Suivez-nous sur

Oregon Ducks

Preview 2016 : Oregon Ducks

Après cinq années parmi l’élite du College Football, les Ducks d’Oregon ont connu une baisse de régime l’an dernier et ils chercheront un second souffle qu’ils espèrent trouver autour de leur nouveau quarterback, Dakota Prukop.

Preview 2016 : Oregon Ducks

Oregon Ducks
Conférence Pac-12 – Division North
En 2015 : 9-4, 7-2 Pac-12. Alamo Bowl : défaite contre Texas Christian, 47-41 3OT.
Head coach : Mark Helfrich, 4ème année (32-8) – Résultats en carrière: 32-8.
Coordinateur offensif : Matt Lubick.
Coordinateur défensif : Brady Hoke.
Titulaires de retour : 5 en attaque, 4 en défense, kicker, punter.
Joueurs-clés partis : QB Vernon Adams, WR Bralon Addison, LT Tyler Johnstone, C Matt Hegarty, DE DeForest Buckner, DT Alex Balducci, LB Tyson Coleman, LB Joe Walker.
Joueurs à suivre : QB Dakota Prukop, RB Royce Freeman, WR Charles Nelson, WR Darren Carrington, TE Pharaoh Brown, LT Tyrell Crosby, DT Austin Maloata, DE Canton Kaumatule, CB Arrion Springs, S Tyree Robinson, K Aidan Schneider.

L’an dernier, pour la première fois depuis 2007, les Ducks n’ont pas atteint le plateau des dix victoires. De quoi laisser le champ libre à Stanford dans la Division North, et même dans la conférence Pac-12, car aucune équipe de Division South n’a encore remporté le titre de conférence depuis le passage à douze équipes.

Oregon et Stanford se succèdent au palmarès. Mais après une saison 2015 décevante et une impression de déclin du côté d’Eugene, les Ducks sauront-ils arracher le titre de champion de Pac-12, qui leur a échappé l’an dernier ?

Finaliste malheureux en 2010 face à Auburn et en 2014 contre Ohio State, Oregon est devenu un poids lourd sur le plan national, notamment grâce aux investissements de Phil Knight, le richissime patron de Nike et ancien étudiant de la fac. En 2015, Oregon a été décimé par les blessures, à commencer par son quarterback titulaire Vernon Adams.

Le programme d’Eugene a fini la saison 2015 en boulet de canon, s’imposant à Stanford et piétinant USC, avant de tomber lamentablement face à TCU lors d’un Alamo Bowl rocambolesque. Après avoir mené 31-0 dans ce match, Oregon a inexplicablement laissé les Horned Frogs revenir pour s’incliner 47-41 après 3 prolongations.

Quelques heures après ce désastre, coach Mark Helfrich faisait le ménage dans son coaching staff en remplaçant le coordinateur Don Pellum par l’ancien head coach de Michigan, Brady Hoke. Il faut dire qu’avec la 117ème défense du pays au terme de la saison 2015 (485.3 yards accordés par match), les jours de Don Pellum étaient déjà comptés. Les Ducks débuteront également la saison qui vient avec un nouveau coordinateur offensif, Matt Lubick, promu en interne suite au départ de Scott Frost à Central Florida.

Avec un nouveau quarterback titulaire, le 3ème en trois ans, une défense à reconstruire dans les grandes largeurs et l’émergence de Washington et Washington State dans leur division, les obstacles semblent trop nombreux pour être tous surmontés. Cependant, il faudra plus qu’un peu de pessimisme pour mettre à terre les ambitions des Ducks, qui viseront à nouveau le titre de conférence Pac-12, et pourquoi pas le titre national avec beaucoup de réussite.

