Suivez-nous sur

Preview

Preview 2016 : Washington State Cougars

La présence du senior QB Luke Falk au sein de l’attaque Air Raid explosive des Cougars pourrait faire de Washington State l’équipe sensation de cette saison 2016 dans la conférence Pac-12.

Crédit photo : WSU Athletics

Preview 2016 : Washington State Cougars

Washington State Cougars
Conférence Pac-12 – Division North
En 2015 : 9-4, 6-3 Pac-12. Sun Bowl : victoire contre Miami, 20-14.
Head coach : Mike Leach, 5ème année (21-29) – Résultats en carrière: 105-72.
Coordinateur offensif : Mike Leach.
Coordinateur défensif : Alex Grinch.
Titulaires de retour : 8 en attaque, 6 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : WR Dom Williams, LT John Dahl, LG Gunnar Eklund, DE Darryl Paulo, DE Destiny Vaeao, LB Ivan McLennan, SS Taylor Taliulu.
Joueurs à suivre : QB Luke Falk, WR Gabe Marks, WR River Cracraft, RG Eduardo Middleton, DE Hercules Mata’afa, NT Robert Barber, LB Peyton Pelluer, CB Marcellus Pippins, FS Shalom Luani.

Est-ce que Wazzu saura répondre aux attentes en 2016 ? C’est la question que tous les experts se posent. Après une saison 2015 mémorable avec neuf victoires, dont deux à Oregon et UCLA avant de battre Miami (FL) au Sun Bowl, les Cougars s’étaient classés 3ème dans la Division North derrière Stanford et les Ducks. Et cette année, l’équipe de Mike Leach a de sérieux arguments à faire valoir pour venir à nouveau déranger les grosses écuries de Pac-12.

À commencer par son attaque aérienne (389.5 yards en moyenne par match en 2015, #1 du pays), qui comptera sur le retour de QB Luke Falk et sur la plupart de ses receveurs pour faire encore des étincelles. Le quarterback, passé d’ancien walk-on à All-Pac-12, est désormais considéré comme l’un des meilleurs à son poste pour la prochaine draft NFL. Après sa première saison positive à la tête des Cougars en quatre ans, coach Mike Leach aura néanmoins fort à faire pour égaler la performance de son équipe en 2015.

Tout d’abord, le calendrier 2016 des Cougars sera forcément relevé dans l’une des meilleures conférences du pays. Puis, le talent n’est pas homogène dans cette équipe. Si quelques joueurs sortent du lot, l’ensemble de l’effectif est bien moins prodigieux qu’à Oregon, Stanford, USC ou UCLA.

L’an dernier, Wazzu avait pu compter sur la chance pour conclure certaines rencontres, ce qui lui manquera peut être cette saison. Néanmoins, les Cougars retournent beaucoup de titulaires et de joueurs expérimentés, ce qui devrait jouer en leur faveur si les blessures et les coups du sort les épargnent.

ATTAQUE

Jamais l’importance de QB Luke Falk (4561 yards à la passe, 38 TD, 8 INT en 2015) pour l’attaque Air Raid des Cougars n’a été aussi évidente qu’en son absence. S’il a été un vrai « clutch player » en 2015 en inscrivant le TD de la victoire dans les dernières secondes des matchs contre Rutgers et UCLA et en égalisant sur le dernier jeu de la rencontre face à Oregon, sa blessure en cours de match face à Portland State (FCS) a conduit à la pire défaite de l’Histoire de Wazzu. Le QB senior a également manqué la dernière Apple Cup contre les rivaux de Washington. Résultat : une déculottée 45-10 subie chez les Huskies. Son retour pour le Sun Bowl a permis aux Cougars de remporter leur premier bowl depuis 2003. Avec son ratio TD/INT de 38-8, il n’a rien à envier aux meilleurs quarterbacks du pays et sera assurément un candidat au trophée Heisman 2016. Le sophomore QB Peyton Barber (498 yards à la passe, 3 TD, 4 INT en 2015) et le redshirt freshman QB Tyler Hilinski seront en concurrence pour le poste de backup.

