Suivez-nous sur

Preview

Preview 2015 : conférence Big Ten

The Blue Pennant vous propose une présentation complète de la conférence Big Ten en prévision de la saison NCAA 2015.

Risée de l’ensemble du College Football depuis plusieurs saisons, la conférence Big Ten a connu, en un an, un spectaculaire renversement de situation : Michigan State a remporté le Rose Bowl en janvier 2014 avant que l’Ohio State de coach Urban Meyer renverse tout sur son passage et remporte brillamment le titre de champion national en 2015. Puis, le respecté coach Jim Harbaugh a quitté la NFL pour son ancienne université, Michigan. Terminé le Big Ten bashing ?

La conférence Big Ten a un besoin vital que ses programmes phare soient en bonne santé. La présence des charismatiques Urban Meyer et Jim Harbaugh pourrait – enfin – réanimer la rivalité ancestrale entre Ohio State et Michigan dont l’intensité et l’animosité semblent avoir disparues depuis l’époque Woody Hayes vs Bo Schlembechler. Avec Michigan State et Wisconsin régulièrement dans le Top 10 et la fin des sanctions à Penn State, c’est l’ensemble de la conférence qui pourrait être tirée vers le haut.

Les bons résultats de Rutgers et Maryland, pour leur première saison dans la conférence, a étendu vers l’Est la visibilité d’une conférence dont la division West est encore un ton en-dessous de sa concurrente orientale. Si la lutte s’annonce acharnée dans l’East entre le favori Ohio State, l’outsider Michigan State et les challengers Penn State et Michigan, seuls Wisconsin et Nebraska semblent en mesure de s’imposer dans la Big Ten West.

Enfin, la conférence Big Ten aura une saveur particulière pour les fans de College Football en France puisque le seul français évoluant au niveau FBS, le junior WR Anthony Mahoungou, jouera pour les Boilermakers de Purdue en 2015.

SOMMAIRE
Champion en 2014 : Ohio State.
Dates à retenir
5 septembre : Wisconsin vs Alabama.
12 septembre : Oregon @ Michigan State.
19 septembre : Nebraska @ Miami.
10 octobre : Wisconsin @ Nebraska.
17 octobre : Michigan State @ Michigan.
17 octobre : Penn State @ Ohio State.
21 novembre : Michigan State @ Ohio State.
21 novembre : Michigan @ Penn State.
28 novembre : Ohio State @ Michigan.
28 novembre : Penn State @ Michigan State.
Prédictions
Champion 2015 : Ohio State.
MVP : QB Cardale Jones, Ohio State.
Meilleur joueur offensif : RB Ezekiel Elliott, Ohio State.
Meilleur joueur défensif : DE Joey Bosa, Ohio State.
Freshman de l’année : LB T.J. Edwards, Wisconsin.

Ohio State vise le doublé

Les Buckeyes d’Ohio State vont tenter de rentrer dans l’Histoire en remportant un second titre de champion national consécutif, exploit que seul le Crimson Tide d’Alabama a réussi en 17 ans (en 2011 et 2012). Si l’objectif sera difficile à atteindre, le programme dirigé par coach Urban Meyer sera dans la continuité de l’an passé grâce au retour de 17 des 22 titulaires de 2014. Les Buckeyes possèdent deux des meilleurs quarterbacks du pays (QB Cardale Jones et QB J.T. Barrett), l’un des meilleurs coureurs au niveau national (RB Ezekiel Elliott), une ligne offensive expérimentée et LA meilleure défense au pays. Avec un calendrier plus qu’avantageux, il faudrait un tremblement de terre pour empêcher les Buckeyes de décrocher un second titre de conférence Big Ten. Et ce qui est fou dans tout ça : 9 sophomores seront titulaires en début de saison. Une dynastie en devenir…

La défense de Michigan State sans Pat Narduzzi

Depuis 5 ans, Michigan State est le programme le plus régulier de la conférence Big Ten, en grande partie grâce à une défense de fer. Il parait impensable que les Spartans baissent significativement de régime dans ce secteur en 2015 mais le départ du populaire coordinateur défensif Pat Narduzzi pourrait avoir des conséquences d’autant que si le front seven semble solide, ce n’est pas le cas d’un secondary qui a perdu FS Kurtis Drummond et CB Trae Waynes.

