Suivez-nous

Nebraska Cornhuskers

Preview 2015 : Nebraska Cornhuskers

The Blue Pennant vous propose une présentation complète des Cornhuskers de Nebraska en prévision de la saison de College Football 2015.

Publié

le

On appuie sur le bouton reset pour cette année 2015 chez les Cornhuskers. Coach Bo Pelini est parti, ses coordinateurs également. Bref, un grand coup de balai a été fait du coté de Lincoln, Nebraska.

C’est un pari que tente le directeur athlétique Shawn Eichorst. Un coup de balai pas forcément apprécié par une partie des fans des Huskers. Disons qu’avec des saisons positives (moyenne de 10 victoires par saison), difficile de virer un coach. C’est pourtant ce qu’a fait Eichorst. Car Nebraska a des attentes de titres et les fans n’en peuvent plus d’attendre de jouer les premiers rôles sur le plan national.

Avec quelques joueurs clés partis, la tâche ne sera pas simple mais pas insurmontable pour coach Mike Riley (ex-Oregon State) et son staff. Il a fait venir dans ces bagages le coordinateur offensif Danny Langsforf en provenance des NY Giants (NFL) oû il coachait les QB. Il a travaillé de 2005 à 2013 avec Riley à Oregon State et le coordinateur défensif Mark Banker qui a suivi lui aussi Riley d’Oregon State.

Un calendrier hors conférence assez intéressant attend les Huskers. BYU en ouverture. Puis South Alabama, enfin un très alléchant match contre les Hurricanes de Miami avant de conclure par Southern Miss. Cela fait donc 2 matchs intéressants et indécis et 2 matchs (largement) a la porté des Huskers.

Un record de 9-3 est possible compte tenu du calendrier et du peu de retours de titulaires cette année. 6 en attaque et 6 en défense.

NEBRASKA CORNHUSKERS
Big Ten West
En 2014 : 9-4, 5-3 Big Ten. Battu lors du Holiday Bowl par USC 45-42.
Head Coach : Mike Riley, 1ère année (0-0) – Résultats en carrière: 93-80.
Coordinateur Offensif : Danny Langsdorf.
Coordinateur Défensif : Mark Banker, Hank Hughes.
Titulaires de retour : 6 en attaque, 6 en défense, punter, kicker.
Joueurs-clés partis : RB Ameer Abdullah; LB Zaire Anderson; WR Kenny Bell; S Corey Cooper; G Jake Cotton; DE Randy Gregory; CB Josh Mitchell; G Mike Moudy; C Mark Pelini; LB Trevor Roach.
Joueurs à suivre : QB Tommy Armstrong Jr, WR De’Mornay Pierson-El, WR Jordan Westerkamp, TE Cathan Carter, DT Maliek Collins, DT Vincent Valentine, LB Michael Rose-Ivey, S Nathan Gerry.

Attaque

Mike Riley amène un système pro-style et va utiliser QB Tommy Armstrong Jr (2,695 yards, 22 touchdowns et 12 interceptions en 2014) comme titulaire. Avec ce système, il devra apprendre à rester plus dans sa poche alors qu’il était le deuxième coureur de l’équipe l’année dernière. Il restera une menace surtout sur les situations de 3&short.

Au poste de running back les cartes sont redistribuées avec le départ du RB all-American Ameer Abdullah. Le RB junior Terrell Newby (297 yards et 5 TD) et le senior RB Imani Cross (384 yards et 5 TD) sont en compétition pour le poste de titulaire.

Niveau des receveurs, le sophomore All American WR De’Mornay Pierson-El (321 yards et 4 TD) a surement bonifié avec une année de plus au sein de l’effectif des Huskers. WR Jordan Westerkamp (747 yards et 5 TD) et l’ancien walk-on WR Brandon Reilly (85 yards en 2014) seront les titulaires.

