Suivez-nous

Actualité

Les paris sportifs bientôt autorisés partout aux États-Unis ?

La Cour Suprême américaine vient d’annuler une Loi fédérale qui interdisait aux États américains d’autoriser les paris sportifs.

Publié

le

Crédit photo : David Becker / For the Washington Post

La Cour Suprême vient d’annuler une loi fédérale qui interdisait les paris sur le football, le basketball, le baseball et d’autres sports dans la plupart des Etats américains, donnant à ces derniers le feu vert pour légaliser les paris sportifs.

À 7 voix contre 2, la Cour Suprême a voté en faveur de l’annulation de la Loi fédérale sur la protection des sports professionnels et amateurs (PASPA). Cette loi de 1992 interdisait les jeux de hasard et les paris sportifs que certains États autorisaient à l’époque, à quelques exceptions près. Le Nevada était le seul État où une personne pouvait parier sur les résultats d’un match.

Une firme de recherche avait estimé avant cette décision que si la Cour suprême venait à invalider la loi, 32 États proposeraient probablement des paris sportifs dans les cinq ans.

“La légalisation des paris sportifs nécessite un choix politique important, mais le choix ne nous appartient pas. Le Congrès peut réglementer directement les paris sportifs, mais s’il choisit de ne pas le faire, chaque État est libre d’agir seul. Notre travail consiste à interpréter la loi adoptée par le Congrès et à décider si elle est conforme à la Constitution. PASPA ne l’est plus.” Samuel Alito, membre de la Cour Suprême.

Menace sur l’intégrité des différents sports ?

La décision de la Cour Suprême intervient suite à un combat juridique mené par l’État du New Jersey, qui a lutté pendant des années pour légaliser les paris sportifs dans ses casinos et les hippodromes de l’État.

Plus d’une douzaine d’États soutenaient l’État du New Jersey, qui affirmait que le Congrès avait outrepassé son autorité en adoptant la loi de 1992 sur la protection des sportifs professionnels et amateurs, leur interdisant de facto d’autoriser les paris sportifs. Le New Jersey plaidait depuis des années que la Constitution américaine permet au Congrès d’adopter des lois interdisant les paris sportifs, mais qu’il ne peut exiger des États qu’ils maintiennent des interdictions. Or, aucune Loi n’a été voté par le Congrès ce qui ouvre la voie à plusieurs États de décider maintenant d’autoriser ces paris sportifs.

Les quatre grandes ligues de sport professionnel américaines, la NCAA et le gouvernement fédéral ont demandé à la Cour de faire respecter la loi fédérale (PASPA). La NBA, la NFL, la NHL et la MLB soutenaient que l’autorisation des paris sportifs au New Jersey nuirait à l’intégrité de leurs sports. Pourtant, plusieurs dirigeants de ces quatre grandes ligues (à l’exception de la NFL) ont récemment montré un certain intérêt pour les paris sportifs encadrés.

150 millions de paris illégaux chaque année

Pour donner un ordre d’idée, l’American Gaming Association (AGA) estime que les Américains parient illégalement environ 150 milliards de dollars sur les sports chaque année.

La loi de 1992 interdisait donc l’organisation de paris sportifs par les États avec des exceptions pour le Nevada, le Montana, l’Oregon et le Delaware, États qui avaient approuvé certaines formes de paris sportifs avant l’entrée en vigueur de la PASPA. Le Nevada est le seul état où une personne peut aujourd’hui parier sur les résultats d’un seul match. A noter que la PASPA ne couvrait pas les paris entre amis. La loi ne couvrait pas non plus les paris sur les courses d’animaux, telles que les courses de chevaux, que de nombreux États autorisent déjà.

Le New Jersey a dépensé des millions de $ en frais juridiques pour tenter de légaliser les paris sportifs dans ses casinos et ses hippodromes. En 2012, avec le soutien des électeurs, les législateurs du New Jersey avaient voté une loi autorisant les paris sportifs, contestant directement la loi fédérale de 1992. L’Etat avait finalement perdu devant les tribunaux.

Cette décision de la Coup Suprême devrait avoir des conséquences énormes car de très nombreux États sont près à autoriser rapidement les paris sportifs. La NCAA et le College Football en particulier seront des cibles privilégiées des parieurs. Les instances de la NCAA ne s’y sont pas trompés en réagissant immédiatement.

Les craintes majeurs des grandes ligues professionnelles et de la NCAA sont liées à l’intégrité et à la crédibilité de leur compétition. En effet, en autorisant les paris sportifs, c’est, selon elles, la porte ouverte à la corruption et aux matchs truqués.

Toutefois, la fin de l’interdiction des paris sportifs pourrait représenter une incroyable opportunité pour la NCAA. En proposant un partage des revenus de ces paris, État par État, elle pourrait ainsi constituer une manne financière très importante afin de rémunérer ses étudiants-athlètes et régler ainsi le dossier épineux de leur rémunération.

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis plus de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le Podcast Bowl. Expert NFL et NBA. Grand amateur de la NHL. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. pep

    14 mai 2018 at 22h02

    « Toutefois, la fin de l’interdiction des paris sportifs pourrait représenter une incroyable opportunité pour la NCAA. »
    J’espère que tu auras raison mais suis vraiment pas certain que la NCAA en profiterait pour rétribuer ses étudiants athlètes mais plutôt davantage pour s’en mettre encore plus dans ses poches…

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

CB Shaun Wade revient à Ohio State

Le cornerback vedette des Buckeyes d’Ohio State revient sur sa décision de ne pas jouer en 2020.