Quel sera l’impact « Jim Harbaugh » ?

Avec l’arrivée de l’ancien coach de Stanford et des 49ers de San Francisco (NFL), Jim Harbaugh, à la tête du programme d’Ann Arbor, Michigan s’attend – et espère – une nette amélioration en 2015. Mais les Wolverines peuvent-ils espérer mieux qu’une 3ème place dans une division Big Ten East largement dominée par Ohio State et Michigan State ? Le poste de quarterback est en chantier malgré le transfert de l’expérimenté QB Jake Rudock (ex-Iowa). Horrible depuis deux saisons, la ligne offensive sera-t-elle plus performante ? Michigan doit également être plus productif sur le jeu au sol et cherche son WR#1. Hormis une défense au fort potentiel, tout est à reconstruire.

QB Cardale Jones, Ohio State

Wisconsin ou Nebraska à l’Ouest ?

Un ton en dessous depuis sa création, la division Big Ten West se résume à un duel entre Badgers et Cornhuskers. Malgré l’arrivée d’un nouveau coach (Paul Chryst), la formule ne devrait pas changer à Wisconsin : run, run et run et grosse défense ! RB Corey Clement est la prochaine superstar de la conférence au poste de running back. De son côté, Nebraska pourrait connaître une transition plus difficile suite au départ de coach Bo Pelini, remplacé par l’ancien Beaver d’Oregon State, coach Mike Riley. Ce dernier a changé tous les schémas offensifs et défensifs mais l’éclosion de QB Tommy Armstrong Jr et la présence de playmakers en défense rendent optimistes les fans des Huskers.

L’An II de l’ère Franklin à Penn State

La première saison de coach James Franklin (ex-Vanderbilt) aura connu des hauts et des bas; seule une victoire contre Boston College lors du Pinstripe Bowl garantissant aux Nittany Lions une fiche positive (7-6). Avec le retour d’une défense expérimentée et l’émergence d’un duo prometteur, QB Christian Hackenberg / WR DaeSean Hamilton, Penn State pourrait atteindre le plateau des 10 victoires.

Voici les prédictions 2015 concernant les divisions East et West :

Prédictions

Division East

1. Ohio State Buckeyes (14-1, 8-0 Big Ten en 2014)
Meilleur backfield du pays. Meilleure ligne offensive du pays. Meilleure ligne défensive du pays. Meilleur groupe de linebackers du pays. Boom ! La dynastie Ohio State pourrait être en marche. Coach Urban Meyer a transformé ce programme moribond après l’éviction de Jim Tressel en une machine de guerre. Il ne manquerait plus que RB Ezekiel Elliott remporte le trophée Heisman…

2. Michigan State Spartans (11-2, 7-1)
Sur les 5 dernières saisons, coach Mark Dantonio a atteint à 4 reprises le plateau des 11 victoires mais il devrait faire aussi bien en 2015 sans son coordinateur défensif, Pat Narduzzi, parti à Pittsburgh. La défense reste le principal atout des Spartans avec le retour de DE Shillique Calhoun et de LB Ed Davis. Le senior QB Connor Cook est l’un des quarterbacks les plus sous-estimés du pays. Le choc à Ohio State, le 21 novembre, devrait – encore – déterminer le champion de division East. Le match face à Oregon, le 12 septembre, pourrait s’avérer décisif pour une place en College Football Playoff.

QB Connor Cook, Michigan State

3. Penn State Nittany Lions (7-6, 2-6)
La saison 2015 sera-t-elle celle de l’explosion du junior QB Christian Hackenberg ? Ce dernier est l’un des plus talentueux au niveau national mais des prises de décisions douteuses et l’absence de protection d’une ligne offensive aux abois depuis 2 ans ont ralenti son développement. QB Christian Hackenberg possède de solides armes autour de lui dont RB Akeel Lynch et WR DaeSean Hamilton. Défensivement, DT Austin Johnson et DT Anthony Zettel forment la colonne vertébrale de la 2ème meilleure défense du pays en 2014. Les Nittany Lions de coach James Franklin ont le désavantage de se déplacer à Michigan State et à Ohio State en 2015.