ATTAQUE

Il y a deux ans, QB Marcus Mariota rejoignait la NFL. Pour le remplacer, Oregon comptait sur QB Vernon Adams, transfuge prodige de FCS. Souvent blessé, il a tout de même su se mettre en valeur. Cette année, les Ducks sont retournés chercher un quarterback dans la division inférieure en accordant une scholarship à QB Dakota Prukop (5584 yards à la passe, 46 TD et 1763 yards au sol pour 24 TD en deux ans), débarqué de Montana State (FCS) et qui devrait être aux commandes de l’attaque. Néanmoins, la hype autour de son arrivée est bien moindre que celle qui avait entouré Vernon Adams il y a un an, pour la simple et bonne raison que le talent n’est pas le même. Cependant, les aptitudes de Prukop dans le jeu au sol pourrait permettre le retour des schémas zone-read option qui ont quelque peu disparu de la Blur Offense des Ducks l’an dernier.

Le QB ne sera pas le seul nouvel ajout important en attaque puisque les Ducks vont remplacer leur ancien left tackle Tyler Johnstone, All-Pac-12 en 2015, par LT Tyrell Crosby. Hormis OL Cameron Hunt et Crosby, la ligne offensive sera plutôt inexpérimentée, avec C Jake Hansen et probablement RT Zac Morgan, arrivé de Dayton, pour protéger le backfield et faire avancer le jeu au sol.

Un jeu au sol qui devrait à nouveau être explosif et vertical, dans la plus pure tradition des attaques intraitables alignées par les Ducks ces dernières années. Le junior RB Royce Freeman (1836 yards au sol, 17 TD en 2015), déjà auteur de 17 touchdowns en 2015, sera de retour avec le sophomore RB Taj Griffin (570 yards au sol, 3 TD en 2015) à ses côtés. Ce dernier, ancienne recrue quatre étoiles, a montré d’excellentes dispositions l’an dernier et devrait être beaucoup plus impliqué dans le jeu. Le puissant RB Kani Benoit et le speedster RB Tony Brooks-James se partageront sans doute les portées dans les rencontres où Oregon aura creusé l’écart avec ses adversaires.

Avec le départ de Bralon Addison, WR Darren Carrington (32 réceptions, 609 yards, 6 TD en 2015) et WR Dwayne Stanford (30 réceptions, 463 yards, 5 TD en 2015) seront amenés à prendre plus de responsabilités dans le jeu aérien. Ils seront soutenus par TE Pharaoh Brown, quasiment menacé d’amputation suite à une lourde blessure à la jambe et absent l’an dernier. Le tight end a déjà brillé à l’entraînement et devrait être le X-Factor de l’attaque Blur des Ducks. Il sera épaulé par le senior TE Evan Baylis (16 réceptions, 229 yards, 1 TD). Sans oublier l’explosif WR Charles Nelson (17 réceptions, 270 yards, 3 TD en 2015) dans le slot, qui retrouvera son poste en attaque après un intermède en défense. WR Devon Allen (9 réceptions, 94 yards en 2015) et WR Jalen Brown (7 réceptions, 89 yards en 2015) sont eux aussi de retour. La carte cachée de coach Mark Helfrich pourrait être le true freshman WR Dillon Mitchell, prospect #1 de l’État du Tennessee en 2016.

Si la ligne offensive tient le coup et que le nouveau quarterback répond aux espérances du coaching staff, Oregon pourrait encore faire des étincelles en attaque cette saison.

DÉFENSE

485.3 yards accordés par match dont 306.5 par les airs. C’en était trop pour coach Mark Helfrich, qui a rétrogradé son coordinateur défensif Don Pellum au poste de coach des linebackers et nommé Brady Hoke (ex-Michigan) pour lui succéder. L’ancien head coach des Wolverines aura pour mission d’assurer la transition d’un système 3-4 à un classique 4-3.

Avec la perte de six des sept titulaires du front seven de 2015 dont le Pac-12 Defensive Player of the Year, DE DeForest Buckner, Brady Hoke devra relever un sérieux défi. Première décision de sa part : terminer l’approche « two-gap » du précédent système Read-and-React. Les joueurs de ligne défensive auront une seule assignation et devront s’en tenir. Après Arik Armstead et Buckner, les Ducks pourraient bien développer un 3ème joueur de ligne défensive sélectionné au 1er tour de la draft. L’infatigable DT Henry Mondeaux (22 plaquages, 4 sacks en 2015) est l’un des plus prometteurs défenseurs de la conférence Pac-12. Il devrait évoluer aux côtés du sophomore DT Rex Manu ou du junior NG Austin Malaota, deux joueurs explosifs et polyvalents mais encore inexpérimentés. On attend encore l’éclosion de l’ancienne recrue 5 étoiles, le sophomore DT Canton Kaumatule. Le pass-rush devrait être assuré par le duo de seniors DE T.J. Daniel / DE Torrodney Prevot (48 plaquages, 7.5 pour perte, 2.5 sacks en 2015).