Mais peu importe le système, il faudra que la ligne offensive réponde présent. Le problème ? Un seul titulaire est de retour en la personne de LT Alex Lewis candidat déclaré pour l’Outland trophy qui récompense le meilleur joueur de ligne.

Défense

Nouveau coordinateur, nouveau système. L’équipe évoluera en 4-3. Les joueurs ont précisé que le système mis en place par le coordinateur défensif Mark Banker était difficile à apprendre; lui a simplement dit : « c’est simple comme l’école primaire ».

DT Maliek Collins (47 plaquages, 14 pour pertes et 4.5 sacks) and Vincent Valentine (45 plaquages dont 7 pour pertes et 3 sacks) sont de retours. Collins est le leader en termes de plaquages pour perte de l’équipe. Malheureusement pour les Huskers, le manque de profondeur est flagrant au poste de Defensive End et de Linebacker. DE Greg McMullen (47 plaquages dont 9 pour pertes et 4 sacks) est de retour ainsi que LB Josh Banderas (50 plaquages, 2 pour pertes) et LB Michael Rose-Ivey, qui revient d’une blessure au genou. Rose-Ivey peut glisser au poste d’outside linebacker si besoin. Le weak side linebacker sera LB David Santos (50 plaquages dont 3 pour pertes et 1 INT). L’autre DE devrait être le senior DE Jack Gangwish (19 tackles dont 4 pour pertes, 0.5 sacks et 1 fumble forcé). Malgré n’avoir joué que 12 matchs depuis le début de sa carrière, il a été nommé cette année un des capitaines de l’équipe.

Au poste de cornerback, CB Daniel Davie (41 plaquages, 6 pour pertes et 2 INT) revient ainsi que le junior NB Byerson Cockrell (29 plaquages, 1 pour perte et 2 fumble forcé). Davie partagera le terrain avec l’autre senior CB Jonathan Rose (18 plaquages).

Enfin, pour les safeties, le capitaine FS Nate Gerry (88 plaquages, 7 pour pertes, 2 fumble forcé s, 1 récupéré et 5 INT) mènera le secondary des Huskers. La rotation au sein du backfield devrait inclure un ou deux freshmen histoire de leur donner du temps de jeu et de l’expérience quand les matchs seront déjà pliés.

Equipes spéciales

WR Pierson-El a été dans les meilleurs retourneurs de punt du pays pour sa saison freshman. Il a inscrit 3 TD. Il ne sera plus utilisé comme retourneur de kick off vu son importance au sein du corps des receveurs. P Sam Foltz devra continuer son excellent travail (42.2 yards de moyenne). K Drew Brown devra se montrer plus précis (14/21 FG). Il pêche surtout sur longue distance.

Conclusion

Du solide donc pour coach Mike Riley qui devra avant tout s’appuyer sur les seniors afin que sont équipe produisent des résultats immédiats. La transition n’est jamais facile pendant un changement de coach mais l’effectif de Nebraska est trop talentueux (ou l’opposition en conférence est trop faible ?) pour voir Nebraska manquer sa saison. D’aucuns diront que si Nebraska n’atteint pas la finale de la conférence l’équipe aura raté sa saison mais avec un groupe si jeune et avec peu de titulaire de retour, il faudra être patient du coté de Lincoln pour voir cette équipe atteindre les sommets. Mais la patience, c’est justement ce qui a couté sa place à l’ex coach Bo Pelini…

Publicité
Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nebraska Cornhuskers

Scott Frost renvoyé de Nebraska après 4 saisons calamiteuses

Après quatre saisons et 3 matchs et au lendemain d’une énième défaite décevante, face à Georgia Southern, le head coach des Cornhuskers, Scott Frost, a été remercié par l’université de Nebraska.

Publié

le

Crédit photo : Steven Branscombe/Getty Images

Il était pourtant attendu comme le Messie lors de son arrivée en 2017 en provenance de Central Florida. Ancien quarterback des Cornhuskers et double champion national (1995, 1997), Scott Frost n’a donc pas survécu à cette défaite 45-42 à domicile face à Clay Helton et aux Eagles de Georgia Southern.