4. Michigan Wolverines (5-7, 3-5)
L’arrivée de coach Jim Harbaugh a mis les fans des Wolverines dans une euphorie irrationnelle. La réalité est que Michigan cherche un quarterback pour un nouveau système offensif. Ouch ! C’est donc la talentueuse défense qui donnera des victoires aux Wolverines en 2015. Si les Buckeyes sont nettement supérieurs, il ne faut pas écarter la possibilité d’une 2ème place dans la division West pour Michigan. Un élan d’optimisme et l’éclosion éventuelle de jeunes pousses (QB Shane Morris, RB Ty Isaac, WR Brian Cole) pourrait relancer le 2ème programme le plus victorieux de l’Histoire du College Football.

5. Rutgers Scarlet Knights (8-5, 3-5)
Condamnés à la dernière place avant la saison 2014, les Scarlet Knights ont surpris tout le monde l’an passé avec leur fiche de 8-5 et leur 4ème place au classement de la division East. L’embauche du stratège Ralph Friedgen comme assistant coach a été immédiatement payante. La performance du successeur de QB Gary Nova (QB Chris Laviano ou QB Hayden Rettig) définira le sort de la campagne 2015 de Rutgers. Le mois d’octobre sera terrible avec des matchs contre Ohio State, Wisconsin, Michigan et Nebraska. Faire aussi bien qu’en 2014 serait un exploit pour un programme qui ne possède pas encore une défense au niveau des meilleurs de la conférence.

6. Maryland Terrapins (7-6, 4-4)
Coach Randy Edsall a fait de l’excellent travail pour la première saison des Terps dans la Big Ten et le défi en 2015 sera de garder le rythme. La tâche sera dure avec les départs de QB C.J. Brown, de WR Stefon Diggs et WR Deon Long, et de 3 titulaires sur la ligne offensive.

7. Indiana Hoosiers (4-8, 1-7)
Avec un QB Nate Sudfeld rétabli, l’arrivée du junior RB Juwan Howard (ex-UAB) et la présence de l’une des plus solides lignes offensives de la conférence, les Hoosiers possèdent un solide noyau pour venir créer quelques surprises… si la défense peut s’améliorer un minimum (#93 au pays en 2014). Le plateau des 6 victoires sera difficile à atteindre dans une division East relevé.

Division West

RB Corey Clement, Wisconsin

1. Wisconsin Badgers (11-3, 7-1 en 2014)
Coach Paul Chryst est de retour à Madison après 3 saisons à Pittsburgh. Il prend les rênes d’un programme qui a remporté 3 des 4 derniers titres de division West et qui en sera encore la favori en 2015. Le départ vers la NFL de RB Melvin Gordon est une lourde perte mais RB Corey Clement est un excellent successeur. Avec son leader, LB Vince Biegel, la défense est surement la meilleure de la division. Plus inquiétant : le niveau d’une ligne offensive décimée par les départs. Deux déplacements à Nebraska et à Minnesota seront cruciaux pour des Badgers qui espèrent prendre leur revanche face à Ohio State en finale de conférence après l’humiliante raclée, 59-0, subie en décembre dernier.

2. Minnesota Golden Gophers (8-5, 5-3)
En 2014, Minnesota était à un match d’une participation inattendue à la finale de conférence Big Ten. Les Golden Gophers sauront-ils passer un cap en 2015 ? Sans RB David Cobb et TE Maxx Williams, partis pour la NFL, l’attaque pourrait avoir de la difficulté à faire aussi bien que l’an dernier. Tout reposera sur les épaules du senior QB Mitch Leidner. Le premier match de la saison (face à TCU) sera crucial afin de conserver l’élan généré par une excellente saison 2014. Minnesota aura ensuite le confort de recevoir à domicile ses principaux concurrents, Wisconsin et Nebraska. Cela pourrait être déterminant en fin de saison.

3. Nebraska Cornhuskers (9-4, 5-3)
Les fans des Cornhuskers espère que l’arrivée de coach Mike Riley (ex-Oregon State) en remplacement de Bo Pelini mettra un terme à la série de 5 saisons consécutives avec 4 défaites. Nebraska doit passer un cap. Seul problème : l’attaque a perdu sa substance (RB Akeem Abdullah, WR Kenny Bell) et il faudra une défense digne de celle des années 90 des Huskers pour que Nebraska parvienne à rester dans la course au titre de division West. Tout cela sans le pass rusher DE Randy Gregory, lui aussi parti pour la NFL. 2015 pourrait être une année de transition pour un programme qui espère que l’ancien Beaver ramènera Nebraska parmi l’élite du College Football.