Malgré la présence du leader Joe Walker, la production du groupe de linebackers a nettement chuté en 2015. De retour à son poste original, Don Pellum tentera de redonner vie à un second rideau qui fût longtemps l’une des forces de la défense des Ducks. Impressionnant durant les spring practices, le junior MLB A.J. Hotchkins, devrait stabiliser ce secteur. Il reformera un duo avec son ancien coéquipier du Junior College, OLB Jonah Moi (redshirté en 2015), qui espérera rapidement retrouver ses automatismes. Les seniors OLB Johnny Ragin II (20 plaquages) et OLB De’Quan McDowell seront en concurrence pour le 3ème poste de titulaire.

L’an passé, il aura fallu près de deux mois pour que les Ducks trouvent la bonne formule au niveau du secondary avec le re-positionnement de S Tyree Robinson (64 plaquages, 3 INT, 1 TD en 2015) comme cornerback et celui du receveur WR Charles Nelson comme safety. Finalement, ces deux-là retrouveront leur poste de prédilection en 2016, Robinson évoluant probablement avec l’ancien titulaire, surement revanchard, S Reggie Daniels (56 plaquages en 2015). Le gros frappeur S Fotu Leiato a également une belle carte à jouer sur le run support. Le junior CB Arrion Springs (53 plaquages, 1 INT en 2015) récupérera, lui-aussi, son statut de titulaire pour débuter la saison 2016. L’ancien prospect 4 étoiles au poste de receveur, CB Malik Lovette, est l’un des grands espoirs des Ducks après une année comme redshirt. Il pourrait être préféré à CB Ugo Amadi ou CB Chris Seisay.

ÉQUIPES SPÉCIALES

Le junior K Aiden Schneider (22/24 FG et 67/67 XP en 2015) a connu la meilleure saison de sa carrière, l’an dernier, ce qui lui a valu une sélection dans la 1ère équipe All-Pac 12 et dans la 3ème All-American. Comme Schneider, l’ancien walk-on P Ian Wheeler (39.8 yards par punt en 2015) a brillé par sa constance la saison passée. L’explosif WR Charles Nelson devrait encore avec pour charge les retours de coup de pied (26.5 yards sur les KR, 1 TD en 2015).

CONCLUSION

La fiche de 9-4 des Ducks en 2015 fût leur plus mauvaise depuis 2007. La pression monte sur coach Mark Helfrich, qui a décidé d’engager Brady Hoke (ex-coach de Michigan) au poste de coordinateur défensif afin d’améliorer un secteur déficient l’an dernier (485.3 yards accordés par match, #117 du pays en 2015). Implémenter son système 4-3 sans DE Deforest Buckner et avec un seul titulaire de retour au sein du front seven sera un défi de taille.
L’attaque possède encore de nombreux playmakers (RB Royce Freeman, WR Charles Nelson, WR Darren Carrington) mais l’incertitude au poste de quarterback (QB Dakota Prukop, ex-Montana State en FCS) et le manque d’expérience sur la ligne offensive pourraient être dévastateur pour un programme en recherche d’un second souffle.
Sans une très nette amélioration au niveau défensif, les Ducks ne pourront rivaliser avec Stanford, Washington et Washington State dans la division Pac-12 North.

 

Taulier du blog USC Trojans FR pendant quelques années, Loïc Baruteu aka Bartholomeo a rejoint définitivement l'équipe de The Blue Pennant en septembre 2013 après plusieurs collaborations fructueuses.

Cliquer pour commenter

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire également - Oregon Ducks