Au lendemain de cette énième désillusion, le directeur athlétique et ancienne légende des Cornhuskers, trev Alberts, a rencontré Scott Frost pour lui annoncer sa décision. Ils ont tous les deux communiqué la nouvelle aux joueurs quelques minutes plus tard lors d’une rencontre organisée, dimanche 11 septembre.

Son assistant, Mickey Joseph (lui-même également un ancien quarterback du programme de Lincoln), prendra le poste de head coach par intérim.

Pourtant, la direction athlétique de Nebraska aurait eu une intérêt financier à attendre quelques semaines avant de prendre cette décision. En effet, les indemnités de licenciement seront divisés par deux dans trois semaines. Elles passeront de 15 millions de $ à 7.5 millions de $ le 1er octobre prochain !

Toutefois, Trev Alberts a indiqué que « les joueurs méritent d’entendre dès maintenant une voix différente et une vision nouvelle afin de reprendre confiance ».

Malgré une saison 2021 déplorable (3-9), Scott Frost avait bénéficié du support de la direction athlétique tout en acceptant une réduction de ses compensations financières. Mais les résultats n’ont pas progressé par rapport aux années précédentes. Nebraska s’est incliné face à Northwestern lors du match d’ouverture de la saison 2022, à Dublin (Irlande). Après une victoire face à North Dakota (FCS), les Cornhuskers ont une nouvelle fois sombré à domicile. Leur 10ème défaite avec un écart d’un TD ou moins depuis un an.

Scott Frost quitte donc son poste de head coach de Nebraska avec un bilan de 16-31 (10-26 Big Ten).

Lire la suite

Nebraska Cornhuskers

Trev Alberts revient à Nebraska comme directeur athlétique

Le vainqueur du trophée Dick Butkus 1993 revient sur le campus de Lincoln pour aider notamment Scott Frost à redresser un programme de football aux abois depuis trois saisons.

Publié

le

Crédit photo : Nebraska Athletics

Quelques semaines après l’annonce du départ à la retraite de Bill Moos (effective le 30 juin dernier), l’université Nebraska a trouvé son successeur en annonçant la nomination de l’ancien joueur des Cornhuskers, Trev Alberts, au poste de directeur athlétique.

Trev Alberts connait bien la maison Nebraska puisqu’il a été un linebacker chez les Cornuskers de 1990 à 1993, une période au cours de laquelle il a remporté le Dick Butkus Award 1993 (meilleur linebacker du pays) et été sélectionné dans l’équipe All-Americans.

En 1994, Trev Alberts a été drafté par les Colts d’Indianapolis au 5ème pick du 1er tour.

Il dirigeait le département des sports de l’université Nebraska-Omaha depuis 2009.

Trev Alberts succède donc à Bill Moos, qui avait pris les rênes de la Direction athlétique de Nebraska en 2017 et dont la nomination de Scott Frost au poste de head coach de l’équipe de football n’a pas encore eu l’effet attendu.

Le programme de football sera d’ailleurs la priorité #1 du nouveau directeur athlétique. Le bilan de Scott Frost est de 12-20 en trois saisons. Avec le talent recruté, les attentes des fans et la construction d’un complexe sportif à hauteur de 155 millions de $, tous les éléments semblent en place pour que le duo Alberts-Frost permette (enfin) de construire un véritable prétendant dans la Big Ten.

Lire la suite

Nebraska Cornhuskers

Quel avenir immédiat pour le groupe de receveurs à Nebraska ?

L’annonce du départ prochain du receveur senior des Cornhuskers laisse l’attaque aérienne de Nebraska avec de plus en plus d’incertitude. À quoi s’attendre en 2020 ?

Publié

le

Crédit photo : Steven Branscombe/Getty Images

Depuis le retour de coach Scott Frost à Nebraska, en 2018, les Cornhuskers ont clairement sous-performé alors que l’ancien quarterback local était attendu comme le Messie suite à ses exploits comme head coach du côté de UCF.