4. Iowa Hawkeyes (7-6, 4-4)
Depuis la création des deux divisions, Iowa possède un modeste bilan de 15-17 en match de conférence. Les fans des Hawkeyes grognent et certains demandent la tête de coach Kirk Ferentz. Pourtant, le talent ne manque pas sur le campus d’Iowa City. QB C.J. Beathard, RB Jordan Canzeri et WR Tevaun Smith forment un solide trio. La défense est expérimentée et peut compter sur l’explosif pass rusher, DE Drew Ott. Un calendrier plus compliqué que l’an passé et l’absence de leadership en défense pourrait signifier la fin de l’ère Ferentz à Iowa au terme de la saison à venir.

DE Joey Bosa, Ohio State

5. Northwestern Wildcats (5-7, 3-5)
Depuis une saison 2012 mémorable (10-3), les Wildcats n’ont cessé de régresser et c’est un programme sur la pente descendante qui débute cette campagne 2015. Coach Pat Fitzgerald comptera sur le leadership de DL Dean Lowry et LB Matthew Harris pour permettre au programme d’Evanston (Illinois) de rester le plus longtemps possible dans les matchs. Seul rayon d’espoir en attaque : le sophomore RB Justin Jackson, une future superstar.

6. Illinois Fighting Illini (6-7, 3-5)
Depuis son arrivée à Champaign (Illinois) et une première campagne conclue par une fiche de 2-10, coach Tim Beckman a toujours progressé de deux victoires chaque saison. Si les progrès sont indéniables, les Fighting Illini devront faire mieux en match de conférence que leur bilan de 4-20 durant cette période. La saison 2015 sera cruciale pour l’ancien coach de Toledo. Ce dernier comptera sur le retour de blessure de l’ancien d’Oklahoma State, QB Wes Lunt, et sur l’un des plus dynamiques running backs de la conférence : RB Josh Ferguson. Cependant, il n’y aura pas d’amélioration à Illinois sans une ligne offensive digne de ce nom (37 sacks accordés en 2014). La défense a été épouvantable depuis deux ans et le manque de talent évident ne laisse rien présager de bon.

7. Purdue Boilermakers (3-9, 1-7)
Après avoir remporté deux matchs de plus l’an dernier qu’en 2013, les jeunes et inexpérimentés Boilermakers sont sur la pente ascendante mais il sera difficile d’atteindre le plateau des 6 victoires synonyme d’éligibilité pour un bowl. Pour sa seconde saison à la tête de Purdue, coach Darren Hazell devrait mettre les destinées de l’attaque dans les mains de QB Austin Appleby suite au transfert de QB Danny Etling à LSU. Sans une nette amélioration du quarterback titulaire des Boilermakers et l’éclosion d’un prometteur groupe de receveurs dont fait partie le français WR Anthony Mahoungou, la saison pourrait s’annoncer longue à West Lafayette (Indiana).

Fondateur et rédacteur en chef de The Blue Pennant, Morgan Lagrée couvre le College Football depuis près de 10 ans. En 2016, Morgan fût le premier reporter à couvrir le CFP National Championship Game pour un média francophone. Il co-anime le podcast TBP/Radiossa - Made in US. Expert NFL et NHL. Grand amateur de la NBA et du College Basketball. Fan ultime des Red Sox de Boston (MLB). Ancien étudiant de l'université McGill. #Redmen4Life

4 Commentaires

4 Comments

  1. Kid Ink

    28 juillet 2015 à 11h57

    J.T. Barrett me parait 100 fois plus fort que Cardale Jones, je sens que les Buckeyes vont se planter si Jones est nommé titulaire… Donc pour moi ce sera Barrett, qui est en plus un leader de cette équipe

  2. Sev

    28 juillet 2015 à 13h48

    c’est ce qu’on disait aussi quand Jones a été nommé titulaire face a Wisconsin, Alabama et Oregon et pourtant on sait ce qui s’est passé au final. Grosse domination des Buckeyes

  3. Jacob

    28 juillet 2015 à 15h30

    Evanston dans l’illinois ?

    • DOWN

      30 juillet 2015 à 14h30

      Evanston,Illinois, affirmatif.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Preview