Publié

le

Le football est de retour dans la conférence Big Ten tout comme l’un de ses meilleurs éléments défensifs : CB Shaun Wade.

Quelques jours après avoir annoncé qu’il ne jouerait plus avec les Buckeyes pour se concentrer pour la draft NFL 2021, le cornerback d’Ohio State change d’avis et devient le second joueur NCAA à faire un « opt back » après son coéquipier, le All-American OG Wyatt Davis.

Ces retours de CB Shaun Wade et de OG Wyatt Davis est un développement significatif pour les Buckeyes dans leur course au titre national en 2020. En deux saisons sur le campus de Columbus, CB Shaun Wade a réussi 57 plaquages, 4 INTs et 2 sacks. Il est actuellement considéré comme un potentiel choix du Top 15 lors de la draft NFL en 2021.

Lire la suite

Actualité

La Big Ten de retour le 24 octobre !

Un mois après avoir annulé l’ensemble de ses sports d’automne, la Big Ten revient sur sa décision : sa saison de football débutera finalement le week-end du 23-24 octobre.

Publié

le

Crédit photo : Joe Robbins/Getty Images

Football is back dans la conférence Big Ten. Ou presque.

Un peu plus d’un mois après avoir annulé l’ensemble des compétitions de ses sports d’automne lors d’un vote à 11-3 (Ohio State, Iowa et Nebraska avaient voté contre), la conférence Big Ten a annoncé, mercredi 16 septembre, que la saison de football débutera finalement le week-end du 23-24 octobre prochain.

L’accès à des tests covid-19 antigènes à résultats rapides et une meilleure connaissance des impacts du nouveau coronavirus sur la santé des étudiants-athlètes (notamment sur le plan cardiaque) ont amené les présidents et chanceliers des universités de la conférence Big Ten à revoir leur position.

Pour reprendre ses activités, la Big Ten a renforcé ses protocoles sanitaires. Ainsi, un joueur testé positif devra attendre 21 jours avant de retourner sur le terrain. De plus, tout programme dont au moins 5% de l’effectif est testé positif devra immédiatement suspendre ses entrainements et devra annuler son prochain match.

Avec un début de saison prévue le 23-24 octobre et une finale de conférence qui devrait se tenir le 19 décembre (comme la conférence SEC), les équipes de la Big Ten pourront donc être en course pour une place en College Football Playoff.

Le calendrier 2020 de la conférence Big Ten, qui sera publié dans les prochains jours, devrait être composé de 8 matchs. Les champions des deux divisions East et West s’effronteront lors du Big Ten Championship Game, comme d’habitude.

Petite nouveauté : tous les équipes joueront un 9ème match « croisé » entre le 2ème, 3ème, 4ème, etc… de chaque division ce qui fait un total de 9 matchs même pour les programmes qui ne joueront pas le Big Ten Championship Game.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux joueurs charismatiques de la conférence avaient plaidé en faveur du retour du football dès cet automne. Le quarterback des Buckeyes d’Ohio State faisaient partie d’entre-eux, lui qui avait lancé une pétition ayant reçu 300 000 signatures. Il n’a donc pas tardé pour exprimer sa satisfaction du retour du football dans la conférence Big Ten

Lire la suite

Actualité

La réception de l’année par Jeremiah Haydel ?

Alors que les Bobcats de Texas State étaient menés 14-7 par SMU, WR Jeremiah Haydel a réussi une monumentale réception à une main pour un TD spectaculaire. Catch of the Year ?

Publié

le

Lire la suite

Actualité

Larry Scott confiant de voir la saison de football de la Pac-12 débuter en janvier

Interrogé par Rece Davis lors de l’émission College Gameday, le patron de la conférence Pac-12 a exprimé son optimisme après la signature d’un contrat avec la compagnie Quidel pour l’obtention des tests Covid-19 avec résultats rapides.

Publié

le

Ce pourrait être un élément majeur pour le retour des sports universitaires dans les prochaines semaines : le patron de la Pac-12, Larry Scott, a confirmé que les membres de la conférence auront accès dans les prochains jours à des tests covid-19 fournis par une compagnie spécialisée en recherche médicale, Quidel, pouvant être effectués quotidiennement et avec des résultats obtenus en quelques heures seulement.

Or, l’accès à des tests fiables et les temps d’attente importants pour obtenir leurs résultats (parfois plus de 72 heures) étaient l’un des arguments forts avancés par les présidents et les directeurs athlétiques de la Pac-12 lorsqu’ils ont communiqué les raisons les ayant incité à décider l’annulation de la saison de football cet automne.

Les appareils permettant d’effectuer ces tests seront installés sur les différents campus de la conférence Pac-12 avant la mi-octobre.

Dès vendredi 4 septembre, Larry Scott avait indiqué son optimisme laissant même planer l’idée de débuter la saison de football avant la fin de l’année 2020.

Il a confirmé cette bonne nouvelle pour tous les étudiants-athlètes lors de l’émission hebdomadaire d’ESPN, College Gameday.

Cet accord signé avec Quidal pourrait être un moment-clé pour le retour du sport universitaire mais pour l’ensemble des sports aux États-Unis en cette période de pandémie de covid-19.

Larry Scott en a également profité pour indiquer qu’il souhaitait que les conférences Pac-12 et Big Ten redémarrent leur saison simultanément mais que ce ne sera pas un prérequis pour donner le coup d’envoi de la saison de football dans la Pac-12.

Lire la suite

Articles les plus lus