En deux saisons à Nebraska, le bilan de Scott Frost est très décevant : 9-15 (6-12 en matchs de conférence Big Ten).

Pourtant, l’une des valeurs sûres sur laquelle pouvait toujours compter le coach des Huskers était WR JD Spielman… qui vient tout juste de s’inscrire sur le portail des transferts annonçant son futur départ du campus de Lincoln (Nebraska). L’attaque aérienne de Nebraska, désormais dirigé par le nouveau coordinateur offensif Matt Lubick (ex-Oregon), a été plus qu’inconstante l’an passé à l’image d’un QB Adrian Martinez qui voudra tourner la page en 2020 après sa campagne 2019 manquée… sans sa cible la plus expérimentée.

Avec le départ de WR JD Spielman, le sophomore WR Wan’Dale Robinson apparaît comme le candidat #1 pour devenir la star offensive du jeu aérien des Cornhuskers après avoir capté 40 passes pour 453 yards lors de sa saison freshman, en 2019.

Le junior WR Kade Warner (fils de l’ancienne star NFL, QB Kurt Warner) possède des mains sûres mais il devra se tenir loin de l’infirmerie après une saison 2019 marquée par de nombreuses blessures.

La solution pourrait finalement venir d’une excellente classe de freshmen (Alante Brown, Marcus Fleming, Omar Manning, Will Nixon) menée par la star locale, WR Zavier Betts, prospect 4-étoiles (#20 WR, #111 National) considéré comme le meilleur lycéen de l’État du Nebraska en 2019.

Lire la suite

Nebraska Cornhuskers

JD Spielman quitte Nebraska

Trois mois après avoir pris congé du programme de football de Lincoln (Nebraska) pour raisons personnelles, le receveur vedette des Cornhuskers, JD Spielman, est désormais inscrit sur le portail des transferts annonçant son probable futur départ de Nebraska.

Publié

le

Le 3ème meilleur receveur de l’Histoire du programme de Nebraska en terme de réceptions et de yards sur réceptions ne sera donc pas de retour en 2020 sous le maillot des Huskers.

Selon Huskers Online, WR JD Spielman s’est inscrit sur le portail des transferts, lundi 8 juin, suite à une décision pris de manière mutuelle par la famille Spielman et le programme de football du campus de Lincoln pour permettre un « nouveau départ » du futur ex-joueur de Nebraska.

JD Spielman avait quitté l’équipe, le 2 mars dernier, pour rétrouver sa famille au Minnesota pour des « raisons personnelles ». Coach Scott Frost avait alors déclaré que « l’essentiel était le bien-être de JD et de lui apporter tout le soutien dont il a besoin ». JD Spielman n’avait ainsi pas participé aux débuts des spring practices.

Toutefois, jamais il n’avait été fait mention d’un potentiel départ du receveur senior. Le coach des Cornhuskers avait d’ailleurs indiqué compter sur lui pour le début de la saison prochaine. Cette décision est donc un coup dur pour une attaque de Nebraska dont on attend beaucoup en 2020.

JD Spielman a été un contributeur régulier pour les Huskers depuis son année freshman en 2017. Il est ainsi classé 3ème meilleur receveur de l’Histoire du programme de Nebraska avec 170 réceptions et 2546 yards sur réceptions en carrière. Il avait réussi 49 réceptions pour 898 yards l’an dernier.

En plus de ses 15 TD dans les airs, on retiendra ses 3 TD sur retour sur équipes spéciales (un kickoff et deux punts) réussis au cours de sa carrière à Nebraska.

N’étant pas diplômé de l’université Nebraska, JD Spielman devra bénéficier d’une dérogation de la NCAA afin de pouvoir jouer pour sa nouvelle équipe dès septembre prochain sans perdre son éligibilité 

Lire la suite

Articles les plus lus