskers avait d’ailleurs indiqué compter sur lui pour le début de la saison prochaine. Cette décision est donc un coup dur pour une attaque de Nebraska dont on attend beaucoup en 2020.

JD Spielman a été un contributeur régulier pour les Huskers depuis son année freshman en 2017. Il est ainsi classé 3ème meilleur receveur de l’Histoire du programme de Nebraska avec 170 réceptions et 2546 yards sur réceptions en carrière. Il avait réussi 49 réceptions pour 898 yards l’an dernier.

En plus de ses 15 TD dans les airs, on retiendra ses 3 TD sur retour sur équipes spéciales (un kickoff et deux punts) réussis au cours de sa carrière à Nebraska.

N’étant pas diplômé de l’université Nebraska, JD Spielman devra bénéficier d’une dérogation de la NCAA afin de pouvoir jouer pour sa nouvelle équipe dès septembre prochain sans perdre son éligibilité 

Lire la suite

Articles les plus lus