L’attaque Air Raid de coach Mike Leach laisse peu de place au jeu au sol et c’est sans surprise que Washington State a conclu la saison dernière avec la 2ème plus mauvaise attaque au sol du pays (80.1 yards en moyenne par match, #127). Le même comité de running backs que la saison passée sera de retour en 2016 : RB Gerald Wicks (610 yards au sol, 3 TD en 2015), RB Keith Harrington (238 yards, 2 TD en 2015) et RB Jamal Morrow (347 yards au sol en 2015). Le redshirt freshman, RB James Williams, qui a étonné tout le monde au cours du printemps, pourrait rafler la mise s’il confirme ses solides prestations printanières.

Les Cougars ne semblent jamais à court de munitions au niveau des receveurs. Certes, ils ont perdu WR Dom Williams mais le retour du demi-finaliste du dernier Biletnikoff Award, le senior WR Gabe Marks (104 réceptions, 1192 yards et 15 TD en 2015), assure à QB Luke Falk de pouvoir encore compter sur sa cible préférée en 2016. Le joueur le plus rapide de l’équipe, WR Tavares Martin (16 réceptions, 124 yards, 2 TD en 2015) devrait être aligné à l’opposé de Gabe Marks tandis que les expérimentés seniors WR River Cracraft (53 réceptions, 615 yards, 4 TD en 2015) et WR Robert Lewis (43 réceptions, 490 yards, 1 TD en 2015) seront fidèles au poste comme slot receivers. Ces quatre-là forment quatuor incroyablement complémentaire. On notera que l’ancienne recrue de Clemson, WR Kyrin Priester, a récemment annoncé qu’il quittait Washington State après une seule saison avec les Cougars. Enfin, on gardera un oeil attentif sur le true freshman WR Isaiah Johnson, l’une des recrues les plus convoitées de ses dernières années.

L’un des soucis majeurs des Cougars en 2016 sera de reconstruire le côté gauche de la ligne offensive. Le départ de LT Joe Dahl (seulement 4 sacks accordés en 2 ans) pour la NFL sera particulièrement couteux. Toutefois, coach Mike Leach s’est déclaré confiant que l’ancien basketteur, le sophomore LT Andre Dillard, et le robuste OG Cody O’Connell pourront assumer la succession. Les seniors C Riley Sorenson et RG Eduardo Middleton ainsi que le junior RT Cole Madison sont trois joueurs expérimentés qui ont déjà démontré leur maitrise des subtilités du pass blocking exigé par l’attaque Air Raid.

DÉFENSE

Pour beaucoup, l’arrivée du coordinateur défensif Alex Grinch (ex-coach des safeties à Missouri) a été le réel détonateur de l’excellente saison 2015 des Cougars. En un an seulement, cette défense est passée d’une moyenne de 38.6 points accordés par match à une moyenne de 27.7 ! En 2014, Washington State n’avait provoqué que 8 turnovers. Les Cougars en ont provoqué 24 l’an dernier. Une Révolution.

Tous les yeux seront rivés sur la star montante, le sophomore DE Hercules Mata’afa (29 plaquages, 10 pour perte, 6 sacks en 2015), auteur d’une performance exceptionnelle lors du dernier Sun Bowl qui lui a valu d’être nommé meilleur défenseur du match. Il évoluera aux côtés du senior NT Robert Barber (17 plaquages, 1 sack en 2015) dont la mobilité a étonné l’an dernier. Avec la seule présence du junior DE Daniel Ekuale (22 plaquages, 5 pour perte en 2015), le manque de profondeur aurait pu se faire sentir mais l’arrivée de l’ancien joueur de Junior College, DE Garrett McBroom, et l’éclosion du sophomore DE Logan Tago pourrait faire de cette ligne défensive l’une des forces de l’équipe en 2016.

Le leadership de LB Jeremiah Allison, dont l’éligibilité a expiré, manquera à un groupe de linebackers talentueux et expérimentés qui pourrait devenir l’une des grosses sensations de la prochaine saison dans la conférence Pac-12. Le junior OLB Frankie Luvu, probablement le plus gros frappeur de l’équipe, a été la révélation de la fin d’année dernière. Il formera un duo redoutable avec le junior LB Peyton Pelluer (101 plaquages, 11 pour perte, 1 INT en 2015). Le manque d’expérience du junior LB Dylan Hansen et du freshman LB Nnamdi Oguayo pourrait être plus problématique à un poste de rush linebacker si crucial au sein de la défense 3-4 des Cougars. Le senior LB Parker Henry (71 plaquages, 1 INT en 2015) est de retour au poste hybride de Nick Linebacker.

S’il est bien un secteur qui a subi une transformation radicale, c’est bien le secondary. De talon d’Achille de la défense, il est devenu sa grande force en moins de 12 mois. Le retour de 3 des 4 titulaires de l’an dernier laisse présager une continuité dans la progression. L’ancien joueur de Junior College, SS Shalom Luani (90 plaquages, 3 sack, 4 INTs et 2 fumbles forcés) est devenu le véritable générale de ce backfield défensif. Joueur agressif et instinctif, il s’est déjà forgé une réputation d’intimidateur à travers la conférence Pac-12. Il jouera le rôle de mentor auprès du prometteur true freshman FS Jalen Thompson. Le junior CB Marcellus Pippins (43 plaquages, 3 INT en 2015) et le sophomore CB Darrien Molton (44 plaquages, 1 INT en 2015) ont été deux des belles surprises de l’an dernier.

ÉQUIPES SPÉCIALES

Le junior K Erik Powell (20-26 FG) a montré une certaine solidité dans les 40 yards mais son FG de 43 yards manqué face à Stanford aura couté aux Cougars une place en finale de conférence l’an dernier. Il devra rebondir après cet échec. Le sophomore P Zach Charme (39.6 yards par punt en 2015) s’est montré prometteur pour sa saison freshman. Il est de retour en 2016. Sur les retours de coups de pied, les Cougars seront encore capables de big plays avec la présence de l’explosif WR/KR Tavarres Martin et de PR Kaleb Fossum.

CALENDRIER

En recevant Eastern Washington (FCS) lors du match d’ouverture, les Cougars doivent impérativement éviter de tomber dans le même piège que l’an passé face à Portland State (FCS). Une défaite est interdite, d’autant qu’une semaine plus tard, un déplacement à Boise State sera déjà un match pivot pour la saison 2016. Un succès chez les Broncos permettrait à Washington State d’entamer sa série de trois matchs la plus importante de l’année (contre Oregon, à Stanford et contre UCLA) avec une fiche de 3-0. Tout pourrait se jouer pour les Cougars lors des réceptions de California (12 novembre) et Washington (25 novembre).

CONCLUSION

Humiliés à domicile par Portland State (FCS) en match d’ouverture de la saison 2015, les Cougars auraient pu sombrer… ils ont finalement réussi une saison mémorable conclue par une fiche de 9-4 et une victoire face à Miami lors du Sun Bowl. Pour la première fois depuis 2003, ils ont rendu une fiche positive (6-3) en match de conférence Pac-12. Comme d’habitude avec coach Mike Leach, c’est avant tout par le secteur offensif que passent les victoires. Les retours de QB Luke Falk et de WR Gabe Marks devraient garantir un haut rendement à l’attaque Air Raid des Cougars. L’arrivée du coordinateur défensif Alex Grinch a immédiatement porté ses fruits. Si cette défense continue de progresser, Wazzu pourrait être la méga-surprise de l’année dans la conférence Pac-12.

La rédaction est composée de passionnés qui vous informent quotidiennement sur l'actualité du College Football et qui vous proposent des analyses et des points de vue originaux sur le 2ème sport le plus médiatisé aux Etats-Unis.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Preview